Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par FunkyKyu le Mer 27 Avr 2011 - 9:29

Bonjour à tous Smile,

Beaucoup de vos témoignages comportent le point commun suivant : une incapacité à s'intégrer aux groupes présents dans vos environnements accessibles dans une période donnée.
Par groupe, je pense à des populations comportant "à priori" des points commun avec vous. Les autres enfants de la classe, la famille, les collègues de bureau, les voisins, etc.
L'incapacité pouvant venir d'un rejet de la part de personnes ayant du crédit au sein de ces groupes, d'une compréhension et d'un refus de votre part des us et coutumes à suivre pour être estampillé "apte",...

Cette incapacité donnant souvent lieu à un isolement, à un sentiment de solitude ou encore à une remise en cause de ce que l'on est ou croît être, certains parmi vous ont-il déjà eu la tentation, consciente ou non, de "se fondre dans la masse" en adoptant les codes qui lui étaient propres ? Autrement dit, de museler cette petite voix intérieure qui murmure (hurle ?) "Ne t'entêtes pas, pas par là, pas comme ça, pas pour toi, pas toi..."

Si oui, est-ce que cela a fonctionné ? Jusqu'à quel point ? Vous êtes-vous obstiné ? Vous êtes-vous forcé à croire ? (cf les récents posts sur les méthodes pour ne plus être bordélique)

Avez-vous essayé de "paraître comme" ? Avez-vous tenté de colorier vos rayures blanches en noir, ou les noires en blanc ? Pour quelles (fausses ?) raisons ?
Ou avez-vous de tout temps cultivé cette particularité qui est votre ?


Dernière édition par FunkyKyu le Mer 27 Avr 2011 - 15:07, édité 1 fois

FunkyKyu
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1111
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Sur un caillou flottant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Horhplise le Mer 27 Avr 2011 - 10:51

Avec ma famille et la plupart des gens je joue un jeu, m'enfin je suppose que c'est le cas de tout le monde ; )

L'important étant (à mes yeux) de trouver deux ou trois personnes avec lesquelles être soi même pour ne pas s'oublier, c'est heureusement mon cas depuis la 3ème, d'ailleurs si l'autre coco passe par là je le remercie =)

Et oui je pense que c'est important pour ne pas exploser aussi !

Horhplise
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 135
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 24
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Invité le Mer 27 Avr 2011 - 10:57

Toute personne s'adapte avec les uns et les autres, c'est une forme de "masque" mais c'est normal... Le problème c'est le degré de différence et la conscience de celle-ci. Des oeillères est un grand mot, tu peux jouer "ton" rôle, ou plutôt le rôle que l'on veut te donner sans pour autant te mentir à toi même, et dans tous les cas, ta conscience a une relative transcendance et donc, lorsque les autres jouent un rôle sans en avoir "conscience", il est fort possible que tu te mettes des oeillères comme eux, mais à un autre niveau de ce que toi, tu n'as pas "conscience". Cette différence amène le problème, et l'image forme un dilemme : S'adapter contre un peu de "moi". (On dose, on en souffre, c'est plus du regret et de la deception qu'autre chose, d'autant plus que c'est mensonger.)


Dernière édition par elnumaem le Jeu 28 Avr 2011 - 8:30, édité 1 fois (Raison : ...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Eloïse le Mer 27 Avr 2011 - 11:23

Sa


Dernière édition par circé le Mar 4 Oct 2011 - 11:53, édité 1 fois

Eloïse
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 216
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par lectrice le Mer 27 Avr 2011 - 11:56

J'ai appris à observer les gens, et à décoder les codes implicites. Et j'imite quand je suis dans ce groupe. Et puis quelquefois, je mets ma dose d'originalité (si j'y arrive). Quite à avoir l'air gamine, un peu fofolle ou à avoir l'air de me la jouer. Mais à côté de ça, je joue mon rôle. Et je suis bonne actrice. Et je m'intéresse aux gens. Je les plains, ils adorent ça. Je leur fais parler de ce qu'ils aiment. Je ne sais pas à quel point j'ai l'air bizarre avec les autres. Ou conformiste.
Je ne suis pas la même en fonction des gens. ça fait étrange. Il y a une part de commun, mais une part de différence. Et je ne sais pas si c'est une partie de ma personnalité de je laisse transparaître à chaque fois (et que je cache le reste), ou si c'est que je m'adapte trop, et que j'ai un faux self énorme...Souvent je cherche la "norme" et j'imite. Mais depuis que j'en suis consciente, je le fais moins. Et les gens m'apprécient quand même...comme je suis (ou je pense être).

lectrice
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par SEB19 le Mer 27 Avr 2011 - 12:27

Pour ma part l'equilibre entre une trop forte adaptation avec une grande probabilite d'explosion et un rejet de cette adaptation avec une forte probabilite de rejet est tres difficile a realiser.Pour ma part ayant decide dans un premier temps de rentrer en resistance contre la suradaptation ,cette decision a ete lourde de consequences pour moi car cela a entraine moqueries et maltraitances et rejet des autres.... :cry:Puis aynat decide de ne plus revivre ces moments je me suis suradapte afin d'etre reconnu par les autres abandonnant des pans de moi-meme et augmentant ma solitude interieure.Heureusement que j'ai rencontre au lycee une personne que je soupconne d'etre zebre avec qui je pouvais etre moi-meme et qui pouvait me comprendre ,ou cette amie de fac avec qui je suis devenu ami intime rapidement et qui s'est avere etre zebre.Mais depuis je ne vois plus ces amis donc me voici avec ma surradaption presque en train d'exploser....Cette difference peut etre pesante.Bien sur je ne suis plus veritablement aussi malheureux qu'a une epoque et je vais mieux mais ce sentiment de solitude et l'obligation de se suradapter pour ne plus etre rejette n'est pas toujours facile a accepter

SEB19
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 20/04/2011
Age : 24
Localisation : Centre de la France

http://www.ressentisdemavie-over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par lectrice le Mer 27 Avr 2011 - 13:07

Oui tout est une question d'équilibre entre se suradapter et être soi même. Depuis quelques temps, je n'ai plus l'impression dont tu parles, celle d'être en train d'exploser. Et je n'ai pas de soucis de santé (le psychosomatique, je connais). J'en déduis que ce que je fais est convenable niveau adaptation.

lectrice
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Elijah Kvar le Mer 27 Avr 2011 - 13:09

;


Dernière édition par Eleu le Sam 10 Sep 2011 - 10:22, édité 1 fois

Elijah Kvar
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 580
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par lectrice le Mer 27 Avr 2011 - 14:21

Dans la vie personnelle, c'est possible. J'ai laissé tomber plein d'"amis" avec qui je n'étais pas moi. J'ai peu d'amis, mais je n'en ai pas besoin de beaucoup.

Mais dans la vie professionnelle, j'ai un rôle. On ne peut pas être entièrement soi même. Il y a une norme sociale. Je me compose un rôle qui est un peu moi même, mais juste un peu. Et quand je peux (avec des amis, ou quelquefois des collègues de travail), je me "lâche" un peu.

Bon, j'ai quand même l'impression que personne ne me comprend vraiment. Que chacun voit une partie de moi, mais avec aucun je ne peux tout dire.

lectrice
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Fata Morgana le Mer 27 Avr 2011 - 14:46

lectrice a écrit:

Mais dans la vie professionnelle, j'ai un rôle. On ne peut pas être entièrement soi même. Il y a une norme sociale.

Hum. Ça me semble totalement impossible pour moi. Rien qu'une journée avec des amis proches, deux maximum, m'épuise littéralement, alors un quotidien avec des normes sociales dans le cadre du travail...Rien que l'idée me terrifie... Shocked
Je crois que j'en mourrais. C'est à prendre à la lettre...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Zardoz le Mer 27 Avr 2011 - 16:58

il n'y a que des "petits jeunes" (sans aucune idée de critique) qui ont l'air de trouver possible de rester ainsi...
on en reparlera dans 20 ans !

Zardoz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 07/03/2011
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Marsienne le Mer 27 Avr 2011 - 17:16

bubulle a écrit:Sauf quand on a appris à porter ces oeillères depuis le plus jeune âge au point de se perdre en soi et de ne plus voir que ces oeilleres, rassurantes et détestées.
Oui, on peut porter de oeillères et oui, malheureusement, on peut construire une vie dessus, les ayant intégrées comme soi.
Je peux vous dire, le jour où on se rend compte que tout ce qu'on a connu, tout ce qui a construit une vie est basé sur ces oeillères, ça fait mal.
Le métier qui est un choix pour convenir, le mari qui est le porteur officiel des oeillères et qui pense (sincèrement) vous aimer alors que tout ce qu'il voit c'est le carcan.Les amis, avec qui bizarrement on se sent toujours en retenue, en contrôle...etc
Quand elles tombent, c'est comme si on se retrouvait extraterrestre dans sa propre vie, parcequ'elle ne correspond pas, qu'on veut devenir soi à tout prix et que le prix, l'entourage le paie aussi qui ne veut pas accepter le changement pourtant vital qui doit se faire.
Quand ça dépasse la petite adaptation aux codes ambiants, le petit compromis avec soi même pour se fondre dans la masse, bonjour les dégâts et bienvenue aux dommages collatéraux!
Soupirs... c'est bien ça !


D'accord avec Zardoz, ne jouez pas à ça, gardez votre identité à tout prix. Observer les autres (même inconsciemment) n'est pas sans conséquence. On copie leurs schémas, on s'adapte, on restitue façon miroir bêtement par volonté de comprendre et d'être compris. On se replie, enfin notre psychisme se replie soit vers le passé pour comparer à la situation présente, soit vers le futur pour anticiper l'évolution de la situation présente : On ne vit pas de cette manière mais on erre au milieu des autres. et ça peut durer des année à s'appauvrir psychiquement et ce jusqu'à ce qu'on puisse trouver une once de courage à réaliser l'étendue des dégâts sur notre santé (définition de l'OMS).

Oui, le réveil est brutal, la chute douloureuse... la reconstruction : trop longue et chaotique
On est hébétée et consternée de s'être à ce point ignoré-e. On ne sent que le "vide" de sa propre vie pourtant conforme aux attentes sociales et sociétales.
Quête !
Quête et enquête pour tenter de reconstituer le puzzle de notre vie et rassembler les indices de cette imposture totale.
Qui en ont été les acteurs ? Comment ? Pourquoi ?
Qui ont été les fautifs, les responsables ? On s'en fout !!! pourtant on aimerait bien leur tordre le cou scratch
Qui peut déconstruire et reconstruire ?

Ben SOI MEME seulement avec de l'huile de coude et de la résilience, de l'humilité et de la patience, de la constance et du soutien bienveillant quand on peut encore en éprouver et en recevoir ; mais il faut d'abord être tombé bien bas... trop bas... pour tenter de reprendre la tapisserie à l'envers... ça donne un côté Pénélope qui convoite le retour Ulysse parti vivre sa quête... Bien sûr il rentrera chez lui... un jour, mais quand ?
Re - soupirs...

Marsienne
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 47
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par FunkyKyu le Mer 27 Avr 2011 - 17:59

Oui, ce sont effectivement les jeunes zèbres qui semblent être les plus concernés par cette interrogation. Mais cela paraît compréhensible, non ?

Merci pour vos témoignages les "d'jeuns" Very Happy

Et merci aux plus aguerris pour leur point de vue.

@Zardoz,

on en reparlera dans 20 ans !

Merci pour l'avertissement, même si en parler aujourd'hui pourrait éviter d'en reparler dans 20 ans... Smile

@Marsienne
la reconstruction : trop longue et chaotique

Pourquoi avoir mis ce "trop" ? Crying or Very sad , "longue et chaotique" semblent suffisamment décourageant...


mais il faut d'abord être tombé bien bas... trop bas...

Encore un "trop" de trop Crying or Very sad
Comment sait-on que l'on a atteint ce "trop" ?
Est-il impossible de choisir de détapisser avant ?
Pour ce qui est du soutien bienveillant, (faut-il ?), peut-on (doit-on ?) se tourner vers un professionnel ? Ce qui faciliterait sûrement la résilience aussi.
Pour ce qui est de la patience, les jeunes de la génération Y ne partent-ils pas avec un handicap (de plus) ?


FunkyKyu
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1111
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Sur un caillou flottant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par lectrice le Mer 27 Avr 2011 - 18:05

Zardoz a écrit:il n'y a que des "petits jeunes" (sans aucune idée de critique) qui ont l'air de trouver possible de rester ainsi...
on en reparlera dans 20 ans !

Very Happy
Tu as très probablement raison. Je vois déjà une différence entre ma façon de voir l'adaptation aujourd'hui et il y a quelques années. Je ne sais pas comment je vais évoluer ensuite. Mes collègues de travail sont plus âgés que moi...en ne discutant pas trop souvent avec (juste pendant la pause repas et les petites pauses), je me sens tout à fait bien avec. Je suis un peu plus "soft" qu'en vrai, mais je reste très énergique, un peu rigolote et je manie les décalages de niveau de langue (très soutenu/familier). Je suis en partie moi (et en partie non). Et je passe bien, sans avoir l'impression de me transformer. Par contre, dans mon travail, je joue un rôle, c'est évident. Et je ne vois pas de solution. Et (pour l'instant), je le vis assez bien.

Marsienne, je suis d'accord avec toi sur l'idée d'être soi même mais je ne suis pas sûre que toute adaptation soit à proscrire.

On peut peut être faire un petit juste milieu...(ouais, en temps que petite jeune, j'ai encore des illusions, lol)

lectrice
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Rootless le Jeu 28 Avr 2011 - 0:46

Pour répondre à la question initiale,je dirais pas que j'ai été tenté mais plutôt obligé.C'est pesant.

Maintenant je le prend comme un jeu.Je me lance des petits défis. Voir jusqu'où je peux aller dans mon rôle du "normal".

Par exemple voir combien de temps peut durer une conversation sans substance avec le moins de mots possible.

Dès fois j'avouerais même que ça m'échappe tout seul de parler d'une banalité...J'ai pris mon rôle au sérieux.

Et puis ça a des avantages de faire le normal, tu peux dire que tu te souviens pas, que t'as pas compris, que t'as pas remarqué un détail etc... Laughing

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par lectrice le Jeu 28 Avr 2011 - 7:18

Rootless a écrit:Et puis ça a des avantages de faire le normal, tu peux dire que tu te souviens pas, que t'as pas compris, que t'as pas remarqué un détail etc... Laughing
LaughingLaughing Laughing

Par rapport aux "jeux", moi je m'amuse à faire des conversations avec le plus de clichés possibles (en partant quand même de quelque chose que je pense, même s'il y a de nombreuses nuances...) Moi j'ai l'impression d'être trop schématique et la personne en face est aux anges que je sois du même avis qu'elle et que j'ai les mêmes idées (les mêmes poncifs en fait).

lectrice
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Invité le Jeu 28 Avr 2011 - 8:43

En effet c'est amusant que de plaire à son interlocuteur en balançant l'avis qui soutient ses idées, et même de deviner ce qu'il attend avant même d'avoir parlé, et là tu as droit à ce regard exalté de celui qui croit que tu es comme lui... Et toi, au fond de toi, tu te piffes de rire. Bien souvent, j'en meurs de rire, de ces quiproquos où l'autre se sent à son merveilleux deuxième degré comme un poisson dans l'eau et où il s'imagine que je le suis tout autant, et s'imagine aussi d'une certaine sorte, avoir gagné mon opinion alors que je me moque éperdument de ses bêtises, l'ironie de l'ironie : Troisième degré...

Et en effet Rootless, l'oubli est un avantage énorme, c'est fantastique que de dire : "Ah, je sais plus..." ou "Ah oui, j'ai oublié" mon Dieu que c'est utile, de quoi justifier bien des maladresses (volontaires, ou par omission).

Les trois règles : Je ne me souviens pas, je ne comprends pas, et je suis borgne/myope (au choix)... : Ca marche bien, on pourrait même le mettre dans la "pratique" de la vie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Invitée le Jeu 28 Avr 2011 - 11:02

Les oeillères?
Déjà pour les chevaux, ce procédé me déplaît. Un cheval qui a peur, doit apprendre à s'habituer aux facteurs qui déclenchent sa crainte. Le travail du temps, la patience sont de la partie.

Dans sa vie professionnelle, le zèbre doit tenter de faire passer des idées. 9 fois sur 10, cela ne marchera pas. J'en ai l'ample expérience. Et puis le miracle s'accomplit, un tel ouvre la porte de la confiance, un autre vous prend dans son projet etc. Temps et patience sont de la partie également.

Se déguiser, se contrefaire, ne plus être soi, un tel jeu constitue un danger vital. Certains ne se reconnaîtront plus en fin de parcours. Vous risquez la schizophrénie, le dédoublement de personnalité.

Sauf si vous souhaitez la réussite par n'importe quel moyen, alors, votre choix sera -comme le dit le proverbe algérien- "manger avec les loups et pleurer avec le berger."

Ne croyez-vous pas qu'un jour on transperce votre carapace et qu'on vous dise que la comédie est finie? Soyez vous-même pour vous et votre estime de vous-même, et surtout vis à vis de votre entourage. S'inventer un personnage est extrêmement nuisible, vous ne pouvez imaginer les retombées sur le long terme.

Bien à vous. Evanescence


Invitée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Invité le Jeu 28 Avr 2011 - 20:57

Je te suis, seulement, bienheureux les solitaires... Temps et patience sont des éléments porteur de naïveté, j'en ai mon expérience. Ne pas porter d'oeillères, c'est conserver l'individu, porter des oeillères, c'est le détruire, mais la société est un compromis : On fait son choix, et on l'assume.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Eloïse le Jeu 28 Avr 2011 - 21:08

Si c'est conscient c'est juste chiant mais est -ce dangereux?
Tant qu'il existe des espaces oû être qui on est, non?

Eloïse
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 216
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Rootless le Jeu 28 Avr 2011 - 23:53

Evanescence a écrit:

Vous risquez la schizophrénie, le dédoublement de personnalité.


??? Tu dramatiserais pas un peu là ?

C'est deux choses distinctes qu'on confond souvent et dont on ne connait pas vraiment les causes.Les théories qui ont été faites proposent comme cause les carences affectives graves, abus, harcèlements, et ça reste des théories.

Pour vivre en société y a une part de soi à sacrifier, c'est ce que Rousseau appelait le contrat social. L'immense majorité adopte un comportement socialement acceptable.Ça voudrait dire que 90% des gens risquent la schizophrénie, et alors y aurait beaucoup de cas de schizophrénie chez les acteurs, les politiques, les commerciaux etc...

Par contre un groupe particulièrement vulnérable à la schizophrénie (sans usage de drogues) c'est les SDF.Les plus rejetés.

Moi je crois au contraire que jouer un rôle et obtenir une intégration sociale ça minimise les risques et mêmes les symptômes de la schizophrénie.D'ailleurs (peut-être pas toujours) mais en général les schizophrènes se stabilisent mieux dans une société qui les accepte (surtout les sociétés mystiques où on les stigmatise moins).Dans les pays athées la culpabilisation et le rejet les font empirer.

C'est le harcèlement moral et le rejet social qui amènent vers la folie (il suffit de voir les drames sociaux :suicides, fusillades etc...) et c'est justement ce que peuvent éviter les habiletés sociales.

La majorité des gens adopte automatiquement les codes sociaux, d'autres doivent le faire "manuellement".Et les seconds sont beaucoup plus proches de la lucidité que les premiers.

Les "hypocrites manuels" (où je m'inclus) me paraissent beaucoup moins fous et moins nuisibles que les "hypocrites automatiques".


Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Rootless le Ven 29 Avr 2011 - 0:03

Rootless a écrit:

Les "hypocrites manuels" (où je m'inclus) me paraissent beaucoup moins fous et moins nuisibles que les "hypocrites automatiques".


En fait je corrige les deux peuvent être très nuisibles, mais pas de la même manière.Les premiers peuvent être de gros manipulateurs, et les seconds peuvent faire preuve d'une mauvaise foi impressionante et croire à leurs mensonge.

Mais bon pour ce dont on parle c'est juste un petit jeu sans grosses conséquences, il faut pas dramatiser.

D'ailleurs ça me fait penser au film "petits jeux sans conséquences" où un couple qui s'est disputé fait semblant de s'être séparé et découvre que presque tout le monde autour leur cachait ce qu'il pensaient ou savaient pour pas casser le couple.Un film qui illustre très bien ça.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Invitée le Ven 29 Avr 2011 - 10:08

Rootless, j'ai mis côte à côte deux exemples de pathologies, schizophrénie et dédoublement de personnalité, ce qui ne signifie pas que je les mélange . Il s'agit d'un début d'énumération... Voilà qui est précisé.

Je constate, n'ayant pas été élevée par des parents de culture française, que la normalité de l'hypocrisie vous semble acquise, que cela fait partie de la société, que c'est un must, une obligation, un passe-partout.

Discuter avec vous m'ouvre les yeux avec plus d'amplitude encore:
les mots utilisés ici seraient donc aussi des codes dont j'ignorerais la portée.

Lorsqu'on vous demande comment allez-vous? cela signifie un salut et non pas une interrogation réelle, une inquiétude sur l'état de santé d'autrui.

Lorsqu'on vous fait des compliments, les arrière-pensées ne sont pas loin et dissimulent alors juste une tentative de cerner une personnalité au lieu d'encouragement. Voilà qui est réellement oppressant.

Que dois-je penser si, même parmi les zèbres, de telles conventions perdurent, au mépris de la franchise et de la loyauté que l'on se doit à soi-même et aux autres?

Que dois-je comprendre si, entre amis, les rôles et les faux semblants prédominent?

Vous me dites de ne pas dramatiser.

Pour un enfant, vivre dans un monde pareil a de quoi déséquilibrer son psychisme, comme parmi ces gens qui vous déclarent qu'ils vous aiment tandis que vous lisez dans leurs yeux un regard de haine ou que leurs bras vous repoussent. Combien de patients d'hôpitaux psychiatriques ont été les victimes de tels pervers?

Les hypersensibles dramatisent certes, mais j'ai constaté autour de moi qu'une telle attitude conduit autrui, ceux qui ne jouent pas, à s'ôter la vie tandis que les plus cyniques finissent de se moquer d'eux.

Il est très déstabilisant de vivre parmi des gens qui n'ont pas les mêmes codes de franchise que vous. Vous vous mettez à nu, eux restent "habillés" par leurs conventions.

Vous pensez que cette façon de vivre est sans grosses conséquences. J'ignore votre expérience de la vie.
Oui, si tout le monde obéit aux mêmes règles et non, si certains les refusent et sont emprisonnés dans un filet de mensonges.

Cette attitude trahit une culture, celle du marivaudage, de la politesse du Grand Siècle, des petites trahisons ordinaires.
Alors tout est normal? La morale n'interfère plus avec les vies?

Suis-je condamnée à vivre parmi mes livres, et regarder d'un œil distrait les autres pérorer et s'agiter comme dans un théâtre de marionnettes?

Dites-moi que vous ne pensez pas ce que vous dites, que vous faites un test pour savoir si des personnes vont réagir à vos propos.
Dites-moi que vous avez fait semblant de dire que faire semblant tient de la vie même.

Ou bien il y a encore de quoi désespérer.

Et je fais bien de garder mes distances, de me méfier, comme je le fais toujours, tandis que je garde mes amitiés précieuses, comme des soleils de poche, du côté du cœur.

Les hypocrites n'ont ni ami(e)s, ni amant(e)s, juste du jetable, du prêt à consommer, pas de relation durable; or une confiance durable est un bien tellement extraordinaire que je me couperai en quatre pour ne pas décevoir l'autre. Si un des essentiels de l'existence prend la teinte de la corruption, que penser?

Vous faites la distinction entre l'hypocrite volontaire qui maîtrise la distillation des faux-semblants et l'hypocrite involontaire dont l'implication est si forte qu'elle en devient une seconde nature. Cela signifie-t-il qu'aucune autre voie n'existe?

Heureusement, d'autres personnes, des spécimens qu'on a dû oublier dans les bibliothèques vitrées à l'abri de la poussière, n'approuvent ce comportement et gardent entre eux d'autres règles, d'autres lois, semblables aux samouraïs. (Si vous ne connaissez pas, lisez la Sagesse du Samouraï, une vision à l'opposé de la vôtre, si c'est bien la vôtre, bien entendu...)

A force de se regarder dans tous les miroirs, on oublie la richesse des autres cultures, on s'enferme dans un cercle restreint. Je peux vous assurer que parmi les peuples du désert, parmi les plus pauvres, l'hypocrisie semble une denrée plus rare que celle qui abonde par ici, les promesses ne sont pas des paroles en l'air, les engagements ne sont pas des chantonnements distraits, car les mensonges ont des conséquences sur la stabilité, la viabilité de la société tout entière.

Merci encore une fois de m'ouvrir les yeux sur cette société européenne que je croyais connaître.
Ainsi je sais pourquoi le misanthrope de Molière est une de mes pièces préférées, car elle dénonce cet état d'esprit.

Je commence fort mal cette journée, j'en ai peur...
Avec mes salutations. Evanescence

Invitée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 26/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Invité le Ven 29 Avr 2011 - 10:19

Lhypocrisie... Je pense que nous sommes tous des hypocrites à des degrés différents, se sociabiliser c'est rabaisser son degré au degré uniformisé de la population et de sa société, mais si comme d'autres, l'on considère qu'il n'y a pas plus de vérité qu'il n'y a de mensonge, nous sommes tous hypocrites jusqu'au degré de ce dont nous sommes inconscients, et là nous ne nous apercevons plus de notre hypocrisie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Marsienne le Ven 29 Avr 2011 - 10:29

@ Evanescence : je communie en tous points
Excepté que je suis née en France de parents français. J'ai souvent souhaité ne pas être blanche de peau ou ne pas être occidentale...
Mes valeurs sont ailleurs que dans cette mascarade bienséante.

J'ai parlé de "trop" parce que c'est trop long tout simplement. Quand on a réalisé ce qu'on est devenu, pour avancer à notre manière il faut du temps beaucoup de temps alors qu'on est déjà fatigué, il faut repartir en arrière, régresser d'une certaine manière pour remanier nos souvenirs...
Oui c'est TROP long !
Mieux vaut y réfléchir quand on a la conscience de ce qu'on fait en portant des œillères.

Qui peut déconstruire et reconstruire ? Soi même et je le maintiens. Cette décision appartient à chacun et quand elle est prise on met petit à petit en œuvre les moyens nécessaires qui nous semblent utiles et adaptés. Certains se feront aider et d'autre pas.
Un psy ne peut rien pour quelqu'un que n'a pas fait le choix de se reprendre en main.

Marsienne
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 47
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Adopter des codes qui ne nous conviennent pas : un zèbre peut-il porter des oeillères ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum