C'est ici qu'on se présente ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est ici qu'on se présente ?

Message par Big Foot le Jeu 7 Juil 2016 - 13:09

Bonjour tout le monde,

C'est bêtement en ayant « les maternelles » en bruit de fond dans le salon, qu'un le titre accrocheur a retenu mon attention « votre enfant a un comportement à fleur de peau, … il est peut être hypersensible ». Les « symptômes » décris dans le reportage correspondaient tout à fait au comportement que pouvais avoir ma grande fille. Elle serait hypersensible...
Et puis à la fin du reportage « l'hypersensibilité peut avoir un caractère héréditaire ». Et là je me dit « mais oui évidement ! ». Car c'est bien vrai que moi même étant jeune, çà n'était pas simple : écorché vif, une brute en math / physique, le sentiment d'être différent mais un grand besoin d'être accepté. Et sensible, le moindre mot était perçu sans filtre et pouvait profondément me blesser (c'est toujours le cas).

Je m'inquiétais pour ma fille car je comprenais bien ce qu'elle ressentait. Ma fille avait des soucis avec ces copains/copines : elle était le souffre douleur de la bande et était fréquemment mise de coté et ne parvenait pas à reprendre le dessus, ni même à se défendre. Je l'ai donc emmener voir une psychologue pour l'aider. Et elle l'a bien aidé.

En parallèle j'ai commencé à me remettre en question, par ce qu'on apprends à nos enfants à vivre comme nous et si elle était comme çà c'était aussi le fruit de mon éducation. Je devait peut être changer.
Et puis c'est le bon moment pour que je me remettre en question : A 43 ans, ingénieur de formation, actuellement au chômage, j'ai un parcours professionnel chaotique. A chaque fois je m’investis, je fait bien mon travail. D'ailleurs bien souvent quand j'arrive sur un nouveau poste, c'est un tas de pu que je récupère avec un arriéré de choses pas faite. A chaque fois j'ai le sentiment de sauver la situation et d'être d'un grand secoure pour mon entreprise. Mais de façon plus ou moins rapide, l'entreprise cherche à se séparer de moi. Sans raison apparente, alors qu'elle a besoin d'une personne à mon poste. Je sais que je fais correctement mon travail. Je sais aussi que quand je quitte l'entreprise je suis remplacé par 2 voir 3 personnes.
Une entreprise n'a pas d’intérêt à voir partir des compétences, me remplacer par 2 ou 3 personne n'est pas intéressant financièrement (elles sont même prête à me payer pour que je parte). Non, je suis perçu en tant que personne comme étant le problème.

Bon c'est vrai que, quelque soit le groupe de personnes dans lequel on me plonge, j'en suis l’exception.

C'est tellement vrai que j'ai tendance à appeler (dans ma tête, pas à voix haute) les personnes qui m'entoure : mes dissemblables.

Mais je suis quelqu'un de gentil, sympathique, souriant, aidant, qui fait attention aux autres. Je suis travailleur, intelligent, dévoué, cultivé. Et çà, çà ne compte pas !!!

C'est vrai aussi que question relation sociale, je compte mes amis sur la phalange d'un doigt... Pourtant j’essaie bien de me faire des amis, même simplement des connaissances...
Mais bon, souvent je m’ennuie à leur coté, mes sujets de conversation ne semblent pas les intéresser, même quand je fait de l'humour souvent ils ne comprennent pas, ils ne se rendent même pas compte que c'est de l'humour.

J'ai donc également pris moi aussi rendez-vous chez cette psychologue qui me dit rapidement « mais vous n'avez pas de problème. Vous êtes surdoué ».

Je n'ai pas passé de test. Je ne pense pas en passé un car je ne vois pas ce que cela m’apporterait. Car en fait je le savait déjà.
J'ai appris à programmer tout seul en basic en potassant un bouquin pendant les vacances d'été entre le CM2 et la 6ème
En arrivant au collègue en 6ème je me souviens que pour la première heure de CDI j'ai demandé au bibliothécaire ou était « Science et Vie ».
J'avais 19 de moyenne en math et physique (du coup je compensais en faisant les 400 coups et en traînant avec les « durs » du collège).
Au lycée je me sentais tellement différent des autres, pas bien dans ma peau. Je dessinais, je peignais, je faisais des affiches pour le comité des fête de ma ville. J'avais des résultat moyen mais je ne foutais rien. Mais rien de rien. Je séchais les cours, je buvais, je fumais. J'ai eu mon bac mais mon dossier était tellement chaotique que personne n'a voulu de moi après. J'ai donc redoublé dans un autre lycée (car le premier ne voulait plus de moi). Pour ne pas redoubler pour rien, je me suis fixé comme but d'avoir un dossier présentable en classe prépa par ce que finalement j'aimais bien les math.
J'ai fait math sup / math spé. Les 2 plus belles années de ma vie. C'était intense, riche en nouveautés dans tout les domaines, des super profs, des copains qui me comprenaient.
En école d'ingénieur çà c'est gâté, c'était pas intéressant, les profs étaient nuls d'ailleurs ils s'en foutaient. Je n'allais pas en cours, je passais mon temps à jouer de la guitare (6 à 8 heures par jour week-end inclus).

Par contre je n'avais pas du tout conscience de tout ce que çà impliquait dans ma vie sociale. Je me disais « ils sont moins bon en math que moi, mais pour le reste on est pareil ».
Ma révélation actuel, c'est que «Non, on n'est pas pareil ! » 43 ans pour s'en rendre compte, c'est fou !!!

Alors actuelle ment je me pose plein de questions, par ce qu'il faut bien que ma vie professionnelle soit au moins satisfaisante. Et puis çà remet aussi en cause des choses dans ma vie personnelle.

Bref je cherche toujours ma place !

Big Foot
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 07/07/2016
Age : 44
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est ici qu'on se présente ?

Message par cyranolecho le Jeu 7 Juil 2016 - 17:44

Bienvenue Tchao

au bout de cinq post tu peux te servir de la messagerie privée

tu peux retrouver les zèbres de ta région dans la section attroupement de zèbres.

A+

cyranolecho
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1615
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 43
Localisation : plus haut que mon QI vers les 50 mais en Fahrenheit

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est ici qu'on se présente ?

Message par Yoda300 le Jeu 7 Juil 2016 - 20:05

Bienvenue. J'ai adoré l'anecdote sur Science et Vie Smile .

Yoda300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 526
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 43
Localisation : Lot-et-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est ici qu'on se présente ?

Message par Big Foot le Ven 8 Juil 2016 - 7:08

Ok, merci pour l'info cyranolecho. Je vais poster.

Big Foot
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 07/07/2016
Age : 44
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est ici qu'on se présente ?

Message par Pierre81 le Jeu 10 Nov 2016 - 10:36

des parcours bien différents...
Ceci dit pour rebondir sur un point commun, j'ai appris seul le Basic et j'aimais ça...
Diagnostiqué récemment HP avec un score QI pourtant assez élevé, voilà comment ma scolarité s'est déroulée.
Le primaire était d'une facilité déconcertante, je ne fichais rien, je regardais les moineaux picorer pendant tout le cours , et les notes étaient excellentes.
Apprentissage de la musique en autodidacte (c'est à moi que tu as répondu sur le post sur les musiciens en Charente)... puis fin CM1, j'ai appris l'anglais seul avec un bouquin de 5eme trouvé dans une poubelle. Anglais que je cultivais de manière à garder un "matelas" d'avance de 2 ou 3 classes, qui a par la suite sauvé ma moyenne quand le secondaire est devenu mauvais voire parfois catastrophique.
Jusqu'au CM2 où il y a eu une coupure nette, un conflit avec l'enseignant...
Puis le secondaire a été terrible.
j'ai commencé le collège en ayant un manque de confiance en moi monstrueux, tout cela uniquement (et c'est arrivé pour d'autres cas plus tard) parce qu'"on" avait dit que la 6eme c’était un passage difficile, plus rien a voir avec le primaire... et sortant d'un CM2 comme le mien, je l'ai cru, et ça s'est passé ainsi... Il faut a tout prix arrêter de dire aux gosses qui manquent de confiance en eux qu'une étape va être dure et les rassurer au contraire.
Le monde scolaire m’était insupportable, je me trouvais soit dans la moyenne soit nul, en tout cas je ne foutais tien. On m'a même proposé un CAP ou un BEP en troisième ...
Faudrait que je retourne a ce collège expliquer au monsieur qui m'avait suggéré ça que moins de 10 ans après j’étais devenu pilote de chasse.
Puis le lycée, le pire... je foutais plus rien que rien... j'ai redoublé deux fois. Je bossais en même temps pour me payer des heures de vol, je faisais de la musique, j'allais même à la pêche Laughing , j'avais une amoureuse qui allait devenir plus tard mon épouse , enfin j'y étais pas quoi !
Ma confiance en moi était a un des niveaux les plus bas de ma vie. Je me demandais même si j'allais avoir mon bac un jour... En bachotant peu avant , je l'ai décroché ce con, mais bon rien de mirobolant...
Enfin bon j'ai tout fait pour fuir dès que possible le système éducation nationale qui ne m'a jamais ni compris ni convenu. Et qui fait aujourd'hui déjà beaucoup de tort pour les "normaux", mais alors pour nous on en parle même pas , c'est parfois du massacre.

Bref j'ai souvent des échos que les HP ont été en échec scolaire. Et en ce qui te concerne ton parcours ressemble exactement à la définition que je me faisais des surdoués, avant d'en savoir plus et de découvrir que l'echec scolaire arrive également assez souvent. Cette idée que je me fais malgré tout toujours des surdoués reste ancrée en moi, chose qui fait que je m'accepte je pense encore mal dans ce statut. Ou du moins je pense faire toujours clairement une distinction, une distinction entre le zebre qui se croit nul et qui l'est souvent, et celui où on dirait que tout lui réussit, le vrai de vrai qui fout rien et a des notes splendides...
J'ai d'ailleurs lu que l'inverse est vrai. Parfois des gens qui se réussissent ainsi ne sont pas forcement des zèbres, mais simplement oui plus intelligent que la moyenne, mais a l'inverse du zèbre, très adapté à leur milieu, du coup ça cartonne !
Pour moi la zebritude, pour reprendre les termes de Jeanne Siaud Facchin, c'est une intelligence plutôt qualitativement différente que quantitativement.
Pour reprendre les termes d'un spécialiste que j'ai vu, "en fait, vous en êtes au point qu'on peut dire que vous n'êtes tout simplement pas de cette planète".
bah oui mais laquelle du coup ??? Rolling Eyes

Pierre81
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 08/11/2016
Localisation : uniquement quand j'utilise Waze

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est ici qu'on se présente ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum