Quand faut y aller...

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par ortolan le Sam 6 Aoû 2016 - 3:26

Ta page de présentation est ici: http://www.zebrascrossing.net/t25839-dans-ce-monde-dans-ce-monde

Ok pour poursuivre là-bas ou sur le sujet dédié (preneur du lien) ou en MP, à ta convenance.

ortolan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1580
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 6 Aoû 2016 - 11:55

Je suis aussi en phase avec ça. J'ai besoin d'imaginer des tas de systèmes viables ou non. Je casse les pieds aux gens avec ça. On me renvoie souvent mon coté utopiste et rêveuse avec un petit sourire complaisant et niaiseux (oui oui, niaiseux ! ^^) ce qui m'agace prodigieusement.
Si personne n'avait rêvé, nous serions encore au temps de l'esclavagisme. Il faut du rêve et de l'utopie, c'est sain. D'ailleurs, certaines recherches se basent sur les films de science fiction. Ça surprend personne ça ?

J'ai beaucoup réfléchi aux idées de Chouard et même si on n'aime pas l'homme (il dit lui même qu'il faut "déchouardiser" son idée), on peut tout à fait entendre que se réapproprier NOTRE constitution et changer les choses pour que la majorité soit gagnante est une excellente chose.
A nous de trouver tous les écueils possible et comment les contourner. Ce sera, dans tous les cas, moins faussé que ce qui nous est proposé aujourd'hui, pas vrai ?

J'ai failli aller à une de ses conférences sur Nantes en janvier dernier, mais mon boulot m'a mise en retard. Ils refusaient du monde et ne prenaient plus les retardataires. Ils ont été débordé et surpris de voir autant de gens intéressés par la question. Ils ont dû ouvrir un autre amphi car ils n'avaient pas suffisamment de place. E. Chouard a dit que c'était partout comme ça, à chaque fois qu'il intervient. Son idée intéresse et est porteuse d'un immense espoir de changer les choses et sans violence. Je regrette juste que l'homme ne soit pas à la hauteur dans les débats contradictoires. Il se fait bouffer proprement ^^

Je suis aussi d'accord avec toi, PatrciaClaire. Il faut commencer maintenant les changements, chacun avec ce qu'il peut, pas après pas. J'entends beaucoup de gens dirent "bah on y arrivera pas... alors à quoi bon ?" Mais berdol, si tout le monde renonce, même d'avancer un peu, alors oui, là évidemment, c'est mort !!
Je me souviens quand j'ai fait ma formation pour adulte "gestion et protection de la nature" qu'on sentait une différence très nette dans notre groupe. Certains semblaient désabusés devant la pollution et d'autres plus enthousiastes. Alors j'ai posé la question un jour à l'ensemble : "Qui utilise une lessive sans phosphate ici ?" Et bah, bingo, tous les désabusés n'en utilisaient jamais ! Bah... pourquoi faire, c'est perdu d'avance !!
Mais quels couillons !! ^^

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Revz le Sam 6 Aoû 2016 - 12:08

J'aime beaucoup votre discussion, je ne vois pas quelque chose avec quoi je ne serais pas d'accord, ou qui serait compléter Smile
JCVD est excellent Smile 1+1 = 1 ..  ou 11 (et là : dommage), carrément  Smile 1+1 = 1 ou 1+1 = 3, le résultat dépendant de si on considère la qualité de l'échange lui même ou si l'on considère les acteurs et ce qui en naît Smile

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par ortolan le Sam 6 Aoû 2016 - 12:39

Bimbang a écrit:J'ai beaucoup réfléchi aux idées de Chouard
Il y a aussi Alexandre JARDIN et son projet bleu-blanc-zèbre (un clin d'oeil? Wink ). On n'en entend plus trop parler d'ailleurs...

Je suis ravi de voir que je ne suis pas le seul à m'interroger sur les problèmes de la société et d'éventuelles solutions à proposer.

ortolan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1580
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 7 Aoû 2016 - 12:21

Je me suis interrogée aussi sur le cas d'Alexandre Jardin. Je suis perplexe pour l'instant.
Beaucoup de choses m'intriguent. Les "faizeux" et les "dizeux" sont des termes employés par mon père et ça m'a de suite renvoyée à une image "paysan qui remonte ses manches devant les difficultés".
Crâne d'oeuf vs gars du terrain. Pourquoi pas ? mais pourquoi draguer les politiques ? et qui sont ces gens qui œuvrent en parallèle pour le bienfait de la société ? Qui détermine leurs objectifs ?
Je pense que "Zèbre" fait plus référence à son bouquin, mais j'en sais trop rien.

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Stauk le Dim 7 Aoû 2016 - 12:39

bjour.

Sympa le pseudo. Pourquoi le Malais ? Y a comme une ellipse dans l'explication. Comment on se retrouve sur la page wikipedia de "Bimbang" ?

Tu faisais quoi comme travail lorsque le drame la prise de conscience a éclaté ?


J'ai beaucoup de sympathie pour le hasard, alors quand Mr Chouard parle de hasard, forcément ça attire mon attention. Ce qui me chagrine un peu (dans le peu que j'en ai vu), c'est le coté patapouf. On va tirer au hasard, on va éviter les cumuls (et la professionnalisation) et tout va aller mieux. J'ai de la sympathie pour le projet.

Mais je ne vois pas vraiment ce qu'il espère changer de profond. Ptet j'aimerais un peu plus de réflexion sur la nature même du pouvoir (démocratie pour certains signifierait le pouvoir au peuple). Est ce que la professionnalisation des représentant du peuple est une cause, ou un symptôme du manque de représentativité ?

Alors je lâche le morceau, pour moi c'est un symptôme, et pas une cause. Et en masquant le symptôme, on obtiendra point gain de cause (be cause = pouvoir réparti de façon égale entre les membres de la communautés)


Après je pense que la démocratie est d'abord un idéal, plus qu'une idée pratique. Mais à défaut de l'atteindre, on peut chercher à s'en approcher. Est ce que les idées de Chouard peuvent aider à s'en approcher ? Et bien je dirais que si elles invitent à la réflexion alors oui. Mais trop souvent je me les prends dans la tête, comme on se prend des solutions toutes faites, ou de nouvelles marques de yaourts aux fruits caramel beurre salé.

Je crois pas trop aux révolutions. Mais je crois volontiers aux évolutions, pour autant qu'on sache à peu près voir où qu'on souhaite aller. J'ai pas bien compris vers quoi Mr Chouard espère nous entraîner, concrètement ... il a de bonnes idées, il invite à la démocratie. Moi j'aurais aimé un mec qui invite à la réflexion. J'aimerais qu'on m'étonne, qu'on me donne l'espoir de quelque chose qui marche.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Sun Simiao le Dim 7 Aoû 2016 - 15:02

Bonjour Bimbang !
"En fait, il y a un an, en discutant sur skype avec un ami, j'ai soudainement découvert que je n'avais plus d'envies personnelles. J'ai beaucoup de curiosité, mais des envies... ?"
C'est une question profonde, qui pose la question de l'être, de notre nature. Doit-on avoir des "envies" pour être? Pour "être bien"?
Je ne peux pas encore poster de liens internet, mais je te donne les références de ce que j'écoutais hier soir sur youtube : Darpan ITW avril 2013. (C'est après 20 bonnes minutes qu'on atteint le coeur du sujet).

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 404
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 7 Aoû 2016 - 15:15

Haaaan merdum ! je viens d'essayer de retrouver la page wiki... mais je ne trouve plus l'endroit où j'ai vu toutes les traductions du mot "doute".
Car j'ai tapé "doute" sur google pour me trouver un pseudo. Y avait toute une liste de traductions en bas de page. J'ai hésité avec Arvar en breton... mais j'ai trouvé ça moche phonétiquement et pis how !! Bimbang, ça c'est rigolo !!  Very Happy

Mon type de travail peut être réalisé à plusieurs niveaux.
C'est : soit du réglementaire couillon, soit du conseil si on veut aller "au-delà".
Je pourrais ne rien expliquer et dire aux gens : "Je sais mieux que vous, faites moi confiance, faut faire ça". ou "Vous n'avez pas le droit. C'est tout."  Ou passer plus de temps en cherchant le contournement de l'interdit, ou en expliquant pourquoi il vaut mieux faire ainsi, pourquoi la réglementation en est arrivée là et quelle est l'idée derrière.
Parfois, c'est aussi se tordre la tête, dire son impuissance, car parfois l'idée qui a généré la règle, plutôt intéressante à l'origine, est complétement dénaturée une fois appliquée, voire même a des conséquences pires, à cause du lobbying qui l'a détricotée.
C'est donc très souvent aussi "faire le tampon" entre l'administration et les usagers qui n'y comprennent plus rien.

Je pense que ce qui me plait dans l'idée de Chouard, c'est d'abord "mettre un contrôle citoyen", et ensuite de "redonner la main" sur la politique à tout un chacun.
On dit que les gens se désintéressent à la politique, mais qu'ils s'y intéressent ou pas, ça change quoi dans le fond ? On ne tient compte ni des bulletins blancs, ni de l'abstention.

Si demain je sais que je peux être tirée au sort pour voter une loi, je vais plus souvent m'interroger, chercher à savoir, me faire une culture générale. Je pense qu'en plus, les programmes scolaires intégreraient la chose plus sérieusement. L'instruction civique que j'ai eu à l'école était une sorte de grosse blague insipide.  Very Happy

J'ai envie de faire un parallèle grossier avec les premiers secours. Pourquoi on n'apprend pas systématiquement aux gens les premiers gestes de secours ? Pourquoi ça n'est pas obligatoire ? Pourquoi laisser ça à des professionnels ? J'ai découvert la simple PLS à plus de trente ans !!! Et pourtant, c'est pour le bien commun.

Et si je repars sur mon travail évoqué tout à l'heure, pourquoi même les concernés sont incapables de comprendre (je ne dis même pas connaitre, mais j'aurais pu) les réglementations qui concernent leurs propres professions ? Ils sont obligés de se tourner vers des professionnels aujourd'hui. Dingue non ?

A prendre les gens pour des cons, on les oblige à ça, au final.

Je pense bien sûr qu'aujourd'hui, la société n'est pas prête du tout à tout ça, mais que d'ici quelques années, si on prend cette optique, les mentalités sauraient/devraient évoluer. Il faut bien commencer les changements à un moment. Pas prêts aujourd'hui ne veut pas dire que ça n'est pas faisable demain.
Par ailleurs, Chouard, il me semble, ne dit pas "supprimons la professionnalisation de la politique". Il dit que c'est le peuple qui doit contrôler, et valider les lois.
Et il invite tout à fait à la réflexion car son but est qu'on fasse des ateliers constituants. Que chacun dans son petit coin commence à imaginer ce que serait sa vision idéale et quelle loi, justement, devrait être posée pour y arriver. Ensuite, chaque atelier se "confronte" avec les autres, et s'améliore.. ainsi de suite. Il n'est le chef de rien. Il veut qu'on s'approprie l'idée qu'il a eu et qu'on se prenne en main.

La révolution s'impose quand l'évolution n'est ressentie que pour une minorité.
"Evolution" ça me fait penser aussitôt à Bernard Werber. J'aime bien son univers ^^
Si vous avez du temps, allez jeter un coup d'oeil sur son site.

Edit : merci pour ton lien Sunsimiao, j'irai voir ça ! Ça m'intéresse ! Wink

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Stauk le Dim 7 Aoû 2016 - 15:39

Pour ce qui est des lois, ce qui manque selon moi, c'est un principe conducteur.

Je pensais hier soir à un truc tel que "nul ne doit ignorer la loi". Ca serait bien comme principe. Ca voudrait dire que chacun se doit de s'y intéresser, et bien évidemment en corollaire, ça signifierai que les lois doivent être ainsi faites et rédigée, qu'il est littéralement possible, sinon pour tout un chacun du moins pour une majorité significative de connaître l'ensemble des lois qui s'appliquent.

Sans cet objectif, à quoi bon en effet s'intéresser aux lois ? Elles sont au mieux la garantie abstraite et distante qu'il existe peut être une justice. Est ce que la justice rendue par le chef de village était vraiment moins rigoureuse et juste que celle que nous offre aujourd'hui notre système ?

Est ce que la palanquée de loi qu'on se prend en vague successives chaque année (pour ne pas dire chaque mois), et qui pour autant que je sache vienne se contredire les unes les autres tant elles sont faites au pieds levé, et tant l'ensemble est devenu un imbroglio incohérent .. est ce que la justice était moins juste il y a 50 ans ?

De Werber je n'ai lu pour ainsi dire que "Les fourmis". (et les deux suites que je me suis empressé d'oublier ..)


Donc je ne pense pas que réfléchir à des lois supplémentaire soit pertinent. Ce qui manque, ce sont surtout des principes directeurs applicables". Si on écrit "nul n'ignorera la loi", mais qu'on créé ensuite un système que même les meilleurs professionnel ne peuvent ni comprendre, ni vérifier, sans même parler d'application ... alors il y a une incohérence qui rends les lois essentiellement injustes.

Bien sûr que notre système soit injuste, ne signifie pas que ça soit le Chaos, mais qu'il est injuste, me semble une évidence.



Pour ce qui est non pas des lois, mais des décisions quotidiennes, je suis très sceptique sur le principe de représentation, dés lors que cette représentation s'éloigne trop des bases qu'elle représente. A mon sens c'est là le principal défaut du système. Un représentant doit être naturellement contrôlé, et suivi. Il doit représenter une question précise, et non être un "avocat" du peuple. Car si le risque d'acheter un représentant qui serait chargé par exemple d'imposer le concept d'accessibilité à tous et de gratuité de l'accès à la justice non pas par l'usage de coûteux systèmes d'assistances, mais par la création d'un système cohérent et raisonnable de rédaction et de mise à disposition des lois, est déjà un problème majeur; il est pratiquement garanti qu'un "avocat" du peuple qui s'occupera "de tout" ne s'occupera en pratique que de ses intérêts à lui, de son image, et des intérêt de ses proches.


Si on veut un système dont le lubrifiant est l'argent, alors l'argent et ses flux, ses usages, doivent être au centre de l'analyse; c'est par l'argent que le peuple exerce objectivement son pouvoir, bien plus que par l'acte de vote. Le vote est au mieux un moyen de menacer le système de Chaos, au pire une totale illusion. Le remplacer par le hasard, ne changera à priori rien du tout, s'il n'y a pas une volonté d'établir les lignes directrices de ce que peut (et aussi de ce que doit être) une société démocratique, où les pouvoirs sont exercé par le peuple.

Aujourd'hui on vit de fait en démocratie, car chaque citoyen à le droit de consommer. C'est par l'usage et la dépense qu'il fait de l'argent qui transite par lui que l'homme libre exerce son pouvoir de citoyen. L'acte de vote n'a pas d'influence. Le représentant n'a pas de rôle propre, car les lois de l'économie sont bien plus simple et accessibles dans leur fondamentaux, et tout à fait suffisante pour induire les règles minimales nécessaires.

Par contre ce qui manque, c'est une façon de vivre l'économie qui rende à l'acte d'achat toute sa portée politique.

En ceci je te rejoint : il y a un besoin d'éducation civique. Il existe de nombreuses initiatives qui vont dans ce sens, et à terme, si une démocratie doit exister, c'est bien par le biais du mouvement imposé à l'économie elle même (et donc aux transactions et aux échanges) que la démocratie pourra exister.

Enfin c'est mon opinion, et de fait je n'ai pas été très très convaincu par les discours de Chouard, peut être car je n'ai pas suffisamment étudié le sujet ...

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Sun Simiao le Dim 7 Aoû 2016 - 16:25

"Si on veut un système dont le lubrifiant est l'argent, alors l'argent et ses flux, ses usages, doivent être au centre de l'analyse; c'est par l'argent que le peuple exerce objectivement son pouvoir, bien plus que par l'acte de vote. Le vote est au mieux un moyen de menacer le système de Chaos, au pire une totale illusion. Le remplacer par le hasard, ne changera à priori rien du tout, s'il n'y a pas une volonté d'établir les lignes directrices de ce que peut (et aussi de ce que doit être) une société démocratique, où les pouvoirs sont exercé par le peuple."

Je pense qu'il y a là une erreur d'optique. En effet, si "l'argent" domine le politique, c'est-à-dire si une oligarchie composée de banquiers et de grands chef d'entreprise ont pris le pouvoir réel, la restauration de la démocratie est et restera toujours une question fondamentalement politique : comment asseoir de nouveau l'autorité de l'Etat et de ses représentants?
Maintenant, il est clair que nous avons aussi à répondre à la question : une fois la démocratie restaurée, comment exercer un contrôle -qui a été par le passé insuffisant ou inexistant- sur les représentants du peuple, élus ou tirés au sort peu importe, afin d'éviter que ceux-ci ne soient acheter par des puissances étrangères ou des intérêts privés?
C'est pour cela que, militant activement au sein de l'UPR afin de restaurer la démocratie, je considère avec attention les idées développées par Etienne Chouard et d'autres penseurs afin dans un second temps de "sécuriser" autant que possible notre liberté et notre démocratie restaurées (ce que le référendum d'initiative populaire proposé par l'UPR rendra plus facilement possible que notre système actuel).
Il me parait symptomatique qu'aujourd'hui, la perte de confiance générale dans le politique nous conduise à imaginer régler un problème politique par des moyens qui ne le sont pas et qui sont donc totalement inefficaces, comme vouloir combattre "la finance", "le système" (oligarchique), par exemple entre autre le privilège du dollar et l'extra-territorialité du droit américain, sans passer par la seule autorité légitime et reconnue par le Droit International : l'autorité de l'Etat.
Alors, on passe des "Indignés" au "Nuit debouteurs", d'"actions citoyennes" en "projets issus de la société civile" sans que rien ne change, ne puisse changer.
Je vous invite à consulter : la Charte Fondatrice de l'UPR, ses Analyses inamovibles, son Programme. Mais aussi bien d'autres choses... des conférences du Cercle Aristote et leurs publications, Annie Lacroix-Riz : livres (Le choix de la défaite) et conférences, les premiers ouvrages de Pierre Hillard (la Fondation Bertelsmann...).

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 404
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Lun 8 Aoû 2016 - 0:18

Je ne peux pas vous fournir le lien vu mon inscription récente, mais la conférence d'Etienne Chouard (que j'ai loupée) peut se voir ici : Collège des transitions sociétales - Conférences débats 2015-2016 - Pour entrer en démocratie, ne faut-il pas ré-écrire la Constitution ... ensemble ?
C'est en deux parties. La première est peut être suffisante pour comprendre un peu son idée. Vous pouvez passer directement à 8 mn, le début étant consacré à la prochaine conférence.
Mais sinon, c'est très simple de l'écouter sur Youtube.
Sa popularité commence à grimper, aussi, quelques sales rumeurs commencent à circuler sur lui. C'est pour cela qu'il explique qu'il faut s'approprier l'idée, et oublier que ça vient de lui. Il ne se présente à aucune élection.

Pour ce qui est de l'UPR ou d'un autre parti, je n'ai pas envie d'en débattre ici. Je ne cherche pas pour qui je vais voter aux prochaines élections. Je cherche un moyen différent, vu les échecs successifs de ce modèle.

Je me souviens d'une ministre de l'écologie qui confiait piteusement (je ne me rappelle plus pour quel problème par contre) que même si elle était d'accord sur le souci en question, qu'elle ne pouvait rien faire à son niveau, et donc elle invitait les gens de terrain à "manifester". C'est tout de même un comble, non ?

Mon pouvoir par l'argent, je l'applique déjà un peu. Je préfère payer des impôts plutôt que de laisser d'autres gens jouer avec mes primes en les mettant sur un plan épargne, et j'essaie d'acheter local plutôt que d'engraisser des grandes firmes. Ce sont des petits pas.

Par contre, je ne suis pas d'accord pour dire que les "indignés" ou "Nuit debout" n'ont rien apporté. Les gens prennent conscience. Ils discutent. Et ça, ils s'en rappelleront toute leur vie. La vie n'a pas changé, mais les gens ont appris quelque chose. C'est justement ça, l'évolution.

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Sun Simiao le Lun 8 Aoû 2016 - 21:33

Oui, bien sûr, il est toujours positif que les gens discutent, s'informent par eux-mêmes entre eux.
Mais le problème de fond reste pour moi crucial : vous voulez changer le fonctionnement de la République. Très bien. Moi aussi, j'aimerais quelques changements, et certaines propositions de Chouard me séduisent. Mais vous comptez le faire COMMENT?
Pour nous, pays démocratique, la seule légitimité du pouvoir que notre peuple reconnait, c'est celle de l'Etat et de ses représentants élus. Point.
Le reste, c'est de la dictature. Je pense que tout le monde est d'accord là-dessus -sauf ceux qui rêvent de révolution avec coup d'Etat et "violences nécessaires" bien sûr- désolé c'est pas mon truc.
Donc il n'y a qu'un seul moyen de mettre en oeuvre nos volontés de changements : la voie politique démocratique. Donc un engagement politique au sein d'un parti, ou d'un groupe de personnes qui présente des candidats aux élections, ce qui est la définition d'un parti, m'voyez? Et si aucun parti ne nous plaît, il serait logique de participer à la fondation d'un nouveau parti qui corresponde à nos attentes. Sinon, on perd beaucoup de temps à bâtir des châteaux en Espagne.
Vous voyez ce que je veux dire? En démocratie élective, il n'existe pas de "moyen différent" ! ("Je ne cherche pas pour qui je vais voter aux prochaines élections. Je cherche un moyen différent, vu les échecs successifs de ce modèle.").
Si vous souhaitez, par exemple, qu'on mette en place le tirage au sort de nos représentants, il va falloir faire campagne pour un parti qui souhaite appliquer cette réforme, ou au moins la soumettre à référendum (puisque c'est un changement majeur dans la Constitution). A moins, encore une fois, que vous ne comptiez sur une prise de pouvoir par la force pour appliquer vos utopies.

Je suis désolé d'écrire un commentaire qui puisse paraître raide, professoral et/ou condescendant. Ce que je veux mettre en lumière, c'est que la légitime défiance du politique, mais aussi des discours lénifiants et hypocrites nous ont mis dans la tête qu'il y aurait une alternative au politique. C'est une grave illusion que nous devons quitter au plus vite si nous voulons rétablir notre démocratie, et a fortiori si nous souhaitons l'améliorer. Je crois en avoir exposé clairement les raisons.
L'évolution, c'est aussi savoir quitter le brouillard médiatique qui rend tout flou, obscur, et rend nos actions vaines, pour retrouver une pensée simple, logique, pratique, qui conduise à l'action efficace. Le politique, c'est le domaine de l'action efficace.
La philosophie politique, morale, sociale, écologique, etc... c'est très important pour former une pensée politique. Mais lorsqu'on souhaite changer les choses concrètement on doit passer par l'action politique.


Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 404
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Lun 8 Aoû 2016 - 23:29

.. ou peut être que le système va s'autodétruire tout seul ? et qu'à ce moment là, il faudra avoir quelque chose d'autre à proposer ?
Nous avons connu une crise économique avec les subprimes, mais a priori, c'est reparti de plus belle...

Je ne sais pas en fait.
Pourquoi n'existerait-il pas de "moyen différent" si vous voulez restaurer la démocratie ?


Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Sun Simiao le Lun 8 Aoû 2016 - 23:56

Hum...
Nous vivons en France dans une société qui a une histoire, des règles, des lois. C'est tout bête.
Nous n'acceptons que l'autorité que nous estimons légitime : c'est celle qui vient de nos représentants élus. Ca c'est pour la France.

Au niveau mondial, la seule autorité qui puisse s'opposer à une oligarchie financière qui, en effet, pour vouloir diriger le monde à son profit corrompt les hommes politiques -mais pas seulement eux et heureusement pas tous- c'est celle des représentants légitime des peuples -qui ne sont pas nécessairement, dans certains pays, issus d'un fonctionnement démocratique. (Chaque peuple a son histoire et doit se gérer lui-même, l'ingérence n'est jamais de l'humanisme...).

C'est la structure même du monde.
Seul l'Etat peut se changer ou se détruire lui-même : et via l'UE, en France il s'est en effet petit à petit détruit lui-même puisqu'il a délégué ses pouvoirs régaliens à des puissances étrangères et qui plus est, sans l'avis du peuple Français, sans référendums de modifications de la Constitution, et remettant la quasi-totalité des pouvoirs dans les mains de personnes non-élues et d'ailleurs généralement inconnues. Le transfert de souveraineté étant de plus caché, les médias ayant une grande part de responsabilité.

De tout ceci il ressort que le seul moyen de rétablir la démocratie est de revenir à l'état antérieur correct de démocratie, en s'appuyant sur le texte de la V°République, et cela de la seule manière possible : par le jeu de la démocratie représentative, donc en soutenant ou créant des partis peuplés de personnes honnêtes et compétentes, franches et contrôlables, ayant un programme assez solide et rassembleur pour réunir une majorité de suffrages ; mais je partage avec beaucoup d'autres l'envie de changer cet état antérieur, d'y apporter, si la majorité des Français est d'accord, des modifications de nature à nous préserver autant que possible de l'éventualité d'une future trahison de nos élites.

Simplement, inventer un avenir virtuel c'est très important -les idées font avancer le monde- mais s'engager pour faire advenir un futur possible à un moment donné cela devient indispensable.
Il y a de belles pages d'Aragon là-dessus, dans "Théâtre-Roman" et "Le roman inachevé" surtout je crois ; en gros il dit que la France s'est modernisée sans que le PCF n'y ait pris part, tant mieux/tant pis, avec une mélancolie fataliste.

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 404
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Mar 9 Aoû 2016 - 0:20

On voit tout de même de plus en plus que le politique fait de la figuration.
Il suffit de regarder les accords transatlantiques qui s'installent, et l'économie qui s'enrichit sur les écarts de salaires entre les pays. Elle n'a aucun intérêt à ce que ça aille dans le sens du peuple. Les banques contrôlent les médias, ça n'est pas un hasard.

Je ne sais pas lequel est le plus utopiste de nous deux quand vous dites que l'Etat est la seule autorité qui existe. Le poids des lobbying, et ils sont nombreux, est tel que même sans corruption des membres du gouvernement, il bloquera toute initiative qui pourrait les brider.

Il y a une petite vidéo -sans doute un peu longue- mais éclairante ici : https://www.youtube.com/watch?v=C9ENnG4e5HY en deux parties.
Un expert en économie. Doublement diplômé (école de commerce et ingénieur)

Eidt : J'édite mon message précédent parce que je n'ai pas assez expliqué pourquoi cette vidéo est intéressante. Vous allez vous ennuyer à écouter des choses que vous savez déjà... mais c'est la fin qui est intéressante. Dans les conférences gesticulées, les gens se racontent, explique quels évènements ont fait qu'ils en sont arrivés là où ils sont aujourd'hui. Le cheminement est intéressant à mon sens.

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Stauk le Mar 9 Aoû 2016 - 10:50

Bimbang a écrit:
Eidt : J'édite mon message précédent parce que je n'ai pas assez expliqué pourquoi cette vidéo est intéressante. Vous allez vous ennuyer à écouter des choses que vous savez déjà... mais c'est la fin qui est intéressante. Dans les conférences gesticulées, les gens se racontent, explique quels évènements ont fait qu'ils en sont arrivés là où ils sont aujourd'hui. Le cheminement est intéressant à mon sens.

Personnellement, la vidéo de jeune agriculteur, je l'ai déjà vu. J'ai trouvé très intéressant surtout de pouvoir à travers son témoignage observer les coulisses de l'activité économique internationale, ce que je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de faire par moi même.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Jeu 11 Aoû 2016 - 23:50

Je me fixe sur rien en ce moment. Je "gite" quelque part perdue dans une crique. Une barque à la mer.
Pas plus mal. Envie de paisible et de vent doux, de piano et de boite à musique. De m'aérer la tête.



Prélude à quoi ?

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Ven 12 Aoû 2016 - 15:21

Je mets ça là pour le retrouver plus tard :

https://sciencetonnante.wordpress.com/2012/09/17/la-proteine-fluorescente-verte-gfp/


Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Ven 12 Aoû 2016 - 20:43

Je viens de regarder cette vidéo, et tout à la fin, il évoque la Noosphère.



Cette idée, dont j'ai entendu parler la toute première fois dans un livre de Bernard Werber, me "scotche" un peu. Elle répond à quelque chose en moi.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Noosph%C3%A8re

Je "visualise" ça comme une zone indéfinie autour de la terre où l'on pourrait se connecter et y puiser des idées ou du savoir. Ça parait "naïf", un peu niaiseux d'emblée, mais je ne sais pas... Cette idée me colle.
Si j'en parle ici, c'est que ça me trotte dans la tête depuis un moment.

Je me souviens d'avoir entendu raconter la découverte du moteur Pantone. A priori, l'inventeur s'est réveillé avec cette idée.
Je relie ça aussi avec ce que je sais des Kogis, une population indigène qui vit dans la Sierra Nevada, sans contact avec la civilisation ou très peu. Le "muma" (une sorte de chaman) entre en transe pour connaitre les vertus des plantes qu'ils n'ont jamais vues.

Ça vous cause aussi cette noosphère ?


Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 14 Aoû 2016 - 0:05

http://www.deezer.com/track/7623463?utm_source=deezer&utm_content=track-7623463&utm_term=421455011_1471125786&utm_medium=web

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 14 Aoû 2016 - 12:27

Ah voilà, j'ai retrouvé le site que j'avais lu. C'est pas les kogis, mais d'autres tribus.
Mais là, ils disent que cette "banque de savoir" serait dans l'ADN.

http://www.clesdevie.com/article-1956041.html

Peut être qu'au final, les zèbres auraient juste des capacités à aller piocher dans la banque ? Very Happy
Le QI ne servirait qu'à exploiter les données ? ou à ne pas les négliger ?

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Stauk le Dim 14 Aoû 2016 - 13:24

Bimbang a écrit:
Peut être qu'au final, les zèbres auraient juste des capacités à aller piocher dans la banque ? Very Happy  
Le QI ne servirait qu'à exploiter les données ? ou à ne pas les négliger ?
C'est peut être pousser la métaphore un peu loin.

Je veux bien croire qu'il existe beaucoup de phénomènes inexpliqués. Et je trouve que certaines allégories sont très belles. Mais là je décroche un peu !

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 14 Aoû 2016 - 13:42

La première fois que j'ai entendu l'idée, moi aussi j'ai décroché.
J'ai trouvé ça... étrange... et j'ai classé.
Mais l'idée revient en regardant d'autres choses qui n'ont rien à voir. Ça m'intrigue.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_centi%C3%A8me_singe


Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Stauk le Dim 14 Aoû 2016 - 13:55

Bimbang a écrit:La première fois que j'ai entendu l'idée, moi aussi j'ai décroché.
J'ai trouvé ça... étrange... et j'ai classé.
Mais l'idée revient en regardant d'autres choses qui n'ont rien à voir. Ça m'intrigue.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_centi%C3%A8me_singe


J'ai décroché quand tu as commencé à parler d'ADN et de mémoire qu'on retrouverait dans son ADN, mais uniquement quand on est Zèbre. Là j'ai décroché.

Un peu comme quand j'ai découvert les midichloriens, dans starswars : ce fut la fin d'un mythe. Avant je voulais être Jedi, et après je me suis retrouvé sans but dans la vie. J'ère encore.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 14 Aoû 2016 - 20:11

T'aurais pu rire au lieu de décrocher, c'était juste "a joke" l'hypothèse des zèbres. J'avais mis le smiley hein.. Very Happy
J'aime faire tourner les choses, les idées... même les trucs farfelus. Parfois ça offre d'autres pistes et aussi ça attire l'attention.

Bimbang
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 789
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand faut y aller...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum