J'ai raté ma vie

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par ifness le Lun 30 Oct 2017 - 15:27

A vous lire, je ressens....

Que ce sentiment de "ratage" (y compris le mien !) est très subjectif.
Et qu'il serait necessaire d'aller voir du côté de l'Inconscient pour aider.

Je crois qu'on peut se vouloir raté(e).
Je crois qu'on peut désirer se voir(imago) raté(e).
Je crois qu'on peut se créer des illusions provisoirement compensatrices, mais gare à la chute ! (job; enfant; amour; etc...).

Il existe des vies particulières (cf craco) qui nécessite un "traitement" analytique particulier.
Il existe aussi des êtres déboussolés et psychiquement difficiles (je pense à de grands noms, tels Rimbaud, Van Gogh,....) dont on n'oserait dire qu'ils ne possédaient pas de quoi réussir...mais apparemment, pas leur vie.
Il existe des êtres passionnés dont la fin de vie est désespérée (Stefan Sweig).
Ou folle (Nietzsche).
Il existe des gens doués pour la passion (leur(s) passion(s) et , plutôt, une forme de bonheur (Paul Veyne; L.Jerphagnon; ....)

Il existe de tout.
Il existe beaucoup de personnes qui ne savent vivre que dans l'Espace du Désir, et toujours malheureuses lorsque celui-ci trouve un bout de possible réalisation .

Perso, je trouve un morceau de bien-être dans le rien, de petits riens,
de petites méditations,
et surtout l'acceptation philosophique que je ne suis rien,
que ma mort ne sera rien,
qu'il est vain (pour moi) de poursuivre le "bonheur",
que je dois savoir me satisfaire des menus plaisirs qui passent.
Je précise : je suis totalement incroyant. L'Univers n'est peut-être même pas ce qu'il semble être.

Il m'est advenu de voir approcher une mort prochaine,
j'étais triste : si tôt ?
et j'ai savouré, comme jamais, à l'hôpital, le surlendemain ma biscotte beurrée au mauvais café. Je vivais. Et j'allais survivre. Pas si mal que ça. Pas besoin de chercher un passeur pour embarquer dans un canot pourri vers les mirages du nord.

Mais j'avoue : c'est un sacré boulot de se contenter de Sagesse hors de toute Spiritualité, Foi ou Croyance,
même pas "en l'Homme" (surtout PAS en l'Homme!),
un Autre de s'aménager pour exister un peu un espace de Création.

Bon courage, vous autres.
Bon courage à nous tous.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par nikoku74 le Lun 30 Oct 2017 - 20:22

l'impression d'avoir raté sa vie et ne pas savoir comment inverser le processus, c'est ce que je vis en ce moment aussi.
la dépression et le sentiment de vacuité m'habitent. J'essaie d'avoir un peu d'activité, bénévole et non bénévole, mais dans l'ensemble je suis très angoissé sur mon avenir professionnel, sur ma capacité à avoir une vie sociale équilibrée...ma capacité à vivre quoi!
avatar
nikoku74
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1061
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 43
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Zorglub_33 le Lun 30 Oct 2017 - 20:37

Il faut relativiser et se dire que le meilleur reste toujours possible. A 42 ans, j'étais au fond du trou, persuadée que je venais de foutre ma vie en l'air, après un divorce douloureux. Dix ans plus tard, je vais super bien :-)

Zorglub_33
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 113
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par franckyky le Lun 30 Oct 2017 - 22:24

Pour DAVIDABRICO
. Oui d'accord, c'est de la pensée sociétale, mais c était la mienne aussi, au fond de moi-même. Mais mon problème est que je n'ai pas un physique très avantageux, malgré que je sois quelqu'un de bien intérieurement .
Et c'est la, le hic, les femmes ne s'intéressent pour la plupart, qu'au beaux gosses ou au mec bien bâtis, même si a la longue,certaines en sont déçues.
Du. coup, a partir de ceci, je suis mis de côté. Elle ne cherche pas me connaitre intérieurement, puisque que l emballage ne leur plait pas.
. Je ne t explique du coup pour les enfants. C est tout vu.
Et dis toi que cette amie, m a quand même mis un peu de côté aussi a une époque, quand j allais pas bien dans ma tête, parce que ce n était pas intéressant, quelqu'un qui fait la tête, comme elle me l'a dit.
pour SEBRAZ
je te comprend un peu oui, tu as ton fils comme tu dis, qui te sort du lot.
. En revanche,, et je l espère pour toi, si tu vis encore avec sa mère, là c est je pense, un peu plus de bonheur, a mon niveau bien entendu. N y vois rien de méprisant de ma part.
avatar
franckyky
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Lun 30 Oct 2017 - 22:46

Et non je ne vis plus avec sa mère ! C'est un enfant qui est arrivé alors qu'on ne se connaissait très peu. Mais farouchement opposé à l'avortement pour ma part (la croyance y est pour beaucoup), il a vu la vie. Il vit avec elle et je le vois assez peu. Cela m'a amené à une dépression qui dure depuis 4 ans, mais qui en réalité dormait en moi depuis longtemps, et que j'ai du mal à guérir. Le sentiment d'avoir raté cette vie de famille à 3 me pèse. Faire un enfant c'est une chose, participer à son éducation et son évolution en est une autre. Et je suis à ce jour complètement spectateur. Donc oui il existe, il est là et juste pour ça, j'ai moins le droit de dire que j'ai raté ma vie. Mais l'idée trotte toujours.

Pour te faire une véritable idée du pourquoi jusqu'à cette conception, j'ai considéré avoir raté ma vie, je t'invite à me lire ici

http://www.zebrascrossing.net/t32488-depression-chronique-depuis-l-enfance

J'y explique mon parcours du combattant avec de vieux démons. Et en dernier post, ce que je vais entreprendre d'ici peu.

Et non tu n'es en rien méprisant, mais c'est vraisemblablement pas ce à quoi tu t'attendais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Lun 30 Oct 2017 - 22:54

Ce que je veux dire sur le côté "sociétal", c'est qu'il faut pas regarder les autres via le filtre social, ou se comparer à quique ce soit. Parce qu'il est des choses certaines :
- à 20 ans j'étais hyper canon, impossible pour moi de trouver un copain, tous le monde voulait uniquement mes faveurs postérieures, j'étais de la viande
- des gens roulent dans des grosses voitures... à crédit
- des gens ont de belles maisons... à crédit
- des gens sourient sur les photos mais c'est faux
- d'autres ont plein d'amis, ont des photos de soirée, mais tout cela n'est qu'apparence
etc...

je dis cela car, dans ton message, il m'a semblé que le ratage de ta vie était plus par rapport aux autres que par rapport à tes propres désirs. Je ne sais pas si c'est le cas, mais c'est ce que j'ai ressenti.

Ce n'est pas facile pour personne. Après il y a des degrés de difficulté, c'est clair. Mais il ne faut pas comparer. Moi, OK j'ai pu trouver des gens, mais j'ai jamais été en couple, je suis toujours tombé sur des fous, donc au final, j'ai aussi la sensation que je trouverai jamais. J'ai eu un premier job génial, qui a fini en harcèlement moral par le manager. Puis un second job génial, au bout d'un an, j'ai été mis à la porte via un plan social. J'ai du déménager, diviser mon salaire par deux. Avant d'obtenir un job d'une puissance presque égale à celle d'un Dieu, avant d'être muté en Pologne... et me retrouver à refuser et donc à prendre la porte.

Il y aura toujours des hauts et des bas. Le meilleur appelle du moins bon, ainsi devons nous apprendre à profiter. Et le moins bon appelle des horizons plus clairs.

Comme l'a dit un personnage issu d'un des cerveaux les plus brillants que l'humanité est porté : "Comme ceux qui vivent des heures si sombres, mais ça n'est pas à eux de décider. Tout ce que nous pouvons décider c'est que faire du temps qui nous est imparti". Tu es venu ici écrire ta douleur, et partager ton ressenti. Je me permets d'imaginer qu'il s'agit d'une énergie positive qui ne demande qu'à être encouragée et à se développer.

Ton amie n'est pas parfaite, je ne t'ai pas dit qu'elle pouvait devenir un solide chêne sur qui se reposer. En revanche, si elle devient une branche sur laquelle s'appuyer, ce n'est déjà pas si mal. Et les arbres ont toujours vocation à grandir et à se tourner vers la lumière. L'amitié est un voyage qui se fait à deux, peut-être es-tu celui qui révélera en elle ce qu'elle a de meilleur et qu'elle n'a sur te donner lorsque tu allais mal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par franckyky le Mar 31 Oct 2017 - 0:03

Je ne me fit pas forcément au autres,j'ai souvent subit des moqueries dans toute ma jeunesse, même de la part des potes,
j'ai perdu mes parents a 4 ans d intervalle, des inconnus dans la rue se moque de moi,ca je le sens en général 20 mètres avant ( sorte de 6” sens)
quand je te dis célibataire, c'est avec un grand C.
Aujourd'hui, je n'ai plus d amour propre, plus aucune estime ni confiance en moi.
Il y a encore quelques mois, j avais des hobbies ou loisirs, pêche champignons,lecture météo, science et technique, .... Mais maintenant, plus rien de tout ça dans mon cerveau. Si ce n'est déprime, pensée négatives, pessimiste a fond.
Pour ce qui est de mon ami, oui a une époque, justement elle a eu besoin de moi et m a trouvé, et a su remonter la pente, choses qu'elle a peut être oublié, je ne sais pas. J ai plus l impression dans ma vie,que c est moi la branche, sur laquelle les gens ont su s appuyé, et l ont laissé tombé, quand elle s est mise a craquer.
avatar
franckyky
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Alvaro le Mar 31 Oct 2017 - 8:14

Prendre la responsabilité de ses échecs et de ses réussites : arrêter de blâmer les autres (parents,amis ou autres).

Se forcer à agir, il n'y a que la volonté d'agir qui compte et choisir une carrière où on a un potentiel d'évolution infini pour ne jamais stagner (changer de carrière mid - life est aussi envisageable)

Arrêter les comportements addictifs (jeux, substances, alcool) radicalement.

Se rendre compte que la vie (ta vie) est précieuse et qu'on souffre plus souvent dans l'imaginaire que dans le réel..

En d'autres termes, ne juge pas ton passé et va de l'avant.

Alvaro

Alvaro
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 46
Date d'inscription : 20/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Mar 31 Oct 2017 - 17:51

Alvaro a écrit:Prendre la responsabilité de ses échecs et de ses réussites : arrêter de blâmer les autres (parents,amis ou autres).

Se forcer à agir, il n'y a que la volonté d'agir qui compte et choisir une carrière où on a un potentiel d'évolution infini pour ne jamais stagner (changer de carrière mid - life est aussi envisageable)

Arrêter les comportements addictifs (jeux, substances, alcool) radicalement.

Se rendre compte que la vie (ta vie) est précieuse et qu'on souffre plus souvent dans l'imaginaire que dans le réel..

En d'autres termes, ne juge pas ton passé et va de l'avant.

Alvaro

J'aurais pas dit mieux!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Mar 31 Oct 2017 - 19:16

Je ne suis pas d'accord! La dépression est indépendante de toute volonté.

On agit pas, on est dans une spirale : indécision, dépression, inaction

Si on arrive à se forcer à agir c'est qu'on va certainement déjà mieux. Ce qui est mon cas. C'est plutôt je dirais une prise de conscience qu'il faut avoir. Parce que la volonté si on sait pas où on va, c'est inutile.

Après ce qui aide, je suis d'accord, c'est qu'il faut éviter drogue, alcool, jeux, favorisant le repli sur soi et surtout être en paix avec les autres.

Sur ce second point, je ne suis toujours pas stable émotionnellement. Tantôt je suis lucide et je me blâme, mais ça m'amène jusqu'à une culpabilité, sentiment quotidien de la dépression, tantôt je blâme les autres (parents et autre entourage) parce que je considère qu'ils ont été spectateurs de mes échecs. Sans rien faire, sans savoir quoi faire, peu importe.

Je n'assume qu'une chose bien volontiers aujourd'hui, mais pour le reste non. Quand on est enfant, c'est pas à nous d'assumer les facteurs extérieurs nocifs. Et ce sont ces problèmes infantiles qui ressurgissent parfois, souvent en rêve ou cauchemar chez moi.

Aujourd'hui j'ai un enfant et je suis dans l'obligation de regarder de l'avant. Ce qui me permet de moins me tourner vers le passé et de le juger. Car finalement tout ce qui m'est arrivé dans ma vie, ce chemin de croix, m'a amené à ce destin de père. C'est peut-être une chance qui m'est offerte.

Et ma croyance chaque jour plus forte me pousse à être plus optimiste et moins fataliste. Mais il a fallu en baver pour raisonner ainsi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Mar 31 Oct 2017 - 21:12

Le côté pervers de la "dépression", c'est que c'est quelque chose de totalement inventé. On fait croire aux gens qu'ils sont totalement malades, que cela englobe tout leurs problèmes ou presque. Et qu'au bout du tunnel il y a les autres, qui vont bien et sont débarrassés de tout sentiment dépressif.

Hors c'est complètement faux, archi faux de archi faux. Tout le monde est dépressif, tout le monde déprime. La différence tient dans la nuance, dans le degré dont chacun est atteint.

L'idée étant juste de se retrouver dans une situation ou notre quota déprimé/instabilité soit peanuts face à notre bonheur. Je trouve tous ces concepts dangereux car ils placent une barrière entre des super héros pour qui tout irait bien, et des gens malades à qui tout contrôle échapperait. La dépression naît en chacun et peut être vaincue en chacun même si c'est un discours qui ne plairait pas au secteur très lucratif des soins anti-dépression.

Il faudrait que les humains arrêtent d'idéaliser la vie, et acceptent une fois pour toute qu'elle sera en tout temps tout lieu une balance entre bonheur/malheur, échecs/réussites, envies/regrets...etc... et ne chercher simplement qu'à obtenir une balance positive.

Ceux qui attendent un bonheur complet pourriront de ne jamais le trouver. Ceux qui acceptent de trouver un bonheur intense au milieu d'immondices, sans chercher à vainement toutes les écarter, sauront trouver un bonheur accessible à l'Homme. Car à force de vouloir chasser la moindre trace restante d'immondice, on focalise sont regard sur elle sans plus s'apercevoir que l'essentiel a été purifié.

Ne jamais oublier que les gens sont dépressifs depuis que l'on a inventé la dépression. Qui englobe tout. Alors qu'avant on avait des problèmes, ciblés, regardés comme tels et portés sur un sujet précis. Ainsi au pire, on ratait un pan de sa vie. Mais lorsque la sémantique globalise, eh bien d'un coup on se retrouve à avoir raté sa vie entière, avec toutes les conséquences que ce constat mal installé dans sa terminologie peut générer...


Dernière édition par davidabricot le Mer 1 Nov 2017 - 0:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par franckyky le Mar 31 Oct 2017 - 23:30

il est vrai, la dépression est quand même indépendante de notre volonté.
Certes, c'est cette même volonté,qui peut nous permettre de nous en sortir,avec ou sans aide bien sur, le seul problème, pour ma part, c'est que j'ai ce manque de force a la longue, j en ai tellement subit jusqu'à maintenant, qu'aujourd'hui, je sais plus prendre les devants,ou faire bouger les choses.
Tout ceci, accompagné d idées et de sentiments,que je ne pourrais jamais m'en sortir. J'ai cette manie involontaire, de ne plus pouvoir zapper ce qui ce passe dans ma tête, ça me martel le moral.
Cette façon d être n est bien heureusement pas constante, sinon je ne serai peut être plus la pour en parler.
Il y des moments ou tout va plus ou moins bien,et d autres, ceci en fonction des situations, des paroles recues, voir même de souvenirs plus ou moins récents, et la , c est le gouffre, j y tombe et j'ai grand mal, a me retenir.Tout en voyant bien, que la plupart de mon entourage, ne s en preoccupe pas.
. je ne demande pas qu'il soit toujours derrière moi, mais juste me comprendre et me soutenir un peu.
A une époque, je contrôlais tout ça, c est peut être la, le problème, j'ai trop mis de choses de côté, me les suis trop cacher a mes yeux.
Et aujourd'hui, je prend tout ces poids sur les épaules.
C est suite à ce que j'ai subit aussi, qui fait que j en suis arrivé a baisser les bras.
Le concept de la balance de Davidabricot,, est bien représentatif, et c'est la que je me dis, que ma balance a changée, il n'y a plus d équilibre, ca penche du mauvais côté, avec des petits rebonds. Il ne me reste plus qu'a rajouter du poids,pour reprendre l équilibre, ou bien me délester de mes fardeaux.
C'est surement ça pour moi le plus difficile.
avatar
franckyky
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par jeandelamer le Jeu 2 Nov 2017 - 14:57

Bonjour nuage,
As-tu lu mon post sur le fil ''en plein néant'' d'Orion4 ?
J'aimerais bien que tu me dises ce que tu en penses.
avatar
jeandelamer
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 04/09/2017
Age : 77
Localisation : Sauveterre de Bearn

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par ifness le Jeu 2 Nov 2017 - 18:18

Il me semble qu'insensiblement
on est passé de "j'ai raté ma vie"

à "comment lutter contre la (soi-disant) dépression".

Il me semble que les 2 concepts ne se superposent pas...forcément.

J'ai ressenti/vécu les 2 "choses".

Dans un cas comme dans l'autre, il est très difficile de lutter.
Et le sentiment de solitude est accentué par les gens qui disent
"prends-toi en main, va de l'avant !". Ah les cons !

Lorsque je me suis retrouvé "en dépression", je ne m'en suis même pas aperçu. C'est mon généraliste qui m'a dit "je pense que vous êtes dépressif, il faut passer à autre chose"(que des anxiolytiques, somnifères, etc...)
J'ai eu de la chance : le 1er antidép qu'il m'a donné a fonctionné (au bout de 3 mois).
Sinon, je ressentais seulement une intense fragilité (arrêts de travail répétés et culpabilisants; parano prégnante) et un état d'immense tristesse.

Quant à "j'ai raté ma vie", le concept est (hors dépression caractérisée) plus élaboré par un raisonnement, par une introspection, par....
Et tout dépend, oh oui ! tout dépend de l'âge auquel on dit ces mots.

Pour terminer : je ne suis pas DU TOUt d'accord avec les termes de davidab',
on était dépressif bien avant l'invention du terme

et on avait le sentiment de rater sa vie depuis l'aube de l'histoire (je dis histoire, pasqu'on l'a écrit, du coup Smile donc on le sait.)

Et on ne juge personne SVP
et on évite les conseils à la noix, ça sert à rien.

Ecoute. Eventuellement dialogue (pas polémique, et pas de moi je).
Le sujet se prête mal à l'étalement des égos.
Enfin, sauf si l'ego s'étale...se casse la gueule, quoi Pété de rire

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par izo le Jeu 2 Nov 2017 - 20:00

ifness a écrit:A vous lire, je ressens....

Que ce sentiment de "ratage" (y compris le mien !) est très subjectif.
Et qu'il serait necessaire d'aller voir du côté de l'Inconscient pour aider.

Je crois qu'on peut se vouloir raté(e).
Je crois qu'on peut désirer se voir(imago) raté(e).
Je crois qu'on peut se créer des illusions provisoirement compensatrices, mais gare à la chute ! (job; enfant; amour; etc...).

Il existe des vies particulières (cf craco) qui nécessite un "traitement" analytique particulier.
Il existe aussi des êtres déboussolés et psychiquement difficiles (je pense à de grands noms, tels Rimbaud, Van Gogh,....) dont on n'oserait dire qu'ils ne possédaient pas de quoi réussir...mais apparemment, pas leur vie.
Il existe des êtres passionnés dont la fin de vie est désespérée (Stefan Sweig).
Ou folle (Nietzsche).
Il existe des gens doués pour la passion (leur(s) passion(s) et , plutôt, une forme de bonheur (Paul Veyne; L.Jerphagnon; ....)

Il existe de tout.
Il existe beaucoup de personnes qui ne savent vivre que dans l'Espace du Désir, et toujours malheureuses lorsque celui-ci trouve un bout de possible réalisation .

Perso, je trouve un morceau de bien-être dans le rien, de petits riens,
de petites méditations,
et surtout l'acceptation philosophique que je ne suis rien,
que ma mort ne sera rien,
qu'il est vain (pour moi) de poursuivre le "bonheur",
que je dois savoir me satisfaire des menus plaisirs qui passent.
Je précise : je suis totalement incroyant. L'Univers n'est peut-être même pas ce qu'il semble être.

Il m'est advenu de voir approcher une mort prochaine,
j'étais triste : si tôt ?
et j'ai savouré, comme jamais, à l'hôpital, le surlendemain ma biscotte beurrée au mauvais café. Je vivais. Et j'allais survivre. Pas si mal que ça. Pas besoin de chercher un passeur pour embarquer dans un canot pourri vers les mirages du nord.

Mais j'avoue : c'est un sacré boulot de se contenter de Sagesse hors de toute Spiritualité, Foi ou Croyance,
même pas "en l'Homme" (surtout PAS en l'Homme!),
un Autre de s'aménager pour exister un peu un espace de Création.

Bon courage, vous autres.
Bon courage à nous tous.

J’ai lu et relu et ai vu un beau palier atteint là qui dit peut être que le désir de vivre n’implique pas qu’un sens ait été donné à la vie. Peut être même, lorsqu’il a toute sa force, rend il le sens inutile.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2245
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Nuage le Jeu 2 Nov 2017 - 20:02

jeandelamer a écrit:Bonjour nuage,
As-tu lu mon post sur le fil ''en plein néant'' d'Orion4 ?
J'aimerais bien que tu me dises ce que tu en penses.

Je trouve que ton message comporte trop de généralisations "la société", "les zèbres", "les thérapeutes", présente les choses sous un angle plutôt négatif et fait une séparation trop nette entre zèbre et non-zèbre. Cela manque pour moi de nuance, de précision et de recul.

Nuage
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 181
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par jeandelamer le Jeu 2 Nov 2017 - 20:42

Oui, je suis radical, j' ai mis une croix sur la civilisation, que voudrais-tu comme nuances ?
Tu veux des précisions sur quoi en particulier ?
Je manque de recul sur quoi après 25 ans de vie sur mer en ermite à étudier des centaines d'ouvrages et documents ?
Je sais pourquoi il y a le monde et pourquoi le ''péché originel'' des humains, c'est l 'individualisme. Fais-tu partie de ceux qui veulent savoir ?
avatar
jeandelamer
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 04/09/2017
Age : 77
Localisation : Sauveterre de Bearn

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par franckyky le Jeu 2 Nov 2017 - 22:48

J en revient a ce que dit ifness,
Déjà il est vrai que c'est difficile quand même,de s entendre dire : Va de l' avant, il y a que toi qui peut changer les choses...... .
. Personnellement, ca m enfonce juste un peu plus, c'est un peu une non compréhension de la part des gens.
Si " j ai raté ma vie" , c est justement une introspection, un regard dans le retro, qui m'a ôter, tous ces mouchoirs blancs que j'ai posé sur mes problèmes.

C est en lisant: Trop intelligent pour........" que je me suis ramassé. Je pensais être heureux dans ma tête,alors qu au final, j avais malheureusement fait abstraction sur tout ça , en me disant que ça allait changer.

C'est dur a comprendre, même ma psy ne comprend pas que la lecture de ce livre, ne m'ai pas fait du "bien", en mettant une raison sur ma façon d être.
C'est par la suite, voyant mon immobilisme sur tout ça, et suivant aussi quelques changements dans ma vie, que je suis tombé en dépression. Crise de panique au boulot, a la limite des pleurs, démoralisation totale, perte de certains amis, perte de mes 6 points sur mon permis, après 15 ans de conduite sans amende, petit changement au travail, difficulté relationnelle...... .
. Tout ceci, n a fait qu aggravé la pente et n ayant personne pour me retenir , j'ai glissé.
. ce qui est embêtant dans l histoire,pour moi, c est que certaines personnes de mon entourage, m' ont dit certaines choses, mais a la longue, je me suis aperçu, que c était du vent.
Voila, j en suis la aujourd'hui, et j espère que cela ne va pas trop durer. Il est nécessaire de préciser, que mon inscription sur ce site, me fait quand même du bien, cette possibilité de se livrer a des gens, sans les voir, donc forcément sans se rendre compte si on est jugé ou pas( je ne dis pas que c est fortement le cas, je ne veux blesser personne) ca permet de dire ce que l'on a sur le Coeur, et surtout d'être mieux compris voire même aider
avatar
franckyky
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Jeu 2 Nov 2017 - 22:59

Ce sont les regrets qui nous empêchent d'avancer franckyky. Tout commence dès l'enfance. Rater cette partie, c'est avoir une probabilité très importante de rater la suite. Mais peut-être avons nous cette forte propension à l'échec, dans nos gênes, dès le départ. Nous n’avons pas l'air si différent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par ifness le Jeu 2 Nov 2017 - 23:12

@jeande
Fais gaffe, tu risques de te planter en fonction de la manière dont tu t'exprimes ici.
-Tu t'affirmes très radical, bien, mais : et les autres ? Ils te suivent?
-Tu écris des posts très longs. Hormis 2 ou 3, p-ê, tu vas lasser. Moi, je n'ai pas vraiment le temps de lire des posts trop longs, si je désire profiter du site.
-Savoir quoi ? "Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien."
-Je pense plutôt que les gens à la dérive (oui, oui, il y en a même pas mal qui sont addicts à...) ont le désir d'être écoutés, pas d'écouter.
......................à suivre...................

..............Bon, @izo
Oui, c'est exactement cela, et c'est pas facile.
Le "goût" de vivre n'implique pas que l'on donne un sens à quoique ce soit.

Je le revendique. Je le théorise même par ailleurs (pas sur ce site).(Et parce que j'en ressens le besoin.
Je suis aussi pourri jusqu'à la moelle par le désir. Ca m'emm..., me révolte, me...
mais, ne pouvant m'en défaire (excès de "libido" ?) je compose avec et "sublime" le plus possible. En fait, je me dis que c'est p-ê une richesse, je suis un homme, et pourri de désir(s).

Tenter de vivre mon humanité jusqu'à ses limites propres, c'est se dire à la veille de mourir (aujourd'hui ? Va savoir !) : pas de regrets, j'ai vécu, jusqu'au bout de moi-même.
PS. Mais toujours dans le respect des Autres. Sans doute un peu trop Twisted Evil  Razz dans le respect des autres.

En guise de conclusion, @frankyky : ouaip, la non-compréhension des "gens", c'est un foutu (et immense) problème. A régler, d'une manière ou d'une autre. Au moins partiellement, pour vivre un peu bien.
Ici on t'écoute, mais fais gaffe, c'est néanmoins du virtuel. Enfin, ce que j'en dis... clown

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par franckyky le Jeu 2 Nov 2017 - 23:19

Oui c'est ça, les regrets,
. - de ne pas se prendre en main quand il le faut
. -de baisser les bras devant certaines expériences,
. - de se renfermé sur soi, quand il ne faut pas
. - d éviter certains conflits, pour ne plus subir ce que l'on a déjà subit
. - d éviter certaines situations, par simple anticipation du résultat
. -.......
Ainsi de suite, j en ai les boules de sortir ceci,mais il le faut.
. Tu as mis le doigt dessus, sebraz.
. J en apprend plus que chez ma psy, en moins cher.
.
avatar
franckyky
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par franckyky le Jeu 2 Nov 2017 - 23:35

Ou ifness, je connais mon problème par rapport,a la reconnaissance des gens, c'est comme vouloir compenser un gros manque d affection depuis mon plus jeune âge.
. Tout petit déjà,avec mes deux soeurs,on n avait même pas le droit au bonsoir de mes parents le soir, ni du bonjour, le matin.
. Aucun moments de complicité, de vie de famille "normale" entre nous, c était plus de la réprimande, une certaine emprise paternel surtout.
. C est pour cela,peut être,qu inconsciemment , j'ai souvent aidé ou soutenu mes potes,espérant peut être récupérer cet amour, que je n'ai jamais reçu.
avatar
franckyky
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Ven 3 Nov 2017 - 1:02

Et oui on court après l'amitié, l'amour, toute sa vie, en donnant à des amis ou des inconnus ce que finalement on a pas reçu de son cercle familial, en espérant recevoir en retour. Cette trop grande volonté d'aider, d'aimer, les gens là perçoivent plutôt comme une anormalité. Ils se demanderont tout le temps pourquoi on fait ça, avant de nous aimer nous-mêmes finalement.

Tout part donc de l'amour qu'on se porte à soi-même. Et c'est là qu'apprendre à se connaître est primordial. Comment puis-je aimer si je ne m'aime pas ? Faut-il que les autres m'aiment pour que je m'aime ? Dans quel sens ça marche ? Ces questions me sont revenues plus d'une fois. Et la réponse je pense c'est l'acceptation de ce que l'on est. Faire le deuil de ce qu'à un moment on aurait pu être "si" ceci "si" cela. Faire la place à ce qu'on peut être maintenant.

Mais j'ai beau savoir la réponse, ça fait 20 ans que je vis de regrets. Parce que les regrets c'est pas de ce que l'on a dit ou fait qu'il faut se préoccuper, mais de ce que l'on a pas fait DU TOUT. La vie est faites de décisions. Mieux vaut en prendre une mauvaise que jamais. Si j'avais parlé de mes problèmes, si j'avais seulement parlé à cette fille...ma vie aurait-elle été différente ? Je n'en aurai jamais la certitude, mais je pense que oui.

Alors l'autre jour, j'ai recontacté cette fille du lycée à qui je plaisais (je le savais d'une relation commune), sans aucune certitude qu'elle se souvienne. 15 ans après. Avant de le faire, je me suis dit "Pourquoi faire ?", mais j'ai vite réagi en pensant "Pourquoi pas ?". Je n'ai pas eu de réponse à ce jour. Je ne sais pas si j'en aurai une. Mais cette démarche m'a fait du bien. Cette possibilité (merci Facebook même si je suis pas toujours fan) de pouvoir exprimer à cette personne, ce regret de ne pas l'avoir aimé, parce que je n'avais pas d'amour pour moi-même, c'est une délivrance. C'est un pas de plus vers l'acceptation de ce que j'ai été, de ne plus me juger, pour me permettre d'être différent aujourd'hui.

Il n'y aura jamais pire que de faire le choix de ne pas faire de choix. Et je ne recommencerai jamais plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par franckyky le Ven 3 Nov 2017 - 1:23

Oui j en ai loupé des occasions comme ça, avec la peur de se ramasser.
Ma psy m'a dit, après tout,autant se lancer, on est mal en ne faisant rien, mais en tentant,même si ça fait mal aussi, on aura au moins essayer.
. Et c'est la que je vais ouvrir un magasin de bricolage, a force de râteaux. lol
avatar
franckyky
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 35
Localisation : Bergerac

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par ifness le Ven 3 Nov 2017 - 19:15

J'avais juste envie de dire
ma proximité avec le post de sebraz.

Sauf "décisions" : je préciserai que les dites "décisions" sont souvent prises en aveugle, ou aveuglés par.
Peut-on remplacer "décision" par "choix" ?

On navigue ici en pleine philosophie non-euclidienne, me semble-t-il. Laughing
Ouaaah ! C'est dur !
Existentialisme, quand tu nous tiens.....

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum