[Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mer 20 Avr 2016 - 23:25

À l’origine, la Raison caressait l’espoir d’encager l’animal dans l’homme, ou de l’y neutraliser à jamais. C‘était le prix à payer pour l'amélioration de l'espèce, ses progrès en intelligence, en épanouissement de soi. Soit dit en passant, l'animal a toujours eu bon dos, depuis la religion et les Encyclopédistes. On ne l'aime que domestique, ou dompté, comme dans les cirques. La rationalisation n'a pas tué la bête dans l'homme, l'histoire récente le prouve, mais elle lui a donné un compagnon, l'androïde.
On n'est plus assez psychologue ni intuitif pour mesurer les conséquences d'une telle cohabitation, dans l'avenir.

Je crois, pour ma part, que lorsque la bête est immonde, l'androïde l'est également.
On ne sait pas, en soi nuitamment, ce qui se passe entre l'androïde et la bête. On sait seulement que l'androïde n'a pas d'odeur, donc qu'il est moins repérable. Quant à la bête, il faut reconnaître que l’esprit de la raison n'a fait aucun effort pour en conserver, ne fût-ce que sous une forme forcément atténuée, ce qu'elle a de plus que nous : son flair, cette sorte de faculté extraordinaire qu'elle possède de sentir venir de très loin le danger, l'ennemi de la vie, en l'occurrence. À force de dénigrer la bête - je veux dire, en vrac, les instincts - la pensée désincarnatrice en a perdu ce que notre animalité pouvait nous léguer de meilleur : ses narines frémissantes, ses yeux perçants. C'est là que se situe l'existence de l’androïde, et ainsi que s'explique, dans la modernité pensante, la pénurie de visionnaires, de prophètes, la grande crise de la sagacité. L’androïde agit, il ne prévoit pas. Il marche à la catastrophe, entraînant avec lui l'esprit désensorialisé.

Et pendant ce temps-là, on continue d'émettre des idées, de les assener, d'arborer des convictions, politiques et autres, de prétendre faire des choix de société. On en oublie la machine ou les machines, surtout celle de l'idole matérielle, dominante. Et moi, comme un têtu débraillé, mû par la dynamique insensée des pulsions verbales dans un corps qui ne tient encore debout que grâce à ça, je persiste à « voir » la machine avant d'« entendre » les idées. Je n'y peux rien, c'est ainsi. J'en suis à me demander dans quelle machine elles vont s'engouffrer, ou laquelle va les happer, pour en faire matière à désespérer de tout, sauf matière à désespérer les marchands, les cupides et les puissants.

Mais je ne me le demande pas longtemps. Les idées, les convictions, politiques et autres, vont se jeter dans l'idole matérielle, qui a mondialisé sa machine, la machine de l'Avoir. On croit vivre dans des sociétés où les idées s'entre-déchirent, et les nationalismes, et les internationalismes et les religions et les crédulités et les incrédulités. Ce n'est qu'en partie vrai, assez pour qu'à l'examen on y discerne la cause de tous les maux du monde. Alors que la cause, c'est plus vraisemblablement le mode d'adhésion des idées à la machine matérielle, soit par rationalisation éhontée, soit par obscurantisme irrationnel.

On est si heureux, dans nos pays « libres », d'afficher des croyances, des succédanés tremblotants de croyances qui furent jadis des dogmes, aussi inflexibles qu'une statuaire, peut-être les saccades nostalgiques de quelque utopie, depuis lors frappée d'hébétude, on ne sait jamais avec les déboires du lyrisme, mais comme c'est devenu dur, de nos jours, d'entreprendre une belle révolte, désintéressée, à défaut d'une révolution, par avance corrompue.

Marcel Moreau
Quatuor pour une autre vie.

Si j'ai loupé des bouts d'existences, j'ai réussi bon grès, mal grès, cahin caha à me construire une essence qui maintenant que le calme est de fait dans ma vie, me permet d'entrevoir la perspective d'un non-avenir de façon souriante et apaisante.
Le nihilisme peut devenir un humanisme.
L'antispécisme aussi.
Ma composante est multiple et là, moi, je pense à vous qui vous ne pensez plus à moi.
Et j'aime cela.



Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Sam 23 Avr 2016 - 14:47


"chantons les clichés

encore du rimmel
des énormes bagues
et de vastes franges

pommeau de l'arrosoir au pied des sycomores
l'auto dont les pneus fondent entre les noistiers

visage noir et blanc de la diva colorature
- parfois le cadre est rond il n'y a plus
qu'à transporter le monument
jusqu'aux pompes funèbres

goutte contre la vitre frémit sinue
quelque chose d'elle continue

voix blanche tremble et ne vibre plus
tenant le dernier lustre dernière

écaille de la note".
Etienne Paulin


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Lun 25 Avr 2016 - 1:24


Il est simple de reprocher à l'autre ce que l'on a pas la force de se reprocher à soit-même.
On accuse toujours l'autre de nos maux.
Car quand on y réfléchit un peu... oui, un peu... Simplement.
Il n'y a qu'à se dire que si on se fait niquer, c'est de notre faute car l'on a pas été assez intelligent pourt anticiper ce qui devait arriver.
Et qui est arrivé.
Mais non...
On pleurniche, on insulte l'autre, le pnise... ou on dit que c'est un con alors qu'au final ben c'est nous le con ou la conne.

Et maintenant, je prends sur moi, si cela ne va pas, je me demande pourquoi je ne vais pas dans ce moment. Et j'agis pour changer le moment et aller mieux. Les gens toxic, get out, sans retenue. Et on rigole, sourie à la vie. En se disant que finalement, mis à part les mort(e)s que l'on ne peut plus revoir, la vie est pas si moche que cela.


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mar 26 Avr 2016 - 16:04

https://www.laposte.fr/particulier/outils/suivre-vos-envois

1L01698694397


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Ven 29 Avr 2016 - 15:14

Bon, pas de mots... Pas de merci, pourtant il s'agissait d une chose de la plus haute importance.
Mais cela ne me surprend guère, l'esprit humain est ainsi fait.

Actuellement, je suis malade. Les médecins ne savent pas trop ce que j'ai, un virus, trois fois rien, une forme de grippe qui s agrippe à moi.
Ma maison est un champ de ruines suite à un dégât des eaux.
J'ai retiré 260 litres d'eau de mes murs avec 2 deshumidificateurs en deux semaines.
Ma maman vient de passer à l'hôpital pour soigner un cancer colorectal.
On lui a retiré 8 centimètres de gros côlon.
Je repasse au tribunal pour avoir la garde alternée de mon enfant.
Elle est pourtant de fait depuis septembre de l'an passé.

Et j'ose dire dans une bonhomie non feinte que tout va bien pour moi.
En cet instant, je me sens vivant et libre.
Mes actions marquent mon futur et elles l'ancrent dans une réalité bien présente.

Je plains de tout mon cœur les gens qui ne se suffissent pas à eux-mêmes.
Ceux qui projettent leurs peurs, leurs craintes leurs haines sur l autre au lieu de voir, comprendre que l autre n est que le reflet de notre propre vision.

Ah oui, je n'ai plus de PC mais accessoirement il me reste mon smartphone.
La vie est belle et je m en fais planter des salades pour en manger une fois l été venu.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par fleur_bleue le Ven 29 Avr 2016 - 15:56

Bon rétablissement et courage pour les dégâts des eaux! Puis je croise les doigts pour la garde alternée.

Je pense que tu as raison, on projette beaucoup et si on arrive à se libérer de ça, on se sent mieux. A mon avis, beaucoup de gens n'en prennent juste jamais conscience, alors ils restent englués dans leurs truc...

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Parisette le Ven 29 Avr 2016 - 16:36

Ben dis, ça doit pas être facile de garder le moral quand même.
Tu penses pas que ta grippe agrippée et l'humidité chez toi suite au dégât des eaux, ça peut avoir un lien ?

Pour ta mère, tu n'avais pas dit qu'elle était guérie ?
Comment va son moral ? La mienne a commencé la chimio, elle a un moral très fort, mais la perte de ces cheveux, ultime vestige de sa féminité, ça l'angoisse vraiment.

Concernant la garde de ton fils, ça t'inquiète ou c'est une simple formalité ?

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1158
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Mily_Moheori le Ven 29 Avr 2016 - 16:50

Bon, pas de mots... Pas de merci, pourtant il s'agissait d une chose de la plus haute importance

Oups, j'ai oublié de transmettre. "Quelqu'un" est passé vite fait sur le chat' hier et nous a fait passer des remerciements publics à ton intention ;-)

Bon rétablissement à part ça.

Mily_Moheori
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 909
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Ven 29 Avr 2016 - 17:47

Prisca, elle a eut en fait deux tumeurs dans l intestin. La première à été soignée 'totalement' et la seconde est achevée la.
On lui a aussi retiré sa poche suite à cette opération.

Pour la maison, je ne peux plus y vivre depuis un mois car je n ai plus l eau courante tant que la contre expertise d assurance n est pas passée.

Courage pour ta maman.

Fleur bleue, et mes salades alors !!!
Bizarrement y a que la plantation des haricots qui me fait bizarre...
Enfin je sais pourquoi.

Joly, on me l a rapporté mais en des termes plus (ou moins selon les sens) édulcorée.
Mais merci.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Sam 30 Avr 2016 - 1:06


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Jeu 5 Mai 2016 - 14:05

Mode online.



Projets en cours...
Désespérance de l'écriture... j'ai perdu mes mots, je n'y arrive plus. Je ne suis surement pas fais pour cela. Je sais qu'écrire est une chose difficile et douloureuse, qu'elle nous permet de purger des maux, mais là je n'y arrive plus et l'écriture elle même devient objet de souffrance.
Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas sentis confronté à ce mur.

Voyage, voyages... Bouger. La semaine prochaine Saint-Malo, puis la Bretagne (ça vous gagne), mes voyages sont motivés par la rencontre. Je ne suis pas de ceux qui se bougent pour regarder la mer ou la montagne... je trouve cela sans sens... Rien qu'à passer une heure face à la montagne ou l'océan et j'ai des envies de suicideS... je trouve cela déprimant ces étendues de verdure et d'eau... sans rien, personne. C'est l'être humain qui me pousse au voyage, il faut que j’apprenne à voyager pour moi. Non plus en attente de l'autre.


Un deuil, des deuils... Finalement, le cœur du problème... Oublier et accepter la mort de l'autre. Alors là, attention les concepts sont complqiués et il faut s'accrocher pour les tenir et en voir la finalité.
Quand l'autre meurt physiquement, qu'on le fout sous terre ou en cendre, le deuil se fait 'naturellement', deux à quatre ans selon les individus.
Sur ce plan, je me suis rendu compte que je n'ai jamais appris à faire ce travail. Que la mort est un sujet à la fois hyper présent dans ma famille, et totalement tabou. Logique et normal, comme chez la plupart des gens. Sauf que j'ai du trainer un deuil fort, j'ai assisté à la mort d'une personne à l'âge de 17 ans, je l'ai vu mourir en trois jours... et personne n'a prit le temps de m'expliquer la normalité de la chose.
Qu'à 8 ans, on m'a caché la mort de mon grand-père alors que j'en avais pleinement conscience.
Qu'à 12 ans, ma grand-mère est morte et que je me souviens avoir été fasciné par son corps dans le cercueil ouvert.
Et que passé 30 ans, j'ai un lien avec le fait de mourir plus développé que la norme.
Pas une journée ne passe sans que j'ai la sensation que mon corps se dégrade et que cahin caha, je vais vers ce but final.
Et cela me semble totalement absurde car j'ai beau tourner la question dans tous les sens, la vie n'en a pas.

On passe à la puissance milles. Paradoxe total, ma dépression est venue de la mort de l'autre et du fait de me sentir totalement en dehors de sa mort. Si je peux accepter ma mort, au point ou j'ai eu des comportements déviants, faire une T.S. pour la provoquer, je reste totalement pantois face à celle de l'autre. Les gens sont comme moi. Ils sont démunis face à la mort d'autrui mais là ou je suis différent d'eux, c'est qu'ils angoissent face à leur propre mort. Moi non.
D'ou une construction mentale assez particulière.
Mon opposition physique face à des personnes potentiellement plus forte que moi mais que je méprise.
Ma non peur de toute hiérarchie.
Le fait de faire l'amour à la compagne que j'ai comme ci cela allait être la dernière fois.
etc...

Cela provoque des illusions et des fantasmes chez l'autre qui se met lui aussi à me fantasmer et à me voir comme un être hors norme alors que je suis somme toute banal.
J'en ai pris conscience récemment.
Des collègues me voient comme un 'surhomme' car en pleine réunion, je peux me permettre de dire à un directeur ou un inspecteur que ce qu'ils font n'a aucun sens et que je perds mon temps à les écouter, tout en assumant les conséquences de mon acte.
Les amantes me voient comme un bon coup car dans l'absolu, elles ne voient pas que je suis désespérément en recherche de VIE et que ce n'est pas de l'amour que je donne. Et qu'une fois que je m'aperçois que pour moi, je dis bien pour moi, la personne en face de moi n'est pas en capacité d'insulfer cette vie chez moi, je me barre, ni une, ni deux, ni trois.

Toutes les femmes qui m'ont séduites ont un point commun entre elles. Elles ont un projet de vie. Et ma passion pour elle a disparue le jour ou je me suis rendu compte que ce projet était caduque. Que pour X-Y-Z raisons, elles ne l'assumaient pas.
Et celles que j'aime encore, même si l'histoire est terminée, sont celles qui continuent leur projet.

Il faut être honnête avec le diable et payer ces dettes.


Et j'en reviens à ma désespérance de l'écriture ou au voyage, voyages... la chose est semblable pour moi.
Il faut me mettre face à mes contradictions car je n'attends que cela. Que l'être aimée me dise, tu veux écrire, mais écris. Et qu'elle me lise.
Ou tu veux voyager, voyageons...

Y'a une forme d'Ouroboros dans ce raisonnement et c'est à moi de le casser. Prendre le problème à l'envers et me dire;
Voyage, écris, fais tes tatouages, vas dans les lieux qui te plaisent, tu rencontrera là bas celle que tu aimera.
Ne la cherche pas pour faire ces choses, fais les pour la trouver.

Jardinage. Comme beaucoup de gens ici, meme si je gagne ma vie, j'ai des soucis d'argent. Alors pour payer mon cher la bouffe, je jardine. Et j'avoue que là, j'ai développé pour cet acte une réelle passion. Là on peut s'exprimer pleinement et voir dans le réel le fruit de nos efforts.
Désherbage, bêchage, aération de la terre, protection des semis, récolte, conception de nouveaux semis, stockage des produits cultivés.
Actuellement, je suis en mode, je crée mon insecticide biologique.

Purin d'ortie
Purin d'orties:
La recette du purin d'ortie est très simple. Le purin d'ortie est à la fois un engrais naturel (riche en azote (N), il favorise donc la croissance des végétaux tout en les rendant plus résistants aux maladies) et un insecticide naturel.
Il permet aussi d'accélérer la décomposition du compost.

   1 kg de jeunes orties non montées à graines, que vous hacherez grossièrement
   10 l d'eau, dans lesquelles vous ferez macérez les orties hachées
    La durée de macération à une température d'environ 18° varie selon l'utilisation souhaitée :

   24 à 48 heures pour l'utiliser en insecticide et fongicide
   15 jours pour l'utiliser en engrais ou en activateur de croissance : dans ce cas, la macération ne doit plus émettre de bulles lorsqu'on la remue, sinon la fermentation n'est pas achevée.

Le purin d'ortie s'utilise au printemps lorsque les végétaux sont en pleine croissance ou à la fin de l'été quand les plantes font leurs réserves d'hiver.
Pour le conserver plusieurs semaines voire 1 an, il faut le filtrer finement, le mettre dans des bouteilles fermées de façon totalement hermétiques, stockées dans un endroit frais.

J'ai planté mes semis, salade, haricot, petit poids, épinards, tomates, choux fleur, radis, courgettes, concombres, céleris, potirons.
Et j'observe les guerres qui se développe entre les différents semis.
J'interviens là et là à la façon d'un dieu pour remettre de l'ordre et décider du droit de vie et de mort de tel ou tel végétal...
Les insectes jouent avec moi et j'observe en souriant une géographie du jardin se mettre en place.
Si des fourmis rousses se sont à un endroit, un coup de pioche dans la fourmilière fait déménager tous ce beau monde.
Les escargots et limaces fuient les fourmis que les coccinelles dévorent.
La terre ne ment pas et elle rejoue sous mes yeux ébahis le drame de la vie.
Les uns meurent pour nourrir les autres.
Chez l'humain, quand l'un meurt, il ne nourrit pas les autres...
J'aime jardiner.

Rewind - L'hurluberlue. a écrit:
Une porte se referme. Sur le pas de la porte, un rapide baiser s’échange entre un homme et une femme. Il a fini de se rhabiller, elle a juste passé un peignoir. Elle lui propose un café, il refuse, dit qu’il ne va pas tarder à rentrer chez lui. Ils sont allongés tous les deux sur le lit, partageant des tranches de leur vie quotidienne, quelques souvenirs, et ça les fait rire. Tandis que l’aube se lève, ils font de nouveau l’amour. Elle se rendort. Elle se réveille pour boire un verre d’eau et refermer la fenêtre. Il se rendort. Il se réveille, il a chaud, elle ouvre la fenêtre. Ils s’endorment dans les bras l’un de l’autre. Ils passent à la salle de bains l’un après l’autre. Ils se déshabillent et font l’amour. Ils vont dans la chambre. Les mains de l’homme caressent les jambes de la femme. Ils éteignent les lumières, s’installent sur le canapé et regardent un film. Ils écoutent et parlent de musique. Ils prennent un café. Ils dînent, ouvrent une bouteille de vin rouge. Ils parlent d’eux, partagent leurs déceptions, leurs espoirs. Il fait la cuisine, elle prépare la table. Ils rient, discutent, ils se séduisent. Ils prennent un verre chez elle. Il l’appelle, il aimerait la voir et en raccrochant, elle sait que l’aventure finira par une porte qui se referme.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Ven 6 Mai 2016 - 10:26



J'aimerais écrire des mots d'amour, les faire jaillir de mes trois accords, mais j'ai un peu froid, comme a dit l'autre et ce long frisson qui n'en finit pas... J'ai un peu froid, mauvais apôtre, mon cafard me lâche moins souvent qu'autrefois. J'aimerais écrire des mots d'amour parce que le reste, c'est pas grand-chose. Je l'ai appris et à mon tour je te le livre un peu ; je te propose de laisser le long du discours nos contentieux et les comptes à rebours, d'oublier le temps d'un refrain ce bon vieux réflexe ; moi j'en garde pour demain. Des mots pour toi mais que je n'dis pas. Ceux-là. Quel était le refrain du jour ? Si je l'oublie, je cède encore. J'aimerais écrire des mots d'amour, jeter l'éponge, un peu, tenter le sort. Une pause ici pour poser là, entre deux conflits, entre deux coups d'éclat. Une pause pour dire autour de moi, mon ami, mon frère, mon amour, écoute-moi.

Je pense être hermétique à ce sentiment.
C'est triste.
Je me pose, regarde le soleil caresser ma peau et me dis que je ne suis incapable d'aimer quelqu'un.
Même moi...

Mon petit garçon... mais est ce de l'amour, de la protection, une autre chose. Je pense souvent à lui en ayant peur qu'il choppe une leucémie ou une autre saloperie de ce genre. C'et flippant. Alors je respire et prends conscience de mon délire. Et je clown ma vie...
Dans ces moments je me projette dans l'autre, dans mon petit garçon. Pour moi ce n'est pas de l'amour, mais la négation de son être. Je me l'approprie pour y coller métaphysiquement mes peurs sans penser à lui, ce qu'il est réellement...

Les femmes... ouaip... c'est moi qui ne fonctionne pas comme il faut. Au début je m'enflamme et ensuite comme elles sont fait de paille, fuittttttttt, y'a un beau feu que l'on éteint à coup de larmes.
C'est pitoyable en soit...
On m'a dit sous peu, 'tu es un charmeur', oui y'a de cela... j'aime séduite, charmer, cela flatte mon ego et j'ai l'impression d'être.
Séduire pour exister. A un autre moment 'Tu es romanesque'... on m'a comparé à Georges Du Roy de Cantel sauf que je n'en ai pas l'envergure ni la carrure. J'ai plus la carrure de 'Johnny' dans Naked...


Il a pas la même gueule que Du Roy...

Y'a un film qui m'a fait flipper; "Magniolia", ou l'on voit le beau Tom expliquer comment séduite la gente féminine pour mieux la détruire.
J'ai compris les ficelles de l'acte séduire mais je n'aime pas détruire. Hors constat à poser, par moment je détruis... hooo, pas pour longtemps, je n'ai pas la puissance d'une bombe H... un petit scud... mais les blessures narcissiques que j'inflige aux autres ont selon les actions qu'elles me relancent à la figure, du mal à cicatriser. Je me dis que je suis une forme de petite gangrène humaine. C'est hyper attirant, non ???
Et là, je rationalise...

J'essaye de poser leur part de projection et ma part de mensonge.
Car séduire s'est mentir.
C'est vendre du plein là ou l'on est que vent.
Le meilleur séducteur est celui qui n'a pas à agir, juste à être.
Moi je dois agir pour être. En cela, je suis vil.

Une fois le constat fait. Changer ou accepter.
Et c'est là que c'est compliqué. Soit on transforme la deux chevaux en ferrari, soit on accepte la deux chevaux.
Mais mettre un moteur de deux chevaux dans une carcasse de ferrari, ce n'est pas une bonne idée...

C'est étonnant comme peu de personnes au final arrivent à se détacher de ce qu'elles sont pour se juger directement, dans le pire sans le meilleur.
Le meilleur sert à quoi dans un jugement, à rien, à relativiser les fautes.
Si je fait mon procès, je plaide coupable. Et je purge ma peine sans demander de remise par rapport à celle-ci.
Car si je suis con, abrupt, égoïste, je pense que la Justice est une logique qui doit équilibrer les choses. Je m'égare dans ma pensée...


Oui, je pense que l'on ne m'a pas apprit à aimer.
Ma mère m'a souvent répété, elle est continue qu'elle n'aimait pas mon père. Que l'on avait arrangé le mariage car elle était fille de tisserand et lui fils du maire. Et mon frère et moi on est d'accord sur les dégâts causés par ce genre de discours. Pas que l'amour soit un sentiment ou une vérité universelle. Mais lui comme moi nous existons, et en un sens nous dire cela fait de nous des individus non désirés. Au moins une chose que je n'ai pas reproduis chez le miens d'enfant... même divorcé, il sait que son papa et sa maman se sont aimés et continuent à s'apprécier.

Mais je ne suis plus un enfant. J'ai assimilé ces choses et je me dois de les dépasser. Compliqué.
Ces derniers temps j'ai passé beaucoup de temps à observer mes parents.
Mon père, ma mère... et aussi mes ex beaux parents. Les années 50-60 ont fait des dégâts terribles dans la construction mentales des enfants nés dans les années 70. Un collègue me faisait remarqué que la majorité des personnes de cette tranche d'âge avait divorcé. Les années 50-60 et l'éducation donnée par les personnes de cette période en est le résultat.
Mon père et ma mère, sans tomber dans une forme de déterminisme social en sont les fruits. Et ils ont transplanté leurs psychoses en nous. Ils nous on vendu une vie passée qui ne tient plus au 21es. Et on veut coller au schéma de ce monde passé alors qu'on est dans un monde explosé.
Et que j'aime mon 21es.
J'ai un sentiment de L I B E R T E totale. Mettre totale à côté de liberté pose problème, cela sous entends qu'elle peut ne pas l'être... Disons que le champs des possibles dans ce siècle est total.

Je m'en retourne jardiner...


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Kass le Ven 6 Mai 2016 - 10:51

(peut-être que la génération de nos parents ne jardinait pas assez)

Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4705
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par fleur_bleue le Ven 6 Mai 2016 - 11:49

C'est le genre de posts auquel j'ai envie de faire une réponse intelligente et utile - mais en fait, je ne sais absolument pas comment y répondre, alors je dis juste: Long hug

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Sam 7 Mai 2016 - 18:11

Pour ceux que cela intéresse, on m'a volé mon téléphone portable lors d'un concert.
Pourriez vous me renvoyer votre num de TEL par mp.
Merci.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mar 10 Mai 2016 - 12:18



par Kass le Ven 6 Mai 2016 - 10:51
(peut-être que la génération de nos parents ne jardinait pas assez)

Nos parents jardinaient, mais mal. Ils plantaient toujours les mêmes légumes sans savoir et réfléchir au pourquoi de leurs actions. Temps béni d'une insouciance à crédit.
L'autre bastringue a écrit 'Mort à crédit', mes parents ont écrit une insouciance à crédit...
J'mexplique...
Deux enfants, une maison, un chien, deux voitures, trois téléviseurs, une éthique électorale bipolaire, vote vote vote mon fils, et tu sera mieux que nous, fonctionnaire...
Sans envisager l'avenir et cerise sur le gâteau, en pleine Guerre Froide.

Nos parents étaient des enfants qui n'ont jamais assumé le fait de faire des enfants.
Et la boite à musique était bien réglée.
Papa travaille, maman cuisine, tutti quanti...

Les codes et cartes ont changé. On a pas fait que changer les règles, on a aussi changé le jeu. Et là, peu de personnes de cette période, 50-60-70 s'en rendent réellement compte.

Alors oui, nos parents jardinais, mais en plein supermarché. Et sans comprendre le pourquoi de leur jardinage.
Les coups de bêches que j'ai donné à un vagin un jour de juillet dans les vignes du sud on eut une incidence toute autre que le jardinage aseptisé d e mes parents, sur un meuble de la chambre à coucher, et dans le lit conjugal.
Et là, ils voient des terrains en friche ou l'on bâtit de façon chaotique des choses branloches qui s'écroulent et se rebattissent eux mêmes... pour finalement avoir une sorte de fascination, pas d'admiration, pour leur créations...


Heureusement on a sortit une lignée de godes AVENGERS...
Spoiler:

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Dim 15 Mai 2016 - 0:40

J'ai mal aux autres.

Pourquoi j'ai une belle âme.
Parceque je ne crois pas en l'âme.
Mes aventures, pérégrinations me mènent un peu plus loin dans l'être vivant.
C'est ainsi.
Rien n'y fait.
C'est ainsi.


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Dim 15 Mai 2016 - 12:18


Le violon a cassé son archet.
La fléche l'a touché en plein coeur.
Il n'a pas saigné et il n'est pas tombé.
Il a continué à marcher ainsi, mort parmi les vivants et vivant parmi les morts.
Les Croisades sont passées, des campagnes furent traversées.
Un jour un clown est mort et il a décidé de prendre sa place.
C'est ainsi qu'il est apparu à vos yeux. C'est alors qu'il a reprit son rôle.


Il s'est mit à dispenser ici et là des vérités. Il dit des vérités car il sait qu'en lui, il n'en possède aucune.
Il a voyagé au delà des mondes. Exploré son corps, cellule en cellule, neutron en proton... décliné le langage de son adn. Mémoire en forme de génétique qui n'a fait que renforcer en lui ce sentiment d'impuissance. De savoir, de voir, sans pouvoir pour autant modifier des choses qui sont destinées à être.
Monstre sacré. Il est toujours là, droit face au vent, la peau érodée. Il sait que rien n'est et qu'en même temps ce rien est un tout.



Des larmes salines tombent de ses yeux. Elles mutent en pluie et ricochent sur une terre qui donne naissance aux plus belles fleurs de l'existence.

'La fièvre jaune ME tends les bras'.

Et tu me demandes de t’aider. Mais le goût et le désir me manquent, et me manqueront toujours, de prendre doucement par la main celui qui vient vers moi et de lui parler mielleusement de la vie supérieure. Je n’ai rien ni d’un guide des esprits ni d’un casuiste patelin. Je suis incapable de te répondre autrement que par des appels à une énergie qui n’est pas celle des rêveurs de Dieu ou de l’Homme. Égaré moi-même, solitaire dans le royaume informe et rythmique que je me suis construit, j’aimerais pouvoir débrouiller pour mon pro­pre compte les pistes qui m’ont mené ici, à l’endroit d’où je t’écris, c’est- à-dire un nulle-part sur la carte de l’Espoir, un quelque-part sur celle du Verbe. Mais je ne le puis. C’est comme si une force mystérieuse me condamnait à ouvrir à tout instant un peu plus ce chemin sans issue apparente et dont je sais seulement que chaque moment où je me le fraye se paie d’une certaine dislocation de l’ordre mental.

Je te le dis tout net : tu es de ceux qui ont renoncé trop tôt. Si quelque chose m’écœure en toi, ce n’est pas le sentiment que tu as de ton échec, c’est ton inclination à croire qu’il n’est dû qu’à l’incompréhension des autres. Après t’être installé dans l’insuccès, tu risques de glisser vers l’impuissance. Le dépit aidant, tu fonderas en théorie ton impuissance même. Tu te dilueras dans des doctrines de non-agir, puis de non-être. À la question « À quoi sert d’écrire ? », tu ré­pon­dras le plus naturellement du monde :
« À rien ».
Et tu ajouteras, en un interminable discours :
« Puis­que les mots n’ont pas de sens. »
J’ai entendu cent fois cette sorte de sophisme des ratés. J’ai décidé un beau jour d’y couper court.


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mer 18 Mai 2016 - 14:25


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Dim 5 Juin 2016 - 1:36



...et les voiles déchirées, la proue abimée
le navire continue de voguer
Le capitaine est aviné
Il râle et crache dans la mer
toute sa rancœur
cahin caha
il se dirige au grès des courants
vers de nouveaux horizons...

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mar 7 Juin 2016 - 22:56


[20:19:02] La femme est passée par là, elle m'a touché le coeur. Enfin non, la peau du côté gauche car de cœur les requin ont perdu les aiguilles magnétiques et leurs slips en peau de crocodile
[20:19:08] xodd : J'ai une extrême lucidité de ma bizarrerie quand je viens ici
[20:19:23] xodd : Mais je me sens moins con Very Happy

[20:19:37] Marcel Moreau : ils ont des cornes de rhinocéros à la place des yeux et quelques mollusques rigolent à leur approche
[20:19:39] Beautymist : Marcel Moreau tu essaies de me redonner espoir ?
[20:20:04] ╰☆ Yume Noûs Céleste ☆╮ : Moi je me sens con d'être plus malin. Pété de rire
[20:20:05] BLOB : Beautymist on se capte?

[20:20:14] Marcel Moreau : en crevette la moule se bigorne afin de s'étendre en étoile de mer sous un ciel étoilé
[20:20:23] Beautymist : Marcel Moreau je suis en surdoe de stress extrême et ça peut être fatal à un hypersensible j'attends la fin, résignée
[20:20:24] BLOB : l'espoir, ça fait vivre askip'
[20:20:31] Beautymist : BLOB NON

[20:20:38] Marcel Moreau : au loin la Méduse apparaît en tableau aux délires de Géricault je n'ai pas...


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Sam 11 Juin 2016 - 22:09

Nous sommes sans nom, sans forme et une légère agueusie gazeuse trahit notre regard, notre présence à autrui. C'est comme une douleur électrique qui tendrait nos nerfs, comme l'on bande un arc. L’œil s'est ouvert et le sang s'est alors mis à couler légèrement, nous avons tenté de refermer et de cicatriser la blessure. Cela n'a pas entièrement marché et un des ventricule de notre cœur s'est carbonisé.

Un petit joker s'est échappé du jeu de carte. Il a glissé le long de mes yeux vers ma joue. Mes mains l'ont recueilli et elles l'ont amené vers le centre de mon être. Il est rouge couleur sang. Collé à lui, la dame de cœur saigne abondamment. Elle est a moitié déchirée. Couverte de traces, cette carte est marqué d'un sceau d'infamie. Elle a rouverte en moi des blessures anciennes. Perdues et je pensais, définitivement oubliées. Oh l'heure et l'instant bénit des retrouvailles, oh le fait de savoir celle qu'on aime aimée. Même dans un absolu qui n'a de nom que lui même, l'on se prends à sourire en se disant que cette femme est une déesse et que nous même sommes un dieu. La chrysalide du papillon se déchire de jours en jours et il n'y a pas d'autres issues que celles que nous nous créons. Ferme les yeux et dort, la nuit n'est pas la mort et son silence te parles de mille et une vérité intangibles et invisibles aux yeux des mortels.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mar 14 Juin 2016 - 11:33


Mélanger ma langue à la tienne pour exploser nos corps et créer un nouveau nerf optique, le 3eme œil... relier nos deux cerveaux en un, le cœur étant de trop dans cette histoire. C'est plus l'amour que je veux faire, vortex païen qui nous absorbe et rape nos peaux, créant une symbiose entre l'infini et le néant.
Il faut que j'accepte de basculer dans la folie des mots.

J'ai rêvé des yeux de la louve. Et quand la lumière a explosé, j'ai pu constater que finalement sa beauté était plus éthérée de roux que de gris...
Et ainsi parachevée , elle a sans outrecuidance sourit à mon invitation et elle est entrée dans la danse.
Le Sabbat s'est lancé.
Je suis un vieil indien qui n'a jamais tué d'animaux et qui ne marchera jamais en file indienne.

[11:11:41] Marcel Moreau : j'ai envie d'avoir une femme à mes côté qui me réveillera à 3 heures du matin en me lançant des bombes à eau et qu'ensuite comme deux enfants sauvages, on peigne avec nos corps une immense fresque.


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mer 15 Juin 2016 - 13:56


Et il était une fois, une fourmis qui se prénommait Zélie.
Cette fourmis avait été chassé de la colonie ou elle était née car elle se tenait à la verticale sur ses deux pâtes arrières au lieu de passer sa vie à ramper nez au sol comme ses congénères.
La chitine tendue vers le ciel, elle déambulait dans la fourmilière et ne répondait aux appels des autres fourmis que quand on l’appelait par son prénom, c'est à dire Zélie.

Hors, mis à part le désordre social qu'elle engendrait par ce comportement, N°290284F n'arrivait pas à travailler aussi vite que ses congénères.
Sur deux pâtes, la vie de fourmis est plus compliquée que sur six pattes !!! Et Zélie, pardon N°290284F, ne pouvait pas se déplacer aussi vite qu'eux dans l'ensemble des galeries de la fourmilière. Puis, pour ne rien arranger, elle s'était depuis peu accoquinée d'un puceron qu'elle avait retiré des batteries d'élevage.  Patiemment elle lui avait appris des mots et le petit Burzum s'était mis à l'indifférence générale de la colonie à lui obéir. Comme si cela ne suffisait pas, elle était ensuite passé à l'étape supérieure et elle avait capturé un phasme qu'elle avait aussi dressé.
Au lieu de le tuer et de le démembrer pour nourrir la colonie, elle s'était amusé à le chevaucher et à arpenter le marée d'est en ouest, du nord au sud pendant de longues journées.
Pour toutes ces raisons, les autres fourmis avaient pris cela pour une exubérance et ils s'étaient empressés de mettre Lucie au ban de la société. La reine-mère avait validé la chose et la vie aurait du suivre lentement son cours. Toutefois bémol, elle permettait à Lucie de rester vivre dans la colonie. Et une fois par mois elle l'envoyait voir Sigmu, le thérapeute à insecte du Marais, qui bon grès mal grès, tentait de la guérir de cette prétendue folie. Certaines fourmis avaient protestées
Déjà que la colonie comptait dans ses rangs une fourmis albinos... si en plus une autre se prenait la fantaisie de marcher debout... ou allait-on !!!

Deux lunes étaient passées depuis que le nénuphar était refleuri. La grenouille qui l'habitait était parti un peu plus loin dans le marais et les princesse allaient de nouveau pouvoir prendre leur envol sans crainte d'être avalées. Les préparatifs dans la fourmilière étaient de mise et l’ensemble du groupe s'apprêtait à célébrer la fête de l'envol. Les éclaireurs avaient trouvé des lieux propices pour fonder une autre colonie un peu plus loin dans le marais. Les terrassieres quand à elles venaient de terminer le nettoyage de la zone d'envol et les compostières coupaient en milles petites lamelles les bouts de pissenlits ainsi arraché pour les transformer en nourriture à pucerons.
La vie dans la cité mycénienne était parfaitement réglée.

Ainsi la guerre de colonisation entre fourmis et termites se jouait-elle en cette période même. Zélie, Burzum le puceron et Rosinante le phasme, étrangers à cela livraient leurs aventures à l'extérieure de la fourmilière sans s'en soucier.

Et plus encore, au moment ou je vous raconte ce conte, elle s’apprêtait à livrer encore et encore, à son habitude, un combat foumillesque contre un monstre épineux que l'on appelle dans notre langue d'humain, hérisson... mais que Zélie nommait dans sa langue de fourmis, monstre aux milles dards aussi mortels l'un que l'autre.
Elle chevauchait donc son phasme lorsque son écuyer Burzum lui tendit la brindille la plus aiguisée de son arsenal de chevalière. Il s'assura que la feuille servant de selle à son maître était bien attaché, et il envoya une volée à l'aide de ses antennes sur le fessier de Rosinante qui, ni une ni deux, ni trois ni quatre d’ailleurs, rua et fonça à bride tendue sur la cible couverte de pics.

Rosinante le phasme chargea les yeux fermés sur sa cible qui explosa au premier contact de la lance en un milliers de particules qui s’envolèrent au vent. Un splicht, suivit d'un hourra provenant de la bouche du puceron. Le grand hérisson était vaincu. Le monstre aux milles dards était devenus la baudruche aux milliers de moucherons !!! Encore une histoire à chanter à la gloire de son maître se dit Burzum. Son maître !!! Oui, vous avez bien entendu la chose !!! Car si Zélie était une fourmis de sexe féminin, elle se prenait pour un chevalier. Née ouvrière, elle s'était rapidement recyclée en chevalier et la chevalerie lui avait mieux rendu que le simple rôle d'ouvrier de la citée mycénienne ... Enfin chevalerie, je devrai plutôt dire phasmerie, le phasme étant plus elle plus pratique et mieux adapté que le cheval pour une fourmis.

Du haut de la colline aux coquelicots, numéro 345676 A poussa un juron !!!
Non !!!
Dans une lune les princesse doivent toutes  prendre leur envol et voilà que la dégénérée s'amuse à exploser tous les pissenlits et chardons en fleur quelle trouve sur son passage... Les équipes de terrassement ont nettoyé la zone de décollage, et elles vont devoir recommencer le travail si l'on veut éviter que ces fleurs ne viennent abîmer la zone d'envol des princesses.
Cette dégénérée m'exaspère. Pourquoi mère nous a t-elle interdit de la chasser !!! Comme ci l'autre abomination d'albinos n'était pas déjà suffisant pour nuire à la réputation de notre colonie.
N  345676 A cracha une giclée d'acide formique au sol et rentra en maugréant dans la fourmilière.
Il fit son rapport à la reine-mère qui comme ultime réponse ne fit que lui sourire en lui disant mystérieusement ceci ;
- « Cela n'était rien mon enfant car sache que toute réalité qu'elle soit, ce que tu vois n'est qu'un a priori définit par tes sens de fourmis. Si Zélie explose des monstres pissenlits ou est le mal ?
Et si mal il y a, sache que d'un mal apparent peut naître sans que l'on s'en rende compte un 'bien nécessaire'.
Phrase que numéro 345 676A ne comprit pas mais que la suite des événements fit passer pour un adage de raison au sein de la fourmilière.



Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Jeu 16 Juin 2016 - 13:00

Midi. Il faut manger. J erre dans un galerie commerciale ou je croise Darjeeling, Jules, Texto, Morgan ou encore Jeff de Bruges.
Les gens déambulent accrochés à leur caddie comme des naufragés accrochés aux planche d un bateau échoué...

J entre dans le rouge. Pourtant dans ma mémoire les champs sont vert ou jaune... Pas rouge et blanc.

Le portique emet un strident BIP.
Mais accoutré de ma veste militaire et de mon tee-shirts FORDAMAGE j entre dans Moloch sans difficultés.

Go to beer ans sandwich.
Mes pas me guides sans que je lève la tête de mon smartphone pour taper ce mot tant ces lieux se ressemblent.
Y a que des femmes dans le rayon... Rayon fade, sans soleil... Alors en arrachant de la gondole un Sodebo jambon chèvre je repense aux ailleurs.

A la santé des Magnifiques. Je posterai la chanson ce soir. La je ne peux pas mettre de vidéos.
Je remonte le courant. J me sens totalement étranger au monde. Mais je souris. La ou j angoissais je n ai plus que peur. Un gling me fait lever la tête. J y suis. Je vais me la rincer mon cochon. Belles jambes mais accent a couper au couteau. C est fou toute cette quantité d alcool par rapport a la surface du magasin... Ou...

Ma potence en main je sors. Si j étais croyant je remercierai Dieu d avoir inventé les caisses automatiques. Les robots ne parlent pas encore. Ils bippent. Retour au vente d examen. J ai corrigé 73 copies ce matin... Il m en reste bien une quarantaine.

Je pense à une femme. Je souris. La vie est belle.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum