Je t'aime

Page 27 sur 28 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant

Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par caméléonneandco le Jeu 8 Fév 2018 - 12:09

Ce post précédent est une digression...en même temps j'aimais beaucoup ma tante !
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Jeu 8 Fév 2018 - 12:31

Merci pour ce témoignage....et pour aborder le sujet sans tabou,
sans admettre le suicide, dont Camus disait qu'il est (quand-même) l'ultime liberté,
ultime acte à poser, quoiqu'il en soit. Ultime volonté.

Je reprendrai + tard, je vais faire un tour à Nîmes.

Bisous.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Jeu 8 Fév 2018 - 12:33

Pffftttt....

je corrige, après m'être relu.

Acte manqué, ou pas ?
"sans admettre..." est l'inverse exact de ce que je voulais écrire... Razz Twisted Evil
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par psydonyme le Jeu 8 Fév 2018 - 13:23

Vous m'évoquez un état que j'aime appeler « jaune », marchant sur un fil, un passage tendu, vacillant au bord de l’abîme entre chaud et froid.

« Toujours réussi à trouver une raison de continuer, un pied devant l'autre et le regard tourné vers... »  Long hug

Si la vue se perd, regarder autrement ou ailleurs ?
chercher partout,
afin de faire le constat que le soleil est à portée du regard..

Bisous
avatar
psydonyme
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 52
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par caméléonneandco le Jeu 8 Fév 2018 - 14:20

psydonyme a écrit: faire le constat que le soleil est à portée du regard..
Ca me fait penser à une phrase que j'ai lu je ne sais où : "dans le doute, fais comme le tournesol...tourne-toi vers le soleil !" flower
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par caméléonneandco le Jeu 8 Fév 2018 - 14:23

ifness a écrit:je vais faire un tour à Nîmes.
Bonne balade ! Qu'elle t'anime..!Je suis dehors Smile
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Jeu 8 Fév 2018 - 22:28

Je pinaille, je pinaille : un tournesol ne se tourne que vers
le soleil levant. Ensuite, il pionce.
C'est tout le problème, avec les métaphores. scratch
Sinon, on peut faire comme lui quand il pleut, aussi : on baisse la tête. Laughing

@psydo
Pourquoi "jaune" ? Etrange. Pas plus qu'Etrâne, répond l'âne du tac ô tac. Rolling Eyes
Moi je dis : marcher sur la frontière.

Rapport au suicide, j'ai toujours eu un problème avec les TS : tentatives de.
Selon ma conception, le suicide est chose sérieuse. On le fait bien, ou pas.

Et oui, je le vois comme l'expression d'une liberté.
Cauchemar : me retrouver à l'état de légume physique et ne pas avoir accès au suicide. Si je le désire. (cf Stephen Hawkin : un contre-modèle. )

Jamais non plus reproché à quelqu'un son suicide.

Le pire que j'ai connu : un ex-élève, charmant, qui se suicide à 16 ans. sans rien dire, sans une explication. Parents ravagés. Nous tous choqués.
............................
Merci, féline.
Nîmes était ensoleillée. Mais les filles encore trop couvertes. Embarassed Pas le printemps, quoi.

Bisous.


avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par psydonyme le Jeu 8 Fév 2018 - 23:00

Pour répondre a ta question ifness : Le jaune se trouve entre la couleur chaude et la couleur froide. Une pointe d'une autre couleur mélangée avec celle-ci peut la faire basculer. En peinture, du fait de cette sensibilité, ça la rend difficile à manier. Vala c est tout.
Belle soirée
avatar
psydonyme
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 52
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Ven 9 Fév 2018 - 18:36

Merci, psydo.

Je regarderai le spectre différemment, désormais. affraid What a Face

Pour moi, le jaune était une couleur chaude, point.
Mais effectivement (il m'arrive de peindre ) en partant de ce jaune (lorsqu'on effectue des mélanges on part le plus souvent de teintes claires) on obtient
soit par ex du orangé (pur chaleur)
soit par ex du vert (pure froideur; bien que le vert soit associé à la Vie; mais c'est illusion, puisque c'est en réalité, et les insectes le voient tel, du rouge Shocked Smile
................................

Voilà, I've a problem.

J'aime vos interv', échanger avec vous....
Et puis, ici, vous êtes un peu sur "mon" fil (je l'ai eu gratos, rassurez-vous)
enfin celui que j'ai vu perdurer, et dont j'ai dit un jour "je ne le laisserai pas tomber".

Hé oui, les fils meurent, c'est leur destaing (le mot "destin" me fait irrésistiblement penser au sketch des Inconnus),
et c'est un peu dommage pour certains d'entre eux dont le thème est universel.
Effet des égos qui rentrent et sortent du forum ?
Je suis très critique/cynique vis à vis de ces "choses de la vie".

Bref, comme mon fil, je le voyais comme "fil de poésie", pourquoi l'abandonner ?
En réalité, lorsque je le parcours, des gens sont passés, ont disparu, certains pour des motifs connus, d'autres pas, et pour certains (je pense à certaine) c'est réellement dommage : elle apportait de la qualité rare (en poésie) sur le parcours.

Mais dites-moi, HONNETEMENT,
est-ce que je commets des bourdes ?
Souvent je me veux léger, je "blague", mais telle n'est pas ma nature par source.
Ou bien a contrario je me relis et me vois très "lourd", pesant, évoquant des thèmes plutôt dramatiques.

Il existe des explications "historiques", à ces phénomènes.
Enfant, j'étais réservé, timide, pas du côté des blagueurs (genre J.P. Pernaut, qui était dans ma classe, viré du collège privé voisin, et plus âgé que moi : il avait re-re-piqué, et moi j'étais "en avance", précocité oblige. Lui était assez précoce en blagues lourdes... Laughing Laughing )
Mais collégien j'ai eu aussi à me coltiner (précocité oblige) les auteurs dramatiques grecs; très formateur, surtout depuis le texte. Cool Lycéen j'ai lu toute la bibli de mon père, Sartre ou Merleau-Ponty au programme, sans compter mes lectures perso, de Cervantès à Giraudoux en passant par Giono.
(J'ai résumé comme j'ai pu.)

Je me sens pour le coup un peu "lourd" (à lire selon le choix kundérien de "L'insoutenable légèreté de l'être"),
mais j'aimerais connaître "l'effet" que je fais sur ce site.
Comment je suis "reçu".
Et, psydo, léonne, je me confie à vous, je vous sens bienveillantes. ("Les Bienveillantes**", titre d'un livre terrible par ailleurs.... Crying or Very sad )

Ce sera tout.
Sinon je poste de la poésie. Smile Laughing Razz

Bisous.

** Mythologies, quand vous nous tenez...

avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Ven 9 Fév 2018 - 19:57

QUI puis-je
qui dois-je
aimer ?

Toi ? Elle ? L'autre ?
Ou personne ?

Reste donc,
ainsi que je l'ai toujours pensé,
pensé,
mais c'est triste,
la sublimation .

Depuis F., je préfère la vie. C'est bizarre.
F. m'a appris autant la vie qu'elle m'a appris son absence.

Qu'en pensez-vous ?
Qu'en dites-vous ?

if.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par Revz le Ven 9 Fév 2018 - 21:21

Un ptit coucou par ici pour ton beau fil ifness...

L'occasion de te lire pour y trouver quelques pensées communes...

Une résilience qui s'est résiliée,
Belle(,) ironie la vie...
Et si la vie n'avait que ceci d'ironie...
Quelle vie!

Sur ce je me permet de (re)partir,
Oublier pour ne pas plier,
Réver pour ne pas L'oublier...
Ne pas y penser; pour ne pas en mourir...

Celle, qui A jamais m'a bouleversé...



-----------------------


Bientôt là St-Valentin,
Pensée à ce martyr,
Qui n'auras su La sublimer ?
Ne la voire que telle une Dame de Fer ?

Profiter de cette nouvelle plongée?
Pour se laisser encore un peu bercer....
Attendre ce jour, pour quelques roses déposer,
A la mémoire de sa disparition ...sentir encore quelque instant cette douleur,
Et rêver, une milliardième fois.... une salvatrice réunion...

-------------------------
avatar
Revz
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5114
Date d'inscription : 29/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Ven 9 Fév 2018 - 22:14

Merci ! Revz ! Mon ami !

Nous n'avons pas tout à fait le même âge, néanmoins.

Aussi ne voyons-nous pas le fil de la vie de la même manière.

Mais je te remercie de ta poétique participation ,
de ton amitié en/par la poésie.

Bien à toi.
If.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Sam 10 Fév 2018 - 0:25

cf "L'Amour"

ultime message,

en attendant la suite
(il existe toujours une suite à)

Bisous.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par CélineAnne le Dim 11 Fév 2018 - 20:02

Comment savoir si je t'aime? Est-ce que quand je t'aime, je t'aime tout le temps? Et quand je suis blessée par tes propos ou énervées par ton attitude, est-ce que je t'aime toujours?

Est-ce que je t'aime au début, quand je désire tout de toi, ton corps, tes mots, ton temps? Est-ce que te t'aime plus tard, quand le sexe est moins régulier mais la complicité plus présente? Est-ce qu'en fait je ne t'ai jamais aimé car je n'arrive pas à t'accepter tel que tu es? Qu'au bout de quelque mois, quelques années, je pars en courant pour pouvoir à nouveau me sentir libre et respirer...

Je ne sais pas quand je t'aime et si je t'ai déjà aimé, je sais que j'aime l'idée de t'aimer, je t'aime dans ma tête mais pas dans la réalité.

J'aimerais un jour t'aimer, toi l'autre, toi l'humain avec lequel je saurai être moi et apprécier la réalité de ton être, ta réalité en complément de la mienne.
avatar
CélineAnne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 06/12/2017
Age : 46
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Dim 11 Fév 2018 - 23:12

Voilà une mise au point assez exhaustive, ma foi.

Lu. Relu.
Beaucoup plus de questionnements que de réponses. Smile

En réalité, l'amour, le "je t'aime", n'a jamais été sérieusement défini (cela se peut-il ?),
n'a jamais été sérieusement étudié non plus.
Il existe, puisque tu me contrains à y réfléchir, ne serait-ce que rapidement et superficiellement, plusieurs sortes de manière de concevoir le "je t'aime".

Oh je ne pense pas ici à l'amour filial (évoqué), à l'amour des enfants (évoqué aussi), à l'amour sous sa forme religieuse, à la philia, l'eros, ou l'agapê...

Non, je pense plus prosaïquement à ce "je t'aime" qu'on ressent, qu'on dit, ou pas, qu'on entend, ou pas, dans la relation amoureuse.

L'évoquer à travers la matière poétique est, je le sais bien, une manière de tricherie.

Poser à son propos des questions telles que tu les poses, CélineAnne, me semble approprié et sérieux, mais c'est aussi un peu, j'écris ça avec un grand sourire intérieur, mettre les pieds dans la m...., heu... dans la réalité.
Le prosaïsme est par définition stricte le contraire rhétorique du poétique.

Mais non : tes deux dernières lignes t'éloignent du prosaïsme.

Et oui, aussi, j'avais évoqué l'idée d'aimer l'idée même de l'amour, d'aimer aimer, en idée. Un motif puissant.
Comme est puissant le désir d'aimer.

Celui d'être aimé(e), que tu n'évoques pas. La complexité redouble en effet lorsque l'on met tes questions dans l'esprit ou la bouche de l'autre. Pompe  Hamster

Bref, intéressant. On n'a pas fini de bosser.
Ou bien ne faut-il songer qu'au réel ?

Non : préciser des concepts a toujours fait avancer les choses.
J'irai jusqu'à prétendre que les choses ne peuvent avancer qu'en posant les concepts, les hypothèses, les équations, les paramètres,
chacun.e. en usant de son ressenti, de ses désirs, de ses peurs : bref de son vécu.

A vous.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par CélineAnne le Lun 12 Fév 2018 - 8:49

Mes connaissances littéraires, philosophiques et poétiques étant proches de zéro, mon intention ici est uniquement de partager ma vision, mon ressenti, mon vécu. En cela je suis certainement très prosaïque, d'autant plus qu'il n'y a pour moi qu'un seul sujet digne d'intérêt : la réalité.

Ceci étant dit, je mets dans la réalité aussi bien le ressenti émotionnel, le ressenti physique, la pensée, le rêve tout cela représente la réalité de l'individu qui le vit, le pense, le ressent à un instant T.

Ainsi, il n'y a à mes yeux aucune tricherie à parler d'amour sous quelque forme que ce soit : descriptive, prosaïque, poétique ou autre. Quelque soit la forme choisie, utilisée, elle est juste pour la personne à l'instant T, elle est donc réelle pour lui ou pour elle.

Qu'y a-t-il de plus réel que de chercher à comprendre la signification d'un mot, d'un concept? Ou plutôt, à mieux sentir ce que ce mot et ce concept évoque, matérialise, représente pour nous car chacun d'entre nous, même le plus grand littéraire, le plus grand philosophe, peut-il faire autre chose que donner sa propre analyse, son propre point de vue? Certes il peut s'appuyer sur ses lectures pour se rassurer et se dire que d'autres partagent sa vision et pourtant ses mots ne restent-il pas uniquement cela : sa façon de voir les choses? Ne sommes nous pas tous, alors, mécaniquement et obligatoirement prosaïques?

Quant à la réciprocité, elle est logique et pourtant ne me concerne pas. Je me demande si je t'aime, tu te demandes si tu m'aimes, oui, certainement, probablement, évidemment et à chacun de résoudre, de répondre ou de ressentir quelle est la réponse à sa question intérieure. Je ne peux pas vivre en cherchant à la fois à clarifier mon ressenti et chercher, par moi-même à clarifier le ressenti de l'autre. Très prosaïquement j'ai envie de dire : chacun sa m...., son boulot. Il est de mon ressort de me connaître au mieux afin de me dire au plus juste, à l'autre de faire de même de son côté : la rencontre se fait entre deux adultes, l'échange est donc à niveau égal, l'un et l'autre apportant à la relation son niveau propre de connaissance de soi et sa volonté propre de se montrer à l'autre au plus proche de sa réalité.

Vaste programme, n'est-il pas? Programme qui, me semble-t-il commence avant tout par le 'je m'aime' car comment pourrais-je donner à l'autre quelque chose que je ne sais même pas me donner à moi-même?
avatar
CélineAnne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 06/12/2017
Age : 46
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par Greysome le Lun 12 Fév 2018 - 11:31



Je te voyais partout, j't'imaginais tout le temps
Je me rappelais de tes bisous qui sentaient les champs
J'avais ton parfum comme seul somnifère
Une espèce d'embrun pour que mon sommeil s'accélère

Écoute-les parler les autres
Ils te diront que ça ira mieux
Parce que d'après tous ces apôtres
Le ciel redevient toujours bleu

Je les ai vus passer les nuages
Sans pouvoir contrôler le vent
Je les aurais bien tous mis en cage
Dans l'armoire de grand-maman

Mais tu sais moi, je demandais rien
Je voulais juste qu'on me foute la paix
Mais tôt ou tard, il revient bien
Et puis tu sais comment ça fait

Toi t'étais présent dans tous mes mouvements
Y avait ce truc en moi pour me pousser du toit
Trop d'années perdues, trop de temps gâché
Des gens que j'ai pas vu, juste pour ta beauté

T'avais ce sourire qui me faisait pâlir
Et puis tes discours incessants chaque jour
J'ai arrêté de me battre, ça y est, c'est fini
J'en ai pris des claques, cette fois j'ai compris.
avatar
Greysome
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 196
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 18
Localisation : Caen, mais un peu à droite quand même.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par caméléonneandco le Lun 12 Fév 2018 - 12:14

@If I love you Je t'aime... si tu savais comme tu me fais du bien juste à accepter mon "Je t'aime", avoir la possibilité de le dire sans que ça me fasse pression est un soulagement pour moi, une joie douce et émue...
En ce moment, je ne suis pas très dispo et donc pas très réactive mais je lis, je lis, relis, relie, délie mais pas délite, d'élite ?...
Bref, je suis là ...mais un peu perdue en ce moment, de fait discrète... Je te sens également bienveillant et tu me réchauffes le cœur et m'empluie les yeux parfois mais j'aime !...
Long hug
au fait, de qui "les bienveillantes"??
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Lun 12 Fév 2018 - 16:22

@Grey
Ravi de te croiser.
Encore très énigmatique. J'ai l'habitude, ma grande... Smile Wink

@Felis Sylvestris
Les Bienveillantes, roman de Jonathan Littell, primé en 2006,
qui traite des persécutions nazies
et se réfère au mythe conté en particulier par Eschyle dans son Orestie, Euripide (qui leur a donné leur nom, je crois), et repris ensuite par Virgile dans l'Enéide.

Les Bienveillantes furent les Erynnies (ou Furies) (Tisiphone, Mégère et Alecto) qui pourchassaient les coupables, et dont Héraclite disait :
"Le soleil même ne sort jamais se son orbite, mais les Erynnies, ministres de la justice, le surpassent encore.".
Après le jugement d'Oreste, qui mit fin à la malédiction qui pesait sur la Maison d'Atrée,
Athena persuada les Erynnies (vengeresses) de devenir les Euménides (bienveillantes).

Thème dont on comprend toute l'ambiguïté si on l'applique au cas des juifs pourchassés par les nazis, puis à...quoi donc ? de la part des survivants du peuple juif.
Mais je n'ai pas lu le livre de Littell, qui a fait beaucoup parler de lui en 2006/7.

Pas grand chose à voir avec "l'amour" dont on il est question ici. No

.......................je reviens plus tard...........................................

avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par Greysome le Lun 12 Fév 2018 - 16:56

Ravie aussi If, toujours. Wink J'ai du mal en ce moment, à répondre... ça viendra. Je m'occupe et j'occupe, différentes places et ça me prend le temps que j'aurai du consacrer à l'écriture.
avatar
Greysome
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 196
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 18
Localisation : Caen, mais un peu à droite quand même.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Lun 12 Fév 2018 - 20:05

@ CélineAnne.

Ah ouais ? tu considères comme réalité un ressenti ou un exprimé à l'instant T, toi ?
hé bien va lire ce qu'en disent de forts philosophes qui écrivent chez notre éditeur Zc, et on en reparlera. :-)

Ceci dit (chuuttt : entre nous, c'est une confidence à ne pas ébruiter)
je suis plutôt d'accord avec ton point de vue.

Non, ce que je voulais simplement dire, et en cela j'ai été très influencé par la lecture de Kundera, c'est que , pour plagier le titre d'un de ses gros ouvrages, la vraie vie est ailleurs
que dans la poésie.
Je ne suivrai pas Kundera dans sa négation de la valeur de la poésie (lui s'est entièrement consacré au roman, et a théorisé son choix de belle manière, se posant comme le plus bel héritier actuel des Lumières (de Diderot en particulier).
Mais, néanmoins, je ne saurai plus jamais lui donner entièrement tort.
Au moins si l'on admet que :
l'Amour demande à être vécu, et non pas simplement conté.
Autrement dit :
l'Amour "réel" (pour reprendre ton mot choisi) demande à être vécu bien avant que d'être "sublimé" à travers un art quelconque.

L'Art de l'Amour se suffit à lui-même. Laughing  Razz  Laughing

Et commence par "je m'aime", je suis bien d'accord,
sinon on n'a pas fini d'emm..... l'Autre ! Evil or Very Mad  Smile

@PantheraOnca

Permets-moi d'être un peu ennuyé pour te répondre...
Bien entendu, tu me vois absolument ravi de savoir t'apporter tout ça,
et je puis com-prendre ce soulagement, cette joie,
sachant par ailleurs comme la vie peut être "dure" , au sens de "pas douce"; comme parfois on rame longtemps dans l'obscurité; comme pouvoir dire/entendre parce qu'avoir entendu le bruit d'une voix...

Voilà.

Bisous.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par caméléonneandco le Mar 13 Fév 2018 - 9:33

ifness a écrit:@PantheraOnca

Panthère nébuleuse !! J'adore! J'ai vu il y a quelques jours un documentaire sur les félins...Belle synchronicité ! cat Es-tu derrière mon épaule??? Arrow

ps:c'était bien pour moi au moins ?? pantheraOnca et félis sylvestris ? Wink
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par ifness le Mar 13 Fév 2018 - 12:57

Ouaips, j'aime particulièrement les félins et félines.

Sauf dans mes crises de végétarisme.... Laughing Laughing
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par Invité le Mer 14 Fév 2018 - 17:28

Je ne peux plus dire je t'aime
Ne me demande pas pourquoi

Mais il me reste mes yeux pour embrasser tes sourires
mes mains pour te caresser
mes bras pour te consoler
mes jambes pour marcher à tes côtés
je suis un pantin
celui de tes joies et de tes peines
tu es mon marionnettiste
tu animes mes joies et fais taire mes peines
que serais-je sans toi
qu'un coeur au bois dormant

Je ne peux plus dire je t'aime
Ne me demande pas pourquoi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par Hyaden le Mer 14 Fév 2018 - 18:40

"qu'un cœur au bois dormant" --> C'est joli, Hiémale. Amoureux
avatar
Hyaden
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 549
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je t'aime

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 28 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum