Le syndrome du banni

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le syndrome du banni

Message par Sylbao le Mar 26 Avr 2011 - 22:23

Je réalise quand même que sur tous les forums que j'ai fréquentés, je me suis faite virer d'à peu près tous (il y en a un que j'ai créé moi-même, et jusque-là je me supporte).
C'est classique pour un aspie (c'est quoi un aspie ?) de se faire jeter, mépriser, humilier, détester, agresser, etc d'abord parce qu'il est un peu différent mais aussi et surtout parce qu'il adopte lui-même des comportements perçus comme méprisants, humiliants, hostiles, agressifs, etc. J'en profite pour répéter que si jamais vous vous sentez agressés par moi, je vous supplie de ne pas le prendre personnellement et d'essayer d'en discuter posément avec l'inapte sociale que je suis.
Reste que j'ai élaboré une hypothèse - assez complaisante à mon égard - qui voudrait que ce rejet puisse être subi parfois un peu aussi à cause d'une intelligence supérieure. Voilà. Il me semble que beaucoup d'entre nous sommes ici parce que nous nous sentons seuls, voire mal-aimés, voire peut-être systématiquement exclus quand notre compagnie se compose du commun des mortels... J'imagine que ce sujet a déjà été abordé très souvent mais je n'en ai pas trouvé qui se concentrait précisément sur ce dont je voudrais parler. Je vous demande vos expériences, opinions, etc. Personnellement j'ai le moral qui flanche sérieusement à cause de ça ce soir.

Sylbao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par augenblick le Mer 27 Avr 2011 - 1:03

J'ai trouvé pour ma part que j'arrivais très bien à discuter avec toi quand nous nous sommes vues, de même qu'ici, sur le forum (même si j'y échange moins qu'irl). En espérant que mon habitude de plonger du regard ne t'a pas gênée, comme j'ai lu après sur un autre fil que cela pouvait être stressant pour toi.

(Pas d'expérience de bannissement pour ma part, mais bientôt virée de mon boulot — et c'est du youpiiii.)

Bises !

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Wise le Mer 27 Avr 2011 - 2:10

Se sociabiliser et bien communiquer ça s'apprend (comme le reste).
il faut un maximum d'experiences ;
et les informations du retour d'experience "feed back" (qu'est ce qui t'es reproché et pourquoi).
avec le temps on progresse, on fait de moins en moins d'erreurs.

et je suis persuadé que dans ce domaine là aussi, personne n'atteinds la perfection.

pour moi c'etait effectivement tres difficile avant, j'ai eu le plus de conflicts vers 19 ans,
et puis ça s'est arrangé progressivement.
maintenant c'est devenu tres rare, il faut vraiment que je tombe sur une personne tres fragile psychologiquement, qui perd facilement son self-control.

au contraire, j'aime bien faire le médiateur et résoudre les conflicts.
(me débrouille plutot bien pour ça finalement).

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Fata Morgana le Mer 27 Avr 2011 - 9:39

Je réalise quand même que sur tous les forums que j'ai fréquentés, je me suis faite virer d'à peu près tous
Idem pour moi. Il y a des trucs auxquels je ne me fais pas. En matière de relations, et en matière de censure.
Le net, c'est un peu le retour de l'ère victorienne au niveau de la communication. Si les règles de censure qui ont court sur les forums en général l'étaient dans la vraie vie, il nous faudrait refaire la révolution.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Sylbao le Mer 27 Avr 2011 - 10:18

Merci pour vos réponses !
Augenblick, ça me fait très bizarre quand des gens comme toi me regardent mais c'est plus bon que mauvais (désolée pour le langage balbutiant là-dessus).
Wise, je pense que tu as raison, ça s'apprend. Mais ça, c'est beaucoup moins vrai pour les neurotypiques. La beauté de l'intuition, la vertu de l'empathie, toutes ces choses qui en plus sont censées être divinement féminines ne sont que du vent pour moi, et, tant que j'y suis, un vent qui ne vient pas du ciel... Je fais ce que je peux pour comprendre et appliquer, mais parfois je me dis que je ne pourrais jamais faire mieux, que je ne pourrais jamais percevoir assez de ce qu'il faudrait, et en certains cas que je ne pourrais jamais céder à la "modération" qui porte si souvent mal son nom à mes yeux.
On en vient à ce que tu dis Fata Morgana : il existe des situations où je veux être virée, je veux à tout prix assumer mes actes et porter un idéal... Assez vainement, finalement.

Sylbao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Invité le Mer 27 Avr 2011 - 10:28

Bah moi, depuis ma primaire j'ai compris qu'il fallait rejeter l'image que l'autre veut recevoir, et cela m'est toujours assez difficile lors de la pratique bien que la théorie soit maîtrisée : C'est épuisant, mais cela marche. En gros, si tu n'arrives pas à te délivrer de l'image que tu donnes, si celle-ci fait de toi un haï, un banni, tu risques de ne trouver repos qu'auprès de très, très, très rares personnes... En principe, même lorsque l'on maîtrise pas mal, il y a toujours quelques indices, et parfois même, moi par exemple, je disjoncte, ou carrément tombe dans l'absentéïsme, enfin bref, je ne connais pas de guérison, mais un peu de stratégie et de dosage permettent de passer outre et de se faufiler.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Sylbao le Mer 27 Avr 2011 - 10:55

Je hais cette image de folle gravée dans la tête de certains interlocuteurs. Un psy amateur dirait que le regard de l'autre n'est que le reflet de notre propre regard, blabla bla... L'image que je renvoie, je la lisse du mieux que je peux. J'ai trop souvent expérimenté la rancœur, les comportements haineux d'un autrui qui a le culot de m'assurer qu'il n'en est rien et qu'il ne se venge pas - de quoi ? d'avoir émis des propos que lui a pris de travers mettant pour le coup sur mes épaules qui n'ont rien demandé tout le poids de son ego. Je n'ai jamais réussi à effacer ces rancœurs, jamais. Je voudrais que les gens soient moins "senteurs" et plus "penseurs", plus comme moi. J'ai l'impression de m'adresser parfois à de gros inconscients sur pattes. Haha.

Sylbao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Lanza le Mer 27 Avr 2011 - 12:28

Sauf que tu sens aussi. Juste pas de la même façon.

Au final, je crois qu'on a ici un peu le problème inverse, puisqu'on sait décoder les situations... mais trop. Le choix des mots, la syntaxe, la longueur des phrases, etc. mène toujours à interprétation de l'humeur de l'autre, consciente ou pas. Empathie ou pas, il arrive qu'on se plante (surtout ici, où beaucoup se sentent très facilement agressés)... A fortiori quand l'interlocuteur n'utilise pas les même codes.

Je peux te demander comment ça se passe avec un(e) autre aspie ?
Et comment tu aimerais qu'on comprenne ton discours ?

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par bepo le Mer 27 Avr 2011 - 12:53

J'espère que je vais pas interrompre ta question a Sylbao.

J'ai beaucoup de mal a comprendre à quoi peut correspondre savoir trop décoder les situation.
Est ce qu'on se leurre pas avec ce trop ?? Ou alors si elle est trop est ce par rapport a notre capacité à en tirer les conséquences et a les transposer dans notre réponse ?
Si ce n'est pas ça l'explication alors c'est qu'elle n'est pas assez.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Sylbao le Mer 27 Avr 2011 - 13:12

J'ai été sur le seul forum francophone dédié aux aspies et là aussi, je me suis faite virer. Je n'étais pas d'accord sur ce que racontait un membre au sujet de différences psychologiques prétendument innées entre les hommes et les femmes, cette discussion partant d'un topic consacré aux assistantes sexuelles légalisées dont il se réjouissait, puis comme je communiquais "trop bien", il a commencé à me dire que je n'étais pas une aspie. Mais le modérateur a réussi à me prendre pour l'agresseur. Il m'a insulté à plusieurs reprises, puis il a effacé ses posts pour faire bonne figure devant l'administratrice, qui l'a soutenue les yeux fermés. Bref.
Moi aussi je suis tout le temps en train d'essayer de décrypter. J'utilise des mots les plus proches possibles de la réalité que je veux exprimer, avec le moins de bagages émotionnels possibles, mais autrui arrive systématiquement avec les siens et ça foire. En reprenant l'exemple : il est évident que les préjugés sexistes provoquent chez moi des émotions toutes personnelles de tristesse, de colère, etc. Mais j'évite absolument de balancer la sauce et de m'en prendre à la personne de l'autre. Peut-être est-ce ce ton froid et tranchant qui dérange. On me reproche souvent d'être méprisante et de me croire détentrice de la vérité, alors que j'essaye simplement de partager mon raisonnement. Et je me fatigue déjà beaucoup avec des formules d'humilité, et à demander pardon, et à essayer de faire comprendre que je n'avais pas d'intention agressive, etc. Une fois que j'ai expliqué ça on me reproche parfois de jouer les martyrs - c'est dire le sentiment de culpabilité qui l'autre peut ressentir un certain temps après s'être énervé contre moi alors que je ne l'ai à aucun moment accusé.
J'aimerais qu'on me lise juste en prenant les mots pour ce qu'ils sont (d'ailleurs je suis une passionnée d'étymologie et je donne peut-être un sens plus précis à tous ces mots que mon interlocuteur sème sans souci sémantique) et en arrêtant de se focaliser sur la situation d'énonciation (genre j'aime le chocolat et tu expliques que c'est mauvais pour la santé donc je te déteste et je te cracherai dessus jusqu'à ce que la mort nous sépare). Mais je suppose que c'est une demande inappropriée pour une structure neurologique normale.

Sylbao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Lanza le Mer 27 Avr 2011 - 14:35

Le contexte dans lequel c'est dit est effectivement très important.

J'essaie de comprendre. J'essaie d'écrire un petit scénario à partir de ton exemple et en essayant de me mettre à ta place (mais ça n'est pas facile, donc dis-moi si je me plante) :
Si quelqu'un écrit un sujet où il annonce son goût pour le chocolat, le véritable sujet n'est pas le chocolat, mais bien "mon appréciation du chocolat", quand bien même le titre du sujet serait "le chocolat".

Dans un tel contexte, si tu écris à la suite une explication sur les effets du chocolat sur l'organisme, ce sera au mieux perçu comme hors sujet (on suppose alors que tu n'as pas lu ce qui précède), sinon comme une remise en cause du goût de la personne pour le chocolat, et par extension de sa valeur à elle. Dans le pire des cas (et effectivement, si ton ton est froid, ça aggrave), ce qui sera lu c'est "tu es idiot(e) d'aimer le chocolat parce que c'est mauvais pour la santé", même si ça n'est pas dit de la sorte. Parce que ça intervient dans un sujet qui parle de quelqu'un, et accessoirement du chocolat. Effectivement, c'est implicite et pas énoncé directement.

La source du malentendu dans une telle situation, serait qu'on ne comprend pas pourquoi tu évoques les effets sanitaires du chocolats sur ce sujet. Donc on cherche l'intention derrière, et pour ça on analyse le ton, etc.

J'ai bon, ou je suis à côté de la plaque ?

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par augenblick le Mer 27 Avr 2011 - 14:46

Sylbao a écrit:
J'aimerais qu'on me lise juste en prenant les mots pour ce qu'ils sont (d'ailleurs je suis une passionnée d'étymologie et je donne peut-être un sens plus précis à tous ces mots que mon interlocuteur sème sans souci sémantique) et en arrêtant de se focaliser sur la situation d'énonciation (genre j'aime le chocolat et tu expliques que c'est mauvais pour la santé donc je te déteste et je te cracherai dessus jusqu'à ce que la mort nous sépare). Mais je suppose que c'est une demande inappropriée pour une structure neurologique normale.
Je comprends parfaitement et je partage Very Happy. J'ai appris laborieusement les bénéfices de la reformulation. Une différence surdoué/aspie pourrait cependant se nicher dans la manière de le vivre.

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Lanza le Mer 27 Avr 2011 - 14:48

L'ennui de la reformulation, c'est qu'au bout de quelques unes, l'interlocuteur a souvent l'impression qu'on le prend pour une gourde. What a Face

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par augenblick le Mer 27 Avr 2011 - 14:52

Ça signe plutôt alors que l'interlocuteur est stressé par la situation et qu'il faut le rassurer ou le laisser se reposer (ou ne plus lui parler s'il n'y a rien à retirer d'une mauvaise communication fondamentale).

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Lanza le Mer 27 Avr 2011 - 15:04

Oh ? Les gens à qui je parle peuvent être stressés ?
Je croyais que ça m'était réservé.

(Je plaisante, mais à moitié seulement. J'ai du mal à admettre que je puisse stresser quelqu'un... scratch).

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Sylbao le Mer 27 Avr 2011 - 15:05

Le problème est aussi là : pourquoi communique-t-on ? Les blabla sur la météo ne m'ont jamais intéressée, de même que toutes les situations où l'échange est une boîte pleine de vent qu'on s'offre pour se rapprocher. Je suis peut-être à côté de la plaque en apportant autre chose, oui. En général, je ne parle pas pour jouer les copines, pas comme ça, et je tiens à dire ce que je pense être utile et juste. Je trouve ça plus altruiste de faire comprendre à quelqu'un qu'il n'aurait plus à pleurer ses 200 kilos s'il mangeait moins de chocolat, que de le brosser dans le sens de ses poils brillants de graisse. (Là je suis un peu méchante.) On me dira alors que je suis moralisatrice. Mais il n'y a aucun ordre là-dedans, aucune valeur, aucun jugement. Ce sont simplement des faits. Et voilà le grand cycle de la-chieuse-qui-croit-tout-savoir bouclé. C'est à croire qu'il n'y a jamais rien à retirer d'une communication avec moi.

Sylbao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par bepo le Mer 27 Avr 2011 - 15:14

Moi je me demande quelle est l'intention qui se cache derrière le fait d'affirmer son goût pour le chocolat ?
Quelle est la fonction d'une telle phrase ?
Est ce qu'on peut réellement y répondre de façon appropriée.

Est ce que le but est de provoquer en écho une série d'appréciations positives, façon meute de loup qui hurle à la mort pour resserrer les liens sociaux ?

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par bepo le Mer 27 Avr 2011 - 15:17

J'emets l'hypothèse que ce genre d'affirmation de ses goûts pourrait n'avoir souvent pour seul but que de jauger la hiérarchie d'un groupe.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Sylbao le Mer 27 Avr 2011 - 15:21

Je pense qu'il s'agit bien de rapprochement et aussi probablement parfois d'affirmation d'une identité. Salut moi c'est Machin, je bois du kir royal, c'est ce que je suis. Mais aussi j'aime le chocolat, c'est ce que nous sommes. Je suis monsieur Kir du clan Chocolat. Personnellement je n'y vois aucun intérêt en soi.
Quant à cette hypothèse de la hiérarchie, elle me désolerait. Je serais comme un vieux lion rachitique dont le rugissement perçu comme une menace serait tu d'un coup de patte dans la gueule à chaque errance près d'une meute.

Sylbao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Mélanie le Mer 27 Avr 2011 - 15:55

Je ne vais pas rajouter grand-chose en intervenant ici, juste pour dire à Sylbao que j'aime ton écriture et ton humour. De plus, je doute fortement que tu sois un jour bannie de ce forum.

Mélanie
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1246
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 36
Localisation : Banlieue parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Rootless le Mar 3 Mai 2011 - 10:49

Sylbao,

Je voulais te dire que j'apprécie spécialement ton style. Je me sens pas trop en confiance, ni ici ni ailleurs alors le syndrome du banni je connais un peu, je m'auto-censure et même en réécrivant 3 fois avant de poster pour éviter les mauvaises interprétation c'est assez courant.En fait je stresse avant de poster et ça m'en passe l'envie.

Y en a un autre de syndrome c'est le syndrome neurotypique :

http://troubles-normaux.kazeo.com/Diagnostiques/Le-Syndrome-Neurotypique,a1903730.html

J'ai adoré Very Happy !Ça serait pas toi qui a écrit ça par hasard?Je te féliciterais encore...

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Rootless le Mar 3 Mai 2011 - 10:53

Comme quoi tout est relatif et un syndrome ça dépend de la norme.

Je considère que les normaux ont des processus cognitifs erronés tellement courants que celui qui est hyper-cohérent au milieu de tout ça passe pour un fou.Ils s'entendent dans leur incohérence commune et excluent celui qui remet ça en question.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Sylbao le Mar 3 Mai 2011 - 16:03

Mélanie et Rootless, merci.

Ce n'est pas moi qui ai écrit cette page. Le syndrome d'Asperger est une découverte encore assez récente pour moi et mes proches le remettent en question, alors je n'aurais pas adopté cet humour. Mais je l'apprécie !

Sylbao
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Aïe le Mar 3 Mai 2011 - 16:13

...


Dernière édition par Aïe le Sam 27 Aoû 2011 - 17:38, édité 1 fois

Aïe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 162
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Fata Morgana le Mar 3 Mai 2011 - 16:19

Mélanie a écrit:Je ne vais pas rajouter grand-chose en intervenant ici, juste pour dire à Sylbao que j'aime ton écriture et ton humour. De plus, je doute fortement que tu sois un jour bannie de ce forum.

Oui, ça je confirme ! Very Happy
Sylbao, notre mode de pensée de non-aspie est plus liquide et moins nominaliste que le tien. Une fois cela compris, rassure-toi, on voit très bien où tu veux en venir, quant à la forme, c'est la même chose ! Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du banni

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum