Présentation d'Asperzebre

Page 14 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Dim 12 Fév 2017 - 17:47

Intéressant tout ça, avec un peu de chance la programmation informatique a encore de beaux jours devant elle Smile
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par izo le Dim 12 Fév 2017 - 18:13

A titre indicatif, pour se situer soi-même ou se mettre à jour en termes de compétences, de savoirs faire, il est possible aussi de s'appuyer sur les Mooc dont l'offre tourne beaucoup autour des concepts mathématiques (socles, R, stats etc) et ses applications dans l'informatique (différents langages, linux etc).
Je me permets de te donner ci dessus le lien que tu connais peut être Smile

https://www.fun-mooc.fr/cours/
https://mooc-francophone.com/liste-mooc-en-francais/?tax_course_discipline=&tax_course_length=mathematiques-statistiques&tax_course_level=&tax_course_location=&wpas=1

avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1206
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Dim 12 Fév 2017 - 18:16

T'es dans le big-data Izo ??
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5806
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par izo le Dim 12 Fév 2017 - 18:26

Stauk a écrit:T'es dans le big-data Izo ??

Oui mais mon implication y est médiocre, c'est juste pour appréhender le domaine et ses champs.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1206
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par chuna56 le Dim 12 Fév 2017 - 18:52

Je passe juste te faire un coucou, Aspezèbre. Contente que tu aies enfin eu ton test, pour ton diagnostic, et je croise les doigts pour la suite Very Happy
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4132
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Dim 12 Fév 2017 - 19:06

Les moocs je découvre grâce aux intervenants sur ce fil.
Ça a l'air super comme concept Smile

Merci pour ton ptit coucou chuna.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par I am so sure le Dim 12 Fév 2017 - 20:51

s'mooc on the water, the fire in the  sunny
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Gigi le Dim 12 Fév 2017 - 23:35

Hello,

Pas lu tout le fil, donc désolée si je fais des redites.

Si tu parles anglais, dans la lignée des posts ci-dessus, je te recommande, sur Coursera, les MOOC de la spécialisation Data Science de la John Hopkins University. Statistiques et R notamment.
A savoir : Coursera a tendance a mettre en avant l'inscription payante aux cours, mais tous les cours sont en fait accessibles gratuitement (option auditeur libre), il faut chercher le petit lien discret et passer par la page des cours individuels, pas par la page de spécialisation qui les regroupe.

Concernant ton retour à l'emploi, je rejoindrais Stauk sur le fait d'essayer de faire tes propres projets de développement ou de participer à des projets open source, çà peut être un tremplin pour accéder à des projets rémunérés. Te mettre à ton compte plutôt que de viser le salariat pourrait te permettre d'adapter ton activité à tes besoins.
Sinon, as-tu vu que des société comme SAP ont des programmes de recrutement à destination des personnes avec autisme, notamment Asperger ?
Il existe aussi des entreprises spécialisées dans l'emploi des personnes avec autisme, comme Specialisterne, ASPertise, Auticon...

Asperzebre a écrit:
Je me suis auto-diagnostiqué Asperger THQI, les tests psychologiques ont confirmé mon Asperger, me disent 'seulement' HQI, mais l'interprétation des résultats me fait pencher vers le profil THQI.

Spoiler QI:

   135 de QI au test, avec un vice de forme:
   11 et 18 aux deux tests d'IVT, en théorie au delà de 5 points d'écart on doit remplacer le test le moins bien réussi par un test de substitution.
   J'y aurais probablement eu aux alentours de 18 (je reprend le score du test d'IVT que j'ai réussi), ce qui fait que l'IVT qui aurait théoriquement du être mesuré est de 145 au lieu de 126, et le QI de 140 au lieu de 135.

   140 c'est mon QI le jour J, dans les conditions de passation du test.
   Après j'ai sous-performé à cause de la fatigue et du stress (nuit de 4 heures seulement la veille, et gros stress lié au fait d'être sur Paris).
   J'identifie au moins deux tests où j'aurais pu faire mieux (cubes où j'ai 16 alors que je peux plafonner à 18, et mémoire des chiffres où j'ai aussi 16 en ayant totalement perdu mes moyens, et où je pense pouvoir faire au moins 18 également).
   Il est possible que j'aie aussi été sous-évalué sur d'autres tests, ce qui sous-évaluerait encore plus mes résultats, je ne m'en rends pas bien compte.
   Ce qui fait que je pense que dans des conditions de passation optimales (pas de vice de proécédure, pas de fatigue, de stress...) mon QI aurait probablement été situé entre 145 et 150, ce qui confirmerait mon auto-diagnostic de THQI.

Le QI n'est de toutes façons qu'un indicateur, il ne faut pas que je reste bloqué sur le nombre qui m'a été fourni, l'idée ici était surtout de dire que j'ai eu la confirmation que je ne m'étais pas trompé avec mes auto-diagnostics.

Une petite remarque si tu veux bien : j'ai l'impression que tu te focalises pas mal sur les résultats chiffrés de ton test, et que tu essaie beaucoup de les rapprocher de ta propre évaluation, sur laquelle tu reviens très souvent.
Quitte, par exemple, à passer en quelques posts de ma phrase "Après, personnellement j'aurais envisagé d'invalider Code et de le substituer par Barrage" à ton "avec un vice de forme: 11 et 18 aux deux tests d'IVT, en théorie au delà de 5 points d'écart on doit remplacer le test le moins bien réussi par un test de substitution." Alors, non, il n'existe pas de règle qui dit qu'il faut remplacer Code par Barrage quand l'écart est supérieur à 5 points. La substitution est une possibilité offerte au praticien, qui doit la justifier par l'existence d'un problème avec la passation du subtest substitué (ici, ton changement de stratégie en cours de route est une motivation possible). C'est une décision clinique, au cas par cas. Bien noter le "envisagé" dans ma phrase.

Tu ne peux pas choisir les tests et le mode de calcul qui t'arrangent et en déduire que ton "vrai" QI serait de tant. Tout simplement parce qu'il n'y a pas de "vrai" QI, au sens de la mesure d'une dimension physique, comme la taille par exemple. Le QI est une construction statistique, qui évalue la performance globale de la personne sur un ensemble de tâches cognitives. Il faut vraiment penser les résultats du test comme fournissant ta position par rapport au reste de la population, sur un ensemble de tâches standardisées, donc identiques pour tout le monde. On ne peut pas adapter la façon de mesurer à chaque individu, car dans ce cas les résultats ne seront plus comparables entre eux et ne voudront rien dire.

Certes, les tâches proposées dans la WAIS ne te permettent peut-être pas de montrer toutes tes compétences particulières, et donc donnent une image partielle de tes capacités. Mais l'exhaustivité n'est pas leur but. Elles donnent de l'information sur ce dont tu es capable sur des tâches particulières, dont on sait qu'elles reflètent des capacités importantes pour un humain d'aujourd'hui, dans notre société. Tes compétences particulières sont importantes, c'est une force à exploiter, mais tes limites dans des domaines plus courants sont aussi à prendre en compte pour maximiser tes chances de réussite dans tes projets.

Par ailleurs, même si je comprends que les chiffres revêtent une importance particulière pour toi et que tu es dans la phase de questionnement qui accompagne un tel test, il ne faut pas accorder trop d'importance à l'aspect chiffré de l'évaluation, et de ne pas oublier ses limites. Il ne me parait pas très utile non plus de se focaliser sur THQI versus "juste" HQI. Je pense qu'il te sera plus utile de comprendre tes particularités, comment tu fonctionnes, où sont tes forces et tes faiblesses et comment tu peux gérer tout cela au mieux, pour t'orienter vers ce qui te convient. C'est du qualitatif, pas du chiffré. Et ça passe plus, par exemple, par identifier les domaines et activités qui te passionnent, pour lesquels tu es motivé et à l'aise.
Autrement dit, par ce que les intervenants des posts précédents essaient de t'aider à faire Impec !.
avatar
Gigi
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 741
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Lun 13 Fév 2017 - 2:44

Je sais bien que le résultat chiffré n'est pas le plus important.
J'en parle beaucoup, c'est vrai, et c'est en grande partie lié au fait que ce soit un chiffre, quand je suis lancé sur les chiffres on ne m'arrête plus.
Il n'empêche que je m'attendais à beaucoup plus que 135, ça a été une petite claque pour l'égo ce nombre, un 160 m'aurait moins surpris qu'un 135, même si je m'attendais tout de même à moins.
Mais j'étais auparavant dans une vision biaisée du QI, une sorte de vision idéalisée mesurant principalement mes points forts (je m'attendais à ce que d'autres points soient également mesurés, mais pas à ce que mes points forts passent à la trappe) .

Je ne cacherais pas que j'aurais été intéressé par une évaluation de mes capacités sur mes points forts en comparaison du reste de la population, et d'avoir la confirmation que sur ces points je suis comme je le pense dans le 0.1% supérieur de la population.
Je comprends cependant tout à fait que le test ne soit pas fait sur-mesure pour moi, et je suis parfaitement au courant qu'il y a d'autres capacités où je suis bien moins performant, et même certaines où je suis nullissime en comparaison de la population générale.
Seulement, je n'associais pas ces capacités à l'intelligence, ou en tout cas pas à la forme d'intelligence à laquelle je me réfère quand je parle d'intelligence (car il existe d'autres formes d'intelligences, l'intelligence sociale par exemple, où je me sais être bien plus proche du profil attardé que du profil surdoué).
Ce n'est pas parce que je suis préoccupé par le chiffre en question et que j'en parle beaucoup que je me focalise exclusivement là-dessus.
J'en parle beaucoup car c'est important pour moi, et que j'ai énormément de mal à dépasser mon attirance pour les nombres, à ne pas y accorder une importance excessive (j'ai beau savoir que l'interprétation est bien plus importante que les chiffres, les chiffres restent au premier plan pour moi).
Mais je ne pense pas qu'au QI à longueur de journée non plus.

Je reste persuadé que je peux mieux faire que 135, ne serait-ce que parce que j'ai clairement identifié des tests où je peux mieux faire, et qu'avec le recul ça me semble de plus en plus évident que j'ai sous-performé.
En mémoire des chiffres par exemple, j'avais une très mauvaise stratégie le jour du test, qui consistait à effectuer la tâche cognitive en parallèle de la prise d'information (je commençais à trier les nombres dans ma tête pendant que la psy me les énonçait, profitant du fait que l'énoncé des chiffres soit très lent), ce qui fait que la moindre hésitation dans le tri avait pour conséquence de me faire perdre l'intégralité de ce que j'avais en mémoire si la psy annonçait de nouveaux chiffres alors que je n'avais pas 'stabilisé' ma chaîne de chiffres en mémoire.
C'est l'envie de trop bien faire qui m'a pénalisé, j'ai voulu gagner du temps pour être plus performant, ça a eu l'effet inverse, je suis bien meilleur en mémorisant simplement les chiffres dans l'ordre, puis en commençant le traitement une fois l'énoncé fini.

Je me souviens n'avoir fait que 2 erreurs pour avoir 16/19, et je me souviens t'avoir lu indiquer qu'un score de 16/19 correspondait à 10-11 réponses non fournies, mais qu'on stoppait le test quand la personne testée se trompait.
Le rapport de la psy stipule que j'ai un empan mnésique de 9 (plafond) en restitution dans l'ordre fourni, de 5 en restitution en ordre inverse (gros craquage sur une question à ma portée où j'ai perdu ma chaîne de chiffres en cours de route en faisant mon traitement cognitif avant la fin de l'énoncé), et d'à nouveau 9 en ordre croissant (ce qui me surprend, j'aurais plutôt pensé 8 étant donné que j'ai raté la dernière question de l'ordre croissant, là encore en perdant ma chaîne de chiffres à cause d'un traitement cognitif trop anticipé, mais c'est ma faute, je n'ai pas eu la présence d'esprit de constater que ma méthode était mauvaise après ma première erreur).

J'en déduis en tout cas que les items à 7 chiffres ou plus à restituer en ordre inverse ne m'ont pas été proposés car jugés au delà de mes capacités (étant donné que j'ai échoué à 6 chiffres), c'est la seule explication possible pour que j'aie eu 10 réponses non fournies.
Hors je sais être capable de les faire, je l'ai réalisé sans souci de retour au calme chez moi après les tests. J'y arrive facilement jusqu'à 8 chiffres, ça devient un peu plus dur à partir de 9 mais j'y parviens assez souvent, je réussis même parfois avec 10.
Dans les conditions de passation du test, avec ma stratégie catastrophique, je n'aurais clairement pas été en mesure de faire 10, mais il aurait été envisageable que je restitue 7 chiffres, voire 8.

Pour la restitution en ordre fourni, le test plafonne à 9, mais je peux aller bien plus loin.
Je ne sais pas si c'est normal ou si c'est une de mes particularités, mais j'ai ce que J’appellerais une mémoire à très court terme (voire même une mémoire 'immédiate' tellement elle est de courte durée), qui tient environ 1 seconde, voire deux au grand maximum.
J'ai l'impression d'avoir 3 niveaux de mémoire en fait: très court terme, court terme, et long terme, et dans tout ce que j'ai pu lire sur la mémoire il n'y en a que deux de mentionnés: la mémoire à court-terme, d'environ 30 secondes, et celle à long terme, mais je n'ai jamais rien lu sur celle à très court terme.
Je retiens 12 à 16 chiffres dans ma mémoire à très court terme (12 facilement, 16 très difficilement), bien au dessus du plafond de 9 du test.

Je tiens jusqu'à 9-10 chiffres en sollicitant uniquement la mémoire à court terme, au delà je sollicite ma mémoire à très court terme, en me répétant mentalement en boucle les chiffres avant de les oublier, j'arrive ainsi avec plus ou moins de succès à les stabiliser en mémoire, à les faire passer dans la mémoire à court terme, et je peux pousser jusqu'à 13 chiffres en restitution.
En entraînant mon passage de la mémoire à très court terme à celle à court terme sans perte d'information, il est envisageable que je soies capable de restituer 16 chiffres dans les conditions de passation du test, mais j'en suis incapable à l'heure actuelle.

Tout ça pour dire que, même si je maîtrise mal le sujet, que j'ai tendance à partir au quart de tour quand on me dit qu'un test aurait pu être remplacé par un autre et m'apporter un meilleur résultat, me précipitant sur tout ce qui pourrait justifier que je n'aie que 135, je reste persuadé que le 135 de QI mesuré correspond à ma piètre performance du jour J, qui est largement inférieure à mon niveau réel, et je reste persuadé que j'ai dans certains domaines des compétences dépassant le plafond des tests, y compris dans des tests où je n'ai pas obtenu la note maximale, tout en étant bien conscient d'avoir de grosses faiblesses par ailleurs.
Il me semble d'ailleurs que c'est caractéristique des Aspergers, j'ai lu tout récemment un article qui parlait d'intelligence en dents de scie.

Ma focalisation sur THQI était aussi, entre autres motifs, une façon de booster mon égo qui est assez bas (même si je donne probablement l'impression inverse sur ce forum), et d'obtenir une sorte de reconnaissance de mes capacités, même si ce n'est que sous forme d'un simple chiffre, car je n'ai pas cette reconnaissance IRL, j'ai plutôt l'étiquette 'looser', et beaucoup de gens me voient comme un débile à cause de mon comportement en interactions sociales.

Dans ma famille, je ne pense pas qu'on me considère débile à cause de ça (bizarre oui, débile non, ou alors ils le cachent bien), mais on me considère par contre débile pour mon statut social (incapable de se trouver un emploi, vit encore chez sa mère...) et on accorde beaucoup d'importance à l'intelligence qui est un peu une marque de fabrique de la famille.
Rien que par le nom que je porte on attendait de moi que je soies premier de la classe à l'école, j'ai souvent été rabaissé pour mes notes médiocres (aux alentours de 10) au collège, on me disait: "regarde ta cousine qui a 15, elle est intelligente elle".
Cette cousine, on me l'a toujours balancée devant les yeux en exemple à suivre: bonnes notes, bosseuse, débrouillarde, entreprenante...tout le contraire de moi.
Y'a pas un seul domaine où c'était le contraire, où on lui disait de prendre exemple sur moi.
Même là où j'étais bon (course à pied par exemple), malgré mon entrainement je n'ai jamais eu de récompenses, je finissais au pied du podium dans les compétitions sportives, alors qu'elle sans entrainement elle était régulièrement sur le podium et m'était encore présentée comme l'exemple à suivre (il faut dire que le niveau de compétition chez les filles était moins élevé que chez les garçons, mais c'était tout de même frustrant).
Encore aujourd'hui ma mère me dit souvent de prendre exemple sur elle.

Mes capacités réelles existent indépendamment du QI, mais je ne peux pas les mettre devant les yeux de ma famille comme ça.
Un 150 de QI leur en aurait mis plein les yeux et les aurait forcé à reconnaître mon intelligence, un 135 beaucoup moins.
1% supérieur de la population? Rien d'extraordinaire, c'est normal d'être comme ça dans la famille où on n'a que des premiers de la classe.)
C'est même plutôt mauvais, ça signifie que dans ma petite ville de 5000 habitants il y a environ 50 personnes plus intelligentes que moi, je suis médiocre.

En tout cas, même si je passe plus de temps à parler du QI que des messages des intervenants de ce fil, il est clair que c'est bien plus judicieux de me focaliser sur la suite de mon parcours que sur ce 135 que je vis comme un échec.
Mon diagnostic Asperger est de toutes façon plus important et de loin, je préfère l'avoir que d'avoir mon 150 de QI et être négatif pour Asperger.

Les différentes interventions sont très intéressantes, j'ai de belles perspectives avec les moocs que je ne connaissais pas il y a quelques jours, j'ai vraiment moyen de fouiller et de trouver des trucs très intéressants, et en plus une bonne part des cours sont gratuits.
Je tiens à remercier les gens qui me cherchent des solutions alors que je passe plus de temps à me plaindre et être défaitiste qu'autre chose Embarassed
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Lun 13 Fév 2017 - 9:54

Ca résume bien le problème : le QI ne mesure pas l'intellligence.

C'est dommage d'avoir à prouver à ses parents qu'on est intelligent pour avoir le droit d'exister en tant que membre de la famille. Enfin je dis dommage, je veux dire que c'est inadmissible. Non éthique.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5806
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Lun 13 Fév 2017 - 11:17

Tu sais Stauk, j'ai jamais eu de père, et ma mère a été élevée dans un milieu avec un certain culte de la performance, chez les hommes (pour les femmes beaucoup moins, c'était pas mal macho à l'époque).
Elle est elle aussi très intelligente, mais n'a jamais vraiment pu exprimer son potentiel et a passé sa vie dans des métiers manuels difficiles, en voyant ses frères avoir des carrières prestigieuses (plusieurs haut gradés dans la marine...).
D'ailleurs, ses sœurs ont également toutes mieux réussi qu'elle dans la vie, elle est la moins bien lotie du lot.
Certaines de ses sœurs se plaignent de difficultés financières: "comment je vais faire maintenant que je suis à la retraite avec seulement 2000 euros/mois" tandis que ma mère n'a jamais dépassé le SMIC, et que maintenant qu'elle est à la retraite elle touche aux environs de 800 euros.

Elle est mise à l'écart dans la famille (pas forcément pour ces seules raisons, mais ça y joue sans doute un peu).
Elle le vit mal, elle adore ses frères et sœurs et aimerait ne pas se sentir étrangère à la famille.
Il est probable qu'elle ait souhaité pour moi (son fils unique) une vie meilleure que ce qu'elle a pu avoir.
Aussi, quand elle voit que j'ai une cousine infirmière libérale, une autre prof de sport et athlète de haut niveau (celle qui est sensée être mon exemple à suivre), un cousin officier dans l'armée...et moi au RSA, je pense qu'elle vit ça comme un échec personnel de plus (incapable d'élever correctement un gamin).

Elle n'a eu pour seul exemple pour élever un garçon que d'insister sur la scolarité qui doit être exemplaire , en mettant les résultats scolaires au 1er plan (c'est comme ça qu'ont été élevés ses frères).
Elle a fait de son mieux je suppose.

Je me suis tout comme elle focalisé très rapidement sur les nombres, quand j'avais 12/20 en classe, l'important était d'avoir 12, pas les capacités/connaissances que ce 12 était sensé représenter.

D'ailleurs elle ne supportait pas que je puisse être mauvais en quoi que ce soit, si j'avais 6 de moyenne dans une matière, que je faisais un effort et parvenais à avoir un 9/20, je me prenais une punition en rentrant: "encore une note catastrophique, qu'est ce que j'ai fait pour avoir un gamin pareil".
Un 12 elle aurait toléré, en disant toutefois "c'est un bon début, maintenant il faut faire mieux", tout en devenant rapidement insatisfaite si ce 12 n'évoluait pas vers un 15...
Une seule exception: la philo, où elle a eu le même prof que moi (elle l'a eu dans ses premières années de carrière, je l'ai eu 35 ans plus tard juste avant qu'il parte en retraite).
Là elle se souvenait qu'elle trouvait ce prof nullissime et comprenait que les notes qu'il me donnait n'avaient aucune importance, donc elle tolérait très bien mes notes (et pourtant j'avais 5/20 de moyenne en philo).

Aujourd'hui ma mère ne comprend pas les difficultés liées à Asperger, elle me pousse de toutes ses forces à rentrer dans le moule, mais elle a au moins reconnu mon intelligence et le fait que je soies quelqu'un de différent.
C'est au reste de la famille (oncles/tantes/cousins...) que je souhaitais montrer mon intelligence, pour moi (marre d'être pris pour un débile), et un peu pour ma mère aussi qui pourrait enfin être fière de moi.


Dernière édition par Asperzebre le Lun 13 Fév 2017 - 12:53, édité 1 fois (Raison : correction)
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par chuna56 le Lun 13 Fév 2017 - 11:26

C'est lourd, ce que tu portes là, Aspezèbre.

ça ressemble beaucoup à ce que j'ai vécu chez moi. (je sais pas ta mère mais la mienne me terrorisait, et j'étais dans une angoisse constante vis à vis de mes notes)
Mais je vais te dire une chose : j'ai réussi à avoir un doctorat, pas pour moi, hein, pour montrer à mes parents. Et bien leur regard n'a pas changé des masses, je suis toujours l'extraterrestre de la famille, la chieuse qui arrive à rien. Et j'ai jamais eu un seul compliment de ma vie.

C'est facile à dire, d'autant que moi j'y arrive pas, hein, mais faut vraiment vivre pour soi, laisser le fardeau familial derrière soi, et arrêter avec ces histoires de fidélité derrière toi.
ça ne t'appartient pas, ce que ta mère a vécu. Malheureusement, tu en as subi de graves conséquences, merci l'estime de soi, la confiance en soi, le besoin de reconnaissance piétiné.

Tu aurais eu 160 à ton test, les gens ne t'auraient pas plus reconnu, amha.
Si ces gens ne sont pas capables de voir tes grandes qualités, et encore moins tes difficultés, c'est que ce sont des idiots et tu n'en tireras rien.

J'espère que tu vas trouver un truc qui te plait, pour toi et ton avenir, et personne d'autre.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4132
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par izo le Lun 13 Fév 2017 - 11:39

Tu sais Asperzebre, grandir (ce n'est pas péjoratif ici, c'est une belle expression à mon goût que je m'applique aussi) c'est se détacher de la famille et de ce qu'ils peuvent dire. C'est aussi regarder devant et non vers le passé et ses traces indélébiles.
Je reconnais avoir eu la grande chance de ne pas devoir être en position de démontrer mon intelligence même si j'ai aussi un cousin "qui a réussi", un parcours net sans faute, beau, parfait, haut cadre fonctionnaire maintenant. Mais je ne l'envie pas et ne voudrais pas échanger mes errances contre ce tir parfait qu'il incarne aux yeux de tous.
Quant à ma mère elle ne me voit pas non plus, elle ne voit que mon frère qui est ceci, cela, si fin, si intelligent, qui savait lire l'heure à trois ans (moi à onze !!! drôle non ? ). J'avais l'attitude inverse avec mon père qui croyait en moi et doutait de mon frère. Quand il est mort j'ai certes perdu un allié puissant, mais en dépit de ce chagrin, je n'ai pas pour autant cherché à convaincre ma mère de ce que j'étais car j'ai senti que c'était vital pour elle de demeurer la tête (féminine) pensante de la maisonnée. Je ne voulais pas enrichir et basculer dans une escalade néfaste à la je suis plus (voir aussi) intelligente que toi, car j'en ai rien à faire finalement. Ce qui importe est de vivre sa vie en cohérence avec soi et non à partir de ce que pensent les autres qui de toute manière sont généralement égocentriques et peu enclins à changer d'avis.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1206
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par I am so sure le Lun 13 Fév 2017 - 13:45

Asperzebre a écrit:
Un 150 de QI leur en aurait mis plein les yeux et les aurait forcé à reconnaître mon intelligence, 

Simple feedback en passant inspiré à te lire.
Spoiler:
Ou pas, ou pire Smile Vis à mon avis, ta vie avec ton QI, sans chiffre et nombre et prouves toi des choses à toi, celles qui te vont et te font du bien (évites les ratés avec ceux/celles qui auraient raté leur vie et te pousseraient consciemment ou inconsciemment à rater la tienne ? Il est des cons bas inutiles, mieux vaut se con centrer sur les utiles. On est toujours le con de quelqu'un et parfois c'est utile pour gagner du temps, je sais c'est facile, je suis déjà un "con", ça me fait une ligne d'avance et j'ai donc "la journée du con de la femme", mais bon .... cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Gigi le Lun 13 Fév 2017 - 17:44

Entièrement d'accord avec tout ce qui a été dit, notamment avec le fait qu'il ne faut pas espérer améliorer l'attitude de ton entourage à ton égard par l'annonce d'un QI. Tu risques plus le "ben, si tu es si intelligent, pourquoi tu ne réussis pas ?". C'est peut-être plus jouable pour le côté Asperger, mais il serait plus prudent d'en discuter avant avec des personnes passées par là.
avatar
Gigi
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 741
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Shamrock le Lun 13 Fév 2017 - 17:54

Ouh c'est pas drôle, ta vie... Sad
Mais attends, tu n'as que 30 ans, hein ! Tu en as encore plus à vivre et à faire des choses qui te portent et prouver ce que tu vaux. Smile Ce n'est vraiment pas trop tard pour reprendre des études et avoir un tournant dans ta vie.
Et le reste de la famille, tu t'en fiches. Tu ne leur dois rien et être accepté d'eux ne t'amènera rien. Agis pour toi, choisis-toi une voie qui te plaise et tu verras que ça se passera bien mieux que si tu te forces.
De toute façon ta famille appelle "intelligence" le fait d'être dans le moule le mieux possible, d'avoir une bonne réussite sociale, pas être vraiment intelligent. Ils veulent un Macron, pas un Einstein...
Asperzebre a écrit:vit encore chez sa mère
Ca, ça peut se changer... Wink Même au RSA (avec l'aide au logement), on peut vivre assez tranquillement dans une petite ville. Honnêtement, je pense que ça te ferait du bien, ça te permettrait d'être indépendant et d'avoir une vie sociale.


Dernière édition par Shamrock le Lun 13 Fév 2017 - 21:43, édité 1 fois
avatar
Shamrock
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 727
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 31
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par I am so sure le Lun 13 Fév 2017 - 18:08

Spoiler:
Je me dois d'ajouter à mon propos qu'en bon chat (qui a du personnel Wink) que toute la partie QI, technique, médical, et tous les mots en psy, et pssst, et pschitt aussi et philosophique, et scientifique, et  enseignantique, ect, peut être déléguée à des professionnels Razz  !), il y a des "Jean" et des "Jeannineuh" supers sympas et non cons pétant(e)s, mais compétent(e)s, on est là pour les aider à s'occuper si on en avait besoin, sinon ils et elles vont s'ennuyer... il est écrit dans les bibles de la douance, que le doué doit trouver sa cause... aider des professionnels à aider en est une Razz   Wink cat tongue Rougit Rougit Gêné Ange
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par chuna56 le Jeu 9 Mar 2017 - 11:44

Hello Smile

Je viens ici afin de ne pas pourrir ta fiche zeetic.
Déjà, je suis contente que tu te lances, bravo, rebondir si rapidement, c'est chouette Smile
Je croise les doigts pour que tu trouves, et le plus rapidement possible.

Je voulais te parler de cette histoire de fidélité.
En fait, la plupart des gens ont dans leurs valeurs cette notion de fidélité. Mais ce qui pousse quelqu'un à aller voir ailleurs, c'est pas le manque de valeur. la plupart des gens vivent mal de tromper leur conjoint. Ce sont des accidents.
C'est pas très logique, me répondras-tu. Ben oui, mais l'homme est rarement logique. Enfin pas autant que toi en tout cas ^^
Souvent, ça n'est pas prémédité, ce sont des coups de cœur (probablement poussé par les hormones en premier lieu), et c'est également annonciateur d'un couple qui s'essouffle.

L'homme manque de logique dans ses actes parce qu'il est gouverné par tellement de choses, son passé, son environnement, ses hormones, la couleur du ciel et la position de la lune.
Beaucoup de gens réagissent instinctivement, et se retrouvent confrontés à des situations complexes, sans comprendre pourquoi.

Bref, voilà, c'est pas très important, mais j'avais envie de le dire tongue
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4132
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Jeu 9 Mar 2017 - 13:18

Rebondir, je ne sais pas si c'est le bon mot.
J'essaie surtout de ne pas couler pour l'instant, je me bats tant que j'ai encore des forces.

L'idée étant que pour reprendre ma vie en main, il me faut de la motivation, et que cette motivation, tout seul, je ne la trouve pas, je n'arrive à me motiver à faire de belles choses qu'à travers les autres: me sentir accepté, me sentir aimé, me sentir admiré...
Je sais ce qu'il faudrait que je fasse, mais je ne le fais pas, je laisse le temps passer à ne rien faire et à me morfondre.
Le besoin de reconnaissance est en quelque sorte mon moteur, et pour l'instant il est en panne sèche.

Je ne cherche pas une compagne que pour ça bien sûr, loin de moi l'idée de chercher un outil pour me sortir du trou, bon à jeter une fois qu'on en n'a plus l'usage.
Je suis vraiment intéressé pour lier une relation à long terme, profonde et sincère, avec quelqu'un, en dehors de toutes considérations du style: c'est indispensable pour que je ne passes pas à côté de ma vie.

Il n'empêche que ça me semble totalement indispensable.
Sur le plan professionnel par exemple, travailler pour travailler ne m'intéresse pas, et je suis très bien avec mon RSA.
Travailler est un moyen, pas une fin.
Ça peut servir à trouver un certain épanouissement intellectuel (mais je n'ai pas besoin du travail pour ça, cet épanouissement je l'ai déjà).
Ça peut servir à assurer une stabilité financière (ce qui n'a de sens que dans le cadre d'un projet de vie, et ce projet de vie je ne l'ai pas et ne l'aurais pas tant que je n'ai pas de compagne).
Ça peut servir à améliorer son niveau de vie à s'acheter des biens, à dépenser de grosses sommes dans les loisirs...mais je ne ressens pas ce besoin, je ne suis pas du tout à ma place dans la société de consommation, je peine déjà à dépenser mon RSA, j'ai trop d'argent à ma disposition pour la vie que je mène (n'allez pas dire ça au FISC, je tiens à conserver mon RSA Dent pétée )
Ça peut aussi servir tout simplement d'outil de survie, mais là encore je n'en ai pas besoin: je n'ai jamais rien acheté à crédit, je sais très bien gérer un budget, utiliser intelligemment mon argent...
Le fait d'être chez ma mère m'aide fortement à épargner, car ça réduit considérablement mes dépenses, mais lorsque j'étais étudiant j'ai vécu plusieurs années avec un revenu équivalent à mon RSA (les bourses, j'avais 3600 euros/an), et tout l'aspect financier d'une vie indépendante à gérer (loyer, alimentation...).
Je m'en sortais très bien, je parvenais même à épargner sur mes bourses, j'en dépensais à peine la moitié.

Bref, travailler ne m'apporterait strictement rien dans ma situation: ce serait uniquement me rajouter des contraintes: déjà la contrainte pour l'accès au travail (remise à niveau et/ou réorientation, démarches de recherche d'emploi, entretiens d'embauche...), et ensuite la contrainte du travail en lui même (aller à mon lieu de travail tous les jours, devoir supporter des collègues pas forcément très agréables, avoir beaucoup moins de temps libre...).
Si, en parallèle, il n'y a aucun changement positif dans ma vie, que ce travail ne m'apporte rien d'autre que la possibilité que mon compte en banque gonfle 5 fois plus rapidement qu'avec le RSA, je n'en vois vraiment pas l'intérêt.

Si je cherche à m'intégrer professionnellement, ce n'est pas pour moi, c'est avant tout pour les autres, par altruisme.
A la base c'était pour ma compagne, car c'était important pour elle, elle se voyait mal assurer seule la stabilité financière de notre couple.
Maintenant qu'elle m'a quitté, c'est pour l'hypothétique femme qui prendra sa place dans mon cœur, j'anticipe sur le fait qu'elle non plus ne se contentera probablement pas d'avoir un homme au RSA qui passe ses journées à la maison pendant qu'elle va travailler.


Dernière édition par Asperzebre le Jeu 9 Mar 2017 - 13:35, édité 1 fois
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par chuna56 le Jeu 9 Mar 2017 - 13:32

Je comprends tout à fait, et tu tiens là le discours d'un copain aspie, à quelques détails près.
Lui voudrait pouvoir travailler sur ses trucs, ses centres d'intérêt, pour s'épanouir intellectuellement (de ce que j'ai compris).

J'avoue justement que mon travail actuel ne me permet pas réellement cet épanouissement intellectuel, et que les projets que j'y ai sont limités (mais j'ai des projets, c'est déjà ça, ya des tafs où c'est pas possible)

As-tu des projets dans ta vie que tu as envie de réaliser ?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4132
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par chuna56 le Jeu 9 Mar 2017 - 13:35

Pour ce qui est de l'autre comme source de motivation, je comprends tout à fait.

Moi, j'ai pallié à ça avec mes animaux. J'ai besoin d'argent pour eux, si j'étais seule, je pourrais dire la même chose que toi.

En attendant que tu aies qqune, dis-toi qu'on est là, si tu as besoin/envie pour te motiver.
On est une petite communauté, même si virtuelle, faut qu'on puisse compter les uns sur les autres.
Partager ici et avoir un retour peut permettre de trouver un mini source de motivation.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4132
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Jeu 9 Mar 2017 - 14:09

Je n'ai pas vraiment de projet personnel d'épanouissement, j'ai surtout des manques à combler.
De manière simplifiée, mes buts dans la vie sont de trouver l'amour et d'avoir des amis.
C'est en quelque sort ça mon rêve: être accepté, tout simplement.

Sinon, j'ai plus des envies que des projets, peu m'importe au final mon cadre de vie tant qu'il respecte certaines règles nécessaires pour que j'y soies bien.

Dans l'idéal, j'aimerais mener une vie assez simple, loin de l'agitation de la ville.
Avoir notre petit chez nous à la campagne, avec un coin de jardin, éventuellement quelques animaux de compagnie...
Dans les faits, je pense plutôt que madame aura des grands projets de vie, et que je ferais de mon mieux pour la soutenir et la suivre dans l'accomplissement de ses rêves.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par chuna56 le Jeu 9 Mar 2017 - 15:06

ça rejoint ce que j'ai remarqué pour moi : si on est en manque affectif, c'est difficile d'avoir des projets, encore plus de les mener à bien.
Des que ce manque est comblé, la vie prend un autre aspect, les envies d'accomplissement personnel deviennent plus accessibles.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4132
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par I am so sure le Sam 11 Mar 2017 - 17:44

Spoiler:







cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Dim 12 Mar 2017 - 9:29

ah tétris.
j'y joue encore mais je ne progresse plus, c'est dommage.
rigolo les petites vidéos Smile

avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum