Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 7 Juin 2016 - 9:19

J'aime pas passer des heures à argumenter. vu le nombre de couples (qui tiennent) formé sur le forum, on a la réponse Wink

Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20628
Date d'inscription : 02/12/2012

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Pieyre le Mar 7 Juin 2016 - 10:34

Les archétypes sociaux sont d'abord des archétypes psychiques. L'écume sociale de ces archétypes est certes tenace, mais elle est peu de chose comparée au substrat naturel qui les ont fondés.

Nous suivons nos inclinations parce que cela nous conforte dans notre image mais aussi parce que cela nous fait du bien, au-delà ou en-deçà de tout aspect social. C'est-à-dire qu'il y a différentes couches de notre constitution psychique qui nous conditionnent. La plus superficielle est la plus visible, mais c'est aussi celle dont il nous est le plus facile de nous affranchir, certes en fonction de la situation où l'on se trouve et pas de la seule volonté.

Alors les femmes supérieurement intelligentes me font-elles peur ? A priori, non, puisque je les recherche. Mais je n'en sais rien en fait : je n'en ai jamais rencontré.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Oo7M le Mar 7 Juin 2016 - 10:52

Désolé de dégainer de nouveau mais je vais quand même répondre Wink
Alors je me lance dans mes élucubrations:
- Peut-il y avoir rivalité, voire compétition dans un couple zèbre/zébrette autour de l'intelligence, de la sensibilité ou autre?
--> Je ne pense pas ou très très rarement. Si il y a couple, il y a respect et complicité, donc ça se fait plus dans le sens émulation partagée et renforcement de l'admiration respective je crois.

Tu es sûr? Et si ta zébrette te mouche sur ton sujet de prédilection? Si elle surpasse systématiquement tes arguments par des arguments plus brillants, mieux réfléchis? Je pousse un peu sur la question, on est d'accord, mais après tout j'essaie de faire de l'exploration. Du reste, je suis d'accord avec toi sur le fait que, dans un couple sain, avec le respect et la complicité, c'est censé bien se passer. Mais parfois, sous la surface, il se passe des choses moins jolies.
Oui je me lève et je confirme.  Cool
J'ai mis "très très rarement". Dans mon xp (certes très peu représentative et très subjective), je peux compter les clashs "compétitifs" sur les doigts de la main sur + de 7ans.
Si ma zébrette me surpasse avec des arguments plus brillants et réfléchis, je suis heureux d'apprendre plus, de réfléchir, de me remettre en question, de la regarder encore plus admiratif donc c'est positif.
Si ma zébrette vient me chercher sur mon sujet de prédilection et que je ne suis pas d'accord ou que je ne trouve pas cela complet ou totalement réfléchi...il y a discussions, pesée, argumentations et je ne vois pas cela comme un clash. Si il y a match et discussions, il y a échange et meilleure compréhension de l'autre donc positif aussi, même s'il peut y avoir désaccord à la fin et que chacun reste persuadé que son analyse est plus cohérente.

Après, je pense qu'il faut pondérer par le signe astrologique aussi  tongue 2 taureaux ensemble se rentreront toujours dedans. 2 balances ne prendront pas forcément de décision de trancher....Bref, tout ça pour dire que la personnalité des 2 protagonistes joue également un grand rôle. Il faut au moins un "patient" et "ouvert sur le débat" car sinon, ça peut faire des étincelles.

Côté choses pas jolies sous la surface...je sais que ce n'est pas le cas chez moi. Et chez l'autre j'ose espérer que non ou qu'elle aura confiance pour m'en parler.
Après, je trouve qu'il y a deux petites astuces faciles pour se prémunir contre les déceptions ou prévenir les risques:
- éviter les zèbres/zébrettes que l'on sent moins joli(e)s sous la surface. Perso, je regarde plus le dessous d'abord (sans jeu de mots)...
- éviter de se mettre en couple avec un(e) zèbre/zébrette qui exerce le même métier que soi et qui baigne dans le même jus, ce qui (je trouve) a tendance à construire un voile éphémère de points communs au départ et de similitudes (qui peut difficilement s'étendre par la suite), instaurer plus de compétition, empêcher un certain enrichissement diversifiant mutuel.



Oo7M a écrit:
- Un homme zèbre ressent-il le poids des archétypes sociaux (homme devant être fort/dominant/sûr de lui) et cela peut-il le conduire à se sentir insécure avec une zébrette (forcément indomptable^^)?
--> En quête d'idéal, le mâle zèbre peut aimer revêtir son costume de superhéros pour sa princesse zèbrette mais il sait qu'elle n'est pas le petit animal tout fragile et écervelé...donc pas de feeling insecure. Au contraire, comme l'a souligné Revz, il y a cette bienveillance et cette hypersensibilité qui est "rapprochante" et rassurante dès le début. A la limite il y a un peu d'appréhension sur le côté :"Pourvu qu'elle me trouve pas trop c**!" mais généralement ça colle vite Wink
Sur le côté indomptable, perso, je trouve que c'est plutôt une chance d'avoir conscience que l'autre peut avoir besoin de grande prairie pour balader et s'exprimer. Ainsi, si on a la même conception d'un couple "open" -au sens chacun a besoin de sa liberté et a suffisamment d'indépendance pour sucer son sucre intellectuel de son côté- ça a du bon et c'est un gage de longévité je trouve (bon inutile de préciser que je ne me vois pas collé 24h/24h à ma compagne).

Ah, très intéressant. La zébrette n'est pas fragile ni écervelée, donc pas d'insécurité avec elle? Est-ce que ça veut dire que les zébrettes sont pour toi des femmes qui s'assument seules? Qui sont indépendantes? C'est leur intelligence qui les rende solides? La zébrette rassure parce qu'elle est "stable"? C'est drôle parce que c'est exactement à l'opposé de l'image que je me fais des zébrettes (et de moi-même). Je vois une zébrette toujours en mouvement, pour qui rien n'est acquis. Et qui a tendance à être insécure émotionnellement (du moins dans certains domaines/périodes de sa vie).
Compréhension mutuelle en ce qui concerne le besoin de liberté et d'espace pour réfléchir...oui, je suis d'accord.

J'entendais par petit animal tout fragile, petit "objet" nunuche d'apparence jolie, sans protection que le prompt chevalier doit sauver avec sa grande épée et son armure pour elle en tant que contenant. Genre, le mythe super niais de l'unique force au service de la beauté.
Aussi, pour moi une zébrette est aussi et surtout resplendissante par son contenu. Elle est donc remplie et non vide...donc plus forte et intéressante à mon sens. Elle est aussi moins déplaçable et plus stable en un certain sens car motivée par ses quêtes à elle donc moins influençable et plus « accompagnable » (car le zèbre préfère les petits comités décalés et les passages secrets que la foule et l’autoroute).  
Après, la mécanique intérieure est très complexe (je pense bcp plus complexe que chez les non-zebrette), ce qui génère beaucoup de questions, de doutes et donc de fragilité, d'incertitudes, d'instabilités. Mais n'était-ce pas le rôle du super héros zèbre d'être réconfortant (de relever ce challenge), et de l'alchimie de l'Amour de faciliter la convergence vers le soi mieux, afin de faire en sorte que la zébrette puisse être épanouie et profiter de sa "belle mécanique" ?
Je pense qu'entre zèbres\zébrettes, l'hypersensibilité est la véritable fragilité mais aussi une donnée commune qui peut être plus facilement comprise et guérie. (Pour rester dans les signes et même si ça fait cliché, je crois qu'en multipliant deux - ça fait un résultat positif, que l'on peut ensuite diviser afin d'obtenir deux + sans pour autant changer le soi, juste le signe).

Donc non, je ne crois pas que les femmes zèbrettes s'assument seules (pas au début, pas toutes, mais peut-être plus facilement après le cap de la trentaine, la digestion de leur état, l'acceptation d'autres xp, mais je n'ai pas d'xp à ce stade...). Je dirais même qu'elles mettent souvent (bcp) plus de temps pour parvenir à le faire. Mais je crois que cela s'applique aussi aux zèbres, non?
Pour moi il y a une sorte de carrefour de la trentaine ou il existe beaucoup de choix…

1/ Croire en ses rêves d’idéaux et les assumer, en continuant à prendre du plaisir en apprenant, en cherchant, en espérant sa moitié, et en acceptant la contrepartie qui brûle parfois de voir le décalage (ex : à 32piges, tous mes potes sont en couple, mariés (ou divorcés) avec des mômes mais je me raccroche à la théière et aux chats car c’est moi, et j’aime ça, alors que je n’apprécierai pas d’être dans une norme non épanouissante).

2/ Tâtonner, expérimenter, explorer, en baissant quelques filtres  avec la possibilité de  découvrir autre chose, plus ou moins éloigné de son soi originel. Perso, je trouve le résultat trop aléatoire et je crois que je suis encore trop « hypersensible » pour m’aventurer dans ce « vrai monde » mais why not ?

3/ Pousser le schéma 2/ à son extrême et ne cessez de puiser ailleurs, et de butiner dans plein de fleurs différentes, ce qu’elles ont de mieux à offrir en activant le bouclier contre l’hypersensibilité et en acceptant d’être plus normal, plus comparé, moins attaché, et d’être du coup bcp plus éloigné de la notion d’absolu.

Désolé, je suis parti loin je crois…

Alors pour être succinct sur la suite, je résumerai mon idée en cela : je reste persuadé qu’une fois épanouie et bien en elle, la zébrette (et parallèlement le zèbre) est mieux armée que quiconque pour aller loin, trouver sa stabilité, être heureuse en elle (indépendance ?) et dans son couple, s’assumer et être rassurée tout en restant et en couple et en elle pour être en mouvement et poursuivre ses quêtes.

Après, je ne suis pas sûr de comprendre ta notion sur : «Et qui a tendance à être insécure émotionnellement (du moins dans certains domaines/périodes de sa vie) » ? Est-ce surtout des doutes par rapport à toi-même, et ta vision de comment tu te vois toi transposée dans les yeux / le cœur de l’autre ou des autres, ou du monde en général, avec un gros point d’interrogation placé sur ta confiance en toi, ta place » ou plutôt « est-ce des fluctuations par rapport à l’autre et ce que tu peux ressentir directement vis-à-vis de l’autre, des autres, du monde avec une incertitude directe ancrée en toi sur les autres et la confiance aux autres, et leur place possiblement changeante» ?

(La suite avant ce soir normalement...)
Oo7M
Oo7M

Messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 35
Localisation : Le sud

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Mily_Moheori le Mar 7 Juin 2016 - 10:58

J'ai l'impression de lire une discussion sur les animaux de compagnie : "êtes vous des hommes à chiens,  à chats ou à zèbres ?"

Changez rien,  ça vient...
Mily_Moheori
Mily_Moheori

Messages : 908
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 11:29

aaa les "clashs "compétitifs"" encore faut il qu'il y ait compétition

finalement zébrette ou pas, c'est peut être plus profond

ce nouveau rôle des femmes dans la société, elles revendiquent, se posent, exigent , s'affirment indépendantes

et le rôle du mec ? non défini.. flou.. plus comme avant sans qu'on sache encore quoi mais aux portes de l'empire le machisme bien connu portés par des cultures autres

qui a raison ? est ce une compétition ? en fait non, c'est une évolution des sociétés mais si celles ci se mixifient culturellement

moi j'ai peur des femen par exemple, pourtant je suis pas une chochotte mais une femen me fait vraiment peur

je la vois me couper la bite pendant la nuit juste par militantisme

c'est cru et imagé , désolé, mais vous voyez l'image de la castration

relation épanouie avec une femen surdouée ?

d'ailleurs peut on être femen et surdouée ? peut être je ne sais pas

ce qui me fait peur ce n'est pas que la femme revendique sa place légitime dans la société mais qu'elle le fasse en se vengeant des hommes

je suis pour la paix des sexes et non la guerre des sexes ou des générations

diviser pour régner, comme on dit à monaco

finalement ce qui ne me ferait pas peur c'est une femme avec un archetype féminin ideal et donc forcément inexistant, une femme douce gentille sans problèmes sans agressivité, dans le consensuel, avec qui on peut parler, échanger, construire

les trois critères classiques

la femme de votre vie

1- vous avez des choses à échanger à lui dire, vous êtes vous en sa companie
2- vous avez une entente sexuelle et physique , vous vous voyez avec elle dans un lit
3- vous n'avez pas honte d'elle en société que du contraire

bon c'est super basique

la femme qui fait peur, c'est celle à qui vous n'osez pas vous ouvrir ou parler de peur que son intelligence ne découvre vos points faibles et vous attaque sans relache dessus.; aie euuuu

celle qui refuse le plaisir physique et ou le limite restreignant la relation aux seules relations textuelles

celle qui vous fait peur ou honte en public, qui vous prend de court dans le mauvais sens du terme, pas celle qui vous émerveille par sa créativité et son caractère farfelu

surprends moi ! euh.. mais positivement hein

tu es.. unique.. prise-unique

bouh !!

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Imagff10



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 11:35

tiens et les zèbres ça fait peur aux zébrettes ?

bouh ! na !

erm .. je sais pas ce que j'ai ça doit être les fraises.. elles viennent d'où ces fraises ? tch... b..l ? bil ? oops erreur fatale, veuillez prendre contact avec votre médecin qui vous isolera .. euh .. euh.. nan.. vous aidera !, oui c'est cela vous aidera !





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mar 7 Juin 2016 - 11:40

Oo7M a écrit:J ai une minette plus quelques autres félins que je nourris et je suis plutôt théières car je n aime pas le café... Mais je suis quoi alors???

Mince, moi qui suis arrivé sur ce forum avec pour seule certitude d'être un homme, et qui rêvait d avoir d autres chats et plus de théières...sniff.

Et dire que le forum est censé aider Smile Smile

Je ne pensais pas que les chats et les théières, images somme toute innocentes d'un bonheur domestique simple et de bon aloi, allaient provoquer autant d'angoisse. Razz Amis théièrophiles, unissons-nous^^!

Revz a écrit:hihi pas de soucis, le sujet est tout a fait interressant ^^
Finalement il me motive a tout lacher... ça me gave de garder une telle histoire.. les films c'est tout naze par rapport a mon histoire "complete" Razz Faudra vraiment que j'écrive un livre ou un scénario Razz

Fais-toi plaiz si tu as envie d'en parler! J'avoue que je n'ai pas encore tout saisi, et pardonne-moi de te poser un peu brutalement la question, mais est-ce que la fille était au courant de quoi que ce soit, ou bien tu l'as juste adorée de loin, dans une tempête mystico-romantique? En tous cas, on dirait qu'il y a matière à contage et racontage^^.

Alaintuitif a écrit:Je vis avec une zébrette depuis 6 ans. J'essaie de répondre en collant au maximum à mon vécu …

- Peut-il y avoir rivalité, voire compétition dans un couple zèbre/zébrette autour de l'intelligence, de la sensibilité ou autre?
--> En règle générale, je ne me sens pas dans la compétition, ni remis en question en présence de quelqu'un plus fort que moi dans quelque domaine que ce soit. Ce sentiment ne fait pas partie de mon registre émotionnel.

Il ne fait pas partie du mien non plus, c'est pourquoi j'ai besoin d'infos en vue de mieux comprendre certaines situations observées IRL^^

Alaintuitif a écrit:Ma zébrette sait mieux décortiquer les notices d'appareils ménagers que moi. Résultat : elle se tape ce genre de corvée !
Elle est trop trop forte en informatique donc je n'ai plus à m'occuper de la maintenance du PC.
Elle a un sens de la synthèse assez développé : je fais souvent appel à son analyse.
J'ai davantage développé mon intuition : elle me sollicite fréquemment… etc.
J'admire ses talents; elle admire les miens. Bref, on se complète.

Je vois. L'union fait la force: c'est bien quand les talents se complètent comme ça.


Alaintuitif a écrit:   - Un homme zèbre ressent-il le poids des archétypes sociaux (homme devant être fort/dominant/sûr de lui) et cela peut-il le conduire à se sentir insécure avec une zébrette (forcément indomptable^^)?
--> Je ressens peu le poids des archétypes sociaux. En revanche, je ressens le besoin de ma zébrette que je réponde à une certaine image pour que je continue à lui plaire. Par conséquent, j'entretiens mon corps et je fais preuve d'une certaine acuité intellectuelle, etc… Je ne me sens pas insécure tant que je vois que son oeil pétille encore.

Mais n'est-ce pas de l'insécurité si son pétillement est conditionnel à ta vigilance? ça ne te met pas une certaine pression?


Alaintuitif a écrit: Les femmes intelligentes font-elles peur? L'idée d'être moins intelligent que votre amoureuse vous fait-elle peur?

--> J'apprécie les femmes intelligentes tout comme j'aime la beauté, l'humour, la créativité, l'originalité, la douceur, la joie de vivre, etc… Je ne me sens pas menacé par la différence.

   - Comment l'estime de soi souvent fragile des zèbres interagit avec le fait de trouver potentiellement son égal? A côté de la joie de trouver une bête de la même espèce, n'y a-t-il pas parfois un sentiment d'insécurité?

--> Je ne me suis jamais senti remis en question parce que j'avais trouvé "mon égal". Au contraire.

   - Vous sentez-vous "validé" dans l'image de vous-même que vous renvoie votre zébrette? .

--> Dans la mesure où ma zèbrette me porte un regard bienveillant, qu'elle apprécie ma spécificité, alors cela renforce l'estime que je me porte et m'incite à être en accord avec l'image que j'ai de moi-même.

   - Amies et sœurs zébrettes, avez-vous déjà vu un homme partir en cacahuète parce que vous n'aviez pas songé à cacher que vous êtes intelligente?

Joker. Toutefois, il m'est arrivé de constater, après coup, que ma zèbrette avait saisi quelque chose que j'avais complètement ignoré ou que son raisonnement était plus approfondi que le mien. Cela a tendance à créer chez moi une émulation, une volonté de faire mieux la prochaine fois.

Merci pour ce témoignage. Je commence à y voir un peu plus clair^^.


Alaintuitif a écrit:    Je m'intéresse à votre vécu subjectif, pas à une quelconque objectivité sur l'intelligence (si tant est qu'elle soit possible). Merci d'avance pour vos avis.

C'est ce que j'ai essayé de faire, à cheval.

Et je te remercie beaucoup, cou hibou.

Mily_Moheori a écrit:J'ai l'impression de lire une discussion sur les animaux de compagnie : "êtes vous des hommes à chiens,  à chats ou à zèbres ?"

Changez rien,  ça vient...

Zèbres ou pas, nous sommes tous des animaux, non? Razz A moins que toi, Mily, tu ne sois fait de pierre et appartiennes au règne minéral Razz
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 11:41

une femen surdouée c'est une super femen comme il y a des super frelons

nemef-aitpaschier


Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 77713410

malenger amour et politique, emotions et intelligence ? quand les émotions et l"intelligence sont plus fortes que la moyenne

ce qu'on craint ce ne sont ni les émotions,ni l'intelligence mais leurs excès

on a besoin d'être rassuré sur les excès

je t'aime euuuu mais eu j'ai une question... quand t'es excessive tu vas jusqu'où exactement ?

mmmm



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mar 7 Juin 2016 - 11:47

Oo7M a écrit:Pour suivre les orages - j'adore ça également  I love you - il y a pas mal de sites sympas et de cartes pour les suivre.

meteociel.fr/observations-meteo/foudre.php (surtout les animations sur 2h et 5h pour prédire les évolutions au plus juste)
euclid.org/realtime.html pour la polarité.

Il y a aussi les sites suivants:
keraunos.org/temps-reel/animations-foudre-statistiques-eclairs-temps-reel-activite-electrique-suivi.html
fr.blitzortung.org/live_dynamic_maps.php

Pour les a(r)mateurs de bateaux (si il y en a), il y a aussi le site de tracking suivant que je trouve génial:
marinetraffic.com/fr/ais/home/centerx:4/centery:41/zoom:7

PS1. Promis je reviens au sujet principal bientôt...
PS2. Pas assez d'xp pour poster des liens Sad mais en faisant des copier/coller ça passera ds votre navigateur.

Ah chouette! Merci beaucoup! Si c'est pour donner des infos aussi intéressantes, tu peux dévier, pas de souci^^

Kalthu a écrit:J'aime pas passer des heures à argumenter. vu le nombre de couples (qui tiennent) formé sur le forum, on a la réponse Wink

Simple. Direct. Efficace. Tu poses une question? Kalthu te répond! Smile Mais je fais comment, moi, si j'aime passer des heures à argumenter? Razz
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 11:47

"Dans la mesure où ma zèbrette me porte un regard bienveillant, qu'elle apprécie ma spécificité, alors cela renforce l'estime que je me porte et m'incite à être en accord avec l'image que j'ai de moi-même."

ik ga akkoord met dat comem disent les hollandais, d'accord avec cette vision là

la peur vient aussi quand on pressent ou on a une mésestime de soi, un regard que l'on sent malveillant

la peur est irraisonnée parfois en ce sens que il s'agit d'émotions de ressentis




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 11:48

bon sur ce je m'éclipse lunaire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mar 7 Juin 2016 - 11:51

zebulonlezebre a écrit:une femen surdouée c'est une super femen comme il y a des super frelons

nemef-aitpaschier


Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 77713410





Sois franc, Zébulon, tu voulais juste poster des nichons.  Razz
Pour le reste, je te réponds plus tard. Bisou!
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Pieyre le Mar 7 Juin 2016 - 11:54

Même parmi les femens, certaines sont plus femmes que d'autres (je parle de la tête, bien sûr). Personne n'est a l'abri de l'inégalité naturelle.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Oo7M le Mar 7 Juin 2016 - 12:16

Les femmes intelligentes font-elles peur? L'idée d'être moins intelligent que votre amoureuse vous fait-elle peur?
--> Non, l'idée d'être en phase est supérieure et réjouissante. Après tout on a juste besoin de se sentir bien mutuellement et que son intelligence berce la votre et réciproquement (au niveau de chacun).

Oui mais si elle est PLUS intelligente que toi? Que pour la première fois de ta vie tu te sens largué en face de quelqu'un parce que cette personne est tellement wahou dans son raisonnement que tu ne peux pas la suivre? Que tu te demandes si tu es au niveau? (j'avoue, je cherche la petite bête...)

A mon avis, il n'y a pas 200 cas...Si elle est PLUS intelligente et qu'elle s'est intéressée à moi, c'est bien qu'elle y trouve son compte et qu'en un sens je lui conviens (et réciproquement). Ça prouve aussi qu'elle est vraiment intelligente Smile (égo et modestie of course). Si l'un des deux se sent MOINS intelligent ou exploité et qu'il en souffre ou fait un complexe, il n'y a pas d'attachement et donc pas de couple... Ça peut être une des barrières amitié/ couple par exemple.

Un couple, zébré ou non, doit rester un minimum simple et non toxique, ça me paraît être la base.

Après je ne pense pas qu'il ait bcp de personnes qui peuvent se vanter de tout savoir sur tout. Il y a différentes formes de savoir, de bien faire, de bien dire, de bien écouter, de bien être... Certains ont de l'expérience, du savoir dans des domaines variés, et il y a tjrs des lieux et sujets de partages. Après, il y a forcément des endroits ou tu ne peux pas suivre parfaitement l'autre. Mais je crois que le couple, l'amour et la bonne connaissance de soi pousse justement à comprendre quand on peut être là, quand on doit être là, quand on doit juste regarder émerveillé, quand on suit juste, ou qu'on se retire, et quand on prend le temps d'expliquer à l'autre que même s'il s'accroche et qu'il est un peu largué, ça apporte quelque chose et on croit en lui. L'important ça reste aussi la formulation et la reformulation (surtout s'il ou elle n'est pas fut fut), non? Sinon c 'est purement sado-maso le truc! Tu domines, il subit ou réciproquement. Tu profites, tu pavoises et à ce compte là, tu as envie de dire: Monte sur scène et fais toi admirer Wink  
Perso, je crois aussi que je limite le risque car si je sens ce "genre" de grande démonstratrice prétentieuse et écrasante, ça casse pas mal de charme (mais là encore c'est subjectif et sûrement que cela en enchante d'autres..)


Oo7M a écrit:
- Comment l'estime de soi souvent fragile des zèbres interagit avec le fait de trouver potentiellement son égal? A côté de la joie de trouver une bête de la même espèce, n'y a-t-il pas parfois un sentiment d'insécurité?
--> Joie démesurée quand trouvée (car ça court pas les rues). Euphorie quand adoptée (car ça s'attrape pas facilement). Tristesse et fond du trou quand égarée (ou alternative.... ouf si épuisé  Exclamation ).

Donc amour total et sans nuage, si j'ai bien compris. Vive les zébrettes!

Oui dans mon cas, soit il y a Amour et c'est total et absolu, soit il n'y a rien. Je n'aime pas les choses à moitié ou incomplètes, et j'idéalise énormément (je sais).
Et oui, vive les zébrettes (pas trop chi**tes quand même et qui ne cherchent pas trop de petites bêtes Wink quoique)



Oo7M a écrit:
- Vous sentez-vous "validé" dans l'image de vous-même que vous renvoie votre zébrette? (la formulation n'est pas très heureuse, désolée^^).
C'est la question que j'ai trouvé la plus simple et la mieux formulée, enfin qui me parlait le plus Wink
Alors oui il y a un sentiment d'être conforté, (ré)conforté, encoreforté  scratch

Comme quoi, il ne faut jamais douter de soi^^...quoi que...tu me fais douter de mes autres questions, du coup Neutral
Je suis contente de voir que ça colle!

Le doute est quand même utile je trouve.
Il permet d'être vigilent, plus attentif et parfois il permet de révéler des failles ou des balbutiements qui peuvent avoir leur charme.

Oo7M a écrit:
- Amies et sœurs zébrettes, avez-vous déjà vu un homme partir en cacahuète parce que vous n'aviez pas songé à cacher que vous êtes intelligente?
Joker. Mais le zèbre est malin et ressent souvent avant de voir...Je sais c'est dangereux (à utiliser avec modération frères..)

Je m'intéresse à votre vécu subjectif, pas à une quelconque objectivité sur l'intelligence (si tant est qu'elle soit possible). Merci d'avance pour vos avis.
Merci à toi pour cette tribune bien sympa. Very Happy

Merci à toi pour tes réponses! ça me fait très plaisir de voir que les retours sont à ce point positifs. Je pensais avoir des réflexions plus mitigées.

Merci d'échanger, de te livrer et de répondre avec précision.
Quel est ce mot: mitigé? Smile Razz
Oo7M
Oo7M

Messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 35
Localisation : Le sud

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 12:21

Je pense que quand on trouve que quelqu'un est "trop intelligent" et que ça crée pour cette raison des problèmes, le soucis c'est simplement qu'on ne l'est pas assez pour admettre qu'on a des limites. De la fierté mal placée. Voilà voilà :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Pieyre le Mar 7 Juin 2016 - 12:34

Ce n'est pas si évident. Lorsque l'on côtoie des personnes qui nous dépassent sur un plan, on peut juste en prendre acte, et apprendre d'elles. C'est lorsqu'on ces personnes nous dépassent sur un bon nombre de plans, notamment ceux où l'on pensait avoir une certaine maîtrise, que... eh bien forcément notre amour-propre en prend un coup. Mais différentes attitudes sont alors possibles... Il s'agit de digérer la chose, et certaines digestions sont plus difficiles que d'autres. Alors, soit on récuse la supériorité en s'opposant, soit on l'accepte en se soumettant, soit on la diffère en comptant sur le temps (une forme de fuite, la troisième forme de réaction selon Laborit).

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 12:54

Je ne pense pas que le choix, dans une relation, soit de s'opposer ou de se soumettre (et différer la supériorité je ne vois pas :p).
Il faudrait déjà comprendre pourquoi l'intelligence entraînerai la supériorité, si ce n'est que par contraste face à un complexe. Il y a plein d'éléments implicites dans cette discussion, sur ce qu'est l'intelligence, sur la supériorité que ça apporte, sur le conflit plus ou moins inévitable. Autant de choses qui à mon avis de vont pas d'elles mêmes et son avant tout des problèmes personnels liés à l'orgueil et/ou à la fierté de chacun.
Je comprend que quand on s'est "créé" dans la vie en s’accrochant à son intelligence on puisse avoir peur de quelqu'un qui l'est plus : ça met sa propre identité en jeu. Mais si on ne dépasse pas ce type de problème, alors ça ne vient pas de l'autre, de son intelligence ou quelle qu’autre particularité, mais de sa propre incapacité à y faire face.
L'intelligence, ce serait au contraire, je pense, la capacité à dépasser ça :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Pieyre le Mar 7 Juin 2016 - 13:09

C'est que je me place implicitement dans la perspective où l'on a une idée à défendre. Peu importent alors les questions psychologiques sur le fond. Certes elles jouent, mais l'amour-propre dont il s'agit est lié au fait de tenir à son idée, de la justifier, de reconnaître qu'on la trouve moins bonne après qu'elle ait été contestée, ou bien de se réserver le temps de mieux l'exprimer pour la voir alors reconnue à sa juste mesure.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mar 7 Juin 2016 - 14:13

Miam, un pavé I love you c'est parti!

Oo7M a écrit:Désolé de dégainer de nouveau mais je vais quand même répondre Wink
Alors je me lance dans mes élucubrations:
- Peut-il y avoir rivalité, voire compétition dans un couple zèbre/zébrette autour de l'intelligence, de la sensibilité ou autre?
--> Je ne pense pas ou très très rarement. Si il y a couple, il y a respect et complicité, donc ça se fait plus dans le sens émulation partagée et renforcement de l'admiration respective je crois.

Tu es sûr? Et si ta zébrette te mouche sur ton sujet de prédilection? Si elle surpasse systématiquement tes arguments par des arguments plus brillants, mieux réfléchis? Je pousse un peu sur la question, on est d'accord, mais après tout j'essaie de faire de l'exploration. Du reste, je suis d'accord avec toi sur le fait que, dans un couple sain, avec le respect et la complicité, c'est censé bien se passer. Mais parfois, sous la surface, il se passe des choses moins jolies.
Oui je me lève et je confirme.  Cool
J'ai mis "très très rarement". Dans mon xp (certes très peu représentative et très subjective), je peux compter les clashs "compétitifs" sur les doigts de la main sur + de 7ans.
Si ma zébrette me surpasse avec des arguments plus brillants et réfléchis, je suis heureux d'apprendre plus, de réfléchir, de me remettre en question, de la regarder encore plus admiratif donc c'est positif.
Si ma zébrette vient me chercher sur mon sujet de prédilection et que je ne suis pas d'accord ou que je ne trouve pas cela complet ou totalement réfléchi...il y a discussions, pesée, argumentations et je ne vois pas cela comme un clash. Si il y a match et discussions, il y a échange et meilleure compréhension de l'autre donc positif aussi, même s'il peut y avoir désaccord à la fin et que chacun reste persuadé que son analyse est plus cohérente.

Déjà, merci d'avoir joué le jeu: ta première réponse était déjà intéressante, mais j'ai eu envie d'aller chercher un peu plus loin. Puis-je te demander si vous avez toujours su, l'un et l'autre, que vous étiez des zèbres, et quel rôle ça a pu jouer dans votre relation? A quelle époque l'avez-vous découvert? D'après ce que tu décris vous avez l'air tous les deux bien dans votre peau, en tous cas. Ta réponse me confirme que la rivalité potentielle ne vient pas de la douance. C'est plutôt rassurant pour moi.

Oo7M a écrit:Après, je pense qu'il faut pondérer par le signe astrologique aussi  tongue 2 taureaux ensemble se rentreront toujours dedans. 2 balances ne prendront pas forcément de décision de trancher....Bref, tout ça pour dire que la personnalité des 2 protagonistes joue également un grand rôle. Il faut au moins un "patient" et "ouvert sur le débat" car sinon, ça peut faire des étincelles.

Oui mais si c'est toujours le même qui est patient, ouvert sur le débat, et qui, soyons honnêtes, finit par se coucher pour éviter les étincelles, ça pue, non?

Oo7M a écrit:Côté choses pas jolies sous la surface...je sais que ce n'est pas le cas chez moi. Et chez l'autre j'ose espérer que non ou qu'elle aura confiance pour m'en parler.
Après, je trouve qu'il y a deux petites astuces faciles pour se prémunir contre les déceptions ou prévenir les risques:
- éviter les zèbres/zébrettes que l'on sent moins joli(e)s sous la surface. Perso, je regarde plus le dessous d'abord (sans jeu de mots)...

Bon conseil, mais difficile à appliquer. Concrètement, tu fais comment pour repérer quelqu'un qui a une faille narcissique, un ego monstrueux ou des problèmes d'insécurité? Ces choses-là ne se dévoilent souvent que dans l'intimité, quand tu as déjà engagé tes plumes.

Oo7M a écrit:- éviter de se mettre en couple avec un(e) zèbre/zébrette qui exerce le même métier que soi et qui baigne dans le même jus, ce qui (je trouve) a tendance à construire un voile éphémère de points communs au départ et de similitudes (qui peut difficilement s'étendre par la suite), instaurer plus de compétition, empêcher un certain enrichissement diversifiant mutuel.

Totalement d'accord. Je poisonne rien qu'à cette idée. Rien de pire que de rester collés H24 et de s'enfermer dans l'univers "boulot". Même si le trip "Pierre et Marie Curie" a un certain romantisme, je ne me vois pas le vivre, à moins de faire quelque chose de vraiment extraordinaire comme projet ensemble.


Oo7M a écrit:
- Un homme zèbre ressent-il le poids des archétypes sociaux (homme devant être fort/dominant/sûr de lui) et cela peut-il le conduire à se sentir insécure avec une zébrette (forcément indomptable^^)?
--> En quête d'idéal, le mâle zèbre peut aimer revêtir son costume de superhéros pour sa princesse zèbrette mais il sait qu'elle n'est pas le petit animal tout fragile et écervelé...donc pas de feeling insecure. Au contraire, comme l'a souligné Revz, il y a cette bienveillance et cette hypersensibilité qui est "rapprochante" et rassurante dès le début. A la limite il y a un peu d'appréhension sur le côté :"Pourvu qu'elle me trouve pas trop c**!" mais généralement ça colle vite Wink
Sur le côté indomptable, perso, je trouve que c'est plutôt une chance d'avoir conscience que l'autre peut avoir besoin de grande prairie pour balader et s'exprimer. Ainsi, si on a la même conception d'un couple "open" -au sens chacun a besoin de sa liberté et a suffisamment d'indépendance pour sucer son sucre intellectuel de son côté- ça a du bon et c'est un gage de longévité je trouve (bon inutile de préciser que je ne me vois pas collé 24h/24h à ma compagne).

J'entendais par petit animal tout fragile, petit "objet" nunuche d'apparence jolie, sans protection que le prompt chevalier doit sauver avec sa grande épée et son armure pour elle en tant que contenant. Genre, le mythe super niais de l'unique force au service de la beauté.

Bah le mythe, ça a son charme...j'ai parfois des moments super niais, ça repose dans ce monde de brutes^^
A la limite, je me demande si ce mythe de la protection infaillible ne serait pas davantage une quête de l'amour maternel supposé inconditionnel, plutôt qu'un amour réel entre deux personnes.

Oo7M a écrit:Aussi, pour moi une zébrette est aussi et surtout resplendissante par son contenu. Elle est donc remplie et non vide...donc plus forte et intéressante à mon sens. Elle est aussi moins déplaçable et plus stable en un certain sens car motivée par ses quêtes à elle donc moins influençable et plus « accompagnable » (car le zèbre préfère les petits comités décalés et les passages secrets que la foule et l’autoroute).  
Après, la mécanique intérieure est très complexe (je pense bcp plus complexe que chez les non-zebrette), ce qui génère beaucoup de questions, de doutes et donc de fragilité, d'incertitudes, d'instabilités.

Oui; c'est un peu aussi dans ce sens que j'ai parlé de la zébrette indomptable. En fait, son questionnement existentiel ne s'arrête - et ne s'arrêtera - jamais. Elle ne se contentera pas d'une parole rassurante et d'une tape amicale sur la tête. D'où la difficulté, peut-être, à accompagner une zébrette, et ce d'autant plus si tu as le même fonctionnement. Est-ce que ça peut tourner au ping-pong mental, avec dérapages existentiels angoissants à la clé?

Oo7M a écrit:Mais n'était-ce pas le rôle du super héros zèbre d'être réconfortant (de relever ce challenge), et de l'alchimie de l'Amour de faciliter la convergence vers le soi mieux, afin de faire en sorte que la zébrette puisse être épanouie et profiter de sa "belle mécanique" ?

Ahah! Justement, il fait comment notre super héros zèbre? Car assurément c'est un challenge! Et est-il bien sûr que l'épanouissement de sa zébrette relève de sa responsabilité? Chacun ne se doit-il pas ce premier devoir à lui-même?

Oo7M a écrit:Je pense qu'entre zèbres\zébrettes, l'hypersensibilité est la véritable fragilité mais aussi une donnée commune qui peut être plus facilement comprise et guérie. (Pour rester dans les signes et même si ça fait cliché, je crois qu'en multipliant deux - ça fait un résultat positif, que l'on peut ensuite diviser afin d'obtenir deux + sans pour autant changer le soi, juste le signe).

Je vois aussi une fragilité et une difficulté potentielle là-dedans. Surtout lorsque au moins un des deux va mal et que l'autre capte son mal-être avec ses antennes de zèbre. ça risque d'être un cercle vicieux où les zèbres interagissent comme des vases communicants, non?

Oo7M a écrit:Donc non, je ne crois pas que les femmes zèbrettes s'assument seules (pas au début, pas toutes, mais peut-être plus facilement après le cap de la trentaine, la digestion de leur état, l'acceptation d'autres xp, mais je n'ai pas d'xp à ce stade...). Je dirais même qu'elles mettent souvent (bcp) plus de temps pour parvenir à le faire. Mais je crois que cela s'applique aussi aux zèbres, non?
Pour moi il y a une sorte de carrefour de la trentaine ou il existe beaucoup de choix…

Je ne suis pas encore arrivée à la trentaine, mais je sens certainement un processus d'acceptation en cours. Je pense que les zèbres sont peut-être plus susceptibles d'être des "late bloomers", ou du moins ils présentent souvent une dyssynchronie sociale/psychologique/intellectuelle.

Oo7M a écrit:1/ Croire en ses rêves d’idéaux et les assumer, en continuant à prendre du plaisir en apprenant, en cherchant, en espérant sa moitié, et en acceptant la contrepartie qui brûle parfois de voir le décalage (ex : à 32piges, tous mes potes sont en couple, mariés (ou divorcés) avec des mômes mais je me raccroche à la théière et aux chats car c’est moi, et j’aime ça, alors que je n’apprécierai pas d’être dans une norme non épanouissante).

Pauvre théière...elle a les oreilles qui sifflent^^
C'est vrai que j'assume beaucoup plus mes choix qu'il y a encore trois ou quatre ans. Moi aussi, j'ai droit à ma part de pression sociale: "c'est pour cette année le bébé?", "tu te maries quand?" Youpi.

Oo7M a écrit:2/ Tâtonner, expérimenter, explorer, en baissant quelques filtres  avec la possibilité de  découvrir autre chose, plus ou moins éloigné de son soi originel. Perso, je trouve le résultat trop aléatoire et je crois que je suis encore trop « hypersensible » pour m’aventurer dans ce « vrai monde » mais why not ?

3/ Pousser le schéma 2/ à son extrême et ne cessez de puiser ailleurs, et de butiner dans plein de fleurs différentes, ce qu’elles ont de mieux à offrir en activant le bouclier contre l’hypersensibilité et en acceptant d’être plus normal, plus comparé, moins attaché, et d’être du coup bcp plus éloigné de la notion d’absolu.

J'expérimente actuellement le schéma 2 et je m'éclate complètement. Je ne sais pas si je suis hypersensible à cet égard. ça dépend de la valeur que je donne aux expériences que je fais, j'imagine. Se détacher un peu de son absolutisme naturel, c'est pas facile. J'y retombe quasi automatiquement, et sans même m'en rendre compte. Parfois je relève le nez, et je comprends: "je l'ai ENCORE fait... No "

Oo7M a écrit:Désolé, je suis parti loin je crois…
Mais c'était bien agréable, donc merci^^

Oo7M a écrit:Alors pour être succinct sur la suite, je résumerai mon idée en cela : je reste persuadé qu’une fois épanouie et bien en elle, la zébrette (et parallèlement le zèbre) est mieux armée que quiconque pour aller loin, trouver sa stabilité, être heureuse en elle (indépendance ?) et dans son couple, s’assumer et être rassurée tout en restant et en couple et en elle pour être en mouvement et poursuivre ses quêtes.

Moral: +1000 points.

Oo7M a écrit:Après, je ne suis pas sûr de comprendre ta notion sur : «Et qui a tendance à être insécure émotionnellement (du moins dans certains domaines/périodes de sa vie) » ? Est-ce surtout des doutes par rapport à toi-même, et ta vision de comment tu te vois toi transposée dans les yeux / le cœur de l’autre ou des autres, ou du monde en général, avec un gros point d’interrogation placé sur ta confiance en toi, ta place » ou plutôt « est-ce des fluctuations par rapport à l’autre et ce que tu peux ressentir directement vis-à-vis de l’autre, des autres, du monde avec une incertitude directe ancrée en toi sur les autres et la confiance aux autres, et leur place possiblement changeante» ?

(La suite avant ce soir normalement...)

Alors je pensais surtout au questionnement existentiel toujours présent, et aussi à la tendance (chez moi en tous cas) de tout remettre en question, beaucoup trop, au point de parfois renoncer à agir par cause de crise de relativisme aigüe. Comment je me voyais transposée dans les yeux de l'autre...bonne question. Je suis un peu en panne pour te répondre, là, je n'ai pas encore fait le tour de la question. Disons que ce topic m'apporte quelques éléments de réponse^^. Je ne crois pas chercher spécialement de validation de la part de l'autre, "simplement" l'acceptation totale de ce que je suis. Et je me sens assez ambigüe dans ma confiance en moi: je n'ai pas une très grande estime de moi-même, cependant il y a quelque chose de discret mais d'indestructible en moi, quelque chose qui n'a jamais dépendu et ne dépendra jamais des circonstances extérieures ou du regard des autres. Je ne sais pas si ça répond correctement à tes questions? Je réponds à la suite plus tard Smile
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mar 7 Juin 2016 - 20:51

zebulonlezebre a écrit:aaa les "clashs "compétitifs"" encore faut il qu'il y ait compétition
finalement zébrette ou pas, c'est peut être plus profond
ce nouveau rôle des femmes dans la société, elles revendiquent, se posent, exigent , s'affirment indépendantes

Donc d'après toi Zébulon les potentiels problèmes de jalousie/rivalité dans le couple sont des phénomènes nouveaux, dus à l'émancipation des femmes? Si les femmes retournent à la cuisine il n'y aura plus aucun problème?

zebulonlezebre a écrit: et le rôle du mec ? non défini.. flou.. plus comme avant sans qu'on sache encore quoi mais aux portes de l'empire le machisme bien connu portés par des cultures autres
qui a raison ? est ce une compétition ? en fait non, c'est une évolution des sociétés mais si celles ci se mixifient culturellement
moi j'ai peur des femen par exemple, pourtant je suis pas une chochotte mais une femen me fait vraiment peur
je la vois me couper la bite pendant la nuit juste par militantisme
c'est cru et imagé , désolé, mais vous voyez l'image de la castration

Je comprends, et je crois que tu as raison d'avoir peur^^. Moi aussi j'ai peur, j'ai l'impression qu'elles veulent me "libérer" contre mon gré No . Hors de question que je me balade à poil et que je fasse pipi en public sur des photos d'hommes politiques. Je pense qu'il y a des façons plus constructives de s'affirmer.

zebulonlezebre a écrit:relation épanouie avec une femen surdouée ?
d'ailleurs peut on être femen et surdouée ? peut être je ne sais pas
ce qui me fait peur ce n'est pas que la femme revendique sa place légitime dans la société mais qu'elle le fasse en se vengeant des hommes
je suis pour la paix des sexes et non la guerre des sexes ou des générations
diviser pour régner, comme on dit à monaco

Pour en revenir au topic, cela veut-il dire que pour toi, une zébrette serait menaçante et agressive comme une femen?

zebulonlezebre a écrit:finalement ce qui ne me ferait pas peur c'est une femme avec un archetype féminin ideal et donc forcément inexistant, une femme douce gentille sans problèmes sans agressivité, dans le consensuel, avec qui on peut parler, échanger, construire

Alors je pense que les zébrettes peuvent tout à fait être des personnes gentilles et douces, sans agressivité. Consensuelles? C'est déjà moins évident. Si tu recherches une femme aussi conforme aux archétypes traditionnels, cela veut-il dire que lorsque tu croises une femme "hors-normes" (au hasard, une zébrette^^) tu la trouves moins féminine? Tu es mal à l'aise? Tu te sens privé de ton "rôle"?

zebulonlezebre a écrit:les trois critères classiques

la femme de votre vie

1- vous avez des choses à échanger à lui dire, vous êtes vous en sa companie
2- vous avez une entente sexuelle et physique , vous vous voyez avec elle dans un lit
3- vous n'avez pas honte d'elle en société que du contraire

bon c'est super basique

Je dirais que ces trois points sont importants aussi du côté féminin, mais pas suffisants. Pour avoir honte de quelqu'un en public, faut quand même y aller, non?

zebulonlezebre a écrit:la femme qui fait peur, c'est celle à qui vous n'osez pas vous ouvrir ou parler de peur que son intelligence ne découvre vos points faibles et vous attaque sans relache dessus.; aie euuuu

Donc c'est une femme foncièrement méchante?

zebulonlezebre a écrit:celle qui refuse le plaisir physique et ou le limite restreignant la relation aux seules relations textuelles


Et ça, ça fait peur? J'aurais cru que c'était plutôt contrariant/frustrant.

zebulonlezebre a écrit:celle qui vous fait peur ou honte en public, qui vous prend de court dans le mauvais sens du terme, pas celle qui vous émerveille par sa créativité et son caractère farfelu
surprends moi ! euh.. mais positivement hein
tu es.. unique.. prise-unique

Une fois encore, on dirait que tu penses à un type de femme quand même assez extrême. Merci pour les conseils, je note^^!
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mar 7 Juin 2016 - 21:13

zebulonlezebre a écrit:quand les émotions et l"intelligence sont plus fortes que la moyenne
ce qu'on craint ce ne sont ni les émotions,ni l'intelligence mais leurs excès
on a besoin d'être rassuré sur les excès
je t'aime euuuu mais eu j'ai une question... quand t'es excessive tu vas jusqu'où exactement ?

Merci, je trouve que ta réflexion est très juste.
Et pour ta question (rhétorique?)...tout dépend de ce qui me rend excessive Very Happy
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mar 7 Juin 2016 - 21:46

Oo7M a écrit:
A mon avis, il n'y a pas 200 cas...Si elle est PLUS intelligente et qu'elle s'est intéressée à moi, c'est bien qu'elle y trouve son compte et qu'en un sens je lui conviens (et réciproquement). Ça prouve aussi qu'elle est vraiment intelligente Smile (égo et modestie of course). Si l'un des deux se sent MOINS intelligent ou exploité et qu'il en souffre ou fait un complexe, il n'y a pas d'attachement et donc pas de couple... Ça peut être une des barrières amitié/ couple par exemple.

Ouch...pas d'attachement...pas de couple...je n'irai peut-être pas jusqu'à dire ça, mais je crois que je comprends l'idée, et elle fait un peu mal. Je pense qu'une personne complexée ou mal dans sa peau ne peut pas s'ouvrir, c'est vrai, comme peut le faire une personne non complexée. Du coup, il y a probablement toute une dimension d'intimité dans le couple qu'elle rate complètement. Est-ce que ça veut dire qu'il n'y a pas couple ou que le couple est sans valeur? Je dirais non. Je ne pense pas que la norme soit les couples sains, avec deux individus parfaitement matures, responsables et apaisés. Bien au contraire, je pense que la plupart des gens sont en couple pour de mauvaises raisons, souvent parce que leurs névroses renvoient complaisamment la balle à la névrose de la personne d'en face. Mais ça ne veut pas dire que rien n'est possible, on peut au contraire apprendre beaucoup de choses dans ce type de relation (même si elles ne sont pas non plus à conseiller, disons qu'elles peuvent te faire progresser à coups de trique).

Oo7M a écrit:Un couple, zébré ou non, doit rester un minimum simple et non toxique, ça me paraît être la base.

D'accord avec toi, dans l'idéal. Dans les faits, tout le monde a des problèmes, et c'est, qu'on le veuille ou non, bien souvent complexe.

Oo7M a écrit:Après je ne pense pas qu'il ait bcp de personnes qui peuvent se vanter de tout savoir sur tout. Il y a différentes formes de savoir, de bien faire, de bien dire, de bien écouter, de bien être... Certains ont de l'expérience, du savoir dans des domaines variés, et il y a tjrs des lieux et sujets de partages. Après, il y a forcément des endroits ou tu ne peux pas suivre parfaitement l'autre. Mais je crois que le couple, l'amour et la bonne connaissance de soi pousse justement à comprendre quand on peut être là, quand on doit être là, quand on doit juste regarder émerveillé, quand on suit juste, ou qu'on se retire, et quand on prend le temps d'expliquer à l'autre que même s'il s'accroche et qu'il est un peu largué, ça apporte quelque chose et on croit en lui.

Très beau. Très bien dit.

Oo7M a écrit:L'important ça reste aussi la formulation et la reformulation (surtout s'il ou elle n'est pas fut fut), non? Sinon c 'est purement sado-maso le truc! Tu domines, il subit ou réciproquement. Tu profites, tu pavoises et à ce compte là, tu as envie de dire: Monte sur scène et fais toi admirer Wink  
Perso, je crois aussi que je limite le risque car si je sens ce "genre" de grande démonstratrice prétentieuse et écrasante, ça casse pas mal de charme (mais là encore c'est subjectif et sûrement que cela en enchante d'autres..)

D'accord avec toi sur ce type de personnes. En fait, quand j'ai commencé le topic, j'avais un autre profil en tête. Ce que tu as décrit, ce serait les personnes qui ont une estime de soi haute et forte (Moi idéal jamais remis en cause). Je pensais à des personnes qui ont une estime de soi haute et faible(Moi idéal sans cesse remis en cause par la réalité), ou bien basse (Moi pas idéal du tout^^).

Oo7M a écrit:Oui dans mon cas, soit il y a Amour et c'est total et absolu, soit il n'y a rien. Je n'aime pas les choses à moitié ou incomplètes, et j'idéalise énormément (je sais).
Et oui, vive les zébrettes (pas trop chi**tes quand même et qui ne cherchent pas trop de petites bêtes Wink quoique)

Ah, dommage pour moi, je cherche et je collectionne les petites bêtes. Je les range à côté de mes théières. Razz


Oo7M a écrit:Le doute est quand même utile je trouve.
Il permet d'être vigilent, plus attentif et parfois il permet de révéler des failles ou des balbutiements qui peuvent avoir leur charme.

Et quand le doute conduit à chercher la petite bête, ça a son charme Razz ?

Oo7M a écrit:
Merci d'échanger, de te livrer et de répondre avec précision.
Quel est ce mot: mitigé? Smile Razz

Je ne pense pas m'être livrée autant que je le pourrais...peut être que ça viendra plus tard^^. C'est en grande partie par choix, pour laisser le topic le plus ouvert possible. Je ne voulais pas l'enfermer dès le départ dans quelque chose de trop spécifique. Mais bon, j'imagine qu'en bon zèbre, tu as pu utiliser les maigres indices que j'ai donné pour te faire une image assez précise de ma démarche^^. Merci beaucoup pour tes réponses, elles me donnent à réfléchir.

Au sujet du mot "mitigé": je m'attendais à beaucoup moins d'enthousiasme pour les zébrettes en fait. Je pensais que les zèbres n'avaient pas de nette préférence pour leurs homologues rayées.
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 22:05

je ne suis pas nostalgique de la femme soumise et des vieux modèles

j'ai été éduqué dans un esprit bien plus ouvert que cela et mes valeurs sont celles du respect

mais j'ai vu mariages et divorces , pas joli joli.. jai vu des femmes de pouvoir prêtes à tout pour avancer, j'ai vu de vraies salopes humaines, j'ai croisé des femmes méchantes et dangereuses

désolé si mon modèle est minoritaire .. ou pas.. mais il existe bien , rien de douceur la dedans

alors oui sans doute et même certainement il ya des femmes douces et qui ne sont pas dans ces modèles là

mais je n'ai pas eut la chance d'en croiser moi avec qui je puisse faire un bout de vie suffisant

alors je fais quoi ? ai je peur des zébrettes ? parfois oui , pour cette violence que j'ai vu, les femmes peuvent être terriblement violentes pas nécessairement physiquement d'ailleurs

parfois non, j'ai vu de la douceur de la délicatesse, de l'amour même , des couples qui se forment et toutes ces choses qu'on a envie pour soi aussi

je pense qu'il faut de la chance aussi dans ce domaine et aussi ne pas se fermer soi aux possibles, mais cela dépend de son parcours de vie

certains se mettent en couple sans amour font 6 gosses puis restent ensemble pour le modèle, d'autres battent leur femme qui reste, d'autres ont des doubles vies, homme ou femme, certains ont un couple économique juste pour vivre

"Pour en revenir au topic, cela veut-il dire que pour toi, une zébrette serait menaçante et agressive comme une femen?"

non il y a autant de caractères que de zébrettes , j'ai peur de l'agressivité et de la méchanceté et donc de la sous catégorie des femmes zèbrettes ou non qui sont dans ce modèle là

toute le principe c'est d'éviter celles là pour rencontrer les autres

pasdamalgam...lucidité quand même sinon tu morfles..

pas de peur donc mais un apprivoisement qui demande du temps et de la confiance

l'intelligence ne me fait pas peur, ni l'extravagance.. ce qui me fait peur c'est la méchanceté

pour le fait que les zébrettes soient plus masculines que les non zébrettes, plus dures , sans doute oui, moins féminine ? sans doute pas , c'est autre chose c'est tout

54 piges et 1000 ans parfois.. ma vision de la gentillesse des femmes et des zébrettes aussi est sans doute un peu faussée

je manque d'affection pourtant et prend encore le risque , surement que ca existe en effet

mais pour moi ? franchement à ce stade non , je fais mon deuil de plus en plus d'un possible

tant pis, à moi de gérer la solitude , pas de peur ou de haine, juste un constat

je ne vivrais pas vieux de toute manière, il est temps de savoir ce que je veux faire, courir après des chimères ou enfin faire ce que je sais faire au niveau ou je peux le faire ?

tout le monde n'a pas la chance de vivre un grand amour dans sa vie c'est factuel

qui peut on changer ?

rien




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mar 7 Juin 2016 - 22:31

j'ai été éduqué dans un esprit bien plus ouvert que cela et mes valeurs sont celles du respect a écrit:

Je te rejoins, le respect est un sentiment que nous devons tous à nos semblables (mots empruntés, suis un peu ivre donc j'ai oublié l'auteur de cet essentiel).

alors oui sans doute et même certainement il ya des femmes douces et qui ne sont pas dans ces modèles là a écrit:
Oui, je te rassure, elles Existent encore.

pas de peur donc mais un apprivoisement qui demande du temps et de la confiance l'intelligence ne me fait pas peur, ni l'extravagance.. ce qui me fait peur c'est la méchanceté a écrit:

Méchanceté, malveillance, fausseté, mensonges... caractéristiques d'Être qui existent bel et bien, hachures ou non et qui font souffrir l'Âimer. L'Âmour ne meurt jamais de mort naturelle, mais des blessures qui lui sont infligées.

L'Âmour est vivant, nous nous devons d'en prendre soin, de le cultiver, de le nourrir, de lui prodiguer tous les soins nécessaires à son épanouissement.... Il suffit juste de l'imaginer....de le dessiner... de le colorer, le teinter et de le laisser s'exprimer librement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Oo7M le Mar 7 Juin 2016 - 23:16

Miam, un pavé   c'est parti!
Youpi, une personne qui aime les pavés en lettres Smile

Déjà, merci d'avoir joué le jeu: ta première réponse était déjà intéressante, mais j'ai eu envie d'aller chercher un peu plus loin. Puis-je te demander si vous avez toujours su, l'un et l'autre, que vous étiez des zèbres, et quel rôle ça a pu jouer dans votre relation? A quelle époque l'avez-vous découvert? D'après ce que tu décris vous avez l'air tous les deux bien dans votre peau, en tous cas. Ta réponse me confirme que la rivalité potentielle ne vient pas de la douance. C'est plutôt rassurant pour moi.
Toujours plus loin donc…  Razz
Même si je doute que cela puisse finir, je poursuis donc car j’aime bien et les pavés et répondre à des questions (enfin que celles que j’aime bien je crois). Comme je l’ai dit dans ma présentation, je n’ai pas la conviction d’être un zèbre ou un HQI. Certaines personnes de mon entourage m’en ont parlé (dont certaines diagnostiquées) et j’ai accepté (enfin !) de faire quelques tests tout récemment (la semaine dernière). C’était tranquille chez moi donc sans valeur et avec incertitudes sur des sites en ligne de qi et le pré-test Mensa. Je me suis bien amusé alors que je découvrais ce genre de tests. Le taux de bonnes réponses et les scores étaient tous très proches alors je me suis permis de me diriger vers ce forum et m’y retrouve complètement. Cela dit je n’ai aucune preuve certifiée car je suis circonspect sur les psys. Pour mon ex compagne, non plus. J’ignore si elle le savait ou se doutait (et pour elle, et encore plus invraisemblable moi !). Ce qui est sûr c’est que lors de notre rencontre, on trouvait tous les autres "sans intérêt" et on était vraiment en marge des normes (après on était assez jeunes aussi 23 et 19). Moi, j’ai toujours assumé plus ou moins ma bizarrerie (mais je ne saurai encore aujourd’hui y mettre un nom dessus). Pour elle, je crois que c’était différent…une histoire de perpétuelle remise en questions, sûrement. Je ne lui ai jamais demandé le détail de ses consultations chez le psy et sa démarche. Je trouvais cela intrusif mais elle était libre de se confier si elle le souhaitait. Moi je me sentais bien (mieux ?) dans ma peau en couple (mais je n’ai jamais eu trop de problème hormis après notre rupture). Elle, je crois qu’elle se sentait de mieux en mieux dans sa peau (en partant de très loin) mais que notre séparation était la seule issue vers son épanouissement total. Alors quel rôle a joué la douance dans tout cela, je l’ignore…Peut être que ça rapproche…puis que ça sépare. Pas plus ni moins que d’autres critères, ou mécanismes ?
Après, je suis convaincu que la rivalité potentielle ne vient pas de la douance. L’exemple flagrant se retrouve dans le boulot ou les classes prépas. Je ne me suis jamais senti en compétition avec l’autre. Certains, l’étaient… mais pas les plus doués ni les plus laborieux (au sens résultats), juste ceux qui espéraient être plus haut que leur place…Bref, j’imagine que c’est lié plus à la personnalité (éducation, valeur) qu’à la douance.
Encore une fois, si une personne veut à tout prix prendre le dessus, je trouve la démarche malsaine, encore plus en amour.
J'espère que tu es toujours rassurée et pas trop perdue (par des approximations)?

Oui mais si c'est toujours le même qui est patient, ouvert sur le débat, et qui, soyons honnêtes, finit par se coucher pour éviter les étincelles, ça pue, non?
Ouvert au débat et qui se couche pour éviter les étincelles?? Je ne comprends pas là. Généralement il y a celui qui perce l’ampoule pour la nettoyer soigneusement, la comprendre, et l’évacuer au plus vite sans crainte ; et celui qui la cache et se couche… mais  un mix des deux je ne vois pas bien. Mais dans mon monde perché, celui qui fuit est celui qui a peur ou qui a quelque chose à se reprocher. Donc quand il n’y a pas de dialogue ça pue… En écrivant je viens de comprendre le sens de se coucher…ok
Mais oui ça pue si soumission ou indifférence. Le secret réside à mon sens dans la réversibilité d’argumentation et d’acceptation (j’y reviens plus tard..).

Bon conseil, mais difficile à appliquer. Concrètement, tu fais comment pour repérer quelqu'un qui a une faille narcissique, un ego monstrueux ou des problèmes d'insécurité? Ces choses-là ne se dévoilent souvent que dans l'intimité, quand tu as déjà engagé tes plumes.
Ben, je sais pas. Ça saute aux yeux… pirat
Perso, j’ai plutôt un méga filtre quand je vois le regard d’une personne ou l’attitude, et il y a plein de voyants qui clignotent de partout : « Warning ».
Après, certains crieront aux préjugés, mais je me trompe rarement.
L’inconvénient c’est que je suis incapable de m’engager dans 97% des cas à cause de cela et de ma sainte quête!  L’avantage c’est que je ne perds pas de plume.
Du coup ma curiosité est fortement intéressée par ta vision de comment engager des plumes sans savoir ?

Totalement d'accord. Je poisonne rien qu'à cette idée. Rien de pire que de rester collés H24 et de s'enfermer dans l'univers "boulot". Même si le trip "Pierre et Marie Curie" a un certain romantisme, je ne me vois pas le vivre, à moins de faire quelque chose de vraiment extraordinaire comme projet ensemble.
Genre un tour du monde ou un concept dans lequel chacun peut exploiter à fond son domaine de prédilection  I love you ? Je plussoie.

Bah le mythe, ça a son charme...j'ai parfois des moments super niais, ça repose dans ce monde de brutes^^
A la limite, je me demande si ce mythe de la protection infaillible ne serait pas davantage une quête de l'amour maternel supposé inconditionnel, plutôt qu'un amour réel entre deux personnes.
Et les Disney aussi ?
Je ne suis pas très érudit donc inexact sur les mythes, Œdipe et tout cela mais je crois que l’amour du sang n’a rien à voir avec le graal de l’Amour tant recherché entre deux êtres qui ont si peu de chance de se trouver dans ce grand labyrinthe dans le cadre d’un couple et d’un projet utopique de construction idéale commune.

Oui; c'est un peu aussi dans ce sens que j'ai parlé de la zébrette indomptable. En fait, son questionnement existentiel ne s'arrête - et ne s'arrêtera - jamais. Elle ne se contentera pas d'une parole rassurante et d'une tape amicale sur la tête. D'où la difficulté, peut-être, à accompagner une zébrette, et ce d'autant plus si tu as le même fonctionnement. Est-ce que ça peut tourner au ping-pong mental, avec dérapages existentiels angoissants à la clé?
De l’autre côté de la frontière…donc côté mâle (enfin selon moi pour faire moins universel), c’est justement parce qu’elle ne s’arrêtera jamais et que rien ne sera jamais acquis, que la zébrette est bien plus intéressante que les autres. C’est une source de surpassement, d’émulation et de motivation donc pour le zèbre. Du coup, ça envoie valser la notion de routine intellectuelle et ça crée une sorte d’alchimie atemporelle super rare. Donc oui au ping-pong, mais il faut aussi savoir apprécier la pause pour se désaltérer, se masser, récupérer et reprendre ensuite du plaisir après ! Oui aussi aux dérapages existentiels intemporellement endiablés…. Par contre, pour l’angoisse, je vois pas vraiment ?? Si il y a confiance mutuelle, écoute et ressentis mutuels, à mon avis l’angoisse est étouffée. Si elle apparaît chez l’un ou l’autre, l’autre est alors en mesure de la combattre ou d’aider la personne fragilisée au mieux (peut être que mon monde est un peu trop bleu mais chacun protège sa bulle et la peint comme il le souhaite après tout).

Ahah! Justement, il fait comment notre super héros zèbre? Car assurément c'est un challenge! Et est-il bien sûr que l'épanouissement de sa zébrette relève de sa responsabilité? Chacun ne se doit-il pas ce premier devoir à lui-même?
Tu as donné la réponse dans ta conclusion…
L’amour, le vrai à mon sens, c’est s’accepter et s’apprécier totalement tels que nous sommes du sens le plus large au détail le plus petit et sans artifice.
Ex peu recherché et basique: le matin dans un pyjama tout immonde, la gueule dans le c**, tout pimpant, ou séparés par 5000km. C'est vraiment un truc super enfoui et intérieur,ancré. (je parle du graal pas d'un amour lambda, "ordinaire"... bon allez j'assume même si ça fait un peu méprisant)

Oui et Non…
Je suis persuadé que l’épanouissement est quelque chose de très personnel et très enfoui. Il prend des formes parfois variées et –chose plus dure- évolue au fil du temps.
Seul le soi peut y parvenir mais (j’idéalise encore), dans un couple, on est bien en tant que soi et en tant que couple donc on fait aussi tout pour que l’autre se sente bien et épanoui. Si on est épanoui et que l’on sent l’autre moins, cela me paraît normal, sain, saint, de vouloir le requinquer et réciproquement.
Sinon, il est où l’intérêt d’être deux s’il s’agit d’une quête égocentrée et unilatérale?

Côté craintes…j’extrapole un peu…c’est plutôt la crainte de voir la belle mécanique s’envoler une fois requinquée…ce qui renvoie à l’unilatéralité. Encore une fois, avec du dialogue, ça me paraît largement surmontable et le seul point insoluble qui peut arriver c’est lorsqu’une nouvelle source d’épanouissement chez l’un se crée et qu’elle correspond à  une source d’angoisse chez l’autre. Là, c’est le début de la fin car il y a conflit de bien-être. Qui se couche ? Qui des deux zèbres à la tête bien dure et bourrés d’idéaux conjugue le mieux le verbe concéder ? …ça pue Wink


Je vois aussi une fragilité et une difficulté potentielle là-dedans. Surtout lorsque au moins un des deux va mal et que l'autre capte son mal-être avec ses antennes de zèbre. ça risque d'être un cercle vicieux où les zèbres interagissent comme des vases communicants, non?
Vases communicants au sens où l’un décharge l’autre qui doit à nouveau se recharger en vidant l’autre si j’ai compris ta pensée ?
Perso, je crois qu’il y en a toujours un qui recharge plus vite que l’autre, ou qui a une réserve plus grande ou un réservoir plus profond que l’autre…
Peut-être que par instinct on choisit aussi l’autre ou crée des affinités selon ces sources ou puits intérieurs…
Là encore pour moi le secret réside dans la réversibilité du processus. Si on arrive à un peu recharger l’autre, ça crée une sur-motivation qui crée du positif donc ça recharge beaucoup plus vite et je trouve cela vertueux.

La seule fin malheureuse à ce processus, synonyme de rupture (ça l’a été dans mon cas personnel), c’est lorsque les deux sont complètement vidés et que dès qu’il y a un petit regain d’énergie, l’un le concentre à mauvais escient… Si c’est le cas, c’est souvent suite à de gros évènements (souvent extérieurs au couple d’ailleurs et ne touchant que l’un des deux membres, l’autre n’ayant jamais été confronté à cette situation et ne sachant comment aider ou réagir). Toutefois, dans ces cas-là, je pense que le dialogue, une écoute encore plus assidue, et un soutien plus poussé (via une réversibilité totale pour l’autre) permet de passer ces moments-là et de tendre vers l’atemporalité du processus.
Si cela n’arrive pas, c’est qu’un des deux à forcément échoué et que ce n’était pas la bonne alliance. (Toujours aussi peu mitigé dans mon analyse, je m’en excuse)


Je ne suis pas encore arrivée à la trentaine, mais je sens certainement un processus d'acceptation en cours. Je pense que les zèbres sont peut-être plus susceptibles d'être des "late bloomers", ou du moins ils présentent souvent une dyssynchronie sociale/psychologique/intellectuelle.
D’accord avec toi, Mademoiselle toute jeune Wink
Dyssynchronie psycho-socio-intellectuelle. Je prends le diagnostic comme un compliment Wink

Pauvre théière...elle a les oreilles qui sifflent^^
C'est vrai que j'assume beaucoup plus mes choix qu'il y a encore trois ou quatre ans. Moi aussi, j'ai droit à ma part de pression sociale: "c'est pour cette année le bébé?", "tu te maries quand?" Youpi.
Il faut ventiler la pièce pour éviter la buée qui colle aux vitres à moins que tu ne la laisses exprès afin de dessiner dessus de jolis motifs !
C’est bien de s’assumer plus même en décalé. Bonne route à toi vers le tout toi.
Pour la pression sociale, normalement tu as déjà survécu au classique : « Mais tu n’es pas lesbienne ? Tu es jolie, intelligente, et tu ne nous as toujours pas présenté de garçon »
J’avoue que ça a du bon pour les mecs le côté « don’t worry about child »

J'expérimente actuellement le schéma 2 et je m'éclate complètement. Je ne sais pas si je suis hypersensible à cet égard. ça dépend de la valeur que je donne aux expériences que je fais, j'imagine. Se détacher un peu de son absolutisme naturel, c'est pas facile. J'y retombe quasi automatiquement, et sans même m'en rendre compte. Parfois je relève le nez, et je comprends: "je l'ai ENCORE fait...   "
Alors là, j’ai besoin d’une coach…Je cherche désespérément des tuyaux et arguments pour accéder au niveau 2 donc ce serait avec plaisir (en MP si tu préfères ou ici) si je trouve comment surmonter cette transition et le passage de cette porte.
J’arrive bien côté expériences non engageantes et dénuées d’humains mais dès qu’il y a des gens, j’ai mes « warnings » qui reviennent au galop, protégeant avec vigueur la bannière absolue.

Ça y est, je repars. Oups.

Mais c'était bien agréable, donc merci^^
Merci pour ton indulgence ^^ et de me permettre par tes questions d’aller encore plus loin (car si je m’excuse, j’aime bien partir loin, je confesse).

Moral: +1000 points.
Moral et motiv pour continuer à écrire : +1000pts

Alors je pensais surtout au questionnement existentiel toujours présent, et aussi à la tendance (chez moi en tous cas) de tout remettre en question, beaucoup trop, au point de parfois renoncer à agir par cause de crise de relativisme aigüe. Comment je me voyais transposée dans les yeux de l'autre...bonne question. Je suis un peu en panne pour te répondre, là, je n'ai pas encore fait le tour de la question. Disons que ce topic m'apporte quelques éléments de réponse^^. Je ne crois pas chercher spécialement de validation de la part de l'autre, "simplement" l'acceptation totale de ce que je suis. Et je me sens assez ambigüe dans ma confiance en moi: je n'ai pas une très grande estime de moi-même, cependant il y a quelque chose de discret mais d'indestructible en moi, quelque chose qui n'a jamais dépendu et ne dépendra jamais des circonstances extérieures ou du regard des autres. Je ne sais pas si ça répond correctement à tes questions? Je réponds à la suite plus tard  
Bon, je n’ai pas eu ma réponse et n’insiste pas mais je sens que ça s’est mis en route à l’intérieur.
Pour ce qui est du reste…le renoncement à l’action par crise de relativisme aigüe… ça me parle beaucoup ça ! J’y suis en plein dedans je crois ! Et la petite chose tout au fond indestructible et discrète, tu peux ajouter invisible d’une majorité, intouchable et très rare, non ? Le genre de source qui quand on est en grande confiance paraît inépuisable pour soi et que l’on garde bien précieusement ?

Bon assez tapoter pour aujourd'hui  No .
J'aime pas ça, mais je finis par me coucher ^^ Bonne nuit à tous.
Oo7M
Oo7M

Messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 35
Localisation : Le sud

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Avalaouer le Mer 8 Juin 2016 - 5:26

Que Mily, Ish, et ADR.... mais comment ! affraid Ninja
Avalaouer
Avalaouer

Messages : 113
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Oo7M le Mer 8 Juin 2016 - 15:11

Parcque j'avais pas fini hier Wink:

Ouch...pas d'attachement...pas de couple...je n'irai peut-être pas jusqu'à dire ça, mais je crois que je comprends l'idée, et elle fait un peu mal. Je pense qu'une personne complexée ou mal dans sa peau ne peut pas s'ouvrir, c'est vrai, comme peut le faire une personne non complexée. Du coup, il y a probablement toute une dimension d'intimité dans le couple qu'elle rate complètement. Est-ce que ça veut dire qu'il n'y a pas couple ou que le couple est sans valeur? Je dirais non. Je ne pense pas que la norme soit les couples sains, avec deux individus parfaitement matures, responsables et apaisés. Bien au contraire, je pense que la plupart des gens sont en couple pour de mauvaises raisons, souvent parce que leurs névroses renvoient complaisamment la balle à la névrose de la personne d'en face. Mais ça ne veut pas dire que rien n'est possible, on peut au contraire apprendre beaucoup de choses dans ce type de relation (même si elles ne sont pas non plus à conseiller, disons qu'elles peuvent te faire progresser à coups de trique).
Je suis vraiment heureux de cette rencontre à travers ce post Etoile cachée, car le sujet que tu parcours et les expressions que tu emploies résonnent vraiment en moi.
Pour clarifier : j’ai dit que si une des deux personnes à un sentiment d’infériorité gênant, je trouve naturel qu’elle ne se projette pas sur une relation de couple et donc que l’attachement est différent. A partir du moment où il y a souffrance, il en va de soi de discuter, puis si il y a impasse d’arrêter le couple, de se poser et d’analyser pour comprendre d’où cela peut venir. Je trouve la démarche très vertueuse.
Encore une fois (et sans feindre), je te rejoins parfaitement dans ton discours sur l’ouverture et l’intimité (et le sujet me parle bcp bcp…). Couple hautement vertueux à mon sens. Idem sur la norme.
Concernant l’apprentissage par l’expérimentation non idéalisée, c’est là où je bloque et où j’ai besoin de conseils ! (Il y a une pelote de paradoxes et de contradictions là-dedans que je n’arrive à démêler seul et j’aimerai bcp recevoir une aide bienveillante et désintéressée ^^).

D'accord avec toi, dans l'idéal. Dans les faits, tout le monde a des problèmes, et c'est, qu'on le veuille ou non, bien souvent complexe.
Oui mais dans mon idéal, le couple permet justement au minimum de ne pas empirer le déjà complexe, et au mieux de le simplifier.

D'accord avec toi sur ce type de personnes. En fait, quand j'ai commencé le topic, j'avais un autre profil en tête. Ce que tu as décrit, ce serait les personnes qui ont une estime de soi haute et forte (Moi idéal jamais remis en cause). Je pensais à des personnes qui ont une estime de soi haute et faible(Moi idéal sans cesse remis en cause par la réalité), ou bien basse (Moi pas idéal du tout^^).
Je crois comprendre mieux la situation et la seule solution est que tu me consultes  Razz
Non, plus honnêtement, je crois que le mécanisme de confiance et d’estime est vraiment propre à chacun (le test des 5 blessures peut t’aider à creuser). Après, s’assumer seule contre une norme, ou différente parmi un plus grand nombre, c’est plus ou moins simple suivant les individus et leurs forces. Certains ont besoin de voir cette confiance dans les yeux des autres, de l’autre unique, du monde, ou juste dans un miroir.
Je me trompe surement (ou tu te caches derrière un paravent) mais quand tu écris la réalité, j’entends le monde, donc le plus grand nombre, donc la norme…
Libre à toi, de te caméléoner d’essayer de te transformer, ou juste d’être toi pleinement.
Au final, c’est bête à dire mais tout le monde est unique par ses choix, son parcours, ses rencontres, ses valeurs… alors la notion de norme, on peut disserter quelques pavés dessus, non ? C’est juste un truc sécurisant et despotique pour établir des hiérarchies et priver les hommes de réflexions plus importantes (copyright sur celle là!).
Moi en tout cas, j’assume et je préfère la minorité et je pense qu’une zébrette se rapproche de cet idéal.

Et oui, vive les zébrettes (pas trop chi**tes quand même et qui ne cherchent pas trop de petites bêtes   quoique)
Ah, dommage pour moi, je cherche et je collectionne les petites bêtes. Je les range à côté de mes théières.  
D’où la méga importance du mot « quoique», un mot à la sonorité tellement nulle « couac », mais qui dans cette phrase-là, a enfin le rôle central et qui résonne majestueusement et malicieusement Smile  (Non pas dommage, je suis insupportable!)


Et quand le doute conduit à chercher la petite bête, ça a son charme   ?
Trop ouais !!! La petite bête menant à la théière puis aux chats… de félins aiguille, j’ai des vapeurs là   drunken

Je ne pense pas m'être livrée autant que je le pourrais...peut être que ça viendra plus tard^^. C'est en grande partie par choix, pour laisser le topic le plus ouvert possible. Je ne voulais pas l'enfermer dès le départ dans quelque chose de trop spécifique. Mais bon, j'imagine qu'en bon zèbre, tu as pu utiliser les maigres indices que j'ai donné pour te faire une image assez précise de ma démarche^^. Merci beaucoup pour tes réponses, elles me donnent à réfléchir.
Mystérieuse, réservée, pudique et altruiste avec ça^^ Tu ne serais pas rayée  Razz ?
Je ne suis pas caméléon donc j’ai avoué ignorer la présence de rayures certifiées. J’espère que ça ne décrédibilise pas mes pensées sincères.
Concernant le dernier point, personnellement, je ne me vois pas vivre avec qqn qui ne comprend pas ma façon de raisonner et de voir les choses. Certaines personnes vont s’y retrouver, d’autres pas (zébrette ou pas) mais mathématiquement on a plus de chance de se comprendre si on a les mêmes mécanismes, ça me paraît juste logique. Après il en suffit d’une, non?
Oo7M
Oo7M

Messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 35
Localisation : Le sud

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 16:07

hihi Smile

J'adore lire ici,

Si tu continue, tu va me faire oublier ma belle qui m'a abandonné Wink Razz

Enfin, par oublier, j'entend de mon cœur, j'ai pour habitude d'aider ces femmes en difficultés, je suis complètement féministe sur les bords, et ... les hommes ont autant besoin des femmes que l'inverse, chacun ses qualités, sont apport.

De mon propre point de vue, le féminisme n'a qu'un risque: l'exclusion et le rejet des hommes.
La plus part le méritent, j'en conviens. Les seuls que j'arrive a fréquenter, les seuls amis homme que j'arrive a avoir sont des zebres. Les autres tournent vite au pervers obsedés violents et irrespectueux.

Je m'entends tellement bien avec les femmes que je fini par passer pour un coureur ou gai Rolling Eyes Va comprendre.. et je les attire en plus Wink ! Laughing

Tu es quelqu'un de très surprenante qui attire toute mon attention Razz

Une zebrette plus intelligente que moi, a coup sur! Laughing Quoi que par écran interposé... moi, je suis perdu, j'ai besoin du physique pour comprende, sans yeux, je suis perdu.
En ce moment, peu d'yeux et tellement de bons mots lus ici...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mer 8 Juin 2016 - 16:21

Sethlans a écrit:Je ne pense pas que le choix, dans une relation, soit de s'opposer ou de se soumettre (et différer la supériorité je ne vois pas :p).
Il faudrait déjà comprendre pourquoi l'intelligence entraînerai la supériorité, si ce n'est que par contraste face à un complexe. Il y a plein d'éléments implicites dans cette discussion, sur ce qu'est l'intelligence, sur la supériorité que ça apporte, sur le conflit plus ou moins inévitable. Autant de choses qui à mon avis de vont pas d'elles mêmes et son avant tout des problèmes personnels liés à l'orgueil et/ou à la fierté de chacun.
Je comprend que quand on s'est "créé" dans la vie en s’accrochant à son intelligence on puisse avoir peur de quelqu'un qui l'est plus : ça met sa propre identité en jeu. Mais si on ne dépasse pas ce type de problème, alors ça ne vient pas de l'autre, de son intelligence ou quelle qu’autre particularité, mais de sa propre incapacité à y faire face.
L'intelligence, ce serait au contraire, je pense, la capacité à dépasser ça :p

Je peux enfin me poser pour te répondre!
Tout d'abord, merci d'avoir abordé cette notion d'orgueil, elle est nouvelle dans ce topic, même si, tu l'as bien vu, beaucoup de choses sont évoquées en filigrane.
La personne à qui je pense est certainement orgueilleuse, mais de façon défensive. Sa fierté ne vient pas d'un sentiment de supériorité mais de l'inverse. Elle a fini par se construire sur un mode "je vous prouverai à tous que j'ai raison", et c'est à la fois son mécanisme de défense et son drame. Du coup, la remise en question devient menaçante pour l'identite même de cette personne, tu imagines le clash avec une zebrette qui aime le débat No

Merci pour ton point de vue, tu as visé très juste.
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 16:38

x


Dernière édition par zebulonlezebre le Mer 8 Juin 2016 - 20:34, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Nox Borealis le Mer 8 Juin 2016 - 16:45

Je me permet d'intervenir sur la notion de féminisme, c'est pas politiquement correct, mais que voulez-vous... quand j'adhère pas ou partiellement à une idée, jdéfend mes convictions et je suis un homme de convictions

Entendons nous bien, le féminisme au départ est un combat louable, et je lui apporte toute ma sympathie, vouloir qu'une femme soit traitée comme un être à part entière et non comme "un complément de" me semble légitime et totalement logique

J'apporte cependant une nuance, un courant actuel du féminisme est davantage centré sur une sorte de suprématie, alors bien sûr certaines peuvent clamer que ça n'existe pas, comme ceux qui prétendent que l'existence du racisme n'est qu'une vue de l'esprit, je trouve le procédé profondément malhonnête voire d'une imbécilité crasse, j'ai pu croiser un certain nombre de femmes qui se comportaient de la sorte fortes avec les mecs faibles et faibles avec les mecs forts, vous vous dites très certainement oui encore un mec trop gentil, victime en somme, la réponse est oui et non, je fonctionne d'une manière alternative, quand deux chemins s'offrent à moi, j'hésite pas à en prendre un troisième, bon j'arrête le trip autocentré et je vais parler de ce qui nous intéresse au pire moi on s'en fout, je pense que c'est une énorme erreur aussi pour les femmes de tout aseptiser, j'ai lu un tweet d'un type qui disait, c'est facile de s'en prendre à une femme (verbalement), ce qui signifie que l'effet nuit à la cause, la femme est considérée comme incapable de se défendre, incapable d'être exposée à des situations compliquées, non, on ménage à l'excès et au final on a des nanas généralement capricieuses et arrogantes et des mecs faux derge en déficit de personnalité qui misent beaucoup sur la flatterie de ces égos insatiables, ceci n'est qu'une façon de voir les choses, alors peut-être vous direz vous que ce sont là que les élucubrations d'un type aigri, mais je pense pouvoir parler du sujet car j'ai connu les deux côtés : ultra populaire et ultra impopulaire, le lien avec le sujet est pas forcément évident, mais je pense que les zebrettes ne sont pas toutes à l'abri de ces schémas et que c'est ce qui prime selon moi,

En tout cas vous avez le bonsoir de Michka
Nox Borealis
Nox Borealis

Messages : 429
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 17:00

x


Dernière édition par zebulonlezebre le Mer 8 Juin 2016 - 20:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 18:12

Etoile Cachée a écrit:
Sethlans a écrit:Je ne pense pas que le choix, dans une relation, soit de s'opposer ou de se soumettre (et différer la supériorité je ne vois pas :p).
Il faudrait déjà comprendre pourquoi l'intelligence entraînerai la supériorité, si ce n'est que par contraste face à un complexe. Il y a plein d'éléments implicites dans cette discussion, sur ce qu'est l'intelligence, sur la supériorité que ça apporte, sur le conflit plus ou moins inévitable. Autant de choses qui à mon avis de vont pas d'elles mêmes et son avant tout des problèmes personnels liés à l'orgueil et/ou à la fierté de chacun.
Je comprend que quand on s'est "créé" dans la vie en s’accrochant à son intelligence on puisse avoir peur de quelqu'un qui l'est plus : ça met sa propre identité en jeu. Mais si on ne dépasse pas ce type de problème, alors ça ne vient pas de l'autre, de son intelligence ou quelle qu’autre particularité, mais de sa propre incapacité à y faire face.
L'intelligence, ce serait au contraire, je pense, la capacité à dépasser ça :p

Je peux enfin me poser pour te répondre!
Tout d'abord, merci d'avoir abordé cette notion d'orgueil,  elle est nouvelle dans ce topic, même si,  tu l'as bien vu, beaucoup de choses sont évoquées en filigrane.
La personne à qui je pense est certainement orgueilleuse,  mais de façon défensive. Sa fierté ne vient pas d'un sentiment de supériorité mais de l'inverse. Elle a fini par se construire sur un mode "je vous prouverai à tous que j'ai raison", et c'est à la fois son mécanisme de défense et son drame. Du coup, la remise en question devient menaçante pour l'identite même de cette personne,  tu imagines le clash avec une zebrette qui aime le débat No

Merci pour ton point de vue, tu as visé très juste.

Je pense que l'orgueil est toujours une marque de faiblesse, c'est en quelque sorte l'inverse de l'assurance. On en a tous, plus ou moins. Et l'intelligence, c'est de s'en rendre compte (et ce n'est pas toujours facile :p)
D'ailleurs cet orgueil n'est pas nécessairement corrélé à la réalité : quelqu'un de "moins intelligent" peut être très sûr d'elle/de lui (souvent même :p) quelqu'un de plus intelligent douter profondément. Je doute que le fait d'être ou non zèbre soit le problème ici, par contre la construction solitaire de soi, les difficultés et donc l'absence de repères sûrs doit probablement amplifier le phénomène.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Mer 8 Juin 2016 - 18:31

Zebulon, d'après ton dernier post, je crois qu'il y a moyen que tu t'entendes avec Revz^^
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Nox Borealis le Mer 8 Juin 2016 - 18:32

Après je vais pas tomber dans le toutes les mêmes même si j'ai pas eu beaucoup d'exemples de nanas au final originales, mêmes propos bidons, mêmes arguments vus et revus (on peut intervertir les qualificatifs ça marche aussi), celles qui allument et l'instant d'après te jette un froid, j'ai été souvent blessé, maintenant c'est plus de la lassitude, je les zappe celles-là impersonnelles, fades, sans fantaisies, elles ne seront pas seules non, car mon mépris prend le relais
Nox Borealis
Nox Borealis

Messages : 429
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 19:09

Etoile Cachée a écrit:Zebulon, d'après ton dernier post, je crois qu'il y a moyen que tu t'entendes avec Revz^^

m'entendre sans doute oui c'est évident

mais pour plus si affinités, .. euh... revz est un homme ça va être compliqué lol



Dernière édition par zebulonlezebre le Mer 8 Juin 2016 - 20:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 19:30

zebulonlezebre a écrit:
mais pour plus si affinités, .. euh... revz est un homme ça va être compliqué lol

C'est sur Razz

bizarrement, on est sur la même longueur d'onde, je plussois tout ses propos qui traduisent toujours avec brillo et justesse le fond de mes penses.

en ce moment je lis beaucoup de choses intelligentes, ici, je me sens moins seul dans "mon intelligence", cela fait grand bien. moins seul a ce niveau.

grosse baisse de forme aujourd'hui.

L'impression d'avoir encore fait une boulette. et... j'ai pensé à "ma faille".

Faut que je me repose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Cléomênia le Mer 8 Juin 2016 - 20:26



édifice en musique : https://vimeo.com/125425152

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Captur16
Cléomênia
Cléomênia

Messages : 659
Date d'inscription : 06/02/2016
Age : 41
Localisation : Au merveilleux pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Plurebati le Mer 8 Juin 2016 - 21:05

Michka, tu confonds une position de principe (l'égalité entre les femmes et les hommes, définition du féminisme) et le comportement des individus, qui peut essayer d'aller vers le féminisme, sans l'appliquer pleinement, que ce soit par des comportements de domination ou de soumission ou de soutien à des comportements de domination ou de soumission de la part d'autrui. Ces comportements peuvent être de le fait d'hommes ou de femmes.
Beaucoup des hommes que j'ai rencontré ont affirmé être pour l'égalité entre les femmes et les hommes, mais lorsqu'ils passent à la pratique, ils n'acceptent pas de ne pas passer en premier, partout, tout le temps, sauf lorsqu'ils s'essayent à la galanterie...
Plurebati
Plurebati

Messages : 176
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 21:20

@Plurebati +1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 21:39

Cléomênia a écrit:

édifice en musique : https://vimeo.com/125425152

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Captur16


magnifique Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Oo7M le Mer 8 Juin 2016 - 21:42

Tiens bon Revz. On compte sur toi !!
Tu as fait tellement de posts sur ce fofo et il y en a tellement encore à découvrir pour les nouveaux comme moi!   j ai envie de te remercier mec.
On se sent tous moins seuls.
Oo7M
Oo7M

Messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 35
Localisation : Le sud

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Mer 8 Juin 2016 - 21:49

Oo7M a écrit:Tiens bon Revz. On compte sur toi !!
Tu as fait tellement de posts sur ce fofo et il y en a tellement encore à découvrir pour les nouveaux comme moi!   j ai envie de te remercier mec.
On se sent tous moins seuls.

Vous inquietez pas Wink

Aujourd'hui grosse déprime, conv avec mon boss, trop d'options, trop de magie, trop de beauté... trop d'amour.... trop.... beaucoup trop...  j'ai espoir qu'un jour je trouverais mon alter ego, qu'un miracle se produise.... comme c'est arrivé pour moi.... que la prophétie se realisera.... ça ne dépend plus de moi...

Les chats eux aussi aiment etre à 2....

...la preuve que cela existe Wink


merci Razz


Dernière édition par Revz le Mer 8 Juin 2016 - 21:51, édité 1 fois (Raison : .)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par ISIS75 le Mer 8 Juin 2016 - 23:14


- Peut-il y avoir rivalité, voire compétition dans un couple zèbre/zébrette autour de l'intelligence, de la sensibilité ou autre?
je pense que oui
- Un homme zèbre ressent-il le poids des archétypes sociaux (homme devant être fort/dominant/sûr de lui) et cela peut-il le conduire à se sentir insécure avec une zébrette (forcément indomptable^^)?
possible. Pour ma part, je me sens souvent insécure avec des zèbres et même, certains surdoués non zèbres (mais "très surdoués" et gentils). Par contre, je ne suis pas sûre que toutes les zébrettes soient si "indomptables" (insécures) que ça...
- Les femmes intelligentes font-elles peur? L'idée d'être moins intelligent que votre amoureuse vous fait-elle peur?
Oui, je pense qu'elles font peur, surtout si l'autre en face n'est pas très ouvert d'esprit ou a un esprit "malveillant" (macho par exemple).
Je préfèrerais être avec qqn de plus intelligent que moi ou plus ou moins de mon niveau. A moins que je ne tombe sur un être moins intelligent mais qui compenserait par autre chose, une autre forme d'intelligence et beaucoup d'honnêteté...
- Comment l'estime de soi souvent fragile des zèbres interagit avec le fait de trouver potentiellement son égal?
En fait, j'ai rarement trouvé mon égal. Ils étaient soit "plus" soit, beaucoup "moins"...

A côté de la joie de trouver une bête de la même espèce, n'y a-t-il pas parfois un sentiment d'insécurité?
- Vous sentez-vous "validé" dans l'image de vous-même que vous renvoie votre zébrette? (la formulation n'est pas très heureuse, désolée^^).
Oui, si la personne est bienveillante... cela compte plus que son degré d'intelligence, je pense.
- Amies et sœurs zébrettes, avez-vous déjà vu un homme partir en cacahuète parce que vous n'aviez pas songé à cacher que vous êtes intelligente?

plus d'un et je crois même que je fais peur aux femmes...
Après, j'ai sous entendu plus haut qu'on peut être intelligent sans être zèbre. Ce type de femme (et d'homme) du coup, séduit beaucoup Wink
ISIS75
ISIS75

Messages : 2822
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Cléomênia le Jeu 9 Juin 2016 - 5:36

@Revz: histoire sans paroles.
Ca résume assez bien la problématique je trouve. Tour à tour chacun se laisse "porter" par l'autre (au sens technique de l'exercice en danse classique je veux dire, comme au sens figuré, du reste). Plus de compétition, plus de jugements, plus de préjugés, plus de honte pour des raisons diverses et variées, plus de questionnements inutiles. Juste l'acceptation dans l'amour. Fifty-Fifty.
Chacun EST.
Chacun accepte l'autre tel qu'il, avec ses failles, ses bizarreries, et pas seulement pour toutes ses qualités.
L'homme peut exprimer sa part de féminité et la femme sa part de masculinité. Je crois d'ailleurs que c'est bien expliqué par le chorégraphe dans la video.

Le tout forme un édifice, une cathédrale, en parfaite harmonie, dans le plus beau des équilibres.

Bizzz
Cléomênia
Cléomênia

Messages : 659
Date d'inscription : 06/02/2016
Age : 41
Localisation : Au merveilleux pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Jeu 9 Juin 2016 - 5:54

@Michka sur les "féministes excessives", il faut comprendre un peu ce qu'elles vivent. Elles sont officiellement les égales des hommes, mais effectivement non, à chaque fois qu'elles le font remarquer une palanqué d'hommes et de femmes viennent leur expliquer pourquoi elles ont tort parce que bon elles ont des droits, quand elles te répondent quelque chose elles l'ont déjà répondu 100 fois. Et quand on veut parler de féminisme aujourd'hui, dans la majorité des cas on invite des hommes pour le faire : ce qu'elles (les féministes) trouvent anormale. Alors on leur dit que si H et F sont égaux les hommes peuvent en parler sinon c'est excluant - sans se demander pourquoi si il y a égalité ce ne sont pas des femmes qui en parlent.
Et par dessus, elles subissent les innombrables hommes qui leur répondent "mais ce n'est pas tous les hommes" (= oui mais pas moi), comme si elles accusaient chaque homme en tant qu'individu alors qu'elles visent l'homme en tant que représentation et rôle social, et ceux qui leur expliquent qu'ils savent mieux qu'elles ce qu'elles vivent.

Je te laisse décider, si tu vivais ça tous les jours, si toi aussi tu aurait tendance à être légèrement agacé et manquer de nuance dans tes réponses :p Après tout les féministes ne sont pas des femmes engagées politiquement, qui auraient un devoir de représentation, de politesse, de retenue. Elles (et ils d'ailleurs) sont des personnes qui défendent leurs droits, et ça ne se fait jamais dans le confort.

Notre société est paternaliste, c'est extrêmement bien intégré, je pense que tous ceux qui ont eu une fille et un fils auront pu observer la différence de traitement alors qu'ils sont encore bébé. Cette lutte est toujours nécessaire (et malheureusement je pense que ce type de lutte sera toujours nécessaire)

Comme on s'éloigne du sujet initial je vais y revenir dans cette phrase pour justifier mon message :p C'est probablement une composante importante de la "peur" des "femmes intelligentes" - mais encore cette fois ce n'est pas vraiment l'intelligence qui est en cause alors Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Jeu 9 Juin 2016 - 8:12

Revz a écrit:hihi Smile

J'adore lire ici,

Je suis contente si tu te sens bien ici, n'hésite pas à faire un tour après une dure journée pour te ressourcer; tu seras toujours bien accueilli Very Happy

Revz a écrit:Si tu continue, tu va me faire oublier ma belle qui m'a abandonné Wink Razz
Enfin, par oublier, j'entend de mon cœur, j'ai pour habitude d'aider ces femmes en difficultés, je suis complètement féministe sur les bords, et ... les hommes ont autant besoin des femmes que l'inverse, chacun ses qualités, sont apport.
De mon propre point de vue, le féminisme n'a qu'un risque: l'exclusion et le rejet des hommes.
La plus part le méritent, j'en conviens. Les seuls que j'arrive a fréquenter, les seuls amis homme que j'arrive a avoir sont des zebres. Les autres tournent vite au pervers obsedés violents et irrespectueux.
Je m'entends tellement bien avec les femmes que je fini par passer pour un coureur ou gai Rolling Eyes  Va comprendre..  et je les attire en plus Wink ! Laughing

Merci de relancer le thème du féminisme que Zébulon avait abordé en premier lieu; ça apporte je pense du dynamisme à la question de base du topic. Je n'interviens pas directement sur ce point, mais j'apprécie toutes les interventions sur ce sujet. J'entends littéralement les cerveaux crépiter, c'est vraiment miam I love you !

Revz a écrit:Tu es quelqu'un de très surprenante qui attire toute mon attention Razz  
Une zebrette plus intelligente que moi, a coup sur! Laughing Quoi que par écran interposé... moi, je suis perdu, j'ai besoin du physique pour comprende, sans yeux, je suis perdu.
En ce moment, peu d'yeux et tellement de bons mots lus ici...

Oh merci!! Que de compliments! J'adore ça! Encore! Encore! Flattez-moi, mon bon Blaise!!
Non pour de vrai: Bisous  mais je pense que tu te sous-estimes Wink
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Jeu 9 Juin 2016 - 8:17

Sethlans a écrit:
Je pense que l'orgueil est toujours une marque de faiblesse, c'est en quelque sorte l'inverse de l'assurance. On en a tous, plus ou moins. Et l'intelligence, c'est de s'en rendre compte (et ce n'est pas toujours facile :p)
D'ailleurs cet orgueil n'est pas nécessairement corrélé à la réalité : quelqu'un de "moins intelligent" peut être très sûr d'elle/de lui (souvent même :p) quelqu'un de plus intelligent douter profondément. Je doute que le fait d'être ou non zèbre soit le problème ici, par contre la construction solitaire de soi, les difficultés et donc l'absence de repères sûrs doit probablement amplifier le phénomène.

L'orgueil inverse de l'assurance...dans le cas auquel je pense, c'est tout à fait ça. Et effectivement, il n'y a pas de rapport avec les réelles qualités de cette personne. Je pense que les causes que tu avances (construction solitaire de soi/absence de repères sûrs) sont en plus assez proches de la réalité. ça me permet vraiment d'y voir plus clair, merci!
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Jeu 9 Juin 2016 - 8:26

ISIS75 a écrit:
- Peut-il y avoir rivalité, voire compétition dans un couple zèbre/zébrette autour de l'intelligence, de la sensibilité ou autre?
je pense que oui
- Un homme zèbre ressent-il le poids des archétypes sociaux (homme devant être fort/dominant/sûr de lui) et cela peut-il le conduire à se sentir insécure avec une zébrette (forcément indomptable^^)?
possible. Pour ma part, je me sens souvent insécure avec des zèbres et même, certains surdoués non zèbres (mais "très surdoués" et gentils). Par contre, je ne suis pas sûre que toutes les zébrettes soient si "indomptables" (insécures) que ça...
- Les femmes intelligentes font-elles peur? L'idée d'être moins intelligent que votre amoureuse vous fait-elle peur?
Oui, je pense qu'elles font peur, surtout si l'autre en face n'est pas très ouvert d'esprit ou a un esprit "malveillant" (macho par exemple).
Je préfèrerais être avec qqn de plus intelligent que moi ou plus ou moins de mon niveau. A moins que je ne tombe sur un être moins intelligent mais qui compenserait par autre chose, une autre forme d'intelligence et beaucoup d'honnêteté...
- Comment l'estime de soi souvent fragile des zèbres interagit avec le fait de trouver potentiellement son égal?
En fait, j'ai rarement trouvé mon égal. Ils étaient soit "plus" soit, beaucoup "moins"...

A côté de la joie de trouver une bête de la même espèce, n'y a-t-il pas parfois un sentiment d'insécurité?
- Vous sentez-vous "validé" dans l'image de vous-même que vous renvoie votre zébrette? (la formulation n'est pas très heureuse, désolée^^).
Oui, si la personne est bienveillante... cela compte plus que son degré d'intelligence, je pense.
- Amies et sœurs zébrettes, avez-vous déjà vu un homme partir en cacahuète parce que vous n'aviez pas songé à cacher que vous êtes intelligente?

plus d'un et je crois même que je fais peur aux femmes...
Après, j'ai sous entendu plus haut qu'on peut être intelligent sans être zèbre. Ce type de femme (et d'homme) du coup, séduit beaucoup Wink

Oh chouette! Un avis discordant Razz !
ça m'intéresserait beaucoup que tu développes, du coup, si tu es d'accord...pourrais-tu raconter dans quel cadre tu as remarqué une potentielle compétition/de la peur? Comment ça s'est manifesté? Quel type de personne réagissait ainsi? Comment tu expliques le fait de faire peur comme ça aux hommes (et même aux femmes!)? Merci beaucoup d'être intervenue!
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Etoile Cachée le Jeu 9 Juin 2016 - 8:29

Cléomênia a écrit:@Revz: histoire sans paroles.
Ca résume assez bien la problématique je trouve. Tour à tour chacun se laisse "porter" par l'autre (au sens technique de l'exercice en danse classique je veux dire, comme au sens figuré, du reste). Plus de compétition, plus de jugements, plus de préjugés, plus de honte pour des raisons diverses et variées, plus de questionnements inutiles. Juste l'acceptation dans l'amour. Fifty-Fifty.
Chacun EST.
Chacun accepte l'autre tel qu'il, avec ses failles, ses bizarreries, et pas seulement pour toutes ses qualités.
L'homme peut exprimer sa part de féminité et la femme sa part de masculinité. Je crois d'ailleurs que c'est bien expliqué par le chorégraphe dans la video.

Le tout forme un édifice, une cathédrale, en parfaite harmonie, dans le plus beau des équilibres.

Bizzz

Merci pour ta magnifique vidéo et pour ton point de vue.
Après, pardonne-moi d'insister, mais la chorégraphie n'est pas toujours aussi belle, n'est-ce pas? Il y a beaucoup de couples, je pense, dans lequel le fifty-fifty est loin d'exister, où l'acceptation est rendue malaisée voire impossible.


Dernière édition par Etoile Cachée le Jeu 9 Juin 2016 - 8:30, édité 1 fois
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres? - Page 2 Empty Re: Les zébrettes font-elles peur...même aux zèbres?

Message par Invité le Jeu 9 Juin 2016 - 8:29

Revz a écrit:
Enfin, par oublier, j'entend de mon cœur, j'ai pour habitude d'aider ces femmes en difficultés, je suis complètement féministe sur les bords, et ... les hommes ont autant besoin des femmes que l'inverse, chacun ses qualités, sont apport.
De mon propre point de vue, le féminisme n'a qu'un risque: l'exclusion et le rejet des hommes.
La plus part le méritent, j'en conviens. Les seuls que j'arrive a fréquenter, les seuls amis homme que j'arrive a avoir sont des zebres. Les autres tournent vite au pervers obsedés violents et irrespectueux.
Je m'entends tellement bien avec les femmes que je fini par passer pour un coureur ou gai Rolling Eyes  Va comprendre..  et je les attire en plus Wink ! Laughing

Mince je n'avais loupé ça :p Ce dont tu parles ici Revz ce n'est pas *du tout* du féminisme (j'oserai même dire : au contraire :p). Le féminisme n'est pas une question de sexe mais de droits (et de leur effectivité), le sexe n'étant ici "que" l'élément de discrimination, comme ça peut être la couleur de peau, de cheveux ou tout autre chose. Le penser sous l'angle du sexe est déjà une forme de sexisme :p : "les hommes ont autant besoin des femmes que l'inverse, chacun ses qualités, sont apport" suppose qu'il y a des qualités propres aux femmes et d'autres aux hommes, qu'il y a une différence intrinsèque (socialement parlant), un rôle différent.
Tu peux être tout à fait respectueux de l'autre sexe sans pour autant être féministe, être féministe et obsédé (irrespectueux c'est plus dur puisque j'imagine qu'implicitement on peu ajouter "des femmes" à la suite dans tes propos)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum