amour inconditionnel

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 17:18

Cygne Ethéréa a écrit:Revz : L’amour ne meurt jamais de mort naturelle. Il meurt parce que nous ne savons pas revenir à sa source. Il meurt d’aveuglement, d’erreurs et de trahisons. Il meurt de maladie et de blessures ; il meurt de lassitude, il dépérit et se ternit.

Les chambres du coeur de Anaïs Nin
[ Anaïs Nin ]

J'adore, et je trouve cela tellement pertinent Very Happy

Il y a encore quelques mois, lorsque j'étais en couple, je soutenais que "comme j'étais constitué" - que j'ai pu clairement définir quand j'ai mieux compris ma façon d'Aimer - , il m'était impossible de trahir ou de ne plus aimer ma compagne.

Et bien si je suis célibataire aujourd'hui, ce n'est pas que j'ai "faillit" à mon propos, ( j'ai tout fait pour le tenir.... ) et oui , mon amour pour la mère de mon fils est mort par exactement tout ces points: aveuglement, erreurs, trahisons, maladie, blessures, lassitude, à dépérit et s'est ternit. 

Ce sont ces mots précis qui ont conduit, en quelques mois, à une séparation pour le moins surprenante et inattendue.
Rétrospectivement, même chose pour ma première copine.

Après, bon, c'était des histoires d'amour, une d'Amour s'étant aussi parachutée par la Rolling Eyes 
Âmes liées, troublante perspective, que je ressens intensément et dont je ne sais que penser actuellement  Embarassed Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 17:24

Cygne Ethéréa a écrit:
Et surtout qu'Il soit mon Dieu !
amour inconditionnel - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcTindoNhyHja48JDyVgtfN6AHmC9QD7uAuK94OSOEO3_B4TKL6uwA
Razz Very Happy

J'aime bien le "Dieu est Amour" de la religion Catho.

Il y en a qui doutent de l'existence de l'Amour
Il y en a qui doutent de l'existence de Dieu

Bon, ba moi je crois en l'Amour, mais c'est plus qu'une croyance, c'est un constat Razz

Dieu, un inexpliqué, une entité, un équilibre, un système, des personnes, des E.T., ceux qui sont en dehors de la matrice... bref... là encore,  plus qu'une croyance, c'est un constat Razz
Après, qu'on ne me demande pas de définir "Dieu" et "Divin" précisément, j'en serais bien embête Razz Peut être qu'un jour, j'arriverais à avoir une idée plus précise Razz


Apres, l'Amour, c'est ce qui me porte et.... c'est un peu un indicateur sympa "avec amour / sans amour" ; "y amour" / "y a pas amour" pour faire des choix Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Zarbitude le Lun 10 Oct 2016 - 17:40

chuna56 a écrit:Mouais....

Moi je me demande ce que vous mettez réellement derrière le mot aimer...

Et toi, tu en dirais quoi?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7579
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Zarbitude le Lun 10 Oct 2016 - 17:41

Cygne Ethéréa a écrit:
Et surtout qu'Il soit mon Dieu !
amour inconditionnel - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcTindoNhyHja48JDyVgtfN6AHmC9QD7uAuK94OSOEO3_B4TKL6uwA

Pour trouver Dieu, suivez l'amour.....c'est tout droit ;-)
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7579
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Merlin le Lun 10 Oct 2016 - 17:56

Euh sinon... Le miroir attends un éclaircicement revz Wink

Si tu as perçu cela aussi dans les chansons que je partageais dernièrement, je serais bien curieux de découvrir ton développement à ce sujet *-*

Merlin Courbette
Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 18:05

Merlin a écrit:"Un miroir" Revz.... Ah oui, pourrais-tu être plus disert sur ce sujet s'il te plaît...?

Merci Courbette

Je faisais reference a ce passage :

Merlin a écrit:
Alors OUi l'Amour Inconditionnel, je le vis en moi et avec Elle aussi
Et ce divin commun existe parce qu'il y a une correspondance divine
Le reflet de l'âme en un miroir parfait si attirant, si brûlant
Menant à la clarté de l'être divin uni en soi et en un commun
Afin de prendre sens en un réel se déployant bien au delà
De deux simples existences en deux chemins plein d'humilité

J'ai pas reflechit au "miroir", mot intervenu par plusieurs fois et sous plusieurs formes dans mon vecu recent.

Le reflet de l'ame comme miroir parfait, attirant, brulant, destabilisant et vertigineux de la Femme dont je suis tombé amoureux.

Le miroir de moi meme, mes echecs, mes erreurs.

Dieu, comme concept interieur et non comme concept exterieur, une forme de "vrai miroir de l'ame".

Voir exterieur pourquoi pas.

Moi miroir, en me resumant comme "boule a facette", miroir des autres parfois grincant.

Bref, je ressens/reflechit a globalement beaucoup de choses associés au concept de miroir, qui parfois se recoupent et se rejoignent.

Je suis assez imprecis sur mes reperes sur toutes ses idees, vous lire me fait avancer Very Happy

Quoi qu il soit, c'est une vraie joie de partager ces choses, cool des gens qui vivent la meme chose Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 18:09

Merlin a écrit:Euh sinon... Le miroir attends un éclaircicement revz Wink

Si tu as perçu cela aussi dans les chansons que je partageais dernièrement, je serais bien curieux de découvrir ton développement à ce sujet *-*

Merlin Courbette

Il n'y avait qu'a demander Razz Certains esprits se rencontrent Laughing Rolling Eyes

Bon, c est pas un long developpement, et tres imprecis, mais vu le temps de dispo que j'ai en ce moment, je suis content d'avoir pu "avancer" le point Razz

@merlin : je n'ai pas vu lesdits morceaux, je jetterais un coup d'oeuil. Mais oui, le miroir reviens souvent, j'en ai postes quelques uns aussi : prohom, le miroir et moi. Du vecu, mot pour mot, image pour image Wink Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Merlin le Lun 10 Oct 2016 - 19:56

Je te remercie infiniment Revz pour tes partages, ta vision *_*

Voici un texte assez longtemps sur le Miroir Smile

Le Miroir:
« Il y a une toute petite porte dans le miroir, qui ouvre sur le mystère de l’âme »
Recherche sur la symbolique du « Miroir » Module philosophique « éveilleur »  
Par Véronique-Arlette – Jeudi 11 Août 2011 - www.veronique-arlette.org  
Spéculum (miroir) a donné le nom de spéculation : à l’origine, spéculer c’était observer le ciel et les mouvements relatifs des étoiles, à l’aide d’un miroir. Sidus (étoile) a également donné considération, qui signifie étymologiquement regarder l’ensemble des étoiles. Ces deux mots abstraits, qui désignent aujourd’hui des opérations hautement intellectuelles, s’enracinent dans l’étude des astres reflétés dans des miroirs. De la vient que le miroir, en tant que surface réfléchissante, soit le support d’un symbolisme extrêmement riche dans l’ordre de la connaissance.
Que reflète le miroir ? La vérité, la sincérité, le contenu du cœur et de la conscience : Comme le soleil, comme la lune, comme l’eau, comme l’or, lit-on sur un miroir chinois du musée de Hanoï, sois clair et brillant et reflète ce qu’il y a dans ton cœur. Ce rôle est utilisé dans les contes initiatiques d’Occident, dans le rituel des sociétés secrètes chinoises, dans le récit de Novalis, Die Lehrlinge zu Sais, dans le poème de Mallarmé :  
      O miroir !
Eau froide par l’ennui dans ton cadre gelée
Que de fois et pendant des heures, désolée
Des songes et cherchant mes souvenirs qui sont
Comme des feuilles sous ta glace au trou profond,
Je m’apparus en toi comme une ombre lointaine,
Mais, horreur ! des soirs, dans ta sévère fontaine
J’ai de mon rêve épars connu la nudité !
(Hérodiade)  
Quoique sa signification profonde soit autre, le miroir est également mis en rapport, dans la tradition nippone, avec la révélation de la vérité et non moins avec la pureté. C’est aussi dans la même perspective que Yama, le souverain indo-bouddhique du royaume des morts, utilise pour le jugement un miroir du karma. Les miroirs magiques, s’ils ne sont, sous une forme purement divinatoire, que les instruments dégénérés de la parole de Dieu, n’en possède pas moins une étonnante efficacité dans les diverses formes de Chamanisme – qui utilisent à cet effet le cristal de roche – et aussi chez les Pygmées d’Afrique.

La vérité révélée par le miroir peut évidemment être d’un ordre supérieur : évoquant le miroir magique des Ts’in, Nichiren lui compare le miroir du Dharma bouddhique, qui montre la cause des actes passés.
Le miroir sera l’instrument de l’illumination. Le miroir est en effet symbole de la sagesse et de la connaissance, le miroir couvert de poussière étant celui de l’esprit obscurci par l’ignorance. La Sagesse du grand miroir du Bouddhisme tibétain enseigne le secret suprême, à savoir que le monde des formes qui s’y reflète n’est qu’un aspect de la Sunyata, de la vacuité.  
Ces reflets de l’Intelligence ou de la parole céleste font apparaître le miroir comme le symbole de la manifestation reflétant l’Intelligence créative. Il est aussi celui de l’intellect divin réfléchissant la manifestation, la créant comme telle a son image. Cette révélation de l’identité et de la Différence dans le miroir est l’origine de la chute luciférienne. Plus souvent elle est l’aboutissement de l’expérience spirituelle la plus haute. Ainsi dans Saint Paul et chez de nombreux spirituels chrétiens et musulmans. Le cœur humain, miroir reflétant dieu, s’exprime par exemple chez Angélus Silesius ; le miroir du cœur reflète, chez les bouddhistes, la nature de Bouddha ; chez les taoïstes, le Ciel et la Terre.  
L’intelligence céleste reflétée par le miroir s’identifie symboliquement au soleil : c’est pourquoi le miroir est souvent un symbole solaire. Mais il est aussi un symbole lunaire, en ce sens que la lune, comme un miroir, reflète la lumière du soleil. Le miroir solaire le plus connu est celui du mythe japonais d’Amaterasu : le miroir fait sortir la lumière divine de la caverne et la réfléchit sur le monde. Dans le symbolisme sibérien, les deux grands miroirs célestes reflètent l’univers, reflet que le chaman capte à son tour à l’aide d’un miroir. Le reflet de la perfection cosmique s’exprime également dans le miroir de Dévi et, au second degré, dans celui des Sarasundari, qui sont ses messagères. Dans la tradition védique, le miroir est le mirage solaire des manifestations ; il symbolise la succession des formes, la durée limitée et toujours changeante des êtres.
Forme après forme ;
La forme propre on la trouve partout :
Indra par ses magies, a maintes formes :
Mille coursiers sont attelés pour lui !
(Rig Veda, Grhyasutra 1, 6).

La réflexion de la lumière ou de la réalité n’en change certes pas la nature, mais elle comporte un certain aspect d’illusion (la saisie de la lune dans l’eau), de mensonge à l’égard du principe. Il y a identité dans la différence, disent les textes hindous : la lumière se reflète dans l’eau, mais en fait ne la pénètre pas ; ainsi fait Civa ; Ainsi la spéculation n’est-elle qu’une connaissance indirecte, lunaire. Par ailleurs, le miroir donne de la réalité une image inversée : Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, dit la table d’Émeraude hermétique, mais en sens inverse.  
La manifestation est le reflet inverse du Principe : c’est ce qu’expriment les deux triangles inverses de l’hexagone étoile. Le symbole du rayon lumineux se réfléchissant à la surface des eaux est le signe cosmogonique de la manifestation ; c’est Purusha agissant sur la passive Prakriti, le ciel vertical sur la terre horizontale. Toutefois, cette passivité, qui reflète les choses sans être affectées par elles, est, en Chine, le symbole de la non-activité du Sage.  
Symbole lunaire et féminin, le miroir est encore en Chine le symbole de la reine. Le miroir prend le feu du soleil. Il est par ailleurs le signe de l’harmonie, de l’union conjugale, le miroir brise étant celui de la séparation (la moitie brisée du miroir vient éventuellement, sous la forme d’une pie, rendre compte au mari des infidélités de la femme). L’animal nommé p’o-king, ou miroir brisé, est en relation avec les phases de la lune ; l’union du roi et de la reine s’effectue lorsque la lune est pleine, le miroir reconstitué en son entier.  
L’utilisation taoïste du miroir magique est assez particulière : relevant la nature réelle des influences malfaisantes, elle les éloigne, les protège contre elles. Aussi place-t-on, de nos jours encore, au-dessus de la porte des maisons, un miroir octogonal portant les huit trigrammes. Le miroir octogonal -  qui est sans doute d’harmonie et de perfection dans le cas d’Amaterasu –est, en Chine, intermédiaire entre le miroir rond, (céleste) et le miroir carre (terrestre). Le reflet de l’homme ne lui est pas seulement rendu par le bronze poli ou l’eau dormante ; témoin, ce texte des annales des T’ang utilise par Segalen : L’homme se sert du bronze comme miroir. L’homme se sert de l’antiquité comme miroir. L’homme se sert de l’homme comme miroir. Au Japon le Kagami, ou miroir est un symbole de pureté parfaite de l’âme, de l’esprit sans souillure, de la réflexion de soi sur la Conscience. Il est aussi symbole de la déesse solaire (Amaterasu-Omi-Kami). Il y a un miroir sacre dans beaucoup de sanctuaires shintoïstes, comme il y a un crucifix dans les églises. C’est l’un des grands attributs du trône. Dans le Palais Impérial, le miroir sacré est conservé dans un bâtiment spécial.  
L’emploi du miroir magique correspond à l’une des plus anciennes formes de divination. Varron dit qu’elle venait de Perse.  Pythagore, selon une légende, avait un miroir magique qu’il présentait à la face de la lune, avant d’y voir l’avenir, comme le faisaient les sorcières de Thessalie. Son emploi est l’inverse de la nécromancie, simple évocation des morts, car il fait apparaître des hommes qui n’existent pas encore ou qui accomplissent une action qu’ils n’exécuteront que plus tard.  
En vertu de l’Analogie eau-miroir, on rencontre fréquemment l’utilisation magique, chez les Bambaras, par exemple, de fragments de miroirs dans les rites pour faire venir la pluie.
Le miroir, de même que la surface de l’eau est utilisé en divination, pour interroger les esprits. Leur réponse aux questions posées s’y inscrit par réflexion. Au Congo, les devins utilisent ce processus en saupoudrant le miroir – ou la surface d’un bol d’eau – de poudre de kaolin ; les dessins de la poudre blanche, émanation des esprits, leur livrent la réponse. En Asie centrale, les chamans pratiquent la divination par le miroir, en dirigeant celui-ci vers le Soleil ou la Lune, qui sont censés être eux aussi des miroirs, sur lesquels se reflètent tout ce qui se passe sur la terre. En outre, les costumes chamaniques sont fréquemment ornés de miroirs, qui réfléchissent les actions des hommes ou encore protègent le chaman (pendant son voyage) contre les dards des esprits méchants. Après avoir chamanisé, le magicien doit parfois faire dans ces boucliers un nombre de rayures égales à celui des flèches qui les ont atteints.  
Le thème de l’âme considérée comme miroir, qui se trouve ébauchée par Platon et par Plotin, a été particulièrement développé par Saint Athanase et par Grégoire de Nysse. Selon Plotin, l’image d’un être est disposée à recevoir l’influence de son modèle, comme un miroir. Suivant son orientation, l’homme en tant que miroir reflète la beauté ou la laideur. L’important consiste tout d’abord dans la qualité du miroir, sa surface doit être parfaitement polie, pure, pour obtenir un maximum de reflet. C’est pourquoi, selon Grégoire de Nysse, comme un miroir, lorsqu’il est bien fait, reçoit sur sa surface polie les traits de celui qui lui est présenté, ainsi l’âme, purifiée de toutes les souillures terrestres, reçoit dans sa pureté l’image de la beauté incorruptible. C’est une participation, et non un simple reflet : ainsi l’âme participe à la beauté dans la mesure où elle se tourne vers elle (Jean Danielou, La colombe et la ténèbres dans la mystique byzantine ancienne, Eranos Jahrbuch, 1954 ; Régis Bernard, L’image de Dieu d’après saint Athanase, Paris, 1952).
Le miroir n’a pas seulement pour fonction de refléter une image ; l’âme devenant un parfait miroir participe à l’image et par cette participation elle subit une transformation. Il existe donc une configuration entre le sujet contemplé et le miroir qui le contemple. L’âme finit par participer de la beauté même à laquelle elle s’ouvre.
Sous des aspects très divers, le miroir est un thème privilégié de la philosophie et de la mystique musulmanes inspirées du néo platonisme. On a dit du miroir qu’il était le symbole même du symbolisme.
L’aspect numineux du miroir, c'est à dire la terreur qu’inspire la connaissance de « soi », est caractérisé par la légende soufie du Paon. Le miroir est l’instrument de psyché et la psychanalyse a mis l’accent sur le côté ténébreux de l’âme.
La notion platonicienne des deux faces de l’âme, qui aurait un côté inférieur tourne vers le corps et un côté supérieur tourne vers l’intelligence, a été utilisée par alGhazali et a exercé une grande influence chez les Soufis.
Attar dit que le corps est dans son obscurité comme le dos du miroir ; l’âme est le côté clair du miroir. A propos de ces deux faces du miroir, Rumi explique que Dieu a créé ce monde, qui est obscurité, afin que sa lumière puisse être manifestée.
En vertu de la théorie du microcosme, image du macrocosme, l’homme et l’univers sont dans la position respectives de deux miroirs. De même les essences individuelles se reflètent dans l’Être Divin, selon Ibn’Arabi, et l’Être divin se reflète dans les essences individuelles.
Par ailleurs, le thème du miroir magique, permettant de lire le passé, le présent et l’avenir, est classique dans la littérature islamique. La coupe de Jamshid, roi légendaire de l’Iran, est en réalité un miroir. Elle symbolise à son tour le cœur de l’initié. Le cœur étant symbolisé par un miroir – en métal, jadis – la rouille symbolise le péché et le polissage du miroir sa purification.  
Le miroir des fiancés, appelés Ayin-y Bibi Maryam Miroir de Notre dame marie, est encore utilise en Perse, en Afghanistan et au Pakistan pour bénir la première rencontre entre le fiance et l’épousée. Le miroir est suspendu sur le mur du fond de la salle de réunion ; les fiancés doivent entrer par deux portes opposées et, au lieu de se regarder directement l’un l’autre, ils doivent regarder de biais le miroir.  Ce faisant, ils se rencontrent comme au Paradis, voyant leurs visages redressés (droit à droite), non inverses comme en ce monde ; cette faculté du miroir de redresser l’image devient ici symbole des choses, vues selon leur réalité essentielles.  
Pour les Soufis, l’univers tout entier constitue un ensemble de miroirs dans lesquels l’essence infinie se contemple sous de multiples formes ou qui reflètent à divers degrés l’irradiation de l’Être unique ; les miroirs symbolisent les possibilités qu’a l’Essence de se déterminer elle-même, possibilité qu’elle comporte souverainement en vertu de Son infinité. C’est là du moins la signification principielle des miroirs. Ils ont aussi un sens cosmologique, celui de substances réceptives à l’égard de l’Acte pur.  
Dans une autre acception, enfin, le miroir symbolise la réciprocité des consciences. Un hadith célèbre déclare que le croyant est le miroir du croyant. Plus la face du miroir de l’âme a été polie par l’ascèse, et plus il sera capable de refléter fidèlement ce qui l’entoure, et jusqu’aux pensées les plus cachées d’autrui. La littérature soufie abonde d’exemples de cette capacité de reflet de l’homme purifié.  
Conclusion  
Le miroir de la vie est le reflet de votre cœur. Tout autour de vous il n’y a que vos intentions en manifestations. Vos intentions envers vous-même et envers les autres sont « essentielles » pour une parfaite harmonisation de votre « être » avec votre Conscience. Dans l’univers qui vous entoure, vous croisez aussi les intentions des autres. Tous ces miroirs sont-ils purs, purifiés ou déformées ? C’est le challenge quotidien que nous devons relever dans chaque rencontre. Parfois cela se passe très « bien » parce que nous sommes en accord avec nous-mêmes et avec l’autre. Parfois cela se tend, se tord, plie, ou se déforme, parce qu’il y a un reflet qui nous dérange, ou dérange l’autre. Mais la rencontre avec « soi » passe très souvent par les autres, qui ne sont que des reflets de ce que nous aimons ou pas chez nous. C’est sur cette porte, sur cette ouverture pour faire connaissance avec notre « soi », qui est dans le « soi » de l’autre en face de nous.  
Il y a surtout cette toute petite porte entre les deux miroirs, qui ouvre sur le mystère de notre âme, sur tout le mystère du « soi ». Il y a un « monde infini » entre notre miroir et le miroir de l’autre. Malheureusement, nous passons souvent à côté de ce monde magnifique, de ce monde de bonheur et d’harmonie, où personne n’a raison ni tort. Cet espace ou l’égo n’existe plus, ou l’être n’est plus préoccupé par l’image qu’il projette, ou seul demeure le plaisir de contempler l’autre dans toute son authenticité. Cette « observation extatique » provoque un tel plaisir qu’il n’y a plus rien à dire, juste contempler la totalité de la vérité absolue.

Elle me dit souvent que je suis le parfait miroir brûlant les moindre parcelle de son inconscient et que je lui suis très utile, elle me dit que c'est à la fois très remuant mais fabuleux *_*

Elle, c'est mon Ame Jumelle, nous nous sommes rencontrés en 2014 et poursuivons le chemin vers la réunion, avons déjà vécus les retrouvailles et la séparation puis nous nous sommes retrouvés ce 9 septembre 2016, constatant à quel point l'autre avait évolué lors de cette séparation d'environ 11 mois, c'est un chemin depuis le début de purification de l'âme et d'une lumière sublime grandissante...

Je ne fais rien, je suis juste moi, c'est juste une histoire hors du temps et de l'espace, juste une histoire d'amour de soi dans le divin, de deux soi en une future réunion en une union divine...

Pourquoi ? Pour l'Amour Inconditionnel, c'est le seul but des ces couples que d'être porteur de cette flamme et de juste être porteur d'un message universel... même si la vie a pu être très compliqué, l'Amour est la seule réalité et la seule destinée mais Aimer commence en soi et cette flamme brûle là avant tout...

Enfin voilà, juste l'Amour, partout, présent, le passé et le futur n'ont pas de source, la source est l'Amour dans le présent et de là, tous les possibles existent, l'énergie, le divin, une réalité humaine véritable *_*

Merlin Trèfle
Merlin
Merlin

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 48
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 21:13

Merci merlin pour ton texte, j'ai commencé à le parcourir, c'est dense, il va me falloir plusieurs lectures Smile 

C'est dense et tu dois t'en douter, beaucoup de choses me parlent Razz

Il y a un truc sur lequel j'ai trop tiqué, c'est "Saint Paul" Laughing  J'ai rencontré ces derniers mois quelques personnes qui ont senti la présence d’êtres d'ailleurs, âmes, anges, ou autres, et ça partie des choses dont je crois pas avoir déjà parlé ici. Bref, j'ai une de mes histoires qui vient de s'éclairer, je ne voyais pas trop ce qu'il venait faire dans le ptit bazard que j'ai vécu, maintenant j'ai ma ptite idée  Laughing Rolling Eyes

En toute franchise, ça m'agace un peu car d'une part, j'ai carrément peu de références, et j'en trouve beaucoup venant de la religion catho ; et puis je m’agace parfois moi même parce que c'est la culture que j'ai.

Aussi, je suis heureux de lire tout ça mêlé a d'autres cultures ou d'autres références. Cela rejoins beaucoup ma conviction que la plupart de ces choses tiennent d'une histoire universelle, que l'on retrouve expliquée un peu partout et sous plusieurs formes.

Surtout que ce ne sont pas des sujets sur lesquels j'y connaissait grand chose  Shocked



C'est heureux ton histoire avec ta moitié Smile

J'ai vécu des choses tellement étranges et intenses que bizarrement, oui, je crois beaucoup à ton histoire d’âme Jumelle, car ce sont les convictions qui m'ont portées pendant de longs mois.

Après, pour avoir vécu cela d'une manière très Verlaine ayant l'impression d'être entrain de passer de vie, je me suis rangé à cette idée que je ne pouvais influer la situation, voir plutôt terrorisé à l'idée de l'empirer,  je me suis mis à  vivre, être juste moi.

J'aimerais que cela se passe aussi comme cela pour moi, surtout que j'ai bien des éléments, qui me laissent entendre cela. 
Enfin aujourd'hui, avec un gros travail j'ai réussi à prendre les choses plus zen et plus fun. 

Beaucoup d'évolutions, de fun ... ça colle Wink Laughing

Qui vivra verra Razz  Ou p'tete que je verrais pas parce que mon âme jumelle ferra jamais ça route Laughing

En attendant je rencontre plein de gens super sympa, et si un jour je ressent ça de nouveau ou que je la retrouve tant mieux Razz En tout cas, je sais vraiment ce que ça veux dire Aimer, le ressentir vraiment, alors... je risque pas d'être aveugle la prochaine fois que je ressentirais ce vrai sentiment vraiment, et quand à cette impression de l'avoir déjà croisée, tu me conforte que j'ai pris la bonne décision. Smile
Vis a vis des autres options que je ne l'aurais pas encore rencontrée Razz Et mis au regard de toutes les autres théories que j'ai sur les autres trucs Laughing Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Zarbitude le Mar 11 Oct 2016 - 19:19

Revz a écrit:

Aussi, je suis heureux de lire tout ça mêlé a d'autres cultures ou d'autres références. Cela rejoins beaucoup ma conviction que la plupart de ces choses tiennent d'une histoire universelle, que l'on retrouve expliquée un peu partout et sous plusieurs formes.

Je suis vraiment d'accord avec ça. C'est universel. Il y a des éléments communs un peu partout dans les religions et spiritualités.

Après, pour avoir vécu cela d'une manière très Verlaine ayant l'impression d'être entrain de passer de vie, je me suis rangé à cette idée que je ne pouvais influer la situation, voir plutôt terrorisé à l'idée de l'empirer,  je me suis mis à  vivre, être juste moi.

Ca me fait penser à l'état de lâcher prise que j'ai connu juste avant mon expérience mystique et après encore plus.
Et ta manière de vivre depuis est en de nombreux points comparable à la mienne, d'après ce que j'ai pu en lire sur ZC.
Depuis cette expérience, j'ai pris l'habitude, lorsque je suis confrontée à un problème qui me parait insolvable, de me remettre dans cet état.
J'appelle ça "m'abandonner dans les bras de Dieu".
Pourtant je ne suis d'aucune obédience...
Dieu est pour moi l'énergie primordiale qui nous constitue. C'est de l'amour pur et s'y connecter est merveilleux.

Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7579
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Invité le Mar 11 Oct 2016 - 19:23

Zarbitude a écrit:

Pourtant je ne suis d'aucune obédience...
Dieu est pour moi l'énergie primordiale qui nous constitue. C'est de l'amour pur et s'y connecter est merveilleux.


Very Happy

J'aime beaucoup cette formulation  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Zarbitude le Mar 11 Oct 2016 - 19:26

Moi aussi Very Happy
C'est cette définition-là qui me permet de croire en Dieu.
Croire en Dieu, quelle merveille!
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7579
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par jolindien le Mer 12 Oct 2016 - 15:04

Au delà de l'expérience humaine, je suis, je sais, je sens...au delà il n'y a même plus de sens au sens de l'intellect, sinon une évidence...sinon un but qui serait ultime.

jolindien

Messages : 1404
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Lainie le Mer 12 Oct 2016 - 15:08

Zarbitude a écrit:Moi aussi Very Happy
C'est cette définition-là qui me permet de croire en Dieu.
Croire en Dieu, quelle merveille!

Si Dieu est "en nous", n'est ce pas à, quelque part, un amour narcissique?

(Je sais pas si je viens de dire un truc très intéressant, ou complètement con, vous savez, cette sensation bizarre...)
Lainie
Lainie

Messages : 3081
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Invité le Mer 12 Oct 2016 - 15:27

Buffle a écrit:Si Dieu est "en nous", n'est ce pas à, quelque part, un amour narcissique?

(Je sais pas si je viens de dire un truc très intéressant, ou complètement con, vous savez, cette sensation bizarre...)

Non, le narcisse implique l’ego de ce que j'en ai compris.

Cette forme d'amour est associée à une absence d’ego.

Un tel narcisse serait une espèce de fou de Dieu, un inquisiteur, qui au nom de ce qu'il ressent, imposerait, serait tyran, porté par l’ego.
Par exemple, les PN se prennent un peu pour des Dieu, rien au dessus, tous les droits  Razz


Et puis ce n'est pas s'aimer soit, rien a voir. C'est un amour tourné vers les autres, pas vers soi, même si il passe par le fait de s'aimer aussi, mais pas plus que les autres.
Je dirais que j'aurais à choisir entre 2 personnes "équivalentes", une qui serait moi, l'autre pas, je choisirais l'autre par exemple. Cela m'est déjà arrivé, a prix très très très fort, de faire des choix et de dire des choses complètement contraire a mes intérêts et envies. De les regretter amèrement aussi. Mais être juste.... ne pas tout savoir... certaines "règles" sont utiles, l'abnégation à un sens, meme si cela n'est pas forcément aller dans notre sens a soi.

Cela serait de nature narcissique, je choisirais moi, et mes intérêts. Hors en situation critique, sujets grave et urgence, je choisi l'autre. Dur quand l'autre se foire aussi. Mais bon ^^

Donc rien a voir. 

Mais c'est pas stupide comme remarque, ça peut servir aux narcisses qui se sentiraient ainsi, et cela pourrait aussi être vu par certains comme une espèce d'astuce pour se sentir au dessus des autres par exemple, ou encore, "excuser/masquer" des troubles, via de l’auto justification par exemple.

Comme disait Etherea, il y a des gens qui voient cela comme une "maladie" ou une "déviance".  
D'autres qui n'y croient pas.

Et des comme moi, qui le vivent sans avoir rien demandé et qui sont content de partager cette différence Very Happy
Un peu comme zebre en fait  Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par jolindien le Mer 12 Oct 2016 - 15:37

Un amour qui englobe tout le reste...je fait l'amalgame avec la notion d'unité...mais je ne vois (plus) pas de différence.

jolindien

Messages : 1404
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

amour inconditionnel - Page 2 Empty Re: amour inconditionnel

Message par Zarbitude le Mer 12 Oct 2016 - 20:13

Buffle a écrit:
Zarbitude a écrit:Moi aussi Very Happy
C'est cette définition-là qui me permet de croire en Dieu.
Croire en Dieu, quelle merveille!

Si Dieu est "en nous", n'est ce pas à, quelque part, un amour narcissique?

(Je sais pas si je viens de dire un truc très intéressant, ou complètement con, vous savez, cette sensation bizarre...)

Oui, je connais cette sensation bizarre LOL

Dieu, c'est la vie qui "coule" en nous, qui nous anime. Et on peut aimer la vie sans être narcissique.


Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7579
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum