Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Numero6 le Dim 10 Juil 2016 - 11:48

Sethlans a écrit:
Numero6 a écrit:
Mais sinon, c'était quand la dernière fois que tu as réussi à faire faire à une femme ce qu'elle n'avait pas envie de faire ?
Quel rapport ?

Le rapport c'est que si toi tu n'y arrives pas c'est qu'il y a une raison.

Et s'il y a une raison, il est probable qu'elle s'applique aussi aux autres hommes.

Et on peut envisager que cette raison étende son action également au niveau culturel.

Ce qui permet de s'interroger sur cette idée assez pénible pour la majorité des hommes : si les femmes sont ce qu'elles sont, c'est peut-être simplement parce qu'elles sont ce qu'elles sont.

Je propose, tu disposes.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Sethlans le Dim 10 Juil 2016 - 13:04

Numero6 a écrit:Le rapport c'est que si toi tu n'y arrives pas c'est qu'il y a une raison.

Et s'il y a une raison, il est probable qu'elle s'applique aussi aux autres hommes.

Et on peut envisager que cette raison étende son action également au niveau culturel.
Je pense qu'on pourrait utiliser ce pseudo raisonnement comme un cas d'école de sophisme.
Un argument sans contexte (ne pas arriver à faire faire qq chose à une femme), une monocause vague (il y a une raison, et pourquoi pas plein ?), une généralisation (ça s'applique aux autres hommes), et une seconde (ça s'applique au niveau culturel).

Et une phrase qui ne veut rien dire. Les femmes sont ce qu'elles sont parce qu'elles sont ce qu'elles sont. Tu remplaces "femmes" par n'importe quel mot, et ça marche. Houdini.

Sethlans
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 301
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Dim 10 Juil 2016 - 15:44

Bonjour Sethlans. Je crois que tu fait un mauvais procès à numéro6, parce qu'il admet que les zèbres sont plus volontiers transgenres que les autres. Alors oui, il y a de grosses différences de base entre hommes et femmes, mais aussi des êtres qui sortent de cette dichotomie. Comme toi, numéro6 et la plupart des zèbres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Sethlans le Dim 10 Juil 2016 - 15:53

Je ne fais pas un procès, je note que c'est un ensemble de mots qui veulent se donner l'apparence d'un raisonnement mais que ça n'en est pas un.

Sethlans
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 301
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Dim 10 Juil 2016 - 15:57

Si tu regardes bien, les conclusions sont les mêmes dans tous les cas. Il dit que les hommes et les femmes ont des pensées différentes, mais que certains sont un peu mixtes, donc transgenres. Ça revient globalement au même que de dire que les hommes et les femmes pensent pareil, est qu'il y a des variations entre individus. C'est une question de vocabulaire. Si je dois m'appuyer sur l'argumentaire de numéro6, je dirai que c'est ma partie féminine (très utile) qui fait le pont entre vos deux théories.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Sethlans le Dim 10 Juil 2016 - 16:25

Non ce n'est pas du tout la même chose, ça change la cause. Ça implique que les pensées sont non seulement liées au sexe, mais en plus générée par le sexe.
Qu'il y ai corrélation entre le mode de pensée et le sexe c'est une chose. Que les pensées soient causées par le sexe en est une autre. D'ailleurs considérer qu'un transgenre soit "mixte" infirme en soit l'hypothèse que ce soit causée ou lié intrinsèquement au sexe, puisque le genre suffit à les changer.
Et penser qu'un homme a une partie féminine ou une femme une partie masculine, ça n'a de sens qu'à travers des stéréotypes. Ce qui est bien loin d'être un argument, encore plus loin d'être un raisonnement "complexe" :p

Sethlans
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 301
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Dim 10 Juil 2016 - 16:29

Pour le côté mixte, je parlais des zèbres. Sinon on peut être pleinement femme en ayant une apparence physique d'homme. Et si il n'y avait pas des différences fondamentales entre hommes et femmes, je ne comprends pas comment on pourrait savoir qu'on est homme ou femme dans un corps qui porte les caractéristiques inverses.

Et c'est une question de proportions. Chez les zèbres par exemple, les gens sont plutôt transgenres, comme l'a très bien fait remarquer numéro 6.

Mais je ne voudrais pas t'irriter. Je vais laisser la conversation suivre son court, je crains que ça devienne trop complexe pour moi, et j'ai un peu de mal lorsque ça devient trop abstrait et divisé.

Paix et amours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Sethlans le Dim 10 Juil 2016 - 16:57

Et donc le fait qu'il y ai des différences implique que les pensées soient différentes ? Et il faudrait faire la différence entre sexe et genre. Parce qu'un transgenre, est physiologiquement sexué. Donc si dans ton/votre raisonnement le genre compte, alors ça disqualifie l'idée que c'est lié au sexe.

Tu ne m'énerve pas, ne t'inquiètes pas :p. Mais franchement, je pense qu'à un moment quand on pense quelque chose, il faut savoir creuser. Et si tu creuses sur ce sujet, tu verras que ces "arguments" sont autant de préjugés qui, si sur une échelle de population peuvent se vérifier, ne sont pas forcément vrai (et plutôt faux d'après les études qui sont menées) quant à un déterminisme lié au sexe.

Raisonner sur une base qui est bancale, ça donne des résultats encore plus bancals.

Sethlans
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 301
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Dim 10 Juil 2016 - 17:03

Il y a des différences, au moins dans les stéréotypes (si ce n'est dans la biologie). Que des gens ne collent pas au genre qui leur est attribué, c'est pas anormal, et c'est leurs droits, mais dans tous les cas ces stéréotypes existent. Il y a féminin, il y a masculin.

Pour finir, je renvoie à la lecture de cet excelent blog, qui explique l'utilité des stéréotypes dans l'identification à un genre etc:
"Sans compter qu’une femme trans qui n’est pas (très) féminine risque de se faire mégenrer, de se voir refuser l’accès à la transition médicale, légale, bref d’être considérée (socialement et administrativement) comme un homme. Donc une femme trans qui ne suit pas les injonctions destinées aux femmes risque encore plus gros qu’une femme cis.
De même, un homme trans qui n’est pas assez masculin risque d’être considéré socialement comme une femme, et de ne pas pouvoir transitionner légalement et médicalement." https://trolldejardin.wordpress.com/2016/05/17/le-cissexisme-et-la-transphobie-en-milieu-militant/ Et les dérives de certains courants féministes. Je pense qu'avec plus de dialogue, on peut se comprendre, mais parfois il faut aussi savoir se donner du temps, à soi et aux autres. Je pense que je dois méditer un peu plus sur ces questions, qui sont inifiniment complexes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Sethlans le Dim 10 Juil 2016 - 17:18

Ha mais je ne dis pas qu'un stéréotype n'est pas utile ! C'est même nécessaire dans notre vie de tous les jours, pour nous appuyer sur des représentations simple du mode plutôt que de les reconstruire en permanence.
Mais un stéréotype n'existe pas, par définition, c'est un concept. En faire quelque chose de vrai dans un raisonnement, rend le raisonnement faussement vrai ... Very Happy C'est un sophisme, pur beurre.

Sethlans
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 301
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 33
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Dim 10 Juil 2016 - 17:28

Je ne pensais pas qu'on allait trouver des points d'accord si vite, je suis heureux. J'ai encore besoin de réfléchir à la question, mais je suis enthousiaste. Que ça existe ou pas, c'est là, et du coup ça à une réalité et une utilité. Là on parle du sexe biologique et du genre, mais ça pourrait concerner d'autres caractéristiques, comme la couleur de peau par exemple. Et peut être qu'un jours on dépassera vraiment les stéréotypes pour être simplement soi, sans identité, mais ça risque de prendre du temps. L'évolution des sociétés humaines est complexe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par izo le Dim 10 Juil 2016 - 18:15

Numero6 a écrit:
Superbe.
C'est exactement ça.
En fonction des circonstances, de la personne avec qui te trouve, de ton activité, tu es capable d'adapter tes pensées à chaque fois, en modulant pour chaque situation un registre émotionnel différent.
Ce qui fait qu'à tout moment tes pensées sont intimement liées à tes émotions, et elles sont capables de variations instantanées. C'est un atout considérable.

Ma pensée à moi est toujours la même. J'ai des émotions, mais elles ne me permettent pas de moduler ma pensée. Elles entrent en jeu dans le processus de réflexion, mais comme un appoint, pas comme le modus operandi.
Ma pensée ne change pas, elle est plus lourde qu'un âne mort. Si je veux la modifier ne serait-ce qu'un tout petit peu, cela me demande beaucoup d'efforts, beaucoup de lectures ou d'écoutes.
Par contre, l'avantage, c'est que je suis capable de garder le cap quelles que soient les circonstances, je suis capable de garder en permanence à l'esprit la direction de ma pensée, je la dirige sans me laisser perturber. Je vais plus loin parce que je garde toujours la même pensée.


Ton affirmation selon laquelle l’émotion opère dans ton processus de réflexion comme un appoint ne se vérifie pas dans ce que tu dis ensuite puisque le fil de ta pensée ne dévie malgré tout pas…d’un fil.
 
Ensuite il y a émotion suscitée par la tournure de la pensée du fait de son côté séduisant qui peut griser son auteur  (étant en cela intrinsèque) et il y a l’émotion extrinsèque qui peut faire se courber, au pire plier la pensée (la pression à la conformité par exemple).
Ce qui signifie que dans ton cas ni l’une ni l’autre n’interfère dans ton processus cognitif.


Numero6 a écrit:
Tout ceci rend les femmes ultra-performantes pour vivre l'instant, pour s'adapter à chaque minute. Il y a toujours une interrogation en suspens, une sorte d'état chaotique maintenu en permanence, capable de se modifier et de s'adapter à tout instant.

Et ça peut rendre un homme complètement dingue. C'est comme si un commandant de bord qui devait modifier sa trajectoire à chaque instant, à la fin il va péter les plombs et exiger une et une seule direction, une pensée, une émotion, et après il reste concentré, il est capable de s'y tenir quelque soient les conditions météo.

Je pense que ça joue beaucoup dans cette impression que peuvent avoir les femmes que les hommes ne comprennent jamais rien, car ce qui était vrai il y a une heure n'est pas forcément vrai maintenant.

Montaigne qui était un homme (croyant qui plus est), a décortiqué le processus de pensées tout au long de ses Essais : il y évoque l’emprise du futur et du passé sur nos pensées et bien sûr les émotions et refuse toute vérité, ce qui est perturbant car la fluctuation, l’aléa, l’imprévu nous fondraient.  Or le créateur d’idées doit pouvoir accepter les aléas, les accidents et se trouver lui-même en insécurité, prompt à être déstabilisé (voir en cela le lien entre le génie créateur et la folie) et quitte ensuite dans son processus à user du fameux rasoir d’Occam..

Numero6 a écrit:
Mais pour un esprit masculin c'est très difficile, souvent impossible, de gérer cette variation. Ou c'est vrai ou c'est pas vrai, si c'était vrai il y a une heure, alors c'est encore vrai maintenant, sinon ça n'a pas de sens. Un truc doit être vrai en lui-même, tout le temps, en toute circonstance, ou alors ce n'est pas vrai.

Pour un homme, c'est une base minimum pour la logique. Si tu l'aimes, tu l'aimes, point, peu importe les années qui passent, peu importe ce qu'il fait. Sinon, ce n'était pas vrai.

La constance d’une chose lui attribue des caractéristiques inébranlables au point de l’assimiler à une vérité ?

Numero6 a écrit:
Pour une femme c'est complètement différent, c'est à chaque minute que ça se joue. Ce qui était vrai hier n'est pas forcément vrai aujourd'hui.

Je pense que le contenu principal d'un message féminin est la charge émotionnelle, la variation de la pensée, son écart-type du moment, l'état temporaire du système chaotique. Le contenu du message, l'émotion signifiée, son intensité dépend de son écart avec LA logique.
Plus l'émotion est forte, plus le message est fort, plus l'écart avec LA logique est grand.

Tu supposes que l’état émotionnel explique la relation d’indépendance que prend la pensée avec la logique pure or, n’est-ce pas nier que la plupart des pensées que nous avons naissent suite à une émotion  (une surprise, un étonnement, une perturbation) et que l’étape suivante consistera alors à rationaliser cette émotion  pour en comprendre la teneur et la réduire en l’apprivoisant (l’étrange devient familier, l’inconnu, connu).

Numero6 a écrit:
En face, la plupart des hommes ne voient qu'une seule chose : c'est pas logique. Point. Au milieu de toutes les variations, au milieu de toutes les perturbations, ils cherchent à repérer les bribes restantes de LA logique, ils ne voient que ça, que ce qui appartient au domaine qu'ils connaissent : LA logique. C'est-à-dire qu'ils n'entendent pas le message, puisque le message était précisément l'écart avec la logique, qui reflète toute l'émotion qui a modifié ton système de pensée à cet instant précis.

C'est pour cette raison, je pense, que je provoque des réactions négatives quand je généralise, quand je formule LA logique, la direction, l'idée de fond, quand je dis que les femmes sont comme ceci ou les hommes comme cela.

C’est le « La » qui pose problème car « La » logique dont tu parles est tienne, elle n’appartient pas au sens commun. Ce qui en soi, n’est pas un problème, j’avoue préférer développer des logiques propres plutôt que de se fier à d’autres, je prise personnellement la marge et donc une manière inédite de voir les choses et au mieux une façon toute aussi inédite de les aborder. Toutefois une logique devient générale à la condition seule qu’elle s’applique à toute situation ayant des paramètres identiques ou approchants.

Numero6 a écrit:
Parce que pour une femme tout cela n'a aucune valeur, la généralité n'a aucune valeur. La seule chose qui a de la valeur c'est justement tout ce qui échappe à la généralisation, toutes ses micro-oscillations, toutes ses variations, tout ce qui les définit, elles, sur l'instant, tout ce qui reflète leurs émotions, les fluctuations permanentes de leurs émotions, traduites par les fluctuations permanentes de leurs pensées.

La généralisation est à double tranchant : elle peut asservir (parfois volontairement cf. en effet la servitude volontaire), comme elle permet à la masse (la foule humaine que nous formons) de se tenir ensemble (au moyen de la culture issue de cette généralisation de masse) c’est-à-dire de canaliser les émois (dont la violence).
En toile de fond, cette référence à la généralisation se réfèrerait alors à l’évolution.
Pour reprendre ton raisonnement, l’idée issue de généralisations évoluera, tandis que l’idée construite sur la base d’oscillations et d’ondoiements sera novatrice et constituera donc un acte créatif en puissance.
Ainsi, si je me fie à tes propos et que je transcris ce que je viens d’énoncer on obtient cette logique : les hommes font évoluer les idées, les femmes les innovent.  

Numero6 a écrit:
Ce qui représente à mon sens un atout considérable pour s'adapter à un enfant, qui est un processus en évolution permanente.

Aussi s’adapter à un enfant relève plus d’un processus de création que d’évolution…

izo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 720
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

http://nathalie.diaz.pagesperso-orange.fr/html/coups%20de%20coeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Dim 10 Juil 2016 - 19:17

izo a écrit:
Montaigne qui était un homme (croyant qui plus est), a décortiqué le processus de pensées tout au long de ses Essais : il y évoque l’emprise du futur et du passé sur nos pensées et bien sûr les émotions et refuse toute vérité, ce qui est perturbant car la fluctuation, l’aléa, l’imprévu nous fondraient.  Or le créateur d’idées doit pouvoir accepter les aléas, les accidents et se trouver lui-même en insécurité, prompt à être déstabilisé (voir en cela le lien entre le génie créateur et la folie) et quitte ensuite dans son processus à user du fameux rasoir d’Occam..

Bonjour izo. C'est très intéressant. Vous voulez dire que Montaigne de fait pas de différences entre hommes et femmes?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Numero6 le Dim 10 Juil 2016 - 21:17

Je me rend compte d'un truc, mes ambitions sont beaucoup plus modestes que vous.

J'ai juste essayé d'illustrer deux manières de recevoir un texte.
- dans un cas on se nourrit de ce qui suit une certaine logique, c'est la richesse du texte, sa tentative de cerner une logique qu'on puisse généraliser
- et dans un autre cas, le contenu le plus important d'un texte est justement son écart avec la logique, qui est le reflet de l'émotion, sa richesse.

Dans un cas, critiquer ce qui s'écarte de la logique est cohérent.
Dans l'autre cas, si on critique ce qui s'écarte de la logique, on passe à coté du contenu même du texte, sa dérive, son émotion.

Faut pas chercher midi à quatorze heures.

J'ai essayé de l'illustrer comme je pouvais.

P.S. : Dolicho, ton avatar n'a pas la tête allongée dans le bon sens.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Narkyss le Dim 10 Juil 2016 - 22:20

Numéro 6 ; Je suis encore plus crevée qu'hier, mais si j'i bien saisie, tu explique que les femmes aiment échapper aux représentations ?

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2800
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Numero6 le Dim 10 Juil 2016 - 22:44

@Narkyss, je vais essayer de te répondre, mais je finis par douter de ma capacité à traduire ma pensée.

Les femmes aiment échapper aux représentations, on peut l'écrire comme ça, j'aurais dit ça un peu autrement, les femmes considèrent les représentations insuffisantes à les définir. Tout ce qui ressemble à une généralité est impropre à signaler leur particularité.


Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Narkyss le Dim 10 Juil 2016 - 22:49

Numero6 a écrit:@Narkyss, je vais essayer de te répondre, mais je finis par douter de ma capacité à traduire ma pensée.

Les femmes aiment échapper aux représentations, on peut l'écrire comme ça, j'aurais dit ça un peu autrement, les femmes considèrent les représentations insuffisantes à les définir. Tout ce qui ressemble à une généralité est impropre à signaler leur particularité.


Rylke, Schopenhauer et une multitudes de "créateurs" étaient donc des femmes.

Elles ont un de ces pouvoirs tout de même !

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2800
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Numero6 le Dim 10 Juil 2016 - 22:55

Si tu as lu les considérations de Schopenhauer sur les femmes, j'ai exactement les mêmes. J'essaye de les présenter d'une manière moins tranchée, plus compatible avec le politiquement correct qui formate terriblement la pensée actuelle et lui impose des carcans.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Narkyss le Dim 10 Juil 2016 - 23:05

Non, mais c'est juste qu'en étant honnête, on voit bien que plein de femmes adorent leurs représentations.

Moi je pense que c'est juste une pensée de certitude qui ne souhaite se remettre en question et permettre le doute.

Tu es un homme, pour sur qui ne souhaite pas échapper aux représentions. Mais ainsi, ne sont pas tout les hommes.

Tu as lu rylke et j'en passe "non pas un homme et une femme, mais deux êtres humains qui s'inclinent l'un vers l'autre".

Mais tu me dira, une dégénération, cela va bien pour étayer et s'arranger.

Je trouve ça non intéressant, c'est pas méchant, mais je ne trouve pas que ça relève de la "pensée", c'est a dire de l'hypothèse qui toujours vagabonde sans ces certitudes à peser au monde, a définir, cloisonner.
Et ainsi, enferme et donne de la douleur.

Je n'appelle pas ça penser, et je me fout des réponses qui diront que je pense comme une femme etc..
Si vous le souhaitez. Si c'est plus facile à admettre. Si ça convainc.

Et puis peut-être après tout, ou peut-être pas. Mais en général quand je m'adresse a quelqu'un je m'adresse à un individu et non à un genre, et je n'ai pas trop de soucis à communiquer avec les hommes. En fait, c'est pas du tout différent pour moi un dialogue avec une femme et un homme.

Mais si vous tenez à ce que ça le soit, peu m'importe. embrouillez vous et divisez vous. Déresponsabilisez vous en disant que c'est la faute à pas de chance, au ciel, a la biologie. Faites. Mais (et c'est général) ne venez pas gémir de ce que (vous) donne le monde. C'est vous le monde.


Edit : en fait, je ne comprends même pas que l'on tienne autant à séparer, a vouloir la différence, a la brandir comme vérité etc..

Physiologiquement nous sommes tous différents, avec des pensées différentes, et si la vérité est qu'homme et femme ne peuvent se comprendre, alors personne ne peut se comprendre, Et surement, et alors ? Pourquoi chercher à ce que l'on vous comprenne, a être compris dans un absolu ?
Genre un homme te comprends de suite ? Et bien, ça doit pas être si profond. Sinon que pourrait-il comprendre ? tes douleurs ? tes amours ? toi ? il est toi  ? Et a l’intérieur ressent chacuns de tes nerfs qui se tendent et se détendent ?

Je suis désolée, mais pour quiconque qui se penche sincèrement sur la question, il n'y a rien à comprendre au final. Et peu importe, tant mieux, comme ça je reste dans une entière écoute, sans juger et faire souffrir l'autre "nan mais tu vois c'est parce que t'es ceci, t'es cela." " tu peux pas comprendre patati patata" , et grossomerdo : indifférence.

Tout ça, c'est juste une excuse, pour se déresponsabiliser.

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2800
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Dim 10 Juil 2016 - 23:42

Je suis peiné de ta tristesse narkyss. Personne ne peut t'imposé un point de vu, tu es toi dans ta globalité et ton originalité, il faut mettre au large les critiques, ou ce que tu ressens comme critiques. Personne ne peut ressentir ce que tu ressens, non, alors oui il faut s'affirmer dans son authenticité. Tout ça ce ne sont que des mots.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Numero6 le Dim 10 Juil 2016 - 23:50

Tout ça ce ne sont que des mots.

Mais tout à fait. Les mots on a le choix d'en faire ce que l'on veut, autant en profiter.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Narkyss le Dim 10 Juil 2016 - 23:54

Doliko Ceyfale a écrit:Je suis peiné de ta tristesse narkyss. Personne ne peut t'imposé un point de vu, tu es toi dans ta globalité et ton originalité, il faut mettre au large les critiques, ou ce que tu ressens comme critiques. Personne ne peut ressentir ce que tu ressens, non, alors oui il faut s'affirmer dans son authenticité. Tout ça ce ne sont que des mots.

Ce n'est pas de la tristesse, c'est de constater qu'on à rien d'un pet évoluer, que la pensée rase encore la souffrance plutôt que de chercher la liberté.

Ce n'est pas de la tristesse, c'est de l'agacement d'entendre les gens se plaindre, que ce soit de leurs relations etc..., quand c'est eux même qui impose les règles.

C'est quand les gens n'assument pas leurs responsabilités et qu'au lieu de se percuter a soi même et de constater son propre égoïsme etc, iront plutôt dire "c'est la faute à la différence", " c'est la faute à..."

C'est cette "horreur" humaine qui un soir d'extrême fatigue et de rencontre incessantes de personnes qui se déresponsabilise par la mauvaise foi etc..me donne une colère conquérante.

Et je ne vois pas pourquoi tu souligne que "personne ne peut ressentir ce que je ressents", complètement hors propos.

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2800
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Lun 11 Juil 2016 - 0:04

Oui numéro 6, on peut argumenter, utiliser la logique, partager des émotions, il y en a pour tous les genres. Il faut juste ne pas se faire trop de mal en butant sur des modes de communication opposés.

Narkyss, je ne crois pas que les gens se soient plaint. C'est beaux les différences, c'est une richesse. J'ai dit que personne ne pouvait ressentir, car tu insistais sur ton ressenti profond "Et surement, et alors ? Pourquoi chercher à ce que l'on vous comprenne, a être compris dans un absolu ?
Genre un homme te comprends de suite ? Et bien, ça doit pas être si profond. Sinon que pourrait-il comprendre ? tes douleurs ? tes amours ? toi ? il est toi ? Et a l’intérieur ressent chacuns de tes nerfs qui se tendent et se détendent ?" et j'ai trouvé ça esthétique, il y a une poésie juste qui en ressort. Je vais finir en disant que les différences sont bénéfiques, ils ne faut pas en avoir peur. Bonne nuit Narkyss, paix à toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Narkyss le Lun 11 Juil 2016 - 0:08

Doliko Ceyfale a écrit:car tu insistais sur ton ressenti profond "Et surement, et alors ? Pourquoi chercher à ce que l'on vous comprenne, a être compris dans un absolu ?
Genre un homme te comprends de suite ? Et bien, ça doit pas être si profond. Sinon que pourrait-il comprendre ? tes douleurs ? tes amours ? toi ? il est toi  ? Et a l’intérieur ressent chacuns de tes nerfs qui se tendent et se détendent ?" et j'ai trouvé ça esthétique, il y a une poésie juste qui en ressort. Je vais finir en disant que les différences sont bénéfiques, ils ne faut pas en avoir peur. Bonne nuit Narkyss, paix à toi.

Je n'ai jamais insisté sur mon ressentit, ni même en ai parler comme ça.

Et je n'ai jamais prétendu qu'il n'y avait point de différence, mais que la différence était commune. Et non une histoire de sexe seulement.

Autrement dis, j'accepte encore plus la différence, puisque je ne considère pas " chat vs chien" mais "chat vs chat" même. Si on peut comprendre.

Et c'est justement parce que je reconnais cette différence en chacun, cette "chose unique" (paradoxe) , que je ne puis ignorer cela, ignorer mon "êtreté" et celles des autres, et que je réfute l'hypothèse que l'équipe bleue à un système de pensée A et l’équipe Rouge , B.

Je sais très bien que chaque joueurs est différents.

Après, certainement ils ont des "plans". Edit : Stratégies.

Mais moi je parle de la pensée, pas de cette "informatisation" " je suis ceci, je suis cela" "je met du rouge, je porte une montre" , " Ô miroir, mon beau miroir, dis, rassure moi" .


Dernière édition par Narkyss le Lun 11 Juil 2016 - 0:26, édité 4 fois

Narkyss
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2800
Date d'inscription : 06/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Invité le Lun 11 Juil 2016 - 0:16

Oulàlàlà, je n'ai rien compris. Je m'excuse. Je ne comprends pas qu'on puisse nier l'identité de genre, surtout avec les conséquence que ça a. Mais j'ai peur de mettre de déductions alors que tu ne dis pas ça. Je vais me refermer un peut sur moi, c'est trop complexe. Et je crois que nous ne parlons plus des mêmes choses. Mais ça me plait de voir ces différences.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce qu'un raisonnement complexe ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum