J'ai raté ma vie

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'ai raté ma vie

Message par Nuage le Lun 1 Aoû 2016 - 17:06

J'écris ce message pour vous faire part du ratage complet de ma vie à presque trente ans.

Je vis seul chez ma mère, sans amis, sans petite amie, sans enfants, sans travail et sans la moindre perspective devant moi. Je n'ai jamais travaillé après ma licence de biologie, je n'ai aucun métier en vue, je n'ai pas de passion particulière. J'aime juste lire sur un peut tout les sujets, écouter un peu de musique, et je joue du clavier et de la guitare à un niveau débutant. Je ne peux plus communiquer avec les gens, car ayant une vie vide, je n'ai aucun sujet de conversation (constaté aux IRL zebra). J'ai aussi une sale tendance à vivre dans ma tête et à créer des histoires dont je suis le héros, mais c'est une habitude dont je souhaite me débarrasser. J'ai aussi des angoisses et des moments de déprime plus ou moins fréquents.

Je crois que je n'ai tout simplement pas compris comment la vie fonctionnait, ce qu'on était censé y faire, n'y comment ça s'utilisait. La faute probablement à mon entourage familial qui ne m'a absolument pas guidé, et ne m'a rien expliqué ni donné aucun conseil. Du coup, pour moi la vie se constituait seulement de l'école, où je socialisais assez peu et de la maison où je regardait la télé et jouait seul la plupart du temps. J'ai raté tout un pan du développement habituel d'une personne, avec les relations, la construction d'une individualité ainsi que du développement de compétences par le biais d'activités et de loisirs extra-scolaires.

Si j'ai écris ce message, c'est que j'ai encore un peu d'espoir que les choses s'améliorent, surtout que je n'ai que trente ans et que je suis en bonne santé, mais j'ai vraiment du mal à voir comment. Alors si quelqu'un possède une excellente idée, qu'il n'hésite pas à m'en faire part. Il me faudrait une stratégie pour effectuer une sorte de redémarrage, prendre les bonnes habitudes, adopter les bons points de vue, réaliser les bonnes interprétations pour pouvoir enfin vivre.

Nuage
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 163
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Revz le Lun 1 Aoû 2016 - 17:21

Ecrire?

30 ans, tu aborde la partie la plus intéressante, tu as toute la vie devant toi !

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Argos34 le Lun 1 Aoû 2016 - 18:12

À à peine 30 ans tu affirmes avoir "raté ta vie",
alors que d'autres guère plus âgés sont persuadés de l'avoir "réussie"...

Non, tu as bien sûr encore toutes les cartes en main,
d'autant que tu sembles avoir une grande lucidité
et une capacité d'analyse hors pair.

Mais peut-être qu'au-delà de la formulation de concepts généraux
cela t'aiderait de persévérer dans des actes concrets tout simples,
histoire de prendre pied progressivement dans une réalité moins négative ?

Argos34
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 210
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 52
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par JCVD le Lun 1 Aoû 2016 - 18:38

Quelques conseils en vrac  :

Lionel a écrit:J'écris ce message pour vous faire part du ratage complet de ma vie à presque trente ans.

Je vis seul chez ma mère, sans amis, sans petite amie, sans enfants, sans travail et sans la moindre perspective devant moi. Je n'ai jamais travaillé après ma licence de biologie, je n'ai aucun métier en vue, je n'ai pas de passion particulière. J'aime juste lire sur un peut tout les sujets, écouter un peu de musique, et je joue du clavier et de la guitare à un niveau débutant. Je ne peux plus communiquer avec les gens, car ayant une vie vide, je n'ai aucun sujet de conversation (constaté aux IRL zebra). J'ai aussi une sale tendance à vivre dans ma tête et à créer des histoires dont je suis le héros, mais c'est une habitude dont je souhaite me débarrasser. J'ai aussi des angoisses et des moments de déprime plus ou moins fréquents.

Je crois que je n'ai tout simplement pas compris comment la vie fonctionnait, ce qu'on était censé y faire, n'y comment ça s'utilisait. La faute probablement à mon entourage familial qui ne m'a absolument pas guidé, et ne m'a rien expliqué ni donné aucun conseil. Du coup, pour moi la vie se constituait seulement de l'école, où je socialisais assez peu et de la maison où je regardait la télé et jouait seul la plupart du temps. J'ai raté tout un pan du développement habituel d'une personne, avec les relations, la construction d'une individualité ainsi que du développement de compétences par le biais d'activités et de loisirs extra-scolaires.

Si j'ai écris ce message, c'est que j'ai encore un peu d'espoir que les choses s'améliorent, surtout que je n'ai que trente ans et que je suis en bonne santé, mais j'ai vraiment du mal à voir comment. Alors si quelqu'un possède une excellente idée, qu'il n'hésite pas à m'en faire part. Il me faudrait une stratégie pour effectuer une sorte de redémarrage, prendre les bonnes habitudes, adopter les bons points de vue, réaliser les bonnes interprétations pour pouvoir enfin vivre.

Une stratégie de rédemarrage…

D'abord, bien savoir qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire.

Tu parles d'activités et de loisirs.
Choisis-en une ou deux et GO !
Même arbitrairement, si rien ne te passionne.
Exemple, par ordre alphabétique : A --> aviron, allez, c'est parti !

Ensuite, ça pourrait être pas mal de t'essayer à un boulot.
N'importe lequel.
Avec une licence de biologie, tu dois pouvoir trouver quelque chose.
Laborantin, ça pourrait être pas mal.
Avec ta licence tu pourrais faire des vacations comme prof, mais, dans un premier temps, je te conseillerais plutôt un autre boulot.
Quand tu seras un peu plus sur de toi, essaye, pour voir.
Une expérience parmi d'autres.

L'idée, c'est de te "reconnecter" avec la vie "ordinaire".

Tu verras des trucs chiants, des trucs qui te plairont pas, qui te révolteront, d'autres qui te plairont… Tu trouveras du coup des sujets de conversation avec d'autres gens.

L'idée, c'est que, même si au début, ça ne te paraîtra pas génial, petit-à-petit, tu feras ton trou.

Les amis, amies… ça viendra avec le boulot et les activités de loisir - peut-être même beaucoup plus !
Le boulot, prends le premier que tu trouves, peu importe ! L'idée c'est de te socialiser petit à petit !
Même Mc Do ! C'est très bien Mc Do ! Tu auras forcément des choses à partager avec les autres : le stress, l'odeur de graillon, les cadences infernales, les petits salaires…

Ça paraît peut-être pas, mais râler avec les autres, c'est déjà une forme de communication !

Si tu ne l'as pas vu, regarde Gran Torino, de Clint Eastwood.
C'est un chef-d'œuvre.
Note les premières conversations du gamin, c'est rigolo !
C'est un peu ça !

Tu parles de ta tendance à créer des histoires.
Tu peux soit y mettre fin, soit la mettre à profit en écrivant des nouvelles, romans, pièces de théâtre.
Ça te donnerait aussi un statut social, des choses à dire : tu te lances comme écrivain.

30 ans, c'est la pleine bourre ! N'aie pas peur, fonce !
Tout est bon à prendre ! Même un refus de CV !

Dernière chose, peut-être ne pas te faire un programme trop ambitieux tout de suite.
Des petits objectifs, ça peut être bien aussi.
Ex : aller à la bibliothèque, aller à la piscine…

N'hésite pas non plus à te faire conseiller par des gens de Pôle emploi ou autres.
Le véritable but étant d'abord de rencontrer du monde.

Courage ! Je suis sûr que ça va le faire !

JCVD
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4059
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Revz le Lun 1 Aoû 2016 - 18:48

JCVD a écrit:
Le véritable but étant d'abord de rencontrer du monde.

Courage ! Je suis sûr que ça va le faire !

Oui, te reconnecter Wink

Testé et approuvé Wink

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Singe à rayures le Lun 1 Aoû 2016 - 20:29

Quitte ton travail avec quelques milliers d'euros en poche et va voyager loin et longtemps.
C'est le moment de commencer à être le personnage principal de ta vie IRL.
Dis-toi que tout ce que tu as vécu était une longue phase de motivation à mordre de la vie.
Maintenant que tu en as bien envie -- vas-y.

Singe à rayures
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 35
Localisation : pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Badak le Lun 1 Aoû 2016 - 21:07

Lionel a écrit:J'écris ce message pour vous faire part du ratage complet de ma vie à presque trente ans.
Tu n'es pas le seul... Il y en a des pires que toi... je ne parle pas de moi j'espère einh... mais c'est juste que j'avais moi aussi envie hier de mettre ce titre...
Bref tu me fais me rendre compte à quel point nous dramatisons lorsqu'on a ce type de pensée... Il m'est plus facile de voir ton potentiel que le mien...

Lionel a écrit:Je vis seul chez ma mère, sans amis, sans petite amie, sans enfants, sans travail et sans la moindre perspective devant moi. Je n'ai jamais travaillé après ma licence de biologie, je n'ai aucun métier en vue, je n'ai pas de passion particulière. J'aime juste lire sur un peut tout les sujets, écouter un peu de musique, et je joue du clavier et de la guitare à un niveau débutant. Je ne peux plus communiquer avec les gens, car ayant une vie vide, je n'ai aucun sujet de conversation (constaté aux IRL zebra). J'ai aussi une sale tendance à vivre dans ma tête et à créer des histoires dont je suis le héros, mais c'est une habitude dont je souhaite me débarrasser. J'ai aussi des angoisses et des moments de déprime plus ou moins fréquents.

Je résume :
Tu as un diplome de biologie, tu as beaucoup d'intérêts (juste rien de spécifique, donc tu as une culture générale dans plusieurs directions ).
Tu joues du clavier et de la guitare... excellent , les filles aiment cela.. Wink .

Tu es très créatifs, tu aimes raconter des histoires... ( tu peux écrire un roman qui raconterait l'histoire d'un gars qui aimait se raconter des histoires).

Tu peux rencontrer des gens qui s'interessent aux mêmes questions que toi... que ce soit la littérature, les sciences etc... C'est un paradoxe étrange (mais que moi aussi je vis) d'avoir le sentiment de ne pas savoir quoi dire aux gens ordinaires parce que tout ce dont on peut parler est trop compliqué... Et alors, c'est le cercle des gens appropriés qu'il faut trouver.

Tu es chez ta mère en attendant de te trouver un boulot, et de trouver ce que u veux faire, c'est tout... c'est temporaire... au pire raconte à certains étrangers que tu loues une chambre sans spécifier que tu la loues chez ta mère et que lui rembourseras peut-être un jour.

Tu es anxieux et déprimé... je connais ça aussi... il y a possibilité de prendre des antidépresseurs même si ça ne règle pas tout, on reste moins longtemps dans un état larvaire... et voir un psy, mais ça coûte cher..


Lionel a écrit:Je crois que je n'ai tout simplement pas compris comment la vie fonctionnait, ce qu'on était censé y faire, n'y comment ça s'utilisait.
Voyons ... Tu as un diplome de biologie, c'est toi le spécialiste de comment la vie fonctionne !! Tu peux aussi aller vers la recherche en biologie si tu veux encore mieux savoir comment la vie fonctionne.

Lionel a écrit:La faute probablement à mon entourage familial qui ne m'a absolument pas guidé, et ne m'a rien expliqué ni donné aucun conseil. Du coup, pour moi la vie se constituait seulement de l'école, où je socialisais assez peu et de la maison où je regardait la télé et jouait seul la plupart du temps. J'ai raté tout un pan du développement habituel d'une personne, avec les relations, la construction d'une individualité ainsi que du développement de compétences par le biais d'activités et de loisirs extra-scolaires.
Tu es exactement comme moi !!! (je présume que non sur le détail, mais je me reconnais drolement ). Je suis le genre de nerd qui n'a jamais eu d'amis avant l'université... et qui n'a jamais sorti avec une fille avant 24 ans..

Mais tout n'est pas perdu... si on apprenait à laisser derrière nous notre passé sans s'y accroché et sans se sentir raté d'avoir fait autre chose que les gens ordinaires, alors on irait mieux.. Et on doit aussi accepter nos difficultés psychologiques : anxiété, dépression..., et ne pas en avoir honte... et se dire que si on a honte, il n'y a pas de honte à avoir honte... etc... C'est un peu difficile à parvenir à intégrer ce genre de mentalité.. mais je viens de commencer la méditation pour nous aider... Ce qui a d'intéressant est qu'il y a réellement un fondement neurologique.

Le temps où les autres ont socialisé, toi tu as consacré ce temps à autre chose (par exemple lire, te cultiver, etc), et tu y as développé des habiletés... Nous ne sommes pas très fort socialement, mais on a d'autres atouts...
Et il y a des filles qui aiment cela aussi. Surtout après 30 ans... Les filles de 30 ans sont différentes de celles de 18 et sont plus sensibles à l'intelligence...


Lionel a écrit:Si j'ai écris ce message, c'est que j'ai encore un peu d'espoir que les choses s'améliorent, surtout que je n'ai que trente ans et que je suis en bonne santé, mais j'ai vraiment du mal à voir comment. Alors si quelqu'un possède une excellente idée, qu'il n'hésite pas à m'en faire part. Il me faudrait une stratégie pour effectuer une sorte de redémarrage, prendre les bonnes habitudes, adopter les bons points de vue, réaliser les bonnes interprétations pour pouvoir enfin vivre.

C'est comme tu dis, c'est comme les moteurs d'autrefois, il suffit de redonner un coup de manivelle et ça va redémarrer.

Tu as raison, c'est une bonne idée de prendre de nouvelles habitudes d'hygiène de vie... Ma soeur est bipolaire et c'est comme ça qu'elle contrôle tout (en plus des médicaments).

Sans emploi, tu peux aussi faire du bénévolat pour socialiser dans un contexte où on n'exige pas de toi une performance stressante... c'est toi le boss de ton temps et tu l'offres à qui tu veux. Il y a des associations qui cherchent des bénévoles pour offrir de l'aide aux devoirs aux enfants défavorisés...
Ensuite tu peux te présenter comme ayant un emploi, si ça te gêne de te sentir sans emploi... Ton emploi est bénévole, mais ça ne change rien, tu te sentiras utile et en plus tu peux aussi leur demander des lettres de références.

Badak
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 927
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par chuna56 le Lun 1 Aoû 2016 - 22:03

Tu as fait quoi comme licence de bio?

chuna56
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1371
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 35
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par JCVD le Lun 1 Aoû 2016 - 22:28

Je plussoie Badak.

JCVD
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4059
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Magnetique le Lun 1 Aoû 2016 - 23:00

je plussoie JCVD qui plussoie Badak

Magnetique
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Parisette le Lun 1 Aoû 2016 - 23:23

Bonsoir Lionel,
J'aimerai relever quelques phrases de ton post qui me paraissent importantes :

Je crois que je n'ai tout simplement pas compris comment la vie fonctionnait, ce qu'on était censé y faire, n'y comment ça s'utilisait. La faute probablement à mon entourage familial qui ne m'a absolument pas guidé, et ne m'a rien expliqué ni donné aucun conseil

Les parents n'ont généralement pas à expliquer à leurs enfants comment "vivre". Ca s'apprend en vivant.
(À moins que tes parents soient maltraitants ?)

J'ai raté tout un pan du développement habituel d'une personne, avec les relations, la construction d'une individualité ainsi que du développement de compétences par le biais d'activités et de loisirs extra-scolaires.

Et l'école ? Tu avais la possibilité d'y construire tout ca ...

Mon impression en te lisant c'est que tu n'as pas su "imiter" les autres, il aurait fallu que tu apprennes ce qui ne s'apprend pas la plupart du temps.
Ton témoignage fait vraiment penser à un syndrome Asperger. Sûrement pour ca que Bapak s'y reconnait Wink

J'ai aussi une sale tendance à vivre dans ma tête et à créer des histoires dont je suis le héros
Je fais souvent ca aussi, depuis toute petite. Quand la vie est morne, ca créé un espoir, un rêve, même si c'est du fake. L'adrenaline est présente.

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1162
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Yet Another Crazy Koala le Mar 2 Aoû 2016 - 0:06

Ca fait un bail que je n'ai pas posté ! Smile


Je faisais beaucoup ça enfant , et jusqu'à 25 ans, juste avant de m'endormir, parfois pendant la journée. Des histoires sorties de mon imagination qui m'ont permis de sortir la tête de l'eau, de tenir bon. Je ne pense pas que ce soit quelque chose de mauvais,  je pense que c'est une manière de combler un vide, de se créer une reconnaissance hors du réel ... mais bon j'extrapole un peu là.

Concernant le travail, je n'ai pas d'avis particuliers, mais je pense qu'il est important de rester actif. Mes périodes d'inactivité ont été psychologiquement assez difficiles à vivre.
J'ai arrêté les études, j'ai travaillé et repris mes études après, rien ne t'empêche de t'inscrire à un master excepté les finances.
Question : as tu pu faire un séjour Erasmus pendant les études ?


Changer des habitudes est un bon début, mais n'essaie pas de tout changer d'un coup.
En général, le changement d'attitude se passe limite inconsciemment, ça demande certes des efforts, mais il faut éviter de se forcer pour ne pas tomber dans un blocage.

La vie ne fonctionne pas, y a pas de manuel expliquant la vie, et heureusement d'ailleurs.


Dernière édition par Yet Another Crazy Koala le Mar 2 Aoû 2016 - 0:09, édité 1 fois

Yet Another Crazy Koala
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 696
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Mar 2 Aoû 2016 - 0:07

Lionel a écrit:

Si j'ai écris ce message, c'est que j'ai encore un peu d'espoir que les choses s'améliorent, surtout que je n'ai que trente ans et que je suis en bonne santé, mais j'ai vraiment du mal à voir comment. Alors si quelqu'un possède une excellente idée, qu'il n'hésite pas à m'en faire part. Il me faudrait une stratégie pour effectuer une sorte de redémarrage, prendre les bonnes habitudes, adopter les bons points de vue, réaliser les bonnes interprétations pour pouvoir enfin vivre.

Hello, heureuse d'apprendre que tu as encore un peu d'espoir  Very Happy et que tu sois en bonne santé, ça aide à beaucoup de choses d'avoir une bonne santé Smile
Sinon sur ta stratégie, idéalement tu souhaiterais la voir aboutir à quoi ? Sans barrières mentales, où voudrais tu être ? avec qui ? des personnes qui aiment quoi ? ect. Si tu t'imaginais le film de ta vie où tu es l'acteur ? ça donne quoi comme film ? parce que je me permets de penser, tu me contredis si j'ai tort, que c'est après vivre que tu as du mal semble t il à remplir Smile... il faudrait que tu poursuives ta phrase avec vivre quoi ? où ? avec qui ? de quoi tu as besoin, de quoi tu as envie, une vie entière ou alors par tranches ça peut s'imaginer aussi et aussi se réaliser Smile Tu peux même programmer ton ratage pour tes 40 ans Smile ou alors partir de tes 40 ans pour dérouler les dix années à venir.
J'ai connu un tout "raté" (parmi plein d'autres) qui a très vite réussi sa vie, à savoir qu'elle lui ressemble et qu'elle le rend heureux. Et en plus comme le bonheur et les petits bonheurs c'est contagieux et pas mauvais pour la santé...
Sinon je ++soi aussi JVCD, et Badak et Magnétique qui t'ont déjà envoyé le max de pistes et d'énergie. Il est bien ce forum, toutes ces personnes qui ont raté leur vie  Razz Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Invité le Mar 2 Aoû 2016 - 0:50

Spoiler:
Détail alimentaire important : plutôt aller bosser dans ce cas chez Quick plutôt que chez Mac Do par contre, elle n'est pas terrible la mayo chez Mac Do, ils mettent des épices bizarres, au moins que tu ne souhaites évidemment révolutionner la mayo chez Mac Do, alors là je n'ai rien dit Smile C'est important les détails alimentaires surtout concernant la mayonnaise. "Dis Mr Mac DO, tu ne l'aurais pas raté ta vie mayo ?Wink

Sais tu faire une mayo ?  cat


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Badak le Mar 2 Aoû 2016 - 3:33

Parisette a écrit:....
Mon impression en te lisant c'est que tu n'as pas su "imiter" les autres, il aurait fallu que tu apprennes ce qui ne s'apprend pas la plupart du temps.
Ton témoignage fait vraiment penser à un syndrome Asperger. Sûrement pour ca que Bapak s'y reconnait Wink

....
La première partie de ta phrase m'avait un peu choqué (ne pas avoir su imiter les autres.... ? aargh ) , avant de lire la seconde partie Wink .. Ma première pensée est que je ne pense pas vraiment que c'est une si bonne chose d'imiter les autres,... Ensuite tu as toute de même raison, que comme singe social appelé être humain, on est fait pour adopter un mode de vie grégaire.. et dans un sens , c'est clair qu'on devrait normalement avoir envie d'imiter les autres. Toi attraper banane... moi imiter toi attraper banane. Moi apprendre attraper banane. Banane miam miam. Bouffer banane ensemble. Mais ce cirque de singes est parfois un peu énervant et épuisant... Embarassed

Au final, il y a quand même des gens solitaires et introvertis qui s'en sortent bien.. Bref, il n'est pas nécessaire de changer toute sa personnalité pour cesser de déprimer ... (bon en fait je vois que ce n'était pas ce que tu disais non plus, je réponds ici davantage à l'idée qui me vient en lisant ce que tu écris, qu'à ce que tu dis précisément. )

Ensuite,
c'est très interessant que tu suggères que je sois ou aies été asperger :
En fait, tu n'es pas la première...et quand j'étais petit, je pense de plus en plus que je l'étais mais je ne le suis plus maintenant....
Mais je me demande sur quelles informations tu te bases pour en inférer cela ? Parce que juste ce que j'ai dis précédemment ne suffit pas ...

Ce qui me fait penser à asperger est cela :
Ça m'a pris du temps à apprendre à interpréter les signaux sociaux et à intégrer les normes sociales implicites. J'avais besoin de les expliciter et d'en comprendre le sens avant de me forcer à essayer de les respecter dans les circonstances critiques. On m'avait par exemple expliquer que je devais saluer les gens que je connais... alors si je croisais la même personne à tous les 5 minutes, je la re-saluais... Et encore maintenant je ne suis pas toujours certains si je salue trop ou pas assez... je crois être correct mais ça me stresse parfois....

Sauf qu'enfant, je voulais jouer avec les autres enfants, mais ce sont eux qui (selon les observations de ma mère) me trouvaient fatiguant car je ne comprenais pas les signaux... En maternelle je ne détectais visiblement pas les émotions sur le visage et finalement j'étais trop lourd et chiant quand enfin je croyais avoir un ami.....J'ai failli redoubler ma maternelle parce que je ne m'adaptais pas... (sans blague).

Alors bon, à 9-10-11 ans, je passais mon temps à lire des romans et à inventer une langue imaginaire basée des pictogrammes et des idéogrammes... Je ne pouvais pas parler de ça à personne sinon à mes parents. J'étais en train de chercher à définir tout ce qui existe en décortiquant le fonctionnement du langage... Mais ce n'était pas un langage fait pour communiquer ou m'exprimer, c'était juste pour inventer des mots et essayer de saisir le sens de l'idée de chaque mot.....
Ce genre de jeu d'enfant m'a lassé et à 12 ans j'ai préféré me mettre à étudier le chinois et le japonais... tout dans le désordre et d'une manière inefficace... Ce qui m'interessait était le fonctionnement des langues... pas de parler avec quelqu'un.

Il est possible aussi que Lionel soit un peu Asperger, mais je ne crois pas que ce soit à nous de diagnostiquer ...Et je me demande si savoir qu'on est asperger aide vraiment... Ça peut engendrer des croyances limitantes de se penser encore plus différents qu'on est...

En tout cas, le fait qu'il se raconte facilement des histoires, est-ce que ça cadre bien avec l'idée d'un asperger ? Dans les histoires, il y a habituellement des personnages, raconter une histoire implique une certaine relation avec des individus fictifs qu'on met soi même en scène. Il y a des émotions, etc. Ça ne fait pas trop Asperger tout ça, à mon avis... (mais en réalité je n'y connais pas grand chose aux asperger, et je vais mieux me renseigner, au moins en ce qui me concerne. )





Badak
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 927
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par zion le Mar 2 Aoû 2016 - 3:54

c'est l'histoire du jeune autiste, qui étais au lycée dans le new jersey,
pour se faire intégrer, il décida de s'inscrire a l'équipe lycéenne de basket ball !
malheureusement, on connaît l'engouement porté par le basket aux états unis, il s'avérai qu'il ne satisfait pas assez son entraineur, pour pouvoir bénéficié d'un poste de titulaire...
son rôle dans l'équipe s'est donc résumé a encourager ses coéquipier, sur le banc de touche !
d'ailleurs, il fut tellement motivant et enjoué, que l'entraineur lui a alors proposé qu'il soit son adjoint !
L'année fut presque terminé, et le jeune autiste s'étais merveilleusement impliqué dans sa tâche !
Vint le dernier jour, le jour de la finale de basket ball des lycées !
un match...important !
ce jour là, l'entraineur du jeune autiste, décidai de lui offrir une vraiment bonne surprise !
il lui demanda d'enfiler sa tenue de basket, et non d'adjoint !
le match étais très serré !
l'équipe du jeune autiste perdait de 6 points et il ne restai que 4 minutes de temps de jeux !
c'est a ce moment là, que pour le remercier de son dévouement ! l'entraineur décida de faire entrer le jeune autiste en jeux !
ce jeune autiste n'arrivai pas a y croire ! et très ému il entra sur le terrain !
pour commencer, la salle du publique mise au courant de la surprise qui lui étais dédié, fit une très grande ovation !
mais le match de basket ball, étais loin d'être gagné !
c'est alors qu'un évènement incroyable ce produisit !
ce jeune autiste, se révélai être un joueur hors pair !
il marqua en 4 minutes ! un total de 20 points !
il offre la victoire a son équipe !
déchainé ! pendant 4 minutes, pendant un rare moment de gloire ! il électrisa toute la foule et opéra dans un basket transcendant et spectaculaire !
quand le gong fut sonné ! la foule s'emporta sur le terrain, et le soulevant de gloire ! le fit virevolter de main en main !
sa mère lui criant ! " Jeune autiste ! tu as 17 ans, tu ne pleurera pas ici !!! "
a la fin de l'interview ce jeune autiste explique qu'il ne réalise toujours pas l'évènement mais se souvient que c'étais fabuleux !

c'est l'histoire d'une jeune enfant chinoise, d'environ 7 ans...
nait dans un quartier populaire de pékin, cette jeune enfant faisait souvent les courses pour son père devenu invalide suite a un accident sur la route.
sa mère, elle, étais morte a la suite de ce malheureux accident
cette famille fut toujours très modeste
et le quotidien banal de ces gens, qui se résumé a regardé les chaines de télévision publique, de faire a manger, de ruminer le monde en fumant des cigarettes,
et pour la jeune enfant, d'étudier a l'école chinoise pour enfant et de trainer sur la terasse ou dans sa chambre pour la jeune enfant.
en un début d'apres midi a peu pres comme les autres, cette jeune enfant fut sommé par son père, de partir au marché pour acheté quelques epices !
le marché n'étant pas tres loin, environ 2 km la fille se mit tranquillement en marche....
au détour d'un coin de rue, vers un passage pieton, un camion de livraison passé par là...
ne voyant pas la jeune enfant, sur le bord de la route s'apprêtant a traverser, le camion n'engagea aucune procedure de ralentissement...
sûrement en train de penser a quelque chose, et en plus de la carure discrete de la jeune fille, il ne la vit toujours pas et avec son camion percuta de plein fouet la jeune enfant
a plus de 65 km/h
le jeune enfant, fit percuté par le coté du camion et se retrouva a plat ventre, allongé au milieu de la route ! incapable de bouger !
agonisant là au milieu, la foule chinoise de pékin, ne pris pas la peine de voir comment allez la jeune fille
il fut même aperçu au travers d'une caméra de surveillance, un citoyen de pékin, qui enjambé le corp qui comme par hasard, étais allongé sur le passage piéton !
le documentaire explique que la fille mouru d'hemorragie

il faut affronté la vraie paresse ! celle qui vous tiens toujours a une estime de sous fifre !
c'est en faisant des erreures qu'on apprend puis qu'on evolu
l'appétit viens en mangeant
la vie c'est dur et sans profond courage c'est carrément tres difficil
donc sans profond courage c'est aie aie aie

zion
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 409
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 22
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par NIN59 le Mar 2 Aoû 2016 - 9:45

J'ai râté ma vie?
je crois que l'on passe tous plus ou moins par ce constat par moment.
Faudrait noter quels sont ces moments ,ce que l'on ressent et traverse à ce moment.
Est ce la fatigue la solitude un manque d energie, d enthousiasme, une envie d'abandonner et en même temps une envie de changer, un besoin de changer.
On a râté ou réussi sa vie ,on ne peut finalement le dire qu'à la fin, faire un constat sur notre lit de mort ^^
mais bon fort heureusement on n'y est pas encore Wink
J'aime beaucoup cette phrase à répéter tous les jours: il suffit d'un jour pour tout changer.
Et c'est vrai, lorsque l'on y croit, en un seul jour tout peut être différent.
C'est à ressasser et s efforcer de se faire croire que c est mort que tout est fini que les choses forcément stagnent.

30 ans ça peut être au contraire vu comme un renouveau, le début du reste de ta vie, une renaissance, faire de ta vie ce que tu en aimerais...Pas à pas...
Quant à ce truc du : je n'ai pas de vie alors j'ai rien à dire...ce n est que du manque de confiance en soi et donc un énorme manque d amour propre, il serait bon de prendre soin de toi, de t aimer, de te connaître, de voir ce que tu aimes, ce dont tu es capable, tes qualités, savoir mieux les cerner, les exprimer,et assumer aussi tes défauts pour mieux vivre avec.

IL m'est aussi souvent arrivé cela, le : purée mais je vais raconter quoi?
comme si genre je n'avais pas de conversation, ni rien à dire...
Ce n'est pas parce que l'on n'a pas une vie sociale "trépidante"ou que sais je, que l'on a rien à dire...Les gens qui sortent bcp vont te raconter quoi d intéressant?combien de filles ils sont pécho le weekend dernier?^_^le dernier film qu'ils sont allé voir?blablabla
ne pas avoir de vie sociale ne signifie pas ne pas avoir de vie intérieure, ça c est à nourrir aussi.

On a tous des idées, des avis, des opinions sur tout et n'importe quoi, il y a bien des choses dont tu aimes parler.
En général la plupart des êtres humains aiment parler d 'eux Surprised)
alors voilà, faut se dire, se raconter, faut aussi avoir un regard plein d humour et de compassion sur soi.

Bon il te reste l espoir, donc ça c est cool.
Peut être que d avoir écrit ce message, etait un moyen de te sauver toi même, et de te dire, faut que je l ecrive pour me dire: là maintenant je change tout ça!

J'espère que tu trouveras les pistes pour arranger ta vie, plusieurs me semblent pas mal.
Pratiquer un sport ou une quelconque activité, voir un truc bénévoles pour aider les autres et donc se sentir utile en plus de pouvoir faire des rencontres qui te feront réfléchir ou peuvent t apprendre, t apporter quelque chose.
POurquoi pas aussi partir à l etranger, il faut parfois un gros choc, se faire violence un énorme changement, pas pour fuir mais pour repousser ses limites et voir ce dont on est capable
tu n'as pas d attache ni rien ici qui te retiennent alors peut être que justement ta vie est ailleurs, il te faut decouvrir le monde?
Et là tout est possible...après tu peux commencer juste par un petit truc genre faire un chantier international ou bosser dans une ONG?

J'ai souvent dit cette phrase merdique: j 'ai râté ma vie.
J'ai tjs su que c etait à tort, parfois on s'aime mal, on se blâme, on s accable parce que forcément notre vie dépend de nous, elle est ce que nous en faisons, donc ça nous met une putain de pression...
Il faut laisser passer les émotions et ensuite trouver toutes les techniques et solutions possibles pour déjà se sentir mieux en soi, avoir plus d energie pour savoir par quoi commencer pour reprendre sa vie en main.

courage à toi!

NIN59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 91
Date d'inscription : 24/05/2015

https://ello.co/helenina

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Parisette le Mar 2 Aoû 2016 - 10:38

Badak, je pensais avoir lu des posts de toi où tu parlais du syndrome Asperger. Apparemment je me trompe, alors je te présente mes excuses.

Ma première pensée est que je ne pense pas vraiment que c'est une si bonne chose d'imiter les autres,... Ensuite tu as toute de même raison, que comme singe social appelé être humain, on est fait pour adopter un mode de vie grégaire.. et dans un sens , c'est clair qu'on devrait normalement avoir envie d'imiter les autres.

L'apprentissage social se fait en observant et imitant. Bien sur le rôle des parents est d'expliquer (réprimander ?) les comportements inadéquates.
Encore à l'age adulte, nous observant et imitons pour nous intégrer. Par ex, lorsque tu intègres une nouvelle entreprise, tu vas observer les règles sociales de l'entreprise. Le matin, les gens se saluent de loin, se serrent la main ou se font la bise ? Perso j'aime pas vraiment faire la bise le matin à des collègues, mais je me fais violence pour ne pas m'exclure.

Les Asperger ont besoin que l'implicite de ces règles sociales leur soient expliqué.

Au final, il y a quand même des gens solitaires et introvertis qui s'en sortent bien

Oui je suis d'accord, il y a des gens qui sont des marginaux, des solitaires, qui vivent heureux.
Lionel ne semble pas dans ce cas, il semble penser avoir raté sa vie.

Il est possible aussi que Lionel soit un peu Asperger, mais je ne crois pas que ce soit à nous de diagnostiquer ...Et je me demande si savoir qu'on est asperger aide vraiment... Ça peut engendrer des croyances limitantes de se penser encore plus différents qu'on est...

Ce n'est pas un diagnostic, seulement une piste.
Lionel est inscrit sur ZC depuis 2011, et semble chercher à comprendre pourquoi il est différent. On peut lui conseiller de s'inscrire à un club de foot ou d’échec, on peut lui donner des conseils qui fonctionnent pour nous. Mais ça peut être difficile pour lui de mettre ses conseils en pratique s'il ne fonctionne pas comme nous.
On peut se construire une image différente et bien meilleure de soi quand on sait mettre un mot sur notre différence. Et ca permet d'avancer. On peut essayer toute sa vie de faire rentrer un carré dans un rond, en se trouvant trop nul de ne pas être capable d'y arriver.

illustration:

En tout cas, le fait qu'il se raconte facilement des histoires, est-ce que ça cadre bien avec l'idée d'un asperger ? Dans les histoires, il y a habituellement des personnages, raconter une histoire implique une certaine relation avec des individus fictifs qu'on met soi même en scène. Il y a des émotions, etc. Ça ne fait pas trop Asperger tout ça, à mon avis

On peut être asperger et avoir de l'imagination. Ils peuvent même avoir une vie intérieure très riche. Les aspis connaissent les émotions, ils les ressentent, même s'ils ne savent pas toujours les analyser. Leur difficulté majeure est de comprendre l’émotion de leur interlocuteur et de trouver une réponse adéquate.

Est-ce que Lionel a un syndrome Asperger ? A la lecture de ces posts depuis 2011 je le pense, mais je peux me tromper. C'est une piste qui a mon avis doit être creuser.

Badak, pour ton spoiler je préfère te répondre par MP.

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1162
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Alaintuitif le Mar 2 Aoû 2016 - 12:05

@ Lionel
L'évaluation que tu dresses, beaucoup de gens la font: à 20 ans, à 30 ans, à 40 ans… à 90 ans.
En fait, ce n'est pas très important, d'après moi : c'est une vision de l'esprit, à un moment donné de doute ou d'inquiétude, de lassitude ou de tristesse.
C'est exagéré bien-sûr mais ce serait un autre débat que de parvenir à conclure sur ce qu'est "réussir sa vie".

D'après moi, il faut partir d'un autre constat, plus pragmatique : nous sommes des êtres d'énergie, tout notre corps est parcouru d'énergie et vivre consiste justement à faire circuler cette énergie. Lorsque l'énergie ne circule plus, on est mort.

Il est évident que lorsque notre énergie circule peu ou moins bien, on va mal ou moins bien. Souvent, au niveau émotionnel, on se sent moins "punchy" (las ou triste par exemple); ce qui est logique puisqu'on est dans une logique qui ne va pas dans le sens de la vie et de son mouvement.

Plusieurs causes peuvent être à l'origine de cette stagnation, de ce ralentissement dans la circulation de l'énergie : une faible activité physique, un engorgement alimentaire, une trop grande place accordée aux pensées au détriment de l'action, un manque d'échanges, etc…

Attardons-nous sur ce dernier aspect car l'échange est très important dans le cadre de cette circulation d'énergie: il est essentiel de recevoir et de donner.
Si on reçoit mais qu'on oublie de donner, l'énergie du coeur stagne. On quitte le domaine de l'échange et ça va mal car tous nos centres d'énergie (ce que la philosophie indienne appelle "chakras") doivent être en mouvement. D'autres philosophies orientales vont développer le fait que l'Homme, dans sa verticalité, a une position importante dans l'univers. Sa mission serait notamment d'accorder une attention toute particulière au coeur donc au fait de donner, de transformer.

Dans le cadre de mon activité, il m'est arrivé plusieurs fois, de rencontrer des gens dans une position stagnante semblable à celle que tu décris.
Il importe généralement en priorité de "relancer la machine" (il s'agit de veiller à l'enracinement puis de relancer l'activité du 3ème chakra) avant que l'énergie circule d'elle-même dans tout le corps.
Il existe de multiples façons de donner ce petit coup de pouce : par l'acupuncture, par la kinésiologie, par la médecine traditionnelle chinoise, par les minéraux, par des pratiques thérapeutiques simples et rapides.

Il me semble qu'une fois que les conditions de circulation de l'énergie sont en position optimum, il importe que la personne elle-même se prenne en charge; autrement dit, qu'elle mette en place les conditions pour que l'énergie du coeur soit en relation avec l'extérieur (par un travail, par du bénévolat, par des relations aimantes…), et - idéalement- que ces échanges existent aux différents niveaux (matériels, intellectuels, spirituels…)

Il s'agit là de ma vision des choses. J'ai peu de temps aujourd'hui pour l'exposer davantage.
Si tu veux plus d'explications, je suis disponible en mp.

Alaintuitif
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 816
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 49
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Yoda300 le Mer 3 Aoû 2016 - 20:18

Eh ben là c'est sûr, tu manques pas de conseils.

J'en rajoute un, très court.

Lionel a écrit:J'ai aussi une sale tendance à vivre dans ma tête et à créer des histoires dont je suis le héros, mais c'est une habitude dont je souhaite me débarrasser.

Mets toi au jeux de rôle. Transpose tes histoires dans un groupe pour les rendre plus interactives. Apprends à relationner à travers un personnage avant de le faire sans filtre.

Yoda300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 554
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 43
Localisation : Lot-et-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Catel le Mer 3 Aoû 2016 - 21:40

Lionel a écrit:J'écris ce message pour vous faire part du ratage complet de ma vie à presque trente ans.

Je vis seul chez ma mère, sans amis, sans petite amie, sans enfants, sans travail et sans la moindre perspective devant moi. Je n'ai jamais travaillé après ma licence de biologie, je n'ai aucun métier en vue, je n'ai pas de passion particulière. J'aime juste lire sur un peut tout les sujets, écouter un peu de musique, et je joue du clavier et de la guitare à un niveau débutant. Je ne peux plus communiquer avec les gens, car ayant une vie vide, je n'ai aucun sujet de conversation (constaté aux IRL zebra). J'ai aussi une sale tendance à vivre dans ma tête et à créer des histoires dont je suis le héros, mais c'est une habitude dont je souhaite me débarrasser. J'ai aussi des angoisses et des moments de déprime plus ou moins fréquents.

Je crois que je n'ai tout simplement pas compris comment la vie fonctionnait, ce qu'on était censé y faire, n'y comment ça s'utilisait. La faute probablement à mon entourage familial qui ne m'a absolument pas guidé, et ne m'a rien expliqué ni donné aucun conseil. Du coup, pour moi la vie se constituait seulement de l'école, où je socialisais assez peu et de la maison où je regardait la télé et jouait seul la plupart du temps. J'ai raté tout un pan du développement habituel d'une personne, avec les relations, la construction d'une individualité ainsi que du développement de compétences par le biais d'activités et de loisirs extra-scolaires.

Si j'ai écris ce message, c'est que j'ai encore un peu d'espoir que les choses s'améliorent, surtout que je n'ai que trente ans et que je suis en bonne santé, mais j'ai vraiment du mal à voir comment. Alors si quelqu'un possède une excellente idée, qu'il n'hésite pas à m'en faire part. Il me faudrait une stratégie pour effectuer une sorte de redémarrage, prendre les bonnes habitudes, adopter les bons points de vue, réaliser les bonnes interprétations pour pouvoir enfin vivre.
Tu... tu es moi Shocked

Catel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 78
Date d'inscription : 03/01/2016
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par PatriciaClaire le Mer 3 Aoû 2016 - 23:20

Quand on lit les conseils zébristes, il y a presque toujours deux pistes qui correspondent à deux types de cerveaux, les Systémistes: (..."ça doit être le delco, essaie de recharger la batterie et nettoie tes cosses"..) et les Empathistes: ( "Essaie la méditation, revisite ton enfance, rien n'est scellé d'avance"...) etc etc...
Lionnel. à trente ans, il est largement encore temps de vivre, mais c'est vrai que tu n'es déjà pas 'monsieur tout-le-monde', et tu as raison de vouloir bouger les limites dans lesquelles tu es.

Si je comprends bien tu as participé à des rencontres 'vraie vie', ce qui montre que tu bouges malgré tout, mais cela ne t'a pas satisfait, parce que tu cherches 'autre-chose' que la simple promenade d'Ego, les échanges savants ou les futilités complexes!...

Bon je suis désolée mais ma formation, c'est la psychologie de l'enfant.

Selon moi, l'individu se construit comme un cristal pyramidal et donc ce qu'on appelle 'l'adulte' n'est que la résultante de la base solide, ou pas, de son enfance; si la construction est partie de travers, on ne peut modifier la base sans détruire l'ensemble du cristal.

La notion d'adulte me semble aussi être plus le dessèchement d'une galaxie laiteuse en planète , autant dire que l'enfance, ce sont tous les possibles, l'adulte s'étant coupé de ces possibles, il s'est recroquevillé sur des normes, des interdits, et des 'principes de vie', qui peuvent être d'autant nuisibles, même si ils semblent utiles pour se mettre dans la NORME.

Pour les hpi de toutes natures, leur monde est bien une galaxie, un champ immense de possibles avec un vide essentiel qui permet de ramifier à l'infini les raisonnements.

Tu es fait, comme tout le monde, de ton enfance, c'est l'essentiel de ce qu'il faut résoudre: Tu as toi même amené la question: la distance affective que tes parents ont mis face à toi.

Le bébé, et l'enfant, construit une relation d'attachement avec ceux qui l'entourent. C'est de cet attachement que l'enfant part en sécurité explorer le monde. Si cet attachement est bien sécure, l'enfant va en concevoir une certaine jubilation à explorer les possibles, trouver des limites.

Or, il semble que tes parents ne soient pas très réactifs (la mère au départ, puis le père, essentiel aussi): ils n'ont pas su t'entourer, te porter, jouer ce jeu social en miniature, qui ensuite permet d'aller vers les autres quand on est adulte. Alors il faut reconstruire ce processus de sécurité affective.

Je pense que les enfants avancés, HPI, sont souvent plus fragiles affectivement, et c'est encore plus vrai si on parle de l'autisme, qui est une difficulté à fonctionner comme individu social.

En allant vers les autres, en aimant, en étant aimé, entouré, tu reconstruiras petit à petit l'environnement sécure que tu n'as pas eu, et que tu remplaces par ta bulle.

Le risque que tu as évité en t'isolant, c'est de tendre à l'hyper-adaptation. Tu es différent, tu n'as aucune obligation de ressembler aux 'autres', ces enfants qui en grandissant font des normes leur seule raison d'être humains, se desséchant autour de ce petit noyau 'dit adulte'....

Les moyens de sortir de ta situation (que nous sommes nombreux à avoir vécu...) en tant que HPI, nous les avons tous, et tu le montres , puisque tu nous tiens un très bon raisonnement sur toi-même...

Ce qui manque, c'est de savoir qui tu es véritablement, quels ont été tes manques, quelle a été la désinvolture de tes parents, et savoir qui tu es maintenant, un être différent, qui va inventer son futur, ses possibles, qui va créer sa propre originalité.

On appelle ça la résilience.

Le principe, je n'invente pas la formule, est de retricoter les trous de ton enfance, de ton vide, pour fabriquer un tricot qui tienne debout, ce cristal pyramidal qui te semble à raison prêt à s'effondrer.

Il a été écrit et pensé, donc, que c'est par ta créativité, que tu vas construire les trous, les vides laissés.
A toi de trouver les chemins, tu aimes t'inventer des personnages, je pense comme d'autres te l'ont dit, que c'est un talent à exploiter, et non à réprimer.... Tu vois, tu as tendance pour 't'adapter' à te renier toi même...

Par exemple tu peux inventer un personnage qui serait toi, et qui raconterait son enfance, qui grandirait au fil des pages, mais tu peux aussi imaginer d'autres personnages, agrandir ce monde et le raconter par l'écrit.. Nous le faire lire, c'est une forme de résilience, que de communiquer par l'écrit à des lecteurs....

Si tu as les moyens de rester sans travail, ne te presse pas, soit convalescent le temps que ça durera... Tu es un être en construction, ne te presse pas à te conformer à la norme 'travail' ou 'indépendance' même si on te presse de le faire. Pends ce temps de la résilience.

En matière de rencontres humaines, tu as fait le pas, tu continues, cherche des personnes qui ont du mal aussi et qui ne tenteront pas de te soumettre à leur intellect, ne cherche pas des discussion élevées, c'est le tort que nous avons, parce que nous sommes HPI, il faut que ça brille...

Non, savoir vivre est plus délicat et difficile que diriger une startup!... ha ha ha!..; j'ai des amis qui se reconnaitraient, à la limite du burn-out familial et professionnel...

Finalement, ils sont souvent dans une bulle similaire à la tienne, seuls dans l'entreprise, seuls à la maison, au milieu de leur famille, et il m'est arrivé de raconter mes sornettes à ces amis-là aussi!

Aussi n'hésite pas, lance-toi dix fois au milieu des autres, même si toi tu trouves que c'est un échec, que tu te sens nul et inadapté... c'est pas grave, "c'est Nor-mal en zébrie".

Crois tu que tu as raté ta vie? Non ça ne se rate pas, ça se vit, il te suffit d'être positif, rien ne va se faire en un jour, mais si tu ne bouges pas ça ne va pas le faire tout seul.

En tout cas, tu vois ici au pays des rayures, comme nous sommes diverses, alors toi aussi, apprend à construire petit à petit ton originalité et ta créativité.

Sur la question de s'inventer des histoires, parfois et même souvent je me fais des conférences où je m'expose mon argumentaire, c'est une méthode que j'ai trouvé, parce que parler en public m'était impossible, tétanisée par la relation à autrui... je suis partie de loin, moi aussi, et même s'il en reste des séquelles, je peux maintenant conserver assez de cerveau pour échanger oralement par téléphone ou en vraie vie avec les autres!... parfois c'est l'écran bleu, ça arrive malgré tout, je me sens potiche, mais c'est la vie.. qui est parfait, et par rapport à quelle norme?

Chacun invente ses résiliences, parce que chacun de nous est arrivé sur Terre comme un extraterrestre, même dans sa famille, qui a dû se sur-adapter aux humains pour survivre!
Gros bisou et bon courage!

PatriciaClaire
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 25/01/2016
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par urgences le Jeu 4 Aoû 2016 - 0:12

Salut Lionel,

Je te conseil de lire un livre sur l'intelligence émotionnelle 2.0
Il va te permettre de comprendre t'es sentiments et d'apprendre à les gérer.

Je pense que si tu veux du changement? sors de ton environnement ...de ta zone de confort ... tu sera obligé de prendre ta vie en main, de chercher un travail de parler avec les autres..d'organiser ta nouvelle vie! te connecter avec toi même ...

Tu sais...on nait 2 fois dans la vie, la première on ne la choisit pas, la seconde si! Smile
et donc fait de t'es 30ans ton nouveau départ dans ta vie, prépare toi et puis passe à l'action!




urgences
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 356
Date d'inscription : 21/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Pluie venteuse le Jeu 4 Aoû 2016 - 21:43

Chuuut... Lâche !!

Parce qu'une vie, ça se rate ?? Wink

Pluie venteuse
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 13/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Moonsterible le Jeu 4 Aoû 2016 - 22:14

Bon son, on dirait moi dans 6 ans. :/

Tu noteras le pessimisme de ma formule...

A 24 ans, j'en suis à peu près au même point.
Problèmes de santé psychiques, puis maintenant physiques depuis quelques mois, peu d'amis, aucune relation amoureuse, aucun travail, j'habite chez mes parents.

Moonsterible
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 24
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai raté ma vie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum