N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Message par Invité le Jeu 30 Juin 2016 - 18:00

Premier point: je n'ai pas envie que mon employeur ait accès à ce que je dis ici, ce qui arrivera invariablement sitôt que j'aurai balancé mon nom. Ne serait-ce que pour rester libre d'en parler sans me faire licencier.

Second point: j'ai déjà donné le lien en MP à des personnes de ZC. Ce n'est pas les cinquante membres réguliers de ce forum qui vont changer fondamentalement la donne, d'autant plus que j'ose espérer qu'il y a ici, globalement, des gens suffisamment au courant pour n'avoir pas besoin de mon blog.

Pour ce qui est de rester planqué... comment dire. Non je ne relève pas, ça me fera bien 10 points #QAM

M'enfin, si pour te rassurer, tu as besoin de croire que ma pratique de l'écologie se cantonne à des lectures (sic), fais donc.

J'arrête; si tu veux avoir le dernier mot, là encore, pour te rassurer, je te le laisse. C'est toujours très bon pour soi de croire que celui qui partage des problèmes les a parce qu'il ne veut pas s'en sortir. ça permet de se fantasmer un monde où chacun ne dépend que de soi (taka te mettre des coups de pied au cul, etc.) Je t'aurai servi à ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Message par noir le Jeu 30 Juin 2016 - 18:34

Je n'ai ni besoin d'être personnellement rassuré, ni besoin d'avoir le dernier mot, ni à ce que quelqu'un me serve à quoi que ce soit.

Relativement à tes derniers propos
et aussi au sujet
bien que je sois de nature discrète
et au fait qu'il y aient quelques participants / lecteurs sur ce fil aussi sensibilisés à l'écologie

je laisse mon petit site (avec des infos écologie, jardin, aménagements, et des photos plantes assez nombreuses, et aussi un petit article dans la presse où j'y parlais de tout ça) qui est mon boulot tel que je l'ai voulu, conçu (sans rien demander à personne ni dépendre de personne) (et à une époque autre que celle actuelle où je passais encore assez comme ET)

vous pouvez jetez un oeil si vous le souhaitez  http://ecojardin-argeles.com/index.php?page=001

Dans la pratique et au quotidien, il s'avère et s'est avéré difficile pour moi (dans l'ensemble) de faire tout et comme je l'aurai imaginé. Ma part autiste (Asperger) s'est révélée être une certaine difficulté (fatigue relationnelle, fatigues organisationnelles, gestion, mise en oeuvre, recherches, achats et aboutissements divers). Aussi je réoriente mon activité, sur une partie de ce qu'elle est, à savoir plus simplement dans les jardins, avec moins de gestions diverses (j'espère), avec moins de sollicitations aussi, moins d'imprévus et questionnements à foison.

J'ai toujours pensé que seul l'exemple avait quelque incidence.

Et je sais, que déjà, à mon petit niveau, mon exemple a impacté sur ma ville.
et peut-être aussi sur les gens qui ont cliqué sur mon site ou m'ont rencontrés.

J'aurai aimé être plus capable (et moins seul) aussi parce que d'autres choses (une) plus ambitieuse (création d'un parc à visée écologique il y a 10 ans) aurait eu un autre impact. Le reliquat est mon jardin (que l'on voit beaucoup sur les photos).

noir
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 922
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 39
Localisation : Asperland, sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Re: N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Message par Invité le Jeu 30 Juin 2016 - 19:03

Très bien, et après ?
J'ai dû croiser des centaines de personnes à qui transmettre des messages, témoigner d'engagements, changements de vie, etc.
On organise, avec d'autres, des confs, des journées où on sensibilise quelques dizaines à centaines de personnes.

Oui, oui, oui.
On est quelques milliers à le faire.

Oui, et ?
Quand on les revoit, la plupart ne traduisent pas en actes ce qu'ils ont entendu.
C'est ce que répètent des gens comme Martin Kopp, Dominique Bourg, etc. : "nous ne croyons pas ce que nous voyons".
Globalement, la tendance lourde reste à l'effondrement.

Ce matin, j'étais à une réunion assos/CAUE à propos de la prise en compte de la trame verte et bleue. Bilan: c'est très facile de travailler avec les techniciens, mais avec les élus, rien ne bouge. On perd des années à les convaincre.
Il se fait des tas de belles choses ici et là, mais ça ne va pas assez vite.

Donc sur ce topic, qui n'est pas un cours d'écologie et pas forcément représentatif du discours que je tiens aux autres dans un contexte d'écologie, je revendique le droit d'en avoir marre, d'avoir mal aux bras de semer pour pas grand-chose, d'être déprimé de si peu de résultats, si peu de conversions, si peu d'engagements, et autant d'hostilité, parfois violente.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Message par noir le Jeu 30 Juin 2016 - 19:25

tu ne t'es pas comporté de manière suffisamment propre et respectueuse

aussi, ici, tu ne mériteras pas de ma part quelque attention supplémentaire.

en bon jardinier: "l'on récolte souvent ce que l'on sème"

cordialement.

Pour moi, le fil est clos
(et j'ai partagé mes éléments de réponse)

noir
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 922
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 39
Localisation : Asperland, sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Re: N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Message par Invité le Jeu 30 Juin 2016 - 19:52

tu ne t'es pas comporté de manière suffisamment propre et respectueuse

Dixit quand même l'intervenant qui après avoir débarqué en expliquant que si j'en étais là c'est parce que je m'y sentais bien, m'a traité de lâche et de planqué.

aussi, ici, tu ne mériteras pas de ma part quelque attention supplémentaire.

Enfin ! Je n'attendais que ça depuis le début: que tu me lâches la grappe. Va.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Message par RoofisHigh le Jeu 14 Juil 2016 - 7:58

Bonjour, c'est un sujet qui m’intéresse parce qu'il m'a beaucoup tourmenté aussi.  Mais j'ai fait un peu de chemin depuis et c'est ce que je voulais partager.

Selon moi, le militantisme c'est comme le prosélytisme religieux. L'écologie, c'est comme la charité chrétienne par exemple.

Tu dis : « Peu importe, néanmoins, nul ne peut vivre sainement s'il a la conscience aiguë d'être tout à fait inutile. » 

Utile à qui ou à quoi ? Parce que, dans l'absolu tu sers à rien ça c'est sur. En fait, je dis souvent que les choses n'ont que le sens et l'importance qu'on leur donne. Personne n'a dit que l'humanité devait durer le plus longtemps possible, ni que le bonheur du plus grand nombre était obligatoire. En fait l'écologie, ça fait parti de ton idéal, et tu ne luttes pas pour « le Bien », qui n’existe pas, mais pour tirer le monde vers ton idéal. Donc tu ne te rend pas « utile », au contraire c'est presque de l’égoïsme :p. Faire de l'écologie ne te rend ni « utile » ni meilleur que le gars qui passe sa vie devant le bigdill. Ptet qu'en comprenant ça tu arriveras mieux à vivre le moment présent de temps en temps sans être tout le temps « en mission ». Mais bon au final, tu peux tout à fait construire l'avenir tout en vivant le moment présent, l'un n'empêche pas l'autre.

Mais d'ailleurs, pour qui tu te prends ? Tu crois qu'on a besoin de toi pour nous sauver ? Avec tes ptits bras ? T'inquiètes ça va aller merci, tu peux tout laisser tomber demain si ça te chante ça changera pratiquement rien globalement. Tu es tout petit (comme nous tous) et tu essayes de bouger la terre et tu t’étonnes de ne pas la voir bouger ? Sans dec ? (désolé pour le ton énervant de ce passage). A ton échelle, ta communauté, pour laquelle tu peux te rendre utile, c'est la famille les amis le voisinage etc. Tu dis que ton couple c'est pas la joie, voilà un combat qui est à ton échelle. Changer le monde, c'est pas ton boulot, tu n'en as ni le devoir, ni le pouvoir.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas lutter, mais il faut lutter par intégrité à être qui on est, pas par volonté de "contrôler les gens". Enfin, je crois. En gros, peu importe le résultat, tu es toi tu fais ta vie et les autres font pareil et puis c'est tout.

Après on peut aussi consacré sa vie à une cause ou un combat c'est un choix, à cheval entre le gâchis et le sacrifice. J'en sais rien en fait, mais j’espère que je me suis fait comprendre et que ça pourra t'apporter des pistes.

D'une part.
D'autre part :

Cette lutte ne s’arrête pas à l'écologie. L'écologie n'est qu'une facette, et on peut pas avancer sur cette voie sans avancer sur les autres. L'éducation par exemple, apprendre aux gens à réfléchir plutôt qu'obéir et répéter, c'est primordial. Le système économique aussi etc mais je pense que tu le sais déjà.
Et contre toi, il y a des personnes, des multimilliardaires parfois, qui tirent dans l'autre sens sur tous ces sujets. Il te faut du pouvoir (souvent = argent), des réseaux, et de la force pour gagner une guerre. C'est pas en changeant le monde que tu gagnes de l'argent, c'est en gagnant de l'argent que tu changes le monde. Et oui, en bossant dans l'écologie c'est dur de joindre les 2 bouts, SANS DEC ?! Me dis pas que tu crois à la main invisible du marché qui équilibre les prix en fonction des blablabla etc haha.
L'argent oui c'est le nerf de la guerre, et c'est pas notre camps qui l'a. Tu peux faire 300 conférences à 15 personnes en 1 an, ils peuvent annuler tout ton travail en un claquement de doigt. Et en plus c'est toi qui galère à la fin du mois. Tu m'étonnes que tu t'épuises.  

Et au final, tout revient à « La psychologie des foules », de Gustave Le Bon, que je te conseille et dont voici quelques extraits :

« Alors même que l'idée a subi des modifications qui la rendent accessible aux foules, elle n'agit que quand, par des procédés divers qui seront étudiés ailleurs, elle pénètre dans l'inconscient et devient un sentiment. Cette transformation est souvent fort longue.
Il ne faut pas croire du reste que c'est parce que la justesse d'une idée est démontrée qu'elle peut produire ses effets, même chez les esprits cultivés. On s'en rend compte en voyant combien la démonstration la plus claire a peu d'influence sur la majorité des hommes. […] Ils [sont], en effet, sous l'influence d'idées antérieures devenues des sentiments ; Or, celles-là seules agissent sur les mobiles profonds de nos actes et de nos discours. »

« Ce ne sont donc pas les faits en eux-mêmes qui frappent l'imagination populaire, mais bien la façon dont ils se présentent. Ces faits doivent par condensation, si je puis m'exprimer ainsi, produire une image saisissante qui remplisse et obsède l'esprit. Connaître l'art d'impressionner l'imagination des foules c'est connaître l'art de les gouverner. »

Voilà, ça rejoint le côté « changer le monde à toi tout seul mais bien sur » dont je parlais plus haut et ça explique pourquoi même si tu sembles sur le droit chemin, tout le monde te dit oui, et toi tu vois rien qui change.
Ca prend du temps pour qu'une idée devienne directrice pour une population. Et l'écologie ça fait quoi, 60 ans qu'on s'y intéresse ? Est-ce que c'est si long que ça je sais pas. Est ce qu'il n'y a pas comme disait je sais plus qui un peu plus haut, effectivement, une évolution ? Lente mais en marche ? Moi je dirais que oui aussi.

Maintenant la partie un peu plus terre-à-terre :

Tu dis : « j'ai le sentiment aigu de ne RIEN savoir faire d'autre, autrement dit, de ne RIEN savoir faire qui intéresse »

Si tu sais pas faire un truc il « suffit » d'apprendre, et après tu sauras faire. C'est débile mais j'avais envie de le dire quand même. Tu peux apprendre à jouer de la guitare ou à tirer au fusil à lunette, apprendre c'est ce qu'on fait de mieux non ?

Et pour finir, ton besoin de prendre sur tes épaules le sort de l'humanité, et de transmettre, a sûrement un rapport avec ton désir de paternité (merci sherlock). Peut-etre chercher dans ce sens des alternatives genre adoption, travail en foyer ou que sais-je.

Voilà.


Dernière édition par RoofisHigh le Jeu 14 Juil 2016 - 8:18, édité 1 fois (Raison : Orthographe)

RoofisHigh
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: N'avoir rien à donner, dont les autres veuillent

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum