[Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Lun 8 Aoû 2016 - 16:42


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Lun 8 Aoû 2016 - 16:54

Avec un stylographe bic médium
Je scarifie sous ton corsage dégrafé
Mon nom
Et pareil à l'enfant
Qui décapite des chardons
De son canif en
Laiton ou en aluminium
J'essaie sur ta peau ma force
Et tatoue dans l'effort ce
Post-scriptum à nos ardeurs
Ces mots :

"Ad vitam aeternam
Si tu cherches tu trouves
Alors marche ou crève"

Mais de crainte qu'ils ne débordent sur ton sein
Je m'affaire à l'autre sombre dessein
Qui déjà me hantait lorsque j'écrivais "Ad" :
Avec un stylographe bic médium
Je m'engouffre sad/ique et aimant
Dans tes profondeurs ta jungle
Lentement
Craignant que tu te mettes à geindre

Lentement
Craignant que tu te mettes à geindre

Ad vitam aeternam
Ad vitam

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Jeu 11 Aoû 2016 - 11:49

Je veux une fulgurance de vie

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Ven 12 Aoû 2016 - 9:30

J'ai eu hier soir ma fulgurance de vie !!!
Whhhhooooooaaaaawwwwwwww



Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Dim 14 Aoû 2016 - 13:40


Les bras de mer sont doux et chauds
tes bras.... ahhhh tes bras
ils donnent sens à la beauté
tes bras
et tu es entrée dans ma vie
légèrement étrangère
comme une comète
suivant une lune qui monte
et qui descend
le long des marées
et tu as fait claquer un coup de foudre
chantant
dansant
à l'orée d'une berge perdue
tu ébranlerai plus d'un Homme
Mais je ne suis pas un homme...
me noyer en mer
entrer dans les embruns froids et piquants
maudit placenta ou les cargos se rendant dans l'autre pays déversent nonchalamment leurs lots d’immondices

Je devrai m'en aller simplement écouter Chopin...

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mar 16 Aoû 2016 - 12:36

Prologue:
Avec un stylographe bic médium
Je scarifie sous ton corsage dégrafé
Mon nom
Et pareil à l'enfant
Qui décapite des chardons
De son canif en
Laiton ou en aluminium
J'essaie sur ta peau ma force
Et tatoue dans l'effort ce
Post-scriptum à nos ardeurs
Ces mots :

"Ad vitam aeternam
Si tu cherches tu trouves
Alors marche ou crève"

Mais de crainte qu'ils ne débordent sur ton sein
Je m'affaire à l'autre sombre dessein
Qui déjà me hantait lorsque j'écrivais "Ad" :
Avec un stylographe bic médium
Je m'engouffre sad/ique et aimant
Dans tes profondeurs ta jungle
Lentement
Craignant que tu te mettes à geindre

Lentement
Craignant que tu te mettes à geindre

07 - Feu! Chatterton - La porte Z



Et nous revoilà sur la route. Il avait mal dormis, très mal dormis.
Dans son cerveau se repassait toutes les histoires traversées jusqu'à ce jour.
Zebra Crossing, les musiques, Dover, Molljnir, le cinéma, Noël, la Nouvelle-Année, Skype, Mickaël... Mickaël... et maintenant Debbie et le train.
On y revient toujours au train. C'est comme les portes qui claquent, y'en a toujours.
Essayez d'écrire un roman sans la lettre 'e', vous verrez, le fond et la forme sont intimement liés.
Essayez de vivre une vie sans portes qui claquent ou sans trains à prendre... impossible.

Alors il ruminait en lui de sinistres songes. Et il s'était dit à la Beethoven, d'une souffrance emparons nous d'une joie.
Mais il n'était pas de ces imminences sourdes, grandioses et superbes qui d'un morceau de verre arrivent à tailler un diamant.
Non.
Lui pensait et vivait encore en mode corps.
Par moment, perdu en grande angoisse, il s'enfermait dans les toilettes et il regardait sa main avec insistance.
Elle lui semblait étrangère à lui même. Un monceau informe d'un ensemble que les gens nommaient corps. Pour lui, cette araignée à 5 pattes était totalement indépendante. Si il lui ordonnait de prendre un objet, elle obtempérait. Mais si il glissait sa main sous la flamme d'une bougie, il ne comprenait pas pourquoi il avait mal et pourquoi elle ne voulait pas rester là, immobile à se consumer.
Si dans son fort intérieur il se disait ; "Main, je t'ordonne de rester là", elle se mouvait toutefois loin de la flamme.
Une fois il s'était même surpris en voyant sa main saigner à lui dire à haute voix, sous le ton de l'injonction, "ne coagule pas".
Non... elle avait soigné à son grand damne la plaie...
Et son sexe. Nombre de fois ou il se levait sans que lui-même ne le désire. Par la suite, après Laurie il ne le sait pas encore mais il se trouvera dans plusieurs lits, ou plusieurs femmes le posséderont. Et par moment il aura alors une folle envie de s’émasculer, pour ne plus subir ce membre qui se dresse contre lui et sa volonté. Les femmes ont un vagin à remplir, les hommes une vacuité qui se lève, monolithe sans sens qu'il ont à dresser pour ne pas se laisser par lui dominer...

Dans le lit commun, elle dormait encore. Depuis trois jours il ne l'avait pas touché. Pardons, cela est faux. Il l'avait chauffé à mort, corps à corps, sans la pénétrer. Une forme d'excitation antique. Chez lui l'Eros était plus fort que la libido...
Elle lui avait alors lancé, "mais non, je vais puer le sexe en arrivant là-bas".
Il avait souris.
Et en magicienne devenant sorcière, elle l'avait amené en toute volupté dans elle. Malicieuse elle lui avait alors dit, "J'ai ma botte secrète".
Elle l'avait alors assit sur le lit, le dos au mur. Et elle était monté sur lui en lui tournant le dos tel un sol-tourneur ou un tournesol...
Elle savait qu'il adorait son dos.
Une fois en la massant, elle lui avait demandé comment il faisait pour ne jamais se lasser de la masser. Il avait sourit et légèrement rit.

- "Tu demanderai à un explorateur pourquoi il ne se lasse jamais de l'aventure ?"
Puis, il lui avait exposé de façon volage sa théorie expliquant pourquoi à son sens, Rimbaud avait cessé d'écrire de la poésie.
Pourquoi il était devenu marchand d'armes.
- "Ton dos tu vois, c'est pour moi une forme d'océan, de continent inconnu à découvrir.
Quand je passe mes mains dessus, je sens ta peau et sous la peau je sens tes os créer de légères distorsions. Dans mon esprit alors, je cartographie ton dos et j'enregistre aussi les endroits ou en exerçant de légères pressions, je te fais frissonner de plaisirs. Et cela se joue au centimètre prêt.
Sous tes hanches j'ai découvert des plaines ou j'aimerai poser un jour des mots. Ton dos est pour moi un Univers à découvrir et je te jure que le plaisir que je te donne en le massant, n'est rien face à l'émerveillement qu'il me procure. Face à cela, les mots sont vains."
- "Et Rimbaud dans tous cela?"
Elle venait de rire de façon espiègle en lui donnant cette interrogation.
- "Ben je viens de le dire. Face à cela les mots sont vains. La vie est en dehors des mots. Quand je suis avec toi je n'ai plus envie d'écrire, j'ai juste envie de vivre. Nietzsche a écrit une philosophie de la vie sans savoir la vivre lui même. Je pense que Rimbaud a sentit l'arnaque et qu'il a laissé les pisse-copies écrire. Lui il a choisis le mouvement et la vie. Pas l'écriture et la mort. Personne n'écrit en marchant, le drame de la littérature est là. Y'a pas de mouvements."

Et en parlant de mouvements elle a alors commencé à se bouger sur lui. Lui en elle, il sentait des vagues de plaisir monter dans son corps.
Il posa ses mains sur ses hanches comme un navire s'ancre au port.
Il sentait le ressac de sa cyprine glisser sur la berge de sa verge. Elle le possédait.
La jouissance fut totale et les deux amants hurlèrent en symbiose à la lune.
Puis repu de ce plaisir. Il s'était allongé et il avait commencé à lui caresser les bras et les cheveux.
Là, elle l'avait retourné et elle lui avait dit, "On va faire un jeu. A mon tour de te masser."
Et en le massant, elle lui avait demandé de fermer les yeux afin de se plonger dans ses 'vies antérieures'.
- "Mon amant voyant, tu ne crois en rien mais allez, joue le jeu et dis moi qui tu a été dans tes vies précédentes."

Fermant les yeux il se laissa prendre à l'injonction de cette demande de réincarnation.
Laurie était une femme de multiple. Ce qui avait effrayé César et l'avait fait quitter la maison commune ne cessait de séduire et d’envoûter Octave.
Tour à tour reine ou pythie, elle revêtait en cet instant les habits de Circé.
"Ces paroles reines sont là pour te rappeler de toujours espérer, car à ton déjà vu Zeus délaisser ses enfants ?"

Nicolas tremblait. Il n'avait pas peur mais devant elle il ne pouvait pas camoufler la vérité. Ne pas raconter de mensonges, dire la vérité, son fort intérieur lui parlait. Il avait fait des études d'histoire et il connaissait bien les composantes de l'humanité. La seconde guerre mondiale l’intéressait beaucoup, mais non, il ne savait pas ce qu'il aurait pu y faire. Il redescendit alors dans les tréfonds de son âme en se disant que son passé n'était pas forcément européen. Le Japon du 19es lui explosa à la figure. Le massage de Laurie faisait son effet. Il oubliait sous la chaleur des mains de Cléopâtre devenu Circé sa propre existence et il naviguait mentalement d'époque en époque, se demandant simplement si des traces de son Moi s'y trouvait.
Puis vint le temps des Révolutions. Américaine, Française, Russe, Anglaise...
Non, il n'en était pas. Un moment il incarna son corps de nouveau. Laurie avait stoppé le massage pour mettre un peu de musique. Il reconnu vaguement "First love never die" de Soko... puis les mouvements de va et vient sur son dos reprirent.
Les Croisades. Là oui... il s'y arrêta un moment. Une angoisse profonde remonta en lui. Laurie accentua son massage.
Il vit en flashs des morts, des incendies et des viols... des enfants apeurés que l'on passait au fil de l'épée. Du sable jaune puis rouge. Et une immense tristesse l'envahie. Il lâcha alors ces mots ; "Si je me souviens de mon passé, je dirai que j'ai vécu les croisades et que depuis je ne me suis jamais réincarné depuis." Au fond de lui il n'y croyait pas à ces superstitions de réincarnation. Pour lui la vie se résumait à des actions et à une mort génétiquement programmée. Certes, par moment des accidents ou des maladies venaient rendre la chose amusante. Mais voir des lendemains nouveaux là ou présentement il n'y avait rien, non il ne pouvait y croire. Toutefois, pour s'illusionner dans l'instant, pour rayer en lui ce scepticisme de circonstance, il se dit que même si cela n'était pas vrai, cela parlait de ce qu'il était. Et que si il pouvait ressentir et vivre réellement ce moment, c'est que dans ce mensonge, il y avait une part de vérité, une chose totale qui parlait sans retenue de ce qu'il était.

Laurie sentant le désarrois d'Octave avait stoppé son massage et l'avait prit dans ses bras.
- "C'est marrant, pour moi tu avais été un Viking dans une vie antérieure."
Il ne pu s'empêcher de rectifier.
- "Un Northmen. Viking vient du mot Vik, le genre de baie ou ils accostaient... D'ailleurs ils avaient plusieurs nationalités, Danoise, Finlandaise, Suédoise..."
Pour le faire taire elle venait de l'embrasser.

- "Il est tard, je vais prendre mon médicament."
Et elle était descendu prendre sa décoction de Valériane comme chaque soirs. Nicolas en avait aussi une fiole, cadeau de Christine. Quelques gouttes dans de l'eau et il dormait du sommeil du juste. Quand Laurie était revenu s'allonger à ses côtés, elle ne tenue que cinq minutes avant de s'endormir.
Allongé à ces côtés, dans son cerveau, il repensa aux moments passés, Zebra Crossing, les musiques, Dover, Molljnir, le cinéma, Noël, la Nouvelle-Année, Skype, Mickaël... Mickaël... et maintenant Debbie et un train.

Et nous revoilà donc de nouveau sur la route.
Il avait mal dormis, très mal dormis.


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mar 16 Aoû 2016 - 23:00


Je ne suis pas un homme providentiel...

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par siamois93 le Mer 17 Aoû 2016 - 8:59

Un album dessiné que j'ai découvert hier soir, «la légèreté».
http://www.dargaud.com/bd/Legerete
Je te laisse découvrir ...

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mer 17 Aoû 2016 - 10:58

Merci Siamois. Cela faisait longtemps tiens...
C'est vrai que c'est toi qui m'avait annoncé la chose au téléphone alors que j'étais à Deauville...

Ma vie est une matriochka inversée.

Spoiler:


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Le Don qui Chante le Mer 17 Aoû 2016 - 13:14



Ghost Rider

J'urine sur un arbre au milieu un cimetière de déchets
et au loin j'entends la mer chanter
en va et vient
je cligne des yeux aussi lentement que possible
sorte de 'papillotant pyrotechnique' noir et blanc
à m'en ourdir les sens

Ma verge déverse tous le sang
de mon cœur
éclaboussant d'un rouge Camélias
mes pieds enracinés aux sol

Tremblement de mains
dans la brume et les vapeurs putréfiées de cet endroit
je te revois devant moi
et tu me souris

'Ad vitam aeternam '
'Ad vitam aeternam '
'Ad vitam aeternam '...


Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parental advisor - Interdit aux -18 ans] Présentation musicale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum