«Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 13 Fév 2017 - 13:17

Merci !
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Mar 14 Fév 2017 - 10:04

avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Invité le Mer 15 Fév 2017 - 12:33

Trés joli ^^ Vivement le printemps sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 20 Fév 2017 - 6:26

A la fin l’acrobate s’était mis à se balancer
Sur les ailes du papillon des suicidés
II jeta une rose au petit marin
Dont les yeux fidèles et transparents comme un bon vent
Coulaient sur les joues
En regardant l’acrobate qui tombait
Et faisait voir dans sa poitrine ouverte
Son coeur noir comme une chauve-souris

Les agents de police se sont précipités
Pour faire des rapports exacts sur l’identité de cet acrobate fou
Qui en tombant a laissé un aveu si mystérieux
Qu’il faut le dire
Qu’il faut le crier
Qu’il faut le chuchoter
Qu’il faut se taire devant ses paroles si mystérieuses
Si mystérieuses
Qu’il faut les chanter.

***

Vítězslav Nezval (Biskoupky, République tchèque 1900 - Prague 1958) - Extrait du poème "Akrobat" (1927) - Cahier de l'Herne n°10: Le Grand Jeu - Traduit du tchèque par Josef Šíma

Source : BEAUTY WILL SAVE THE WORLD
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 20 Fév 2017 - 21:49


La première, puis les autres...
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Sam 25 Fév 2017 - 19:10

"Ne regarde ni en avant ni en arrière, regarde en toi-même sans peur ni regret. Nul ne descend en soi tant qu’il demeure l’esclave du passé ou de l’avenir."

Émile Cioran, De l’inconvénient d’être né


Source : L'échappée Belle / FB
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Sam 25 Fév 2017 - 19:43

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/blog/250217/les-aspie-days-videos-en-ligne

Comme d'habitude, au bout de 10mn, je décolle et je p..... d'émotion. Putain de connexion mentale !

avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Invité le Dim 26 Fév 2017 - 11:07

Wouha c'est génial que tu aies trouvé les vidéos de ce colloque.
Je n'aurai pas le temps de les visionner aujourd'hui, je suis en révision intensive (concours is very soon).
Quelle vidéo t'a fait décoller ? Et pourquoi ? Projection ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Dim 26 Fév 2017 - 20:07

Voix : tonalité, tempo, vocabulaire... C'est comme ma voix intérieure.
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Mar 28 Fév 2017 - 19:12



(...) Marguerite Duras (...) écrivait : "Ça rend sauvage l'écriture. On rejoint une sauvagerie d'avant la vie. Et on la reconnait toujours, c'est celle des forêts, celle ancienne comme le temps. Celle de la peur de tout, distincte et inséparable de la vie même. On est acharné. On ne peut pas écrire sans la force du corps. Il faut être plus fort que soi pour aborder l'écriture, il faut être plus fort que ce qu'on écrit. C'est pas seulement l'écriture, l'écrit, c'est les cris des bêtes la nuit, ceux de tous, ceux de vous et de moi, ceux des chiens. C'est la vulgarité massive, désespérante de la société".
Maïwenn a rejoint en devenant cinéaste, une sauvagerie d’avant la vie. Celle des forêts, celle des cris. Elle ne demande plus pardon. Elle n’attend rien. Elle s’affranchit de tout sauf du besoin d’amour. Dans ses films elle relève les adultes déçus et elle fait veiller les enfants exigeants.

Source : France Culture - La lettre
Maïwenn, comédienne, réalisatrice, scénariste de ses quatre films : Pardonnez-moi, Le Bal des actrices, Polisse, Mon Roi.

C'est probablement pour cette vitalité affective sauvage que je suis sensible à ses films.
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Mer 1 Mar 2017 - 10:20

"Nous n’avons pas de langage pour les fins,
pour la chute de l’amour,
pour les labyrinthes compacts de l’agonie,
pour le scandale bâillonné
des enlisements irrévocables.

Comment dire à celui qui nous abandonne
ou que nous abandonnons
qu’ajouter encore une absence à l’absence
c’est noyer tous les noms
et dresser un mur
autour de chaque image ?

Comment faire des signes à qui meurt,
quand tous les gestes se sont figés,
quand les distances se brouillent en un chaos imprévu,
que les proximités s’écroulent comme des oiseaux malades
et que la tige de la douleur
se brise comme la navette
d’un métier disloqué ?

Ou comment se parler tout seul
quand rien, quand personne ne parle plus,
quand les étoiles et les visages sont neutres sécrétions
d’un monde qui a perdu
le souvenir d’être monde ?

Peut-être un langage pour les fins
exige-t-il l’abolition totale des autres langages,
la synthèse imperturbable
de la terre brûlée.

A moins de créer un langage d’interstices,
capable de resserrer les moindres espaces
imbriqués entre le silence et la parole
et les particules inconnues sans désir,
qui seulement là promulguent
l’équivalence ultime
de l’abandon et de la rencontre."

Roberto Juarroz (Coronel Dorrego, Argentine 1925-1995) - Onzième poésie verticale
Source : BEAUTY WILL SAVE THE WORLD
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Sam 25 Mar 2017 - 9:05

I cry for the love I never received
I cry for the relationships I grieve
I cry for the anger I repress
I cry when the sorrow is a bottomless well
I cry when the sun sets
I cry when I can’t rest
I cry tears of the women that came before me
I cry tears for the women that will come after me
I cry for the men who can’t see our pain
I cry for the beauty that goes in vain
I cry in the secret of my bed
I cry because you did not write back
I cry because it opens my heart
I cry when I see the stars
I cry the fear of not knowing
I cry and still keep going
I cry because I am strong
I cry even if nothing is wrong

Source : https://thecoffeelicious.com/i-cry-6ec2de527d27#.ti8gmzwdh
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 7 Aoû 2017 - 11:39

24 avril, 7 aout : 101 jours sans poster ici.

25 avril : crise de tension, poussée de diabète, angoisses
25 avril : épuisement
25 avril : la soupape de calebasse a "pété"

25 avril : fin de plongée, passage par le psychiatre et le Prozac

25 avril : début de cure de marche, 1 heure par jour au minimum, toujours le même circuit, tous les jours, le matin.

...
...
...

21 juillet : ma dernière fille est diplômée, elle quitte la région

27 juillet : la maison présentée comme "familiale" quand je devais en payer les échéances, va être louée. J'emmène quelques derniers souvenirs, les derniers cristaux ; je suis désemparé par tout ce qui part. Mon ex femme solde ce qui l'encombre. A défaut d'éprouver de quelconque sentiment, je vois dans la dissémination matérielle de ces marqueurs d'un passé incompris et mal vécu mais glorifié par son historicité, l'effacement de 35 ans de vie. Ai-je vraiment eu raison de me saisir de moi-même il y a 5 ans ?

31 juillet : mon propriétaire actuel me signifie mon expulsion pour au plus tard le premier trimestre 2018. Il me laisse du temps. Fin de temps, fin de rêve. La MAZ, Maison à Zèbre n'est plus et ne sera plus. Il fut un temps où j'aurais sombré. Maintenant plus rien ni personne ne peut me blesser sérieusement, à peine m'égratigner. L'âge, la maturité, l'abandon de soi (ah, le fameux lâcher-prise...!), la chimie ?

5 aout :  une conférence TED autour de l'autisme et de son "épidémie" donnée par un gros bonhomme statique rappelant l'histoire du diagnostic - j'en publie sur FB 2 phrases :
"Qu'un ordinateur ne soit pas sous Windows ne signifie pas qu'il est cassé. "
"Alors que nous naviguons vers un avenir incertain, nous avons besoin que toutes les formes d'intelligence de la planète travaillent ensemble à relever les challenges de notre société. Nous ne pouvons pas nous permettre de gâcher un cerveau." - https://www.ted.com/talks/steve_silberman_the_forgotten_history_of_autism/transcript?language=fr

5 aout encore : un post à propos du mythe de Sisyphe : “Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux: c'est le suicide. Juger que la vie vaut ou ne vaut pas la peine d'être vécue, c'est répondre à la question fondamentale de la philosophie.” ― Albert Camus, "Le Mythe De Sisyphe" (1942)
Je publie toujours sur FB :
"Penser le suicide, revient à se persuader que la poussière d'étoile qui nous constitue n'a aucune importance. C'est nier que la vie vécue par chacun jusqu'à ce moment ne prend son sens que dans un accomplissement qui nous dépasse.

Le dépassement de notre nature humaine ? Sceptique ? Comment expliquer la quête de la connaissance, de l'art ? Comment intégrer l'empathie sans admettre de fait un dépassement de notre immanence au profit d'un idéal.
Les matérialismes communistes et capitalistes démontrent par l'absurde la nécessité de prendre en compte la dimension supra humaine de l'humanité. Les dogmatismes religieux de toutes robes y compris anticléricaux tentent d'encadrer cette aspiration ontologique humaine : in fine, cette démarche s'effondre dans les bassesses du quotidien, ils appellent cela la sécularisation.

Alors ? "Il faut imaginer Sisyphe heureux". Nous devons nous révolter contre ces contingences qui nous empêchent chacun d'assumer le fait que nous sommes des Sisyphes... et qu'ainsi nous développons individuellement, quoique que nous accomplissions, des bribes de cette beauté "universelle" ."


101 jours : incapable d'écrire, pas ou peu de photo. J'ai continué à travailler, à assurer l'essentiel. La marche c'est bien. c'est comme une centrifugeuse. Dans le tube à essai, dans la calebasse fêlée, au fond, il y a pêlemêle les idées, les amours, les sentiments, les envies, les initiatives bref tout ce dont le Prozac se délectera. Plus les jours passent, plus le sérum est clair. Je ne vais pas tarder à jouer dans le remake de Farenheit 451. Etat psychique : linéaire. Le psychiatre dit que c'est normal, c'est "ainsi que les hommes vivent...". Je dois vivre bien, heureux mais pas trop : ce n'est pas moi.


Et puis aujourd'hui, passage par ZC (où j'ai un fort passé depuis 2012 et plusieurs suppressions de compte), je lis une présentation
"Je m'appelle ///, j'ai 46 ans, trois enfants de 12, 15 et 17 ans. Je me suis découverte HPI sur le tard, il y a quatre ans."
Et encore :
"J'ai besoin d'écrire, mais où? Sur un forum pour autiste, je ne le suis pas suffisamment. Ici? Je ne me sens pas suffisamment surdouée(qualificatif obtenu de justesse au ras des pâquerettes).
.../...
Je suis fatiguée. Je dois malheureusement faire partie de celles et ceux qui rallongent la liste des surdoués cassés par la vie. J'ai une énergie vitale de dingue qui fait que je m'accroche toujours aux branches pour éviter le crash final. Mais quand même. Je suis fatiguée. Aujourd'hui particulièrement."


Peut-être faut-il que je revienne ici quelque temps, le goût de parler me revient.


Dernière édition par Ours de la MAZ le Jeu 10 Aoû 2017 - 10:01, édité 1 fois (Raison : Ajout de l'adresse d'une vidéo)
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 7 Aoû 2017 - 14:21

Je reprends donc ce fil, en ne sachant à quoi cela sert et à qui cela sert. Cela sert au moins à moi, en m'obligeant à formaliser le flux permanent distinct mais brouillon des mes pensées. Non qu'elles soient de haute tenue, j'aurai aimé, mais faute d'organisation, elles me rendent aussi stable que le bouillonnement d'un torrent de montagne.

En rentrant chez moi, dans la voiture :

France culture : Avoir raison avec Vladimir Jankelevitch (12-12h30) animé par la belle Adèle Van Reeth. Passionnant, enfin pour moi.
Plutôt que me lancer dans un compte rendu oiseux, voilà l'adresse du podcast : https://www.franceculture.fr/emissions/avoir-raison-avec-vladimir-jankelevitch.

Et puis en cherchant comment je pourrais vous donner un aperçu de cet homme, je suis retombé sur ce site extraordinaire http://www.cairn.info/.
Quelques citations, on pourrait dire aphorismes
- Préférons être impurs avec les puristes professionnels ou purs avec ceux qui acceptent l’impureté approximative… nous préférons l’impureté du courage et de la bonne volonté passionnée… agir consiste à accepter les médiations impures
- Tout est sérieux, par conséquent rien n’est sérieux. Nos agendas de l’année dernière avec leurs défunts rendez-vous et toutes les grandissimes occupations qui nous agitèrent, témoignent mélancoliquement de cette insignifiance générale.
- Le refus bouscule la belle pyramide des valeurs. Disons que le refus est un geste gordien, comme le geste d’Alexandre le Grand (…). Le refus est l’épée qui tranche d’un seul coup les arguties et les sophismes prometteurs en leur opposant le monosyllabe "Non"
- La condition de l’homme dans sa modernité, c’est la dissonance. On ne peut réunir tout ce qu’on aime et tout ce qu’on respecte sur une même tête, dans un seul camp et sous un même drapeau. […] Le ciel des valeurs est un ciel déchiré, et notre vie écartelée est à l’image de ce ciel déchiré
- il est facile d’être fidèle à une vérité victorieuse, car la victoire a toujours beaucoup d’amis ; mais la fidélité esseulée quand tout le monde doute, quand toutes les apparences sont contre notre espoir, quand la vérité agonise et que le ciel est noir et que nos frères souffrent dans l’exil, quand les brutes piétinent notre patrie et notre idéal, quand la justice semble abandonnée de tous, cette fidélité n’est pas seulement la plus méritoire : cette fidélité est la vertu hyperbolique et métempirique de la « onzième heure », celle qui étant fidélité à l’Absolu, ne fait plus qu’un avec la foi
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 7 Aoû 2017 - 17:35


Béatrice Douvre – L’outrepassante

Habiter la halte brève
La rive avant la traversée
La distance fascinée qui saigne
Et la pierre verte à l'anse des ponts

Dans la nuit sans fin du splendide amour
Porter sur l'ombre et la détruire
Nos voix de lave soudain belliqueuses
L'amont tremblé de nos tenailles

Il y a loin au ruisseau
Un seuil gelé qui brille
Un nid de pierres sur les tables
Et le pain rouge du marteau

La terre
Après la terre honora nos fureurs
Ô ses éclats de lampes brèves
Midis
Martelés de nos hâtes

Source : BEAUTY WILL SAVE THE WORLD
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Invité le Lun 7 Aoû 2017 - 18:09

Ours de feu la maz a écrit:Je reprends donc ce fil, en ne sachant à quoi cela sert et à qui cela sert

Ca sert à nous faire savoir que tu vas, et à nous donner de tes nouvelles.
Quand les gens ne viennent plus sur ZC, j'ai toujours l'utopie de penser que c'est parce qu'ils ont trouvé d'autres intérêts plus réjouissants ailleurs.
Bon apparemment ce n'était pas tout à fait le cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par poupée BB le Lun 7 Aoû 2017 - 19:26

coucou Ours,
Arrivée ici aussi en 2012.
J ai reçu de la part de certains postant, quelques secousses sismiques .
Oh pas tout de suite, au bout de 2 ou 3 ans de fréquentations.
Je ne regrette pas ce pouvoir des mots que certains ont.
Je ne regrette pas les longues conversations très patientes pour m'aider à y voir plus clair en moi.
Ton titre m'a interpellé parce qu'après une certaine absence sur le forum, et je dois dire une certaine satisfaction dans ma vie, j'ai besoin d'avancer de nouveau.
Trouver mon nouveau chemin.
Peut être aurai je la même chance qu'à cette époque?
Aussi , j'ai décidé de revenir par ici quelque temps.
Bisou câlin
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1058
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 7 Aoû 2017 - 20:09

Des Bisou câlin à vous deux et à chacune.
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 7 Aoû 2017 - 20:19

6h30, vendredi de la semaine dernière : canicule qui dure....

avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Mar 8 Aoû 2017 - 9:34

Comment se peut-il que des mots assemblés puissent porter une sensation diffuse, une impression.


Une fois plus tard je parlerai
de quelque chose de beau
de douces choses tendres
avec une imperceptible tristesse
un soir quand le ciel se remplira de beauté
quand les maisons se feront grises
et tout sera brouillard

Là sous la pluie
parmi les maisons monochromes
je parlerai de l’empire
des feuilles d’automne
car il sera octobre

Derrière le brouillard
vous vous taisez
le col relevé
les mains frileuses dans les poches
sans lumière comme l’ombre

Et la pluie glisse sur nos têtes nues
sous nos cols
douce tendre pluie
tombe sur les maisons sur les arbres
et le ciel devient toujours plus beau

Et la beauté descendra sur vous
avec une imperceptible tristesse
et vous comprendrez que dorénavant
ce sera toujours l’automne


Agota Kristof (Csikvánd, Hongrie, 30 octobre 1935 - 27 juillet 2011, Neuchâtel, Suisse) - Clous : Poèmes hongrois et français (Editions Zoé, 2016) - Traduit du hongrois par Maria Maïlat

Source : BEAUTY WILL SAVE THE WORLD

avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Jeu 10 Aoû 2017 - 19:29

Ellen Page dans un court-métrage publié sur les réseaux sociaux. L’actrice canadienne et sa nouvelle compagne, la chorégraphe et danseuse Emma Portner, livrent une performance de danse contemporaine des plus intimes sur Slack Jaw du duo folk-électro Sylvan Esso.



Source : jeannne-magazine.com via FB

J'ai trouvé cette vidéo somptueuse de vitalité, le reste, les commentaires, ... on s'en fout ! Juste somptueuse !

Alors je partage.
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Ven 11 Aoû 2017 - 10:49

« Insistons, non pas : comment rendre visible l’invisible au moyen du visible, mais : comment rendre accessible l’invisible au moyen du visible ; ce n’est pas là une affaire de détail, c’est dans cette différence, précisément, que réside l’énigme de l’essence des images ». (Jean-Paul Curnier : Montrer l’invisible)
Source : Christian Milovanoff vie FB

Substitué le visible par chacun de nos moyens d’appréhender le réel donne une force exceptionnellement poétique à cette réflexion.

Dire, entendre, réfléchir, toucher, gouter, sentir, percevoir, ....
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Ven 11 Aoû 2017 - 14:20

Je cherchais un petit nouveau à qui dire bonjour...à cause du fil du clône dans les présentations...et puis je me suis arrêtée chez toi...et puis j'ai aimé te lire...alors je sais que tu n'es pas nouveau...mais je t'envoie un bisou (pour pouvoir jeter un oeil discret à ton fil)
Bisous
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 281
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Fôrêt enchantée

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Ven 11 Aoû 2017 - 14:28

Même indiscret, le coup d’œil sera agréable...
avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Ours de la MAZ le Lun 14 Aoû 2017 - 17:45

Si vous aimez l'aviation, intéressante vidéo :

avatar
Ours de la MAZ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 58
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

http://zebrours.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: «Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses» - Paul Eluard

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum