Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par Fifrelin le Mer 13 Juil 2016 - 8:24

Salut les chevaux mal barrés,

Toujours dans l'objectif de comprendre ce qui m'éloigne et me rapproche de certains d'entre vous, certains profils, j'aurais aimé obtenir quelques témoignages sur vos centres d'intérêt (et si vous y trouvez un point commun), la durée de vie de votre engouement,  et la manière dont vous passez de l'un à l'autre.

Je suis particulièrement instable sur ce point, et quelque part je n'assume pas forcément tous mes centres d'intérêt car la majorité sont vraiment perçus comme "étranges" pour le commun des mortels (disons le mot : les moldus :p).
Je ne vis pas sans avoir une lubie (au moins) sinon une passion en cours d'exploration. Et ce, depuis petit.

Je pourrais les classer en trois catégories : les passions qui ont une constance dans ma vie, les passades (plus ou moins longues) et les lubies (engouement vif et assez court).
Et d'ailleurs, dès que j'aurai un peu de temps, je m'appliquerai à faire cette liste (longue comme le bras. Et j'ai de longs bras.) et ce classement, et à le partager, histoire de tenter de comprendre.

Ces passions sont très diverses, j'ai la sensation que beaucoup se rattachent à la vie (et donc à la mort) humaine, son origine et son existence, son fonctionnement (psychologique). C'est une constance chez moi de vouloir aller toujours plus loin dans la compréhension de moi et des autres. Il y a un aspect pratique à cela : comprendre les gens et me comprendre moi, ainsi que comprendre ce qui me sépare des autres et m'en rapproche, témoigne d'un certain besoin d'adaptation, ou en tout cas de parade à mes difficultés sociales, et à ma différence. Remettre dans le contexte le plus large possible, puis intellectualiser pour parer mon manque de spontanéité.
Mais il y a aussi une aspect purement intellectuel, en tout cas existentiel : même si je sais que le mystère restera entier tout ma vie, je cherche à situer l'Homme devant l'absolu, l'univers, le cosmos, mais aussi beaucoup plus raisonnablement (et avec de meilleurs résultats) sur sa planète. C'est aussi comme ça que je peux théoriser sans cloisonner ce que je pense être un rapport au monde "sain", et un rapport au monde "néfaste" ou destructeur.

D'autres centres d'intérêt évoquent davantage une "collectionnite", une volonté obsessive de faire le tour d'un sujet qui, sans que je puisse vraiment expliquer pourquoi, me captive.
Par exemple, si je traverse un champ suffisamment nu, labouré, hersé, en friche ou en jachère, je vais avoir le regard fixé au sol : je peux y observer entomofaune, macrofaune, essences végétales, nature du sol (déformation professionnelle, ça), traquer les fossiles, les roches, et les témoignages du passé, artefacts en tout genre, du silex taillé au reste de ceinture d'obus...

J'épate les gens (et je renforce mon image d'extraterrestre) car je me suis penché sur de très nombreux sujets plus ou moins longuement, au point que j'ai quelque chose à raconter sur un peu tout. En tout cas c'est, me dit-on, l'impression que je donne.

Mais enfin, il y a quelque chose de boulimique, et j'ai tendance à penser que c'est une fuite que je poursuis depuis enfant. Quand je suis plongé dans quelque chose qui me passionne, je m'oublie, j'oublie le monde qui m'entoure (je veux dire : littéralement, j'ai l'impression d'être un point de vue, un curseur sur une partition intellectuelle (ou non)).
C'est un mode de fonctionnement, mais j'aimerais quand même limiter son aspect pathologique.
Surtout qu'une fois lancé dans une discussion, j'ai une tendance awkward au monologue, j'en ai besoin, j'ai besoin d'en parler, de me vider, de communiquer mon enthousiasme (essayer) mais généralement, je finis par comprendre que je suis agaçant.
Toujours ce problème de guerre en moi entre le suradapté et l'inadaptable.


En vrac. J'attends vos témoignages.

Fifrelin
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 53
Date d'inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par ♚ Strigide ♚ le Mer 13 Juil 2016 - 8:52

Je me permets de répondre même si déjà évoqué sur le chat. Smile

Botanique et zoologie (ainsi qu'une "étrange" prédilection spécifiquement pour les cochons d'inde) étaient mes domaines de prédilection lorsque j'étais enfant mais j'étais curieuse de presque tout (hormis économie et politique actuelle). Je ramenais tout à mes sujets de prédilection, je faisais toujours des parallèles pas toujours évidents pour les autres. Les adultes étaient assez conciliants et intéressés même si parfois j'agaçais franchement (sans m'en rendre compte, c'est en faisant une relecture interne de mes souvenirs que j'ai pu le percevoir bien plus tard). Lorsque j'ai commencé à sociabiliser, vers 9/10 ans, un de mes amis a dit à quelqu'un d'autre dans mon dos "Strigide est géniale ! Elle est super intelligente, trop même. Mais elle est... fixée ? En plus elle parle en prenant le TGV."  en levant les yeux au ciel et en secouant la tête légèrement de gauche à droite tout en levant les mains un peu vers le ciel (pour décrire le type de mimique, je ne sais pas si j'ai bien décrit) bref traduction : je suis pénible. Ca m'avait assez blessée en profondeur à l'époque.
J'avais déjà commencé à me calmer sur mes centres d'intérêts vu que j'avais commencé à sociabiliser, voir que j'étais toujours pénible pour la majorité faisait mal. J'ai continué à faire beaucoup d'efforts pour disperser mon énergie intellectuelle sur plein de domaines différents (aller au-delà de la curiosité, donc). En fait, j'ai continué comme depuis petite sauf qu'au lieu de faire 90/10 je fais 10,10,10,10,10,10,10,10,10,10 (voire 5 5 5...). De façon plus réaliste ça doit donner des fluctuations, 25, 10, 5, 15, 30, 15 ou plein d'autres combinaisons. Toujours un manque d'intérêt pour l'économie et la politique actuelle (je précise "politique actuelle" car j'aime parler d'idées politiques, de société optimale etc).
Je n'ai pas vraiment de "passade" chaque domaine que j'aborde reste en moi et "fait des petits". J'ai du mal à délier les domaines les uns des autres donc ce n'est pas facile de les trier en "passion, centre d'intérêt ou lubie".

♚ Strigide ♚
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 82
Date d'inscription : 20/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par meï le Mer 13 Juil 2016 - 9:34

Chez nous les autistes aspergers on appelle ça les "ir" (interets restreints ou spécifiques) Very Happy
ce sont des interets qui nous passionnent, nous prennent parfois du temps ....(pour certains bpc de temps.)
il y a chez les aspis les collectionneurs, les passionnés, les "obsessionnels".mais aussi des aspis qui n'ont pas un interet mais des interets qui se succèdent, avec des periodes ou un sujet est approffondi puis on pase à un autre.

bref, moi oui j'ai des IR, le violon depuid quelques années et les sciences humaines.
bonne journée.

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par eurydice987 le Mer 13 Juil 2016 - 10:13

Oui, encombrants, c'est le mot...
Ça encombre le quotidien, de cumuler les centres d'intérêt, en temps, en espace (je crois que c'est ce qui coince le plus chez moi), en "investissements"...
Comme le dirait Emily Loizeau, "Je ne sais pas choisir"!

Mais d'un autre côté, c'est fabuleux d’appréhender de manière pratique toute la richesse de ce qui fait de nous des Humains, non?
Loin d'être une fuite de la réalité, je ressens plus ça comme une façon "profonde" d'ajouter des pièces au puzzle qui nous permet de mieux comprendre ce que nous sommes

eurydice987
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 10/06/2016
Age : 35
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par fleur_bleue le Mer 13 Juil 2016 - 10:15

J'ai des intérêts encombrants dans tous les sens du terme: ils prennent beaucoup de place y compris physiquement. :mrgreen: Depuis que je suis enfant, j'adore les livres, j'en ai beaucoup et je trouve qu'il n'y en a pas assez, je rêve d'avoir un jour une immense bibliothèque. Mais je ne me contente pas de les lire, j'aime les toucher, les caresser presque, et je m'intéresse aussi à l'écriture des livres, je lis des blogs sur le sujet, j'ai écrit moi-même et j'ai très envie de reprendre mon projet en cours...
En revanche, à part parfois pour échanger des conseils de lecture ou commenter un livre que j'ai lu, c'est un sujet dont je parle peu. Pour parler, ce sera plutôt les chevaux, autre intérêt très fort depuis toujours. L'avantage de celui-là, c'est que tous les cavaliers ont tendance à beaucoup parler de leurs chevaux et de chevaux en général, donc ça se remarque moins quand je n'arrive pas à m'arrêter. Wink

Sinon j'ai des intérêts plus larges comme l'histoire, la psychologie, les relations internationales, sur lesquels je passe moins de temps généralement, sauf quand je pousse sur un sujet spécifique (la douance p. ex. à une époque, ou le conflit du Haut-Karabagh à une autre). Et aussi des intérêts intenses sur une période plus courte, dernièrement c'étaient les tiny houses sur lesquelles j'ai passé des heures de lecture et à dessiner des plans... Mais ça passe assez rapidement, même si ensuite il reste un intérêt plus passif (si quelqu'un en parle p. ex.). C'est aussi le cas d'intérêts qui me restent de l'enfance comme la paléontologie et la préhistoire, ce n'est pas forcément très présent mais si on me met dessus, je vais être super-excitée. Very Happy

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par Sethlans le Mer 13 Juil 2016 - 11:32

♚ Strigide ♚ a écrit:
Je n'ai pas vraiment de "passade" chaque domaine que j'aborde reste en moi et "fait des petits". J'ai du mal à délier les domaines les uns des autres donc ce n'est pas facile de les trier en "passion, centre d'intérêt ou lubie".

Même chose. Par ailleurs je ne saurais pas dire à quoi je m'intéresse exactement, en terme de "matières". Je m'intéresse à tout ce qui a du fond, et je cherche le fond en tout. Et les façons d’exprimer le fond.
Je dis fond (par opposition à forme), et pas sens parce que je crois qu'il n'y a pas des sens. Disons que je m'intéresse aux "mécanismes".
Du coup ça couvre les sciences en général, mais l'art aussi, et la politique (au sens premier, pas la communication à la petite semaine qui se fait passer pour de la politique), la philo, bref. Quelque forme que ce soit Smile Mais c'est "encombrant" parce que moi aussi j'en parle beaucoup :p Et j'aime faire des liens entre les disciplines, ce qui est assez difficile à faire passer en général.

Sethlans
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 300
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par Diatribe le Mer 13 Juil 2016 - 15:51

Idem, intéressée, curieuse de tout, avec des domaines de prédilection, comme la psycho/chiatrie, le comportement animal, les arts, le dessin d'animation et j'en passe...

"Accumulatrice" de haut niveau, classificatrice hors pair, et collectionneuse dans l'âme:

-Philatéliste (timbres) - La dernière fois que j'ai compté, j'en avais environ 500.
-Briquetophile (briquets) - Une quarantaine.
-Cartophile (cartes postales + lettres) - Aux alentours de 300. Je collectionne aussi les photos.
-Numismate (pièces de monnaie + médailles) - Une cinquantaine.
-Pétrophile (pierres/minéraux + coquillages) - deux sacs de courses pleins.
-Bilbiophile (livres + articles et journaux) Pas compté, mais beaucoup (trop), plus d'une centaine surement.
- Collectionneuse de cartes touristiques Michelin (Oui, oui, je vous jure.) - Une soixantaine, il me semble, sans compter les autres types de cartes routières et les livres/Atlas.

Heureusement que je ne sors jamais de chez moi, parce que je les viderais les greniers, croyez-moi.


Guide de compréhension de Diatribe :

-Si vous parlez de donner des affaires, vous pouvez être sûr que j'interviendrais dans la discussion.
-Si vous pensez vous débarrasser/jeter des choses "sans intérêt", pensez à moi.
-Si vous m'autorisez à récupérer les brins de souvenirs de vos maisons ou de celles des autres, ne soyez pas surpris de ma jubilation, vous ne faîtes que me combler.
-N'oubliez pas qu'un objet cassé/abimé a autant de valeur à mes yeux que les autres. Si la vieille horloge de mémé ne marche plus, je prends quand même.
-Une trentaine de livres à balancer, c'est trop pour vous : j'ai des sacs de courses et des bras, z'inquiétez pas ! Very Happy


Récupérer, accumuler, collectionner, trier, classer... Tout ça, c'est ma passion en faite.

Je classe même les bonbons par couleurs et genres dans de vieilles boites à thé.
Je classe même ma nourriture dans mon frigo, et dans mon assiette : un ordre chronologique pour manger (C'est un toc alimentaire, je "décortique" les plats et mange les parties dans un ordre précis, sinon je ne mange pas, ça me stress et me dégoûte. Par exemple : un croque-monsieur (gruyère-beurre-jambon); j'ouvre le croque, je mange la tranche de jambon, puis la tartine de gruyère, puis l'autre tartine, en mangeant d'abord les bords de la tranche de pain / une glace style esquimau : je mange tout le croquant, puis la glace, en arrondissant les angles à chaque bouchée, etc..)


C'était aussi celle de mon Papi. Quand il est décédé l'année dernière, c'était la foire, pour vider ses caves ; des secrets partout, on en voyait plus le bout, des montagnes de déchets... Tout la famille était blasée, trop de choses à jeter, que personne ne voulait... Mais j'étais là, j'ai jubilé, j'ai ramassé, j'en ai pris autant que c'était possible. Et comme il collectionnait aussi (comme moi, les pièces, timbres, cartes et photos), j'ai agrandis mon bordel.
Je ne sais pas du tout comment il rentre chez moi. En tout cas, quand je pense qu'enfin il n'y a plus une place de libre, il y a toujours après un tri général à faire, un petit coin qui se libère.


Dernière édition par Diatribe le Mer 13 Juil 2016 - 16:01, édité 1 fois

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par Mily le Mer 13 Juil 2016 - 15:55

je remets ici ce que j'avais posté dans ce topic : http://www.zebrascrossing.net/t26358-quelles-sont-vos-lubies#1097221

Je vous explique, ce matin, ça m'a pris, je me suis dit "je veux apprendre à peindre" ... l'influence de ma récente visite au MoMA sans doute. heureusement pour mes voisins, c'est tombé sur la peinture, parce que je suis aussi allée à l'opéra ce week-end.

Et en 10 minutes, me voilà à parcourir les sites consacrés à la peinture pour constituer le kit du débutant. Je sais que je vais passer quelques semaines à regarder compulsivement des tutoriels sur YouTube, produire quelques croutes, et probablement tout refiler à ma mère, qui peint, quand ça me sera passé.

Il y a 3 semaines, j'avais décidé de faire de la saponification à froid. Après avoir produit assez de savon pour me laver moi-même et mon entourage jusqu'à la fin des temps, j'ai converti ma cuisine en laboratoire de chimie pour fabriquer les cosmétiques assortis.

J'ai chez moi une guitare et une méthode qui prend la poussière. Je appris à vaguement gratouiller 3 accords et puis voilà.

Mon disque dur contient les premiers chapitres de 3 romans différents écrits en quelques nuits et abandonnés là parce que je suis passée à autre chose ...

Enfin vous voyez le tableau ...


Mily
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3287
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 36

https://aumilymetrepres.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par Diatribe le Mer 13 Juil 2016 - 16:06

J'suis pareille pour apprendre, Mily. Je commence pleins de choses, je les finis rarement, soit parce que je me lasse dès que j'en ai fais le tour, soit parce que je suis prise par autre chose.
J'ai une trentaine de livres en cours de lecture, une vingtaine commencée d'écrire, qui reste inachevée. Dès que j'ai une idée, j'abandonne tout le reste pour m'y consacrer. Et l'idée passe vite sur une autre, alors j'essaie d'avoir des idées qui prennent moins de temps, ou que je remets à plus tard.

J'en ai marre quand je parle à mes proches d'un truc que je viens d'entreprendre avec ferveur, de les entendre me dire : "C'est bien, mais je serais content(e) le jour où tu me diras "j'ai finis un truc!" "...

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lubies, passions, centres d'intérêt encombrants.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum