Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par doggie le Ven 17 Juin 2016 - 4:49

Fishcake a écrit:Et est-ce qu'il est possible de résister à une pulsion ?
Oui. Tu ne manges pas la première personne que tu croises quand tu as envie de manger.

__________

"Il faut savoir faire les sottises que nous demande notre caractère." (Chamfort)
avatar
doggie
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 514
Date d'inscription : 22/03/2016
Localisation : Ma bite est en Dieu

http://philosofistfucking.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Badak le Ven 17 Juin 2016 - 5:19

doggie a écrit:
Fishcake a écrit:Et est-ce qu'il est possible de résister à une pulsion ?
Oui. Tu ne manges pas la première personne que tu croises quand tu as envie de manger.

Tu dis ça parce que tu n'as jamais rencontrer rencontrer une belle personne appétissante qui te met l'eau à la bouche.

Sérieusement, j'ai vu qu'il existait des gens qui érotisait le cannibalisme... Il se coupe un morceau de quelque chose et le font griller pour le donner à déguster à l'être aimé...
Eux ils résistent à la tentation de dévorer totalement l'autre en se contentant d'un petit morceau assez cuit. Et ils n'ont visiblement pas trop de regret.
avatar
Badak
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1057
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par doggie le Ven 17 Juin 2016 - 5:38

dégueu:
C'est aussi plaisant à lire que le témoignage de Béatrice Dall est sympa à entendre, celui dans l'émission de Fogiel où elle raconte qu'elle a mangé un bout d'oreille de mort dans une morgue.

Merci pour le partage Very Happy
avatar
doggie
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 514
Date d'inscription : 22/03/2016
Localisation : Ma bite est en Dieu

http://philosofistfucking.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Spleen51 le Ven 17 Juin 2016 - 8:49

Eh bien si je suis rationnellement consciente que je vais le regretter, j'arrive en principe à stopper ma pulsion.

Mais souvent je ne prend conscience que "je n'aurais pas dû" quand il est trop tard. Et ça me sert de leçon pour la prochaine fois.
avatar
Spleen51
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 14/06/2016
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Ven 17 Juin 2016 - 9:36

Et est-ce qu'il est possible de résister à une pulsion ?
Oui, il est possible d'apprendre à maîtriser ses pulsions ; cette capacité fait aussi partie de la "sagesse".
Nous ne pouvons pas tout maîtriser, mais lorsque nous avons identifié une "pulsion" comme malsaine ou nuisible, comme une "connerie", alors pourquoi la faire ?
Vous allez me renvoyer à la pulsion ? Et je vous renvoie à la "maîtrise".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Anne-sophie le Ven 17 Juin 2016 - 11:10

je fais des conneries tout le temps. Mais en fait, souvent c'est une connerie pour les autres, mais pour moi pourtant ce n'est pas une connerie, dans le sens où je sais pourquoi je le fais, c'est hyper réfléchi...bon ok, pas toujours mais dans ce cas je le justifie après coup ! je trouve très ennuyeux de toujours devoir les choses acceptables, ne jamais avoir de grain de folie ! dans le genre connerie, il y a un sujet qui me laisse perplexe, c'est le concept de la fidélité (je le suis pourtant!)...je vais peut etre ouvrir un sujet là dessus pour que vous puissiez m'éclairer

Anne-sophie
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 23
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 40
Localisation : le chesnay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par tieutieu le Ven 17 Juin 2016 - 11:50

Mince! Je ne pensais pas réfléchir un jour à une définition du terme 'connerie'. Shocked

Moi, je voyais les choses ainsi :
- Si on la voit comme un acte ayant des répercussions négatives, on va la faire si elle nous apporte plus qu'elle ne nous dessert (globalement positive).
 Est-ce qu’on appelle ça une connerie du coup ?

- Si on la voit comme le mauvais choix (donc globalement négative), on ne va pas la faire...
 Est-ce une connerie du coup ?

Help ! Je crois que j'ai encore écrit des conneries...
avatar
tieutieu
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 848
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 40
Localisation : LA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Culinimbus le Ven 17 Juin 2016 - 12:09

Faire des conneries volontairement ? oui bien sur, de temps en temps. Rien de mieux pour l'education d'un enfant. Ce mettre a sa place en lui montrant ces propres "conneries" a mode de mauvais exemple permet de dévelloper, réafirmer et évaluer son sens critique, ca conscience et ces connaissances acquises.
avatar
Culinimbus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 634
Date d'inscription : 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Pieyre le Ven 17 Juin 2016 - 12:42

En effet; je crois qu'il ne vaut mieux trop empêcher l'enfant (même si ne s'agit pas de le laisser prendre tous les risques, bien sûr). Enfant j'ai été assez libre sur ce plan, mais il s'agissait de petites conneries de mon âge. Par la suite, durant l'adolescence et un peu au-delà, je n'ai sans doute pas assez osé. Et, les conneries qu'on ne fait pas jeune, n'a-t-on pas tendance à les faire hors de saison ?

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18318
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par david50 le Ven 17 Juin 2016 - 13:20

Moi ce serait plus tôt :

"Savoir que c'est une connerie de ne pas le faire et ne pas le faire quand même".
avatar
david50
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4047
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Ven 17 Juin 2016 - 16:37

david qui se retient trop longtemps d'aller aux toilettes en réu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Sam 18 Juin 2016 - 2:12

En fait, après avoir bien réfléchi, je me dis en effet qu'on ne fait pas de connerie en sachant que s'en est une. Comme le dit Tieutieu, si on le fait, c'est forcément qu'on espère en tirer un bénéfice supérieur aux conséquences de la connerie en question. Et dans ce cas, la définition même de "connerie" est à remettre en cause.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Pelot le Sam 18 Juin 2016 - 11:11

Objection : la pulsion trouve son moteur aussi dan la peur de la conséquence, et c'est bien une partie du problème dans les conduites addictives.
avatar
Pelot
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Pelot le Sam 18 Juin 2016 - 11:12

et la psychologie du comportement de transgression n'est pas vraiment raisonnable uniquement en terme de bénéfices.
avatar
Pelot
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Culinimbus le Sam 18 Juin 2016 - 15:09

Pieyre a écrit:En effet; je crois qu'il ne vaut mieux trop empêcher l'enfant (même si ne s'agit pas de le laisser prendre tous les risques, bien sûr). Enfant j'ai été assez libre sur ce plan, mais il s'agissait de petites conneries de mon âge. Par la suite, durant l'adolescence et un peu au-delà, je n'ai sans doute pas assez osé. Et, les conneries qu'on ne fait pas jeune, n'a-t-on pas tendance à les faire hors de saison ?

Il y a des risques effectivement. Tout dépend de la gravité de la "connerie" a considérée je pense. En gros et en large, une personne n'a pas besoin de tué dans son enfance pour ne pas se convertir en sicaire dans sa vie adulte.
avatar
Culinimbus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 634
Date d'inscription : 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Pieyre le Sam 18 Juin 2016 - 15:45

Non, bien sûr. Il n'empêche qu'il pourrait y avoir des embranchements relativement à ce qu'on est capable de faire, qui dépendraient de ce qu'on a osé faire ou de ce qu'on n'a pas osé faire.

Il y a le cas classique, entre celui qui est entraîné à commettre de grosses conneries et qui s'y avilit au point de ne plus pouvoir remonter la pente, et celui qui en est préservé et qui se conduit bien. Mais l'on peut toujours se racheter quoi qu'on fasse, et puis ce n'est pas parce qu'on était un enfant sage qu'on ne deviendra pas un vil exploiteur du peuple.

Alors, ce m'intéressait ici, c'était de partir de celui qui a été préservé, ou qui s'est préservé. Tant pis si j'ai l'air de m'inscrire dans une idéologie du soupçon; mais, enfin, celui qui n'a pas compris jeune jusqu'où il pouvait aller, et qui n'a pas acquis assez tôt une certaine tempérance, voire une certaine sagesse, peut-on lui faire confiance ?

Maintenant, tout cela ne concerne que l'expérience de la vie. Or je pense que le caractère propre de chacun importe. Mais en tenir compte compliquerait encore les choses.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18318
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Pelot le Sam 18 Juin 2016 - 16:58

La question de la confiance en l'autre est à dissocier de l'action regrettable je crois.

Savoir "jusqu'où aller" est très relatif au milieu concerné il me semble, donc je dirais éclaircissons la situation avec la personne si on a un doute sur sa possible mauvaise compréhension des limites en vigueurs.

Pour moi au contraire, il faudrait mieux prendre en compte le caractère d'une personne pour évaluer sa capacité à déraper ou aller trop loin. Chaque situation étant différente, on peut envisager la personne avec ses traits de caractère dans une situation donnée assez facilement.

J'assume complètement le fait que c'est préjuger de l'autre sur ce qu'il est et non sur ce qu'il fait, mais c'est ce qui me convient le mieux. Je crois en effet que si on peut tempérer ou exacerber un trait caractère, ou encore changer un peu son comportement face et pour un même caractère, on ne change jamais de traits profonds de caractère, je dirais même qu'ils ont tendance à s'accentuer avec l'âge.

Et justement, bien plus que la tempérance apprise, je crois que ce qui limite fondamentalement les individus en position d'exploiter le peuple vilement(pour reprendre ton exemple), c'est le caractère profond et non la tempérance ou la modération. Que les traits de caractères soient issus d'un apprentissage précoce ou uniquement d'un déterminisme, c'est une autre question.

PS : bon, mon propos n'est pas tout à fait honnête non plus il me semble...
avatar
Pelot
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Culinimbus le Sam 18 Juin 2016 - 18:29

Pieyre et Pelot, voilà de bonnes réflexions.

Cependant l'homme ne montre sa vraie nature que dans ses extremes. Le caractère, le tempéramment d'un homme n'est qu'un "conditionemment" superficiel....la condition d'homme.

La nature de la raison des actes des hommes ce trouve au delà de sa civilité, des facteurs de son environement, de son conditionnement. Au delà même de son exprésion génétique inmédiate.

C'est bien pour cela que pour comprende la simple apparence de ses actes il nous faut remonter a la source de notre généalogie, transcender nos instincts les plus basiques pour pouvoir entrevoir notre "programation" primaire ou notre génésis même...et de là les "erreurs" ou "variations" qui en on découlé.

D'òu la multitude des différents comportement que l'on peut observer actuellemment.
avatar
Culinimbus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 634
Date d'inscription : 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Ryuzaki L le Mar 13 Déc 2016 - 19:10

Pieyre a écrit:
Il y a le cas classique, entre celui qui est entraîné à commettre de grosses conneries et qui s'y avilit au point de ne plus pouvoir remonter la pente, et celui qui en est préservé et qui se conduit bien. Mais l'on peut toujours se racheter quoi qu'on fasse, et puis ce n'est pas parce qu'on était un enfant sage qu'on ne deviendra pas un vil exploiteur du peuple.

Alors, ce m'intéressait ici, c'était de partir de celui qui a été préservé, ou qui s'est préservé. Tant pis si j'ai l'air de m'inscrire dans une idéologie du soupçon; mais, enfin, celui qui n'a pas compris jeune jusqu'où il pouvait aller, et qui n'a pas acquis assez tôt une certaine tempérance, voire une certaine sagesse, peut-on lui faire confiance ?
Réponse plus que tardive:

Je suis à moitié d'accord: il est difficile pour un observateur extérieur de savoir si une personne qui a toujours eu une vie exemplaire se comporte ainsi par ignorance "de la vraie vie" ou parce qu'elle a compris que certaines erreurs ne valaient pas la peine d'être expérimentées. Dans le deuxième cas, si ses convictions sont vraiment solides, alors on ne peut que saluer sa sagesse(ex: Un jeune qui ne fume pas et ne se drogue pas et qui n'en a aucune envie).

Mais il arrive aussi qu'on se comporte bien dans sa jeunesse simplement par peur de tester ses limites, et, de faire plus tard une crise de la quarantaine, de vouloir rattraper ces occasions perdues par sentiment de passer à côtés de sa vie.


Dernière édition par Lawliet Ryuzaki le Mar 13 Déc 2016 - 21:28, édité 1 fois (Raison : erreurs de frappe)
avatar
Ryuzaki L
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 492
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 24
Localisation : Mende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Pieyre le Mar 13 Déc 2016 - 20:52

Ce sont les meilleurs réponses celles qui viennent tard, parce qu'elles peuvent correspondre à une plus grande nécessité. Enfin, c'est comme ça que je le perçois, et c'est ce qui me fait plaisir.

Alors, je suis d'accord avec toi : il est difficile de savoir. Personnellement, selon la formule de je ne sais qui, j'ai eu besoin de faire un bon nombre de conneries pour savoir que c'en était et ne plus les faire. Mais est-ce qu'on doit généraliser ça comme principe d'éducation ? Ce n'est pas sûr.

Adolescent j'étais réticent à beaucoup de choses, même si j'avais été un enfant turbulent : l'alcool accepté seulement à 25 ans, lors des repas; le tabac expérimenté seulement à 30 ans; pas grand-chose d'autre, mais cela pourrait m'arriver un jour, puisque je n'ai pas essayé.

Pourtant on ne va pas imposer tout cela à tous dès l'adolescence. Ne pas trop empêcher, mais ne pas considérer que tout correspond à un passage obligé, c'est déjà un bon principe, me semble-t-il.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18318
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Rahaël le Mer 14 Déc 2016 - 8:28

Lawliet Ryuzaki a écrit:Vous arrive-t-il souvent de faire quelque chose en sachant pertinemment que vous allez le regretter?  

A l'instant Mad Sad
avatar
Rahaël
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 74
Date d'inscription : 25/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Alfred Bakou le Mer 14 Déc 2016 - 10:00

Je crois être avoir les lobes frontaux (présidant à l'anticipation des conséquences de nos actes et à la projection dans le futur) sévèrement atrophiés, oui...
Video meliora proboque, deteriora sequor.
avatar
Alfred Bakou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 61
Date d'inscription : 14/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris

https://hesonlynineteen.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par PandaSupremacy le Sam 7 Jan 2017 - 21:49

Oui, et pas qu'un peu... Mon médecin attribue ça à l'hypomanie, et dans sa bouche ça sonne plutôt grave. Rolling Eyes
Certes, quelques temps après ladite connerie, je douille, mais en fait... Je n'en regrette vraiment aucune Shocked
Grâce à elles au final, j'ai pu m'affirmer et devenir qui je suis aujourd'hui. J'ai pris du recul sur tout ça maintenant, et puis, ce qui est fait est fait, à part apprendre de ses erreurs, ressasser le passé ne m'a jamais appris grand chose bounce

(Je me surprend moi même à parler comme ça, j'ai l'impression d'être ma propre mère en train de me faire une morale de vie Groumph )
avatar
PandaSupremacy
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 07/01/2017
Age : 18
Localisation : Ile de la Reunion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Emem le Sam 7 Jan 2017 - 22:14

Pour répondre à la question à la base du fil, non absolument pas. Je fais ce que je peux pour éviter de regretter, je ressace déjà bien assez les choses sans les regretter.
avatar
Emem
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 158
Date d'inscription : 06/01/2017
Age : 32
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Pampy le Dim 8 Jan 2017 - 9:56

Comme dis Kalthu "je ne comprend pas le concept de ne pas faire" je pense que c'est un besoin profond de l’être humain que d’expérimenter, de se planter.
Prend un enfant pas complétement inhibé : t'aura beau lui dire si tu fais ca tu va te faire mal, il sait très bien que tu sais, il a confiance en toi mais il le fera quand même (à moins qu'il n'ait déjà trop peur de ta sanction ou de se faire mal mais c'est pas naturellement ainsi) et bref il va donc chercher a confirmer par lui même ce que tu lui dis, a comprendre pourquoi son idée est mauvaise ou qu'est ce qu'il va se passer, = a infirmer son idée / observer / obtenir de l'experience, = le principe de base de la science ou de toute humain qui apprend a gérer son environnement.
Tout ca pour dire que c'est effectivement compliqué parce que ya toujours des conséquences a gérer, que nos parents souvent le vivent mal, nous le transmettent, sans parler de l’école qui le désapprend totalement, mais ouai c'est en faisant es conneries qu'on progresse. Attention pour cela il faut être responsable c'est à dire assumer et chercher a en tirer quelque chose sinon c'est évidemment négatif pour soi et les autres. Enfin, ya rien de pire, même pour la santé, que l'inhibition, qui est produite justement essentiellement par le fait qu'on ne puisse pas faire nos conneries sans subir de sanction s'y ajoutant, et souvent bien plus problématique que la connerie elle même.
Je vais vite et c'est superficiellement expliqué hein mais voila mon idée
avatar
Pampy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 69
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 25
Localisation : Bretagne, Tregor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum