mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Mer 3 Aoû 2016 - 1:37

bonjour a tous, admistrateur et participants,

telle une bouteille à l'amer, j'envois un bonjour et des sos, a la communauté, car de une, je n'ai jamais de ma vie participé a un forum, (j'ai 34 piges).
et deuxio pour info, je suis tellement en colère contre moi et le système que j'ai besoin de dire un tas de gros mots pour exulter.
Que l'administrateur du forum m'en excuse, ce n'est jamais méchant c'est juste le pus qui sort.

Pas diagnostiquée HP ni rien, c'est juste qu'au bout de moult années d'errance parmi les foules, sans reelle connivence que je me demande ce qui'il y a de suspect chez moi. j'ai peur du regard des autres, je déteste toute forme de mensonge, envers soi meme, les autres, les mascarades, les masques, j'ai l'impression de voir a travers tout le monde, j'analyse malgré moi les mimiques, les faux semblants et je me dit que personne n'est vrai…je me place en tant que "repère" et j'estime ceux qui m'impressionnent et dénigre ceux qui me semblent médiocres, le hic c'est que je me sens moi meme médiocre et je traine avec un environnement comme tel (attention ce ne sont que des mots pour donner des "valeurs" aux émotions…)..et j'ai "peur ' de trainer avec ceux qui m'impressionnent car je ne me sens pas a la hauteur..

je viens d'écrire a une pSy sur internet car je ne sais pas si vous connaissez les même difficultés mais PUREE c'est hard de parler de ça autour de soi…je ne me vois pas arriver en face de quelqu'un et dire , "euh en fait je crois que je suis surdouée c'est pour ça que tout le monde dit que je suis perchée depuis toujours"..je n'aime pas du tout ce terme…car ça signifie un jugement de valeur, qui déjà dans mon ego me dérange…


je ne fais confiance a personne, l'humanité me manque…a commencer par mes parents..mere décédée,père pudique, et moi fille unique..gageons que je n'ai pas de famille a qui me rattacher…

amicalement c'est le désert de Gobi…j'ai aimé des gens qui m'ont tourné le dos ou marché dessus..alors en l'humain je ne crois plus…

professionnellement je rentre dans un moule trop petit..
d'ailleurs depuis de nombreuses années je compare ma vie a une paire de chaussures trop petites dans laquelle je boite.

amie des métaphores je ne sais pas comment exprimer mes sensations autrement, et j'ai l'impression que personne ne me comprend, et que cette vie n'est faite que de faux semblant.

bref…

cet isolement qui caractérise les gens comme nous…


cette rage a observer les cerveaux mous, quand vous avez LA solution mais que curieusement PERSONNE ne vous écoute quand vous la donnez…


bref..apres de mutilples crises de rage, apres des appels au secours a de nombreux thérapeutes holistiques, un passage éclair chez un psychologue ABSOLUMENT inadéquat, (et je n'ai pas que ça a faire de claquer 200 euros pour me planter) je ne sais plus vers qui me tourner…


comme la plupart j'ai envie de sombrer dans la drogue ou l'alcool..me laisser dériver…être seule et incomprise c'est juste horrible.
alors j'ai un petit chien, avec qui je rigole bien.

je suis habillée de mille couleurs, je souris en toute circonstance, et je m'adapte autant que faire ce peu au monde de l'entreprise…
d'ailleurs je m'adapte depuis toujours a mon père et ma grand mère, fille unique ma mère est morte. j'idéalise le fait que c'était peut être la seule au monde qui aurait pu me comprendre.

j'ai commandé 3 livres sur la douane que j'attend avec impatience et je peste sur ce mot de "surdoué" car je le trouve franchement inadéquat…


vas dire a tes potes "salut, si tu crois que je suis perchée c'est parce que en fait je suis surdouée"…ducoup si c'est vraiment la case dans laquelle je 'inscris c'est encore pire que tout car je ne vois pas avec qui le partager…a la limite, bipolaire ou borderline, ça fait presque cool au vu de la tronche du monde actuel…

mais surdoué, ça ne veut rien dire en terme de de souffrances et en plus je n'étais pas une flèche en cours, mais j'aimais bien apprendre des trucs pour peu que ça m'intéresse et je n'ai pas fait de vagues a l"école..

j'aime cette phrase de Krishnamurti "ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être bien adapté a une société malade" et donc j'ai écrit a psymail sur le net et c'est cette dame qui ma dit que j'etais surement "surdouée"…

apres avoir tenté de nombreux thérapeutes en tout genre j'ai pensé que surement en discutant avec des gens qui pensent "souffrir des memes maux" on trouverait peut être ensemble des solutions...
merci aux créateurs de ce site..
merci a ceux qui partagent leurs expériences…
et comme j'ai vu chez pas mal de participants qui en avaient marre de vivre en se sentant si seul et isolés, j'espère comme eux, comme vous, trouver des solutions pour être en phase avec la vie…dur les présentations car j'ai envie de développer et tout…
et puis en tant que zèbres, vous savez que si personne répond a vos appels, vous vous sentez nuls, seuls et incompris…

alors j'espère connecter avec vous, d'une façon ou d'une autre,t rouvre ici quelque chose que je ne trouve nulle part ailleurs…


Merci aux créateurs de cet espace…merci a ceux qui animent cet endroit virtuel…

a bientôt..

je ne sais meme pas ou part ce message, je n'y connais rien du tout en foruM…..

mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Revz le Mer 3 Aoû 2016 - 8:12

Bienvenue (princesse) mononoke Smile

Je te souhaite de te trouver ici ce que tu cherches, tu as visiblement trouvé la clé principale de tes difficultés.

Les IRLs sont de mon moyens pour se connecter rapidement a des personnes avec qui tu pourras partager tout ça, et surtout, te détendre et rigoler.
Je ne connais pas les irl qui se font dans ta region, celles qui se font par chez moi m'ont apportées cela Very Happy

Bonne journée Wink

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par utilisateurdebase le Mer 3 Aoû 2016 - 9:20

salut, j'adore ta photo ^^

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 785
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Firemane le Mer 3 Aoû 2016 - 12:59

B'jour. Tes passions/hobby ne te permettent pas un peu de décrocher de tes soucis ?

Firemane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 572
Date d'inscription : 19/06/2016
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Loxosceles le Mer 3 Aoû 2016 - 18:00

Bienvenue à toi.

J'ai cru capter une référence à Noir Désir, à Princesse Mononoke et à Krishnamurti, ça commence à faire beaucoup (trop) de choses sympathiques pour être honnête, aussi je suis suspicieux.

Les termes surdoué, douance, zèbre, haut-potentiel, précoce et autres trucs du genre ne veulent absolument rien dire, dans mon univers, et d'ailleurs j'évite de les employer tant que je suis ne suis pas dos au mur. Ça évite d'emblée de se situer dans le jugement de valeur dont tu parles, qui plus est. J'ai plutôt tendance à voir une sorte d'hyper-acuité, parfois dans un domaine tellement précis qu'on peut être totalement à la ramasse partout ailleurs, ce qui expliquerait pourquoi les dits "surdoués" font face à de telles difficultés (d'une manière générale mais pas absolue, certes). Ou alors, cette "hyper-acuité" se place dans une hiérarchie psychique tellement atypique qu'elle en devient à elle seule un handicap. Voilà pour ma façon de voir les choses.

J'ai été diagnostiqué borderline, mais pour moi ça ne tient pas la route (d'ailleurs je serais plutôt autiste, s'il me faut une case). La question que je me pose est : que valent ces diagnostics posés par des sous-doués ? Ahem. Pardon.

Loxosceles
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 43
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Revz le Mer 3 Aoû 2016 - 18:31

@loxoceles : ta facon de voir les choses est un peu triste... c'est tres noir tout ca, ici on essaye plutôt de se soutenir dans nos difficultés et etre suspicieux n'est pas tres constructif....

Tu entreprends des démarches pour mieux apprehender ton handicap?

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Loxosceles le Mer 3 Aoû 2016 - 18:47

Suspicieux était une blague, et une sorte d'auto-dérision. Je conçois que ce n'était pas forcément clair.

Loxosceles
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 43
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Yoda300 le Mer 3 Aoû 2016 - 19:49

Bienvenue !

Tu connais rien en foruM, mais tu as déjà compris comment mettre un avatar. Des plus intriguant qui plus est, comme l'a noté utilisateurdebase (qui comme son nom l'indique ne sait pas mettre d'avatar).

Yoda300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 551
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 43
Localisation : Lot-et-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Loxosceles le Mer 3 Aoû 2016 - 19:51

Elle va vraiment finir par croire qu'on est soupçonneux pour de vrai...

Loxosceles
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 43
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 3 Aoû 2016 - 20:04

Essaye le vrai rhum pas le faux ! Dent pétée

PS : Ici c'est va nu pieds, on laisse ses bas bouches à la porte.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7805
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par utilisateurdebase le Jeu 4 Aoû 2016 - 9:08

je ne suis pas un avatar, je suis un homme liiiiiiiiiiiiiibre Very Happy

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 785
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Revz le Jeu 4 Aoû 2016 - 9:26

utilisateurdebase a écrit:je ne suis pas un avatar, je suis un homme liiiiiiiiiiiiiibre Very Happy
Bravo !

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Ven 5 Aoû 2016 - 9:56

ahana merci à tous d'avoir répondu!! j'ai rigolé!! depuis le 3 aout je me demandais ce qu'était devenu mon message et je me disais que tout le monde s'en fichait et je boudais un peu, jusqu'à ce que j'ouvre ma boite mail ce matin qui me disait que j'avais des réponses..

sourire triomphale! TADAIN!! °°°paillettes strass et cotillons pouet pouet!!

@Loxosceles t'es hyperspicace pour capter les références, @Yoda 3000 tu vois je sais mettre un avatar, mais je ne sais pas faire les liens entre l'arobase et le pseudo, #revz je t'ai déjà vu sur des sujets que j'ai lu ici, j'aime bien ton avatar aussi…et schtroumpf truc c'est cool les vas nus pieds….

ça veut dire quoi IRL? comme une url avec un i?

du reste il est vrai que les dagnostiques foutent le cafard et enferment dans des cases…


je viens de finir le livre d'abel Abelson "moi, surdoué, révolté"…

ce qui me fait demander si je suis dans le bon "clan" c'est que je sens en permanence mon souffle de vie coincée dans ma poitrine comme une flamme toute petite qui essaye de survivre sans air dans un gros blauchaus… (les blauchaus y'en a plein mes plages à Calais, et c'est vraiment triste comme bâtiment… drôle de lOl..)

Alors quand bien même on explique les haut potentiels par des connexions cérébrales multiples intenses et rapides, peut on les "atténuer" avec la méditation et le yoga? est ce que ça serait une réponse à tout?

Du reste c'est quand je dessine que mon cerveau mets ses petits chaussons et là c'est la mélodie du bonheur mais le diable de la procrastination préfère compter les mouches au plafond et me faire dire " Ô tristesse ennemie que je suis maaaAAAAAlheureeeEEEEuuuUUUUssseeeee moOOOOiiiiii!!!!"

le psy qui ramait à mes côtés sur 4 séances me disait "vous êtes incroyable (comprendre : pénible) , vous dites des choses hyper lourdes, graves et profondes et vous rebondissez derrière avec une blague"…

Bin oui patate, à toi de me trouver dans tout ça…

suite à quoi il m'a dit que mon problème c'était qu'il fallait que j'achète une maison et construise une famille…

ok..salut mec….
et c'est là que je vais devoir changer de thème pour aller chez ceux qui cherche l'Amour..
et la les thérapeutes (shtroumpfs à lunettes) disent "pour aimer les autres il faut apprendre a vous aimer vous même" et là, les bras m'en tombent….je ne ressens pas intrinsèquement ce que ça peut vouloir dire…


"s'aimer soi même" un formidable concept, quand on passe sa vie à se dénigrer pour correspondre à la masse sur laquelle on chie…

ça tourne en rond c't'histoire hein!?
Est ce que quelqu'un a déjà croisé une discussion sur l'oniromancie ici? c'est la que le bat blesse, j'ai peur de me tromper de discussions et me faire kicker…

Bon j'vous laisse mon dernier dessin en cours si j''y arrive,c'est un test.. et je pars voir chez les artistes si j'peux laisser des textes et dessins aussi…










mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Ven 5 Aoû 2016 - 9:59

rhha zut je parlais d'Abel ABelson et mon cerveau a switché..quelqu'un ici l'a lu?

mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par paolo le Ven 5 Aoû 2016 - 10:04

Hello, bienvenue.
Irl -> in real life, en opposition avec ces échanges numériques.

paolo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : Toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par ortolan le Ven 5 Aoû 2016 - 10:06

Des rencontres IRL: in real life, de visu, de personne à personne.

ortolan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1582
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Ven 5 Aoû 2016 - 10:08

IN REAL LIFE!! ah yes of course!!! merci Paolo!et ortolan!

mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Revz le Ven 5 Aoû 2016 - 10:19

Ton dessin est tout simplement suberbe Smile

Tu en fais quelque chose ou tu les gardes pour toi?

Je verrais bien ça dans mon appart Rolling Eyes Very Happy

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Loxosceles le Ven 5 Aoû 2016 - 13:53

Oniromancie... {google est mon ami, qu'en pense-t-il ?... RPG Maker... sûrement pas ça... forum oniromancie... clic... rpg maker... bon, voyons wikipédia... oniromancie, hum, qu'est-ce que c'est que ce truc... ?}

L'oniromancie, ah ben oui, je suis un spécialiste de ça. Sleep

Bon, blague mise à part, j'avais tilté sur le terme, comme sur tout ce qui évoque Oneiros (pseudo que j'avais utilisé pendant un certain temps). Ce qui me conduit à réagir sur ce passage :


mononoke a écrit:Alors quand bien même on explique les haut potentiels par des connexions cérébrales multiples intenses et rapides, peut on les "atténuer" avec la méditation et le yoga? est ce que ça serait une réponse à tout?

Du reste c'est quand je dessine que mon cerveau mets ses petits chaussons et là c'est la mélodie du bonheur mais le diable de la procrastination préfère compter les mouches au plafond et me faire dire " Ô tristesse ennemie que je suis maaaAAAAAlheureeeEEEEuuuUUUUssseeeee moOOOOiiiiii!!!!"

Etant créatif aussi (au passage, j'aime ton dessin, j'aimerais avoir la même aisance, je dessine plutôt bien mais laborieusement, lentement...), j'aurais deux remarques : d'abord, la productivité est une énorme tare du monde moderne. Je crois que je préfèrerais abandonner la productivité que la procrastination, même si j'avoue que c'est pesant de mettre du temps à finir un travail ou un texte (genre un roman qui me prend un an ou plus alors que si j'avais bossé, j'aurais fini en 3 mois). Mais bon, il me semble justement que toute cette procrastination, loin d'être du temps perdu, c'est en fait le temps que nous mettons à digérer les choses, pour pouvoir les transcrire. Or j'ai du mal à croire qu'un artiste qui produit à la chaine fait de la qualité (même si certains sont naturellement plus efficaces que d'autres, ce n'est pas tellement ça le problème). Nous vivons les choses intérieurement, quoi. La partie mise sur le papier en résulte, sans cela, je ne crois pas que ça aurait la même âme.

L'autre remarque, c'est : pourquoi vouloir atténuer, anesthésier ? Parce que c'est trop dur, trop douloureux, j'imagine. C'est vrai, c'est parfois très difficile... Seulement voilà, à chaque fois que j'entrevois une manière de diminuer la souffrance, une alerte se déclenche en moi. Cette alerte me dit : risque d'aseptisation ! risque de conformisation ! risque de compromission ! risque de stérilisation !

Et là, encore, je finis par préférer la souffrance à l'euthanasie de ma capacité d'inspiration (qui est parfois déjà limite) et aussi ma capacité à rêver (nous y revoilà, ça joue un rôle extrêmement important dans mon vécu, y compris pour ma survie psychique, d'après moi). Peut-être que j'ai complètement tort et que je prends le problème par le mauvais côté, et peut-être qu'au contraire de ce que je crois, la méditation m'apporterait un surcroît de sérénité qui rendrait mon travail plus productif, plus sage, plus riche, plus complet et plus intense, va savoir... On sait ce qu'on perde, mais on ne sait pas toujours ce qu'on "risque" de gagner...


mononoke a écrit:suite à quoi il m'a dit que mon problème c'était qu'il fallait que j'achète une maison et construise une famille…

ok..salut mec….

Je comprends parfaitement ton sentiment. J'ai souvent eu le sentiment (j'avais même écrit là dessus) que la majorité des psys sont juste des mécaniciens de la grande machine qu'est le système : ils réparent les rouages défectueux et les renvoient dans la machine, sans se demander si la conformité est bien ce qu'il fallait à ces rouages là, ou même si rendre tous les rouages conformes est vraiment ce qu'il faut au système lui-même (qui crève de ce conformisme de masse qui pousse à l'inertie générale, là où les créatifs ont tout autre chose à apporter).

Je ne sais pas si je fais écho à ce que tu ressens, mais j'espère avoir lancé des pistes.

Loxosceles
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 43
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Ven 5 Aoû 2016 - 17:07

rhoo mais putain ouaiii!! merci à tous d'être qui vous êtes!!!!

@Revz j'ai toute une série de ce genre de dessins sur laquelle je penche depuis mars, je les expose sur facebook parce que les like me font du bien, car ça veut dire (pour moi) que je fais passer une vibration ou une émotion a travers des traits tremblants, que personne ne reçoit autrement, quand je m'exprime par les mots, et puis naïvement, comme une enfant qui fait des jolies pates a modeler, si les gens aiment mes dessins j'ai li'mpression de recevoir une gratification personnelle…et puis pour ceux qui dessinent ou écrivent, vous ressentez peut terre ce truc de l'imposteur, genre on a tellement le nez dedans qu'on n'est pas très objectifs, et meme si je vois les défauts techniques, j'assume l'imperfection, mais je ne sais pas vraiment dire si c'est esthétiquement correct ou que vu que ça sort de moi, ça me "convient…

du reste, si tu veux en voir d'autres et en choisir un je peux te l'envoyer.mais c'est vrai que j'aimerais bien les montrer et que les gens puissent se "reconnaitre" dans cette forme de sensibilité, et y voir ce qu'ils veulent y voir…et puis y'a l'égo qui bataille, genre "bah quand même tu te prends pour qui de vouloir exposer, c'est quand même pédant comme démarche" mais c'est peut être mon vrai-self, je dessine depuis l'enfance, j'ai fait un cursus en arts appliquées et création textile, mais je n'ai jamais travaillé dans ces domaine s créatifs, surement par peur de ne pas être à la hauteur, ça m'arrangeait inconsciemment que les portes se ferment.. "ouf je ne vais pas me viander lamentablement"..alors je fais des boulots de merde…et je suis en colère d'utiliser mon potentiel a accomplir des taches pénibles pour des actionnaires qui se branlent la couenne sur des yachts au soleil…

ar..digression quand tu nous tiens…

"tu veux faire quoi quand tu seras grande?"
-"dessinatrice"

oh c'est mignon…mais dessinatrice c'est pas un boulot ça;bin quoi, c'est mieux que les filles d'aujourd'hui qui veulent être "Nabilla"…

et aussi @Revz j'ai lu quelques textes sur ton site et je kiff!!!!!!! Wink

@loxosceles (c'est quoi cet intitulé??) je suis tout a fait d'accord avec toi concernant la productivité..c'est la course à la compère faut toujours avoir un projet d'avance et jamais ô grand jamais de place pour les phases méditatives..ne rien faire est très mal vu, et moi j'adore ça..contempler…mais faut pas le dire, parce que fégniant laxiste c'est pas bien..faut faire du chiffre…


faut de la Prod à gogo…les gens ont peur de s'arrêter et tomber dans leurs abimes!! le nombre de gens que je connais qui s'ennuient en vacances car ils angoissent du vide et du silence..d'ailleurs ils trainenent en meute pour se divertir..jamis de place à la réflexion interne….moi j'en prend peut être trop mais je ne veux pas mourir avant de m'être rencontrer….

en fait je ne veux pas mourir avant d'être née à moi-même…et c'est pas encore le cas…c'est eut être une illusion de croire qu'on peut trouver le rail de sa vie celui qui nous épanouie et nous donne le sourire au quotidien… "on fait pas ce qu'on veut dans la vie" ils m'ont tous dit, la famille, les profs….

Bin justement, vous etes tous des pauvres cons, car c'est a cause de vous que le monde ne tourne pas rond!!! si on ne fait pas ce qu'on veut de notre vie alors ça sert a quoi de vivre??

le hic c'est que non content de savoir ce que l'on veut, il faut l'assumer et ça c'est une autre paire de manche…Perso, je me mens a moi-même sur le sujet..j'evite, j'esquive, je contourne…j'assume pas de vouloir être une artiste..parce que artiste, c'est un peu la galère…c'est cliché….et j'ai du mal a me sortir les doigts pour avancer….

et encore une fois je te rejoins, sur le fait que si la souffrance s'en va, et comme on la connait bien celle là, on aurait peur d'être vide, de ne plus rien avoir a "produire"..car la tristesse est un beau terrain d'inspiration…plus que les moments de joie…


j'en ai parlé a la sophrologue et elle m'a dit que ça peut être douloureux de lâcher sa souffrance car avec le temps c'est devenue une compagne de toutes les guerres….un parasite adopté…


et le psy m'a dit aussi que je n'étais pas une artiste, que je jouais "le rôle de", pour me gratifier….je ne sais pas s'il voulait me pousser dans mes retranchements, j'ai paspousser le bouchon pour comprendre ses méthodes, il m'a juste fait pleurer de ne pas me voir, lui non plus, telle que j'etais….il m'a fait beaucoup de mal en fait..et comme je doute de tout en permanence, je me suis demandé si il avait raison…

"alors depuis que je tiens un crayon je ferais semblant de prendre mon pied en dessinant?? oh crotte…."

Il s'appelait Fusil.. "fusil m'a tuer"…..

et comme toi je me suis dit que certains spécialistes oeuvrent de concert avec le système, tout comme mon gyneco qui me dit "EH OH!!! 34 ans!! faudrait penser à faire des enfants ma petite dame"
ce à quoi j'ai répondu "vous etes payé par l'état pour dire aux femmes de procréer ou quoi???"

d'ailleurs j'ai un tas de trucs a dire sur "faire des enfants"…ceux que certains appellent les "mini moi" Mais quelle horreur de vouloir fabriquer des copies conformes de soi-même…… teuh teuh teuh!! DIGRESSION!!!

toutefois si j'en avais c'est sur que je les préférerais avec des crayons dans les mains plutôt que des ballons aux pieds….c'est nul….
alors j'en veux pas, pour pas dominer un mini moi…et ça c'est peut être une preuve d'amour et de respect…d'avoir peur de détruire un petit être qui n'est pas encore né….

rhoo j'aime bien ce forum, on est bien chez vous, ça fait plaise de pouvoir dire ce qu'on a gros sur la patate sans être pris pour un fou…

Merci à tous… <3

@Loxosceles t'as un site ou un blog d'écriture?

ça c'était ma colère, car à calais les migrants souffrent..et moi avec..

"Dans ma ville ou le vent s'engouffre dans les rues vides
on entend toute la journée les alarmes de flics hurler
pourvu qu'elles aient la peau lisse ces sirènes qui frémissent
A force de vouloir de l'ordre on ne garde plus la paix

ces sirènes qu'on entend toute la journée durant
reviennent aussi la nuit pour hanter les nantis
elles sont hypnotisantes, mon esprit en vacille
elles sont omniprésentes, c'est devenu la famille.

le climat poisseux de ce ciel gris affreux
voit les ames lourdes et constipées de ceux qui font l'actualité,
se casse sur des lames de rasoir acerées
et se brise sous l'oeil torve des cameras perchées

l'alcool prêche par excès dans les gosiers brulant
j'ai vu ta dignité se barrer en courant
accompagnée de ma pitié vers la décharge publique
bras dessus bras dessous elles avaient l'air tragique.

les tumultes sont cachés aux confins de la ville
une portion de la haine est retenue par un fil
ça kamikaze, ça gaze, ça char Dassaut en puissance
faut croire que partout, c'est la même mouvance.

L'ocean éclate et devient écarlate
des noyés, des pendus, des gens moralement déchus
s'accrochent à des espoirs, crachent dans les urinoirs
la laideur de ce monde fuit le reflet des miroirs.

dans nos états d'avoir y'a pas de place pour l'être
tout le temps qu'il fera noir on tentera de paraitre,
on se mettra le doigt dans l'oeil et on baissera nos braguettes
ça fait du fil à retordre pour la puissance de nos maitres.

les moutons se trompent d'ennemis
ça tombe sous le sens, j'en faiblis
qui avale sa télé ne peut correctement penser
on est bien lotis dans un peuple abruti

pendant que la foule se divertie au lieu de réfléchir en conscience
A ses actes à mener pour un avenir de décence
la grosse machine menaçante prépare son plan sordide
pour asservir cette bande de flans devenus tous cupides.

et moi j'observe le monde, dépitée, je faiblis
j'sais plus quelle armure enfiler, je rougis
tiraillée par des extrêmes opposés, ça suffit
j'fais pas mon choix, j'me fais broyer, et tant pis."

je l'avais amélioré mais je ne trouve plus le texte bis…

voilà…

tout ça tout ça…

c'est pas grave de parler de tout et rien ici? ou il faut choisir un forum pour chaque thème???

mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Ven 5 Aoû 2016 - 17:13

puisqu'on peut tout partager….


mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Ven 5 Aoû 2016 - 17:17




mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par mononoke le Ven 5 Aoû 2016 - 17:24

+ 2 dessins inspirés du clip...sorry comme j'étouffe de ne jamais rien partager, je pars dans tous les sens ici..

mononoke
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Loxosceles le Ven 5 Aoû 2016 - 18:01

mononoke a écrit:@loxosceles (c'est quoi cet intitulé??)

Une araignée mortelle du continent américain. Ouai, je suis pas très très zèbre en fait, mais je me cache bien.


J'ai ramassé les mêmes phrases que toi, enfin c'est classique chez les créatifs de s'entendre dire qu'on ne sert à rien et qu'on ne fait pas (entendre 'on ne devrait pas', car ça renvoie les conformistes à leur conformisme) ce qu'on veut dans la vie. Jusqu'à présent, je m'en suis pas si mal sorti. Faut juste assumer qu'on est dans une espèce de sortie de route permanente, dans une voiture avec juste les freins qui marchent par intermittence, et que c'est pas sûr que ça finisse bien... alors des fois on se cramponne sur les freins, c'est vrai...


mononoke a écrit:et comme toi je me suis dit que certains spécialistes oeuvrent de concert avec le système, tout comme mon gyneco qui me dit "EH OH!!! 34 ans!! faudrait penser à faire des enfants ma petite dame"
ce à quoi j'ai répondu "vous etes payé par l'état pour dire aux femmes de procréer ou quoi???"

C'est marrant, ce passage m'évoque un personnage fictif que j'avais inventé il y a 8/9 ans, et que j'appelais mon alter-ego féminin. Une fille qui envoyait tout balader, à commencer par sa télé par la fenêtre. J'avais toute une histoire en tête, mais bon, j'ai jamais fini. C'était un peu un double fantasmé, un personnage qui ferait tous les trucs que j'aurais envie de faire si je me laissais aller à mon mépris (que dis-je, ma haine) envers la société bien conforme. Aujourd'hui je trouve ce travail un peu nunuche et pas terrible, mais il existe encore sur le net, quelque part. Et ça avait un certain mérite défoulatoire.


Je suis assez d'accord avec ta vision sur les enfants, quoique je ne trouve pas que faire un enfant implique forcément d'en faire un clone de soi-même. Maintenant, si on considère l'enfant comme une oeuvre, et qu'on a toujours tendance à être insatisfait de mon travail (ce qui est mon cas), ça devient compliqué d'assumer accomplir une oeuvre imparfaite de ce genre... J'ai toujours eu cette crainte de transmettre mon mal-être, en ce qui me concerne. Et pas qu'à un enfant.


Ton texte est très imagé, j'aime bien... Style très différent de ce que je fais, mais je fais peu dans la poésie, j'aime surtout raconter. Je n'ai pas de blog spécifique à l'écriture, mais mes textes sont disséminés ici et là, dans différents blogs et mon site sur le chamanisme et les rêves. J'ai aussi un livre auto-publié, mais dans tous les cas, je suis toujours réticent à faire ma pub. On ne sait jamais quel genre d'insecte on attire dans sa toile, et certains font des gros trous, même si je me dis que sur ce forum, y a pas trop de risques. Toujours est-il que mes réflexions sont assez personnelles, et mon principal blog est plutôt sociologique que littéraire (même s'il y a quelques textes, références musicales et littéraires en passant). Je peux envoyer ça par mp, si tu veux, à moins que ça en intéresse d'autres.

En passant, de ce que j'ai constaté, le sujet de présentation de chacun fait souvent office d'auberge espagnole, donc je crois que tu y fais un peu ce que tu veux (tant que ça reste respectueux, bien sûr).

Loxosceles
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 110
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 43
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Revz le Ven 5 Aoû 2016 - 18:45

@monomoke merci beaucoup pour le compliment et ta proposition Very Happy   je t'enverrais mon fb en mp, si tu veux bien, comme ca je viendrais te mettre quelques likes Razz
J'avoue que je craque completement pour le premier dessin, les suivants un peu moins.
J'apprecie beaucoup l'esthetique de ta video, elle transmet des emotions subtiles, avec une grande finesse. En dessin, je trouve que cela ne fait pas le meme effet.

Le rapport a la souffrance est quelque chose de complexe pour tout le monde, je comprends, en tant qu'artiste, que tu ne souhaite t'en separer. Pour ma part, j'ai toujours baigné dans un climat d'extreme violence, le noir profond, les meandres les plus obscurs de l'esprit humain, les situations de souffrance, de l'ignominie humaine, ou, les encore, certains cotés plus gris, vu comme noir ou blanc selon.
Mais baigner, pour ma part, je le fais par le cinema, la peinture, la musique, la philosophie aussi, bref, sur la culture.
Je ne me nourri pas d'art gai, mais d'art sombre. Mon imagination, mon empathie, me permettent de nourrir mon hyperemotivite, tout en protegeant et renforcant mon hypersensibilité.
Cela depuis tres jeune.
J'ai une vie sans souffrance, du moins, quand j'en ai, je la fuit, je la combat.
S'adapter, s'habituer, non, il ne faut pas, il y a d'autres moyens.
Ca serait comme se jetter dans un essain de guepe pour se premunir d'une piqure de moustisque.
Les artistes ont cette vertu, de mettre en scene, cette personne qui mourrait d'atroces souffrance de piqures de guepes.
Regarder 10 fois cet art, par l'appreciation des differentes formes qui pourraient l'exprimer, permet de s'en imbiber, de sentir ces emotions, de sentir ces souffrances, voir, ces plaisirs (je parlais de declinaisons), sans jamais se mettre en danger et en decouvrir toutes les facettes possibles.
Etrangement, je suis hyperbienveillant, je ne delivre pas de souffrance, si ce n'est peut etre parfois par le simple fait d'exister, d'etre moi,  avec quelques defauts certes, pour certains, mais cela est pour moi le joug de la tolerance, et parfois, la difficulté de partager sans etre jugé, interpreté comme quelqu'un de mauvais ou de malsain.
J'aime beaucoup aussi l'imagerie gothique. Qui explore plutot le rapport a la mort, dans un esthetisme soigné et subtil.
Je n'ai pas besoin de vivre la souffrance pour cultiver cet imaginaire ou ma comprehension de l'etre humain.
Dans ma vie, je cherche de la douceur, de la beauté, meme si j'en ai parfois ma propre definition. Car ces connaissances m'apportent aussi, la connaissance de moi meme, de mes faces sombres, et de trouver la bonne maniere de la vivre, celle qui est saine et qui ne m'apporte aucune souffrance, a moi ou a quelqu'un d'autre.

Quelques pistes pour une vie vers un meilleur equilibre et sans renoncement?

sinon, ton texte et tres sympa Smile


Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: mais, ou, et, donc,or, ni, thorynque

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum