Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par jolindien le Sam 15 Avr 2017 - 22:08

Oui,
un autre niveau de conscience, se détacher de l'illusoire, de la souffrance,de la dualité.
Et danser avec l'équilibre sur un pied puis l'autre...comprendre que l'équilibre nait du déséquilibre.
Apprendre à être et ne pas être...savoir ne plus penser la chose pour voir enfin sa beauté propre.
Ni sur, ni sous, être juste entier et au milieu,
au milieu juste être.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1214
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Sam 15 Avr 2017 - 22:52

ManonD a écrit:sur-homme n'est jamais venu.

Et qui te dis que pas ?


Correction : Surhumain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Sam 15 Avr 2017 - 23:04

jolindien a écrit:Et danser avec l'équilibre sur un pied puis l'autre...

Quelle étrange idée que celle d’un être supérieur, dépassant l’homme, mais restant un homme, une forme d’homme égal mais supérieur à lui-même. Après donc l’idée de voyage de l’esprit dans l’être parmi la multitude d’êtres, nous approchons d’une nature passagère de l’homme comme figure médiane que Nietzsche évoque par la métaphore du funambule.

jolindien a écrit:au milieu juste être.

Au milieu de la voie naît le Surhumain.

Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ManonD le Dim 16 Avr 2017 - 0:03

La complexité … ou comment ne pas déshabiller Jacques pour habiller Jean?

Comment se débarrasser des structures économiques et industrielles du XIXe et du XXe qui nous donnent mauvaise conscience? Ces structures abusent des humains, déséquilibre le sol, le climat, l’air que nous respirons.
J’ai beau danser sur un pied et/ou sur l’autre, je ne parviens pas à voir l’harmonie avec nos semblables et la nature. C’est une oscillation perpétuelle.


Nous sommes dans un écosystème et la complexité est de le voir comme une totalité.

ManonD
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Longueuil Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ifness le Dim 16 Avr 2017 - 0:31

Ouh la !!!

Je lis un dialogue décousu.

Je retourne à ma connerie qu'il faut que je fasse quand-même (pas difficile Razz ., l'évolution en spirale m'a fait naturellement con).

C'est pas l'heure de l'ouzo?

Ah, ouais, c'est l'heure du Baille Au dodo !

Ch'sais pas où ça mène, touça.
Et puis : on a retrouvé le Petit Prince, c'est un roman, donc c'est pas vrai . Si ?
Nooon ! J'ai bien suivi le périple de Rosetta, hé bien il n'y était pas. Sur Chouri.
De toute, depuis le temps, le garçon a beaucoup vieilli. Je subodore qu'on ne le reconnaîtrait pas.

M'est avis qu'il a lu le dernier post de Manon, réalisé que le gars, avec son avion en panne dans le désert, n'était qu'un foutu pollueur qui avait contribué à déséquilibrer son écosystème, et , définitivement dégoûté, s'est Téléportation pour changer de personnalité et d'identité, ni vu ni connu, est Téléportation  dans le présent,
donc vous ne le reconnaîtrez pas.
Enfin, c'est mon hypothèse. Sleep
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par jolindien le Dim 16 Avr 2017 - 6:31

Narkyss,
je connais peu Nietzsche...j'ai émis une idée sans référence en tête. .
Entre deux mondes, y être et ne pas y être,
à toi, à moi,
à soi.
Juste que...si je sais de quoi il parlait,
il parlait de l'être humain qui est bien plus que son paraitre,
que cette illusion extérieure.

If,
tu sais peut-être bien ou est passé le petit prince,
oui je crois bien que tu sais, homme de cœur,
ce n'est pas une question qui te concerne, mais une question pour tout un chacun.
...mais que fais-tu dans la voie impersonnelle? Tu voudrais parfois en sortir...tu grognes mais c'est pour donner le change.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1214
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Dim 16 Avr 2017 - 13:09

@jolindien : Il parlait de nos rêves.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ManonD le Dim 16 Avr 2017 - 13:45

Narkyss l'exploratrice a écrit:@jolindien : Il parlait de nos rêves.

Vous savez (peut-être pas) qu’aux premières lueurs du matin, quand vous devez aller dans la grange, traire la vache, et que vous accotez votre front sur son ventre chaud, vous n’avez rien d’autre à faire que penser. Nos ancêtres avaient le temps de penser, de réfléchir et de rêver. Ils se devaient de tout faire, se nourrir, s’habiller, se loger et ici, combattre le froid de la banquise et l’hiver. La nature, c’est ce qu’il y a de plus fort… (c’est plus fort que le plus riche des plus riches).
La nature a toujours le dernier mot. Nous devons travailler avec elle et non contre elle.

Je crois que nous, la race humaine, nous appartenons à un écosystème. C’est fragile un écosystème, quand on en retire un élément, le plus insignifiant soit-il, c’est la totalité qui est en danger.

Le surhomme de Nietzsche, c’est celui qui se croit au dessus de la nature, celui qui se croit plus fort, celui qui croit qu’il peut tout contrôler. Ça c’est la véritable connerie et l’humain la fait quand même!
Dieu est mort, le remplaçant (parce qu’il en faut toujours un!) se nomme « Capitalisme ».
Et au nom de ce capitalisme, il n’y a plus rien de sacré. Tout est ressource à exploiter, même l’humain.

Comment modifier cette conscience? Le petit prince nous rend sensible à l’essentiel (qui n’est pas toujours visible).

Et la spirale, c’est comment la conscience évolue. Est-ce un outil intéressant à utiliser? Je ne sais pas.


confused

ManonD
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Longueuil Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Dim 16 Avr 2017 - 14:05

@ manon : Non celui qui se croit au dessus de tout c'est le "dernier Homme", celui qui "rapetisse tout".
Aussi notre culture est de Chretienneté et de Descartes (lumiere, rationalité) qui tout deux disent que l'Homme doit gouverner la terre.
Le dernier Homme c'est nous.

Le Surhumain "est le sens de la terre."
On a peur et réagis à ce mot parce qu'on à peur que ça fasse orgueilleux et barbare.
Nous culpabilisons et faisont culpabiliser. Morale encore très présente.

Le surhumain est un grand oui à l'existence et à ces enchantements. Ce n'est pas un barbare qui se croit supérieur. Il a juste surmonter nos morales, nos affects, nos réactions. Si il est grand c'est aussi parce que : "je n'exige rien d'autre de toi que la bonté Homme dur/méchant, la bonté sur toi même."

C'est une figure complexe à apprehender parce qu'on a du mal à concevoir un humain different, un humain qui aura "transcendé" sa condition. Qui se sera transcendé.

Si il est un ennemi, C'est seulement pour le goût des grandes choses et pour le sens de la terre. Mais si il vainc son ennemi, il ne le tue pas, il n'en joui pas. Car son ennemi est celui qu'il respecte.

Bref, figure complexe. Et plus profondement humaine. Et non pas un jouissif égoiste et dénué d'amour etc..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Armulis le Dim 16 Avr 2017 - 15:46

Savoir qu'on va le regretter et le faire quand même?
Le "patron" s'est laissé crucifier et tout le monde s'accorde à dire qu'il avait raison =)
avatar
Armulis
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 26
Localisation : Jura bernois (Suisse)

https://michaelbaracco.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ifness le Dim 16 Avr 2017 - 16:00

"La Terre n'a pas de sens. Narkyss rêve ! Un sens à une quasi-sphère ? Même les pôles peuvent s'inverser.

-Tu vois toujours les choses de manière trop pragmatique. Narkyss parlait dans le domaine sémantique de la spiritualité. Pas dans la sphère physique !

-Ouaf ! Encore une sphère !

-N'empêche, il m'a l'air plutôt nietzschéen. Il en connaît un rayon sur le surhumain.

-Ménon ! Il...

-Je t'arrête, parce que re-ouaf ! Ménon, je sens que tu vas te référer à Platon !

-Mainon !

-Pas Mainon ! Manon ! Ma-Non. D., comme moi.

-T'es pas D, toi, t'es if.

-Et toi t'es ouf, peut-être ? Tu ne vois pas qu'on s'éloigne ?

-On s'éloigne de quoi ? De la sphère ? Ou du sens de la sphère ?

-Peu importe. La sphère induit une courbure de l'espace-temps. Que vous le vouliez, ou non.

-Je ne vois pas le rapport avec....

-Moi non plus. Je m'en contrefiche, puisque rien n'a de rapport avec rien, ni personne avec personne. J'avance simplement que la planète du petit blond créait une courbure de l'espace-temps, certes infime, mais réelle, et que je ne lis pas ça dans le récit, bien qu'y figurent des figures de savants.

-Tu avances peut-être, et nous reculons. ne crois-tu pas qu'il faudrait revenir à nos moutons ?

-Des moutons qui vont manger la fleur ? Si je vous suis, on n'est pas sorti de l'auberge !

-Mmmm.....Mais de quelle auberge parlez-vous ?

-D'une auberge espagnole qui sert des aubergines frites à la grecque.

-Hééé ! Où est cette grecque ?

-Nulle part, allez, calme-toi, je sais que tu kiffes les grecques, mais rendors-toi.

-Moui. Je vais compter les moutons. Il y a beaucoup de brebis, en Grèce. J'en ai même vu qui grimpaient dans les oliviers pour brouter les feuilles.

-Pfff.... Tu confonds avec les chèvres. Bon, dors, tedije, tatrobucésur."

Mais Narcisse n'avait point trop bu, il compta ses brebis grecques, s'endormit paisiblement, et, en phase de sommeil paradoxal, fit un rêve (car chacun sait que l'on rêve peu  ou mal lorsqu'on atrobu), un rêve apocalyptique.
Ce rêve, le voici, tel qu'il nous fut rapporté par l'auteur en personne lors du Banquet.

(Extrait du dialogue "Le rêve de Narcisse", de Ploton.) (Prononcer Plautôn') Soiffard
(Il arrivait en effet qu'Alcibiade, si beau fût-il, finissasse bourré. NdE.)
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Dim 16 Avr 2017 - 16:48

@ If :

La finalité du philosophe est de devenir un surhomme. Cette affirmation, qui peut paraître surprenante, a besoin d'être déchiffrée. La philosophie nietzschéenne, toute en symbole, ne doit jamais être interprétée au premier degré. Elle suppose au contraire tout un travail d'interprétation.
Surhomme (übermensch) est un mot que Nietzsche emprunte à Goethe. Il n'a rien à voir avec le superman des bandes dessinées, pas plus d'ailleurs qu'avec l'Aryen SS, exterminateur de population. ...
Le surhomme évoque le pas en avant que l'humanité doit accomplir à partir du moment où elle s'est débarrassée de l'idée de Dieu. Dans le prologue de " Ainsi parlait Zarathoustra ", Nietzsche écrit :
" Je vous enseigne le surhomme. L'homme est quelque chose qui doit être surmonté. Qu'avez-vous fait pour le surmonter ?
Le surhomme est le sens de la terre. Que votre volonté dise : que le surhomme soit le sens de la terre. "
Le sens de la terre s'oppose bien sûr au sens du Ciel.

Le sens de la terre me semble avant tout faire référence à la volonté de puissance. Hors la volonté de puissance est ce qui "détermine" toute forme de vie.
Ainsi, une plante, un animal et moi sommes mués par cette volonté de puissance.
La volonté de puissance est la vie elle même qui n'effectue rien d'autre que de grandir, se "surpasser", vivre.
Il y a donc là un rapport à la source éthique / égalitaire au vivant, à la nature, à l'autre.
Nietzsche d'ailleurs emploi beaucoup de métaphore à partir de l'animal et de la nature.
Notre soucis nous dit Nietzsche, c'est que nous nous détournons de notre véritable nature finalement et n'avons rien saisie de ce que représente la volonté de puissance, notre "racine".

Le sens de la terre, anti-idéaliste, est le bon sens-même, selon la paillardise étymologique de Nietzsche, et la sagesse associée au populaire de son Zarathoustra. / Wiki

Mais c'est à prendre avec toute la complexité qui s'impose. Cela ne veut en aucun cas dire, que nous devons devenir des hippies ou revenir en arrière etc..
'fin compliqué, Nietzsche quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ifness le Dim 16 Avr 2017 - 18:36

"J'avancerai en lisant le....

-Tu avances encore ? Et nous, nous allons reculer ? Ben oui, obligatoirement : toi, tu ne nous fais pas avancer lorsque tu avances.

-Laisse-le parler, ne serait-ce qu'une fois encore ! Donne-lui cette ultime chance. S'il te plaît...

-Bon, mais dis-toi bien que c'est la dernière fois. Vas-y, avance.

-Je propose ( Smile ) l'idée suivante : tout n'est pas dicible dans ou par le discours philosophique. Il existe d'autres logoï, que l'Antique ne connaissait pas. Ou ne pratiquait pas. Qu'une plante soit mue par une volonté de puissance me heurte. Et Le propos philosophique nietzschéen se heurte, pour rester dans le même siècle, au propos évolutionniste de Darwin. Darwin n'a jamais dit que la volonté de puissance (je traduis : la loi du plus fort) régissait la Nature et son Evolution. C'est un détournement idéologique de son propos (qu'il avait deviné possible, d'ailleurs).

-Mwouais, qu'est-ce que tu en penses ? On y réfléchit, ou pas ?

-Attendez, je n'ai pas fini. Cette "volonté englobante" de la philosophie a débouché sur des abbérations qu'on relève rarement. Par exemple : on étudie Freud en philo, alors que Freud se voulait scientifique. Heidegger a commis des dérapages métaphysiques (pour ne citer que ceux-ci) à trop vouloir explorer l'essence de l'Etre en dehors de la psychologie ou des sciences cognitives. Et la philosophie s'est diluée à la fin du siècle dernier dans des propos soit outrageusement abstrus, soit d'une platitude désespérante.

-On est obligé d'être d'accord avec ton propos ?

-Non, pas du tout. Le surhomme que je suis se tient bien au-delà de cette vanité. Narkyss nous rappelle que Nietzsche utilisait des métaphores. La métaphore est un outil  d'esprit parvenu à ses limites, qui ne parvient plus à dire. Puis-je démontrer le théorème de Fermat en utilisant des métaphores ? Bien sûr que non ! Quant à notre "véritable nature", hé bien je vous laisse chercher ce que cela pourrait bien vouloir dire.

-Non ! Nooon ! Tu te fous de nous. Tu nous emmènes sur le chemin que tu as choisi et tu nous demandes sans vergogne de bosser ? Désolée, mais moi je voulais aller à la mer ramasser des coquillages.

-Ouais, et se gloutonner une bonne assiette de fruits de mer.

-Parfaitement, et s'envoyer en l'air pour fêter la fin du Carême.

-Hi hi, à propos de Carême, tu as lu ? Il y en a un qui appelle Djizeusse "le patron". Et que tout le monde s'accorde pour...

-Un théologien ?

-Il nous manquait un théologien ! Tu es géniale : ne le lâchons surtout pas !

.................Le philosophe surhumain, dépité par tant de vils propos et moqueries, s'était noyé dans un verre de scotch (mais du pure malt : du Jura), car ainsi va le monde, et se rêvait Morphée apercevant Iris.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Remerciements.
Nous tenons à remercier Narkyss l'exploratrice pour avoir, par sa science et ses propos, provoqué sans substances chimiques autres que le verre de Jura sus-mentionné ces merveilleuses hallucinations.
...Prochainement : Les antipodistes sur la Route de la Soie, et la quête du royaume fabuleux du Prêtre Jean.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Dim 16 Avr 2017 - 19:06

- C'est pas grave.

- Bon ramassage de coquillages.

- Ce n'est pas Darwinien.

- Métaphore veut aussi dire volonté de dépassement des limites et des limites du langages. Comme la poésie par exemple.

- J'ai envie d'inventer des phrases et de raconter n'importe quoi parce que je comprends tout, puis c'est joli ces tirets, c'est tout beau, c'est pas courant, Yoda avait son style, moi j'ai le miens, na ! c'est comme ça. Puis si ça me vexe et atteint ce à quoi je me tiens et pense, je dirais que l'autre raconte n'importe quoi avec une touche de mépris, c'est beaucoup mieux.

- Je lui dirais aussi ce qu'il n'a pas dit, je lui dirais qu'il demande de suivre, d'être d'accord et tout le tralala.

- Encore un.

- Puis un autre.

- Et le dernier.

- Non le dernier ce sera celui là finalement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ifness le Dim 16 Avr 2017 - 19:18

-Le dernier verre de Jura ?

-Oui, "à boire avec modération", qu'ils disaient.

-Tu as lu Narkyss ? Je n'ai pas bien compris. Mes remerciements étaient sincères, pourtant.

-Non, ne t'en fais pas, cette exploratrice a plus d'un tour dans son sac. Et elle est bien au dessus de toute bassesse.

-Oui, et puis ne lui fais pas perdre son temps, j'ai lu qu'elle nourrissait de grands projets.

-Oui ( Crying or Very sad ). Il y a des personnes qui ont la volonté de créer.

-Le monde appartient à ... J'sais plus.

-A ceux qui se lèvent tôt. Smile

-C'te connerie !! Razz
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par jolindien le Dim 16 Avr 2017 - 19:24

Notre véritable nature...
Un liant de toute chose et donc un tout.
Je ne peux que sentir ma nature véritable, je ne peux pas l'expliquer...je pourrai la partager dans l'instant si l'intention me vient, et donner un peu de cette douceur subtile qui apaise, libère...réunit.
Dire n'exprime qu'une infime partie de l'expérience.


Dernière édition par jolindien le Lun 17 Avr 2017 - 6:34, édité 1 fois

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1214
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Dim 16 Avr 2017 - 19:26

- Non j'ai pas lu.

- Je comprends pas toujours ce que tu veux dire.

- Je crois vraiment que je suis asperger comme blackmail.

- Bon là je te taquine avec les tirets mais c'est gentil, enfin c'est pas méchant, mais des fois gentil c'est méchant. Alors souvent on sait pas, on sait plus.

- J'ai décidé de prendre mon temps, avant je fonçais et ça fait mal et ça fait n'importe quoi et ça faisait pas surtout.

- T'as de la chance de pouvoir ramasser des coquillages.

- C'est compliqué la communication.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ifness le Dim 16 Avr 2017 - 23:47

C'est compliqué la communication.

Oui, ou non.
J'ai rencontré des personnes avec lesquelles c'était très facile, quasi-naturel.
C'est une question d'affinité, de tournure d'esprit, et d'amour.

C'est comme ça.
Et puis : il faut savoir écouter l'Autre, et que l'Autre écoute l'Autre.
Ecoute et entende.

Je lis blackmail, et je t'ai lue toi,
et j'apprécie vraiment ce que vous écrivez.
C'est parfois hard, un peu abrupt, mais faut le prendre comme ça,
je pense que vous êtes asperger, oui.
C'est important ? (Quelle question !)
Je me suis aperçu en lisant les fils que ceux/celles qui répondaient à toi/à lui ne se rendaient pas bien compte que la communication ne se fait pas comme ça,
faut pas faire le mariole,
l'humour ("je te taquine") il faut le deviner là où il est, et il n'est pas partout le même, parfois il n'est pas, en fait (n'existe pas) , j'aime bien ton post de 19h06 (on dirait un horaire de train)
And then taking from his wallet an old schedule of trains he'll say
I told you when I came I was a stranger
t'en fais pas c'est par association d'esprit
maybe I'm not a stranger

car : moi-même j'ai l'air optimiste, mais je faisais comme toi, je fonçais etc....
Maintenant je prends mon temps, je blague,
et de fait ni dans une forme de démarche ni dans l'autre la communication ne se fait bien, j'ai toujours le sentiment de n'être pas entendu/compris comme je le désirerais,
"alors souvent on sait pas, on sait plus". Wink

Joli a raison, "dire n'exprime qu'une infime partie de l'expérience".
(J'suis pas d'accord avec "infime", mais globalement, oui, sans doute,
quoiqu'il faille souvent poser des mots pour vivre,
comme les amérindiens qui utilisent des dizaines-ou davantage- de mots pour les nuances de vert, il utilisent des mots, ils ont besoin de mots pour dire leurs verts),
(moi j'ai besoin de mots pour mes vers Poète
pour mes verres aussi  drunken
bon s't'une blague, ou pas, ouarf,
parfois on ne sait plus)

Pourquoi ai-je de la chance de ramasser des coquillages ?

Je n'ai pas la chance d'aller à des rencontres -j'ai lu sur des fils à toi- ,
je suis un peu paumé dans une superbe région (au fond du Gard).
J'aime la poésie de la nature (en ce moment : le printemps, ouaaah!) et de la campagne, et de la mer sans les gens, enfin sans beaucoup de gens.

Souvent, ici, ça tourne court.(Je veux dire : sur zebras)
Les gens se lassent. Ou bien les intérêts divergent. C'est frustrant.
Je vais continuer à aller lire sur tes fils, ça m'intéresse.

Et puis la prochaine fois que j'écris des dialogues (les tirets sont des personnages , que je "vois", en les faisant parler) je mettrai des noms, ne serait-ce que A, B, C, etc...
ce sera plus compréhensible.
Ca m'amuse, parce que j'ai envie de sourire, de rire, et faire sourire,
je ne sais pas si ça marche,
et de dire n'importe quoi,

et
t'en fais pas, moi non plus je ne comprends pas toujours ce que je veux dire ! Fou
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ManonD le Lun 17 Avr 2017 - 0:01

Mes indiens à moi, (les inuits) eux, ont je ne sais combien de mots pour décrire la neige... Le vert ils n'en voient que rarement.

Et ce qu'ils ont de joli, c'est le bâton de la parole... qui oblige les autres à écouter celui qui le tient. 

Smile

ManonD
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Longueuil Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Armulis le Lun 17 Avr 2017 - 0:08

Véridique?
avatar
Armulis
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 26
Localisation : Jura bernois (Suisse)

https://michaelbaracco.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ifness le Lun 17 Avr 2017 - 0:17

Salut, Manon. Bien réveillée ? C'est Noël, chez toi, c'est ça ?

Oui, véridique.

Mais ça confirme ce que j'écrivais. study

Le bâton, en fait, oblige les autres à se taire.
Pas à écouter. Pété de rire
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Invité le Lun 17 Avr 2017 - 1:17

ifness a écrit:je ne sais pas si ça marche,
et de dire n'importe quoi,

Si ça marche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ManonD le Lun 17 Avr 2017 - 1:56

en inuktitut :

qanik neige qui tombe
aputi neige sur le sol
pukak neige cristalline sur le sol
aniu neige servant à faire de l'eau
siku glace en général
nilak glace d'eau douce, pour boire
qinu bouillie de glace au bord de la mer



Surprised Surprised

ManonD
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Longueuil Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ManonD le Lun 17 Avr 2017 - 2:12

If,

J’aime la démarche qui habite le « bâton de la parole », car c’est plus qu’un instrument empêchant l’autre ou les autres de parler; il impose l’écoute, l’attention et le respect des autres. Il incite l’autre, à construire sa réflexion, son raisonnement. Il est un symbole qui RESPONSABILISE la prise de parole.

Discuter, ce n’est pas parler pour parler.

Pour discuter, il faut qu’il y ait « engagement », un désir d’évolution d’un côté comme de l’autre.
L’engagement nous ramène à des idées de « valeurs », comme l’humilité.

L’humilité nous oblige à reconnaître que nous sommes faillibles, et que pour mieux penser, nous avons besoin de l’autre. Changer ou évoluer dans mes idées n’est pas destructeurs, mais constructifs (principe de transcendance ?).

ManonD
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 07/04/2017
Localisation : Longueuil Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par ifness le Lun 17 Avr 2017 - 14:46

Manon,

Oui mais nous, en France,
nous manquons d'humilité. Smile

Tu sais, ce "bâton de la parole", il est apparu ici, je ne sais par quel biais, p-ê par quelqu'un de la Belle Province, et c'est utilisé par le coaching, par différents groupes, et même à l'école par les enseignants.

Certes, j'ai été témoin d'une utilisation un peu aléatoire. Rolling Eyes

Nous aussi, en montagne, on a nos mots pour les neiges :

poudreuse neige légère qui vient de tomber
soupe neige lourde qui mouille le cul quand on se prend un gadin
de la balle neige bien damée et légèrement frisante
glace neige ayant fondu et regelé pendant la nuit
boue neige ayant disparu
neige truc blanchâtre et froid issu de canons, à neige précisément

Ok, chez vous, on est sérieux, ici, on est totalement décadents. (Note la liaison impossible de on à s.)

Merci pour le cours d'inuktitut (ici ,on dit plus simplement institut, c'est ballot Razz )

Ouaip, chuis vraiment pas sérieux.
J'ai honte.
Il me faut envisager (si c'est possible) une transcendance quelconque.
Bon, là, c'est Pâques et lundi de Pâques, peut-être à l'Ascension  Ange  
ou à la Pentecôte Amour (pas trouvé de colombes ni de langues de feu, l'Amour fera l'affaire.)

J'arrête. C'est insupportable, dis-tu ? Oui, je suis bien d'accord. LA LA LA LA LA

NB. je continue à te lire. Y compris ailleurs. cat
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Savoir que c'est une connerie et la faire quand-même

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum