Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par Sousdoué le Sam 28 Mai 2016 - 21:46

Bonjour à tous,

pour ma part tout s'est passé très vite en quelques jours, après une trentaine d'années d'errance et de questionnements... C'est à la suite d'une dispute avec mon épouse au sujet de quelque chose qui me tenait à cœur (apparemment plus que nécessaire) que j'ai décidé d'en apprendre davantage sur mon comportement pour le moins obsessionnel. En effet, ce n'était pas la première fois que mon désir d'absolu et mon intransigeance me posaient des problèmes relationnels, mais j'ai considéré que c'était la fois de trop, et que je ne pourrais pas continuer sans au moins essayer de trouver des réponses à ces questions...

En ce qui concerne mon arrière plan, je ne vais pas vous surprendre je pense ; très bon élève, "peut-être faudrait il songer à lui faire sauter le cm1 madame" et j'en passe, mais aussi et surtout, enfant très turbulent, sensible outre mesure, du mal à s'intégrer aux groupes (jusqu'à ce jour), une bonne oreille musicale, sinon absolue (ce que j'aime ce mot), entre autres prédispositions artistiques (notamment le dessin, dont j'ai pu faire mon métier, et le sens de l'observation qui va avec).

Seulement, malgré tout cela, un profond mal être, le sentiment de ne pas comprendre le monde qui m'entoure, et vice-versa, les "tu te prends trop la tête", "t'es une vraie drama queen, tu dramatises tout", et "il faut que tu apprennes à lâcher prise" de mon entourage, jusque dans mon propre foyer... Sentiment exacerbé par la venue au monde de ma fille, qui aura lundi 18 mois, pour qui je donnerais tout, mais pour laquelle j'ai l'impression de ne jamais faire assez, de ne jamais etre à la hauteur, même si je sais bien qu'elle n'en attend pas autant de moi, et que je fais objectivement un bon travail de père. Du coup, toutes les questions relatives à son éducation prennent des proportions démentielles pour moi et m'empêchent de dormir la nuit, alors que sa mère, même si elle est d'accord avec moi dans le fond, ne semble pas se faire autant de mouron que moi.

J'ai donc commencé mes recherches lundi et ai découvert les ouvrages de Christel Petitcollin, et de Monique de Kermadec, que je me suis empressé de commander et que j'attends avec impatience (les manifestations en Île de France faisant qu'un retard de livraison affecte les commandes passées cette semaine sur Ah ma zone...) (détails inutiles, mais je précise quand même ^^).

J'ai ensuite regardé quelques vidéos de conférences, et découvert ce forum, où j'ai cru voir que des personnes me ressemblaient étrangement sur beaucoup de points, et passé le sentiment de soulagement et de contentement, j'ai suivi le conseil que Panoramix (du forum, hein) a donné à Nanou70 quand il lui disait d'aller se tester sur mon-qi.com. Je n'y croyais pas trop au départ, et je pensais que ce "délire" allait s'arrêter aussi vite qu'il avait commencé, mais j'ai enchaîné les 9 tests proposés, et les résultats étaient formels (je garde quand même à l'esprit que ce ne sont "que" des tests en ligne) c'est pourquoi je me suis permis d'écrire ici, sur ce forum.

Tout n'est pas résolu, cependant... Je dirais même que c'est le début des em... Autant je suis rassuré quant à ma "condition", autant je n'entrevois même pas la possibilité d'en parler autour de moi, (à part à une amie qui comprendrait, je pense) pour vous dire, je ne souhaite même pas que le livre de Monique de Kermadec que j'ai commandé soit visible dans ma bibliothèque, tant son titre est explicite...

Je m'arrête là, désolé pour le roman ! Et merci à tous les contributeurs (à rayures ou pas) du forum, vos témoignages et conseils m'ont déjà énormément apporté en quelques jours...

Sam

Sousdoué
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 32
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par utilisateurdebase le Sam 28 Mai 2016 - 23:35

salut,
en espérant que tu trouve ce que tu cherche et que tout redevienne un peu plus léger Smile

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 785
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par Sousdoué le Dim 29 Mai 2016 - 5:25

Merci à toi, reste à savoir ce que je cherche exactement... Mais quoi que ce soit je pense être au bon endroit pour le trouver Wink

Sousdoué
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 32
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par utilisateurdebase le Dim 29 Mai 2016 - 8:59

c'est déjà un bon début Very Happy
au pire, dis toi que même si tu trouve pas de réponses aux grandes questions cosmiques, tu peux toujours trouver des potes avec qui discuter Smile

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 785
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par Sousdoué le Lun 30 Mai 2016 - 0:54

oui c'est ce que je me dis, après je dois avouer que ça fait drole de se dire que d'autres gens sont potentiellement aussi dérangés que moi... Jai tellement pris l'habitude d'être seul dans mes trucs que je visualise même pas ce que ça peut donner !

Bon pour le pseudo j'avais pas trop d'idée, et je dois avouer que je ne suis pas encore très à l'aise avec le terme "surdoué" si tenté que jen sois vraiment un... Au début j'ai pensé à "sous Douai" ce qui aurait été juste vu que je suis en Idf donc au sud de Douai, mais est-ce qu'on peut considérer le sud comme en dessous? Ya que sur les planisphères qu'on doit vraiment descendre pour aller vers le sud, dans la vraie vie on va devant, ou derrière si on est assis dans le sens inverse de la marche dans un train. Donc j'ai choisi un pseudo plus basique, et peut être plus adapté, qui sait.
Enfin merci pour le message de bienvenue !

Sousdoué
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 32
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par utilisateurdebase le Lun 30 Mai 2016 - 9:41

bah moi non plus je n'aime pas le terme de surdoué, je le trouve complétement inadapté et source de confusion... en fait, je trouve qu'il crée au moins autant de problème qu'il ne prétend en résoudre... donc je préfère parler d'alterpotentiel ou d'alterdouance... pour bien virer la notion de hiérarchie. comme le disait ce grand philosophe belge "il n'y a pas d'intelligent ou de con, mon frère! on est tous aware!" (jcvd)
plus sérieusement, je ne sais pas si ça peut coller avec ton questionnement actuel mais je suis en train de lire l'intelligence émotionnelle (goleman) et je trouve qu'y sont abordées des questions pouvant intéresser des "surdoués" mais sans référence au surdon justement... comme quoi ^^
bonne journée en tout cas Smile

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 785
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par Sousdoué le Sam 11 Juin 2016 - 18:31

Bonjour à tous, et désolé pour l'irrégularité de mes interventions, même sur les sujets que je lance... En fait je ne suis plus sûr de rien depuis quelques jours, ayant regardé des heures de conférences et interviews, ayant terminé "je pense trop" et étant en train de voir quel prochain livre je vais lire. Bien sûr je me reconnais dans les caractéristiques décrites un peu partout, bien sûr que je me suis senti apaisé de lire et d'entendre toutes ces choses, mais je finis par me demander si ce n'est pas ce mal être qui finit par prendre le dessus et qui me donne envie de me rapprocher de personnes qui semblent vivre des expériences similaires. Je n'ai aucun a priori négatif sur ces groupements ("attroupements" est plus à propos Smile ) mais je me demande vraiment si j'ai encore la lucidité nécessaire. Mme De Kermadec insiste souvent sur le fait que la souffrance et le mal être ne sont pas systématiques dans la vie des zèbres, mais de ce que j'ai lu ici, c'est quasi omniprésent dans les récits (le mien y compris), du coup je doute de la raison de ma présence ici. J'ai été tenté d'effacer mes messages et notamment mon très pompeux message de présentation, (ci dessus) car je trouve qu'on ne fait pas mieux dans le cliché, et que n'importe qui souhaitant intégrer un groupe comme le vôtre écrirait la même chose... et je me suis tellement appliqué à rédiger ce texte et à vérifier la syntaxe, employer différents mots pour éviter les répétitions, que j'ai l'impression de l'avoir vidé de sa substance pour qu'il soit compréhensible et qu'on me prenne ou qu'on ne me prenne pas pour quelqu'un d'autre ou pour moi, je sais pas c'est compliqué. Le fait de devoir s'exprimer par écrit laisse trop de place à l'autocorrection et le simple fait que je sois en train d'écrire ce texte sur l'appli "notes" de mon téléphone plutôt que directement sur le forum en dit long sur ma crainte, mais crainte de quoi?

J'ai lancé un sujet sur les réseaux sociaux où j'ai l'impression de n'avoir pas réussi à exprimer mon point de vue et malgré plusieurs tentatives je n'ai pas réussi à répondre à ceux qui ont pris le temps de répondre à mon topic, car je cherche trop à formater ma réponse avec des citations, je ne sais pas, mais je suis bloqué, et plus le temps passe et plus je me sens mal de laisser ce sujet sans réponse, alors qu'en vrai ce n'est pas si grave, si?

Je n'arrive pas à me comporter de manière naturelle ici, (tout comme sur les réseaux sociaux) pour des raisons qui me dépassent, et plus je lis les différents sujets de ce forum et plus je réfléchis, c'est vraiment la surchauffe ces derniers jours, trop d'infos, trop de possibilités ! Mon père, ma fille, ma nièce, HPs? Zèbres? Moi? Pervers narcissique??... Je consultais une thérapeute il y a 3 ans pour d'autres raisons, (elle m'avait a l'époque dit que j'étais "très intelligent" je n'ai jamais su pourquoi, je ne l'ai d'ailleurs jamais crue sincère à 100%, pour moi elle souhaitait me rassurer, ou me faire prendre confiance en moi je ne sais pas... j'ai d'ailleurs tenté de la contacter, sans succès, pour voir avec elle si l'idée d'un test serait à propos) et lui ai dit avec désolation que je pensais être un PN, ce à quoi elle m'a répondu que non, et que le terme était très à la mode donc il fallait être vigilant...
Bref je m'éparpille, mais la vraie raison qui me fait douter de tout ça est ma complète incapacité à imaginer la manière dont je pourrais parler de tout ça à mes proches, je suis quasi persuadé qu'on y verrait une justification un peu prétentieuse à mes soucis relationnels, j'essaie autant que faire se peut de rester discret en regardant les conférences, et je n'ai toujours pas acheté de livre ayant dans son titre "surdoué"... Mais plus j'en apprends et plus ça me paraît impossible de faire comme si de rien n'était. Peut être faudrait il que je passe un WAIS? En tout cas un test sérieux, parce que comme je le disais j'ai passé des tests en ligne, sur mon-qi.com mais avec le recul je suis sûr que tout le monde a droit à des qi de 147 et des "vous faites partie de la classe des surdoués, bravo", et de toute manière, même si je passais ce fameux WAIS, une semaine après, ne serai-je pas en train de tout remettre en question comme je le fais maintenant?
Peut être que je souhaite tout simplement qu'un test ou que quelqu'un me délivre de ce mindf*ck en me disant que je ne suis pas concerné par tout ça... Même si je sais que ça m'anéantirait.

Je sais qu'il faut que je voie quelqu'un, mais qui? Un psy spécialisé dans la douance (le mot se souligne en rouge sur mon iPhone, je ne trouve pas ça très rassurant :-s) , qui me dirait ce que j'ai besoin d'entendre? Ou un psy lambda qui me diagnostiquerait une pathologie farfelue, qui me briserait en mille morceaux?

Je peux comprendre que ce besoin de stimulation intellectuelle et de réflexion soit important pour nous (ou pour vous et moi), mais sincèrement j'ai l'impression d'avoir mis le doigt dans une machine qui va me faire fondre le cerveau et je ne vois pas d'issue positive à tout ça ! Etre "validé" comme surdoué et devoir m'isoler encore plus si mes proches ne comprennent pas? Sérieux?

Sinon vous ça va ?

Le fait de se voir IRL vous a t'il fait du bien?

Je suis vraiment désolé pour cet autre pavé, c'est probablement la dernière fois que j'écris autant, en tout cas je l'espère. Je souhaite aussi  réellement vous remercier de m'avoir lu, j'imagine que vous avez mieux à faire en ce beau samedi.

Sousdoué
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 32
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par utilisateurdebase le Dim 12 Juin 2016 - 9:25

salut,
je t'avouerai qu'à lire certains posts je me dis aussi parfois que je ne souffre pas assez pour être surdoué ^^ mais bon, c'est ptete aussi parce qu'on a su développer des stratégies pour conserver une certaine sérénité. je sais que certains pratiquent la méditation ou se sont tournés vers le soufisme. perso, le bouddhisme, le tao et Nietzsche m'ont aidé... je pense qu'il faut bien se recentrer sur les critères fondant notre appartenance à cette catégorie. le QI n'est qu'un indicateur parmi tant d'autre et la souffrance n'est qu'une conséquence possible de ce qui est le véritable critère : un mode de fonctionnement particulier. c'est cela qu'il faut identifier. après, je n'exclus pas qu'il y est divers mode de fonctionnement différents de la norme et que c'est peut-être abusif de tous les regrouper ici sous le même nom... je continue à penser que cette catégorie n'est pas très bien construite et source de confusion mais bon... comme dans le bouddhisme, on prend ce qui nous permet d'avancer et c'est très bien ainsi Smile

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 785
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par Sousdoué le Dim 12 Juin 2016 - 12:50

Intéressant ce que tu dis, en fait l'euphorie de découvrir que d'autres ont vécu des choses similaires m'a fait voir beaucoup plus de ressemblances qu'il n'y en a, peut être, avec les autres personnes présentes ici, je l'admets.
Je pense que c'est parce que lorsqu'on se découvre zèbre, on quitte un groupe, et une rupture se crée entre nous et la "norme" (même si on y a jamais vraiment appartenu dans les faits), du coup pour ne pas se retrouver seul, on s'accroche de toutes nos forces à ce nouveau groupe qui se veut bienveillant et compréhensif... (Ca se passe pas exactement comme ça dans les sectes ?)
Il faut trier donc...
Et prendre ce qui nous permet d'avancer comme tu dis (je me suis procuré "l'intelligence émotionnelle" dont tu faisais mention justement), mais quel est l'objectif de ceux qui interviennent sur le forum ? Quel est le but de ce forum ?
Qu'y recherches tu? Qu'y trouves tu?

Sousdoué
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 32
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par utilisateurdebase le Dim 12 Juin 2016 - 13:11

oh ben moi j'y cherche juste à discuter avec des gens...
en vrai, j'aurais bien aimé trouver une "vraie" réponse quant à savoir si j'en suis ou non... mais il semble que le critère ultime reste le QI sachant que les psys eux-mêmes en nuance la pertinence... je n'aurais donc pas ma réponse et devrais décider moi même de qui je suis Wink
en attendant, je correspond avec des gens sympas et c'est énooorme... bien plus que ce que j'attendais Smile

utilisateurdebase
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 785
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par Pelot le Dim 12 Juin 2016 - 13:42

Salut Sousdoué,
je crois qu'un test convenablement réalisé peut t'apporter des réponses mais pas de solutions. toujours est il qu'il pourrait t'aider à clarifier ta relation aux autres, leur réactions, et de moins culpabilisé. Etre Haut ou THQI ne signifie en rien devoir se couper des autres, cela ne change pas le regard qu'ils ont sur toi, c'est juste un moyen différent de t'expliquer à toi même et aux autres ; ce qui peut décharger d'une bonne partie du poids.
les personnes incapables de comprendre que ce n'est ni une prétention, ni une promesse, sont toujours par ailleurs limités dans leurs compréhension et bienveillance, et en général on s'en est déjà rendu compte par ailleurs. En outre les éventuels résultats sont confidentiels et je te conseille de les garder sous silence, cela apporte généralement des ennuis plus qu'autre chose. Pour ce qui est de la famille, pour des raison d'environnement (ce qui ne signifie pas forcément milieu cultivé ou favorisé) et de génétique, il n'est pas rare que les zèbres "coségrègent" dans une même famille...(j'ai ici supprimé un passage un peu trop perso, mais mon expérience personnelle confirme la statistique, et pourtant dieu sait que l'on a pas cherché à faire de test !)

Je te dirais aussi que ici comme ailleurs sur le net les rencontres malveillantes sont plus faciles qu'ailleurs dans la vie. Et que peut être que les gens les plus fragiles s'y tournent plus facilement ce qui n'est pas toujours une aide. A toi de faire la part des choses.

Dans tous les cas, zèbre ou pas, tu es évidemment le bienvenu, sans conditions de fréquence, ou de réponse. Peut être découvriras tu ce que tu cherches en venant ici, ou trouveras tu autre chose, comme des échanges sympas par exemple Wink

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fiez-vous au pseudo, ou pas...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum