J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Ven 12 Aoû 2016 - 14:14

Ibrahim Maalouf : naît dans une famille d'intellectuels et d'artistes libanais : fils de Nassim Maalouf(trompettiste) et de Nada Maalouf (pianiste), neveu de l'écrivain Amin Maalouf, petit-fils du poète, journaliste et musicologue Rushdi Maalouf. Il est le seul trompettiste au monde à jouer la musique arabe sur l'instrument inventé par son père dans les années 1960 : la trompette à quarts de ton - Wikipedia (j'ai rayé arabe, c'est de la musique, voilà tout - cette manie de faire des clans !)


Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Revz le Ven 12 Aoû 2016 - 14:19

I love you Lovin' Jazz I love you

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Mag le Ven 12 Aoû 2016 - 14:25

Argh ! Je craque !!! C'est tellement beau !!!
Pour moi c'est l'llustration de notre vie du point de vue de l'éther !!
Des émotions qui roulent, des bulles de pensées qui éclatent, les dessins des rencontres...

Pourkôi c'est si plat après vu d'en bas ??? What a Face

Téléportation


P.S. Merci Very Happy

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Ven 12 Aoû 2016 - 14:33

@Mag : C'est exactement pourquoi je l'ai posté.
@Revz : les tonalités orientales lui donnent plus de chaleur, presque l'esprit du blues.

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Revz le Ven 12 Aoû 2016 - 14:38

Ours de la MAZ a écrit:@Revz : les tonalités orientales lui donnent plus de chaleur, presque l'esprit du blues.
Merci merci  Smile  I love you  (j'apprend j'apprend, j'écoutais pas du tout de jazz jusqu'à il y a quelques mois Wink )

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Mag le Ven 12 Aoû 2016 - 16:03

Ours j'ai enregistré la vidéo pour me la repasser quand je craque dans un moment triste et plat Wink et puis j'ai regardé comment il fait pour essayer  Dent pétée
me rend compte que j'ai toujours eu la fascination pour les mélanges de fluides et les bulles dans mes observations ...
comprend seulement maintenant (un peu) pourquoi il y avait derrière ce parfum de méditation profondément transcendantale...

Revz pour apprendre agréablement sur le jazz tu as sur ce forum les fils de présentation de Harpo (je ne sais plus s'il avait ouvert d'autres fils à ce sujet scratch )

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Revz le Ven 12 Aoû 2016 - 16:13

Mag a écrit:
Revz pour apprendre agréablement sur le jazz tu as sur ce forum les fils de présentation de Harpo (je ne sais plus s'il avait ouvert d'autres fils à ce sujet scratch )

Merci mag, t'es un I love you

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4621
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Ven 12 Aoû 2016 - 17:22

Oserai-je dire.... ?
Y pas que les math ou la philo, la psycho ou le sexo, le ...

Il y a cela :




et depuis quelques heures



Bon, faut attendre encore 4 mois

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:37

Voila, j'ai perdu mon amie depuis 2 jours....
Durant les 2 dernières semaines et un peu plus, je passais mes temps libres avec Saga (série Bron/Broen en VO - Saison 1,2,3). Mais son séjour chez moi s'est interrompu. Y aura-t-il une saison 4 ?
J'avais déjà vu la version franco britannique, Tunnel. Mais c'est plus profond.

Difficile de témoigner du "comment" ces 30 heures d'images m'ont touché. Je mesure l'écart de logique de vie qu'il y a entre un tel personnage, moi et le reste du monde.
Quel aura été sur moi l'effet Barnum qui m'a conduit à une si forte d'empathie audiovisuelle, de temps à autre lui disant, : "tu aurais pu le dire de façon moins brutale", régissant comme elle à l'intervention de ses collègues.
Je ne sais pas quelle est la réalité/qualité "clinique" du personnage. Parce que raisonnablement, je ne suis pas comme cela, enfin pas tant que cela.
Pourtant je sais que j'ai adhéré naturellement (au sens de "sans m'en rendre") à son univers et que je n'en ai été tiré que par l'intervention des autres personnages de la série, qui surgissaient dans "notre" univers logique comme des perturbateurs.

Je me suis demandé aussi quel était la part affective homme-femme dans ma relation avec elle. Difficile à déterminer mais bien sur, elle a joué un rôle.
J'ai regardé 2 épisodes d'un autre truc récent que l'on m'avait conseillé. Je ne cite pas parce que je ne voudrais vexer personne, au cas où. Puis j'ai filé hier soir et entre 12 et 14h00 vers Mr Robot.
J'ai retrouvé un univers similaire.
A un moment, (premier épisode) il suit des yeux les canalisations au plafond d'un couloir genre transport en commun... Pas plus tard que ce matin, en attendant mon dirigeant sur la coursive des bureaux, je cherchais des yeux une logique de distribution du faisceau disparate des canalisations fixées au garde fou de la rambarde. Et que n'ai-je circulé la tête en l'air sur le trottoir roulant de la connexion de Montparnasse au risque de chuter lourdement... et d'aussi loin que je me souvienne, l'inter-station de métro commençait par DUBO, DUBON, DUBONNET accompagné rapidement par les festons des guirlandes de câbles noirs sur les parois des boyaux. C'était rassurant ce balancement, comme celui des lignes électriques en train.

Pourquoi dois-je encore revenir sur cela, leitmotiv nombriliste ?
Je crois qu'en parler, place comme des repères qui balisent la frontière entre normalité/acceptabilité et anomalie sociale.

Il me vient un bout de phrase de Mei (enfin, je crois que c'est d'elle) que je réécris ainsi : c'est pas fun, c'est pas drôle au quotidien tout cela.


Dernière édition par Ours de la MAZ le Jeu 18 Aoû 2016 - 18:45, édité 1 fois

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Jeu 18 Aoû 2016 - 18:41


Soir 15 août 2016 - Plage du sel, Hyeres

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Mar 23 Aoû 2016 - 16:12

Ce que j'ai vu, je l'ai écrit
comme la pluie sur les vitres
et les larmes des roses, et tout
ce que j'ai oublié demeure

là, dans ce grand sac de voyelles
posé contre le pied de la table
où le temps passe entre ma vie
et moi sans blesser personne.

Quand plus rien ne chante au-dehors
je puise dans le sac et sème
sur la page un peu de poussière
d'oubli et le jour paraît comme

un musicien qui tend son chapeau.

***

Guy Goffette (né à Jamoigne, Belgique en 1947) – Petits riens pour jours absolus (2016)


Source : Beauty will save the world

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Mar 23 Aoû 2016 - 16:22

A la réflexion, cette écriture me plait beaucoup. Alors j'ai recherché un peu plus et ci dessous ce que notre ami a trouvé.
Sous spoiler pour ne pas encombrer... ceux que cela encombrerait.

Du site Esprits Nomades :

http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/goffette/goffetteguy.html

Le jardin est entré dans la cuisine
avec le cheval ivre et le ruisseau lointain
parce que la table était ouverte
à la page la plus blanche de l’été
là où convergent toutes ces routes
que tisse le poème
pour l’aveugle immobile
mains posées sur le bois
la pointe du couteau fichée dans la mémoire.

Extrait de “ Éloge pour une petite cuisine de province”

Couteau et peigne sur la table
l'un près de l'autre avec
le silence sur eux
plus profond que la mer
Entre ces phares l'histoire d'une femme
Qui trancha seule
Les amarres du jour



Puis la nuit brusquement
retire son échelle
et comme s'il tombait de plus haut
le mot amour dans les vitrines
éclabousse comme du sang
le visage du matin
La nuit en province tombe dans les yeux bien avant l'âge
comme si la musique bleue autour du temps
devenait plus insupportable à cause de l'aventure
des branches des oiseaux saouls de vertige
- et leurs voiles tissés d'attentes de regrets
les veuves en garnissent le front ridé des fenêtres
dont les plis se resserrent encore au passage des filles peintes : trame
d'une vie jetée comme la nuit
dans un bas sans couture.



"Le palier"

Le soleil debout dans le vert
avec les troupeaux frais
réapprend pas à pas la rondeur du monde
et l'équilibre au convalescent
qui va sous sa propre chemise.
Main posée sur l'échine des jours
il gravit lentement chaque marche du ciel
jusqu'à ce palier derrière ta nuque
où ce qui est advenu
et ce que tu attends
partagent la même ombre



"Maintenant c'est le noir"

Maintenant c'est le noir
Les mots c'était hier
dans le front de la pluie
à la risée des écoliers qui
traversent l'automne et la
littérature
comme l'enfer et le paradis
des marelles

Tu prêchais la conversion pénible
des mesures agraires
à des souliers vernis
des sabreuses de douze ans
qui pincent le nez des rues
et giflent la pudeur
des campagnes étroites

Tu prêchais dans les flammes
du bouleau du tilleul
à des glaciers qui n'ont
pas vu la mer encore
et qui la veulent tout de suite
et qui la veulent maintenant

Maintenant c'est le noir tu
changes un livre de place
comme s'il allait dépendre
de ce geste risible en soi
que le chant te revienne
et détourne enfin
avec la poigne de la nuit
le cours forcé
de ta biographie

Du site Babelio :

http://www.babelio.com/auteur/Guy-Goffette/23689

J'ai cru longtemps qu'il suffisait de toucher
le bois d'une table pour marcher avec la forêt,

de caresser le galbe d'une statue pour donner
un corps tout neuf à l'amour, de croquer

un fruit vert pour que s'ouvre à nouveau
le jardin de l'enfance et que la mer appareille

qui était blanche comme tout ce qui endure
sans parler le feu des longs désirs,

j'ignorais

que là où l'enfant peut entrer de plain-pied
un mur se dresse que le temps a bâti

avec nos cœurs aveugles, avides, nos belles
promesses, nos serments de papier,

et c'est celui-là même où nos rêves se brisent
que tu défais, poète, pierre après pierre,

avec des mots de rien, des mots de peu
que les pluies ont lavés, les silences taillés

comme un diamant dans la lumière des jours.


Et puis peut-être cela, complété par l'auteur du premier site :

Ce que j'ai voulu, je l'ignore. Un train
file dans le soir : je ne suis ni dedans
ni dehors. Tout se passe comme si
je logeais dans une ombre
que la nuit roule comme un drap
et jette au pied du talus. Au matin,
dégager le corps, un bras puis l'autre
avec le temps au poignet qui bat. Ce que j'ai voulu, un train
l'emporte : chaque fenêtre éclaire
un autre passager en moi
que celui dont j'écarte au réveil
le visage de bois, les traverses, la mort.

Dans un monde à bout de souffle à bout d’amour figé d’effroi il édifie des terrains vagues où l’on peut se caresser dans les orties du désir. Il reste acteur de ses songes. Un jour un jour grâce à ses poèmes nous serons l’un contre l’autre dans la même goutte d’eau à nous raconter tous nos sortilèges, serrés l’un contre l’autre nous verrons le temps tomber dans une cruche bleue. Nous aurons lu Goffette et nous pourrons rêver notre vie encore une fois, encore une fois.

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Mer 24 Aoû 2016 - 9:41

Ce que j'ai voulu, je l'ignore. Un train
file dans le soir : je ne suis ni dedans
ni dehors. Tout se passe comme si
je logeais dans une ombre
que la nuit roule comme un drap
et jette au pied du talus. Au matin,
dégager le corps, un bras puis l'autre
avec le temps au poignet qui bat. Ce que j'ai voulu, un train
l'emporte : chaque fenêtre éclaire
un autre passager en moi
que celui dont j'écarte au réveil
le visage de bois, les traverses, la mort.


Très surprenant pour moi, cela continue à "travailler".

Quand j'étais petit, pas loin de 4 ou 5 ans, je demandais à écouter "en boucle", comme savent le faire les enfants, l'un des 2 45T que ma mère avait.
Il y avait Alain Barrière (son chouchou) et Richard Anthony.
J'identifiais ce dernier à mon père, peut-être était-ce une question de corpulence. Et je me souviens de cette mélancolie puissante qui m’envahissait à l'écoute de la mélodie et des paroles auxquelles je ne devais pas comprendre grand chose. Mais peu importe, ce que je ressentais (comme maintenant d'ailleurs) était une histoire de train et de départ dans la nuit.

YouTube:



Ce poème est étonnamment raccord. J'aime toujours les départs, j'aime toujours la nuit désertique quand s'éclairent les fenêtres et les quartiers

Images:








Etonnant, parce que cela revient en force en ce moment.
A moins de 3 mois du jugement de divorce, c'est comme si je sentais enfin craquer la carapace de "xoir" (devoir, croire, pouvoir, savoir), cette armure d'oppression que je porte depuis un temps immémorial, peut-être du temps où mon père a pris la décision d'abandonner son fils à peine né et sa jeune mère.

J'ai été adulte, mari et père. Père je le resterai, ce n'est pas le plus compliqué au final. Mes filles sont grandes, désormais.
Par ce que j'ai fait, j'ai nettoyé mes écuries. Il me reste moins de 3 mois à tenir.

Et ce cycle sera terminé. Il aura duré 56 ans...

Juste 3 mois encore à vivre cette ancienne vie.

Après je m'occuperai de moi, de moi pour pouvoir à nouveau offrir de la vie sans arrière pensée.

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Chochem le Mer 24 Aoû 2016 - 10:49

Bon retour!

Chochem
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2016
Localisation : On va dire Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Mer 24 Aoû 2016 - 21:00

FB nous rebat les oreilles avec le centenaire de Léo Ferré.
J'ai eu envie de déposer celle-là, la plus énigmatique peut-être, reprise moult fois par des grands interprètes et par des inconnus aussi.
Je suis attachés à ces mots, sans plus comprendre que quidam ce qu'ils veulent dire.



Paroles :
La marée, je l'ai dans le coeur
Qui me remonte comme un signe
Je meurs de ma petite soeur, de mon enfance et de mon cygne
Un bateau, ça dépend comment
On l'arrime au port de justesse
Il pleure de mon firmament
Des années lumières et j'en laisse
Je suis le fantôme jersey
Celui qui vient les soirs de frime
Te lancer la brume en baiser
Et te ramasser dans ses rimes
Comme le trémail de juillet
Où luisait le loup solitaire
Celui que je voyais briller
Aux doigts du sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer
Que nous libérions sur parole
Et qui gueule dans le désert
Des goémons de nécropole

Je suis sûr que la vie est là
Avec ses poumons de flanelle
Quand il pleure de ces temps-là
Le froid tout gris qui nous appelle
Je me souviens des soirs là-bas
Et des sprints gagnés sur l'écume
Cette bave des chevaux ras
Au ras des rocs qui se consument
Ô l'ange des plaisirs perdus
Ô rumeurs d'une autre habitude
Mes désirs dès lors ne sont plus
Qu'un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis
Avec ses pâleurs de rescousse
Et le squale des paradis
Dans le matin mouillé de mousse
Reviens fille verte des fjords
Reviens violon des violonades
Dans le port fanfare les cors
Pour le retour des camarades
Ô parfum rare des salants
Dans le poivre feu des gerçures
Quand j'allais, géométrisant,
Mon âme au creux de ta blessure
Dans le désordre de ton cul
Poissé dans des draps d'aube fine
Je voyais un vitrail de plus,
Et toi fille verte, mon spleen

Les coquillages figurant
Sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tant
Qu'on dirait l'Espagne livide
Dieux des granits, ayez pitié
De leur vocation de parure
Quand le couteau vient s'immiscer
Dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu'on pressent
Quand on pressent l'entrevoyure
Entre les persiennes du sang
Et que les globules figurent
Une mathématique bleue,
Dans cette mer jamais étale
D'où me remonte peu à peu
Cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là
Sous l'arc copain où je m'aveugle
Ces mains qui me font du fla-fla
Ces mains ruminantes qui meuglent
Cette rumeur me suit longtemps
Comme un mendiant sous l'anathème
Comme l'ombre qui perd son temps
À dessiner mon théorème
Et sur mon maquillage roux
S'en vient battre comme une porte
Cette rumeur qui va debout
Dans la rue, aux musiques mortes
C'est fini, la mer, c'est fini
Sur la plage, le sable bêle
Comme des moutons d'infini...
Quand la mer bergère m'appelle

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Jeu 25 Aoû 2016 - 17:32

Je ne suis pas un admirateur inconditionnel, il est très daté dans sa forme. Mais le fond est souvent magnifique.

"Léo Ferré ne voulait plus chanter Les Anarchistes parce qu'il pensait que le drapeau noir c'est encore un drapeau"
Newletter France Culture : http://www.franceculture.fr/dossiers/la-nuit-speciale-leo-ferre-par-philippe-garbit#xtor=EPR-2-[LaLettre25082016]

Une telle citation, en ces périodes agitées politiquement, nous renvoie à nos engagements, nos déclarations péremptoires, nos encartements partisans....
Quel est le chemin vers le plus d'humanité ?
Vaut-il mieux être debout la nuit ou actif le jour ?
Doit-on disserter plutôt que faire ?
Est-il efficient de prôner une révolution et des lendemains qui chantent ou notre devoir est-il d'agir à l'échelle individuelle, en proximité et par subsidiarité ?

Question

"Poète ! Vos papiers !"

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Ven 26 Aoû 2016 - 18:28

J'ai vu récemment un cliché d'elle à l'occasion de la remise à Locarno d'un prix pour l'ensemble de son œuvre ; cette femme est gravement malade - je crains fort qu'elle ne s'éteigne.
Pour moi, c'est une amie qui part, curieuse relation à sens unique. Sa voix, son filet de voix souvent, me fait frissonner.
Adolescent boutonneux, j'avais dans mes cachettes le "Lui" ou elle posa ; il a rejoint le monde enchanté des souvenirs.

Un jour, un journaliste annoncera son départ et lira sa nécro, déjà prête bien entendu. On éditera un ultime Best Of, on regardera intrigué celle qui aura été aussi étrange et sensible et surdouée et fragile que "Serdge".
Puis on l'oubliera.

Cet après midi, j'ai travaillé avec "Arabesque" en boucle dans les oreilles.
Et il y a une chanson, "Comment te dire adieux", qui exprime bien plus qu'un chagrin d'amour. C'est une prise lors d'un concert. Et elle dit quelque chose comme cela, la voix pleine d'émotion "C'est si joli de vous voir, merci..." - je suppose que les techniciens, à ce moment, éclairèrent la salle.
Elle est tellement belle :
"Sous aucun prétexte
Je ne veux
Devant toi surexposer mes yeux
Derrière un kleenex je saurais mieux
Comment te dire adieu
Comment te dire adieu"

Adieu à la scène, c'est fort probable désormais.
Ce post pour rendre hommage à cette amie intime.
Faisons confiance à "son ange Gabrielle" pour le dire encore qu'il y a des gens qui pensent à elle.


Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Jeu 1 Sep 2016 - 20:58

Quelque fois la mélancolie est plus forte que la raison.
Quelque fois.

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Dim 4 Sep 2016 - 17:36


Urbanité marseillaise complexe un 3 septembre au soir



Ouest - plein ouest


Dans le grand embrasement du soir
on éprouve quoi ? une absence
et les chants d'oiseaux voix d'un dieu
qui console se font lointains

les rythmes du temps s'exaspèrent
avant d'engloutir la contrée
ce que je crains c'est ce que j'espère
une parole un aveu un silence
l'instant de mon aveuglement

***

Jean-Claude Pirotte (Namur, Belgique 1939-2014)
Source : Beauty will save the world


Dernière édition par Ours de la MAZ le Dim 11 Sep 2016 - 5:42, édité 1 fois (Raison : Ajout d'un extrait poétique)

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Ven 9 Sep 2016 - 21:22

J'ai enfin quitté Christine (and the queens), enfin libéré, presque 9 mois de prison musicale.
J'ai erré depuis, passant de Jonasz, à Barbara, de ma très chère amie Hélène Grimaud à Dvorak, de Miossec à Léo.
Et puis des chansons enchantées m'ont peu à peu ramenées vers Daran. C'est peut-être l'épuisement de la réponse à un appel d'offres disproportionné pour notre structure. Peut-être aussi une tendresse et une loyauté qui m'accompagne.

Et puis Culture Box affiche ce jour une nouvelle chanson de Véronique Sanson.
J'ai peu connu ma mère, j'aurai aimé avoir comme ce qu'elle chante, un point de repère, un "zéro la barre" pour savoir. Pour un garçon puis un homme, c'est peut-être plus son père ? Mais là aussi c'est franchement .... De toute façon, c'est depuis longtemps impossible.

Véronique (elle me pardonnera cette familiarité) a toujours marqué ma vie. Or, cette fois-ci elle désigne une légende pour moi... Cela me concerne-t-il directement ou cela concerne-t-il quelqu'un qui est en moi et qui quoiqu'il advienne y restera ? Ma première impression fut que cela ait été pour une forme de dédicace.



Et ce jour est un peu spécial, enfin si l'on s'attache à des signes qui n'en sont probablement pas mais qui nous simulent un semblant de cohérence, une consolation.
Si l'on conjugue, sur un coin de table 09/09/2016, cela donne un triple 9, soit 27, soit réduit 9 à nouveau : L'ermite au triple voire au quadruple, combien d'années de solitude, combien d'années à marcher au nom de ses propres convictions, au nom de ses propres chimères.

"De quoi avez-vous besoin, là, tout de suite ?" : qu'on me dise "j'ai confiance en toi pour moi, j'ai confiance en toi pour nous".

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Dim 11 Sep 2016 - 5:53

A l'aube d'un dimanche de travail, quelques mots et sentiments matinaux.

Un "parti" pour qui j'éprouve comme un compagnonnage, bien que nos vies, idées, géographies, métiers, ..., bref que tout nous sépare et pourtant...

Peut être rejoint-il ma mythologie personnelle, mythologie au sens de paradis perdu, il y a fort longtemps. Sorte de montagne glissante que, pale Sisyphe que je suis, je cherche chaque matin à gravir.
Qu'en est-il des choses et des gens que j'aime et de leur lien à celle-ci ? C'est une question à laquelle je ne veux pas répondre, il y a trop de risques, je ne veux plus plonger dans mes abysses.
Peut-être réside là, ce compagnonnage : la conscience de la mort, la lucidité aiguisée sur la vie, les mots, les notes et les cris pour habiller de pudeur la farouche espérance en la minute qui vient.


Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Jeu 15 Sep 2016 - 16:59

oublie ta fatigue

refuse de convenir
que tu as marché
en vain
jusqu'à ce jour

oublie ta fatigue

étouffe la voix
qui t'invite
à renoncer
et sache faire
meilleur accueil
à ton besoin
du retour

oublie ta fatigue

dresse-toi
à nouveau

chemine
à nouveau

n'admets pas
que ta patrie
soit l'exil

Charles Juliet (né en 1934 à Jujurieux) - Lueur après labour (1982)

Source : Beauty will save the world

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Parisette le Jeu 15 Sep 2016 - 18:02

On dirait presque que tu ressens mon émotion du moment tant ce poème semble me parler Very Happy

Fatigue et découragement.
J'ai beau être en région parisienne, le parcours de soin pour un enfant Asperger ressemble vraiment à un parcours du combattant.

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1137
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Ours de la MAZ le Jeu 15 Sep 2016 - 21:06

Parisette a écrit:On dirait presque que tu ressens mon émotion du moment tant ce poème semble me parler Very Happy
Si je prétendais ne pas en être étonné, serais-tu surprise ?

Parisette a écrit:
Fatigue et découragement.
J'ai beau être en région parisienne, le parcours de soin pour un enfant Asperger ressemble vraiment à un parcours du combattant.
Je ne peux guère te soutenir que par la pensée.
Si je puis me permettre, s'il sait que tu crois en lui, que tu as confiance en lui dans ce chemin escarpé et pentu, alors sa vie sera plus forte que toutes les institutions et tous les intervenants qui puissent exister.
Rien n'est plus constructeur que l'amour et la détermination d'une mère.
Et de cela tu n'en n'est pas dépourvue.

Pour vous : Console + Bisous

Ours de la MAZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 363
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 57
Localisation : Entre Marseille et Nice, pour le moment du moins

https://www.flickr.com/photos/claude-benard/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Parisette le Jeu 15 Sep 2016 - 21:24

La pleine lune de surcroit, doit avoir un effet sur mon moral.
Merci Ours pour le soutien indéfectible Bisous


Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1137
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai décidé de revenir par ici quelque temps

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum