Explode

Page 11 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Like a Frog le Mar 2 Oct 2018 - 18:48

De ce que l'on a tout perdu, nous, les désespérés, ils nous faut tout retrouver !



Et la couleur de l’automne
Et les arbres qui frissonnent
L’odeur de la brioche
La halte sous le porche
Le goût d’une fleur
L’image d’un rêveur
Et les hésitations, Et les migrations !
La chaleur du café, entendre marcher
Les mots, les gestes, saluer
Et chaque ciel de saison

Like a Frog

Messages : 1151
Date d'inscription : 24/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Mar 2 Oct 2018 - 21:12

le ciel de saison assaisonne et nous sonne
Les odeurs nous traversent et on réside
Sous la candeur et la fraîcheur
dans nos os et notre peau
à fleur de, en pot
dans l'attente de l'ondée
pour notre dure trempe
telle l'escarboucle
à rougir le sang mêlé
à la terre et au ciel
café en main
sur notre terrasse
les joues en feu
ö dévotion toi et moi
syncopés sous la lame
du soleil couchant
la bise comme lit
et la main pour oreiller
Nous voilà tissés
Moi sans fin
Toi affamé
Le temps s'estompe
La nuit passe
s'insinue dans nos corps
Nos palais fastueux
endoloris par les étreintes
sans fin sans faim.
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Like a Frog le Lun 8 Oct 2018 - 21:17

Derrière la vitre
Se joue mon reflet
Avec lui, quelques titres :
Un clocher, son sommet
Des tracés, des sentiers
Une rivière qui s'allonge
Une maison isolée
Des arbres, certains rongent
Le ciel bleuifié
Des clotures, de bois ou d'acier
Des champs, du pastel
Coton de brume
Quelques ailes,
Saison de rhume

Like a Frog

Messages : 1151
Date d'inscription : 24/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Lun 8 Oct 2018 - 22:19

Devant la vitre
mon reflet se perd
en pixels désorientés
aussi je m'en irai
un soir, par la haute mer
ouverte sur le mur
sis devant à me narguer
dans le méridien de sa ligne
J'irai boire à sa santé
la bouteille de Klein
J'irai peindre enfin
le vent qui s'arc-boute sur lui
Je passerai au travers
Eole me survolant
J’irai cueillir la beauté
au berceau de cette rencontre
furtive sur la table de dissection
entre une machine à coudre
et un parapluie
Enfin j'étincellerai.
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Like a Frog le Jeu 11 Oct 2018 - 19:55

Que je ne sais plus
La distance
Du ciel, de la mer
Les séparations
Des immenses
Ne reconnais plus
D'ether, la terre
L'horizon

Like a Frog

Messages : 1151
Date d'inscription : 24/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Like a Frog le Jeu 11 Oct 2018 - 21:44

Ma dernière
Je suis arrivée sur
Une galère
Des galets en ceinture
Leurs frissons quand se retirent
Le vagues qui me dirent
Par où était cachée
La dernière corne de brume
Là derrière les écumes
Après que naviguant
Après les continents
Le dernier
Phare était perché
Sur la dernière
Quand traverse
Les terres de l'Armorique
L'océan intranquille
Ma dernière île
La dernière, avant l'Amérique

Like a Frog

Messages : 1151
Date d'inscription : 24/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Jeu 11 Oct 2018 - 21:59

Île disparate en agate ?
île ivre de pierres cernée ?
Et autour la calme ondée
Parfois mue de vents striés
Au centre le phare
Qui brûle comme un encensoir
Et nous en appui sur la margelle
D’un bateau chaloupé
Sur cette réalité faite de mer
De vents et de terres amarrées.
nous petits brûlots en quête d’îlots
Pour nos pieds plats
Si plats et endoloris
Sur les rondeurs de notre
Île géant qui se prend
Pour une comète
En furie lancée contre
Un centre invisible.

izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Like a Frog le Ven 12 Oct 2018 - 2:24

Face aux éléments
Seule dans son isolement
Plus bas avant Ouessant
Seule, Plongée Atlantiquement
Une terre se dessinant
Des rues en coupes-vents
Des tracés étroitement
Les maisons s'attirants
D'un côté, les places d'embarquements
De l'autre effrontément
Le haut phare s'élevant
Rejoindre le ciel, surtout les goélands

Et puis, raconter secrètement
Les bruits de l’océan
D'où viennent les habitants
Les marches lentement
Le doux tempérament
Le fou aussi souvent
Les marées s'engouffrant
Sur les rivages, où avant
Quelques gens
Marchaient en se penchant
Passaient en ramassant
Entre des bateaux blancs
Bleus, jaunes, desséchants
Sur le sable, où avant
courant obstinément
Un chien, ses jappements
Des mouettes, leurs ricanements

Seule, plus loin après le temps
Une île, un endroit émergeant
Entre les quatre vents
Un lieu, et les intenséments

Like a Frog

Messages : 1151
Date d'inscription : 24/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mer 17 Oct 2018 - 0:59

La grande contagion




Il y eu un temps, personne ne su très bien sur quel continent
Ni comment, est arrivé un virus altérant l’entendement
Chaque patrie accusa un voisin, du plus proche au plus loin
Chacune d’elle assurait c’est certain, que l’origine du malin
Ne pouvait provenir, c’est formel rien à dire
Que d’une terre où pourrait s’unir, l’impropre et le pire :
Le soufre, l’abîme, l’incendie
Un gouffre, berceau de cette maladie

Alors, comme aucun pays ne cherchait en son sein
Il se trouva très vite, que sans plus laisser de terrain
Ce terrible venin
Se propagea, épargnant seulement quelques uns
Du moins, c’est ce que l’on racontait,
Mais on racontait aussi que le ciel était laid

Le monde entier fut alors très vite contaminé
Même les grands esprits ne furent pas épargnés
Partout, partout l’ennemi rongeait
Partout le règne se divisait, partout à lui on succombait
On se mit à frôler les murs, à rajouter des serrures
Plus rien ne semblait sûr, a part sauf le cyanure
Promesse pour ceux qui tenant trop à eux
Préféraient ce nectar malheureux au délire vertigineux
Par lequel cette affection prenait nos raisons
Par lequel, le monde et les nations, pleins d’hallucinations
Voyait la nature déformante, parfois la gueule béante
Où tombait et d’où sortait, tant de choses délirantes

L’on confondait l’ami, l’ennemi
Le fils maudit
On prenait les fleurs au fusil
Le vil pour le subtil
On montrait où il n’y avait rien
Et là où il y avait, on ne devinait plus très bien
On voyait des couleurs, surtout le noir, le blanc
On prenait des trésors qu’on pillait chez l’amant
On applaudissait le sacrifice
Et pleurait une bâtisse
Les rires c’était pour dire
Mais jamais pour offrir
Les bombes, des confettis
Les caresses, des tortures
Des rondes à la tombée de la nuit
Prévues pour faire capture
Des potentiels porteurs
De ce virus malheur

On chassait le temps, plus un seul moment
On croyait l'enfant
Plus un seul d'ailleurs ne jouait encore
Les vieux déjà morts aux yeux des ardeurs
Les autres c'était entre
Le manque, le ventre
On courrait derrière
Et devant, hier
On levait nos verres
Souhaitant la victoire
Pour toutes les guerres
Toutes les illusoires
On buvait la terre et mangeait le ciel
Et comme l'on trouvait qu'il y manquait du sel
Et comme l'on trouvait que ça manquait de fraîcheur
On agrémentait de toutes sortes de leurres


Jamais l'on ne su, ni par où, ni comment
Ni sur quel continent
Commença l'éradication de cette étrangeté
Et le retour de la santé
Jamais non plus nous n’avons pu donner de nom
De cette malédiction, nous ignorons
Beaucoup pourtant l'ont étudier
Mais leurs lettres éparpillées
Par la somme des symptômes et des stigmates
Laisse ce travail sans date

Seulement un jour, j'ai croisé un docteur
Qui dans toute sa confiance
M'a fait la confidence
Que selon lui, c'était ... Non, c'est certainement une erreur

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Dim 21 Oct 2018 - 3:35

Je suis un qui contient tout
Je suis un
Qui ne suis pas le temps
Pas celui qui fait d’avant, d’après
Qui file droit ciselant
Par la nuit emporté

Je suis deux qui contient
Nous
Ne suis pas, et pourtant
J’observe
Et la somme des instants
Je conserve

Entendez bien
De loin
Tout passe en moi -
Même moi

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Dim 21 Oct 2018 - 4:04

De la somme des instants
Et même après
Que reste t-il, oh Écho, restera t-il le monde
Qui passera encore si près
De là où tout tombe
De là
Je me demande où vont les voix
Déformées, mal entendues
Finiront-elles par pourrir,
Décharnées, les corps nus
Ou bien par mourir
De ce que plus aucuns égarés, échappés
N’ose et ne traverse
Ces chemins escarpés
De mots à la renverse
De sommets résonnants

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Dim 21 Oct 2018 - 22:41

Somme, addition, soustraction
S'ajouter, se soustraire : quelle action ?
L'attraction tentante en soi en faction
En dedans des nœuds en traction
Et encore cette neuve satisfaction
du choix opéré sans rétroaction.

Division, Multiplication ?
Agir à nouveau, être action ?
Au lieu de la végétale distraction
de l'herbe couchée pleine d'inaction
Non, encore se plier en interaction
avec l'autre en faction
planté devant de fausses satisfactions
Feindre le rire, repousser la liquéfaction
Se hausser pour la pleine réaction
la totale réalisation en toute abstraction

Et soudain sortir de soi, ô Joie
traquer la voie, couper la courroie
S’excaver, s’exsuder, n'être plus proie
S’incendier pour éprouver la soie
glissant sur nos peaux, ô joie
Tordre le cou aux funestes voies
qui nous rendent moutons et oies
S'élancer en explosions sur la voie
lactée, boire son lait et telle la lamproie
s'éterniser en comète voilée qui côtoie
Glacée et chaude la paisible et infinie joie



izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mer 24 Oct 2018 - 1:40

Avant les révélations il y a les égarements
Les détours, contresens et les culs-de-sac
Les axes, les refuges et les croisements
Avant la chute - des paradisiaques

Avant la naissance il y a la vie
La chaleur, le confort et les bercements
Les voix douces, la fatigue et les délicatements
Avant le souffle, le déchirement

Avant que il y a pourquoi
Et pour les alors, enfin
Avant toute il y a par quoi
Le commencement, il y a - la fin



Spoiler:

Avant que je ne dise comment
Et si
Il y a -
Déjà



Explode  - Page 11 13495a10

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mar 30 Oct 2018 - 0:40

Suspendu, encadré
Prit dans une toile d'art
Mêlé de couleurs bigarrées
Et d'ombres comme des coins de soir
De lumières qui se jettent
Reflète
D'une pièce, l'acte saisissant
Où le personnage toute gloire, triomphant
Tient dans sa main droite son œil provocant
Le où-on-ne-sait, le sentiment
Que l'oeuvre de maître
Ici disposée, ne vient juste de naître
Sous le regard qui se pend
Vers l'autre admirant
La grâce, de voir étonnamment
Perdu dans son isolément
Un moi qui se fige
Un j'ai le vertige
Un quoi-qu'on-en-dise
Un jeu et je mise
Que la grande existence
Provoquée par les sens
L'essence, le tragique
Des fins magnifiques -
Un je-ne-sais-quoi
D'effroi et de joie

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Malicieux le Mar 30 Oct 2018 - 2:46

Tous les placards sont vides.
Un dimanche.
Sortir de ses chaussons.
Mi-pyjama sortir
Portefeuille plein.
Sauf qu'arrivé
L'impossible!
Rebeu fermé.
Rentrer sac à bouffe vide.
Ventre vide attendre lundi...
Et lundi! tout pareil, partout
Tous les magasins. Vides!
Tout Rungis! Vide, et ses hectares d'étals...
Vide.
Et tous nos champs vidés,
Et que ça fait tout drôle,
Et tout nos ventres vides.

Mais non.

La vanne et rien.
A fond le robinet.
Rien.

Tout drôle

Coupée l'eau?
Demande au voisin
Pareil?
Pareil.
Pas d'annonces, rien?
Rien entendu.
Vidée l'eau.

Impossible non.

Rien entendu les oreilles.
Gavées.
Gavées d'entendre
Qu'elles se gavent.

D'ailleurs je gave.
C'est moche.

Autre chose.

Quelque chose de beau.

Malicieux

Messages : 600
Date d'inscription : 22/08/2017
Age : 29
Localisation : Quelque part en dessous de l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Mar 30 Oct 2018 - 22:13

vide infiniment étendu là
faire du plein avec du périssable
de l’impérissable avec du périssable
encore et encore jusqu'à la fin
Une fin sans fin affamée toujours
des mots, des sons, un geste
un aliment posé sur le doigt
à l'assaut de notre plein vide
qui s'alarme sitôt le seuil déserté
un vide béant sur la lame
du cimeterre où nous fabulons
la perche devant nous
le pied en balance
à cheval sur un vide frais
qui nous appelle
Viens petit corps
viens petits cris
me conter ta vie ici bas
la mienne est morne
a attendre ma pitance
qui ne vient pas
Allez viens te caler contre
mes côtes basses et mes roches
je me casserai pour te recevoir
et faire de toi mon ami
je soignerai tes bleus
Je te dirai les nuages
qui me drapent amicalement
et mon chapeau renouvelé
tantôt bleu, tantôt gris
et mon eau sur moi répandue
pour me raviner et m'incendier
de ses brillantes perles.
Allons funambule intrépide
Oublie la traversée
deviens cette pluie traversière
les bras tendus vers ce que tu crois
mon vide perpétuel.
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Malicieux le Mer 31 Oct 2018 - 19:52

Sevrez donc ces cœurs
                                   noyés dans l'espoir,

déportez par ces couloirs
                                    de prisons ces rêves

nébuleux qu'ils pleuvent
                                     sur nos saisons brèves,
 
que s'abreuvent d'absolues
                                      eaux de déraison

les hommes et leur dévolus
                                      enfin jetés     
                                                     - sur l'horizon!

Malicieux

Messages : 600
Date d'inscription : 22/08/2017
Age : 29
Localisation : Quelque part en dessous de l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Sam 10 Nov 2018 - 3:58

Dans mon village au bout du monde
Il y a une légende qui perdure
Dit-on, depuis la nuit profonde
Elle raconte l’histoire, l’aventure
D’un être que l’on ne su nommer
Son prénom oublié

Un jour il avait quitté le camp
Il paraît, à l'âge de ses dix ans
Il avait annoncé à tous sa décision
Devant des regards humiliants
Laissant perplexe la tradition
En ne donnant pour seule raison
Qu’il s'en allait chercher pourquoi

De la suite, il fit bien des exploits
Enfin, c’est ce qu'il raconta
Quand bien des années plus tard
S'en étant retourné sur ses pas
Réapparut au lever d’un soir
Il avait, disait-il à ceux qui l'écoutaient
Marché jusqu'où pendaient le ciel, la mer
Jusqu’où il avait vu entière
L’histoire, la toute dernière

Il parla de son long chemin, il parla jusqu’au matin
De ses rencontres, de ses combats
De ses souvenirs, de ses chagrins
De ses récits il étonna
Et puis, à un moment, muet
Posa ses yeux vers des secrets
Vers qui chantent, de sa voix pénétrante
Traversa les oreilles par le ventre

Son écho toujours présent, naît dans le cœur des plus sages
Qui, dès notre plus jeune âge
Viennent nous conter en musique
Une prophétie des plus mystique :



Où pendent le ciel, la mer, Un jour vous irez
A cause d’un désastre et de la faim
Toute la nation que vous formerez
Avancera comme une seule main
Vous traverserez avec épuisement
Les terres de feux, de tremblements
Des plaines arides, des sommets blanc
Des fleuves furieux, les éléments
Des jours sans heures
Les nuits, la peur

Ce sera la plus grande migration que le monde connaîtra
Vous serez tant et tant à creuser de vos pas
Le sillon de la chaîne
La route vous emmène
Je dis, là commence demain
Ce temps déjà très loin
Et quand vous arriverez, car vous y arriverez
Alors là débutera l'ultimité
Une espèce dérivée
Comme mon chant, mon étonnement !
Vous aurez appris
Les horizons, les conjointement
A satisfaire votre appétit

Ceux-ci seront ceux qui vous poursuivent
Vos descendants qui rompent et cèdent
Vos testaments, législatives
Vos plaidoiries une intermède
Sachez-vous donc déjà exterminés
Telles seront bien leurs nouveautés :



Le faux la vérité
Au fond le ciel d’idée
L’enfant l’éducateur
Plus vieux contradicteur
L’ami le sol comme lit
L’ennuie une poésie
Le vertige ce qui fige
Le présent les vestiges
Après seulement maintenant


Condamner sera pitié
Penser sera rêver
Autant que jouir sera servir
Le pire lui le s’enfuir
Ils comprendront la présence, ils appelleront cela distance
Ils auront la raison jusqu’a la compassion
Le mot de liberté sera altérité
L’amour une passion
Le rire, la gravité
La fin premier instant
Le jour lui se couchant

Ils diront que l'attente est pressante
La conscience transparente
L'esprit fixe matière
La puissance volontaire
L’échelle une corde tendu
Donner avoir reçu

L'endroit sera pour eux l'envers
Ce qu'ils connaissent le mystère
Leur ignorance la savante
Les incertitudes confiantes
Le calme déferlant
L'action prémonition
Et de leurs mots déjà je vous tends
La langue de vos démons

Sachez entendre vous d'un vieil âge
Ce jour, ce grand voyage
Sentez déjà les tremblements
D'une exode se préparant
Au sol ses grondements
Et vos accablements

Ma voix devient maintenant mélancolie
Elle veut consoler cette folie
Vous étreindre et vous résoudre
C'est ce que j'entends par absoudre
La bonne c'est la mauvaise
Et la nouvelle, genèse

Je suis revenu pour nous pleurer
Des temps qui vont passer


L'on raconte que ce jour-là, sa voix frappa si fort les nuages
Qu'ils finirent par se fendre en orages
Que le soleil s'inclina
Au ciel qui s'éleva

Et, que le soir même, après avoir embrassé la terre, les animaux et les enfants
Il fit ses adieux et s'en allant
Le corps léger comme dansant
On l'entendait encore chantant

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Jeu 15 Nov 2018 - 0:56

Avant, il y avait le désert
De la terre sèche jusqu’au rideau de vent
Qui semblait en vouloir au sol, aux pierres
En se faisant comme leur tourment, l’amant
Se serrait si fort, couchant
Sa violence jusqu'à étouffement
Oubliait par rendre libre
Et le déséquilibre

Ensuite, il y eu le fils, la séparation
Qui repoussa l'ancêtre jusqu’a faire l'atmosphère
En brisant la passion de ce père
Il fit place à l’union
Car enfin pour la première fois de lui tomba
La pluie qui féconda
La terre aussi la mer
La nature héritière

(...)

Spoiler:
Ouranos & Cronos - tentative

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par BlackFab le Mar 20 Nov 2018 - 10:44

Excuse me
But I just have to
Explode
Explode this body
Off me

I'll be brand new
Brand new tomorrow
A little bit tired
But brand new

Spoiler:
Bjork - Pluto - 1997
BlackFab
BlackFab

Messages : 66
Date d'inscription : 02/10/2018
Age : 51
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mer 21 Nov 2018 - 15:39

Être
Être un jour, être pour
Être en mouvement, par moment
En silence, en avance
Sur un banc, impatient
Sous l’immense, en enfance
Tour à tour en détour

Être
Être mardi sous la pluie
Des murmures sous les voilures  
Celui qui dort et le bonheur
Des figures, qui rongent les murs
Quelques heures, un geste fort
L’après midi, l’éclat de vie

Encore,
Un clair de soir, un quart de lune
Mon beau miroir, une infortune
Un froissement d’ailes, une aventure
Sous le ciel, un horizon et un azur -

Un navire, la folle houle
Le rire, qui revient saoul
Parfum de fleur et puis le dire
Question de cœur, comme un soupir

Être, être encore
La course du vent, la cause de soi
Un sentiment, une rencontre, un grand fracas
Une mélodie, un opéra
indécis, on se refait pas

Une caresse, le bout des doigts
Une parole, un goût, un adieu
La main dans les cheveux
Le temps qui tresse et le pourquoi
L'animal, la chose et toi
Le regard qui reste là
Les frondaisons, les formations
La déraison, quelques frissons

Les pieds dans un ruisseau
Lumière contre la peau
Le bras devant les yeux
Un vol dans les cieux
La branche qui s'agite
Etre, quelque part en orbite
Une façon, comme une union
Des sensations et l'attraction

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Mer 21 Nov 2018 - 16:06

Ne pas être l’autre attendu
Le lundi matin sur le quai
Dans l’écho de soi brillant
Dans les yeux de celui qui
Sur le quai élève sa main
Au dessus des autres qui
Foncent dans leurs mois
Moissons journalière
En quête d’eux et de yeux
Yeux hagards perdus
Sur le gris coutumier
De cette vie grise
En dessous de quoi
S’écrie une voix
Sur ces voies anonymes
Ferrées de roues criantes
Qui scient nos oreilles

Ne pas être cette lueur
Criande et enchâssée
Dans nos yeux incolores
Qu’on espère entrevoir
Ça et là mugissante
Parmi les passants
Qui hantent nos pas

Ne pas être cette marée
Enlacée de mots clos
Qui lèchent nos pieds
Implorant nos vœux pieux
Sonorité oblongue inaudible
qui s’ancre en nous
Comme le poignard têtu
Ne pas être cette steppe
Pour y rôder affamé
Cette ruine nue et crue
Ennemie de vie et de mort
Mais hegergeant nos réalités défuntes
Ne pas être cette milice
Sur soi pointée
L’arme au poing prête
À nous trouer de peur
Et le cœur, en quête
De ce noyau vif
Palpitant et bondissant
Qui nous fait être
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Jeu 22 Nov 2018 - 0:43

La course folle de la raison, le char furieux de nos passions
Les chevaux fous se ruent, se dressent
Les coups de fouets , les coups qui pressent
La cavalerie en formation part prendre en son nom
La terre gronde ! Et dans son ensemble
Décorés, déserteurs, ou bien qui encore tremblent
Savent les ondulations sous leurs pas
Les hurlements qui viennent des combats
Le spectacle des champs de batailles
Et les baïonnettes, et les murailles
Et les soirs au coin du feu, qui résonnent de chants et de rires
Et au jour devant les yeux, la promesse du pire
Les étendards, des drapeaux noir
Et l'espoir , sur les brancards

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Jeu 22 Nov 2018 - 23:20

- Mais enfin, il y a tant de bruit au sujet de la vérité, alors qu’elle ne se veut et ne se connait que dans le silence.
Je vais te dire moi Victor, comment on la trouve : quand le grand fracas du monde se brise contre le dedans, c’est ce qu’il appelle la grâce, juste le silence qui entends tout.
C’est ce qu’il appelle présence.
Elle ne se trouve que dans la séparation, la fissure, la brisure.
Et tu crois venir ici me trouver et me sauver, me ramener à elle. Comment pouvons-nous encore nous entendre quand chacun de nous voit à l’envers de l’autre ?
Ta vérité pour moi, est comme la mienne pour toi : erreur, illusion, superstition. Quand à savoir qui de nous deux aurait raisons, il nous faudrait être capable de l’expliquer, de dire pourquoi et à partir de quoi. Il nous faudrait enfin, un juge qui connaît beaucoup.
En attendant, je reste comme toi, persuadé de ma raison. Cette vérité que je connais, c’est de la grâce, et la grâce Victor, écoute-moi bien : la grâce, c’est la naissance d'Athéna.

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Jeu 22 Nov 2018 - 23:44

Écoute Victor, la vérité n’est pas dans l’affrontement, ni dans la contemplation. Elle n’est pas non plus à des années lumière de nous, elle est tout à côté de notre veine jugulaire, blottie dans cette palpitation qu’on n’entend plus une fois sortis de l’antre nourricier. Elle est nous ici et maintenant, dans ce souffle qui grandit en nous et que nous rejetons avec cette consternante régularité. Alors oui s’ouvrir le crâne la libère. Elle s’échappe de nous, se fait tierce personne et virevolte tout autour de qui veut s’en habiller. La vérité est donc tout à fois dedans et dehors. Elle vaque. Nous effleurant, elle nous occupe. Elle adore quand nos crânes se fendent parce qu’alors elle joue au courant d’air. Elle raffole de cette course dans nos coursives.
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Sam 1 Déc 2018 - 0:49

Prendre ses deux mains, joindre pour respirer
Le ciel, la terre, l’étoile, le seigneur, n’importe quoi
Qui fait le sacrifice de la voix
Remet le monde en volonté

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Ven 21 Déc 2018 - 17:01

Le ciel s’est arraché
Maintenant j’ai pour fin la dite éternité
Un voile noir déchiré de lumière
Remplace à présent l’atmosphère
Sans air, je respire encore
Et il me semble qu’en trois pas seulement
Du pôle sud au pôle nord
Six, pour revenir complètement
Semble aussi que tout n’existe
Par la seule force de la musique
Unique
Par la seule grâce de l’artiste

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Ven 21 Déc 2018 - 17:04

La terrible fragilité
Connaît bien l’âme de la brutalité
Ses manières inquiétantes
Son approche négligente
Et les cris
Et les colères, les agitations, les bouches d'incendies
Les gestes véhéments - à la recherche, à la rescousse
Des corps qui se veulent, qui se poussent
Au centre des déclarations, la terrible - terrible
Sereine
Connaît bien les cendres, les débris, la brûlure
Et l'extrême déchirure
Qu’hurlent les sirènes -
Dans la nuit, les lumières aveuglantes
Sont toujours attirantes

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Malicieux le Sam 22 Déc 2018 - 19:40

Ruine vivante

S'entendre dire par ses Anciens qu'ils nous laissent un sacré merdier,
Par ces mêmes paroissiens entiers dédiés au travail
Qui ne jurent et ne jurèrent que par bravoure, zèle et respect,
Et qui jouirent de gros jouets toute une vie durant,
Et nous voient braver leurs lignes - car nous voici et déjà tremblent
Ces enfants, O doux bétail, nous voici! égos sous-ensembles racailles!
Distraite oreille au sermon, l'ouïe sut rester fine
Et décèle au couplet son chant secret de ruine,
Il part - comme il dit  - sans vrai souci de l'après-lui comme il balbutiera sur le tard,
Lui qui connait bien sa leçon mais n'a pas fait tous ses devoirs.

Malicieux

Messages : 600
Date d'inscription : 22/08/2017
Age : 29
Localisation : Quelque part en dessous de l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Mar 25 Déc 2018 - 19:19

Quatre fois a écrit:Prendre ses deux mains, joindre pour respirer
Le ciel, la terre, l’étoile, le seigneur, n’importe quoi
Qui fait le sacrifice de la voix
Remet le monde en volonté

Bisous
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Jeu 24 Jan 2019 - 1:20

Qu’est-ce que l’humanité ?
Pas l'affaire de l'Homme, ah ça non…
C’est le partage, la subtilité
Le regard à l’autre, les plis sur le front
C’est le soucis, la tendresse, la beauté et le rire
Qui de l’animal, s’échappent parfois plus vrai - dire !
Certains chiens en possèdent bien d’avantage
Que le premier qui se trouve sage

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Ven 1 Fév 2019 - 14:04

Regarde dans le temps
Ce que tu retrouves plusieurs fois
Dans le passé et le présent
Dans le vouloir, le goût, le je et toi
Jette-le en avant !

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Sam 2 Fév 2019 - 23:38

jeter le temps ?
A la figure
pour le déformer
les traits inclinés
comme arbre qui tombe
sur la terre aux bras
ouverts "viens, viens mon ami
que je te couvre, tu as froid"
Jeter le temps,
A la poubelle
Bel ignoré
Dans sa parure feinte
pour nous griser
ou nous envouter
Jeter le temps
à la folie humaine
pour le réduire
en un râle au
bout d'un fusil
Jeter le temps
dans la danse
avec Kali au bout
son arc de feux
autour de ses reins
Sa cambrure comme invitation
"viens, viens mon ami
que je t'enlace, tu as chaud"
Jeter le temps
La belle affaire
Ton regard ailleurs
S'évacue sur la ligne
d'horizon bleuté
comme l'infini froid
et l'éther chaud
"Viens, viens mon ami
colle toi à toi, au vent mauvais
ou bon, va cours, vole
et me sens".
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Lun 4 Fév 2019 - 2:59

Il a la couverture foncée
La couleur de la terre sur laquelle je l’ai traîné
Cartonné, encorné
Mais bien toujours entier
Il a les tâches de mes blessures
Des pages déchirures
De papiers ondulés à cause de certains soir
Étreignaient ma gorge au désespoir
Au manque, à être seule
Quelques paroles
Taillées en majuscules
Invectivent sans scrupules
De qui à cause de ça
Du monde en éclat

Il a l’odeur des siècles, depuis me semble que je
Marqué par des prières, les terreurs font telles que
Gravé de mes empreintes
Lui seul fut mon étreinte

Il a les dates, les heures
Des assauts au brancard, des drapeaux blancs ou noirs
Il a le compte des croix sur mon corps
Des jours dans ma mémoire
Et de l’encre dans les artères

Il parle souvent d’amour
Que la victoire sera son jour
En attendant, l’écriture tremble
Sous les canons qui chantent ensembles
Le je veux encore plante ses mots,
Une page d’idéaux -
Sur mon carnet de guerre

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mar 12 Fév 2019 - 14:57

Le chant du soleil blanc
La pluie et ses débordements
Les peines, les joies prisent en torrent
Les rires, les pleurs au gré du vent
Les si, mais oui ; les selons le temps
Les autants en emportent maintenant
La vue, la mélodiquement
L’horizon, les emportements !
Le sourire, le plus tendrement
Les victoires et les agenouillements
Les défaites et les relèvements
Le vacarme des intimements
Les silences qui vont révoltants
Les premiers pas, les derniers instants
La fin et le commencement
Les baisers, je fantasmant
La respiration rapidement
Les mains soulèvement
Les secrets et leurs ravissements
La course des événements
Et puis lui, ô monde, penché sous le firmament
Où s’agitent le plus cruellement
les rengaines du vivant
Les manifestements
Où peuvent être, entièrement
Les mots et les n’importe comment
Les mots, les miens - et les effarements

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mar 12 Fév 2019 - 15:19

L'effroi prélude à l'éros.

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Mar 12 Fév 2019 - 15:27

Mots jolis aux rires répandus
sur feuille frôlant les dos nus
signe amusé de bienvenu
en ce ciel pourtant méconnu
Là haut Marie encore menue
plante ses mots revenus
de secrets si longtemps retenus
dans ses filets d'or ténus
Agitant sans honte et déconvenue
Par dessus nos têtes détenues
soudain libérées et tendues
Ce zéphyr frais et pourtant nu
Qui érode nerfs et chairs charnues
Voici Marie respirant sans retenue
Jetant enfin dehors tout détenu
de sa geôle si malvenue

izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Invité le Mer 13 Fév 2019 - 12:52

Lame qui tranche les mots
Raclant le cuir du vélin
Soulève l'encre comme de l'eau
Et la jette au bassin

Dans l'onde profonde du miroir
Cerclé d'un granit poli
Par l'éternel retour du soir
Et des vieux druides interdits

S'y mêlent et s'y changent
Au tourbillon dérangé
S'irisant au mélange
Des traces du cuir étranger

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Ven 15 Fév 2019 - 3:07

Il est le soir
Fille du hasard
Il est, tu sais
D'abord que je ne te connais
D'abord ton visage
Et tes gestes dans mon sillage
Se sont pris dans mes yeux
Ont plongés, mes aveux

Ensuite tes mains et ma douceur qui peint
Au clair de rien, tracés fusains
Ces invisibles ondulations
Leurs mouvements, gravitation
Le vide qui tremble, je vois
Le vide, me semble surtout ses lois
Danses facétieuses
Vagues impétueuses
Tantôt, tantôt
Tant pis c'est trop :

Je construis mon délire
Tes lèvres pleines de désirs
Mon air, mon satané
Mon air, mon atmosphère !
D'abord à t'effleurer
Puis saisissant ta chair
Sous tes yeux dangereux
Je veux, je veux
Sous tes mains démoniaques
Moi et mes aphrodisiaques
Te voir sourire
Pour mon malin
De voir, de jouir
Comme c'est divin
D'être le soir
D'être et de choir

Il est la nuit
File mon envie
Tu sais, elle est
D'abord, étrangement naît
D'abord, d'abord sur toi
Et sur ta voix
Qui l'emporte pour un oui
Ma tête en fantaisie


Dernière édition par Je vous salue Marie le Ven 15 Fév 2019 - 4:38, édité 1 fois

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Ven 15 Fév 2019 - 4:00

Ecouter, observer, absorbé
Se prendre d’amitié
Avoir foi en chaque trait, chaque mot
Et dans la soudaineté
Voir le visage nouveau
De l’enfance transformée

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Dim 17 Fév 2019 - 2:05

Penser l'univers et ses formules.

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mer 20 Fév 2019 - 0:26

Regards de vols à l’horizon
De loin l’attente, les yeux chansons
Chemins nulle part et corps mélodie
Espoir et danse, mélancolie


Dernière édition par Je vous salue Marie le Mer 20 Fév 2019 - 0:43, édité 1 fois

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Mer 20 Fév 2019 - 0:41

Croire aux navires
À la recherche, à la poursuite
Croire aux oiseaux martyrs
Aux dieux et à leurs fuitent
À la gloire qui brandit
Tableau du soir, tableau de vie
Croire aux matins
Au ciel sans chagrin
Aux éclosions, aux narrations
Des fleurs, de leurs transformations
Croire aux couleurs
À la bonne heure, croire toujours et encore
Au cœur gamin
Tendre taquin
À l’infini
Tendre à la vie
Croire aux savoirs
Aux travailleurs d'histoire
Croire qu'un jour
Sera saison, sera un siècle - sera toujours

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Mer 20 Fév 2019 - 20:59

Ne pas croire
Abandonner tout cheval
Marcher sur nos pieds seuls
Quitte à saigner
Répandre notre sang
sur cette surface trouble
Ne pas croire au vol sans fin
Toute aile rêve son havre
Ne pas croire au voilier
Au mat mal de mer
secoué comme diable
Le safran à la renverse
Ne pas croire aux matins
Mensonge chaque fois répété
du jour espéré et pourtant désespérant
Ne pas croire au savoir
Qui cloue sur place
L'être ébloui aveuglé
à vie, à mort par cette lumière
qui parfois joue Attila
Ne pas croire à l'amour
ce feu vif qui brule
Se veut Attila en vainqueur
indomptable pour nos cœurs
faibles et fébriles
Désirant la liberté
dans un attachement furieux
Plutôt que la liberté
dans l'attachement seul
Ne pas croire aux couleurs
Elles cachent toutes les autres !
Affûter alors cette pointe
tortueuse à creuser
le constant étonnement
le doute persistant
Donnant au jour s'annonçant
une promesse dont au fond
tenue, pas tenue
on se moque.
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Dim 3 Mar 2019 - 16:00


Country musique




J'entends souvent cela de moi
Que je suis ceci, celui-là, que je suis
L’absent, trop présent, un soucis
Le de quoi rire, le pourquoi ça
Ah, les belles incantations !
Le qu’est-ce que c’est
L’origine, le secret
ah, ces violentes explications
Qu’on ramasse et qu’on jette
Qu’on trouvasse et projette !
Facile, y’a qu'à se pencher
Du prêt-à-ramasser
Et hier, on m’a demandé
A quoi ça sert de penser ?

J’entends souvent de moi
Des tiens, celui-ci
Des tiens qui voilà
Mais un jour je dirais, oh oui
Un jour je chanterais
Sur ma musique vrai
Sur un banjo
Ou un piccolo
Qui je suis, qui je suis
En quelques mots que voiçi

Je suis une cowlady
Un gentleman farmer
Je coule des heures
Sous le ciel du midi
J’habite un désert
Un ranch solitaire
Le pas cavalière
Contre la poussière
Contre la clôture
Je guette quelques aventures

Je suis un poète, esthète
Un jongleur de mots
Une femme de tête
Je verse mes idéaux
Sous les yeux de la nuit
j’attends chaque aurore
J’attends la splendeur
Sous les yeux et tant pis
Je m’allonge des moments
Des amoureusements

Je suis un matelot, un marin
Un navigateur
Je mets cap très loin
Sur les récits des explorateurs
Je cherche cette île
Une terre neuve et tranquille
Je cherche des trésors
Je creuse dans l’ardeur
Je cherche des malles
Sous le littoral

Je suis un danseur, un sculpteur
Un artiste des formes
Je taille dans l'effort
Dans l'écorce je transforme
Les mouvements que j'aspire
La belle chorégraphie
La stature qui respire
La peau et la vie
Dans l'air je façonne
Un corps qui résonne

Je suis le sage, l'antique
Et pourquoi pas
Après tout la mystique
Un chaman dans les bois
Je suis, oui voilà !
Ce qui se moque et qui rit
Ce qui
Sur un air de joie
Je suis
Le monde en parodie



Spoiler:
Le mélange des genres est plus ou moins volontaire. Je ne sais pas quoi faire.

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Dim 3 Mar 2019 - 16:51

Mélange se fait, amasse mélasse
Rance le moi qui enfin se lasse
Fait fi de je suis qui se prélasse
sans honte sur toute la masse

Sors d'ici "Je" honni, laisse moi
sans ce "suis" qui suit vide d'émoi
Pars, à me laisser mes jours, mes mois
oublie ce quant à moi

Peau me suffit au soleil jaune
me gratter à ses feux, sa faune
Encore pour brûler à l'aulne
de mon rien sans aumône

Eau me suffit aux ondes vertes
Les mains mouillées entr'ouvertes
Sur ce monde grouillant sans alerte
Bain éternel de vie experte
izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Narkyss le Dim 3 Mar 2019 - 19:20

Explode  - Page 11 0f6eb4242fbcdf30eab3218166e6b7e4

Narkyss

Messages : 1955
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par izo le Lun 4 Mar 2019 - 0:19

Argghh je meurs, la balle a ricoché
sur mon dos maillé et broché
de tout ce moi accroché
A mes nerfs et peaux amochés

Je sombre, la main sur le cœur
qui saigne rompu à contrecœur
Aurai-je cette once de rancœur ?
Là, avant le saut ultime sans peur ?

La balle me tord, me vrille et m'essore
de ce sang qui était jadis tout mon or
A briller dans toutes les fibres de mon corps
Et à se la jouer major et cador

Lasse, ma poitrine ne se soulève plus
Ma mélasse rougit en un pâle pus
L'air encagé brise ses fers sans abus
Et vient râler comme un vieil stradivarius

Devant vous qui me regardez partir
Sans valise et sans rancune à tire
d’aile vers le ciel pourtant scellé, à me haïr
tant le plomb en moi incrusté s'amuse à m'appesantir



izo
izo

Messages : 2986
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Malicieux le Lun 4 Mar 2019 - 14:50

Monsieur Marcorazzi dans un poème en prose,
Un nom qui sonne bien,
Puis en cascade accent distingué, bref,
Furtive sur ce spectre une histoire sursaute,
Dansote, surprend.
Magique,
Descend.

Marcorazzi Madame, c'est comme offrir en roses
Ce jeu qu'on connait bien,
L'amour,
Puis en cascade accident grave, bref,
Blessant finie l'histoire surprend laissant
Furtif un souvenir pareil
Aux souvenirs vermeils
Qui se lissent
Dans le blanc.


Dernière édition par Malicieux le Mar 5 Mar 2019 - 13:32, édité 1 fois

Malicieux

Messages : 600
Date d'inscription : 22/08/2017
Age : 29
Localisation : Quelque part en dessous de l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Malicieux le Lun 4 Mar 2019 - 15:02

Des mots posés
L'idée
D'un homme:

Sur un tout
Sur le monde.

Pollens au vent semés
Jusqu'en d'autres oreilles

Ou sanspareil
Germaient
Jusqu'en d'autres merveilles.


Dernière édition par Malicieux le Mar 5 Mar 2019 - 13:53, édité 1 fois

Malicieux

Messages : 600
Date d'inscription : 22/08/2017
Age : 29
Localisation : Quelque part en dessous de l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Explode  - Page 11 Empty Re: Explode

Message par Malicieux le Lun 4 Mar 2019 - 15:28

Mouchoirs plein de bave,
Buvards plein d'erreurs,
Motivés par la babille,
Mots tirés par les chevilles,

Flans de tire-au-flanc
Sans étendard
Flottant,

Têtus tétards
Aux rêves d'enfants,
Frileux aux vents bleus - friands
De leur doucereux piquant.

Malicieux

Messages : 600
Date d'inscription : 22/08/2017
Age : 29
Localisation : Quelque part en dessous de l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum