QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Pola le Dim 17 Juil 2016 - 16:02

Je confirme Wink

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Numero6 le Dim 17 Juil 2016 - 16:10

'tain, quand maman fait le ménage, c'est du sol au plafond.
Numero6
Numero6

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Invité le Dim 17 Juil 2016 - 16:13

Numero6 a écrit:Allez, un dernier petit exemple pour la route, l'humour des surdoués semble t'échapper, je le sens bien.

Normalement on admet qu'un homme ne sait faire qu'une seule chose à la fois, contrairement aux femmes multi-taches.

On ne signale que ce qui échappe à la règle. On ne s'étonne pas qu'un homme ne sache faire qu'une seule chose à la fois, puisque c'est la règle.

Mais si on prend la peine de le signaler, c'est pour rappeler à quel point on reste toujours surpris par cette caractéristique masculine, cette incapacité à faire deux choses à la fois.

Quand Pola signale qu'elle était impressionné que son oncle arrivait à faire une chose en même temps, au lieu de s'en désoler, ça s'appelle de l'humour, elle joue sur le décalage, impressionnée par l'insignifiant, la règle commune. Ce qui n'a pas de sens à première vue.

Ce qui n'a pas de sens pour toi.

Mais je t'assure que c'est bien de l'humour de Pola

Tu ne le comprends pas, personne ne songera à t'en vouloir, on a parfaitement l'habitude que les gens ne comprennent pas.

Effectivement, je ne pouvais pas comprendre la vanne de Pola puisque je ne l'avais pas lue. Ensuite, parce que je ne savais même pas qu'on attribuait cette caractéristique aux hommes. Mais quand je lis ta petite explication, j'ai simplement envie de sourire.

Surtout qu'une vanne, c'est un peu comme une peinture : chacun y voit ce qu'il veut d'une certaine manière.

Je crois simplement que tu devrais élever tes standards. Le problème, ce n'est même pas la vanne de Pola, c'est ton interprétation aussi originale et singulière qu'un article de Gala.

Juste comme ça, t'en penserais quoi d'un type qui considère Mcdo comme un 4 étoiles ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par espérance le Dim 17 Juil 2016 - 18:48

starhope :

"Je pense qu'il faudrait donner beaucoup de temps, mais pas un temps illimité sinon ça n'a plus vraiment de sens."

Quelque soit le temps, concernant un sujet difficile, la capacité de réfléchir de façon fructueuse, qui n'est pas la même pour tout le monde, est quand même testée.

espérance

Messages : 1061
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Pieyre le Dim 17 Juil 2016 - 19:36

Espérance, il arrive qu'on ait un certain ressentiment relativement aux personnes qui sont capables de réagir très vite en situation, alors qu'avec davantage de temps nous serions capables de trouver de meilleures solutions qu'elles aux problèmes qui se posent. A priori il s'agit de deux formes différentes d'intelligence. Il n'empêche que la première prime bien souvent, tout simplement parce que la forme des relations entre les gens fait que nous nous trouvons souvent pris dans des courses à la performance où la durée est limitée. C'est ce que souligne le film de Patrice Leconte, Ridicule, où il est question de faire un bon mot pour triompher devant la société présente, et qu'un personnage hésite, ne parvenant qu'ensuite à exprimer ce qu'il avait en tête. S'il l'avait pu, il aurait triomphé; mais ensuite c'est trop tard.


Dernière édition par Pieyre le Dim 17 Juil 2016 - 20:15, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Numero6 le Dim 17 Juil 2016 - 19:45

Je vois ce que tu veux dire Pieyre, de la répartie à l'esprit de l'escalier.

Je faisais personnellement allusion aux tests un peu trapus, type 916 ou CFNSE.
Certaines réponses me viennent tout de suite.
D'autres me réclament du temps.
Mais après, pour certaines questions, je peux y consacrer une année entière que ça ne changerait rien, je suis même parfois incapable de comprendre la réponse.

C'était juste pour répondre à Starhope qui argumentait sur le temps de passation.

Je crois qu'il a besoin de décrédibiliser les tests de QI pour démontrer que le QI ne fait pas tout dans la vie. Ce dont certains se doutaient déjà un peu avant son arrivée.

Les tests de QI mesurent un truc et ils sont bien conçus en ce sens. Je ne saurais pas dire exactement ce qu'ils mesurent mais ils ont le mérite de la reproductibilité, les histoires de stress ou d'insomnie ne changent pas grand-chose aux résultats.
Numero6
Numero6

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par espérance le Dim 17 Juil 2016 - 20:07

Concernant l'esprit de l'escalier je pense qu'une impressionnabilité et une émotivité très fortes peuvent jouer.

espérance

Messages : 1061
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Numero6 le Dim 17 Juil 2016 - 20:28

espérance a écrit:Concernant l'esprit de l'escalier je pense qu'une impressionnabilité et une émotivité très fortes peuvent jouer.

C'est possible, oui, je n'en ai aucune idée.

Peut-être que d'être très concentré à capter le discours de l'autre limite la survenue d'une pensée disruptive.
Numero6
Numero6

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Pieyre le Dim 17 Juil 2016 - 20:43

Les tests de QI, ça m'amuse assez, mais pas tant que ça. Déjà à l'école primaire quand il s'agissait de calcul mental et de lever son ardoise avec la bonne réponse, je devais être le premier à le faire, et pourtant c'est un sentiment désagréable que j'en retiens, l'angoisse d'une situation où il fallait montrer immédiatement ce dont on était capable.

Alors, oui, Numéro6, j'ai sans doute l'esprit de l'escalier davantage que celui de la repartie. Mais en effet il n'a pas que ça. Le potentiel, pour répondre à l'autre sujet, cela concerne sans doute le temps court, celui de la réactivité, mais aussi le temps long, celui de la maturation.
Le premier aspect établirait un rapport simple entre question et réponse, à la façon d'une puissance musculaire que l'on utilise lors d'une performance physique. Il est question à la fois de la théorie de la valeur marxiste déjà citée et d'une exploitation capitalistique du travail intellectuel humain. Mais le second, plus imprévisible, correspondrait davantage au travail du savant ou de l'artiste, qui est non-linéaire, voire chaotique. Il y a des questions que je me suis posé il y a trente ans, pour lesquelles je trouve aujourd'hui des éléments de réponse. J'aurais pu les formuler immédiatement; il n'y a là rien de sorcier; mais j'ai l'impression parfois que tout ce temps était nécessaire.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Invité le Dim 17 Juil 2016 - 21:07

Ouaip, des fois on cherche, on cherche, pis on trouve pas, pis un jour alors qu'on avait abandonné, ça devient évident, bingo ! Faut laisser le temps de décanter. Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Invité le Dim 17 Juil 2016 - 23:08

espérance a écrit:Quelque soit le temps, concernant un sujet difficile, la capacité de réfléchir de façon fructueuse, qui n'est pas la même pour tout le monde, est quand même testée.

Oui, mais entre le type qui met 3 jours pour trouver la solution et celui qui met 1 semaine, le test n'est plus pertinent.

Accorder plus de temps à la réflexion, ok. Mais il faudrait quand même mettre une limite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par espérance le Dim 17 Juil 2016 - 23:54

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Ouaip, des fois on cherche, on cherche, pis on trouve pas, pis un jour alors qu'on avait abandonné, ça devient évident, bingo ! Faut laisser le temps de décanter. Dent pétée

En fait il y a chez nous le conscient et l' inconscient. Je pense que dans les cas dont tu parles on mûrit les questions dans l'inconscient, puis, comme tu le dis, elles se décantent, et tout d'un coup les réponses surgissent dans le conscient.

espérance

Messages : 1061
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Invité le Lun 18 Juil 2016 - 0:20

Oiseau bleu a écrit:Bonsoir à toutes et à tous,

Je suis tout juste inscrite sur ce forum. A la lecture rapide de cette discussion ouverte par Tixiel et dont la question de départ me semble des plus pertinentes et intéressantes, je suis très surprise de certaines réactions de personnes surdouées, test à l'appui. Je suis moi-même dans la même situation que Tixiel (QIT (hétérogène)= 128 avec un ICV très largement supérieur et de très bonnes performances en MDT). Bien que ce score ne soit pas interprétable, le psy me dit HPI. Compte tenu que le seuil des 130 n'est pas atteint, je suis dans une position inconfortable...Nombre de caractéristiques propres aux zèbres me caractérisent et pourtant le seuil n'est pas atteint. Je me sens dans une sorte de dissonance et me demande que penser de ce score: douane ou pas???...Bref, relance du débat???
Pour finir, Tixiel, ton score en MDT est dans la moyenne mais bas par rapport aux autres scores et la psy note des troubles de l'attention. Ces derniers ont pu faire chuter ta performance en MDT et donc ton QIT s'en est trouve affecté. Ne t'a t'elle pas proposé des pistes pour remédier à cela?

Bon vous m'excuserez, je réponds à Oiseau Bleu.

Dans le cas d'un résultat hétérogène, le "seuil" est encore moins significatif. Cela ne signifie pas que le test n'est pas interprétable, juste que le QIT n'est pas significatif.
Je pense qu'en cas de doute, le mieux est de te référer à l'avis de ton psy, la question douance ou pas ne se pose pas.

Je vois ça comme la comparaison de 2 élèves qui auraient 13 de moyenne. L'un d'entre eux a obtenu 13 en ayant 13 de moyenne sur l'année autant dans les matières littéraires que scientifiques. Un autre a obtenu son 13 en ayant 10 de moyenne en lettres et 16 en sciences.
Si on regarde seulement la moyenne générale, on se dira que les deux sont des élèves "moyen plus". Pourtant, celui qui cartonne en sciences et qui est moyen en lettres est plus "remarquable" (dans le sens où il se démarque) que l'autre qui est moyen + partout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Oiseau bleu le Lun 18 Juil 2016 - 0:43

Merci pour ta réponse constructive Mily :-)




Oiseau bleu

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Invité le Lun 18 Juil 2016 - 9:29

Quand le QIT est non significatif, on se réfère à l'IAG, qui lui ne prend en compte que l'ICV et l'IRP.

Avec un ICV à 145, IRP à 110, IMT à 97 et un IVT à 94, j'ai un QIT de 119 et un IAG de 132.

Je suis Dysproportionné. Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Pretanama le Lun 18 Juil 2016 - 20:58

Oiseau bleu a écrit:Bonsoir à toutes et à tous,

Je suis tout juste inscrite sur ce forum. A la lecture rapide de cette discussion ouverte par Tixiel et dont la question de départ me semble des plus pertinentes et intéressantes, je suis très surprise de certaines réactions de personnes surdouées, test à l'appui. Je suis moi-même dans la même situation que Tixiel (QIT (hétérogène)= 128 avec un ICV très largement supérieur et de très bonnes performances en MDT). Bien que ce score ne soit pas interprétable, le psy me dit HPI. Compte tenu que le seuil des 130 n'est pas atteint, je suis dans une position inconfortable...Nombre de caractéristiques propres aux zèbres me caractérisent et pourtant le seuil n'est pas atteint. Je me sens dans une sorte de dissonance et me demande que penser de ce score: douane ou pas???...Bref, relance du débat???
Pour finir, Tixiel, ton score en MDT est dans la moyenne mais bas par rapport aux autres scores et la psy note des troubles de l'attention. Ces derniers ont pu faire chuter ta performance en MDT et donc ton QIT s'en est trouve affecté. Ne t'a t'elle pas proposé des pistes pour remédier à cela?

Si vous voulez vous débarrasser de cet inconfort vous devriez peut-être vous instruire dans les domaines où vous êtes la plus faible, si votre ICV est le plus élevé développez votre niveau en mathématique et faites des tests psychotechniques pour contrebalancer vos points faibles. Dépasser les 130 ne devrait pas être impossible vu que vous êtes déjà à 128.
Pretanama
Pretanama

Messages : 780
Date d'inscription : 11/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Oiseau bleu le Mar 19 Juil 2016 - 2:37

Merci Pretanama pour votre réponse. Vous avez raison, comme évoqué plus haut certains scores peuvent être améliorés par des entraînements. Et oui, à ce moment là le seuil pourrait (on est cependant dans un hypothétique) atteindre les 130, seuil où le diagnostic ne serait plus "discutable"... Ce que je trouve inconfortable dans le fond, et ce même en dépit des entraînements qui peuvent potentiellement faire basculer sans équivoque dans la catégorie HP un score antérieurement "limite", c'est ce "no man's land" qu'il y a concernant les valeur limites.

Oiseau bleu

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par espérance le Mar 19 Juil 2016 - 9:47

Je pense qu'un diagnostic infaillible, étant donné, je me répète, la complexité de la nature humaine, est impossible. Eh puis franchement n'y a-t-il pas des sujets plus porteurs de choses positives vers lesquels on peut s'orienter que cette histoire de quelques points ??? ...

espérance

Messages : 1061
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par izo le Mar 19 Juil 2016 - 9:55

espérance a écrit:Je pense qu'un diagnostic infaillible, étant donné, je me répète, la complexité de la nature humaine, est impossible. Eh puis franchement n'y a-t-il pas des sujets plus porteurs de choses positives vers lesquels on peut s'orienter que cette histoire de quelques points ??? ...

Si tout à fait Smile
izo
izo

Messages : 3154
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Oiseau bleu le Mar 19 Juil 2016 - 11:03

Espérance, bien sûr qu'il y a des sujets porteurs de choses positives, mais l'objet de la question que j'ai posé concerne le diagnostic d'un QIT dont le score est limite du seuil reconnu dans la littérature comme le seuil de la douance. Réaliser un test, et recevoir un diagnostic sont des situations très personnelles, génératrices d'informations qui doivent être comprises (dans son aspect émotionnel et dans tout cela que cela peut impliquer comme changement de regard sur soi et son passé) intériorisées puis distanciées justement. Ce sont différentes étapes (mais cela me semble tellement évident que je suis surprise de devoir en parler...) qui peuvent faire partie de l'après-diagnostic. Lorsqu'on réalise un test, il y a à la clé un score ou du moins une réponse qui sera émise à partir de ce score, (mais pas seulement de ce score qui à lui-seul, est insuffisant). Discuter des points d'un QIT ne me semble donc pas particulièrement "positif" ou "négatif", c'est l'analyse d'un élément important du diagnostic. Point. Après que cela ne soit pas un sujet qui intéresse, c'est peut-être ça la question!...
En tous les cas, merci à toutes et tous ceux qui y ont répondu d'y avoir participé.

Oiseau bleu

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Numero6 le Mar 19 Juil 2016 - 13:45

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Quand le QIT est non significatif, on se réfère à l'IAG, qui lui ne prend en compte que l'ICV et l'IRP.

Avec un ICV à 145, IRP à 110, IMT à 97 et un IVT à 94, j'ai un QIT de 119 et un IAG de 132.

Je suis Dysproportionné. Dent pétée

Putain, c'est rien de le dire. A croire que si à trente ans tu n'es pas hétérogène, c'est que tu es passé à côté de la douance.

Je suis allé me renseigner sur l'AIG, c'est glauque comme mesure. Les deux seuls résultats qui présentent une forte corrélation sont l'ICV et l'IRP. Les associer pour établir un nouvel indice, je trouve ça chelou. C'est toujours plus facile de commenter un truc auquel je ne comprends rien, ça m'épargne le devoir de nuance. Cool

Mais apparemment, le plus chelou de tous les chelous, ce serait le résultat homogène, forme particulière et rare de la douance où s'équilibrerait les performances, dans la zone où le WAIS se montre le moins fiable, et fortement influencé par les interprétations du psychologue qui fait passer le test.

J'ai l'impression qu'un surdoué homogène c'est aussi peu crédible qu'un zèbre albinos
Numero6
Numero6

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par Antoine_54 le Jeu 30 Aoû 2018 - 22:43

Asperzebre a écrit:Je ne suis pas diagnostiqué (test prévu bientôt), mais je score 150 dans les tests de QI en ligne et je passe pépère les pré tests MENSA.
J'ai un peu d'intuition mais j'ai surtout un fonctionnement très logique, je ramène absolument tout à la logique, je ne peux pas comprendre quoi que ce soit (même un truc hyper-basique) sans en avoir compris la logique inhérente.

Exemple tout bête j'ai un BAC+2 en maths, avec 15/20 de moyenne en maths à la FAC, mais je n'ai toujours pas compris le théorème de Pythagore.
A²+B²=C², OK c'est simple, OK c'est facile à utiliser...maintenant d'où ça sort tout ça?
C'est comme ça et pas autrement! C'est en tout cas ce qu'on nous apprend au collège, mais bien que reconnaissant par expérience la validité de la formule (j'ai été dubitatif, j'ai tracé des triangles et mesuré+calculé pour voir si les résultats collaient) je ne l'ai toujours pas comprise.
Et il est clair pour moi qu'elle est d'un niveau de raisonnement bien supérieur à ce qu'on est en droit d'attendre de gamins tout juste sortis de l'école primaire (on voit ça en 6 ème si mes souvenirs sont bons)

Sélène-Nyx a écrit:Le point de vue d'un "surdoué" diagnostiqué, Arnaud Fiocret, sur son blog:
"Comme déjà énoncé sur mon blog, le surdoué n'est pas plus intelligent qu'un autre mais différemment intelligent. Il diffère juste de la majorité de la population française et mondiale, par son fonctionnement cérébral original qui place l'intuition devant le raisonnement logique (tandis que c'est l'inverse qui se produit dans le cerveau d'un être ordinaire) [...]"

D'après sa définition je ne suis pas du tout surdoué, je suis même probablement un gros sous-doué, puisque cette logique caractéristique selon lui des cerveaux 'ordinaires' est presque vitale pour moi.
Concrètement si on demandait à ce monsieur de concevoir le WAIS V, il y a de fortes chances que j'y score 40 alors que je m'attend à environ 140 avec le WAIS IV.

Ma définition (qui n'est pas universelle) serait l'exact opposé de la sienne, à savoir que les gens 'ordinaires' agissent de manière spontanée, impulsive, irréfléchie, irrationnelle, alors que les 'surdoués' analysent en permanence leur environnement, cherchent à le comprendre par leurs capacités logiques développées, remettent en cause tout ce qu'on leur dit qui ne leur semble pas cohérent.
Bref, pour simplifier, d'après moi la logique est le propre de l'intelligence (ou tout du moins d'une forme d'intelligence, en l’occurrence celle dans laquelle je me reconnais).
D'autres auront la capacité de raisonnement d'une huître, seront incapables de faire une phrase correcte, mais pourront dessiner de mémoire un monument ou un paysage dans ses moindres détails en ne l'ayant vu qu'une fois, il y a 10 ans.
Sont ils déficients intellectuels à cause de certaines de leurs capacités limitées? Sont ils au contraire surdoués à cause de certaines de leurs capacités hors-normes?
Tout dépend de la définition qu'on a de l'intelligence, d'après mes critères ils entreraient dans la petite case 'déficients mentaux', d'après les critères du monsieur de ma citation ils entreraient peut-être dans la case 'surdoués'.

Moi même je suis très bon en raisonnement logique, mais j'ai une intelligence sociale proche du néant, et je suis incapable d' 'imaginer': je pense à plein de choses, j'ai l'esprit en ébullition, très créatif, mais je ne sais pas visualiser d'images, où alors avec la plus grande difficulté, et sur un temps très court.
Selon certains critères je suis probablement un attardé mental (d'ailleurs c'est l'image que j'ai tendance à renvoyer en société, à mon insu).

Exemple tout bête: imaginons une question de ce genre dans un test de QI:
On a un dé à 6 faces, avec une position de départ, on lui fait subir diverses rotations, je dois déterminer la position du dé à l'issue du processus.
Je vais me concentrer sur une face uniquement, en m'efforçant de conserver en mémoire la position relative d'une autre face par rapport à celle-ci.
Je suis incapable de gérer le dé dans son ensemble en représentation visuelle, même 3 faces c'est trop au delà de quelques manipulations.
Je vais donc par exemple me focaliser sur le 6, me concentrer pour garder la position relative du 4 par rapport au 6, puis je vais faire l'exercice, déterminer quelle est la position finale du 6, puis celle du 4, puis reconstruire partiellement le dé: je place le 1 en face du 6, le 3 en face du 4, il me reste le 5 et le 2 que je ne sais pas placer.
Je vais alors recommencer l'exercice, en me concentrant cette fois sur le 5 afin de déterminer sa position finale, je place le 2 en face, puis je pourrais enfin répondre à la question.
Perte de temps et d'énergie énorme par rapport à ceux ayant de bonnes capacités de visualisation.

Je suis très mauvais à cause de ça en résolution de problèmes géométriques (c'est d'ailleurs ce que je redoute le plus dans le passage du WAIS, me faire diagnostiquer un mauvais raisonnement car je n'ai pas su répondre aux problèmes classés 'raisonnement': le fameux IRP, dont j'ai peur que le niveau de 'raisonnement' soit très en deçà de mes capacités, mais que le niveau de visualisation soit bien au dessus)
Alors que la logique est clairement mon point fort, que mon sens de la logique à lui seul m'a donné l'impression d'être surdoué et orienté vers ce forum et les tests de QI en ligne, je me vois bien avec un gros 150 en ICV et un petit 110 en IRP au WAIS IV (alors que je pense que mes capacités réelles sont l'inverse: 110 en compréhension, 150 en raisonnement)

Bref, je voulais faire une réponse simple, je me suis emporté, j'ai dévié, j'ai fait un pavé, comme souvent  Laughing
Pour revenir au sujet initial, 120 de QI concrètement j'en pense quoi?
J'ai lu des études expliquant qu'avoir un QI de 120 c'est une bénédiction, c'est le QI 'idéal' pour réussir professionnellement.
Globalement on comprend bien/se fait bien comprendre par les gens avec un QI de +/- 15 par rapport à soi (il faut être flexible avec les chiffres un QI de 130 ne va pas super bien communiquer avec un QI de 115 et être en totale incompréhension face à un QI de 114)
Mais ça signifie que grosso-modo avec 120 de QI, on comprend bien les gens ayant 105-135 de QI, ce qui représente à la louche 95% de l'entourage professionnel des gens ayant un certain niveau d'études (les gens à moins de 105 en QI sont majoritairement 'éliminés' lors de la scolarité et de la FAC, et s'orientent vers des filières moins intellectuelles)

Au contraire, avec un QI de 150, tu comprendras bien/te feras bien comprendre par les gens au QI entre 135 et 165, autrement dit, presque personne. A quoi ça sert d'être surdoué si on est incompris? Rien du tout.
Le QI élevé est directement corrélé au taux d'échec professionnel (bien sûr il existe des THQI qui s'en sortent très bien, et des QI de 120 en échec, mais globalement c'est le contraire qui se produit)

Un petit lien sympa (en anglais) sur les problématiques d'un QI élevé
http://michaelwferguson.blogspot.fr/p/the-inappropriately-excluded-by-michael.html
Attention, ils n'utilisent pas la même échelle de QI que nous: la Wechsler (la notre) a un écart type de 15, alors que la Cattell a un écart type de 24.
Je vais traduire mes extraits (excusez les fautes d'anglais) et changer les chiffres donnés par l'article (en échelle Cattell) pour qu'ils correspondent à notre échelle de QI.

extraits:
the mean IQ of intellectually elite professions is about 125 and the standard deviationn is about 6.5.  For example, Gibson and Light found that 148 members of the Cambridge University faculty had a mean IQ of 126 with a standard deviation of 6.3.  The highest score was 139.  J.D. Matarazzo and S.G. Goldstein found that the mean IQ of 80 medical students was 125 with a standard deviation of about 6.7.  There was one outlier at 149, but the next highest score was 138.  This means that 95% of people in intellectually elite professions have IQs between 112 and 138   99.98% have IQs between 99 and 151.
La moyenne de QI des professions intellectuelles est de 115,6 et l'écart type est de 4.
Par exemple, Gibson et Light ont trouvé que 148 professeurs d'université de Cambridge ont un QI moyen de 116,2 avec un écart type de 3,9.
Le score le plus élevé était 124,4.
J.D. Matarazzo et S.D. Goldstein ont trouvé que la moyenne de QI de 80 étudiants en médecine était de 115,6 avec un écart type de 4,2.
Il y avait une exception avec un QI de 130,6 , mais le 2nd QI le plus élevé était de 123,7.
Ceci signifie que 95% des personnes des professions d'élite intellectuelles ont un QI compris entre 107,5 et 123,7 , et que 99.98% ont un QI compris entre 99,4 et 131,9.

By dividing the distribution function of the elite professions' IQ by that of the general population, we can calculate the relative probability that a person of any given IQ will enter and remain in an intellectually elite profession.  We find that the probability increases to about 133 and then begins to fall.  By 140 it has fallen by about 1/3 and by 150 it has fallen by about 97%.

En divisant la fonction de distribution du QI des professions d'élite par celle de la population générale, on peut calculer la probabilité relative qu'une personne d'un QI donné entre et reste dans une profession d'élite intellectuelle.
Nous avons trouvé que la probabilité augmente jusqu'à environ 120, et commence ensuite à baisser.
Elle a baisse environ d'un tiers à 125.
A 131, la probabilité a diminué de 97%

97% de moins c'est énorme.
Ça signifie que d'après leur étude, si on prend un échantillon de population avec uniquement des personnes au QI de 120, et que 100 personnes de ce groupe travaillent dans des professions d'élite intellectuelle, puis qu'on prend un groupe de même taille avec des personnes au QI de 131, on devrait statistiquement avoir seulement 3 personnes de ce second groupe travaillant dans des professions d'élite intellectuelle.
Et là on est arrivé seulement à 131, c'est à dire presque le QI le plus bas parmi les HQI.
Je n'ose imaginer ce qu'il en est pour les HQI 'normaux', et encore moins pour les THQI...

Très intéressant ce message. Je me suis en effet toujours demandé quel est le QI de professeurs et notamment ceux dans mon école d'ingénieur. En revanche, es-tu sûr que le QI moyen des professeurs d'université de Cambridge est de 116 ? J'aurai dis 126. Donc es-tu sûr qu'il s'agit de l'échelle Cattell ?
J'ai trouvé un lien sur le QI de différentes professions intellectuelles et apparemment ça serait donc suivant l'échelle Cattell : http://www.douance.org/qi/qicorrel.html

Antoine_54

Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par dede973 le Mar 19 Mar 2019 - 17:40

"QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ? "

Si c'est pas pour rendre les gens heureux, ça change rien.
dede973
dede973

Messages : 44
Date d'inscription : 20/02/2019
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?  - Page 4 Empty Re: QI entre 120 et 130 : Doué mais pas surdoué ça change quoi ?

Message par siamois93 le Mar 19 Mar 2019 - 21:00

Le syndrome de celle qui a la 4ème place à une compétition ? Beau résultat mais pas de médaille.
siamois93
siamois93

Messages : 5756
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum