J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Ven 13 Mai 2016 - 10:56

.


Dernière édition par Mindview le Ven 10 Aoû 2018 - 12:00, édité 2 fois
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par mrs doubtfull le Ven 13 Mai 2016 - 13:54

Bonjour
Normalement la psy devrait tenir compte de ton "état" de stress pendant le test. Ton comportement à ce moment là fait aussi partie du bilan...
Je pense que j'irai qd même à la restitution à ta place, et ce sera le moment opportun pour reparler de ton ressenti, poser toutes les questions etc.
Courage! C'est vrai que c'est très inconfortable...
mrs doubtfull
mrs doubtfull

Messages : 776
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 52
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Cléomênia le Ven 13 Mai 2016 - 14:53

Je suis d'accord avec mrs doubtfull.

J'étais dans un très grand état d'anxiété généralisé lorsque j'ai passé les tests il y a 2 ans et demi (j'ai terminé aux urgences quelques jours après pour crise d'angoisse massive).

Le psychologue peut aussi te poser des questions supplémentaires à l'occasion de ce rendez-vous pour affiner son compte-rendu. C'est ce qui s'est passé pour moi. Donc, après avoir fait le point verbalement, elle m'a envoyée le compte-rendu officiel, ensuite, par email.

Courage !
Cléomênia
Cléomênia

Messages : 659
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 41
Localisation : Au merveilleux pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Ven 13 Mai 2016 - 16:13

Ouais mais quand même, quand t'es pas capable de sortir Hergé comme créateur de Tintin alors que t'as bossé 3 ans dans la BD et que t'as lu tout ses ouvrages en prime, pas capable de faire des calcul mentaux digne du niveau CE2 etc ... à titre d'exemple parmis d'autres ... A ce stade j'étais pas stressé / anxieux, j'ai complètement perdu mes moyens et je me suis chié dessus.

Du coup j'ai tendance à penser que le résultat chiffré, même si dans l’absolu ce n'est qu'un simple indicateur, sera de toute façon complètement dans les choux. J'ai peur qu'il influe de façon significative sur le diagnostique général, du genre admettons qu'à mes capacités " normales " je suis tout juste aux alentours de 130, dans le cas présent il pourrait facilement tomber à disons au pif 110 et orienter l'avis dans le mauvais sens ... Non ?

Quel que soit le résultat je sais que je vais avoir besoin d'aide, mais bon si je tombe pas du coté zébré de la barrière, alors je tombe du coté névrosé ... Et il semble logique que les thérapies / accompagnements soient très différents, d'où l'aspect crucial que j'attache à ce diagnostique, d'où l'auto pression ... etc
Je m'en tamponne d'avoir un pseudo QI plus élevé, je veux juste avancer dans la bonne direction pour tout simplement mieux vivre ...
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Panoramix le Lun 16 Mai 2016 - 23:40

Salut,

Au risque d'être un peu sec, en réponse à ta dernière phrase, dans ce cas tu t'en tapes du résultat.

De mon expérience, non les thérapies ne sont pas différentes, on est tous plus ou moins névrosés sur certaines choses, zébrés ou pas. Ce qu'il faut c'est choisir le bon psy (zèbre lui-même de préférence), celui (ou celle) qui saura repérer là ou ça bloque et te montrer en peu de mots ces points précis. A partir de là de toutes façon le travail c'est toi qui le fait et personne d'autre, ils servent essentiellement de miroir, grossissant et sélectif certes, c'est là tout leur talent quand ils sont bons mais ils ne changent pas ta vie ni ta façon de penser, il ne te disent même pas ce que tu dois faire (ou alors très peu, sans quoi ce sont des gourous et pas des psys) au final c'est toi qui doit le comprendre et le faire.

Par ailleurs, pour avoir fait quelques rencontres par ce forum avec justement l'envie d'en profiter pour cerner les similitudes entre nous et leurs limites, il faut avouer que malgré de nombreux points communs qui ont tendance à nous mettre en décalage des gens "normaux (disons plutôt des gens dans la moyenne) on est aussi très différents les uns des autres, pas significativement moins (ni plus) que les gens que tu vois tous les jours et sont tous très différents les uns des autres.

D'ailleurs on le voit bien chez les enfants, il y a des enfants intelligents mais de QI normal qui sont parfois très précoces, il y a certains zèbres qui le sont aussi, puis il y a des zèbres qui ont un QI de plus de 130 mais n'étaient pas si précoces que ça à l'école, plus inadaptés que précoces.

Du coup, pas de baguette magique, pas de machine à harmoniser les zébrures, que tu aies 80, 100, 130 ou 160 de QI finalement on s'en tape, sauf toi à la limite mais franchement, la plupart des gens, y compris ton psy, ils s'en foutent, donc si vraiment ça t'es indifférent, détends-toi.

Tu veux avancer dans la bonne direction pour mieux vivre ? Il faut commencer par choisir une direction, sinon aucune chance d'avancer. Et puis, pour vivre mieux, pour répondre à la question de ce qui peut-être la "BONNE" direction il faut essayer d'intégrer cette pensée bouddhiste que l'important n'est pas au bout du chemin, l'important c'est LE chemin lui-même, à la limite on s'en fiche de la direction, il faut choisir un chemin, il n'y a pas de bon ou mauvais chemin, il y a juste un chemin à toi, qui sera comme tu le choisi mais surtout, sera beau et enrichissant ou pas, selon comment tu décides de le voir et si tu prends le temps de le regarder.

Une dernière image ? C'est un peu comme quand on dit qu'on sera heureux quand telle ou telle condition sera satisfaite, qu'on arrêtera de fumer dans telle situation et qu'on fera un enfant quand on sera dans la situation idéale pour ça... On fait tous plus ou moins ça et si à petite dose et en étant raisonnable ça va et peut permettre de choisir les bons moments, souvent, surtout en étant zébrés, on est trop exigeants sur le caractère idéal du moment propice à ceci ou cela...le risque, passer à côté de tout en pensant qu'il est trop tôt, puis se rendre compte qu'on a été idiot et qu'il est trop tard !

Enfin voilà, j'espère que je ne t'aurai pas heurté avec mes propos un peu abruptes, je ne veux pas te donner de leçon, juste te faire partager ces quelques réflexions car pour ma part j'ai déjà quelques années derrière moi, pas mal de conneries, pas mal de souffrances et étant dans une phase de bilan ou je constate ma grande imperfection (pour ne pas dire toute ma nullité) et ou certains aspects de ma vie ne dépendent plus de moi, je vois bien que je vais devoir vivre (ne serait-ce que parce que je suis papa d'un petit zèbre qui est déjà aussi sensible et difficile à gérer que papa...) en essayant d'être heureux malgré les blessures et même si je dois suivre un chemin que je n'avais pas prévu et pas souhaité...

Allez un dernier conseil, respire, la vie est un jeu, une farce souvent, parfois même une mauvaise farce, quand on est dans la m.... il faut se souvenir que c'est un jeu, que tant que tu es vivant tu auras une autre chance demain, alors comme les autres avant moi je te dirai va écouter le compte-rendu de ton test, prends-en ce qu'il y a a en prendre, laisse ce qui ne te convient pas. Si c'est mal fait, dis-toi que la psy (ou le psy) était idiot, que tu t'es fait arnaquer de quelques centaines d'euros par de mauvais plaisantins, mais surtout, essaie de ne pas perdre l'estime de toi.

Si ça se passe bien il te permettront de prendre conscience de certains aspects de toi-même que tu ne voyais pas encore (surtout si tu as fait les tests de personnalité qui vont normalement toujours avec) mais à nouveau, de même que tu es le seul maître de ta vie qui peut décider d'être heureux ou pas (bon OK, parfois on se dit que c'est plus compliqué que ça, on voudrait y arriver mais on ne peut pas... pourtant ça ne dépend que de nous, le bonheur est plus un choix qu'un état venu des circonstances extérieurs, pour preuve, ou du moins pour indice, de nombreuses personnes se suicident en pleine gloire alors que tu verras rarement les gens dans la misère se suicider, pour ma part j'ai pris la joie de vivre des gens pauvres des coins reculés du Pérou comme une vraie leçon de vie par exemple, même si j'ai encore du mal à l'utiliser tous les jours et tout le temps comme il le faudrait). De même que tu diriges ta vie donc, c'est toi qui te connais le mieux et ce sera toujours comme ça, alors surtout, commence par recharger ton estime de toi, commence par t'aimer, QI de palourde ou d'Einstein, tu peux être quelqu'un de bien, fais-toi juste un peu plus confiance ! Wink Et tiens nous au courant, même pas le chiffre, perso je m'en tape mais dis-nous si tu y es allé et si tu vas bien !
Panoramix
Panoramix

Messages : 103
Date d'inscription : 31/01/2016
Age : 44
Localisation : 38, près de Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par iiihou le Lun 23 Mai 2016 - 15:46

J'ai pas bien compris, tu as passé le test et t'es pas encore heureux, c'est ça ?
iiihou
iiihou

Messages : 495
Date d'inscription : 19/01/2013
Age : 43
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Zibzib le Sam 23 Juil 2016 - 9:21

Bonjour,

(Je ne me suis pas encore présentée mais ce post m'interpelle)
Es-tu allé à la restitution finalement?
J'ai moi aussi passé le test chez Cogito'z à Paris et j'ai cru lire ma propre expérience dans ton post.
Je ne veux pas blâmer les psychologues mais j'ai vraiment eu le sentiment de rentrer dans usine à "Surdoué".
Mini entretien, Test rapide, re mini entretien = $$____$$ Smile

J'etais/suis toujours dans un état psychologique que je pense anormal... Je commençais à sombrer dans une légère dépression (je dis toujours légère car je joue au montagne russe). Je venais de perdre 30kg, mon ex a tenu à m'accompagner au test alors que je commençais à découvrir son côté manipulateur, ce qui m'avait mise dans de mauvaise conditions (j'étais en colère)... enfin bref un vrai bordel.

Mon test s'est très mal passé, je ne comprenais pas ce qu'elle attendait de moi ou certaines consignes (notamment l'association de mot), la culture générale...je n'ai pas su définir des mots comme "pragmatique" ... (j'ai répondu "je le suis mais je ne peux pas le définir")
... Le calcul mental, on a dû faire un pause parce que je me suis mise à pleurer et les cubes j'étais limite...
Et ces voitures...très mal isolé ce bureau!!


Le restitution, une catastrophe... j'ai vu le résultat et à partir de là je me suis fermée. Je ne me rappelle même pas de ce qu'à pu dire la psy. Je n'ai pas posé de question, j'ai accusé le coup. Vous n'etes pas SD, next.
Après réflexion et discussion j'ai fini par me convaincre que ce test était faussé mais c'est comme ma petite honte, ajoutée à la honte d'être SD. Je suis une fausse SD!

Je me sens honteuse de le prétendre mais c'est comme ça. Mon père est zèbre, mon frère, probablement ma mère... plusieurs amis.
Et comme me dit souvent une amie "les chiens ne font pas des chats".
Voilà ma validation SD passe par cette phrase (ça coûte moins cher du coup).

Je ne sais pas comment ça se passe avec d'autres psychologue mais dans mon cas j'ai regretté qu'elle ne parle pas de mon état dans la restitution. Elle a juste marqué que j'avais pleuré et que "je savais faire un retour en moi-même pour me calmer".
Je trouve qu'elle n'a pas creusé assez et en tout cas ça ne m'a pas aidé.
Ça m'a surtout fait sombrer un peu plus.

Voilà je voulais te donner ma petite expérience du centre de paris!

Zibzib

Messages : 1
Date d'inscription : 19/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Mer 19 Oct 2016 - 14:43

.


Dernière édition par Mindview le Ven 10 Aoû 2018 - 12:00, édité 1 fois
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par nanaille le Mer 19 Oct 2016 - 15:26

Mindview a écrit:Quel que soit le résultat je sais que je vais avoir besoin d'aide, mais bon si je tombe pas du coté zébré de la barrière, alors je tombe du coté névrosé ...

Tu fais fausse route. Si tu es mal aujourd'hui, quelque soit ton niveau intellectuel, tu es "névrosé".
Un HP anxieux reste un anxieux. Un HP déprimé reste un déprimé.
Etre haut potentiel n'est pas nécessairement être mal dans ses baskets. Il n'y a pas plus de déprimé/anxieux chez les HP que dans la population générale. Le contenu de la "névrose" peut être un peu différent : le HP sera plus souvent dans la dépression existentielle ou dans l'anxiété anticipatoire, mais la prévalence des difficultés psychiques restent la même.

nanaille

Messages : 117
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Mer 19 Oct 2016 - 16:40

Et bien écoute ce n'est pas l'avis de certains psy qui pensent que c'est plutôt légitime de voir les choses comme ça dans une telle situation.

Une amie qui présentait à peu près tous mes " symptômes " et difficultés a fini par consulter.
Au fur et à mesure des séances son psy a détecté une potentielle surdouance qui selon lui pouvait expliquer les difficultés et craintes de mon amie (du type borderline ? bipolaire ? remise en question existentielle alors qu'elle a " tout " ? etc etc). Elle cherchait simplement à s'expliquer de façon plus ou moins rationnelle / comme elle le pouvait l'intensité hors norme de ses émotions et de leurs conséquences dans sa vie. Elle a été redirigée vers un spécialiste de la douance, qui après quelques séances lui a aussi conseillé de passer le test.
Résultat elle est THQI et le second psy lui explique également qu'une bonne partie de ce qu'elle prenait pour des névroses à l'échelle des " normo-pensants " était du à sa douance qui les amplifiait et les déformait par manque de repères, en gros.


Dernière édition par Mindview le Mer 19 Oct 2016 - 21:05, édité 1 fois
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Pieyre le Mer 19 Oct 2016 - 16:45

C'est établi, ça, Nanaille, ou c'est le plus raisonnable en l'absence d'études probantes ? Qu'il n'y ait pas de causalité avérée qui ferait qu'un HP soit plus anxieux ou plus dépressif, je veux bien le croire. Mais que les corrélations soient égales, cela me semble plus douteux. En effet, si l'on distingue deux populations A et B et un critère transversal pas trop arbitraire C, on aura forcément P(C/A) différent de P(C/B). N'est-ce pas un principe général en statistique ? Parfois ces deux nombres sont proches au point d'être dans la marge d'incertitude, mais guère plus.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par nanaille le Dim 23 Oct 2016 - 21:24

Les études bien menées (avec groupe contrôle), montreraient au contraire une prévalence un peu moindre chez les enfants haut potentiel.

http://gcq.sagepub.com/content/54/1/31.short (j'ai le pdf sous la main si ça intéresse qqun).

Lire Les surdoués ordinaires, de Gauvrit, pour revue.

nanaille

Messages : 117
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Lun 24 Oct 2016 - 17:52

Tu parles d'enfants à haut potentiel, du coup comme je n'ai pas lu l'ouvrage en question, je me demande si l'auteur fait bien la différence entre diagnostique de précocité établi durant l'enfance et diagnostique bien plus tardif / à l'âge adulte ?

Inutile de préciser que la différence est énorme, un enfant diagnostiqué devra composer uniquement avec sa différence bien établie et dans un cadre bien défini, un adulte non détecté a du composer avec cette différence perçue ET l'absence totale d'explication ou de contexte ... Donc avec des incompréhensions et des remises en question permanente. L'impact sur l'état psychologique du sujet peut donc être aussi très différent selon le cas.
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Saladin le Sam 29 Oct 2016 - 19:27

Je pense que le QI n'indique fondamentalement rien d'autre que nos capacités à réussir un test de QI.

Posséder un haut QI implique d'avoir de grandes capacités d'apprentissages et d'analyses.

Dit autrement, une personne testée à 100, mais qui vit confortablement ou a accompli des choses dans sa vie, aura prouvé dans les faits une forme de supériorité intellectuelle à une personne testée à 180, mais qui n'a connu que la misère et le néant toute sa vie.

Il y a des tas de raisons qu'une personne dotée d'un gros QI rate sa vie contrairement à une personne avec un QI dans la moyenne, cela ne prouve en rien son infériorité intellectuelle.
Saladin
Saladin

Messages : 62
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Dim 30 Oct 2016 - 11:25

Saladin a écrit:Je pense que le QI n'indique fondamentalement rien d'autre que nos capacités à réussir un test de QI.

Personne n'a dit le contraire.
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Asperzebre le Dim 30 Oct 2016 - 12:32

Saladin a écrit:
Dit autrement, une personne testée à 100, mais qui vit confortablement ou a accompli des choses dans sa vie, aura prouvé dans les faits une forme de supériorité intellectuelle à une personne testée à 180, mais qui n'a connu que la misère et le néant toute sa vie.

Non.
Aucun rapport avec une quelconque supériorité intellectuelle.
La personne testée 100 aura prouvé qu'elle est capable de trouver sa place dans la société et de mener une vie qui lui convient, c'est tout.
La personne testée 180 aura prouvé ne pas pouvoir trouver sa place dans la société, c'est tout.

D'ailleurs le fait d'être hors normes aura probablement joué un rôle dans son incapacité à s'intégrer: on vit en société avec ses semblables, pas facile quand on n'a pas de semblables, encore moins si on doit suivre des règles qui ne nous correspondent absolument pas.
Si l'intelligence moyenne de la population correspondait au QI de 180, il y a fort à parier que les rôles seraient inversés: le type à QI de 180 devenant probablement un homme tout à fait ordinaire, avec une vie ordinairement réussie, tandis que le type à 100 de QI connaîtrait la misère, incapable de s'adapter à cette société faite par et pour des gens trop différents de lui.

La personne à 180 de QI est largement supérieure intellectuellement à celle à 100 de QI, c'est un fait irréfutable.
C'est comme ça et pas autrement, tout comme un champion d'haltérophilie a plus de force que moi dans les bras, c'est comme ça et pas autrement, et ce même si j'ai fait un tas de trucs productifs avec mes bras alors que le champion n'a jamais rien fait d'autre que soulever et reposer des charges.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2097
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Saladin le Dim 30 Oct 2016 - 13:41

"La Société" c'est le bouc émissaire sur lequel on tape quand on rate sa vie.
Il faut arrêter de dire "je suis trop intelligent pour m'adapter à la société Sad" c'est pas crédible.

Si la personne à 180 de QI était aussi intelligente elle aurait trouvé une solution (autre que rejeter la faute sur "la société") pour réussir sa vie, accomplir des choses.
Saladin
Saladin

Messages : 62
Date d'inscription : 30/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Invité le Dim 30 Oct 2016 - 14:32

Saladin a écrit:on rate sa vie.



Faudrait définir ce que tu appelle "réussir" ou "rater" sa vie, aussi...
Perso je me fous totalement de ne pas remplir les critères de "réussite" de Jacque Seguela (la rolex, etc)
Aux yeux du formaté de base, j'ai "raté", ni bagnole, ni boulot, ni playmate alangui dans la piscine.
Pourtant je suis loin d'être malheureux, ou d'accuser la société. Qui a bien des aspects pourris, mais bof, on s'y fait... et la société européenne est pas la plus irrespirable, au moins en terme de libertés.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Invité le Dim 30 Oct 2016 - 14:41

pas mieux ! :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Invité le Dim 30 Oct 2016 - 15:04

Z'étaient bons quand même ceux-là Pété de rire

La reussite c'est très surfait:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Asperzebre le Dim 30 Oct 2016 - 15:24

Pas mieux godzilla.
J'ai "raté" ma vie, si c'était à refaire je crois que je la raterais encore.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2097
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Invité le Dim 30 Oct 2016 - 15:35

On va finir par fonder un club, les gens Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Chuna le Dim 30 Oct 2016 - 19:48

Mindview : qu'est ce qui te dérange dans ta vie actuelle ?
Qu'est ce que ça changerait de te savoir hp ?

Je comprends ta frustration, encore plus que moi même je suis pas testée.
"Diagnostiquée" par ma psy. Qui n'a pas forcément eu besoin de me faire passer le test. Et surtout, à mon avis, connaissant mon profil, elle sait que je stresserais et qu'il serait très probable que j'arrive pas aux 130 (et que je réagisse mal).

Ca l'empêche pas de savoir m'aider et avancer.

Ca m'empêche pas d'avancer non plus.

Maintenant j'ai compris mon mode de fonctionnement, et ca je peux pas le nier, qd bien même j'aurais un résultat de 110.
Et vu que je me sens bien mieux depuis 2ans, je lui fais confiance, on est dans la bonne voie (même si je trouve ca terriblement long et que je désespère parfois).

M'est avis que tu fais fausse route en focalisant sur ce test.

M'est avis aussi que les soucis que tu as ne sont pas engendrés par le hp, éventuellement amplifiés.
À moins que tu ne considères certains comportements comme des comportements pathologiques et non des traits de caractères à apprendre à supporter, ou mieux, apprécier...

De toute façon, tu ne vas pas pouvoir repasser le test de suite.

Pourquoi ne pas essayer de regarder tout ça sous un autre angle ?
Chuna
Chuna

Messages : 14949
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ChloC le Ven 4 Nov 2016 - 11:42


Bonjour les zèbres,

Je suis toute nouvelle sur le forum. Je me suis retrouvée dans la même situation que Mindview : mes résultats de une étaient "faussés" (dissociation de 26 points) et en plus la psy m'affirmait qu'ils tournaient entre 115-120 et rien d'autre. Elle n'a pris en compte à aucun moment l'état psychologique dans lequel j'étais au moment de me faire passer les tests ( en grande dépression plus ma vie qui partait en vrille à ce moment là). Mais l’appât du gain parfois plus fort que la véritable vocation de certains... Bref, je suis restée très frustrée des résultats et en plus elle m'a dit que le suivi ne serait pas nécessaire... Résultat ? Voilà une jeune fille qui se pensait zèbre, lâchée dans la nature et qui finalement se définira comme folle pendant des mois. Récemment j'ai commencé à ne plus pouvoir dormir et j'ai fini par écrire à Jeanne Siaud Facchin en lui demandant s'il y avait des "faux surdoués", et sa réponse m'a un peu calmée, je site :

"Il ne s’agit pas tant de « faux surdoué » mais d’un potentiel qui peut parfois ne pas s’exprimer dans un test pour des tas de raisons dont des raisons psychologiques. Si vous vous reconnaissez dans ce profil c’est probablement que cela correspond bien à votre personnalité et c’est le plus important.
Gardez confiance, en vous, dans la vie.
"

Cette réponse m'a aidé personnellement et depuis je dors un peu mieux malgré que le doute persiste grâce à cette chère psy très douée : Very Happy ...

Voilà j'espère que mon post aidera.

ChloC

Messages : 4
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par petit vélo le Sam 26 Nov 2016 - 17:01

" les tests mesurent ils l'intelligence ou la capacité à passer des tests?" David Cohen Laughing
Testée récemment Cheval' dans ces memes conditions pourraves), j'adore!
petit vélo
petit vélo

Messages : 73
Date d'inscription : 05/09/2016
Localisation : sur le chemin

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Pieyre le Sam 26 Nov 2016 - 17:19

Le Binet et Simon est un test de développement intellectuel, datant de 1905 et mis au point par les docteurs et psychologues français Alfred Binet et Théodore Simon. Il a été dit qu'il s'agissait d'un test d'intelligence, et Alfred Binet aurait eu cette boutade : « L'intelligence ? C'est ce que mesurent mes tests ! ». Pour certains, il ne s'agit pas d'une boutade, et la phrase est à prendre au sens littéral.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Jeu 29 Déc 2016 - 0:31

chuna56 a écrit:Mindview : qu'est ce qui te dérange dans ta vie actuelle ?
Qu'est ce que ça changerait de te savoir hp ?

Je comprends ta frustration, encore plus que moi même je suis pas testée.
"Diagnostiquée" par ma psy. Qui n'a pas forcément eu besoin de me faire passer le test. Et surtout, à mon avis, connaissant mon profil, elle sait que je stresserais et qu'il serait très probable que j'arrive pas aux 130 (et que je réagisse mal).

Ca l'empêche pas de savoir m'aider et avancer.

Ca m'empêche pas d'avancer non plus.

Maintenant j'ai compris mon mode de fonctionnement, et ca je peux pas le nier, qd bien même j'aurais un résultat de 110.
Et vu que je me sens bien mieux depuis 2ans, je lui fais confiance, on est dans la bonne voie (même si je trouve ca terriblement long et que je désespère parfois).

M'est avis que tu fais fausse route en focalisant sur ce test.

M'est avis aussi que les soucis que tu as ne sont pas engendrés par le hp, éventuellement amplifiés.
À moins que tu ne considères certains comportements comme des comportements pathologiques et non des traits de caractères à apprendre à supporter, ou mieux, apprécier...

De toute façon, tu ne vas pas pouvoir repasser le test de suite.

Pourquoi ne pas essayer de regarder tout ça sous un autre angle ?

Désolé j'ai un peu abandonné ce topic. Je me suis fais à la réalité, peu importe ce qu'a dit ce test, j'ai cessé de renier ce que je suis et tache de m'accepter tel quel.
Le fait de pouvoir mettre un mot / une étiquette (et tant pis si c'est pas tamponné sur un compte rendu) sur tout ça m'a permis de stopper une certaine guerre psychologique contre moi même et d'enfin me reconnaître dans quelque chose, point capital pour tout être social. Je vais faire une comparaison hasardeuse, mais j'étais un peu comme un gay refoulé, absolument tout pointe vers l'homosexualité mais pour une raison ou une autre il n'arrive pas à l'accepter et se retrouve écartelé entre ce qu'il est et ce qu'il pense devoir être. Depuis j'ai pu comprendre beaucoup de choses et j'ai pu assembler le puzzle de ma vie relationnelle / sociale qui ne semblait être qu'un vaste bordel. Zèbre / HPI / HQI / peu importe, je sais que je fonctionne différemment et que je n'ai " plus qu'à" apprivoiser cette différence et à me faire confiance.

Pour répondre à ta question, ce qui me dérange (encore) dans ma vie c'est le décalage permanent avec les autres. J'ai toujours cru que tout le monde fonctionnait comme moi (ou inversement) et passait donc mon temps à m'en vouloir de ne pas arriver aux mêmes résultats, la même façon d'être, de ne pas savoir me laisser porter par le courant. Ce qui en découle à la longue est un isolement progressif, une impossibilité de connecter réellement avec autrui et une solitude qui ronge. Je n'ai absolument aucun problème à me faire apprécier quand j'accepte de jouer le jeu et de porter le masque, et pourrait donc être bien entouré. Le problème c'est que ça me demande énormément d'énergie et que de toute façon les pseudo liens qui se créent ainsi ne me vont pas, ne me correspondent pas, me frustrent ... Et mènent à la déception et à la souffrance.

C'est triste mais à l'heure actuelle pour moi l'autre n'est synonyme que de déception à plus ou moins long terme, j'en ai marre de me fatiguer à m'investir pour finir par me péter les dents systématiquement. Et comme c'est tout ou rien pour à peu prés tout, et bien c'est rien et je me renferme. Certains diront que j'en demande trop, éternel idéaliste, mais en même temps je n'attends rien que je ne sois capable de donner naturellement. Bref, il est tard ...
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Chuna le Jeu 29 Déc 2016 - 0:48

Je suis contente pour la première partie, triste pour la 2ième...

C'est une problématique que je ne connais pas, mais qui revient souvent ici.
J'aurais tendance à penser qu'on n'est déçu que par ce à quoi on croyait, et donc qu'on s'est trompé sur le choix initial.
Moi je sais d'emblée à qui j'ai affaire, quand je croise quelqu'un. et donc je peux me permettre de ne rien attendre, quitte à donner le change à la personne en face.
Du coup j'ai plein de copines, et quelques vrais amies (j'ai eu beaucoup de chances, probablement).

Le souci étant de savoir accepter de porter le masque quand il faut.
Je le fais parce que ce que j'ai à en retirer est un gain en énergie positive supérieur à ce que ça m'a couté de le mettre.
Mais à priori, tout le monde ne sait pas / veut pas faire.

Du coup il reste à revoir ses exigences amicales à la baisse, je suppose ?
Chuna
Chuna

Messages : 14949
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par -Benoit- le Jeu 29 Déc 2016 - 3:20

Je comprends ton état. Après, chacun son ressentit. Je me suis déjà identifié simplement en lisant JSF et compagnie. Du coup, j'ai pas vraiment envie de faire un test de QI.
Je sais que quand je suis motivé j'ai vraiment une capacité de travail hallucinante, et là je sais que mon cerveau est disponible pour travailler.
C'est comme avec une jolie fille : son numéro de tel est facile à retenir par coeur !
Donc même si ça suffit pas, je te le dis quand même : t'en fais pas.
Fies toi au jugé du psy , et pas au chiffre brut du test de QI .
Quand j'étais enfant, j'en ai passé plusieurs, mais les premiers exercices sont tellement faciles que je les ai pas fait.
Le psy n'a pas pu établir un score net, mais au jugé c'était 120. Alors qu'officiellement, compte tenu des réponses données, j'étais en dessous de 100.
J'suis assez d'accord avec Saladin : un test de QI c'est pas une réponse juste.
Du coup, j'arrive pas à comprendre que ça coute aussi chère, franchement j'ai même pas creusé pour savoir si c'était justifié ou pas, pour moi c'est juste trop d'argent mis sur la table par rapport à ce que ça représente pour moi.
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 970
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 26
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Mindview le Jeu 29 Déc 2016 - 12:10

chuna56 a écrit:Je suis contente pour la première partie, triste pour la 2ième...

C'est une problématique que je ne connais pas, mais qui revient souvent ici.
J'aurais tendance à penser qu'on n'est déçu que par ce à quoi on croyait, et donc qu'on s'est trompé sur le choix initial.
Moi je sais d'emblée à qui j'ai affaire, quand je croise quelqu'un. et donc je peux me permettre de ne rien attendre, quitte à donner le change à la personne en face.
Du coup j'ai plein de copines, et quelques vrais amies (j'ai eu beaucoup de chances, probablement).

Le souci étant de savoir accepter de porter le masque quand il faut.
Je le fais parce que ce que j'ai à en retirer est un gain en énergie positive supérieur à ce que ça m'a couté de le mettre.
Mais à priori, tout le monde ne sait pas / veut pas faire.

Du coup il reste à revoir ses exigences amicales à la baisse, je suppose ?

Pareil je sais très vite à qui j'ai affaire, par contre je n'arrive pas encore à ne rien attendre, je ne vois aucun intérêt à avoir des contacts / à créer des liens qui me frustrent plus qu'autre chose. Beaucoup ne voient pas plus loin que le bout de leur nez (et c'est bien ce qui leur permet de se laisser porter), ont des pseudo valeurs et principes à géométrie variable, des priorités futiles, des comportements douteux (mauvaise foi, manque de recul, de remise en question) ... J'en passe. Je devrais effectivement baisser mes exigences, j'ai beau me faire violence, sur le long terme je n'y arrive pas.

doc-pisto-colle a écrit:Je comprends ton état. Après, chacun son ressentit. Je me suis déjà identifié simplement en lisant JSF et compagnie. Du coup, j'ai pas vraiment envie de faire un test de QI.
Je sais que quand je suis motivé j'ai vraiment une capacité de travail hallucinante, et là je sais que mon cerveau est disponible pour travailler.
C'est comme avec une jolie fille : son numéro de tel est facile à retenir par coeur !
Donc même si ça suffit pas, je te le dis quand même : t'en fais pas.
Fies toi au jugé du psy , et pas au chiffre brut du test de QI .
Quand j'étais enfant, j'en ai passé plusieurs, mais les premiers exercices sont tellement faciles que je les ai pas fait.
Le psy n'a pas pu établir un score net, mais au jugé c'était 120. Alors qu'officiellement, compte tenu des réponses données, j'étais en dessous de 100.
J'suis assez d'accord avec Saladin : un test de QI c'est pas une réponse juste.
Du coup, j'arrive pas à comprendre que ça coute aussi chère, franchement j'ai même pas creusé pour savoir si c'était justifié ou pas, pour moi c'est juste trop d'argent mis sur la table par rapport à ce que ça représente pour moi.

C'est clairement devenu un business ...
Mindview
Mindview

Messages : 570
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Test hétérogène

Message par Belena le Mar 10 Jan 2017 - 18:59

Cléomênia a écrit:Je suis d'accord avec mrs doubtfull.

J'étais dans un très grand état d'anxiété généralisé lorsque j'ai passé les tests il y a 2 ans et demi (j'ai terminé aux urgences quelques jours après pour crise d'angoisse massive).

Le psychologue peut aussi te poser des questions supplémentaires à l'occasion de ce rendez-vous pour affiner son compte-rendu. C'est ce qui s'est passé pour moi. Donc, après avoir fait le point verbalement, elle m'a envoyée le compte-rendu officiel, ensuite, par email.

Courage !
Moi aussi, je l'ai passé finalement ( bien que la psy m'avait diagnostiqué HP après un entretien, je voulais être sûre) il y a deux semaines et pareil, deux nuits blanches avant, et une crisse d'anxiété après… avec des matrices et des figures qui circulaient dans ma tête, car mon cerveau voulait encore trouver des solutions à mon insu… Horrible.
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Pieyre le Mar 10 Jan 2017 - 19:14

Je trouve que c'est dommage de le passer dans ces conditions. Si c'était fait pour tous les enfants dans le cadre scolaire, ce serait plus anodin (et moins onéreux), à la façon des autres épreuves qui comptent, mais qui comptent pour tous... Je ne suis pas sûr qu'il faudrait faire passer le test de façon trop précoce, afin de ne pas trop influer sur la représentation qu'on a de soi, en évitant une trop grande pression de la part des parents; mais, disons, au moment où l'on est orienté dans les études; ce serait bien.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Belena le Mar 10 Jan 2017 - 21:21

Pieyre je suis d'accord avec toi, le test il faut le passer avant, dans le cadre scolaire, mais l'éducation nationale veut surtout l'égalité de chance. On a fait des progrès mais l'école favorise la réussite de tous et toutes … quitte à baisser le niveau. D'un coup, les gens surdoués sont mis de côté, abandonnés à leur sort. Mais bon, être surdoué(e) est une chance aussi, et on peut toujours s'en sortir, et savoir ce qu'on aime, je pense, et même de compenser quelques troubles d'apprentissage ( dys, TDA ou TDA-H, etc)
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par nairolfg74 le Mar 10 Jan 2017 - 21:32

Je suis tout à fait d'accord avec vous, l'école française prône avant une égalité. Nous devons tous être pareil pour que chacun est accès au même niveau devons savoir. Ni plus, ni moins.
Faire passer systématiquement ce type devons de tests dès l'école primaire serait bénéfique pour tout le monde, y compris le système lui-même !
nairolfg74
nairolfg74

Messages : 209
Date d'inscription : 16/08/2015
Age : 27
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Belena le Mer 11 Jan 2017 - 14:36

Mais ce système est corrompu, dans les élites règne la médiocrité. Le gouvernement et les classes sociales supérieures ne veulent pas que tout le monde réussisse, c'est si simple, seulement les fils des riches- leurs fistons ont le droit… Leurs progénitures sont inscrits dans les meilleures écoles, apprennent une autre langue en maternelle et à jouer des instruments de musique, baignent dans un milieu de culture et de compétition…
Ils ne peuvent pas acheter des test de QI, mais, j'a lu, que des parents font passer des test à leurs fils pour les entraîner… Et pour cette raison, les psys doivent être très vigilants, et les test sont revus et étudiés.
J'ai pu lire qu'il y a plus de HPI dans les milieux favoirsés , pas sûr, il y a plus de gens qui réussissent ( ça oui, dans ma promo du Capes, j'étais la seule qui venait d'un milieu ouvrier et j'étais la seule étrangère- mais pareil dans les promos des grandes écoles - où j'ai pu enseigner en tant que vacataire pendant 12 ans- lorsque je voyais un/e élève issu de la diversité j'allais lui parler tout de suite étonnée ). Être HPI ou pas est génétique, et une grande partie des HPI s'ignorent ( dans les milieux défavorisés plus, je pense) , ceux- là ont une situation normale ( avec des échecs et des réussites)… mais ils/ elles n'ont pas été aidé(es), mais livrés à eux mêmes.
Le discours officiel est: Non, on ne teste pas les enfants car c'est une discrimination- nous voulons que tous les enfants réussissent- Le discours caché est : Non, on ne teste pas tous les enfants, car les miens ne sont pas surdoués, et pourtant vont réussir et avoir un métier de rêve et je ne veut pas que d'autres y prennent leur place…
C'est un discours si hipocrite.
Aux EEUU et en Israel testent tous les enfants, et préparent des programmes adaptés à chaque enfant- selon leur profil, leurs capacités… profil homogène ou hétérogène… Ces enfants sont considérés tous HPI, car dès qu'ils/ elles excellent dans un domaine - on est bien surdoué(e) aussi.
En France, les profs vont faire ça ??? Déjà les profs ont du mal à respecter les consignes des inspecteurs, à diversifier leurs cours … et faire ça, non…
… Le pouvoir du capitalisme quoi.
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Pieyre le Mer 11 Jan 2017 - 19:20

Les élites sont sans doute en cause, mais elles sont généralement plutôt traditionalistes ou progressistes, pas tellement libérales, sinon quand elles tiennent à l'une ou l'autre de ces tendances, notamment certes la première, en valorisant à notre époque le capitalisme. C'est-à-dire que les empêchements liés à la réalisation des enfants me semblent tenir avant tout soit à la volonté de maintenir des privilèges (financiers, mais pas seulement), soit au fantasme d'égalitarisme. Et en France, le second est sans doute tout aussi important que le premier.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty la médiocrité

Message par Belena le Mer 11 Jan 2017 - 20:26

Bien sûr, le système marche lorsqu'il y a une volonté politique et des élites de chercher les meilleurs éléments  dans n'importe quel domaine et en France ça ne marche pas, avec les ghettos de pauvres  et les inégalités sociales et scolaires qui sont de façon maquiavelique  entretenues, ce n'est pas possible.
La solution est connue pour tous, mélanger les enfants issus de tous les milieux sociaux, faire passer des test et  adapter un parcours personnalisé dans la mesure du possible.
Après il y a un problème en France et dans le monde, la médiocrité monte avec la crise. Les gens s'accrochent à leur poste, pistonnent leurs amis, leurs enfants… En Espagne est flagrant et en France existe aussi  et depuis 15 ans se développe sans cesse. Des parents qui payent des prépas privés hors prix en parallèle aux cours de l' Éducation Nationale pour mieux préparer leurs fils aux concours de médécine, de Kine, normal sup… D'ailleurs, les concours dans la fonction publique sont souvent truqués ( des profs de Fac corrompus font avec leur poulains de l'Agrég le même devoir qui auront au concours, pour demontrer que ses étudiants sont bien préparés et attirer des autres, en plus de monter en prestige … ça c'est connu en France…). Pour avoir un poste de maître de conférence, il va mieux aujourd'hui se faire des amis que faire une bonne thèse.

Bref, pour réussir le mieux c'est d' être riche, avoir un réseau puissant  ou ( surdoué(e)/ très doué(e) ?? )-  mais pas trop pauvre quoi et avec des amis bien placés !!!!


Dernière édition par Belena le Sam 25 Fév 2017 - 14:38, édité 3 fois
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ISIS75 le Sam 25 Fév 2017 - 13:05

merci belena pour ce post (tu fais partie d'une des personnes que je suis sur ZC).
ça me rappelle ce film ce que tu dis : "De Bruit et de Fureur"

je pense qu'au-delà du fait de modeler son QI de façon intrinsèque, on peut déjà se remettre en question via des thérapies, lire (y'a des biblio, internet, magazines gratuits...), bien s'évaluer...
il y a pleins de NT qui s'en sortent très bien matériellement parlant (même ceux qui ont eu des parents moyens (magouilleurs, assez peu éduqués) et des HP qui s'en sortent "moins bien" (30%?).
le plus "triste", serait, je pense d'avoir des parents maltraitants... c'est cela à mon avis qu'il faudrait condamner avant de dénoncer ceux qui paient des prépa à leur enfant (surtout si ils ne demandent pas à leurs enfants de les prendre en charge plus tard), tu ne crois pas ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Belena le Sam 25 Fév 2017 - 21:51

Oui, tu as raison Isis75. En effet, je n'acccuse pas les parents qui payent pour leurs enfants ( c'est légitime), j'émets juste un constat…
Des parents toxiques… oui je sais bien, je connais… Et encore, ça te fait plus fort après aussi, tu sais…
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ISIS75 le Dim 26 Fév 2017 - 1:48

"Et encore, ça te fait plus fort après aussi, tu sais… " ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Invité le Dim 26 Fév 2017 - 2:13

Belena a écrit:  Le discours officiel est: Non, on ne teste pas les enfants car c'est une discrimination- nous voulons que tous les enfants réussissent- Le discours caché est : Non, on ne teste pas tous les enfants, car les miens ne sont pas surdoués, et pourtant vont réussir et avoir un métier de rêve et je ne veut pas que d'autres y prennent leur place…
C'est un discours si hipocrite.
Aux EEUU et en Israel testent tous les enfants, et préparent des programmes adaptés à chaque enfant- selon leur profil, leurs capacités… profil homogène ou hétérogène… Ces enfants sont considérés tous HPI, car dès qu'ils/ elles  excellent dans un domaine - on est bien surdoué(e) aussi.
En France, les profs vont faire ça ??? Déjà les profs  ont du mal à respecter les consignes des inspecteurs, à diversifier leurs cours …  et faire ça, non…
… Le pouvoir du capitalisme quoi.
Apparemment, on est collègues… ou on va l'être dans pas longtemps.

En milieu scolaire, ce sont les CO-Psy qui font passer les tests d'intelligence. Or, ils sont souvent sur plusieurs bahuts + sur le CIO du coin. Or, un test de QI, c'est 10h de travail. En général, ils les font passer aux élèves pour lesquels il faut monter un dossier SEGPA (bah ouais, on ne le crie pas sur les toits mais il faut avoir un QI inférieur à 80 et avoir redoublé pour aller en SEGPA… À la tienne, Binet) et pour ceux qu'on veut réorienter par exemple en ITEP, histoire de savoir s'ils ne relèvent pas de la SEGPA. En somme, pas le temps de tester de potentiels zèbres.

Il y a deux ans, j'avais détecté un gamin qui se sabotait. Le CO-Psy l'avait reçu, il était d'accord avec moi, j'ai reçu les parents et creusé un peu et vraiment ça collait. Le chef voulait que l'élève soit testé. Sauf que le temps requis pour faire passer le test était trop important pour le CO-Psy qui du coup a refusé de faire passer le test. Laissant ainsi planer le doute.


-> les milieux aisés sont les plus informés et ils ne redoutent pas la douance de leur progéniture, au contraire, ils l'espèrent ardemment — parfois cruellement pour ces enfants. Cela conforte l'idée de supériorité naturelle de la lignée. Or, payer un test est facile pour eux. Ce n'est pas le cas dans un milieu modeste. Je pense qu'il y a là un biais qui explique pas mal de choses.


EDIT ajout : on teste les gens dont on a besoin de se délester parce qu'ils empêchent vraiment le travail en classe. Or la douance est encore considérée globalement comme une bénédiction. En somme, on ne va pas faire passer ça comme une priorité, parce que LA priorité, ce n'est pas de faire mieux tourner des élèves qui peuvent tourner, c'est de limiter la casse et maintenir l'illusion que tout va bien dans l'EN. Or, tout ne va pas bien du tout. Sauf qu'il manque des moyens importants… Alors bon, les histoires de souffrance et de faux-self, la détresse de certains, tout ces trucs-là, c'est éludé parce que seul le court-terme est considéré et qu'à la rigueur, c'est perçu comme du confort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ISIS75 le Dim 26 Fév 2017 - 2:34

ça s'applique à tout, ce que tu dis Wink
ps : contente que tu parles de pensée à court et long terme Wink
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Belena le Dim 26 Fév 2017 - 9:17

Lulibérine, on est collègue?
Bien sûr le test de QI à un coup , moi même j'ai dépensé environ 250 e en tout . Mais la volonté politique est là, on peut détecter un précoce avant 5 ans , vers 4 ans ça se voit à l'œil nu, et les test pour les enfants sont plus rapides et moins coûteux... Mais la volonté politique est là...
Et maintenant des nouveaux discours apparaissent pour dire qu'il n'y a pas des surdouées en souffrance...
Après les gens qui vient d'un milieu aisé n'ont pas toujours envie de mettre en valeur leur QI, au cas où, je pense, l'argent et le statut se suffissent à eux seuls...
Si la psy est avertie un entretien suffit la plupart du temps pour détecter un enfant précoce (et un adulte par fois)...
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Belena le Dim 26 Fév 2017 - 14:02

Isis c'est quoi NT?
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ortolan le Dim 26 Fév 2017 - 14:21

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 11:44, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13021
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Belena le Dim 26 Fév 2017 - 14:28

Bah oui, Ortolan, et qui dit le contraire? Il y en a et pas, mais les discours des gens sectaires sont extrêmes, soit oui, soit non, sans nuances… C'est pénible.
Être HPI est une chance, la bonne carte, et pour le pire aussi, on sait bien qu'on s'en sort mieux dans la vie avec un bon QI, tout le monde sait ça…
C'est mieux être dépressif HPI et dys , ou subir des maltraitances en ayant un bon QI, qui t'aide à rélativiser et à guérir plus rapidement, ou à surmonter ( même à cacher tes handicaps) …
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ortolan le Dim 26 Fév 2017 - 14:36

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 11:44, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13021
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ISIS75 le Dim 26 Fév 2017 - 14:44

j'ai rencontré récemment une THQI zèbre. Sinon, les gens pas hyper ou pas intelligents ne voient souvent pas leurs défauts, donc, peuvent moins souffrir. Ils sont souvent aidés, d'ailleurs, sinon, ils ne tiendraient pas longtemps...
certains HP auraient besoin d'aide mais ne la demandent pas ou auraient besoin d'aide mais on met du temps à leur proposer car on se dit qu'ils n'en ont pas besoin.
NT=neurotypique, pour aller vite. Certains disent "les gens dans la moyenne"... je ne trouve pas que ce soit mieux...
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par Belena le Dim 26 Fév 2017 - 15:13

Ah oui merci á vous de m'éclairer !
Bah je trouve qu'il y a deux discours assez opposés et contradictoires ! Et tous les deux sectaires dans la mesure qu'ils n'écoutent rien et n'analysent rien ...
Un exemple les gens qui disent que les HPI vont toujours bien et montrent des vidéos des gamins qui réussissent bien mais qui vont quand même consulter une psy pour vérifier que tout va bien , car les gamins veulent avoir par tout 19 et ne supportent pas les 18 ?? Et après ils prônent la non pathologisation des HPI?
Mais c'est moi qui se fait des idées ? Ou eux aussi tombent dans des extrêmes pas possibles et une pathologie de la douance , il existe bel et bien des HPI qui ne veulent pas cette réussite ...
Il y en a tout ...
mais eux critiquent les chiffres et la pensée en arborescence et montrent dans une vidéo des Hp complètements névrosés ???
Belena
Belena

Messages : 769
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage Empty Re: J'ai passé mon test, sentiment de frustration, d’échec et de sabotage

Message par ISIS75 le Dim 26 Fév 2017 - 16:16

le concept de la névrose c'est des fois de ne pas savoir qu'on a telle ou telle névrose (ou, pas complètement)... =>dénégation
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum