Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Page 3 sur 23 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 17:47

 L’adulte surdoué. Apprendre à faire simple quand on est compliqué


L’adulte surdoué. Apprendre à faire simple quand on est compliqué


Monique de Kermadec. Albin Michel, 2011, 184 p., 14,90 €



Benoît Richard




[size=12]Article modifié le 20/05/2014



[/size]


Les adultes surdoués sont parmi nous, et nous ne les voyons pas. Hyper intelligents, hyper lucides, hyper sensibles, ils sont loin de l’image que l’on peut s’en faire, et peuvent même générer des a prioridéfavorables. Ayant tout compris avant les autres, ils peuvent passer pour des donneurs de leçons qui s’ennuient facilement ou ennuient les autres, avec leur façon de ne rien voir comme tout le monde, ce qui constitue pourtant une source majeure de leur créativité. Ces empêcheurs de penser en rond représenteraient plus de 2 % de la population, une minorité certes, mais suffisamment forte pour concerner un nombre non négligeable de personnes. Non seulement ils se cachent, mais ils auraient un don particulier pour être malheureux.
D’où vient ce manque d’aptitude apparent au bonheur, alors qu’on pourrait croire que la grande intelligence ouvre des possibilités plus nombreuses de réaliser ses rêves ? Il existe désormais beaucoup de recherches et d’ouvrages sur les enfants surdoués. En revanche, très peu sur les adultes. Si les enfants bénéficient aujourd’hui d’une attention et de possibilités de suivi particuliers, les adultes, eux, sont d’une époque qui les a largement ignorés, niés et surtout pas compris. Le voilà, leur premier malheur : l’incompréhension face à leur différence. En êtres très intelligents qu’ils sont, les surdoués déploient des stratégies d’adaptation, mais pas toujours de façon heureuse… surtout pour eux. 

L’auteure décèle 4 types de réponses : l’adhésion, c’est-à-dire aller à la rencontre de l’autre, quitte à passer pour quelqu’un d’ordinaire, voire de tout à fait médiocre ; l’évitement, soit se réfugier derrière le label « d’intello, de nerd », sorte d’oasis identitaire noyé dans un immense désert affectif ; le compromis, un donnant-donnant difficile à mettre en œuvre, mais qui permet de s’épanouir tout en déployant ses qualités ; et enfin la recherche de sa tribu, notamment au sein d’associations de surdoués, une réponse qui a les limites de ses avantages (on reste entre soi, sans obligatoirement se sentir plus proche des autres).

On le voit, la grande intelligence est loin de conduire naturellement au bonheur, bien au contraire. La majorité des surdoués développe paradoxalement un manque de confiance en soi, un sentiment d’éternelle imposture et un mal-être qui peut aller jusqu’à la dépression sévère. 

Ceux qui s’en sortent le doivent en grande partie à un entourage qui a su les accompagner dans leur différence. 

La source du malaise identifiée par l’auteure, c’est une construction déséquilibrée entre son être réel (le moi) et celui qu’on donne à voir aux autres (le faux moi, le moi en représentation). 

Du fait de leurs talents hors du commun, l’écart entre moi et faux moi est tel chez les surdoués que le second peut vampiriser le premier. Au fil des ans, nombre de ces hauts potentiels, appelés à développer une créativité, des activités et des innovations hors du commun, construisent une vie qui n’est pas la leur, qui étouffe leurs qualités, et qui tourne progressivement à la médiocrité, au vide, voire carrément à l’effondrement, parce qu’un tel poids, avec son lot de souffrances, est trop lourd à porter. Et ça ne s’arrange pas avec l’âge, au contraire. Quand on est « trop », on est « trop », et le temps ne fait rien à l’affaire…

L’auteure encourage donc les personnes qui se reconnaîtraient dans de tels portraits à consulter, pour trouver l’appui nécessaire au rééquilibrage de leur personnalité. Elle prône le recours à la psychologie positive, courant récent basé sur la recherche du bonheur, pour apprendre à ces doués en tout la seule chose qui leur soit inaccessible : être heureux comme un simple. 

http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/l-adulte-surdoue-apprendre-a-faire-simple-quand-on-est-complique_sh_27913

---------------------------------------------------------------------------



Lyrics
J'étais hissé sur des épaules
Sous ces galaxies gigantesques
Je rêvais en tendant les paumes
De pouvoir les effleurer presque
Ça explosait en fleurs superbes
En arabesques sidérales

Pour faire des bouquets d'univers
Moi, je voulais cueillir ces étoiles

On allait aux feux d'artifice
Voir ces étoiles de pas longtemps
Qui naissent, qui brillent et puis qui glissent
En retombant vers l'océan
Et ça fait des étoiles de mer
Ça met dans les yeux des enfants
Des constellations éphémères
Et on s'en souvient quand on est grand

Dans le ciel vibrant de musique
Je voyais naître des planètes
Jaillir des lumières fantastiques
Et tomber des pluies de comètes
Je m'imaginais amiral
Regardant voler mes flottilles
J'ai fait des rêves admirables
Sous ces fusées de pacotille

On allait aux feux d'artifice
Voir ces étoiles de pas longtemps
Qui naissent, qui brillent et puis qui glissent
En retombant vers l'océan
Et ça fait des étoiles de mer
Ça met dans les yeux des enfants
Des constellations éphémères
Et on s'en souvient quand on est grand

Puis sous les cieux incandescents
Quelqu'un refaisait mes lacets
Je voyais des adolescents
Au loin, là-bas, qui s'enlaçaient
Ça laissait dans mes yeux longtemps
Des traînées de rose et de vert
Je voyais dans mon lit d'enfant
Des univers sur mes paupières

Nous sommes comme des feux d'artifice
Vu qu'on est là pour pas longtemps
Faisons en sorte, tant qu'on existe,
De briller dans les yeux des gens
De leur offrir de la lumière
Comme un météore en passant
Car, même si tout est éphémère,
On s'en souvient pendant longtemps  cat I love you tongue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 18:09



Si mon cerveau fait des choses que je n'explique pas, est ce mon choix ? 

 un chevalier du zoodiaque pour me l'expliquer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 18:53

Alors du coup il faudrait que j’achète une télé pour pouvoir revoir comme je voyais avant... mais non, mais non, ça n'a pas été un vecteur de perturbations du tout, du tout... je vais juste avoir pas mal de personnes de forum en tête et en flashs et en mots et en phrases, ça fait du monde dans mon salon.
On m'a juste dit qu'au niveau de la zapette, si à un moment je vois traverser des zébres alors que je ne suis pas sur un documentaire animalier, je ne dois pas zapper, ce n'est pas un problème de chaîne ni de câblage et je ne dois pas aller me "percher" sur l'antenne pour tenter de capeuhter là je dois consulter (et on parle pas de l'horoscope dans le programme télé).
Si j'avais su que la tv me serait si utile pour pouvoir prendre du recul, je ne l'aurai pas jeté y'a 10 ans.
Et sinon ça va ? ben oui j'envisage juste de faire agrandir le salon et de te mettre la tv loin loin loin au fond de la pièce, histoire de bien voir tout ça avec beaucoup de recul. Au moins 25 mètres de salon, j'ai pas intérêt à laisser la zappette à coté de la télé, je pourrais louper un bout d'émission de mon fauteuil....
Encore que, je savais pas, ça tombe j'ai un don pour changer les chaînes. confuse si je n'ai pas su à une époque faire des phrases tout à fait structurées, j'étais comme une mite au logis, et j'avais pas pensé à apprendre le grec, ce qui serait drôle c'est comme du coup j'ai retardé l'appel chez le plombier, si ce papa débarque..... je vais immédiatement taper sur google, je vis des histoires compliquées avec .... mon plombier... dont je crois que le fils est surdoué ....
on s'en est sorti hein Smile on sait pas encore bien comment mais au pire on ira écrire dans pourquoi ? dans humour et détente. 
je suis même émue quand je vois le programme Telé z chez mon marchand de journaux. il faut que je pleure devant. si je dois dire c'est parce que..... je vais noyer le chien en disant qu'un Raymond ça m'a toujours émue....
heureusement que le forum ne m'a jamais dit je vais lire dans ta tête, prends une carte....  je serai allée où ? tous les chemins mènent à ZébraRome Smile et ses fils sont pavés de bonnes intentions.
je suis contente d'avoir eu une vie simple pour pouvoir avoir pu venir l'expliquer simplement ici Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 18:56

L'historien s'appelle Du repaire, du repère, ça s'invente pas Smile

Oui oui c'est ça une vie intérieure très riche, c'est cela, je n'aurai pas résumer mieux. Heureusement qu'il y a sur terre des personnes intelligentes et cultivées, j'aurai fini .... con....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 19:05

Merci ! Merci ! Merci ! Merci ! Pour Toi Pour Toi Pour Toi Pour Toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 19:58

Pour moi un petit bouchon de 14 ans, doué ou pas, ça reste un bouchon de 14 ans. Ect. Avantage ou pas ? une découverte tardive ? dans le fait de pouvoir visualiser à qui on parle uniquement avec des mots ? Je pense que c'est cela qui devait me donner un coté larmoyant Smile que je vais garder bien évidemment. La sensibilité, l'hypersensibilité entre d'autres choses est à mes yeux un atout et un don très précieux. J'ai du lire tout le monde ici en m'imaginant les personnes comme une spectatrice d'émission télé.
Du coup me retrouver un jour aussi avec les formes qu'on peut mettre dans une émission télé pour désormais devoir la regarder deux fois parce que j'ai plein de choses qui me reviennent d'ici et qui passent en même temps Smile C'était pas mon choix mais en tout ca c'est mon histoire et ça se discute pas Wink
-et ta vie ça va ? 
- oui oui c'est la fête et feux d'artifice tous les jours, c'est encore plus trop génial qu'avant, mieux vaut des  Razz et des  cat et des  bounce dans mes phrases désormais que des phrases entrecoupées de  Amour et  Bear hug et de  SOS Pleure Pleure Pleure Pleure Bouhouhou Bouhouhou Bouhouhou Triste Triste Triste Rougit Rougit Rougit Non désolé Non désolé Non désolé, il me fallait de nouveau continuer à poursuivre une vie d'adulte et me tenir encore comme si j'étais filmée Smile dans la norme sinon on m'aurait trouvé à mon grand age avancé, bizarre  Winner Yahoo ! Hourra ! Fou Bublegum Bublegum Bublegum Hamster Devoir montrer subitement mon hamster comme ça devant tout le monde .... cela aurait été gênant et comme il milite contre l'épilation.
Il va quand même me falloir encore un temps d'adaptation Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 20:07



Boris ? si tu es là ? tu me préfères avec ou sans la perruque ? pour ta prochaine conférence ?  jocolor elephant flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2016 - 20:13

et là le monsieur a toqué à la porte et m'a dit : ça vous dit une tite réunion, y'aura du zan, alors j'ai demandé le style de musique, et il m'a fait écouté ça : 



alors j'ai dit non, j'aime pas ce disco là, il est un peu rayé, et je suis assez basique mais d'instinct j'ai comme un doute Wink



si j'ai casimir vosla en cours en septembre, je vous raconterai hein  Razz qui joue en première base ? ben on sait pas mais il joue bien du piano Smile et moi je sais ce qui pense entre deux phrases d'anglais  Razz

la vie réelle est une vraie mise en situation  Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Ven 15 Juil 2016 - 11:07

Vous le connaissez bien sûr, vous travaillez peut-être avec lui en ce moment, il se plaint, se lamente, critique, blâme… comme s’il regardait toujours le monde de manière négative*. L’emmerdeur, c’est aussi bien 

le pinailleur, l’éternel insatisfait, l’anxieux, le coupeur de cheveux en quatre, le colporteur de rumeurs, la langue de vipère, ou le manipulateur, le menteur, le mythomane, le boudeur casse-pieds sans oublier le paranoïaque méfiant et hostile, ou le pervers qui déverse son fiel… 

Et il vous excède, vous fatigue et abuse de votre temps. Autant apprendre à composer avec lui en restant poli mais ferme, pour contenir et dépasser sa négativité envahissante. 7 façons d’éconduire l’emmerdeur et de l’orienter vers un comportement positif. L’emmerdeur : comment vous en débarrasser avec tact.


1 – Etre empathique


Quand un collaborateur commence à vous parler avec des propos négatifs, reconnaissez d’emblée sa difficulté, donnez-lui acte de sa douloureuse situation et changez de sujet. Vous pouvez répondre aussi avec chaleur et lui faire part de votre sympathie dans ce qui lui arrive, et embrayez vite sur une idée ou une action positive à mener.

En fait comme le doué fait de l'empathie naturellement, il faudrait ne pas le faire Smile Pour ne pas mettre le pied "dedans".

2 – Le complimenter


Sans insister sur son comportement négatif, vous pouvez le complimenter sur sa façon de gérer une récente situation. Il vous appartient de voir le verre à moitié plein et de lui communiquer cette vision pour qu’à son tour il se l’approprie.  Cela peut changer du tout au tout la physionomie de vos échanges et amener la conversation sur un sujet plus positif.

Evidemment si un doué est perfectionniste, il va démarrer par la critique pour aider et il est donc déjà à coté.

3 –  Lui apporter une solution 


Peut-être que, vous aussi, vous avez connu les déboires qui bouleversent la personne négative. Pour créer une proximité, vous pouvez lui confier que vous avez connu pareille déconvenue et mettre l’accent sur le résultat positif que vous avez obtenu en ayant recours à telle personne ou telle solution. Et lui proposer de lui communiquer ses coordonnées.
Comme un doué peut déjà sans s'en rendre compte avoir donner dix idées ou solutions en une seule phrase rien qu'en communiquant..... il creuse et approfondit déjà à cette étape. De plus il peut avoir alors déjà été capté comme tel et en pensant aller dans le sens de se protéger et de se débarrasser du gêneur, en fait il l'a déjà attaché à lui pour la vie  Razz il s'est inscrit dans l'esprit de l'autre personne même à l'insu de son plein gré, à chaque problème, l'autre personne l'aura dans son raisonnement qui lui dira de suite : vas voir untel il sait tout, il aura la solution, de fait il ne cherche même pas  Razz (quand on se dit : mais pourquoi moi ?  Razz)


4 – Emettre une hypothèse


C’est une sorte de ballon d’essai pour l’amener à réfléchir dans la mesure où certains n’ont souvent aucune idée de leur comportement négatif ou de l’image peu valorisante qu’ils donnent malgré eux. Vous pouvez avec prudence avancer l’hypothèse de sa fatigue ou  d’une mauvaise passe physique ou psychologique pour assumer les responsabilités qui lui sont confiées. Selon sa réaction, vous adapterez vos propos, mais vous vous serez donné une occasion de vous expliquer.
lecture recommandée Managers : attention aux mots qui tuent
Pareil, du coup c'est inversé aussi, le doué en a déjà emis 250, donc à la 251ème il s'étonne que l'autre lui dise : bon c'est bon et s'offusque du non remerciement. De plus comme c'est souvent bien plus qu'une hypothèse si vous avez été repéré comme bon analyseur, vous penvez émettre une hypothèse, alors que l'autre le perçoit comme une analyse.


5 – Proposer votre aide


Peut-être que celui qui se plaint fait ainsi un appel à l’aide. Nombreux sont ceux qui  ont du mal à la demander directement, craignant de paraître incompétent, vulnérable ou inefficace. Et leur façon de vous lancer un SOS se traduit par une attitude de plainte et de négativité, alors qu’en fait ils attendent que vous leur apportiez votre soutien sans l’avoir officiellement sollicité.
Lecture recommandée  Le bon manager apporte du bonheur à ses collaborateurs
En fait à mon avis non du coup. attendre la demande, voir si on doit et on a envie. et ne pas se poser de questions ou en poser s'il n'y a pas de formulation claire. Ca évite de se poser des questions et de se mélanger les pinceaux, les ressentis, les mots, les sensations.


6 – Changer de sujet

Prenez acte de ses propos et de ses doléances, et passer à un sujet plus positif. Montrez que vous avez bien compris le message, émettez des encouragements et votre confiance qu’il va trouver la solution, et passez directement à un autre sujet.
Et donc ne pas en avoir déjà à l'insu de son plein gré aborder 12000 en arborescence, on est déjà dans 12000 sujets donc pour reculer, bon courage  Razz


7 – Limiter votre disponibilité


Si vous en avez assez d’être celui qui recueille les jérémiades, vous devez fixer des limites pour ne pas vous laisser prendre dans ces excès. Faites preuve de diplomatie, utilisez un ton neutre, dépourvu d’animosité, de colère, ou d’exaspération et dîtes-lui que ce sujet ne vous intéresse pas ou ne vous concerne pas, ou que vous n’avez guère de temps pour écouter ses lamentations. Préservez votre tranquillité d’esprit et votre  productivité, en limitant le temps que vous lui  consacrez, en arguant de vos obligations.  Gardez une attitude posée et sereine pour éviter de plonger avec lui dans le dépit ou le désespoir, et  mieux contourner ses débordements, et mettez le focus sur un sujet positif.
*Et cela prend différentes formes : doléance, plainte, complainte,  gémissement, grogne, médisance, jérémiade, pleurnicherie, déploration, grief, lamentation, récrimination…



en ayant donc bien veiller à ne pas s'être inscrit comme "psy", "disponible" "sais tout" "dénoues tout" "gentil" "fais vite donc il a le temps et résouds vite". Ce stade est largement dépassé si on a envie de dire "tu pourrais me dire merci pour la consultation"  Razz 


Lecture recommandée  Comment répondre à un comportement agressif dans le travail
http://www.cadre-dirigeant-magazine.com/manager/lemmerdeur-comment-vous-en-debarrasser-avec-tact/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Quotidienne



du recul, ne pas creuser. évidemment on ne pense pas forcément qu'il vaut se voir parfois comme un cadre dirigeant  Very Happy c'est d'autant plus complexe si on a et c'est logique du mal à se cadrer soi même en faisant la part des choses interne/externe. si soi même on remet en question le cadre dans lequel on se trouve. et qu'il faut ajouter l'interaction et donc cadrer l'autre que ce soit au boulot ou dans la vie. les choses deviennent encore plus drôles ou pas ou les deux si le cadre et l'exécutif sont tous deux doués  Razz si l'un des deux ne le sait pas, c'est d'autant plus drôle ou pas  Razz si l'un des deux ne s'en souvient plus, aussi ou pas  Razz


Comment s'ennuyer dans la vie ? Impossible  cat spéciale dédicace à ceux celles qui ont déjà réécrit le texte  Razz alors là vous avez déjà écrit un pan d'une autre histoire on ne peut déjà plus rien faire pour vous, vous êtes dans une autre histoire d'interaction avec l'interlocuteur et vous êtes en train de leur faire avancer dans sa vie à lui....


A buzz l'éclair ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Ven 15 Juil 2016 - 12:16

De l'intérêt de fait de savoir plutôt se résumer soi et se dire dans les grandes lignes et de savoir un peu ce que l'on veut dans les grandes lignes aussi .... sinon on peut rapidement se retrouver dans l'avoir voulu avec un super ami qui vous adore..... il aura rapidement faire le tour de vous et sera super content Smile pendant que vous avancerez ensuite dans votre mode de fonctionnement jusqu'à découvrir qu'en fait cette personne ne vous plaît pas du tout à vous Smile..... mais il vous aime déjà Smile alors pour lui expliquer ensuite en linéaire inversé le pourquoi du comment.... c'est un peu trop tard depuis longtemps.... de puis le début.... si de plus il faut passer par des critères de douance que l'autre ne comprend pas, alors là c'est le sommet Smile 

Je vais chercher des exemples. comme les modes de faire connaissance, s'attacher, et fonctionner sont différents.... il y a a vraiment des subtilités. Et moins on se connaît, plus on empire les choses en pensant les arranger.... le doué peut se retrouver à être totalement l'inverse du coup de ce qu'il est de bon, et de plus en culpabiliser, plus il va s'expliquer pensant arranger les choses, plus il va en fait s'enfoncer, plus il va avoir des réactions adéquates en face, plus il va s'enfoncer pour s'expliquer, et c'est l'engrenage qui finira probablement en clash et en espèce de point d'interrogation pour les deux personnes : mais pourquoi ?

En ce sens je pense que les mots s'adapter et j'ai oublié le deuxième ne sont appropriés du tout. Parce qu'un doué lui en termes d'adaptation, il fonctionne soit en global et ça c'est pas à faire avec tous et il a plusieurs niveaux ou modes d'adaptation.

Je vais aller chercher des mots dans le domaine électricité et prise de courant. C'est l'histoire du doué électricien qui arrive en mode multi prise en communication .... si il y a 6 entrées et qu'il les connecte tous en même temps, et que l'autre est à essayer se de brancher sur la première....

J'ai bien aimé cette émission d'un on voit bien que ces personnes ont l'air "normal", deux ça me fait bizarre de me dire un truc du genre du coup "mais je sais ce qui se passe peut être dans leur tête".

Ca me rappelle Franck qui m'avait de m'avoir lue, "je sais comment tu fonctionnes" comme quand ce monsieur explique son espèce de fonctionnement en mode "rétroprojecteur". On voit bien du coup les efforts qu'il fournit et le fait qu'il "traverse" ses talents pour pouvoir communiquer. Là se trouve mon mode "cheval" Smile 

Aussi tenir compte du mode "confidence", des personnes ont pu me dire des choses, probablement parce que je suis donc douée, selon les schémas de vie dans lesquels on se trouve, on peut omettre ce détail qui en fait en est un "énorme" et il peut être interprété différemment et pas à bon escient, un doué va avoir un comportement particulier avec un autre doué, si on est dans une configuration où il doit avoir le même comportement avec tout le monde, il faut veiller à cette subtilité de part et d'autres.

deux doués qui ne se connaissent pas peuvent donner l'impression à l'extérieur qu'ils sont même limite "intimes". Ce n'est pas grave mais c'est à savoir.

comme pour les synchro bizarres. à chaque fois que j'ai croisé un doué inconnu dans un endroit, la fois d'après on arrive en même temps. évidemment pour certains exemples, si j'arrive à une demie seconde après un gars en couple, il ne faut pas que je m'étonne que la jeune fille en face ait des doutes et que je fasse sauter l’ambiguïté de suite si un "c'est marrant vous êtes arrivés ensemble, vous vous êtes appelés ?"  sortir à ce moment une boutade est un risque que l'on prend ou pas en fonction du fait d'assumer les conséquences ensuite plus tard.

"oui oui on sort d'une sieste crapuleuse, comme chaque jeudi" Smile..... !!!! si la personne en face prend au pied de la lettre, 15 jours après on peut se retrouver dans un schéma où on vous sortira : alors cette sieste crapuleuse ? si vous êtes une fille, et si la personne en couple ne s'entend pas bien avec sa copine, justement, vous venez de gagner une sieste crapuleuse !!! elle est pas belle la vie ?

il peut y avoir par exemple un système de compréhension immédiat d'une blague en deux mots, une personne peut de fait se sentir écartée rien que par ça et se sentir très con. quand c'est fait c'est trop tard. Ca restera interprété comme une promiscuité. si elle est, ça va, si il ne vaut mieux pas, mieux vaut ne pas sortir sa blague.

Dans une configuration à trois personnes (ce qui est différent d'un plan à 3 hein) si il y a deux doués dont une fille, et une fille en face qui ne l'est pas, les deux doués pourront s'expliquer autant qu'ils le veulent, en face ça restera comme : il y a un truc entre eux. De là doit provenir ma "fanitude" des cadres. Blesser sans s'en rendre compte pour de plus ne pas pouvoir réparer, c'est l'enfer. Et ça peut devenir l'enfer pour soi, parce que du coup on peut avoir l'impression de perturber partout et sans savoir où, quand, comment.

Comme le fait de pouvoir prendre alors toutes les places, si on a pas sa place de base, plus personne ne s'y retrouve dans un gros imbroglio.

Là où des personnes à fonctionnement mental normal vont vivre des choses donc simples et bien rangées d'office, un douté va parfois soit devoir tout décomposer en drôles de strates et parfois sans les boites de rangement adéquats ou alors s'embrouiller et dire : oh pis merde, la terre entière m'emmerde, allez vous faire f.... et passer pour un caractériel qui veut pas s'expliquer et qui veut pas parler. De plus si l'autre est sympa, il va le poursuivre pour l'aider..... !!!!! c'est à ce moment là où le doué peut déraper dans le médiocre.... effectivement.... surcharge d'infos, montée de tension, tout son corps s'emballe et il devient Hulk Smile pas pour un autre doué qui lui comprendra ce qui se passe.... si le deuxième du coup se met en plus à expliquer..... ça fait deux qui essayent d'arranger face à une personne qui se retrouve devant deux Hulk !!!!! qui lui semblent bien soudés contre lui Smile 

si des expériences de ce type ne sont pas vécues une fois en live, il est impossible de comprendre. l'effet qu'on fait, son fonctionnement, le fonctionnement des autres. je me demande du coup si un doué ne peut pas se retrouver du coup tout seul enfermé et en s'enfermer encore plus pendant qu'il réfléchit à comment s'ouvrir pour sortir, c'est quasi une des premières choses à laquelle j'ai pensé en lisant ces bouquins.

En fait quand je parlais de "traduction" pour x raisons, je peux me dire d'un coté que le doué que je sais à quel point il est intelligent est en train de se dire à quel point l'autre est con tout en même temps me dire que celui qui est le con de l'histoire est en train de se rendre compte à quel point il n'est pas à niveau.... mais comme pour x raisons j'ai rapidement pris le rôle de celle qui curieusement parle du temps .... ce fut drôle de lire que des doués n'aiment pas parler du temps Smile 

comme parfois un doué qui se connaît mieux peut en faire flipper un autre encore plus en voulant le rassurer Smile 

conclusion du jour, un doué peut être l'être le plus adorable du monde et le truc le plus chiant du monde et je peux le passer d'un stade à l'autre en deux secondes, et vice versa.

les doués peuvent être parfois très vaches entre eux, "meuh non, absolument pas"  tongue cat et encore toi public tu n'es pas une fille, tu rates des choses, donc être doué ça n'est pas grave, mais il faut être bien au courant Smile et maîtriser ses prises.

Des fois faut pas recomposer, décomposer, il est même des fois où il vaut mieux accepter d'être un défaut Smile dans l'esprit d'une personne.

Voir en mosaïque c'est bien, voir en mosaïque rangée c'est mieux. et les fonctions c'est bien, ça met du vecteur ou pas dans les équations.

et donc si en deux minutes on peut faire du bien à quelqu'un en lui disant même si on sait pas où, et lui non plus, ça semble être une histoire de pelotes de laine, un seul élément peut raccommoder un fil qui raccommode toute la pelote, du coup personne ne sait dire où mais au fond on s'en fout, l'important c'est le mode "cajoline" du coup.



Tricotin, et mon luc c'est du poulet ? Détricotes, hein, ou pas  cat.

Le bug c'est quand tout vient en même temps. A retardement on comprend mieux pourquoi tout ça ça peut évidemment pas rentrer dans une seule phrase. C'est vouloir soi même essayer de se faire entrer l'entonnoir dans le mauvais endroit du tuyau.

Il faut vraiment avoir un panel A site et B site. sinon on reste contre le trou au milieu du vinyle et ça tourne en sillons et on reste en mode "faudra que je trouve un mot pour ce mode là".

quelqu'un fonctionnant mentalement autrement donc peut voir un propos d'un autre comme une rayure qui fait bugger les sillons de sa chanson de la vie.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Ven 15 Juil 2016 - 12:19



Mais arrêtes de faire ton doué, on dirait un gamin de 5 ans. Tu peux pas mettre un cd dans une chaîne cd "comme tout le monde :"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Ven 15 Juil 2016 - 12:31



tu te poses vraiment trop de questions et t'es vraiment décalé et tu te compliques la vie et t'es pas moderne, limite ringard Smile tu ne te simplifies pas la vie. oui mais ceux qui achètent des cds c'est des moutons Smile modernes. après on voit le rapport entre être un mouton noir ou un fan de vinyles...

qu'il est con lui il invente pour nettoyer des trucs qui se vendent même plus, il a vraiment du temps à perdre Smile et rien d'autre à penser que rêver avec un air bête, t'es dans la lune ou bien ? tu veux bien revenir à des choses plus terre à terre ! Mettre la table par exemple Smile Ca c'est concret au moins Smile 

Je le créerai, un jour, je le créerai et paf.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Ven 15 Juil 2016 - 13:13

Ne pas "arborer" son émotion. Ne pas la développer verbalement, ne pas tenter de la traduire.

Tout mettre dans "je suis touchée" "je suis émue".

Sauf si besoin ou obligation ne pas vivre dans un environnement trop normé si on est trop hors normes.

en fait un décalage peut varier. selon l'endroit où on se trouve, le milieu, l'environnement. 

jeter ou pas la pierre pour faire des ricochets.

National 09/2004 Exercice 2 COMMENT FAIRE DES RICOCHETS SUR L’EAU ? Correction(5 POINTS) http://labolycee.org © 1. Objectif : record du monde… 1.1.(0,5) Vx (ti) = 1 1 1 1 + − + − − − i i i i t t x x VZ (ti) = 1 1 1 1 + − + − − − i i i i t t z z Vx(t2) = 3 1 3 1 t t x x − − = 120,0 040,0 44,1 48,0 − − = 12 m.s–1 VZ(t2) = 3 1 3 1 t t z z − − = 120,0 040,0 56,1 70,1 − − = – 1,75 m.s–1 1.2.(0,25) La courbe représentative de Vx(t) est une droite horizontale, on lit sur le graphique V0x = 12 m.s–1 1.3.(0,25) La courbe représentative de Vz(t) est une droite dont l'ordonnée à l'origine nous indique V0z = – 1 m.s–1 1.4.(0,25) V0 = 2 0 2 V0x V z + V0 = ²12 + (− )²1 = 12 m.s–1 1.5. Étude énergétique 1.5.1.(0,5) Système: pierre Référentiel: la rive référentiel terrestre considéré galiléen E = Ec + EPP ∆E = ∆EC + ∆EPP L'altitude de la pierre est considérée comme constante au cours de ce premier rebond. Son énergie potentielle de pesanteur ne varie pas. ∆EPP = 0 ∆E = ∆EC = 2 1 .m.v'' ² – 2 1 .m.v' ² ∆E = 0,5 × 0,10 × 11² – 0,5 × 0,10 × 13² ∆E = – 2,4 J La pierre a perdu de l'énergie mécanique au cours de ce rebond. 1.5.2. E(A) = EC(A) + EPP(A) (0,25) E(A) = 2 1 .m.v0² + m.g.z0 E(A) = 0,5×0,10×12² + 0,10 × 10 × 1,75 (0,25) E(A) = 8,95 J = 9,0 J énergie mécanique initiale 1.5.3.(0,25) E(A) = 8,95 J et |∆E| = 2,4 J après le 1er rebond: E(1) = E(A) – |∆E| = 9,0 – 2,4 = 6,6 J après le 2ème rebond: E(2) = E(1) – |∆E| = 6,6 – 2,4 = 4,2 J après le 3ème rebond: E(3) = E(2) – |∆E| = 4,2– 2,4 = 1,8 J E(3) < |∆E| La pierre n'a alors plus assez d'énergie pour continuer à rebondir. Elle effectue donc 3 rebonds. 2. Du lancer au premier rebond 2.1.(0,25) La pierre subit: son poids P , la force de frottement de l'air F , la poussée d'Archimède Π . 2.2.1.(0,25) ax = dt dVx Vx(t) = 12 m.s–1 donc ax = 0 m.s–2 az = dt dVz égale au coefficient directeur de la droite qui modélise vz(t) Pour déterminer le coefficient directeur de cette droite, on prend deux points A(t = 0 s ; Vz = –1,0 m.s–1) et B (t = 0,40 s ; Vz = –5,0 m.s–1) (0,25) az = 40,0 0 0,5 ( )0,1 − − − − = – 10 m.s–2 2.2.2.(0,25) g  ( gx = 0 m.s–2 ; gZ = –g = –10 m.s–2) et a ( ax = 0 m.s–2 ; az = –10 m.s–2) On vérifie que a = g  . 2.2.3.(0,5) La deuxième loi de Newton appliquée au système pierre dans le référentiel "rive" nous indique que P + F + Π = m. a P = m.g Donc pour retrouver a = g  , il faut que F et Π soient négligeables face au poids. 2.3.(0,5) L'énergie mécanique de la pierre est constante donc entre A et I on a ∆EC + ∆EP = 0 ECI – ECA + EPI – EPA = 0 ECI = ECA – EPI + EPA 2 1 .m.vI² = 2 1 .m.v0² – m.g.zI + m.g.z0 2 1 vI² = 2 1 . v0² –g.zI + g.z0 vI² = v0² + 2g(z0 – zI ) vI = 2 v 2 ( ) 0 0 + − g z zI vI = ²12 + 2 ×10 × 75,1( − )0 vI = 13 m.s–1 on trouve une valeur voisine de v '. 3. Les ronds dans l’eau 3.1.(0,25) Il s'agit d'une onde transversale, la direction de propagation de l'onde est horizontale tandis que la direction de la perturbation créée par la pierre est verticale. 3.2.(0,25) L'onde parcourt 0,24 m pendant une durée de 20∆t sa célérité vaut v = 3 20 10.40 24,0 − × = 0,30 m.s–1 

 http://labolycee.org/2004/2004-09-National-Correction-Exo2-Ricochets-5pts.pdf

Heureusement qu'il y a des personnes simples pour expliquer simplement et avec un langage simple des choses simples hein ?  Wink

Etre déjà au premier rebond ou au 250 ème alors que l'autre n'est pas encore au lancer.















Ne pas arriver à péter les plombs, acheter des fusibles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Ven 15 Juil 2016 - 13:29
















Plus on comprend, moins on a peur, et plus on fait donc peur à celui qui n'a rien compris, ou n'a jamais dépasser sa peur.

La connaissance pour rapprocher et non pas pour éloigner. Le mode "basique" "passe partout" ne doit pas être régressif.

Faire des choses "perchées" mais dire avoir les pieds sur terre.....

Toutes choses mises en lien de façon cohérente peut sembler un bug à l'extérieur.

Visualiser des pièces pour suivre l'autre et voir s'il nous suit. Ne pas faire visiter la maison autrement qu'une pièce à la fois, ce n'est pas pour certains être une boule à facettes mais un puzzle, n'être donc pas un puzzle, tout le monde n'a pas envie de devoir faire un puzzle n'importe quoi n'importe quoi.






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 11:02



Colibri.... quand même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 11:08



Parfois petit, parfois grand, comme un contrat avec soi en alternance. Régénérer et ressourcer le modèle de base pour mieux faire fonctionner les paramètres polyvalents...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 11:35

La Con fédération ?.... Alors on mettrait à la tête ? oui mais dans quel sens ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 12:52

https://books.google.fr/books?id=EgZFDAAAQBAJ&pg=PT105&lpg=PT105&dq=puiser+dans+des+ressources+positives&source=bl&ots=IgxjPOCKSp&sig=djXeGcxqjj6JyKVRwduz_aMFVbI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjb2OTR8vfNAhXMLcAKHRuTCIYQ6AEIHjAA#v=onepage&q=puiser%20dans%20des%20ressources%20positives&f=false

-------------------------------------------------------------

L'approche Centrée sur la Personne (ACP)

Une façon d'être qui fait confiance en la tendance directionnelle constructive de l'être humain vers un développement plus complexe et plus complet.







De la non-directivité à l'
Approche Centrée sur la Personne
(ACP)

Texte de Carl Rogers
Traduction Olga Kauffmann
Sous-titres Yves Le Petit-Laborde 

Qu'est-ce que je veux dire par une approche centrée sur le client ou une approche centrée sur la personne ?

Pour moi, celà exprime le thème fondamental de toute ma vie professionnelle, car ce thème s'est clarifié à travers l'expérience, l'interaction avec les autres et la recherche.
Ce thème a été exploité, et trouvé efficace, dans de nombreux domaines différents jusqu'à ce que la vaste étiquette d'Approche Centrée sur la Personne eût paru la plus descriptive.
L'hypothèse centrale de cette approche peut se résumer ainsi : 

"Chaque individu a en lui des capacités considérables de se comprendre, de changer l'idée qu'il a de lui-même, ses attitudes et sa manière de se conduire ; il peut puiser dans ces ressources, pourvu que lui soit assuré un climat d'attitudes psychologiques "facilitatrices" que l'on peut déterminer."

Trois conditions constituent ce climat favorisant le développement, qu'il s'agisse d'une relation entre le thérapeute et son client, le parent et l'enfant, le leader et le groupe, le professeur et l'élève ou le directeur et son équipe..
Les conditions s'appliquent, en fait, à toute situation dans laquelle l'objectif est le développement de la personne. (...)

1 - La congruence

Le premier élément porte sur l'authenticité ou congruence.
Plus le thérapeute est lui-même, ou elle-même, dans la relation, n'affichant pas de façade professionnelle ou d'image personnelle, plus grande est la probabilité que le client changera et se développera d'une manière constructive.
Celà veut dire que le thérapeute est ouvertement les sentiments et les attitudes qui coulent en lui, sur le moment.
Il y a un état d'unification, ou congruence, entre l'expérience émotionnelle en cours au niveau des tripes, la conscience de cette expérience et ce qui est exprimé au client.

2 - La considération positive inconditionnelle

La seconde attitude importante pour créer un climat favorisant le changement est l'acceptation ou l'attention, ou la considération : le regard positif inconditionnel.
Celà veut dire que lorsque le thérapeute fait l'expérience d'une attitude positive, exempte de jugement, acceptante envers ce que le client est sur le moment, quoi que ce soit, alors le mouvement thérapeutique, ou changement, est plus probable.

Celà demande la volonté du thérapeute de laisser le client être le sentiment qu'il est en train de vivre, quel qu'il soit : confusion, ressentiment, peur, colère, courage, amour ou orgueil.
C'est une attention non possessive.
Lorsque le thérapeute accepte le client d'une manière totale plutôt que conditionnelle, un mouvement en avant est probable.

3 - L'empathie

Le troisième aspect facilitateur de la relation est la compréhension empathique.
Celà veut dire que le thérapeute sent exactement les sentiments et significations personnelles que le client est en train d'expérimenter et qu'il communique cette compréhension acceptante au client.
Quand le fonctionnement est à son meilleur niveau, le thérapeute se trouve tellement immergé dans le monde privé de l'autre, qu'il ou qu'elle peut non seulement clarifier les significations dont le client est conscient mais même ceux se trouvant juste au dessous du niveau de conscience.
Ce type d'écoute, très spéciale, active, est l'une des forces les plus puissantes que je connaisse pour favoriser le changement.

L'évidence

Il y a une accumulation de preuves, progressivement produites par la recherche, qui, en général, soutiennent l'idée que lorsque ces conditions facilitatrices sont présentes, des changements dans la personnalité et le comportement interviennent vraiment.
Cette recherche a été poursuivie dans ce pays, et dans d'autres, de 1949 à ce jour.
Des études ont été faites sur les changements d'attitude et de comportement dans le domaine de la psychothérapie, dans l'éducation, sur l'aptitude à l'apprentissage, et sur le comportement des schizophrènes.
En général, ces études sont une confirmation.

La confiance

La pratique, la théorie et la recherche précisent clairement que l'Approche Centrée sur la Personne repose sur une confiance de base en la personne.
C'est peut-être son point de différence le plus aigu avec la plupart des institutions dans notre culture.
Dans l'éducation, le gouvernement; les affaires, une bonne partie de la vie de famille, de la psychothérapie, tout est pratiquement basé sur une méfiance en la personne.

L'individu est vécu comme incapable de choisir des buts qui lui conviennent, aussi doit-on les lui fixer.
Et on doit le guider vers ces buts, car autrement il pourrait s'écarter du chemin choisi.
Les enseignants, les parents, les superviseurs développent des procédures pour s'assurer que l'individu progresse vers le but choisi ; examens, contrôles, interrogations sont quelques unes des méthodes utilisées.
La personne est vécue comme un être foncièrement pêcheur, destructeur, paresseux ou les trois à la fois. Et cette personne doit constamment être surveillée.

Mais l'Approche Centrée sur la Personne repose sur la tendance à l'actualisation, présente dans chaque organisme vivant : la tendance à l'éclosion, au développement, à la réalisation de tout son potentiel.
Cette façon d'être fait confiance en la tendance directionnelle constructive de l'être humain vers un développement plus complexe et plus complet.
Notre but est de libèrer cette tendance directionnelle.

http://acp.epanouissement.net/page2/page2.html
----------------------------------------------------------










Rufo t'es trop, Rufo t'es beaucoup trop, for fée, t'es illimité.... (plus aucune borne à aucune limite, sois borné, émules Smile



Mais trop, c'est trop ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 12:59

Carl Ransom Rogers
Psychologue américain
(Oak Park, Illinois, 1902 - La Jolla, 1987)
Il est élevé dans une famille très stricte et très religieuse, isolée à la campagne et occupée à l'exploitation scientifique d'une ferme.
Il mène seul ses propres cultures et élevages expérimentaux et s'initie ainsi très tôt à la méthode scientifique.
Il commençe des études agricoles avec un professeur très attaché à l'application des faits, de préférence à l'acquisition de connaissances encyclopédiques.
Puis décide d'abandonner la science agricole pour le pastorat.

Il entre au "Union Théological Séminary" en 1924 où il reste 2 ans.
Mais, dit-il
"je ne pourrais pas agir dans le cadre d'une doctrine religieuse qui me serait prescrite.(...). J'eus le désir de travailler dans un domaine où je serais sûr que ma liberté de penser ne serait pas restreinte."

Il s'oriente vers la psychologie, et entre à l'Ecole Normale comme interne à l'institut d'orientation psycho-pédagogique.A la fin de son internat, il trouve un poste au "Child study department" de l'association pour la protection de l'enfance à Rochester, New-York.
Il dit :
"Ce fut du point de vue professionnel une période d'isolement relatif pendant laquelle mon seul souci était d'augmenter mon efficacité à l'égard de nos clients. Nous étions obligés d'accepter nos échecs comme nos succès, ce qui nous forçait à apprendre. Le seul critère que nous employions en tant que méthode de traitement dans nos rapports avec les enfants et avec leurs parents étaient : "Est-ce que celà réussit ? est-ce efficace ?"
Je commençai alors peu à peu à formuler mon point de vue à travers mon travail quotidien."

L'observation de ses échecs et de ses succès le conduit à remettre en cause la doctrine psychanalytique freudienne et la conduite directive des entretiens cliniques.
Il dit :
"Je ressentis que c'est le client lui-même qui sait ce dont il souffre, dans quelle direction il faut chercher, ce que sont les problèmes cruciaux et les expériences qui ont été profondément refoulées. Je commençai à comprendre que si je voulais faire plus que démontrer mon habileté et mon savoir, j'aurais à m'en remettre au client pour la direction et le mouvement du processus thérapeuthique."
Il se sent loin des psychologues classiques et s'oriente vers le travail social, proche des assistantes sociales psychiatriques.

Il travaille au sein de l'association américaine de psychologie appliquée, est reconnu comme psycho-sociologue, et donne des cours à l'Institut de psychologie de l'université, sur la façon de comprendre et de traiter les enfants difficiles.
En 1940, suite à la publication de son livre "Traitement clinique des enfants difficiles", il est nommé professeur titulaire à l'université d'Ohio.

Il prend alors conscience d'avoir élaboré une théorie très personnelle au cours de son expérience, par laquelle il se trouve au centre des critiques et de la controverse.
Il passe 5 ans à Ohio, puis 12 à l'université de Chicago, et 4 à l'université du Wisconsin. 

Il dit :
"Je me suis habitué à être sans cesse attaqué, mais je continue à être étonné par les réactions que suscitent mes idées. Je suis conscient de les avoir toujours énoncées comme sujettes à révision (...) et pourtant mon point de vue a soulevé de la part des psychologues, conseillers psychologiques et enseignants, des critiques virulentes et méprisantes.
Leur fureur s'est un peu calmée (...) mais elle a été remplacée par celle des psychiatres, dont quelques-uns voient, dans mes méthodes, une forte menace contre leurs principes les plus chers et les mieux établis."

Malgré toutes ces résistances, l'A.C.P. s'est largement installée dans les institutions sociales, où ses idées novatrices sont de plus en plus prises en compte.

http://acp.epanouissement.net/page1/page1.html


----------------------------------------------------------------------
Où l'on découvre qu'il existe des assistantes sociales psychiatriques...

Et dire que pendant que tu avances, ce que tu suis avancent aussi, les gens intelligents sont usants..... mais toujours devant....

Un jour lièvre, un jour tortue  cat sunny bounce bounce bounce bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 13:11

Les travailleurs sociaux expriment des difficultés voire un réel malaise, du fait de l’importance grandissante de situations qu’ils ont à traiter, dans lesquelles la dimension psycho-sociale des problèmes ou le trouble psychique de l’usager sont présents, de façon plus ou moins manifestes. L’expression d’une « souffrance psychique » fortement associée à la précarité et à l’exclusion vient infiltrer le champ social et doit être prise en compte dans ses pratiques. S’il est rendu plus complexe et doit de ce fait être soutenu, le travail social demeure un vecteur essentiel de prise en charge de la souffrance psychosociale et doit être en tant que tel, mieux reconnu.

.... http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/travailleur_social.pdf

-------------------------------------------------------
Et ça vous a pris comment le fait de chercher le mot "vecteur" partout ?............ et vous voyez comme un don ? ouais, je ne sais pas à quoi il sert mais il sert.... c'est mon choix... je pense même écrire à une asso karna pour qu'on chante l'année prochaine plutôt : 

A c'vecteur c'est l'heure du 4 heures, on sera géométrique sur le minckeuh,

et toi tu te mets en route avec quoi le matin ? à 14h ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 14:14

Des fois, j'ai pas envie de relativiser, pas envie d'explication, des fois le silence, et le rien c'est bien.
Sacré sentiment d’impuissance face à une situation, qui a le don de générer une collection d’émotions pénibles: agacement, frustration, inquiétude ou découragement… dont on se passerait aussi volontiers que de devoir faire les courses le samedi.  Parce que l’impuissance à résoudre un problème, à trouver une solution, à obtenir ce que nous voulons est l’indicateur de quelque chose qui nous déplaît foncièrement: nous avons atteint nos limites.


 
Le sentiment d’impuissance au quotidien
Nous n’allons pas parler ici du sentiment d’impuissance face à des situations potentiellement traumatisantes comme la perte d’un emploi, ou de celui à tendance absolue ou existentielle annonciateur de burnout. Ceux-la nécessitent probablement un traitement plus psychologique que comportemental.
Nous allons plutôt nous intéresser à nos réactions émotionnelles face ces circonstances qui constellent nos quotidiens professionnels, mais aussi personnels, de sensations de blocage, d’être entravé pas l’impression de ne pas disposer des moyens nécessaires pour accomplir une tâche ou obtenir quelque chose d’important à nos yeux. Bref, ces situations qui nous laissent comme une fleur de printemps prise dans les glaces d’une neige tardive.
Ce sentiment d’impuissance nous renvoie à une incapacité morale, relationnelle ou opérationnelle de faire face à la situation, qui grignote goulûment l’estime de soi, et nous l’avons tous croisé un jour:
– Vous avez attendu une plombe sur la hotline de votre FAI et vous vous retrouvez face à un interlocuteur qui après 38 manips et vérifs ne trouve aucune explication rationnelle à vos problèmes de connexion Internet.
– Vous avez suivi à la lettre la notice du meuble suédois que vous avez acheté le week end dernier et rien à faire, la pièce KraftSven B12 est trop grande d’un centimètre.
– Suite au contrôle technique de votre voiture, la célèbre franchise Estauto vous présente le devis: 1100 € de pièces à changer. Vous avez le sentiment confus de vous faire empapaouter, mais bon les arbres à came, c’est pas vraiment votre truc.


 
Sentiment d’impuissance et réactions épidermiques
Ça, c’est pour les  multiples petits incidents agaçants de la vie courante. Prenons à présent un exemple dans la vie professionnelle: Dupont-Durand devait vous remettre les prévisions comptables sur lesquelles reposent toutes vos propositions pour le second trimestre il y a trois jours, mais il est débordé, il a même pas commencé et la réunion, c’est demain à la première heure.
Evidemment, il peut être difficile de résister à l’envie de trépigner d’agacement et de laisser libre cours à notre colère. C’est d’ailleurs ce que nous faisons souvent dans ces cas-là, car elle a l’avantage, en s’abattant sur un contemporain qui cesse d’écouter à la première gueulante, de détourner l’attention d’éventuels quidams à l’affût de preuves de nos faiblesses. Voire peut-être de nous déresponsabiliser.
Car c’est sans doute cela qui génère toutes les émotions négatives décrites ci-dessus: le sentiment d’impuissance nous indique clairement que nous avons atteint notre seuil d’incompétence et qu’il nous faudra bien avoir recours à d’autres ressources pour trouver une réponse adéquate à la situation qui nous préoccupe.
Nous pouvons maugréer tout notre soûl et vouer le sort à des gémonies toutes piloriques: la situation nous échappe et les vociférations n’y changeront pas grand chose.
 
5 pistes pour gérer l’impuissance

1- Prendre du recul

Rappelons-nous que céder à l’expression d’une frustration pénible sur une tierce personne, si elle paraît à première vue pouvoir nous soulager, peut présenter des inconvénients majeurs:

  • Compromettre l’atteinte de nos objectifs

  • Nous faire oublier que nos émotions nous parlent de nous, qu’elles nous indiquent un besoin à combler qui ne concerne que nous.

  • Générer des tensions qui risquent plus d’ajouter le désagréable à l’inutile que de résoudre le problème


Préférons donc prendre du recul et nous pencher sur les besoins insatisfaits qui déclenchent nos réactions négatives face à la situation: voir Remparts, coursives et échauguettes, les états de défense aux émotions. Les pistes développées ci-dessous sont des moyens de satisfaire certains de ces besoins.
En l’occurence, il peut s’agir d’un besoin de développer des compétences spécifiques (opérationnelles mais aussi relationnelles, comme s’affirmer), d’accepter que nous ne maîtrisons pas tout, ou encore de faire appel à une autre personne pour nous aider (auquel cas, le besoin peut très bien être de construire une estime de soi suffisante pour accepter ses propres limites):
Quelles sont les situations qui génèrent chez vous un profond sentiment d’impuissance?
De quoi avez-vous besoin pour vous sentir mieux? 
De l’aide de qui? 
De développer quelle compétence?
D’accepter quoi?
Et comme toujours, faites preuve de bienveillance envers vous-mêmes, d’abord parce que vous êtes une personne sympa, et ensuite parce que vous malmener mène à la dévalorisation, pas à l’amélioration;)


 

2- Lâcher prise

Certaines situations sont tellement hors de notre contrôle que le sentiment d’impuissance devient peut-être le reflet d’un désir de toute-puissance qui mène à bien des déceptions: nos propres attentes vis-à-vis de nous-mêmes sont alors complètement disproportionnées et méritent d’être revisitées pour nous lâcher un peu la grappe et nous éviter rumination et auto-dévalorisation.

  • Soleil trompeur: gérer la déception

  • Bien-être: cesser de ruminer

  • Mécanismes de valorisation et dévalorisation


 

3- Retrouver le fil et agir

Reprenons l’exemple de Dupont-Durand qui n’a pas fait son boulot. Il est possible que notre colère face à l’impossibilité de faire le nôtre sans avoir les informations nécessaires viennent aussi du fait que nous n’avons pas assuré le suivi du dossier en amont. Faute de communication, nous nous retrouvons dans l’impasse et au fond, c’est à nous-mêmes que nous en voulons. Remonter à l’origine du problème pour voir comment les mécanismes se sont jouer et mettre en oeuvre une autre stratégie la prochaine fois est un bon moyen de sortir du duo infernal culpabilisation/rumination.

  • Commencez par la technique du pourquoi

  • Si nécessaire, faites une demande non violente ou assertive. Vous aurez plus de chances d’être entendu qu’en beuglant sur Dupont-durand.




 

4- Trouver des solutions

Si le point 3 est indispensable, il ne résout pas notre problème du moment: Dupond-Durand ne nous ayant pas donné ses conclusions, comment allons-nous présenter des propositions dignes de ce nom demain matin? Si la situation est délicate, elle n’est probablement pas désespérée:

  • Vous avez développé votre débrouillardise et votre créativité, elles vont vous aider à rebondir et à trouver des solutions rapides avec Dupond-Durand.

  • Vous avez travaillé l’estime de vous et êtes capable d’une affirmation de vous sereine et décomplexée, qui vont vous permettre d’aller exposer la situation à votre N+1 sans tout mettre sur le dos de Dupond-Durand, et peut-être négocier un délai avec assertivité et aller faire un tour du côté du triangle de Karpman.


 

5- Accepter ses limites et demander de l’aide

Il nous est souvent difficile de nous résoudre à demander de l’aide dans des environnements professionnels souvent perçus comme hostiles et dans lesquels admettre ses limites peut être considéré comme un aveu de faiblesse. Autant par le biais des jugements hâtifs d’autrui que par nos propres tendances à la dévalorisation, d’ailleurs, en mode “je dois y arriver tout seul sinon je suis nul/je vais passer pour un abruti”. Pourtant, connaître et reconnaître ses limites relationnelles ou opérationnelles est plutôt un preuve de caractère, le reflet d’une estime de soi qui ne craint pas le regard de l’autre, ce qui constitue une grande force et nous évite bien du stress. Si le sentiment d’impuissance vous vient d’une situation qui dépasse vos compétences, autant apprendre:

  • A vous affirmer sereinement, sans jouer les hérissons ou les paillassons, en faisant une demande d’aide à une personne compétente par le biais de la communication non violente.

  • A accepter vos propres limites et à vous adresser à ceux qui savent mieux que vous.


Personnellement, je me suis débarrassée de bien des agacements face à mon incapacité à traiter certains problèmes d’ordinateur, mon principal outil de travail, depuis que j’ai admis ma limite de compétence et confié l’affaire à un informaticien, qui me les règle en moins de temps qu’il en faut pour le dire;)


Impuissant, un puissant, mettre ses burnes en août. Il y a bien un penseur divergent qui aurait la brillante idée arborée de me parler de beignet tunisien aujourd'hui... ça n'est pas nouveau. Ainsi va parfois l'immonde. Modèle de base.
"Et j'ai gagné des jours comme ça, des jours pour rien, des jours si vide que même ma peau ne supportent pas ce qu'elle contient".
Christian - Sine qua non. Les punks aussi ont des enfants...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 17:11

Discours arborescent
Je me demande si quand j'ai pas compris, c'est quand on me fait du discours arborescent.
Mais personne l'a inventé ? ben non rien sur Google... mais j'en connais qui pratiquent, il y a même semble t il des personnes qui sachant lire 10 bouquins en même temps peuvent te parler comme 10 livres en même temps et pas sur le même sujet, tu vois ?
parfois j'ai le furet qui court aussi, ou qui trouve pas les raccourts si, ou les raccords, toutes mes pensées à ceux celles qui n'ont jamais réussi à lire un synapse, mais il faut aller vite, et là au bon endroit au bon moment, c'est comme comète de la connaissance qui passe... à ceux/celles qui ne se prennent jamais un poulpe météore du savoir (si si ça existe), je commence un peu à approcher le concept du pourquoi ça m'avait fait cet effet là, lequel ? ben je sais pas encore, puisque je commence seulement à approcher (deux secondes hein, faut que je réchéfléchisse) il y a semble t il des esprits rangés qui pourraient en fait passer pour dé rangés alors qu'en fait....
ce que l'on omet toujours de dire semble t il c'est qu'en plus d'être une boule à facettes, la boule à facettes elle a un esprit et qu'en plus cet esprit boule à facettes, il tourneuh mais ça n'est pas destabilisant du tout.
donc à l'inverse, dans la série des "forcément que..." si encore plus que d'essayer d'ouvrir un peu la boîte crânienne des vilains z'autres, on tente d'ouvrir plusieurs boîtes où il y a pas la connaissance dans ce domaine en plus, c'est mort, mort subite, ça fait kriek tout de suite.
donc ça me rassure je range pas la tête des gens, mais c'est bel et bien de mots et de théories simples que parfois l'autre range sa tête. Par contre comment ? donc on peut aussi mesurer les connaissances des gens par rapport à ce que ce que l'on ne sait pas mais qu'on soupçonne donc qu'il sait par déduction et t'es partie où là ? 
je me détends, tu vois  Razz je pane à clock, clock, clock.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 17:19

Ah ah vous n'avez jamais vu vous, hein, quelqu'un de super intelligent qui explose d'essayer d'expliquer à quel point quelqu'une est con et qu'elle doit encore être en train d'essayer de comprendre pendant qu'il n'est déjà plus là ? et qui s'énerve parce que c'est le moment où il est le plus drôle...., vous n'avez pas ça dans votre banque d'images Smile ben moi si euh...où l'on n'utiliserait plus le terme "fascinant" puisque ça déraperait sur "s'il te fascine c'est un PN" et bien il y a la "fascination décortiquée".

Alors chéri, aujourd'hui on se dispute plutôt poétiquement, géographiquement ? en passant par Mars et Vénus ? tu l'as lu ? non je suis astronome  Razz.

Et elle est contente, je te l'ai dit, un rien m'amuse. Oui mais le rien plutôt en partant du vide ou du plein ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 17:50


http://www.talentdifferent.com/la-pensee-en-arborescence-901.html

Un peu comme ça mais tout à fait pareil.

Et donc cela fait 10 ans que vous recherchez ce voleur de cd ? 
Ben oui c'est un doué qui nous aide à en faire le portrait robot
Et ? 
Ben il est un peu perfectionniste  Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Invité le Sam 16 Juil 2016 - 17:55

"Mais quand un surdoué réfléchit, c’est en feu d’artifice, ainsi que le représente le dessin de droite. Dans les faits, ce feu d’artifice est constitué de tout un ensemble de mots, de sons, de couleurs, de formes… (ajout moi : et de dolmaines) ça peut faire un peu de bruit dans la tête !"


http://www.talentdifferent.com/la-pensee-en-arborescence-901.html

--------------------------------------------------------------


et pourquoi ? ah ben si on savait pourquoi on se met à chercher un truc, on cherchera pas, ça se saurait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paramètres Polyvalents et Modèle de Base

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 23 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum