Le propre de l'homme ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Lanza le Lun 2 Mai 2011 - 21:47

mac_flan a écrit:La seule chose sur laquelle nous étions d'accord est que l'homme, contrairement aux animaux, adapte la nature a ses besoins. Alors que les autres espèces vont s'adapter à la nature.
Ah ?
mac_flan a écrit:la construction incroyable d'un nid
Ah ben oui !

What a Face

mac_flan a écrit:En bref, selon vous est-ce que l'homme est autant assujetti à ses pulsions primitives que le sont les animaux ?
Si. Mais il doit être le seul animal qui le refuse, tout persuadé qu'il est d'être l'aboutissement ultime de l'évolution, et d'être capable de "mieux" (le p'tit con prétentieux What a Face) Mais je n'aurais pas dit "assujetti". Sans nos instincts, nous ne sommes rien. On parlait de sens, il est peut-être juste là, inscrit en nous depuis le début ce sens, mais on refuse de l'écouter.

mac_flan a écrit:Et la question titre de ce sujet : quel est selon vous le propre de l'homme ?
La quête de la connaissance, le besoin viscéral et instinctif (Razz) de comprendre le monde qui l'entoure.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par bluecat le Mar 3 Mai 2011 - 7:27

la médecine, la maîtrise de la procréation (trop bien, ça!)
sinon je dois dire que je préfère "humain" à "homme" pour parler d' homo sapiens sapiens sinon je sens que je vais dire femme rien que pr embêter le monde What a Face (pfff! en anglais au moins ils disent "human")
le gaspillage d'énergie dans le seul but de nuire à autrui (harcèlement moral etc) est assez typiquement humain je trouve

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Maurelle (IRM) le Mar 3 Mai 2011 - 11:12

Faire l'amour et ne pas faire QUE copuler...

Maurelle (IRM)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1167
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 102
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Wise le Mar 3 Mai 2011 - 12:39

d'apres moi nous ne sommes que des annimaux,
les règles de la nature s'appliquent à nous de la même manière.
nous vivons dans les pays riches, au dessus de nos moyens, je pense que nous allons êtres rapellés à l'ordre par la nature, qui va restaurer ses dures règles.

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par mac_flan le Mar 3 Mai 2011 - 12:51

Lanza tu as bien mis en exergue la contradiction de mes propos mais je vais essayer de clarifier ma pensée.
En fait je crois que contrairement aux animaux, l'homme ne va pas utiliser les ressources de la nature à sa disposition mais va chercher à vivre "au-dessus de ses moyens" ( clin d'oeil à Wiss Wink ) . Un oiseau qui fait un nid va allez récupérer le nécessaire là où il peut le trouver sans contraindre la nature à se modeler selon sa volonté. Alors que nous autres somme capable d'apporter abondamment de l'eau dans une ville désertique comme Las Vegas, de bouffer des noix de coco en France et ainsi de suite...

Maurelle ne crois-tu pas que les singes Bonobo sont l'exemple que nous ne sommes pas les seuls à faire l'amour sans forcément chercher à copuler ?

mac_flan
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Lanza le Mar 3 Mai 2011 - 13:14

Je vais clarifier aussi, du coup. Smile

La différence entre le nid et les infrastructures humaines, sont, de mon point de vue, la conséquence de la quête de connaissances. Les zoziaux font leur nid avec ce qu'ils savent, nous aussi. Sauf qu'on en sait plus et qu'on embête les zoziaux, du coup.

Au final ne fait rien d'autre qu'utiliser les ressources de la nature (c'est d'ailleurs une partie du problème évoqué), mais on les transforme un peu plus (ce qui est une autre partie du problème).

Je pense réellement que c'est notre spécificité la plus criante. On cherche à comprendre comment ça marche, puis après, on utilise ce qu'on a compris. C'est plus fort que nous. D'ailleurs, pourquoi valorise-t'on l'intelligence, si ça n'est pas pour mieux comprendre et utiliser ?

Quant à se faire rappeler à l'ordre, ça nous arrive régulièrement, et ça nous arrivera encore.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Maurelle (IRM) le Mar 3 Mai 2011 - 15:06

Wise a écrit:d'après moi nous ne sommes que des annimaux, (...)
Pas QUE et ce topic cherche à le démontrer.

Pardon Mac_Flan, je suis allée un peu vite !
Copuler signifie pour moi avoir un coït dans le seul but de procréer.
Alors que faire l'amour est un coït pour échanger du plaisir et non pas dans le but de procréer.

C'est ce qui fait notre différence avec les animaux...
Le Bonobo peut-il choisir de ne pas avoir d'enfant lors de son coït même si ce coït est pour du plaisir ?

Maurelle (IRM)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1167
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 102
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Lanza le Mar 3 Mai 2011 - 15:42

Nous sommes des animaux qui refusent d'être de n'être que animaux.
Des animaux prétentieux, quoi. What a Face

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Fata Morgana le Mar 3 Mai 2011 - 15:48

Lanza a écrit:Nous sommes des animaux qui refusent d'être de n'être que animaux.
Des animaux prétentieux, quoi. What a Face

JE ne suis PAS un animal.

Plutôt que refuser, j'aurais dis: nous sommes des animaux qui ne s'en contentent pas. C'est à dire qui se projettent vers un au-delà de soi. L'homme CONNAIT sa condition, et veut en changer. Or, serions-nous attirés par un outre soi dont nous n'aurions pas au préalable l'intuition à demeure en nous ? Nous savons que nous sommes incomplets. Nous avons le sentiment d'être en devenir. L'homme est encore à venir. Nous sommes à l'état d'ébauche. Et nous le savons ou du moins le pressentons.

Qui dans le règne animal tiendrait le discours que je tiens ici ?

JE SUIS le propre de l'homme !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Lanza le Mar 3 Mai 2011 - 16:08

A défaut d'être un homme propre ? What a Face


Mais tout est à l'état d'ébauche. Tout est impermanent. J'irai presque jusqu'à dire que c'est fait exprès, ou bien que ça ne peut pas être autrement, ce qui revient au même. Nous sommes nés d'un déséquilibre, et il est la condition de notre existence.

(Tiens, je vais monter une secte, moi... j'ai des croyances rigolotes.)

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Fata Morgana le Mar 3 Mai 2011 - 16:11

Lanza a écrit:A défaut d'être un homme propre ? What a Face


Mais tout est à l'état d'ébauche. Tout est impermanent. J'irai presque jusqu'à dire que c'est fait exprès, ou bien que ça ne peut pas être autrement, ce qui revient au même. Nous sommes nés d'un déséquilibre, et il est la condition de notre existence.

(Tiens, je vais monter une secte, moi... j'ai des croyances rigolotes.)

Tu noies le poisson. (pauvre bête) le fait est que tout est impermanent (sinon l'impermanence elle-même)
Mais le fait est là, nous, nous le savons. Et ne confondons pas le déséquilibre (quelqu'un qui marche sur deux pattes est en déséquilibre constant) avec le fait d'être, justement, comme le danseur de corde, en équilibre menacé. La référence est l'équilibre dans ce cas, plutôt que l'inverse. Comme disait ce vieux fou de Nietzsche, "la maladie est un point de vue sur la santé". Mais de même, le déséquilibre est une étape de l'équilibre. Selon que l'on vit dans la relativité générale ou dans le monde quantique, on voit le problème sous l'angle choisi.
Et il ne faut pas confondre les causes et les conditions...(Qu'est-ce que j'ai bouffé moi aujourd'hui ? Shocked

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Lanza le Mar 3 Mai 2011 - 16:42

Je ne confonds pas, je reste persuadé que si on (re)trouve l'équilibre, qu'on cherche comme des malades, on cesse d'exister, donc, de mon point de vue c'est bien une condition.

Mais fichtre, j'ai du mal à expliquer ça avec des mots. Et je suis d'accord avec ce que tu dis sur le "point de vue".

L'idée ressemble à ça :
Pour que l'on existe, il faut d'une part qu'il y ait un déséquilibre (ou une incomplétude si tu veux, question de point de vue), et d'autre part qu'on court après l'équilibre (ou la complétude) sans jamais l'atteindre (puisque sinon la condition numéro un n'est plus respectée). Un paradoxe qui conditionne toute l'existence, en quelque sorte, en plus de la causer.

Et je ne sais pas ce j'ai bouffé non plus.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par free74200 le Mar 3 Mai 2011 - 16:55

hello,

je n'arrive pas à cerner le débat dans tous ces angles!

Le propre de l'homme par apport au monde animal? scratch

Comment déjà peut on porter un jugement sur ce monde que l'on connait si peu!
Je ne parles pas l'oiseau, encore moins ce qu'ils pensent et cela me rassure pas spécialement de savoir que l'on pourrait être les seuls mammifères intelligents sur cette terre et pour certain dans l'univers.

c'est le genre de réponse attendus? je ne suis pas hors sujet?

lol! explication un peu simplette, je vous l'accorde!

free74200
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 232
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 35
Localisation : caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Fata Morgana le Mar 3 Mai 2011 - 17:18

Je ne confonds pas, je reste persuadé que si on (re)trouve l'équilibre, qu'on cherche comme des malades, on cesse d'exister, donc, de mon point de vue c'est bien une condition.

D'abord, je comprends ce que tu dis, pas besoin de chercher dans des grimoires ! Very Happy
Le point d'équilibre annulerait la spécificité de l'être. Son mouvement. MAIS. Là encore, tu sous-entends un point d'équilibre accessible en l'état, compte tenu de l'humanité telle qu'elle se présente à nous aujourd'hui.
De même, l'ataraxie que les pies philosophes Grecs appelaient de leur vœu n'a PAS été réalisée (ça se saurait).
Pourtant, il en va de cette problématique comme d'une image du temps: le présent, point d'équilibre sine qua non entre le passé et le présent, n'est ni accessible, ni calculable et rend assez bien mon idée. Il est le point focal de l'ensemble, toujours là et seul à être là, et pour autant insuspensible (vive les néologismes).
Dans ce sens, il est la pointe de la pyramide et sans lui, point de base. C'est là sa primauté: axe des aiguilles du temps, équilibre absolu sans lequel il n'est aucun mouvement. Dans ce sens, si pour toi l'équilibre parfait est une image du non-être, il te faut dire que le non-être est la source de l'être. Position, sur le plan PRAGMATIQUE difficile à tenir.
Conclusion, la vie est paradoxale. Par excellence elle est ce qui n'empêche pas l'autre. Vouloir accéder à une définition EXACTE, revient à dire que l'on recherche ce point d'équilibre (la vérité) en lui rendant ainsi un hommage involontaire...émouvant.
Toutes choses que le caniche à mémère choisit d'ignorer à l'heure de ses croquettes.
Bon appétit ! Very Happy
(Y a bon procrastination...)

Comment déjà peut on porter un jugement sur ce monde que l'on connait si peu!
Free 74200, nous partons de ce que nous connaissons, non du monde (sa totalité est en définitive une abstraction) mais de nous-mêmes.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par ToBeOrNot le Mar 3 Mai 2011 - 17:52

L'harmonie Nature/Humains ne serait qu'une folle utopie ?

Courir après l'équilibre (parfait ou pas) devrait être un sport mondial. cheers
Ce qui compte après tout ce n'est pas la perfection, c'est d'avoir la volonté de s'en approcher le plus possible (pour le coup on a du chemin à faire).

yack a écrit:Il me semble que pas mal de gens ont pris conscience qu'on ne peut plus ignorer les effets de l'activité humaine sur la nature.

Malheureusement, j'ai l'impression que trop peu de monde s'en soucis réellement, à l'image d'un incendie de foret où tous les animaux fuiraient alors que l'Humain, lui, continuerait d'avancer vers ce feu si mystérieux.


@mac_flan : J'ai lu à plusieurs reprises que les dauphins seraient plus évolués et intelligents que l'homme, vrai ou pas ce sont des mammifères passionnants au cerveau plus rapide que le notre.

Spoiler:




Comment s'occuper dans un bocal ...N'est ce pas une sorte d'art ?


ToBeOrNot
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Fata Morgana le Mar 3 Mai 2011 - 17:59

"On peut rajouter à l'infini des angles à un polygone inscrit, il ne deviendra jamais un cercle." ( Ça pourrait être du Nicolas de Cuse)...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par mac_flan le Mar 3 Mai 2011 - 18:10

si on (re)trouve l'équilibre, qu'on cherche comme des malades, on cesse d'exister

Je suis d'accord sur ce point, l'équilibre est asymptotique en quelque sorte mais pourtant je me demande si l'homme cherche vraiment à changer sa condition.
Si l'on regarde notre comportement sur le plan reproductif, nous sommes la seule espèce animale à continuer de procréer malgré la pénurie des ressources. Même les lapins arrêtent de faire des gosses s'il n'y a plus assez de bouffe. Non seulement nous privons les autres animaux de nourriture mais nous en privons aussi nos enfants.

Si nous pressentons que nous sommes en devenir nous préférons ignorer notre propre perte. Du moins pour l'instant.

C'est le genre de réponse attendus? je ne suis pas hors sujet?

Free 74200 Tes réponses, quelles qu'elles soient, sont les bienvenues
Very Happy

Bonus : Une initiative avait été lancée le 1er Janiver 2010 par le centre pour la diversité biologique de produire des boîtes de préservatifs illustrant chacune une espèce en voie de disparition dans le but de sensibiliser les utilisateurs à la nécessité de limiter la démographie humaine. Voici le lien qui s'y réfère avec les images des boîtes...
http://www.endangeredspeciescondoms.com/

mac_flan
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par régalégal le Mar 3 Mai 2011 - 19:44

Lanza a écrit:Je ne confonds pas, je reste persuadé que si on (re)trouve l'équilibre, qu'on cherche comme des malades, on cesse d'exister, donc, de mon point de vue c'est bien une condition.

Mais fichtre, j'ai du mal à expliquer ça avec des mots. Et je suis d'accord avec ce que tu dis sur le "point de vue".

L'idée ressemble à ça :
Pour que l'on existe, il faut d'une part qu'il y ait un déséquilibre (ou une incomplétude si tu veux, question de point de vue), et d'autre part qu'on court après l'équilibre (ou la complétude) sans jamais l'atteindre (puisque sinon la condition numéro un n'est plus respectée). Un paradoxe qui conditionne toute l'existence, en quelque sorte, en plus de la causer.

Et je ne sais pas ce j'ai bouffé non plus.

avec une "tension" dans cette quête/recherche puisque nous savons qu'elle est limitée dans le temps. notre vie est courte, un bref passage dans un ensemble qui n'a assurément pas besoin de nous.

régalégal
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 42
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Lanza le Mar 3 Mai 2011 - 21:19

Il n'a pas besoin qu'on ne soit pas là non plus. Very Happy

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par régalégal le Mar 3 Mai 2011 - 21:26

la double négation c'est dur pour mon esprit fatigué là ! mais je te l'accorde. encore qu'en fait non, ça se discute !

régalégal
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 42
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Lanza le Mar 3 Mai 2011 - 21:34

Hé hé.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Simplet le Mar 3 Mai 2011 - 22:13

Comme ça a été dit plus haut nous sommes des animaux, des petites bêtes qui se balade sur le dos de la terre qui roule sa bosse dans l'univers.

Toutes les espèces animales ont différentes caractéristiques, il est facile d'opposer une espèce par rapport à l'ensemble des autres espèces en énonçant ces caractéristiques propres : alors pourquoi la question pose t'elle tant de soucis quand on s’intéresse à l’espèce humaine ?

Peut être que dans un vain orgueil nous cherchons à nous trouver une caractéristique propre qui nous mettrait de manière radicale à l’écart de toute cette masse animale que nous dominons allègrement, que nous adorons boulotter, et qui nous répugne parfois dans sa barbarie... (et en terme de barbarie on s'y connait !)

Et peut être aussi que cette dernière hypothèse nous différencie des autres espèces (encore que j'ai vu des babouins dans certains zoos qui avait l'air de se poser cette question à notre propos avec un air assez vicieux).

Pour ma part je ne pense pas qu'il soit possible de trouver de différence transcendantale, les seules différences existantes sont des différences quantitatives, pas qualitatives, donc non transcendantales.

Et donc oui nous sommes de pauvre petites bêtes sur la tête de notre bonne vieille planète : faisons tous la fête !

Simplet
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 28
Localisation : Sur un chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Philippe le Mer 4 Mai 2011 - 0:49

.


Dernière édition par Philippe le Lun 9 Mai 2011 - 17:33, édité 1 fois

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par régalégal le Mer 4 Mai 2011 - 8:37

même les animaux sauvages ont une alimentation dénaturée. les baleines ou les phoques ont des charges corporelles en toxiques persistants dignes de déchets classés dangereux.
l'alimentation dénaturée est la conséquence d'une mauvaise utilisation que l'on fait de notre quête du savoir....

un animal proie d'une autre a peur de mourir mais vit-il son quotidien en sachant qu'il mourra de tte façon de mort naturelle même s'il ne se fait pas bouffer ?

régalégal
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 42
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par espérance le Jeu 5 Mai 2011 - 15:09

ToBeOrnot tu dis :

"J'ai lu à plusieurs reprises que les dauphins seraient plus évolués et intelligents que l'homme, vrai ou pas ce sont des mammifères passionnants au cerveau plus rapide que le notre."

Les dauphins, du moins certains d'entre eux, s'ils en avaient les moyens physiques, seraient-ils capables de découvrir la théorie de la relativité, ou d'écrire les admirables tragédies de Corneille et de Racine ?

C'est vrai que certains animaux ont des comportements étonnants. Quelles sont les parts respectives : d'un instinct particulièrement développé, d'un sixième sens, de l'intelligence pure, etc., J'avoue que je ne sais pas. Je ne suis pas des plus compétentes concernant ces questions, et suis ouverte aux explications qu'on pourra me donner. Enfin certaines choses sont peut-être plus complexes à démêler, mais je peux parler d'une chose que j'ai vue de mes yeux, et qui est une preuve manifeste d'un raisonnement tout à fait humain : un singe, pour attraper quelque chose qui était au-delà des barreaux de sa cage et qu'il ne pouvait pas atteindre, déchirer un morceau de journal et s'en servir avec succès comme d'un prolongement de sa patte.

Tout cela me ramène à mon enfance. Là je vais vous faire rire. La page de garde de mon catéchisme national, qui était le même que celui de ma mère, et peut-être aussi de ma grand-mère, était illustrée par un escalier. Sur la première marche il y avait une pierre, sur la deuxième un végétal, sur la troisième un animal. Ce n'est déjà pas triste cette distinction rigide des espèces quand on sait que la limite en est floue, avec les coraux qui tiennent à la fois du règne minéral et du règne végétal, les plantes carnivores du règne végétal et du règne animal, et l'homme qui descend du singe.

Mais attendez, vous n'avez là qu'un hors d'oeuvre.
Attachez vos ceintures !
Ca va décoiffer !

Sur la quatrième marche il y avait un homme non chrétien ........... !
Sur la cinquième un chrétien .......... !
Et sur la sixième, top des tops, le must, WAHOU IL Y AVAIT UN CURE !
On n'est jamais si bien servi que par soi-même !







Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


Dernière édition par espérance le Ven 6 Mai 2011 - 8:37, édité 1 fois

espérance
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 962
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le propre de l'homme ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum