«Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Mer 15 Nov 2017 - 23:01

avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Sam 18 Nov 2017 - 18:59

Ah, ...., le beaujolais nouveau !























Mais pas plus qu'avec les libellules, les ours ne peuvent vivre avec les fleurs...
Bah, ...., le beaujolais nouveau !
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Dim 19 Nov 2017 - 0:01

avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Dim 19 Nov 2017 - 10:39

avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Lun 20 Nov 2017 - 17:06

Cadeau du jour, bonjour...








avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Mer 22 Nov 2017 - 22:18

"On voit de toutes petites choses qui luisent
Ce sont des gens dans des chemises
Comme durant ces siècles de la longue nuit
Dans le silence ou dans le bruit"



Paroles - Gérard Manset:
C'est un grand terrain de nulle part
Avec de belles poignées d'argent
La lunette d'un microscope
Et tous ces petits êtres qui courent

Car chacun vaque à son destin
Petits ou grands
Comme durant les siècles égyptiens
Péniblement...

A porter mille fois son poids sur lui
Sous la chaleur et dans le vent
Dans le soleil ou dans la nuit
Voyez-vous ces êtres vivants ? (x2)

Quelqu'un a inventé ce jeu
Terrible, cruel, captivant
Les maisons, les lacs, les continents
Comme un légo avec du vent...

La faiblesse des tout-puissants
Comme un légo avec du sang
La force décuplée des perdants
Comme un légo avec des dents
Comme un légo avec des mains
Comme un légo...

Voyez-vous tous ces humains
Danser ensemble à se donner la main
S'embrasser dans le noir à cheveux blonds
A ne pas voir demain comme ils seront...

Car si la Terre est ronde
Et qu'ils s'agrippent
Au-delà, c'est le vide
Assis devant le restant d'une portion de frites
Noir sidéral et quelques plats d'amibes

Les capitales sont toutes les mêmes devenues
(x2:)
Aux facettes d'un même miroir
Vêtues d'acier, vêtues de noir
Comme un légo mais sans mémoire (x2)

Pourquoi ne me réponds-tu jamais ?
Sous ce manguier de plus de dix milles pages
A te balancer dans cette cage...

A voir le monde de si haut
Comme un damier, comme un légo
Comme un imputrescible radeau
Comme un insecte mais sur le dos
Comme un insecte sur le dos (x2)

C'est un grand terrain de nulle part
Avec de belles poignées d'argent
La lunette d'un microscope
On regarde, on regarde, on regarde dedans...

On voit de toutes petites choses qui luisent
Ce sont des gens dans des chemises
Comme durant ces siècles de la longue nuit
Dans le silence ou dans le bruit... (x3)
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Ven 24 Nov 2017 - 9:46

Entendue ce matin sur FQ, un enchantement.




Spoiler:

Between yesterday and tomorrow,
There is more there is more than a day.
Between day and night between black and white  There is more, there is more than gray.

Between the question and the answer
There's the silence of the sea.
Between the cradle and the grave,
There is the someone that is me.

Between yesterday and tomorrow,
There is more there is more than a day.

There's every dawn you've ever seen,
And every thing you've ever known.
There's every hand you've ever touched or that ever was,
Or that could have been, or that should have been.

Between yesterday and tomorrow  There is more there is more than a day.
Between day and night, between black and white  There is more, there is more than gray.

Between the summer and the winter, there's a multitude of falls.
Between the entry and the exit, there's a labyrinth of halls.
Between yesterday and tomorrow  There is more there is more than a day.

There's every plan you'll dare to make
And every dream you'll dare to dream.
There's every word you'll hope to say,
All that's yet to be, all that ought to be, all that has to be--

Between yesterday and tomorrow
Between yesterday and  tomorrow

avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Ven 24 Nov 2017 - 9:49

La poésie, reflet de nos âmes, nous tend un miroir inattendu. Au détour d'une page, d'un mail, d'un son, soudain s'impose à nous, ce que nous ressentons diffusément. Alors monte à la conscience la joie, la tristesse, l’enthousiasme ou le gris sombre. Loin de s'y complaire, l'identification de cet ennemi mental nous ouvre la voie à une maitrise relative de nos fluctuations.

La poésie est un combat (Léo Ferré), oui, mais un combat intérieur contre notre intimité extérieure, un combat quotidien vers soi.

------

Coin perdu grisâtre du matin.
La mer débouche ses bouteilles
de vins moussants.

Dansent comme des pantins
mes désirs, aérés par les vents ;
et coulent à pic en sanglotant,
les mains ouvertes, distendues.

La mer enivre mes sarcasmes -
aiguille d’horloges noires,
noctambules ;
conscience amère de la vie.
Lassitude.
Chavirements.
Gorges chevrotantes.

De jour en jour
j’apprête mes valises ;
je change les airs et les heures !

Les grises saisons m’ont laissé
le silence de ses lampions
infirmes, de veillée funèbre ;
et les ports leurs grues et leurs bateaux
enfiévrés d’esclaves et d’avertisseurs sonores.

S’allongent les aiguilles des horloges noires.
Sarcasmes.
Dansent mes pantins, aérés par les vents
sur le coin perdu grisâtre du matin.

Jacobo Fijman (1898–1970) - Molino rojo (1926) - Poèmes, Poésie, vol. 111, no. 1, 2005 - Traduit de l’espagnol (Argentine) par Amador Calvo.

Source : BEAUTY WILL SAVE THE WORLD
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Ven 24 Nov 2017 - 10:20

Je repense parfois au chemin parcouru depuis fin janvier 2012, mes premiers mots ici et en fait mes premiers mots sur un forum mis à part FB.

J'ai eu besoin de ce lieu. Intensément, c'était quasiment 100% de mon temps et de mes préoccupations. J'y ai été amoureux, joyeux, tendre, triste, haineux, violent.... peu silencieux.

Et le temps s'est fait thérapeute. Alors pourquoi publier encore ? Probablement pour y être lu dans une démarche de partage comme ce j'ai trouvé ici en arrivant.

Tout ce que j'y ai dit depuis bientôt 6 ans n'a rien réglé. C'est insolutionnable. J'ai juste appris à vivre avec, à ce que cela ne fasse plus aussi mal, à ce que cela n'empêche pas de battre mon cœur (enfin presque pas). J'ai juste appris que moi dépendait de moi et uniquement. Ce forum a été un média pour aller rencontrer J'ai fait des milliers de kilomètres pour "crossinger" d'autres que moi en IRL : c'est cela le plus difficile mais le plus efficace. Aller chercher de l'aide, c'est déjà s'avouer ce que l'on est et prendre le risque de la rencontre et du sentiment. Se lever le cul du canapé.

Hier, le psychiatre (je devrais dire coach mental et physique) que je vois depuis près de 6 mois et de manière hebdomadaire (et oui, je suis très loin d'être stable...), a enfin décidé de me faire parler de mes choses de la vie. Je croyais ces choses réduites en cendres... peut-être, mais elles étaient encore radioactives.

Aragon et Brassens :
"Rien n'est jamais acquis à l'homme, ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur, et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux"



Alors, témoigner et partager encore....
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Ven 24 Nov 2017 - 23:59

avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Sam 2 Déc 2017 - 12:48

J'espère que tu vas bien Ours, ou du moins pas trop mal.

Une petite pensée pour toi en tout cas.

avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Mar 5 Déc 2017 - 19:22

à côté de mon oreiller, la nuit, j'écris :
voilà, il y a eu ce jour-ci, il se termine

jour printanier, soleil & ciel bleu
ce jour-ci, un jour de ma vie

viendra le jour de demain, j'y vais
encore un jour de ma vie

je ne sais si c'est le dernier
ou s'il y en aura encore mille

nuit me prend : dormir pour vivre demain



Lambert Schlechter – A côté de mon oreiller, la nuit, j’écris…
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Ven 8 Déc 2017 - 22:55

Étonnant !

Il y a presque 5 ans, en pleine révolution intérieure, après un an et demi de ZC, je quittais la maison conjugale où plus rien ne se conjuguait,  pour mettre en route une sorte de rêve, une maison où pourrait de développer des formes d'accueil, d'activité artistique et intellectuelle, voire économique en faisant du portage salarial sur mon registre de commerce.
Ce fut une demi réussite, amicale et un échec organisationnel et économique ; j'avais présumé de mes capacités.

Bref la maison que j’habitais jusqu'à ce soir minuit, la MAZ, s'est étiolée. Il se trouve que j'ai été obligé de mettre en route un déménagement, à un n° de là où j’habitais, dans un bien similaire mais au combien différent : Très lumineux, très ouvert.
Le déménagement est demain.
En souvenir de ce qu'il s'est passé en ce lieu, avec des amis proches, nous fîmes un dernier repas : ti'punch, escargots, confit, vins blancs, ... Avec joie, une amie qui ne devait venir que demain est arrivée transie vers 22h00. Elle aussi fit partie de l'aventure.
Demain sera rude et actif.
Alors ce soir j'ai fait un peu de vaisselle.

Et j'ai fait un peu de casse : ma tasse à thé matinale, porcelaine fine anglaise, contenance importante, partie intégrante de mon rituel de thé matinal aux épices depuis plus de 15 ans, a volé et s'est brisée au sol : c'était la dernière matérialité de mon mariage, le dernier cadeau de mon ex-épouse. Elle s'est brisée comme l'ultime détachement vers une autre vie.

Les choses ont une âme.
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Mag le Sam 9 Déc 2017 - 18:34

Belle nouvelle vie l'Ours Very Happy
avatar
Mag
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3742
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 71

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Dim 10 Déc 2017 - 8:55

Que ce déménagement soit comme un premier pas sur la neige fraîche du matin. L'étendue brillante de pureté blanche, le craquement doux du pied qui fait trace, l'air frais qui ouvre toutes les petites portes intérieures et la joie enfantine d'être présent et enchanté.

Jouissif et plein d'espérance.
avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Mar 12 Déc 2017 - 13:02

Coordonner Leroy Merlin, Darty, le copain qui se colle au montage intégrale d'une cuisine, le cartonnage, le déménagement et ses 12 porteurs, la cuisson réussie d'une daube provençale pour les remercier, un plombier, la météo, SFR et +.... en 2 WE ? Cela a marché top !

Deux solutions : soit je me kiffe au premier degré, soit les synchronicités de Mr Young et les multivers de nos physiciens quantiques étaient bien alignés. Je penche plus pour la seconde solution. Ce qui me laisse de l'espoir pour la suite.
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Fleur de Lotus le Mar 12 Déc 2017 - 16:01

Bravo alors ! Tu vas pouvoir passer les fêtes de fin d'année dans un "Home sweet home" qui te plait et correspond au nouveau Toi. Cool ça Smile
avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum