La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par L'eau de l'air le Dim 10 Juil 2016 - 17:01

Bonjour. Je voudrai parler d'un trouble de l'apprentissage encore assez méconnue : la dysphasie.

Ce trouble de l'apprentissage et du développement du language oral toucherai environ un million de personne en France. Ce trouble peut se manifester de manières très différentes : trouble de la syntaxe, expression uniquement par mots isolés, incompréhension ou difficultés à comprendre le language oral, manque de mots, discours hachés et/ou très peu construit etc...

Je suis atteint de dysphasie, et je le sais depuis à peine quelques mois... Alors que je voyais une psychologue (qualifiée ça fait du bien !), elle a remarqué mon obsession pour "trouver le mot juste". J'avais souvent des micro-pauses, ou je cherchais un mot en particulier et je ne pouvais pas avancer dans mon explication sans l'avoir trouvé... A partir de là, elle m'a donner plusieurs images que je devais décrire le plus vite possible. (des images simples comme une fillette qui joue avec un ballon rouge etc...) C'est comme cela que nous avons remarqué, elle et moi, que je n'utilisais qu'un language haché. J'ai décri l'image avec "Fille, ballon, rouge, jouer, jupe". Plus tard, elle a identifié plusieurs autres troubles du language - Il m'arrive très régulièrement de remplacer des syllabes par d'autres, de mettre les mots d'une phrase dans le mauvais ordre, de ne pas comprendre ce que me disent mes interlocuteurs et de leurs demander de bien vouloir répéter plusieurs fois (ce qui a le don de les agacer prodigieusement).

Je ne crois pas que ce soit un énorme handicape, du moment qu'on ne travaille pas comme animateur radio ou dans l'interprétariat... Il y a bien d'autres formes de dysphasie... au niveau de la réception, de la création ou de l'élocution...

Si vous êtes vous même atteint, quel regard postez vous sur ce trouble de l'apprentissage ?
Vous, qui vous demandez ce que c'est, quel avis avez vous sur la dysphasie ?
Comment vivez-vous la dysphasie si vous avez un proche qui en est atteint ?

Lien utile : http://dysphasie.org/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1 (association "Avenir Dysphasie France")

[la parole est à vous !]
L'eau de l'air
L'eau de l'air

Messages : 53
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 21
Localisation : Loin.

http://www.zebrascrossing.net/t29290-un-mot-du-fin-fond

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Lainie le Lun 11 Juil 2016 - 11:14

Bonjour,

Pour avoir un proche qui en est atteint je n'ai pas vraiment d'avis... Tout simplement parce que j'ai pas d'avis à avoir x). Enfin hormis les banalités du type "c'est pas facile", "cela joue sur l'intégration social, qui du coup devient difficile" etc. C'est enfoncer des portes ouvertes.
Enfin, pour précision sa dysphasie ne relève pas de l'apprentissage, mais d'un accident. Donc en prime on peut "comparer à avant" et alors là... Mieux vaut éviter.

_________________
We're are all mad here
Lainie
Lainie

Messages : 3080
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par jesuistonmaitre le Ven 16 Sep 2016 - 9:19

Enfin un topic sur la dysphasie.

Je suis atteint de ce trouble, ayant été diagnostiqué assez tardivement vers 11 ans avec une IRM, car avant, on a conseillé un psychologue "compétent" à mes parents et j'étais placé dans un hôpital de jour pédopsychiatrie, il m'avait diagnostiqué comme étant un "dépressif" dû selon lui, à l'éducation de ma mère (je me demande assez souvent si ce psychologue n'était pas fan de l'hypothèse psychanalytique de l'autisme et des troubles de développement), et il avait refusé que je passe voir un neuropsychologue pour faire une IRM, mes parents doutant fortement du diagnostic porté par ce psychologue, ils ont voulu changé d'établissement pour un IME (ou un UPP), mais le temps que ces établissements libèrent de la place (j'ai dû attendre au moins 3 ans), entre temps, mes parents ont essayé de m'inscrire dans les écoles primaires, mais j'étais refusé.
Heureusement que les instits de l'IME étaient plus ouvert d'esprit, et au bout de 2 ans, en voyant que j'avais une certaine culture "générale", ils m'ont proposé de m'intégrer au collège, et plus particulièrement en SEGPA, vu que je n'avais pas fait l'école primaire.
J'ai intégré la SEGPA avec un grand succès, que même, j'avais proposé de passer directement en bac pro sans passer par un CAP après mon cursus au collège, chose inédite que j'ai dû affronter les interdits normatives ou "administratives" (oui, un SEGPA ne pas passer directement à un bac pro, et il est obligé de passer par un CAP), et j'ai passé le BAC PRO sans échec, puis j'ai continué en BTS, ensuite en licence pro, et maintenant je suis en deuxième année de master pro.

Mon regard sur mon trouble est assez ironique, car je porte une certaine fierté, car ce trouble à permit développer ma personnalité d'introvertie.

Généralement, par mon parcours scolaire "anormale" et par mon trouble, je me sens "faible" comparé aux autres, lors de mes formations de bac pro jusqu'au master pro, donc généralement, je travaille beaucoup plus que la moyenne, même si je me dois sacrifier certains de mes hobbies;
jesuistonmaitre
jesuistonmaitre

Messages : 2
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par dahut le Ven 4 Nov 2016 - 1:36

Je ne connaissais pas ce trouble mais je me sens un peu concerné par ce que tu décris (remplacer des syllabes par d'autres, de mettre les mots d'une phrase dans le mauvais ordre, recherche du mot juste). Après je n'ai jamais été diagnostiqué mais je suis quasi certain d'être sujet à de la dysgraphie, dysorthographie et de façon plus large : de dyslexie. Je pense que ces pathologies se recouvrent partiellement, difficile de faire la part des choses.

Après est-ce vraiment utile de consulter...je ne sais pas ??! J'ai du mal à estimer le niveau d'incompréhension qui règne dans mes rapports avec les autres. J'ai beaucoup de difficultés à parler d'autre chose que de banalités avec 99% des gens et je ne suis pas certain que ce trouble soit problématique pour décrire la fraîcheur du climat ou encore les cancans du jour.
dahut
dahut

Messages : 91
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 39
Localisation : Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par dahut le Ven 4 Nov 2016 - 1:41

J'oubliais aussi une probable dyspraxie (ma soeur a été diagnostiquée pour l'ensemble de ces troubles).

http://www.zebrascrossing.net/t27324-le-sdp-un-trouble-inestime : intéressant...on voit bien l'enchevêtrement des pathologies.
dahut
dahut

Messages : 91
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 39
Localisation : Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Tomate le Mar 31 Oct 2017 - 9:41

Les psychologues ne sont pas aptes à poser un diagnostic de dysphasie.

Seuls les ORTHOPHONISTES le sont. Avec des tests spécifiques.

Le psychologue interviendra pour passer un bilan psychométrique et écarter la déficience intellectuelle, mais ne pourra en aucun cas poser le diagnostic définitif. (et on ne pose pas non plus de diagnostic de dysphasie après un IRM... )

bref, consulter un orthophoniste en premier lieu!

Tomate
Tomate

Messages : 187
Date d'inscription : 01/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par ortolan le Mar 31 Oct 2017 - 9:53

.


Dernière édition par ortolan le Dim 17 Déc 2017 - 15:30, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12992
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Flaurale le Mar 31 Oct 2017 - 9:53

Le fils d'une amie est atteint de ce trouble et vit quand même une scolarité normale, même si effectivement c'est source de stress pour l'école, il révise beaucoup, a toujours peur de décevoir, etc... Mais c'est un enfant très mature.
Le parcours de diagnostic a pris quelques années, cette maman a elle aussi subi des discours de psychiatre du style "on ne sait pas ce que sont les difficultés de votre fils, mais bon, ça vient de vous" (en gros) mais les professionnels suivants n'ont pas chié dans la colle Very Happy
(Là je rebondis sur le post de @jesuistonmaitre, je trouve ça incroyable d'atterrir en IME quand tu n'as pas de déficience intellectuelle, en plus y a tellement de centaines de gamins qui sont sur liste d'attente et qui eux, relèvent plus du profil pour lequel ces structures existent...)
Flaurale
Flaurale

Messages : 196
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 28
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Tomate le Mar 31 Oct 2017 - 10:27

ortolan a écrit:Je suis d'ailleurs très surpris que l'auteur de ce fil parvienne à élaborer des phrases structurées s'il présente une forme d'agrammatisme ou de dyssyntaxie comme il semble l'évoquer dans des situations qui font appel au langage oral : la compréhension et les capacités grammatico-syntaxiques sont normalement les mêmes à l'oral et à l'écrit.

on ne sait pas s'il a été aidé pour rédiger ou pas, si grosse relecture, si trouble léger, si bonne compensation... c'est vrai que c'est surprenant, mais bon...
Tomate
Tomate

Messages : 187
Date d'inscription : 01/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par ortolan le Mar 31 Oct 2017 - 10:51

.


Dernière édition par ortolan le Dim 17 Déc 2017 - 15:30, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12992
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Tomate le Mar 31 Oct 2017 - 11:04

mais bon...

Wink
Tomate
Tomate

Messages : 187
Date d'inscription : 01/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Matylou le Dim 25 Aoû 2019 - 14:57

Je remonte ce post (pas très récent mais me concernant! Dysphasique et dyslexique.).

J'ai passé mes bilans tardivement au près d'une orthophoniste lorsque j'étais en recherche de "compréhension de moi, pour comprendre mes enfants!".
Lors de la fin des bilans, l'orthophoniste m'avait expliqué que j'ai compensé mes troubles, que j'ai mis en place des stratégies pour parler, comprendre, écrire... Mon fils est en pleins dans ce processus et cela le rend très fatigable dans ses apprentissages scolaires et les enseignantes doivent se montrer très compréhensibles (pour l'instant, il a eu des enseignantes top!). Il est suivi par une orthophoniste qui l'aide à mettre en place des stratégies pour prononcer les mots.

Aujourd'hui, moi je constat les blancs que je fais lors d'un échange verbal.
Lors des entretiens d'embauche, mes blancs passent pour un manque de confiance.
Lorsqu'on me dit un mot que je ne connais pas, ou pire... un nom de famille... je suis obligée de faire répéter, voir de demander l'orthographe. Mais si l'orthographe est complexe... alors c'est une pure galère...
Il y a des mots que j'ai énormément de mal à prononcer. Je demande aux personnes de me le dire lentement pour essayer de le répéter (pas facile lorsque je dois animer une réunion de travail!). Je me souviens que le mot "libellule", j'ai réussi à le dire correctement lorsque j'étais grande ado!

Je n'arrive pas à apprendre une langue étrangère.
Depuis quelques mois, je suis hyper motivée pour apprendre l'anglais, mais je cherche une méthode d'apprentissage, et mis-à part des articles expliquant qu'il faut laisser les enfants dys tranquille avec les langues étrangère car leur propre langue maternelle est une langue étrangère... Je ne trouve pas d'article, de méthode convaincante pour apprendre l'anglais. Peut être voir avec une orthopédagogue???...

J'ai essayé d'écouter et d'apprendre les 44 phonèmes, mais je n'entend pas la différence entre certains.
Je regarde des séries en anglais, mais j’entends les intonations, les voix... mais pas les mots.
C'est un peu comme s'il n'y avait pas de coupureentrelesmots. lesmotssontdoncunseuletuniquemot... Difficile donc de comprendre, d'apprendre...

Bref! on parle peu de ce trouble du langage qui peut être expressif et/ou réceptif, pourtant il peut se montrer handicapant dans la vie de tous les jours et dans les apprentissages scolaires.

Et comme je suis surprise que les neurolinguistiques, les orthophonistes, les prof d'Anglais, d'Allemand... ne se soient pas penchés sur une méthode d'apprentissage des langues étrangères pour les personnes dys, je continue de chercher en me disant que je n'ai juste pas chercher au bon endroit! (et je questionnerais l'ortho de mon fils pour savoir si elle sait vers qui nous orienter pour apprendre l'anglais!)

Matylou

Messages : 13
Date d'inscription : 10/08/2019
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par siamois93 le Dim 25 Aoû 2019 - 15:08

Souvent l'apprentissage de la conversation dans une langue étrangère passe par l'apprentissage de phrases toutes faites. En plus l'anglais bouffe et raccourcit à la prononciation pas mal de mots.
Sans être orientée dys, la chaîne mmmenglish te fournira sans doute quelques vidéos qui t'aideront. Très explicite sur la prononciation sans être ennuyeuse, tu peux lui écrire pour lui parler de ton problème particulier. Elle est en Australie.
«Papa english» est un peu plus difficile d'abord je pense. Mais il est fendard.


Dernière édition par siamois93 le Dim 25 Aoû 2019 - 15:09, édité 1 fois (Raison : t)
siamois93
siamois93

Messages : 5655
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Matylou le Dim 25 Aoû 2019 - 15:13

siamois93 a écrit:
Sans être orientée dys, la chaîne mmmenglish te fournira sans doute quelques vidéos qui t'aideront. Très explicite sur la prononciation sans être ennuyeuse, tu peux lui écrire pour lui parler de ton problème particulier. Elle est en Australie.
«Papa english» est un peu plus difficile d'abord je pense. Mais il est fendard.

Merci Siamois, je vais regarder ca.

Matylou

Messages : 13
Date d'inscription : 10/08/2019
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par naNawaWa le Dim 25 Aoû 2019 - 15:22

Bonjour,

J'ai beaucoup souffert indirectement de la dysphasie, et subi les conséquences de l'adaptation à ce handicap.
En effet, mon plus jeune frère est dysphasique, en plus de dyslexique, dysorthographique, dys-sur-dys, et thqi.

Enfant il était gentil et mignon mais maintenant c'est un méga égoïste difficile à supporter, adolescent immature et fermé comme un autiste violent, pas beau et associal.

A 3 ans, il ne disait que "oui", "non", et des phrases dans une langue qu'il avait inventée. Par exemple, "Ya ou gou", ça voulait dire "j'ai soif".
Ma mère l'a emmené chez un magnétiseur, et le lendemain, il disait plein de mots pour la première fois - dont mon prénom.
Le diagnostic du neurologue fut : neurones agités.
Impossible de le laisser à l'école avec les autres. Il a été scolarisé à l'hôpital, dans la même classe que des enfants en fauteuil roulant. Il a été très suivi : psychologue, ergothérapeuthe, orthophoniste...ma mère passait des heures à lui apprendre l'alphabet avec des méthodes parallèles, par signes de la main.

Moi, à l'autre bout de la famille, j'étais la Thqi 0 support, 0 psy, 0 aide sociale, 0 diagnostic, 0 intérêt. Lui, c'était le 100% assisté. Bien que je n'ai aucun dys- et un profil équilibré, ma mère souvent nous a comparé : "vous êtes aussi intelligents l'un que l'autre, quel dommage que vous ne vous entendiez pas !"

Il a eu du bol, car son intelligence lui a permis surmonter son handicap et intégrer une école normale au collège. Il a eu son bac, et maintenant, 20 ans, il redouble à la fac.
Mais impossible envisager une conversation en français avec lui au-delà de l'utilitaire habituel.

C'est vraiment lourdingue les dys !
naNawaWa
naNawaWa

Messages : 662
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Matylou le Dim 25 Aoû 2019 - 15:54

Bonjour Penne-de-coeur,

Sauf mauvaise interprétation de ma part, ce n'est pas les dys qui "sont lourdingues" mais la manière dont ton frère a été accompagné et pas toi. Mais sans cet accompagnement,  ton frère qui semble souffrir d'une dysphasie bien plus lourde que mon fils et moi, n'aurait peut être pas un langage efficient aujourd'hui...  
La distinction que tes parents ont fait entre vous deux à du être très éprouvante durant ton enfance et cela semble aujourd'hui bcp impacter ta relation avec ton frère. As-tu essayé d'en parler autour de toi ? Avec des personnes compétentes? Avec ta famille ? ? ?

Mes dys n'ont pas eu durant mon enfance une impacte sur ma fratrie (à telle point que je n'ai jamais été diagnostiqué avant que je décide de le faire une fois adulte). Mais je n'avais pas une dysphasie aussi lourde que celle de ton frère. Elles ont eu uniquement un impact sur moi. Elles ont camouflé mes compétences, mon Hpi... Mais elles ont sûrement aussi joué un rôle sur la personnalité que j'ai aujourd'hui. Donc même si les dys sont handicapant, moi j'aime mes particularités avec lesquelles j'ai appris à vivre. (Me reste plus qu'à devenir bilingue pour aimer encore plus mes particularités Wink )

Matylou

Messages : 13
Date d'inscription : 10/08/2019
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par naNawaWa le Dim 25 Aoû 2019 - 18:39

Salut,

Si si j'insiste que c'est lourdingue aussi en dehors de l'accompagnement, ne serais-ce que parce que les humours sont incompréhensibles.
Quand il est né, j'avais 8 ans et j'ai commencé l'équitation. Ais-je appris au nouveau né à parler comme un cheval, et donc au détriment du français ? C'est aussi à cette période que j'ai arrêté d'être une bonne élève au collège.

As-tu réussi tes études, trouver un emploi, sans soupçonner ton dys ? As-tu des méthodes dont tu t'es inspiré pour t'adapter, similitudes a priori ou a posteriori avec ce que nous aurions pu expérimenter ?
naNawaWa
naNawaWa

Messages : 662
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par siamois93 le Dim 25 Aoû 2019 - 18:44

Moi c'est le karaté qui m'a bloqué dans mes études. Le temps que j'y consacrais et la fatigue m'ont certainement empêché de bien apprendre. A l'époque je ne m'en rendais pas compte .
siamois93
siamois93

Messages : 5655
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Matylou le Dim 25 Aoû 2019 - 20:09

Penne.de.coeur a écrit:
ne serais-ce que parce que les humours sont incompréhensibles. ...
As-tu réussi tes études, trouver un emploi, sans soupçonner ton dys ? As-tu des méthodes dont tu t'es inspiré pour t'adapter, similitudes a priori ou a posteriori avec ce que nous aurions pu expérimenter ?

Je ne suis pas en accord avec toi sur les dys. Mais encore une fois, mes troubles dys sont surement moins sévères que ceux de ton frère.

Je n'ai jamais été dans une situation où mon humour ou celui des autres était incompréhensibles. Il y a effectivement des humours (genre Bigard) auquel je n'accroche pas, mais cela ne tient pas de mes troubles dys.

Oui j'ai réussi mes études et c'est surtout mon Hpi que je ne soupçonnais pas! J'étais considérée comme la sportive qui fait de son mieux mais qui a des difficultés à l'école (comme Siamois93, j'ai passé de nombreuses heures à l'entrainement plutôt que devant mes devoirs! Laughing ). Cela ne m'a pas empêché malgré tout d'obtenir un master tout en travaillant. Car oui, nous pouvons être dys et intelligent mais malheureusement pour nous, ca se perçoit moins facilement!

Effectivement, parfois au travail, à l'écrit, en réunion ou durant des entretiens j'ai des blocages, je n'arrive pas à formaliser ma pensée. Mais en général je m'en sors. Sauf lorsque je suis fatiguée. Là les mots ne viennent pas. Donc je m'exprime avec des mots simples et des phrases courtes.

Pour l'écrit, je remercie les correcteurs d'orthographe et une superbe prof de littérature que j'ai eu au lycé qui m'a appris à écrire!
Pour l'oral, je n'hésite pas à faire répéter, à demander d'épeler (ou je zape qd ca m'importe peu...) et à prononcer correctement le mot. Lorsque les personnes me reprennent sur ma prononciation de mot cela m'aide, donc j'en suis reconnaissante. Et j'ai suffisamment d'humour, d'ouverture d'esprit, de simplicité... pour bien le prendre, même lorsque nous sommes en réunion! C'est un peu comme le principe du don contre don. Eux sont satisfaits car ils m'ont repris, aidé, démontré qu'ils savent (et pour ceux qui ont un orgueil surdimensionné, cela leur ai super méga jouissif, surtout s'ils ne m'apprécient pas!) et moi j’apprends à prononcer des mots qui me sont difficiles. Comme j'ai toujours fonctionné ainsi, pour moi c'est la normalité. Je le prend donc toujours bien.

Je ne sais pas quelles méthodes j'ai mis en place. Si je le savais, je les appliquerai pour apprendre l'anglais Smile

Matylou

Messages : 13
Date d'inscription : 10/08/2019
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par siamois93 le Dim 25 Aoû 2019 - 22:06

Pour revenir sur les langues, sujet que j'aime bien, je suis en train de visionner une vidéo sur les polyglotes, en anglais.
Elle explique que chaque polyglote a développé sa propre méthode, et souvent ils ne parlaient aucune langue à 20 ans.
Une autre phrase qui en ressort : Une langue ne s'enseigne pas, elle s'apprend. Il faut vraiment écouter et parler, c'est le plus important.
Un autre aspect, plus issu de mon expérience : Parler une langue étrangère nécessite de faire travailler d'autres parties du visage et de la tête. Il m'apparait extrèmement important de prendre du temps à bien comprendre quelles nouvelles parties de sa tête on a besoin d'utiliser.
La vidéo à toutes fins utiles :

Peut-être que la vidéo sur la mémoire dans mon fil de présentation pourrait vous donner des idées : Elle mémorise les nombres par trois, et à chaque triplet elle associe un mouvement de danse. Elle danse les 100 premiers nombres de Pi. J'ai trouvé que c'était une méthode de mémorisation intéressante et surprenante.
siamois93
siamois93

Messages : 5655
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Madame Picodon le Dim 25 Aoû 2019 - 22:41

Bjr
Dans tout bilan de dys chez une orthophoniste, on test toutes, les dys... Y compris dysphasie. 
Cette année j'avais une élève dysplasique en CAP. En cap, tous les examens se passent en cours d'année et 80 %  à l'oral. Pas pour elle. On lui a fait passer les oraux d'histoire-géo à l'écrit et les oraux de pratique professionnelle à l'écrit.
Elle a pu avoir son CAP maintenant je doute de l'intérêt.
Elle a passé un CAP service en salle donc autant dire qu'elle sera en théorie serveuse dans un restaurant et un serveur qui ne parle pas ne peut pas être serveur....

Aujourd'hui des enseignants sont quand même former sur les tous les trouble dyslexique qui peuvent exister dyscalculie dysorthographie dysphasie dysgraphie dispraxies dyslexie. Et les prises en charge sont quand même nombreuses et variées près d'un ordinateur AVS. Enfin AESH....

bon courage
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 1317
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 41
Localisation : Sur la planète enfin en accord avec moi-même

Revenir en haut Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit... Empty Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Matylou le Lun 26 Aoû 2019 - 19:27

Du coup, je pense que pour apprendre l'anglais, je vais tester orthopédagogue proche de chez moi. Je pourrais bien voir les parties du visage et de la tête qui travail. Et comme à la base elle a une formation d’orthophoniste, je pense qu'elle doit être compétente pour les dys!... Je vais voir pour faire un ou deux stages intenses chez elle et ensuite essayer de parler régulièrement avec mes amis Anglais!

Matylou

Messages : 13
Date d'inscription : 10/08/2019
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum