orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Aller en bas

orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on  Empty orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Message par RBleue le Mar 14 Juin 2016 - 1:34

"Bonjour à tou-te-s,
je cherche des témoignages de zèbres orphelin-e-s dans l'enfance (2-6ans), ou + large si vous êtes concerné-e-s et avez envie de témoigner

(mini présentation: 26ans, scanneu-r-se mais ayant trouvé un domaine d'approfondissement (art), suivi-e par un très bon psychothérapeute (lui même zebre je pense))

Mon père est mort à mes 3 ans, je viens juste (4mois) de mettre un mot qui explique en bonne partie mes difficultés de vie: zèbre.
C'est à la fois un soulagement, mais aussi une "prise de conscience inquiétante" vu l'ampleur du chantier "acceptation/organisation/renforcement", je m'attelle à régler les problématiques du zebre.

Je voulais savoir si parmis vous il y a des orphelin-e-s, car cet aspect là me parait doubler la peine (ou la mettre au carré!) de certains traits caractéristiques de zèbres (pèle mèle): différence, sensibilité, "pleurs", insecurité, peur de l'abandon (/peur de perdre un proche), non confiance en soi, pas de validation sociale etc.
Quel est votre avis sur la double difficulté, et vos moyens d'atténuer les catastrophes liés à la liste ci dessus?

(niveau familiale: trouver quelqu'un qui apportent ces elements "paternels" et se sentir reconnu par sa famille pour sa vraie identité pour eviter de reporter tt ça sur son-sa compagn-e-on?
->réinvestir le parent perdu! (<-conseil du psy, je viens de comprendre pourquoi en analysant ma relation amoureuse)

Du coté amour: imaginez un zebre qui va mal dans son couple tout(/car) en y cherchant une protection parentale
donc impossible de se séparer et une attente impossible de l'amour inconditionnel et de toutes les demandes relatives qui peuvent dépasser les traits de caracteres et possibilité du/de la compagn-e-on"

Mon compagnon se trouve dans un rôle de soignant/père avec tout ce que j'attends de lui (qu'il me rassure, soit tendre, accepte mes moments de doutes et me dise un "ça va aller, j'ai confiance en toi, tu va y arriver". j'attends ça de lui maladivement car etant sensible, je sais ce qu'on attends de moi, et pour mon amoureu je le fais. lui aussi decrypte ce que je veux mais se refuse à le faire( quasi jamais!) car ça ne lui correspond pas. et qu'il est probablement zèbre aussi, donc il s'enfuit, et ne supporte pas de me voir mal.
Je n'arrive pas à doser.
je n'arrive pas à savoir ce qu'il est légitime d'attendre, et ce qui appartient à mon angoisse

Seule, je n'ai personne sur qui me reposer ou de qui attendre des choses, donc je fais aller, et encore que c'est ma mère le sujet du coup (mais elle est tellement un contre espoir!) (et je ne l'ai jamais étée seule + de quelques mois depuis mes 12ans)

j'essaye de progresser avec ma zebritude, je promets à mon compagnon que j'essaye, mais les progres n'avancent pas assez vite, d'autant plus que chaques periodes de "separation", consequences de mes mega crises d'angoisse, me refragilisent.

je cherche des temoignages pour (me rassurer), savoir cmt vous le vivez, vous en sortez (ou non)!

Merci d'avance pour vos réponses!

(ps: si vous pouvez évitez les archétipes et généralités sur les hommes et les femmes, merci d'avances. Dejà je haïe les généralités, de plus, si elles existent, (après avoir lu pas mal de sujets de la categorie), j'ai envie de supplier mon compagnon de rester avec moi tellement les descriptions me rappellent que je ne veux surtout pas être confronté-e à ces archetypes..)

RBleue

Messages : 3
Date d'inscription : 12/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on  Empty Re: orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Message par seblotus le Lun 20 Juin 2016 - 10:40

Bonjour RBleue,

Je ne suis pas orphelin à proprement parler mais mes parents se sont séparés lorsque j'avais environ 4 ans.

Je suis en couple depuis 15 ans avec un enfant de 5 ans et je ressens les mêmes choses que toi : recherche d'un parent chez ma compagne, besoin qu'elle s'occupe de "mon enfant intérieur" (mais ce n'est pas son rôle...)

J'essaie aussi d'aller mieux mais comme pour toi "ça ne va pas assez vite" et je fais fuir ma compagne. J'ai tellement peur de l'abandon que je fais tout pour lui plaire mais au final ça empire les choses.

Au point qu'hier, elle m'a annoncé qu'elle désirait qu'on se sépare!

J'imagine que ça ne te rassure pas mais ton message a tellement fait écho en moi que je devais réagir. C'est d'ailleurs la première fois que j'écris sur ZC!

Bon courage!

seblotus

Messages : 1
Date d'inscription : 16/03/2014
Age : 38
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on  Empty Re: orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Message par Invité le Lun 20 Juin 2016 - 11:55

J'ignore si cela peut vous aider mais suite à un long cheminement (parents toxiques, je me suis plus ou moins élevée toute seule sur le plan intérieur, même si matériellement, je n'ai manqué de rien. J'ai été/ suis sans doute encore un peu dépendante affective/ victime d'une angoisse d'abandon. Mais je le vis mieux depuis deux ans.), j'avais lu Guérir son enfant intérieur de M. NABATI, Pourquoi m'as tu abandonné(e) de JC BOUCHOUX et Les dépendances affectives de v. BERGER qui m'ont énormément aidée à identifier le souci et prendre de la distance avec mes émotions, sentiments pour voir ce qui est "trop".

Un compagnon de vie ne peut pas remplacer un parent, ce n'est pas son rôle. La solution que j'ai trouvé fut d'accepter que j'ai des parents "pas suffisamment bons" et de me rendre compte que si eux, n'ont pas su m'aimer et m'accepter comme je suis (parents toxiques), des personnes de ma famille m'ont donné de l'amour sans le montrer ou le dire (sourire, regards, encouragement, temps passé avec moi, tristesse dans le regard quand on partait après une visite). "j'ai été aimée et c'est tout ce qui compte", je me suis juré de m'aimer d'un amour infini pour tout ce que je n'ai pas reçu parce que ça m'a permis de me rendre compte que ça ne changerait pas quoi que je fasse et que je devais faire mon deuil pour avancer.

Je me reconnais totalement dans les relations que tu décris, cette prise de conscience m'a permis de prendre de la distance avec ça et de normaliser les relations. Aujourd'hui, je suis plus dans "ce qui compte, c'est que je me sente bien avec moi", c'est la relation la plus importante à mes yeux parce qu'elle sera éternelle alors que les autres peuvent péricliter. Et que si j'ai besoin de quelque chose, je ne serais jamais mieux servie que par moi-même. Ca a vraiment retiré un poids à mes relations, j'ai moins d'attentes, je m'appuie moins sur les autres, je suis plus autonome.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on  Empty Re: orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Message par ifness le Sam 27 Aoû 2016 - 5:22

J'ai envie d'écrire ici,
c'est con mais c'est mon sentiment profond,
je n'ai pas été orphelin ,bien que désormais je n'aie plus aucun parent (ou famille, hormis enfants adultes qui ne partagent pas avec moi)

que la solution lorsque l'on ne s'en sort décidément pas
ce n'est pas l'enfermement dans les psychologismes de tous poils

je pense que la PHILOSOPHIE est AUSSI là pour nous aider.
Moi, je tiens grâce à elle.
Sinon, psycho, je suis trop une boule de pbs.

Développant avec le/la partenaire des relations culturelles variées,
associées à une entente physique procurant douceurs, confiance mais voluptés,
ça peut le faire.
Je parviens à le faire, même seul, tout ne va pas bien, mais je tiens.

L'angoisse (fausse angoisse existentielle) s'estompe, prend des vêtements raisonnés voire créatifs, la joie, les rires et les sourires font le reste. Le bonheur simple d'entendre les roucoulements doux et liquides de guêpiers volant haut dans le ciel bleu. Imaginer leur beauté.

Not a miracle, but ça se travaille aussi,
je répète y'a pas que la psycho/psycha,
mon témoignage : j'ai travaillé et je suis parvenu à quelque chose.

Reste la mélancolie, pour moi d'avoir perdu des êtres chéris, mais (mon côté animiste) ils restent à mes côtés, désolés (comme le fut Achille) de n'être plus en vie...

Drôle d'intervention. Smile
Mais les HQI me semblent globalement trop versés dans les psychologisations outrancières.
Il y a autre chose, dans la Vie.
On ne se laisserait pas parfois bourrer le mou, par hasard ?


ifness

Messages : 2829
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on  Empty Re: orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Message par ISIS75 le Sam 1 Sep 2018 - 20:19

même chose que bleuenn.
Par contre, dommage là aussi de venir poster 3 messages et repartir définitivement...
"pas de validation sociale" : idem y'a que mes nouvelles fréquentations qui me "valident" lol
ISIS75
ISIS75

Messages : 2822
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on  Empty Re: orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Message par kouignaman le Lun 3 Sep 2018 - 16:24

Orphelin de mère à 14 ans ( elle m’élevais san mon père qui est décédé quand j’avais 25 ans). Tout ce que je suis devenu est lié à ça : je me suis bagarré pour réussir ma vie pro et perso. L’inconvénient c’est qu ´a 43 ans et la découverte de la zebritude, on aussi découvert ma construction en faux self avec une énorme dépendance affective et peur de l’abandon. le fait de savoir n’est pas une peine supplémentaire. C’est le choix qui t’appartient d’avancer pour une réalisation personnelle plus profonde, un sacré challenge. Y’a des moments de tristesse alors je pense aux enfants yezidis... je me dit que quand même on est pas malheureu. Moi qui te parle, je suis au bord de divorcer et de perdre mon travail mais au fond je crois qu’il va falloir en passer par là, soyons positifs et croyons que notre sensibilité nous amènera à comprendre ce qui nous correspond le mieux. Bon courage à toi.
kouignaman
kouignaman

Messages : 84
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 44
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on  Empty Re: orphelin-e & zèbre double peine? remplacement (malsain) par un-e compagn-e-on

Message par kouignaman le Lun 3 Sep 2018 - 16:26

Orphelin de mère à 14 ans ( elle m’élevais san mon père qui est décédé quand j’avais 25 ans). Tout ce que je suis devenu est lié à ça : je me suis bagarré pour réussir ma vie pro et perso. L’inconvénient c’est qu ´a 43 ans et la découverte de la zebritude, on aussi découvert ma construction en faux self avec une énorme dépendance affective et peur de l’abandon. le fait de savoir n’est pas une peine supplémentaire. C’est le choix qui t’appartient d’avancer pour une réalisation personnelle plus profonde, un sacré challenge. Y’a des moments de tristesse alors je pense aux enfants yezidis... je me dit que quand même on est pas malheureu. Moi qui te parle, je suis au bord de divorcer et de perdre mon travail mais au fond je crois qu’il va falloir en passer par là, soyons positifs et croyons que notre sensibilité nous amènera à comprendre ce qui nous correspond le mieux. Bon courage à toi.
kouignaman
kouignaman

Messages : 84
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 44
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum