La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par L'eau de l'air le Dim 10 Juil 2016 - 17:01

Bonjour. Je voudrai parler d'un trouble de l'apprentissage encore assez méconnue : la dysphasie.

Ce trouble de l'apprentissage et du développement du language oral toucherai environ un million de personne en France. Ce trouble peut se manifester de manières très différentes : trouble de la syntaxe, expression uniquement par mots isolés, incompréhension ou difficultés à comprendre le language oral, manque de mots, discours hachés et/ou très peu construit etc...

Je suis atteint de dysphasie, et je le sais depuis à peine quelques mois... Alors que je voyais une psychologue (qualifiée ça fait du bien !), elle a remarqué mon obsession pour "trouver le mot juste". J'avais souvent des micro-pauses, ou je cherchais un mot en particulier et je ne pouvais pas avancer dans mon explication sans l'avoir trouvé... A partir de là, elle m'a donner plusieurs images que je devais décrire le plus vite possible. (des images simples comme une fillette qui joue avec un ballon rouge etc...) C'est comme cela que nous avons remarqué, elle et moi, que je n'utilisais qu'un language haché. J'ai décri l'image avec "Fille, ballon, rouge, jouer, jupe". Plus tard, elle a identifié plusieurs autres troubles du language - Il m'arrive très régulièrement de remplacer des syllabes par d'autres, de mettre les mots d'une phrase dans le mauvais ordre, de ne pas comprendre ce que me disent mes interlocuteurs et de leurs demander de bien vouloir répéter plusieurs fois (ce qui a le don de les agacer prodigieusement).

Je ne crois pas que ce soit un énorme handicape, du moment qu'on ne travaille pas comme animateur radio ou dans l'interprétariat... Il y a bien d'autres formes de dysphasie... au niveau de la réception, de la création ou de l'élocution...

Si vous êtes vous même atteint, quel regard postez vous sur ce trouble de l'apprentissage ?
Vous, qui vous demandez ce que c'est, quel avis avez vous sur la dysphasie ?
Comment vivez-vous la dysphasie si vous avez un proche qui en est atteint ?

Lien utile : http://dysphasie.org/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1 (association "Avenir Dysphasie France")

[la parole est à vous !]
avatar
L'eau de l'air
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 53
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 18
Localisation : Au milieu des pommiers, oui, là-bas.

http://www.zebrascrossing.net/t29290-un-mot-du-fin-fond

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Lainie le Lun 11 Juil 2016 - 11:14

Bonjour,

Pour avoir un proche qui en est atteint je n'ai pas vraiment d'avis... Tout simplement parce que j'ai pas d'avis à avoir x). Enfin hormis les banalités du type "c'est pas facile", "cela joue sur l'intégration social, qui du coup devient difficile" etc. C'est enfoncer des portes ouvertes.
Enfin, pour précision sa dysphasie ne relève pas de l'apprentissage, mais d'un accident. Donc en prime on peut "comparer à avant" et alors là... Mieux vaut éviter.

_________________
We're are all mad here
avatar
Lainie
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1985
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par jesuistonmaitre le Ven 16 Sep 2016 - 9:19

Enfin un topic sur la dysphasie.

Je suis atteint de ce trouble, ayant été diagnostiqué assez tardivement vers 11 ans avec une IRM, car avant, on a conseillé un psychologue "compétent" à mes parents et j'étais placé dans un hôpital de jour pédopsychiatrie, il m'avait diagnostiqué comme étant un "dépressif" dû selon lui, à l'éducation de ma mère (je me demande assez souvent si ce psychologue n'était pas fan de l'hypothèse psychanalytique de l'autisme et des troubles de développement), et il avait refusé que je passe voir un neuropsychologue pour faire une IRM, mes parents doutant fortement du diagnostic porté par ce psychologue, ils ont voulu changé d'établissement pour un IME (ou un UPP), mais le temps que ces établissements libèrent de la place (j'ai dû attendre au moins 3 ans), entre temps, mes parents ont essayé de m'inscrire dans les écoles primaires, mais j'étais refusé.
Heureusement que les instits de l'IME étaient plus ouvert d'esprit, et au bout de 2 ans, en voyant que j'avais une certaine culture "générale", ils m'ont proposé de m'intégrer au collège, et plus particulièrement en SEGPA, vu que je n'avais pas fait l'école primaire.
J'ai intégré la SEGPA avec un grand succès, que même, j'avais proposé de passer directement en bac pro sans passer par un CAP après mon cursus au collège, chose inédite que j'ai dû affronter les interdits normatives ou "administratives" (oui, un SEGPA ne pas passer directement à un bac pro, et il est obligé de passer par un CAP), et j'ai passé le BAC PRO sans échec, puis j'ai continué en BTS, ensuite en licence pro, et maintenant je suis en deuxième année de master pro.

Mon regard sur mon trouble est assez ironique, car je porte une certaine fierté, car ce trouble à permit développer ma personnalité d'introvertie.

Généralement, par mon parcours scolaire "anormale" et par mon trouble, je me sens "faible" comparé aux autres, lors de mes formations de bac pro jusqu'au master pro, donc généralement, je travaille beaucoup plus que la moyenne, même si je me dois sacrifier certains de mes hobbies;
avatar
jesuistonmaitre
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par dahut le Ven 4 Nov 2016 - 1:36

Je ne connaissais pas ce trouble mais je me sens un peu concerné par ce que tu décris (remplacer des syllabes par d'autres, de mettre les mots d'une phrase dans le mauvais ordre, recherche du mot juste). Après je n'ai jamais été diagnostiqué mais je suis quasi certain d'être sujet à de la dysgraphie, dysorthographie et de façon plus large : de dyslexie. Je pense que ces pathologies se recouvrent partiellement, difficile de faire la part des choses.

Après est-ce vraiment utile de consulter...je ne sais pas ??! J'ai du mal à estimer le niveau d'incompréhension qui règne dans mes rapports avec les autres. J'ai beaucoup de difficultés à parler d'autre chose que de banalités avec 99% des gens et je ne suis pas certain que ce trouble soit problématique pour décrire la fraîcheur du climat ou encore les cancans du jour.
avatar
dahut
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 37
Localisation : Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par dahut le Ven 4 Nov 2016 - 1:41

J'oubliais aussi une probable dyspraxie (ma soeur a été diagnostiquée pour l'ensemble de ces troubles).

http://www.zebrascrossing.net/t27324-le-sdp-un-trouble-inestime : intéressant...on voit bien l'enchevêtrement des pathologies.
avatar
dahut
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 37
Localisation : Sarlat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Tomate le Mar 31 Oct 2017 - 9:41

Les psychologues ne sont pas aptes à poser un diagnostic de dysphasie.

Seuls les ORTHOPHONISTES le sont. Avec des tests spécifiques.

Le psychologue interviendra pour passer un bilan psychométrique et écarter la déficience intellectuelle, mais ne pourra en aucun cas poser le diagnostic définitif. (et on ne pose pas non plus de diagnostic de dysphasie après un IRM... )

bref, consulter un orthophoniste en premier lieu!

avatar
Tomate
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 186
Date d'inscription : 01/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par ortolan le Mar 31 Oct 2017 - 9:53

Je suis d'ailleurs très surpris que l'auteur de ce fil parvienne à élaborer des phrases structurées s'il présente une forme d'agrammatisme ou de dyssyntaxie comme il semble l'évoquer dans des situations qui font appel au langage oral : la compréhension et les capacités grammatico-syntaxiques sont normalement les mêmes à l'oral et à l'écrit.
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5886
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Flaurale le Mar 31 Oct 2017 - 9:53

Le fils d'une amie est atteint de ce trouble et vit quand même une scolarité normale, même si effectivement c'est source de stress pour l'école, il révise beaucoup, a toujours peur de décevoir, etc... Mais c'est un enfant très mature.
Le parcours de diagnostic a pris quelques années, cette maman a elle aussi subi des discours de psychiatre du style "on ne sait pas ce que sont les difficultés de votre fils, mais bon, ça vient de vous" (en gros) mais les professionnels suivants n'ont pas chié dans la colle Very Happy
(Là je rebondis sur le post de @jesuistonmaitre, je trouve ça incroyable d'atterrir en IME quand tu n'as pas de déficience intellectuelle, en plus y a tellement de centaines de gamins qui sont sur liste d'attente et qui eux, relèvent plus du profil pour lequel ces structures existent...)
avatar
Flaurale
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 119
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 27
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Tomate le Mar 31 Oct 2017 - 10:27

ortolan a écrit:Je suis d'ailleurs très surpris que l'auteur de ce fil parvienne à élaborer des phrases structurées s'il présente une forme d'agrammatisme ou de dyssyntaxie comme il semble l'évoquer dans des situations qui font appel au langage oral : la compréhension et les capacités grammatico-syntaxiques sont normalement les mêmes à l'oral et à l'écrit.

on ne sait pas s'il a été aidé pour rédiger ou pas, si grosse relecture, si trouble léger, si bonne compensation... c'est vrai que c'est surprenant, mais bon...
avatar
Tomate
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 186
Date d'inscription : 01/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par ortolan le Mar 31 Oct 2017 - 10:51

Je te l'accorde : on ne sait pas.
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5886
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Tomate le Mar 31 Oct 2017 - 11:04

mais bon...

Wink
avatar
Tomate
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 186
Date d'inscription : 01/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dysphasie, un trouble plus handicapant qu'on ne le croit...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum