Explode

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Mar 10 Sep 2019 - 12:04

Que vois-tu là-bas
Qui te fasse oublier
Le goût de ces fruits-là
Et leurs extraits miellés
Qui te faille bondir
À la vue des mille vergers
Qui partirent
Toi qui déplacé
Les fis fuir

Plus des mille qui luirent !
Sous tes yeux négligents
Le néant

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par isadora le Mer 11 Sep 2019 - 10:33

SurUnChantier a écrit:Le futur s'ouvre sur la nostalgie des volontés passées.

magnifique. trop souvent cela, alors que le futur devrait accueillir simplement le nouveau.

une femme sereine est celle qui est devenue ce qu'elle avait rêvé d'être.
isadora
isadora

Messages : 1563
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Mer 11 Sep 2019 - 12:56

Il est beau ton avatar.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Dim 15 Sep 2019 - 12:00

De la beauté
Dans les nuages
Dans les passages
Dans les recoins, soudaineté
Sur mon visage
Étonné,
De l’étrangeté -
Dans mes bagages

De la...
De là je vois, j’entends
Le rythme des paysages
La mélodie des champs -
Sauvages
Charmant
Voyage
De là avec mes sacs blancs
Noués par un ruban
Jetés en épaulage
De la beauté jusqu'en avant
Dans les ramages, dans les plumages
Sur les chemins à chaque instant
Dans la terre, dans ses sillages
Dans les airs, au gré du vent
Les flaques, les vagues, les océans
Le carnaval dans les feuillages
Les gestes, les partages
Les sourires mais aussi les tourments
De là,
De la beauté en coloriage
Jetée partout qui fait naufrage
Qui fait des tours et - surprenant
Qui fait amour et envoûtement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Dim 15 Sep 2019 - 12:17

Tendresse à l’égard
Est distance tristesse
Cœur noué d’un foulard
Rouge satin plein d’ivresse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Jeu 19 Sep 2019 - 12:04


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Ven 20 Sep 2019 - 22:33

Ah, lac clair est fond d’âme
Ment alors l’éprouvé
J’ai trouvé flots si purs - sûr
Que je m’y suis noyé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par izo le Ven 20 Sep 2019 - 22:52

oh, lac sombre est fond de cœur
Disant le vrai éprouvant toujours
La cage thoracique chaque jour
A cogner dessus avec vigueur

A creuser le chenal vers le sang
battu rougi, exténué roulant
pour vous noyer en vous coagulant
dans son bain érubescent et glaçant

Ah, lac clair est fond de vie
Vrai alors éclaté et exultant
j'ai bondi vers vous, mon ponts levis
Jeté sur vous comme reine à son sultan

Vint donc le flux amarré sur ces rives
neuves lécher corps et âmes unis
l'amour pur exsangue et muni
de paix, la haine recluse et pensive
izo
izo

Messages : 3214
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Ven 20 Sep 2019 - 23:34

Comprenez bien, que la vie est le sentiment d'irréductibilité pris en tourment
Pris un moment
Que la vie c’est  
Le sentiment voyagé au corps circonspect
La haine, elle
Reflue, qu’on le dise
Sous les eaux, s’océanise
Prise d’amour pour le ciel

Spoiler:
la haine recluse et pensive

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Sam 21 Sep 2019 - 0:42

Ô poètes,
ça suffit les rigoleries
Les chahutages, les moqueries
Les t’as vu, c’est juste joli
Bons sentiments, juste fantaisie
Que des rêveurs
Des mots qui pleurent
Des mots seulements

Ô esthètes
L'histoire elle-même s’est dévorée
N’a fait que bouffer en arrière, qui croit avancer
Et se demandera un jour comment
Le crépuscule, l’obscurcissement
Déjà, dans son estomac, perdues
L’aube, la lumière, brûlures aiguës
Qui la torde, confuse se ment

Prophètes,
Qu’on entend plus derrière le capiton
Vous pourtant fondeurs de nations
Qui faites des rêves, des idéaux
Avec vos frères, danseurs de mots
Qui faites des fils, des virtuoses
Du sacrifice, plus personne n’ose
Motus et bouches à l’isolement

À tous les adeptes
Amants des muses, fils d'Apollon
Aux bardes, aux voyants, aux danseurs, aux peintres et aux sculpteurs
Aux noyeurs d’illusions,
À vous rappeler qu’un jour grandeur
Que les faibles d’esprits
Un jour vous ont tout pris
Jusqu'à même, le sentiment

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Mer 25 Sep 2019 - 20:20

Il ne s’agit pas, mon frère, d’être pour ou contre ; il s’agit seulement de comprendre.
Viens, ôte ton uniforme, défais-toi de tes outils, de tes mesures, de tes calculs, viens comme l’on rencontre l’ami que depuis longtemps nous espérions revoir. Viens, comme au vieil âge de la sagesse, comme une halte, voyageur ; viens, dans la quiétude de l’instant, au crépuscule, auprès du feu, des flammes tremblantes et des éclats de braises.
Viens, assieds-toi mon frère, je vais te conter une fable, celle du temps, il fut l’histoire, celle souvent, perte de mémoire.
L’histoire des anciens, des prochains, la même soir au matin, la seule, la vrai, l’immémoriale. Je vais te raconter le souvenir, comme du foyer à ce flambant brasier, comme l’on peut y lire l'inéluctable, comme cette lumière qui monte au ciel et y fait trembler l'éther vaporeux.

À l’origine, ce fut la fin d’un monde sans monde. Il y avait jusqu’alors des épais brouillards qui enveloppaient la terre, du sourd et silence qui courait sur les chairs et le ciel était couché sur nos têtes.
Ce fut alors le mot lumière, le mot, le verbe, apportés par les éclairs qui fracassaient et déchiraient là-haut, ce fut les entailles faites par le céleste, envoyées droit sur nos pupilles. Sur nos yeux se pulvérisait, en flash fulgurant, la foudre qui creusait l’atmosphère, et faisait guerre, conquête d’espace.
Au commencement n’est qu’ouverture d’une chose jusque là scellée, jusque là nuit noir, nuit oublieuse, ténèbre qui s'ignore, au fond de là qui dort.

Alors, la fin prit la course du matin, et l’on vu après la tempête, les cieux se dégager et offrir de plus grand. Pour la première fois, le vent soufflait paisible, le sombre devint azur. Tapissé de voile blanc, le ciel sublime, plus haut, semblait pris d’amour par l’astre brûlant, qui par tendresse semblait-il, l'enveloppait et l’inondait dans une clarté.
Et c'est seulement que l’on entendit, pour la première fois, le monde comme réveillé. Le chant des arbres, des êtres de toutes sortes, le chant de l’océan, de l’eau entre les pierres, partout, sur la terre, dans les airs, dans les bois, dans les plaines, partout, des chants courraient.
Dans le monde devenu monde, les oreilles jusque là sans nom, avaient appris plus loin encore, et la musique tellurique.
Dans le monde devenu monde, les choses enfin éclairées, et les regards enfin portés, la bouche se mit à vouloir. Dire, montrer, chanter, louer, la joie seulement fut cause de gloire.
L’on appris à lire les signes, à entendre l’aigle parler aux montagnes, l’on trouva science, les premiers soins, et l’artisan bientôt devint.
Mais le don fut vite oublié et bien souvent, par sentiment d’en avoir été privé, il fut traqué, chassé. Ainsi, le dire, le montrer et le chanter furent détournés et devenus ennemis de l’homme. Qui en vérité, par ce travers, ne faisait que laisser court à sa haine pour le céleste.
Car la charge était trop lourde, l’existence responsable, l’existence inquiétante, en rendait bien d’amers et d’envieux.
Ainsi ceux-ci, pour détourner l'attention et se venger de leurs banalités, se firent habits de prêtres, et par la ruse et la terreur, semèrent la confusion et accusèrent les chants de gloire, d’être seuls cause de leurs malédictions.
Et petit à petit, le monde se referma, et l’on entendit de moins en moins souvent, dire, montrer, chanter et louer. La chair, la joie partout étaient suspectes.
Si bien qu’aujourd’hui, il faut avoir les sens subtils et une ouïe aiguisée, pour entendre de loin, les premières paroles et chants, et la mélodie du monde qui fut devenu monde, un jour nommé lumière.

Depuis, le brouillard reprends place, le ciel s’abaisse, les chairs se taisent. Certains seulement, à l’abri des regards, de la suspicion et de la haine, lèvent leurs yeux au ciel, et guettent, la foudre et l’aube.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Heldé le Lun 30 Sep 2019 - 0:03

Heldé
Heldé

Messages : 554
Date d'inscription : 05/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Mar 1 Oct 2019 - 14:05

Il y a tant et tant dans ma mémoire
Des rêves
Souvent égarés
Vers et toi
Viens et moi
Sûrement effaré

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Mer 2 Oct 2019 - 21:37

Où sont passées mes émotions
Mes sentiments, mes grandes questions
Mon regard franc, ma main qui prend
Mon pas et front traçant
Où donc s’en sont allés
Mon rire d’éclat, mon corps ailé
Et mes amours aux creux des yeux
Mes amours, mes désirs et mes vœux
S’en sont perdus je le crois bien
Chercher, trouver, mais n’est-ce pas vain
Sur le parcours qui disparu
Lui aussi
D’un temps révolu
Lui aussi





Le soleil crève
De voir sécher sur nos lèvres
Infertiles
Ses descendants prodigues
Ses entrailles flamboyantes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Mer 2 Oct 2019 - 21:37


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Jeu 3 Oct 2019 - 12:43

Voulez-vous
Vous
Vous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Invité le Jeu 3 Oct 2019 - 15:13

Autiste
Dans mes fonctions répétitives
Mes injonctions superlatives
Dans mes mouvements cyclomotistes

Schizo
Dans mon esprit dissociatif
Mes intérêts contemplatifs
Dans mon mystique, dans mon duo

Mélancolique
Avec mes pensées en arrière
Ma tête qui penche, mes yeux austères
Avec mon âme toujours tragique

Maniaque
Je fais des rires, je fais dépenses
Je laisse tout comme en instance
Dans mes sursauts paranoïaques

Obsessionnel
Dans mes pensées toujours revient
Le même air, le même refrain
Dans mes journées, jamais plus qu’elles

Hystérique
Avec mes tocs, mes tics, mes tacs
Avec l’horloge qui se détraque
Plongée au feu, le volcanique

Oh docteur, je souffre croyez-moi
J’ai vu des choses et entendu
Qu’un jour je suis perdu
En mots latin, d’une autre voix
J’ai fais des choses, qui l’aurait cru
Des folies, des abus
Et ai passé entier des mois
Des années, bien hors du ça

Alors dites tout
Qu’est ma démence, faites vos raisons
Notez, notez chaque possession
Vous me direz, mais moi je m’en fout
C’est que voilà, c’est que je pense
Que je suis moi toute transcendance
Que je suis moi, libre de frontière
Et si pour vous c’est un mystère
C’est que monsieur,
Vous êtes bien dangereux

Eh oui docteur
Voici l'erreur :
Vous avez confondu votre perversité
Avec toute l'humanité
Votre impuissance, vous humiliez
Les réjouissances et vous pliez
Tout à hauteur de votre cerveau
De votre quoi ? de vos barreaux
De vos neurones bien frigides
Qui font vos critiques rigides

Qu'avez-vous donc cru
Que la vie se réduit à vos petites idées exiguës
Vos idées, parlons-en
ça fait pas plus de soixante ans
Et vous croyez du monde connaître
Et la souffrance faire disparaitre ?
Mais avez-vous les yeux dans un réduit ?
Pour ne pas voir l'étendu de la vie
L'étendu et je vous dis
Que vous ne faites que mettre la conscience au pilori
La conscience vous savez ?
Ah, vous avez oublié n'est-ce pas
Le mot de liberté
Et l'étendu du moi

Allez-y docteur
Faites-moi votre diagnostique
Pas prompt à l'ordre social, voilà votre logique
Gardien des étatiques
Comme fond métaphysique
Dites-moi donc que je n'ai pas le droit
Que je suis fou, fou, fou
À vouloir porter ma voix
À vouloir remuer tout
Dites-moi donc hystérique
Moi j'entends, hérétique
Derrière vos vertus se drape
Oui vous savez, la pitié pour cape
Se drape votre inconscient torturé
Que vous avez cru un jour trouver
Sans même rien dépasser
Pas même quelques extrémités

Coincé,
Dans votre apologique condition
Trompé
Par votre humaine déraison
Oui docteur, vous avez bien entendu
Je dis moi-même vous êtes tordus
Que vous êtes vous
Que vous êtes fou

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par ποίησις le Lun 14 Oct 2019 - 3:52

Journal de bord a écrit:
J’avais pris l’habitude chaque fin de journée, sauf si le temps ne s’y prêtait pas, d’aller me réfugier sur ces quelques rochers délaissés.

Je crois bien que c’était la première fois en trente ans, que je prenais une habitude. Ou peut-être, la première fois que j’en prenais conscience. Il y avait quelque chose du rendez-vous, avec le lieu, mais aussi avec moi-même. Une attente qui faisait naître en moi la place où l'on se prépare, où l’on forge la patience, où l’on réserve ses blessures, ses doutes, incertitudes et nerfs, pour cet instant qui allait, au moins un peu, les apaiser et les soigner. 

Je passais ce temps à laisser mes pensées se disperser. Si l’on me demandait dans ces moments là, à quoi je songeais, j’aurais bien eu de la peine à trouver une réponse. Et pourtant, je pensais bien. Mais je n’en fixait aucune à mon corps, et chacune d’elles, partait, revenait parfois, accompagnée d’une autre ou pas. Était-ce cela que l’on appelait contemplation ? De se laisser dériver, abandonner, avec le tout, avec le rien. J’apprenais chaque jour d’avantage à faire ce que l’on appelle le vide. Et me surprenaient les choses qui tombaient dans celui-ci, qui se soulevait alors dans une beauté nouvelle.

J’admirais, non seulement ce paysage, ces flots, ce soleil, ces rochers, ce bleu, ces vols vivants, mais j’admirais aussi leurs résonances, leurs altitudes, leurs profondeurs. Dans ce vide, créateur d’espace, tout venait y chuter et prendre de la distance. J’observais l’écume comme l’on observe l’étoile dans le ciel. Comme chaque chose était loin, comme chaque chose était belle.

J’aimais ces rochers, j’aimais y venir, et devant ces eaux, cette immensité, me dresser devant elle, et la saisir alors dans toute sa violence, dans toute sa douceur. Devant ces vagues qui se fracassaient ou bien semblaient caresser la roche, et en moi retentissait parfois, en un seul sentiment, en un seul océan, la douleur et la joie.

Pour la première fois, au milieu du chemin de ma vie, résonnaient en moi ces mots de Dante, il me semblait que cette vie justement, prenait un tout autre sens. Ou plutôt, que la vie se révélait à elle-même, et avec ça, la notion de l'existence.
Souvent le soir, je rentrais si apaisé et serein, que je ne trouvais plus de paroles à partager, que tout me semblait comme égal, et mon pas plus indolent.

Une confiance nouvelle s’installait. Bientôt nous partirons vers quelques autres contrées, et ce voyage me semblait-il, serait l'annoncement d’un autre bien plus grand encore.





ποίησις

Messages : 238
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Malicieux le Mer 16 Oct 2019 - 2:16

Si tes pensées filaient dans la lumière blanche
et déguisées plus d'aucune ombre,
s'il ne pesait plus sur ton cœur
que le poids de l'instant
parmi l'instant de l'autre,
deux à-la-mer plongés comme l'ancre
au creux de trop grands bras.
Si tu pouvais faire face
au miroir qui reflète
tout ce qu'on ne voit pas,
et déguisée plus d'aucune ombre,
s'il ne se levait sur ton cœur
que l'envie d'être et d'être aimée
comme en union profonde...
Pourrais-tu aimer pareil ?
être aimée pareille ?
Pourrais-tu trembler de rire ?
Tomber avec lui,
seriez-vous sous la foudre
Le tonnerre et la pluie ?

Malicieux

Messages : 668
Date d'inscription : 22/08/2017
Age : 30
Localisation : Quelque part en dessous de l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par ποίησις le Lun 21 Oct 2019 - 3:00

Au dessus le moi, les célestes
En dessous mes pas
Le grinçant magma 
En fusion qui gronde
L'esprit oui, est de terre 

L'âme quand à elle, de l'onde 
Elle nage dans l’éther
Dans l'espace, l'envers-manifeste
Attirée irrémédiablement
Muée par la frénésie moléculaire
Elle nage jusqu'au fer
Jusqu’à la gueule du volcan

Histoire sismique
Cosmique
Histoire simplement
D'une rencontre se surprenant
De souffre, de flux, de serpentement
De feu, d'acier, de frémissements
D'une fureur qui sans le savoir, réveille
Plongée ailleurs, elle qui sommeille

Histoire oui, de deux inconnus 
D'endroit, d'envers et de choses nues
D'une rumeur ou tombe le silence
À cause de trop d'insistance
À cause de manque, de sol se déchire
L'âme, au fond du désir

ποίησις

Messages : 238
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par isadora le Lun 21 Oct 2019 - 8:30

"s'il ne pesait plus sur ton cœur
que le poids de l'instant
parmi l'instant de l'autre,
deux à-la-mer plongés comme l'ancre
au creux de trop grands bras."

Merci Malicieux.

isadora
isadora

Messages : 1563
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Lorelei le Dim 27 Oct 2019 - 2:49



......................................................................................vieillir
                le poids de la nostalgie de ce que l'on n'a pas été capable de vivre

                                                 ma si petite existence s'effacera aussi
Lorelei
Lorelei

Messages : 1259
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par isadora le Dim 27 Oct 2019 - 9:57

"Vieillir, c est renoncer deux fois." Mon ostéopathe philosophe.
isadora
isadora

Messages : 1563
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Clive le Dim 27 Oct 2019 - 10:32

Vieillir c'est devenir de plus en plus lourd. Et forcément à la recherche de nouveaux moyens de s'envoyer en l'air.

Un poète squelette

Clive

Messages : 2437
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Lotophage le Dim 27 Oct 2019 - 10:49

Vieillir, c'est vivre.
Lotophage
Lotophage

Messages : 1177
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par I am just Nath le Dim 27 Oct 2019 - 23:58

Lotophage a écrit:Vieillir, c'est vivre.

Courbette Impec ! Papy
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 12947
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Lorelei le Lun 28 Oct 2019 - 21:46

.........................................              ce fil si fin qui se dévide, et s'efface ou se transforme dans ma mémoire comme contrails et chemtrails

      .............................................fait de choix, et de tant de portes ignorées rapetissant l'infini des possibles en une petite histoire perdue insignifiante effacée

       .....................................................................................................où les rayons du soleil se sont perdus
Lorelei
Lorelei

Messages : 1259
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par ποίησις le Ven 1 Nov 2019 - 19:19


ποίησις

Messages : 238
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par ποίησις le Mer 6 Nov 2019 - 2:34


ποίησις

Messages : 238
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 16 Empty Re: Explode

Message par Lorelei le Mer 6 Nov 2019 - 21:09

Lorelei
Lorelei

Messages : 1259
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum