Présentation d'Asperzebre

Page 13 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Mer 8 Fév 2017 - 1:39

En fait, je réalise que je suis en train de faire un énorme pavé, donc je vais plutôt le mettre ici, ça va éviter qu'il occulte les messages des autres qui souhaiteraient s'exprimer sur leurs propres tests.
J'ai bientôt fini la rédaction Smile
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Mer 8 Fév 2017 - 2:52

Edit: j'ai écrit ça tard cette nuit, j'ai un peu retravaillé le texte ce matin.

Le résultat du test de QI est un peu décevant: non calculable, trop d'écart entre IRP et ICV.
J'ai eu un nombre à titre indicatif, je l'aurais pensé plus haut, mais ça me convient très bien au final (sachant qu'être THQI est plus un handicap qu'un avantage dans nos sociétés).
Il faut aussi garder à l'esprit que je doute fortement de la fiabilité de ce test pour les QI éloignés de la moyenne, et que je pense toujours être THQI (enfin pas vraiment, disons plutôt que c'est le seul acronyme qui me vient pour qualifier mon profil, mais il ne me concerne pas pour toutes les composantes du QI, seulement pour les capacités de raisonnement. Pour le reste je ne suis pas TQHI, voire même pas HQI du tout).

Il y a de nombreux points qui me déplaisent dans ce test, et qui sont liés à la nature même du WAIS-IV, qui est conçu pour être fiable pour les gens proches de la norme, pas pour les gens qui s'en éloignent (dans ce cas, il peut juste nous dire: largement au dessus/en dessous de la moyenne).
Je vais revenir sur mes résultats au WAIS et mes interprétations détaillées des résultats plus bas dans ce message.

Le résultat pour Asperger: positif Smile
Ça, c'est le plus important, c'est pour ça que j'ai été passer les tests, le test de QI c'était la cerise sur le gâteau.
Je vais pouvoir faire valider mon bilan par un psychiatre, et avoir une reconnaissance:
Soit TED- type Syndrome d'Asperger (selon le DSM-IV)
Soit Troubles du spectre de l'Autisme - forme légère (selon le DSM-V).
L'essentiel du bilan que j'ai reçu porte sur cet aspect Asperger, je n'entrerais pas dans les détails ici, c'est surtout une interprétation de mon vécu, de mes particularités, qui sont en grande partie exposées sur mon fil de présentation.
La psy fait une synthèse des témoignages que je lui ai apportés (là encore grosso-modo ce qui a déjà été écrit sur mon fil).
Elle reprend aussi des outils de diagnostic, comme l'échelle Australienne, ou les critères de diagnostic des "Aspies".

Je vais par contre entrer en détail dans les résultats du test de QI (j'adore les nombres, et faire des interprétations des résultats chiffrés, donc je m'en donne à cœur joie ici) Smile
Je fais un petit résumé à la fin si vous n'aimez pas les pavés.

ICV: 122
Similitudes:12
Vocabulaire:15
Information:14
Compréhension:14
La dessus, je n'ai pas grand chose à dire, les résultats ne me surprennent pas spécialement, ils auraient même tendance à être supérieurs à ce à quoi je m'attendais.
Ce n'est pas une compréhension verbale particulièrement élevée qui m'a mis sur la piste de la douance, ce sont mes capacités de raisonnement.
Je ne suis donc pas du tout surpris d'être en dessous de 130, et 122 est déjà un très joli résultat à mon sens Smile

IRP: 132
Cubes: 16
Matrices: 14
Puzzles visuels: 16
Là dessus, je suis très surpris, c'est mon gros point fort, la raison pour laquelle je me savais surdoué avant même de passer le test.
Je m'auto-estime à beaucoup plus: probablement aux alentours de 150.
Je savais que je serais sous-évalué à cause du plafond des tests qui est en deçà de mes capacités, mais je n'imaginais pas que ça serait à ce point là, je pensais qu'on m'annoncerait au grand minimum 140.

Les cubes ne m'ont posé aucun problème: j'ai fait le sans faute, avec le bonus de temps très facilement obtenu à chaque fois: 5 secondes pour les cubes faciles (bonus de temps à 30 secondes), 15 secondes pour les moyens (bonus de temps à 1 minute) et 30 seconde pour les difficiles (bonus de temps à 2 minutes).
J'ai eu la confirmation visuelle d'avoir fait le sans-faute (j'ai vu la feuille sur laquelle la psy notait les résultats), et en sortant du test, la psy m'a dit ne jamais avoir vu personne faire les cubes aussi vite.
Sur certains fils j'ai pu écrire que mon niveau pour les cubes était au moins un écart type au dessus du plafond du test (à cause de l'écart entre mes temps et les temps requis pour avoir le bonus de temps), et j'en suis toujours convaincu.
16/19 aux cubes correspond donc très probablement au plafond pour ma tranche d'âge, il serait impossible d'obtenir 17 ou plus.
Au vu de la difficulté de l'exercice, je suis presque sûr qu'avec des cubes plus difficiles pour départager les hauts scores, j'aurais eu 19 aux cubes au lieu de 16.

Les puzzles visuels étaient faciles aussi, mais un peu moins 'trop faciles' que les cubes.
J'ai là encore fait le sans-faute.
Je pense que j'aurais surement pu avoir 17-18 avec des questions plus difficiles pour départager les plus hauts résultats (le 19 me semble moins envisageable que pour les cubes), mais je dois encore me contenter d'un 16/19, le plafond me coûte cher décidément.

Pour les matrices, il me semblait avoir tout trouvé, mais 14 me semble très bas pour un plafond, je ne vais pas me la jouer je suis trop fort, je ne comprend pas comment j'ai pu avoir seulement 14, je vais plutôt me remettre en question.
Je suppose que j'ai dû faire une erreur d'étourderie.
Ça me surprend beaucoup, j'avais tout trouvé j'en suis sûr à 100%, mais on est jamais à l'abri d'une gaffe, je peux avoir trouvé la bonne solution et donné une mauvaise réponse (ça m'arrive rarement que ma pensée et mes actes 'divergent', mais ça m'arrive quand même, je me souviens par exemple d'un devoir de maths au lycée où j'avais écrit dès les premières lignes "10=9", je voulais probablement écrire N=9).
Ou alors la gaffe vient de la psy qui a noté la réponse A alors que je répondais B (là encore ça peut arriver, on n'est pas à l'abri).
A moins encore que j'aie eu tout bon mais que j'aie perdu un bonus de temps sur une des dernières matrices que j'ai eu beaucoup de mal à trouver (je ne sais plus si le test était chronométré, il me semble que non mais bon).
Ou encore il se pourrait que, constatant que la dernière matrice que j'ai résolue m'a posé des problèmes (je me suis emmêlé les pinceaux à un moment), la psy ait jugé que les prochaines étaient hors de ma portée, et ne me les a pas proposées, alors que j'aurais peut-être pu les réussir.
Cette dernière hypothèse ne me parait pas absurde du tout, j'ai lu que les les psys avaient souvent tendance à ne pas proposer les questions trop difficiles, pour ne pas faire perdre confiance au testé (qui va se dire "je suis nul" si il échoue à des questions hors de sa portée, en ensuite sous-performer aux autres épreuves).

Je n'ai aucun moyen de savoir laquelle de ces hypothèses est la bonne, toujours est-il que j'ai le souvenir d'avoir eu tout bon aux matrices, et que je n'ai que 14.
Quoi qu'il en soit, les matrices étaient de loin le plus difficile des 3 tests de l'IRP pour moi, donc c'est normal que j'y aie un moins bon résultat qu'aux autres tests (même si j'aurais plutôt vu 19-18-16 que 16-16-14).

Du coup, j'ai 132 en IRP en ayant plafonné (facilement) 2 des 3 tests (et peut-être le 3ème, si on part sur l'hypothèse que j'aurais su répondre aux derniers items mais qu'ils ne m'ont pas été proposés car jugés trop difficiles pour moi par la psy).
Ce qui m'amène à penser qu'il est impossible d'être diagnostiqué 140+ en IRP pour ma tranche d'âge.
Je me demande combien j'aurais eu si je n'avais pas planté le test matrices (et donc plafonné l'intégralité des tests de l'IRP). 135? 138?
Je suis toujours convaincu que mon IRP 'réel' est plus proche de 150.
Bref, passons à la suite.

IMT:134
Arithmétique:16 (sans faute extrêmement facilement, questions que je juge de niveau école primaire)
Mémoire des chiffres: 16 (au moins deux erreurs, l'un des tests qui m'a laissé sur la plus mauvaise impression)
Ici, je suis encore une fois très surpris des résultats.
Déjà, c'est la composante du QI où j'ai le score le plus élevé, alors qu'à la sortie du test la psy m'avait donné en première impression: "l'IMT est votre plus gros point faible", affirmation avec laquelle je suis tout à fait d'accord: je suis conscient des lacunes de ma mémoire.
Mon "plus gros point faible" serait donc là où j'ai les meilleurs résultats? Laughing

Concernant l'arithmétique: de tout le test de QI, c'est le test où je me suis le plus baladé.
J'ai eu tout bon, en répondant instantanément à toutes les questions sauf une, je vais expliquer pourquoi un peu plus loin dans ce message (j'ai d'ailleurs répondu sans avoir à solliciter ma mémoire, les calculs étaient si simples que je les faisais 'en parallèle' avec l'énoncé de la question).
D'ailleurs, ce test ne sollicitant aucunement ma mémoire, je ne comprends toujours pas ce qu'il faisait dans l'IMT, je l'aurais associé à l'IRP si j'avais été le concepteur du test.

Quoi qu'il en soit, je considère qu'à l'âge de 8 ans j'avais déjà le niveau nécessaire pour faire le sans faute à ce test, je me vois au moins 2 écarts-types au dessus du plafond du test, peut-être même 3.
Je savais déjà qu'un sans faute ne donnerait pas 19/19, qu'il y a un plafond (différent pour chaque tranche d'âge).
Je pensais que j'aurais 17, au final c'est 16, ça ne change pas grand chose.
J'ai un tout petit doute quand même, je vois une possibilité que je n'aie pas plafonné.
En fait, en le passant je ne savais même pas que c'était un test de mémoire, je le pensais dans l'IRP, j'ai appris plusieurs semaines après la passation qu'il était dans l'IMT.
Les questions étaient posées à l'oral, et une question se finissait de la manière suivante: "Combien de temps mettront-ils pour réaliser cette construction?".
Le problème avec cette phrase, c'est qu'elle se prononce exactement pareil que "Combien de temps mettront-ils pour réaliser sept constructions?" (et dans ce cas, la réponse n'est plus du tout la même, il faut multiplier par 7).
J'ai donc demandé laquelle des deux versions était la bonne pour pouvoir répondre, et ensuite j'étais parti dans mes pensées entre "cette" et "sept", je ne me souvenais plus bien de la question (je m'en souvenais vaguement, j'aurais peut-être pu trouver, mais j'ai préféré assurer le sans-faute en faisant répéter la question, j'étais dans l'optique d'évaluer mes capacités de raisonnement, pas ma mémoire).
Avec le recul, et sachant que ce test fait partie de l'IMT, c'est possible que je n'aie pas eu les points à cette question à cause de ça (faire répéter l'énoncé est probablement un point négatif concernant la mémoire).
Cette perspective ne me réjouit pas trop, d'autant plus que sans l'ambiguïté "sept" "cette", j'aurais pu répondre sans problème sans avoir à faire répéter.

Concernant la mémoire des chiffres, 16/19 également, en ayant fait des erreurs, c'est assez surprenant d'avoir le même score qu'en arithmétique où j'ai fait le sans-faute, j'aurais plutôt pensé avoir 12-13/19.
Probablement qu'une part plus faible de la population parvient à faire le sans faute à ce test, et que le plafond est à 19.

Quoi qu'il en soit, j'ai une IMT mesurée à 134, c'est plus qu'inattendu.
Contrairement à l'IRP où je pense être très sous-évalué, j'ai l'impression d'être très largement sur-évalué en IMT, je me verrais bien plus volontiers dans les 110 qu'à 134.

IVT:126
Symboles: 18
Code: 11

Encore une fois, j'ai une grande impression de décalage entre mes capacités réelles et le résultat du test.
Je pense mon IVT 'réel' largement plus élevé.
Cependant je suis surpris dans l'autre sens par ce 126: je m'attendais à beaucoup moins (ça semble contradictoire mais en fait non: je pense avoir une IVT aux alentours de 140 et je pensais que le test me la sous-évaluerait énormément, vers 110).

J'ai des résultats très hétérogènes: 18 en symboles (mon meilleur résultat de tout le test WAIS), et 11 en code (mon pire résultat de tout le test WAIS).
Je sentais bien en faisant le code que j'étais lent, je m'attendais à un mauvais résultat sur ce test (d'où mon idée d'être très sous-évalué sur mon IVT).

Pour mon interprétation personnelle des résultats, je mets cet écart de 7 pts entre symboles et code en lien avec mon impression d'avoir été très sur-évalué concernant l'IMT.
En fait, ma mémoire n'est pas si bonne que ça (elle est excellente pour mes sujets de prédilection, mais pour le reste elle est au mieux médiocre).

Pour le test code, la mémoire est fortement impliquée: il s'agit de reproduire des petits symboles très simples, qui sont résumés en haut de la page.
Chaque symbole est associée à un chiffre de 1 à 9.
En dessous il y a une page remplie de cases numérotées aléatoirement entre 1 et 9, et dans chaque case il faut reproduire le symbole associé à son chiffre.

La façon rapide de procéder est de mémoriser les associations symboles/chiffres, puis de remplir la page.
Je n'ai pas procédé ainsi, je ne pouvais pas mémoriser les symboles: j'ai une mémoire de travail de type auditif (je ne visualise pas ce que j'ai en mémoire, mais je l'écoute).
Ainsi, pour mémoriser '8', je mémorise le son "uite"
Pour mémoriser '╗', par exemple, c'est beaucoup plus difficile d'utiliser ma mémoire à court terme.
Je peux à la rigueur mémoriser "deux L majuscules à l'envers imbriqués, l'un plus grand que l'autre", mais c'est clairement à un autre niveau de difficulté que '8'.

Je n'ai pas pu mémoriser les associations symbole/chiffre, je n'ai même pas essayé à vrai dire: il m'aurait probablement fallu l'intégralité du temps du test pour y parvenir.
A chaque case je faisais l'opération suivante:
-Regarder le chiffre de la case
-Regarder le tableau récapitulatif pour retrouver le symbole associé
-Reporter mon regard sur la case à remplir, et y reproduire le symbole.
J'étais lent (1 symbole par seconde environ)
A un moment, constatant que ça n'avançait vraiment pas vite, j'ai trouvé une astuce pour essayer d’accélérer: j'ai mémorisé une seule association symbole/chiffre, puis je me suis mis en quête de toutes les cases ayant ce chiffre, et j'y reproduisais mon symbole.
Je comptais faire ça pour les '1', puis recommencer pour les '2', les '3' et ainsi de suite.
J'allais beaucoup plus vite ainsi, passant d'environ un symbole par seconde à environ 5 symboles par secondes, mais la psy m'a interrompu, me disant de ne pas procéder ainsi.
C'est la faiblesse de ma mémoire, et non pas une vitesse de traitement trop lente, qui m'a fait avoir seulement 11.
En supposant que j'aie eu une excellente mémoire, j'aurais eu la vitesse de traitement suffisante pour remplir 5 fois plus de cases que ce que je n'ai réellement fait.
J'ai donc eu 11/19 (au dessus de la moyenne) en étant à environ 20% de ma vitesse, ce qui est à mon avis révélateur d'une vitesse de traitement exceptionnelle.

Le test symboles quant à lui, ne nécessitait pas le recours à la mémoire, c'était de la vitesse de traitement pure, j'étais à 100% de ma vitesse, et j'ai eu 18 Smile

Entre le 18 en symboles, et le fait que jamais personne à la connaissance de la psy n'avait fait aussi vite que moi les épreuves chronométrées (cubes en particulier), je m'auto-évalue une IVT très supérieure à celle fournie par le test, biaisée par le 11/19 en code qui est révélateur d'une faiblesse en IMT et non en IVT.


Résumé:
Indice de Compréhension Verbale 122
Similitudes NS* 12
Vocabulaire NS 15
Information NS 14
(Compréhension NS 14)

Indice de Raisonnement Perceptif 132
Cubes NS 16
Matrices NS 14
Puzzles visuels NS 16

Indice de Mémoire de Travail 134
Arithmétique  NS 16
Mémoire des Chiffres  NS 16

lndice de Vitesse de Traitement 126
Symboles  NS 18
Code  NS 11

*: NS correspond à note standard, c'est à dire l'évaluation de ma prestation comparée aux résultats d'un échantillon témoin de ma tranche d'âge (d'où le fait que certains tests ne permettent pas le 19/19, l'échantillon témoin ayant trop bien réussi).

Conclusion de la psy concernant mon QiT:
Les résultats ne permettent pas de d’objectiver un QI total puisque la différence de 10 points entre l’Indice de Compréhension Verbal et celui de Raisonnement Perceptif est significative.
[Il ne peut être calculé qu’à titre indicatif et doit être envisagé avec précaution
 il serait à 135 soit très supérieur à la moyenne attendue pour les personnes de sa tranche d’âge]

Mon ICV me semble correctement évalué.
Mon IRP a été fortement sous-évalué: il n'a pas pu être mesuré à cause du plafond des tests, plafond très largement en deçà de mes capacités.
Mon IMT a été fortement sur-évalué: tous les tests de mémoire portaient sur des chiffres, hors les chiffres sont un de mes centres d'intérêts spécifiques liés à Asperger (par exemple quand j'étais enfant je connaissais par cœur toutes les plaques d'immatriculation des voitures de mon entourage).
De plus l'item arithmétique, composante de l'IMT, n'a absolument pas fait appel à mes capacités de mémoire: j'ai utilisé mon IRP élevé pour réaliser ce test, et il n'y a eu aucun test sur la mémoire visuelle, que je sais être un de mes gros points faibles, mes lacunes n'ont donc pas été prises en compte.
Mon IVT a été fortement sous-évalué: mon comportement sur le reste du test montre que j'ai un IVT très élevé, ainsi que mon 18 aux symboles.
Mon 11/19 en codes vient d'une IMT insuffisante pour obtenir un meilleur résultat, il n'a rien à voir avec ma vitesse de traitement de l'information.

Concernant le QI non significatif à 135, je me dis: pourquoi pas: je me considère sous-évalué sur certains points et sur-évalué sur d'autres, au final ça doit à peu près s'équilibrer.
J'aurais tout de même tendance à le considérer légèrement supérieur (140 peut-être?) car il y a plus de points où je me pense sous-évalué que de points où je me pense sur-évalué.

Je me suis permis une interprétation personnelle de ce que je vaux vraiment, me basant sur la façon dont se sont déroulées les épreuves, les résultats que j'y ai obtenu, et ce que je sais de mes points forts et de mes lacunes.

Disons ceci:
On garde mes résultats en ICV: 12 15 14 14
On remplace mes résultats en IRP (16-16-14) par 19-18-16 (Suppression de l'effet plafond des tests et de la bizarrerie de résultat sur le test des matrices)
On remplace mes résultats en IMT (16-16) par 10-16 (On vire le 16 de l'arithmétique qui n'a aucun lien avec ma mémoire, on remplace par un test de mémorisation visuelle où je suis mauvais. On conserve le 16 de la mémoire des chiffres).
On remplace mes résultats en IVT (18-11) par 18-18 (On vire le code, que je plante à cause de mes lacunes en mémoire, on remplace par une autre épreuve de vitesse pure, que je réussis de la même façon que l'épreuve symboles).
Quel serait mon QI avec ça? J'aimerais bien le savoir, mais je ne connais pas les formules utilisées pour le calcul du QI.
Certains les connaissent et seraient peut-être en mesure de me répondre, j'ai posé la question sur le fil 'venez vous exprimer après le test'.

Voili voilou, merci pour votre lecture Smile


Dernière édition par Asperzebre le Mer 8 Fév 2017 - 11:45, édité 2 fois (Raison : ajouts, clarification, mise en forme)
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Mer 8 Fév 2017 - 13:17

je viens de recevoir aujourd'hui même, le lendemain de la restitution de mon bilan, la convocation au CRA de ma région, pour le 5 Avril.

Sacrée coïncidence, on dirait presque qu'ils l'ont fait exprès.  Laughing
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Parisette le Mer 8 Fév 2017 - 14:22

Ca se goupille bien, et au moins tu sais que tu ne fais pas la démarche pour rien maintenant.
Avec le bilan du cabinet, ca va pouvoir aller vite après
avatar
Parisette
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1398
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Mer 8 Fév 2017 - 15:00

Oui, j'espère aussi.
En espérant que le CRA pourra simplement valider mon bilan sans me refaire faire une batterie de tests (je verrais ça avec eux, je vais les contacter pour les informer que j'ai déjà fait un bilan en libéral).
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Shamrock le Mer 8 Fév 2017 - 15:08

Les indices (ICV, IRP...) représentent la même chose que le QIT, des positionnements dans la population, avec 100 pour moyenne. Une personne qui a 130 à tous les indices aura beaucoup plus que 130 en QIT, car il y a 2% de la pop qui réussit une "performance" donnée dans un domaine mais beaucoup moins qui réussit cette performance et une autre perf à 2% dans un autre domaine. (théoriquement si les deux domaines étaient indépendants, ce serait 2/100x2/100 = 0,04% de la population, donc grossièrement un "QIT" de 150). Autrement dit, le QIT n'est pas une moyenne arithmétique des indices.
Donc même si tu n'as pas >=130 pour un indice, ça ne veut pas dire que tu n'es pas surdoué pour ça. Ne sous-estime pas les indices. Wink
avatar
Shamrock
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 735
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 31
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Mer 8 Fév 2017 - 18:24

Merci Shamrock.
Oui, je suis dans les cases de ce que le test de QI peut qualifier de 'surdoué', dans le sens où il m'a été apporté la confirmation que cet écart de 10 pts entre l'IRP et l'ICV n'était pas trop élevé pour interpréter un QI significatif.
C'est à partir de 23 points que cet écart est considéré trop important pour calculer un QI, 10 points c'est pour pouvoir considérer que l'écart entre IRP et ICV est bien réel, et ne peut pas être lié à une imprécision de mesure.

Il y a aussi le fait que j'aie eu 18 en symboles et 11 en code, pour une IVT à 126.
Ça fait un écart trop grand entre les deux subtests de l'IVT, dans cette situation la psy aurait apparemment dû me proposer un test de substitution (barrage) pour remplacer le code.
Je ne sais pas combien j'aurais eu au barrage, je ne l'ai pas fait et je n'ai aucune idée d'en quoi il consiste.
En supposant que j'y aie eu un résultat similaire aux symboles (on remplace le 11 au code par le 18 au barrage), ça me ferait une IVT à 145 au lieu de 126, sacrée différence, et le QI total s'en serait fortement ressenti.

Le 135 de QI qui m'a été restitué à titre indicatif, en précisant qu'il est non valable et fourni uniquement à titre indicatif à cause de l'écart entre IRP et ICV serait donc à priori plus élevé, de l'ordre de 140, et totalement valide.

Ce 140 correspondrait à la mesure de ce que j'ai fait le jour du test (j'ai sous-performé, j'étais stressé et en manque de sommeil, je sais pouvoir faire mieux, mais bon, ça correspond à mon niveau au jour J.)
Je pense que dans de meilleurs conditions de passation du test, un 145 n'est pas du tout inenvisageable.
Je continue à penser que je suis peut-être THQI, tout en envisageant aussi l'hypothèse inverse.
Mais bon, je ne vais pas m'amuser à débourser des centaines d'euros pour repasser le test.
De toutes façons ça reste de l'interprétation, le test de QI n'est pas un instrument mesurant précisément l'intelligence, il ne peut qu'apporter une estimation de celle-ci.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Ven 10 Fév 2017 - 17:32

J'ai pas lu dans le détail ce que tu proposes à propos des votes, mais j'ai lu y a longtemps l'article wikipedia (suite à des préocupations du même genre)
https://en.wikipedia.org/wiki/Voting_system

Une autre question ouverte, serait de trouver un système de vote qui garantisse que chaque citoyen s'est exprimé (quelqu'un m'a dit que des gens se penchaient sur des block-chains, pour essayer de trouver des algorithmes qui garantissent un système de vote "sûr")




Asperzebre a écrit:Juste une petite remarque (c'est de la forme, je ne critique pas le fond): on dit Asperger, et pas apserger.
J'ai d'abord cru à une faute de frappe, mais tu utilises plusieurs fois le mot en faisant la même faute, c'est pour ça que j'interviens pour corriger Wink
Et ça prend une majuscule, c'est un nom propre (le nom de famille de celui qui a découvert ce syndrome). Là encore c'est juste pour information, je ne suis pas choqué par l'absence de cette majuscule.

Concernant le fond, je passe en spoiler car c'est long et totalement hors sujet concernant le test de QI de Lemniscate.
Spoiler:
Disons qu'il y a certains différences qui passent mieux que d'autres.
Je tolère quelqu'un beaucoup moins/plus intelligent que moi, beaucoup moins/plus grand que moi, plus âgé/jeune que moi, avec d'autres orientations sexuelles, une autre couleur de peau, parlant une autre langue...chacun est différent et il faudrait être le dernier des salopards pour rejeter autrui sur de tels critères.

Pour l'honnêteté c'est différent, on entre dans le cadre de valeurs qui me sont presque sacrées, je suis incapable de tolérer un manquement là dessus.
Je suis aussi irréconciliable avec les malhonnêtes que les antifas avec le FN.

De plus, j'ai la conviction qu'autant les différences de physique et d'intelligence on n'y est pour rien: chacun naît différent et il faut faire avec, autant on ne naît pas malhonnête mais on le devient, il y a une notion de choix ici: la personne choisit de faire quelque chose qui heurte mes valeurs, elle n'a donc pas mon respect.

En tout cas je n'ai pas dit que je considérais 95% des humains comme des salauds.
J'ai dit que je considérais les gens malhonnêtes comme des salauds, et que je pense que ceux-ci représenteraient 95% de la population (ce qui ferait effectivement 95% de salauds, mais uniquement à la condition que j'aie bien estimé la proportion de gens malhonnêtes, et je n'ai aucun moyen de la mesurer, je peux juste émettre un ressenti, très subjectif).
En simplifié, si ils représentent 99.99% de la population il y a 99.99% de salauds, si ils n'en représentent que 5% alors il n'y a que 5% de salauds (j'ignore dans ce raisonnement ceux que je considérerais comme des salauds pour d'autres raisons que la malhonnêteté).

Concernant l'intégrité, je prends les définitions de Wikipédia:
L'intégrité est la motivation première à être conforme à ce que l'on est réellement. L'intégrité est donc le qualificatif donné à ce mécanisme de conformité à soi-même (en incluant ce qui n'est pas humain).

L'intégrité, c'est aussi l'absence de mauvaise intention. En parlant du caractère intègre d'une personne, ce mot fait référence à son honnêteté.
Si on prend le second sens du mot, intégrité est un synonyme d'honnêteté, donc il est tout à fait cohérent de penser que les gens 'normaux' ne sont pas intègres.
Il est bien sûr possible que ce ne soit pas le cas, c'est juste une hypothèse.
Après, si il s'avérait que cette hypothèse est juste il s'agirait de voir si on accepte ou non cette différence, et pour ma part la réponse serait non, ne pas être Asperger n'est pas une excuse valide à mes yeux pour se comporter ainsi.




Chui pas sûr de bien comprendre ton point de vue à propos du mot "Apserger"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'anthroponymes_devenus_noms_communs

Le préfet Eugène Poubelle : au XIXe siècle, il obligea les Parisiens à mettre leurs détritus dans des boîtes ad hoc : une poubelle.
Pantalon : personnage de la commedia dell'arte vêtu d'un habit tout d'une pièce, a donné son nom au pantalon. Le nom du personnage vient du prénom italien Pantaleone.
Panacée : Déesse grecque, fille d'Asclépios et d'Épione qui prodiguait aux hommes des remèdes à base de plantes. Elle a donné son nom au remède imaginaire qui guérit tous les maux : la panacée.

A la limite, je peux comprendre qu'on insiste pour écrire le syndrome d'Asperger. Mais autorise moi à écrire un asperger. Parce que bon, y a moment faut vivre avec son temps, ou alors juste être logique. Enfin je pense. Cela dit je te remercie d'avoir attiré mon attention sur le fait que ça ne fait pas consensus. Je ne fais pas spécialement attention à l'orthographe, ça me demande trop d'énergie, mais parfois j'essaye de faire des efforts, et dans ces cas là, c'est toujours bien d'avoir quelques notions (mais ça demanderait un gros investissement de me remettre à niveau ...)




Pour ce qui est de l'intention de nuir, le problème c'est qu'il n'existe pas d'indicateur universel pour mesurer expérimentalement la notion d'intention de nuire. Déjà on pourrait essayer d'examiner les gens qui sont content d'exister en tant qu'individu ayant l'intention de nuire. Bon y en a, et c'est peut être même tout le monde [ j'y reviens dans une seconde* ], mais en général les comportements qui semblent entrer dans le critère que tu dessines à grands coups de pinceau, ne sont pas dans la situation d'accepter que ce qu'ils sont en train de faire est une volonté de nuire.

* Presque tout le monde au moins une fois dans sa vie, a fait un truc "par vengeance". La vengeance est un acte caractérisée par la volonté de nuire. Ainsi donc tout le monde a déjà essayé de nuire au moins une fois.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5869
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Ven 10 Fév 2017 - 17:40

Pour Asperger, ce n'est pas l'absence de majuscule qui me gène (je le disais juste à titre indicatif).
Tes arguments en faveur de l'absence d'utilisation de majuscule sont cohérents, quoi qu'il en soit je n'y accorde pas d'importance particulière et je ne t'aurais jamais repris juste pour ça.
Ce qui m'a fait réagir c'est que tu écris apserger au lieu de asperger, une inversion de deux lettres.
Mais c'est juste un détail Wink

C'est possible aussi que ce soit de simples fautes de frappes, dans ce cas pas de problème, tout le monde en fait.
J'avais réagi car dans un de tes messages tu utilisais trois fois ce mot, et à chaque fois tu l'orthographiais apserger, je me suis dit que tu pensais peut-être que c'était comme ça que ça s'écrivait.

Voili voilou, c'était juste ça ma remarque, je pense que tu as cherché trop compliqué en essayant de comprendre mon point de vue.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Sam 11 Fév 2017 - 8:31

@Apserzerbe : En effet, fautes de frappes.

Asperzebre a écrit:L'absurdité du travail, on est nombreux à être d'accord sur ce point.
[..]
J'ai décidé que ce n'était pas une vie pour moi (et même si j'en avais décidé autrement, mon corps en a décidé ainsi pour moi: burn-out au bout de 3 mois de travail).

Du coup comment tu t'organises ?
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5869
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Sam 11 Fév 2017 - 9:57

Du coup, travailler dans de telles conditions c'est impossible pour moi.
Je n'ai plus d'emploi depuis cette expérience (2014), et n'en cherche pas.
Je me suis focalisé sur faire reconnaître ma différence.

Je me suis auto-diagnostiqué Asperger THQI, les tests psychologiques ont confirmé mon Asperger, me disent 'seulement' HQI, mais l'interprétation des résultats me fait pencher vers le profil THQI.
Spoiler QI:

135 de QI au test, avec un vice de forme:
11 et 18 aux deux tests d'IVT, en théorie au delà de 5 points d'écart on doit remplacer le test le moins bien réussi par un test de substitution.
J'y aurais probablement eu aux alentours de 18 (je reprend le score du test d'IVT que j'ai réussi), ce qui fait que l'IVT qui aurait théoriquement du être mesuré est de 145 au lieu de 126, et le QI de 140 au lieu de 135.

140 c'est mon QI le jour J, dans les conditions de passation du test.
Après j'ai sous-performé à cause de la fatigue et du stress (nuit de 4 heures seulement la veille, et gros stress lié au fait d'être sur Paris).
J'identifie au moins deux tests où j'aurais pu faire mieux (cubes où j'ai 16 alors que je peux plafonner à 18, et mémoire des chiffres où j'ai aussi 16 en ayant totalement perdu mes moyens, et où je pense pouvoir faire au moins 18 également).
Il est possible que j'aie aussi été sous-évalué sur d'autres tests, ce qui sous-évaluerait encore plus mes résultats, je ne m'en rends pas bien compte.
Ce qui fait que je pense que dans des conditions de passation optimales (pas de vice de proécédure, pas de fatigue, de stress...) mon QI aurait probablement été situé entre 145 et 150, ce qui confirmerait mon auto-diagnostic de THQI.

Le QI n'est de toutes façons qu'un indicateur, il ne faut pas que je reste bloqué sur le nombre qui m'a été fourni, l'idée ici était surtout de dire que j'ai eu la confirmation que je ne m'étais pas trompé avec mes auto-diagnostics.

Mon organisation actuelle est la suivante:
-Je suis au RSA, inscrit à pôle emploi en faisant semblant de chercher du travail (car c'est obligatoire pour le RSA), mais je n'en cherche pas.
-Je suis dans les démarches pour faire reconnaître mon asperger (sans majuscule pour te faire plaisir Razz), le bilan de la psy n'était qu'une première étape, il faut le faire valider par un psychiatre ensuite.
-Une fois le bilan validé, il faut que je contactes la MDPH pour voir à quoi j'ai droit.
D'après la psy il est acquis que j'ai droit à une RQTH, je vais en faire la demande, et je vais éventuellement faire la demande pour une allocation pour handicapé aussi (dans un premier temps je ne compte pas en faire, je compte le faire seulement si mes tentatives d'insertion professionnelles avec la RQTH échouent).
Tout ça va prendre du temps, je table en gros sur début 2018 pour que le côté administratif soit réglé.

-Une fois le côté administratif réglé, je ferais des recherches de travail adapté à mon profil, à l'aide de la RQTH, dans mon domaine (informatique).

-Si je ne trouve pas de travail en informatique qui me correspond, je ferais une tentative de reconversion professionnelle (je partirais probablement pour un truc en rapport avec les statistiques, c'est mon gros point fort et quitte à me reconvertir, autant que j'aille là où je suis performant).

-Si je trouve un travail qui me convient, tout va bien, il n'y a plus qu'à me trouver une compagne pour partager ma vie, et j'aurais la belle vie (c'est pas forcément l'étape la plus facile d'ailleurs, mais on va rester positif).

-Si je ne trouve pas malgré mes tentatives de reconversion, alors je me résignerais à retourner à la MDPH pour tenter d'avoir une allocation handicapé, histoire de ne pas passer toute ma vie avec un simple RSA de survie.

Quoi qu'il arrive, il est sûr à 100% que je ne travaillerais plus jamais dans le cadre d'une entreprise 'classique', en tant qu'employé 'normal'.
3 mois -> burn-out, c'est totalement impensable d'insister, je ne suis pas masochiste.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Sam 11 Fév 2017 - 11:49

Qu'est ce que tu aimes faire en informatique ?

Comment tu occupes tes journées ?
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5869
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Sam 11 Fév 2017 - 14:09

En informatique, j'aime pas grand chose en fait, c'est bien ça le problème.
A la base, c'est surtout l'algorithmique qui m'a attiré vers l'informatique, j'ai bifurqué de mes études de maths vers l'informatique car j'avais de très bons résultats (17 de moyenne à la FAC) et que l'informatique est vendu comme un domaine très porteur sur le plan professionnel, je pensais donc y avoir plus de chances de trouver un travail qu'en persistant sur les maths.

Ce que j'aime dans l'informatique c'est prendre mon temps et me creuser la tête pour trouver par moi-même des manières de programmer quelque chose.
J'adore aussi optimiser un code (faire un programme permettant d'obtenir un certain résultat en quelques dixièmes de seconde de traitement, alors que le même programme codé différemment aurait pris 10 secondes à donner le même résultat), mais ça c'était super important aux débuts de l'informatique quand le matériel n'était pas très performant, maintenant ça l'est beaucoup moins et tout le monde code de manière 'dégeu', le plus important étant de rendre les projets dans les délais (beaucoup trop courts) impartis par les équipes de management (rentabilité est le mot d'ordre, toute l'activité professionnelle tourne autour de ça).

On va se retrouver par exemple dans un logiciel fourni à un vendeur de légumes avec une classe 'hotel', car on a fait un copié coller foireux d'un site sur l’hôtellerie, pour gagner du temps...

Tout ça j'aime pas du tout.

Et à part le développement, je n'aime rien en informatique.
Je ne suis pas 'geek', au sens que les nouvelles technologies ne m'intéressent pas, je n'ai ni i-phone ni tablette, et si ça ne tenait qu'à moi je n'aurais même pas de téléphone portable (j'ai du en acheter un pour mon ex qui voulait que je soies joignable).
Je suis aussi nullissime en réseau, n'importe quel ado de 15 ans un peu passionné par ça serait 10 fois meilleur que moi pour faire une installation de matériel informatique dans une entreprise, et de nombreuses offres d'emploi exigent cette casquette multi-tâche pour les développeurs.

Bref, j'ai l'impression de m'être totalement planté de voie, mais j'ai envie de tenter le coup une dernière fois avant de me réorienter.

Sinon comment j'occupe mes journées: je ne fais pas grand chose.
Je vois de la famille tous les jours à 16h30 pour prendre le café, sinon je suis enfermé dans ma chambre sur ZC, ou sur tétris (je continue de m’entraîner).
Je joue aussi à warlight (une sorte de Risk en ligne, de manière générale j'adore tous les jeux de stratégie).
Le printemps approche, je vais bientôt être un peu plus actif, faire du sport, des promenades...et puis j'espère aussi faire quelques rencontres IRL avec des gens de ce forum Smile


Dernière édition par Asperzebre le Sam 11 Fév 2017 - 14:11, édité 1 fois
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Shamrock le Sam 11 Fév 2017 - 14:09

Les facs n'ont pas besoin d'une rqth pour reconnaître un handicap, la reconnaissance a lieu en interne et est beaucoup plus simple.
Tu pourrais chercher une formation qui t'intéresse dès maintenant, pour la rentrée prochaine, et demander au conseil départemental la dérogation pour le Rsa, en te basant sur le fait que ton handicap (justifié par le rapport psy) fait que tu dois changer de voie et donc faire une formation.
avatar
Shamrock
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 735
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 31
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Sam 11 Fév 2017 - 14:14

Hmm, c'est intéressant tout ça Shamrock, merci beaucoup.
Du coup la reprise d'études me semble plus facilement envisageable vu comme ça Smile

Edit: je parle surtout de l'aspect financier ici, j'ai tout à fait les capacités pour suivre 'normalement' les cours, sans avoir besoin de structure particulière pour mon handicap.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Sam 11 Fév 2017 - 15:18

A ma connaissance, il existe trois domaines où l'informatique que tu as envie de pratiquer existe encore (Mais vaut mieux être doué j'imagine ...)

1) Programmation des kernels des GPU


http://www.nvidia.com/object/cuda_home_new.html


2) Programmation des FPGA

https://www.altera.com/products/fpga/overview.html


3) [complémentaire des deux autres] Les logiciels libres en général.



Tu es dans quelle région de France ?
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5869
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Sam 11 Fév 2017 - 16:00

Je n'ai pas fait les études nécessaires pour ce genre de métiers.
J'ai une modeste licence d'informatique (j'ai validé le master 1 mais aucun diplôme n'y est associé, et je n'ai pas postulé au master 2 car il y a un nombre de places limitées et que j'avais les avis de poursuite d'études les plus défavorables de toute ma promotion).
Je n'y ai strictement rien appris concernant les domaines que tu exposes ici.
J'ai des bases d'algorithmique, mais vraiment à un niveau basique, c'est au programme des 2 premières années de FAC après on n'en fait plus.
Sinon mon bagage informatique c'est essentiellement la maîtrise de langages de programmation (JAVA, PHP, un peu C++ même si je suis rouillé).

Ça pourrait effectivement m'intéresser de travailler dans ce genre de domaines, probablement bien plus que dans l'informatique 'classique', mais ça ne m’intéresse pas forcément plus que de travailler dans les statistiques (qui me passionnent).
Quel que soit mon choix ce serait une réorientation professionnelle, et il me faudrait faire une reprise d'études.

Pour ma localisation, je suis en Normandie (dans l'ex Basse-Normandie), mais quitte à bouger je préférerais la Bretagne que l'ex Haute-Normandie. (vers Rennes par exemple, il doit y avoir moyen de trouver du travail plus facilement que par chez moi).
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Sam 11 Fév 2017 - 16:25

Ah ben les statistiques = big-data.
En général on y utilise soit R, soit Python, avec diverses bases de données (je ne saurais pas trop te dire lesquelles).

Ca peut être bien d'avoir quelques notions de machine learning pour postuler, mais juste l'aspect statisticien est déjà quelque chose. Pour l'absence de diplôme, les Asperger sont à la mode, alors il doit y avoir moyen de te faire embaucher, surtout si tu as réussis à avoir la RQTH. Pour le skill, tu as les moocs, et aussi tu peux travailler sur un projet, et le publier sur git-hub, en plus d'en faire la publicité sur ton CV.

Finalement, tu as les écoles comme 42 (bon à ma connaissance c'est seulement à Paris).


Par contre la contrainte géographique + contrainte de trouver un truc que tu puisses supporter + travailler sur un truc qui t'intéresse + pas de diplôme classique, ça va commencer à faire beaucoup.  Mais si tu arrives à avoir un revenu "handicap", alors tu peux probablement te lancer dans des projets open source (idéalement sur des technos prometteuses), et espérer soit être un jour en position de force, soit être satisfait de ce que tu produits.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5869
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par ortolan le Sam 11 Fév 2017 - 16:50

Stauk a écrit:Ah ben les statistiques = big-data.
En général on y utilise soit R, soit Python, avec diverses bases de données (je ne saurais pas trop te dire lesquelles).
[...] Pour le skill, tu as les moocs,
C'est d'actualité : http://www.zebrascrossing.net/t29701-fondamentaux-du-big-data
Bases de données en SQL visiblement, prog en Python effectivement.
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4905
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Sam 11 Fév 2017 - 18:00

ortolan a écrit:
Bases de données en SQL visiblement, prog en Python effectivement.

https://en.wikipedia.org/wiki/NoSQL

triggered by the needs of Web 2.0 companies such as Facebook, Google, and Amazon.com. NoSQL databases are increasingly used in big data and real-time web applications. NoSQL systems are also sometimes called "Not only SQL" to emphasize that they may support SQL-like query languages

Le langage R est utilisé aussi parfois (à la place de Python ).
https://en.wikipedia.org/wiki/R_(programming_language)
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5869
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par ortolan le Sam 11 Fév 2017 - 18:14

Voilà ce qui arrive quand on lit trop vite / superficiellement et qu'on n'y connaît absolument rien : ça finit par se voir Rolling Eyes
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4905
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Invité le Sam 11 Fév 2017 - 19:30

on cherche des compétences en data ces temps ci c'est à la mode et pas que chez les grands groupes, il va de soi qu'il ya demande chez tout qui traite des données, marketing, services secrets, grande industrie, recherche ,sciences sociales

moi ce qui me branche c'est l'ufologie :-)

les techniques sont assez hards et incluent des prérequis mais qui peuvent être étudiés, bref faut faire des efforts et pas nécessairement des petits mais bon on n'a rien sans rie^n même comme surdoué c'est évident

ou alors on pond sa ou ses méthodes d'analyses stat et autres, j'ai toujours eut un faible pour inventer mes propres outils mais alors faut les valider d'une certaine manière

les analyses big data datent en fait des années 80 et 90 , émergence, on ne parlait pas de cela mais des instituts de sondage ou de marketing internationaux avaient déjà à disposition des outils super pointus

de manière plus amusante des groupes comme cnn ont bénéficié des recherches de données d'oracle par exemple avec des matrice cubique si j'ai bon souvenir

dans une de mes mille vies j'ai eut une présentation très superficielle , ils arrivaient dans leur moteur de recherche à balyer à la fois le texte et les images et de produire un résultat sur nom ou sur image associée, j'étais bluffé

des bases évidemment énormes déjà

le big data ici semble être nettement plus loin, déjà Google a révolutionné les moteurs de recherche, ses algos sont infernaux et il ya de la recherche permanente

ceux qui programment cela ça doit être des bêtes de combat en informatique et en math et ou des gens formés en meta recherche, autre univers

au delà de l'application des maths, théories et autres algos que l'on voit aussi dans les séries us, par exemple ncis ou les experts, la base est tjs la même, un super expert informatique qui a a disposition des database infernales et qui en 3 secondes, le temps que Gibbs s'énerve, produit le lien de requêtes multiples et croisées

dans la vraie vie on n'en est pas loin, on en arrive même à retrouver quelqu'un sur base d'analyses syntaxiques, fautes d'ortho incluses , voir référentiels

c'est le vrai danger d'un ia derrière, le profilage est super pointu

plus l'info est précise et croisée plus le profil est hard

on comprend la demande dans le secteur

la plupart des gens ne comprennent pas la vraie menace des réseaux sociaux et du net mais aussi des multiples cartes communales, bancaires , médicales etc etc

un adolf avec un outil pareil.. associé à une triangulation de votre gsm, en fait faite en permanence et vous avez un outil de raffle massives

mieux, les précieuses données sont stockées dans des bunkers géants, ceux là anticipent bien plus que le commun

mais un surdoué peut faire joujou avec le système.. cyberwar ahead mon commandant

il y aura une dictature mondiale et une résistance, la sf le dit depuis 20 ans

pas celle qu'on pense, les gentils hackers blancs ont déjà pondu des systèmes anti tracage depuis des années , et ont pondus leurs réseaux parallèles voire autonomes mais connectables, et encore ça c'est bas niveau

l'autre camps multiplie les bases de données, on n'a pas idée du nombre de fichiers dans lesquels un individu lambda est présent son insu et à l'insu des autorités de surveillance

mai sil ya quelque chose d'excitant à analyser des masses de données et de faire des liens, c'est neuronal, une excitation basique, trouver n lien caché par exemple, en science c'est jouissif

en politique cela fait peur

personne ne cause de snowden , ce type en a pour dénoncer la machine infernale qui s'est sans doute encore accélérée depuis, Windows 10 est infernal , qui s'en soucie ?

tout est de plus en plus connecté et le marketing bientôt activera votre gsm près d'une borne d'affichage pour vous rappeler combien vous aimiez cette petite culotte rouge pour votre compagne , en oui quoi vous aviez consulté en Google, vérifié en achat et comparer différentes boutiques pour faire une surprise , mais vous n'aviez pas validé votre achat, mais cela tombe bien il y a une boutique que Google map se fera un plaisir de vous dire à 25 m, par ailleurs si vous le voulez notre appli peut déjà faire la réservation et le paiement pendant que nous vous proposons d'autres pubs sur ce trajet

cela .. existe.. déjà

l'étape suivante sera de pucer les bébés et de coder leur patrimoine génétique puis de mettre des puces comportementales avec revenu, centres d'intérêts , santé etc... plus besoin de se déplacer ou de s'ennuyer avec les assurances, tout sera pré calculé, pré programmé, pré analysé

cela existe... aussi déjà ou presque.. à part le pucage de fait.. quoiqu'il ya 5 ans le milieu de la haute couture avait vu une mode d'injection de puces rfid.. c'est dire

au delà pour la recherche , quels outils ! dans une masse de données empiriques trouver des liens que vous ne soupçonner même pas

mais il faudra toujours un homme derrière pour interpreter et affiner les recherches, ouf..l'ia n'est pas encore auto générée même si certains savent déjà programmer une ia à apprendre et plus affolant s'auto programmer, là on est dans le top

après on sera dans les ordinateurs quantiques et/ou la logique floue, cela existe aussi déjà .. et dans les ordinateurs biologiques , enfin mélange entre composants inertes et biologiques, c'est en cours

voire des ordinateurs nanométriques, c'est en cours aussi

la miniaturisation sera alors effective, je vous laisse imaginer la dépendance technologique et comment réparer un prog ou un composant ananométrique surtout s'il est implanté

bref on aura après les neuro chirurgien les nano neuro chirurgien, mélange entre informaticien et neuro chirurgien

brave new world

le niveau de savoir et de complexité cependant est vraiment haut et je me demande jusqu'à quand on pourra encore former des gens capables de suivre cette complexité là

on voit déjà des limites claires , les experts de ces niveaux sont très rares , en big data en France il manque des milliers de spécialistes

moi j'aime analyser les données depuis toujours, je suis plus dans les stats que dans les maths, c'est mon truc, ici je fais cela pour le fun, je suis trop vieux que pour changer de carrière enfin je suppose, et puis faudrait que j'acquiere le savoir

j'essaie déjà de suivre le mooc, je serai déjà content d'y arriver même partiellement , surdoué ou pas on n'est pas nécessairement au top dans tous les domaines nécessaires

suffit de lire le programme du mooc sur le lien en sachant que si vous performer il ya des niveaux suivants.. des formations suivantes

quand je pense que j'étais déjà très content de programmer en basic sur Spectrum en 1982.. lol

de nos jours le nombre de langages est devenu très grand et certains compelxes, j'ai même appris qu'on refaisait renaitre de ses cendres le langage symbolique APl a programming language , fallait un clavier spécial pour coder , super puissant et très peu de gens capable de le faire,

des fois je me dis qu'on devrait simplifier les technologies avant qu'elles ne nous dépassent de trop





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Asperzebre le Dim 12 Fév 2017 - 0:35

Ça donne pas trop envie ce que tu écris zébulon.
Si je m'engage là dedans, je ferais bien attention à l'éthique de la boite chez qui je bosse.
Mais ce n'est pas du tout dit que j'aille vers le big-data, j'ai d'autres pistes, je vais me renseigner sur un tas de domaines avant de faire mon choix.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1256
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Shamrock le Dim 12 Fév 2017 - 11:15

C'est restrictif de dire statistiques = big data... Beaucoup de données ne sont pas "big".

R c'est plutôt utilisé dans le public (parce que Matlab c'est cher...).
Tu vas être content car en stats, pour travailler sur un jeu de données, il faut parfois optimiser son code pour que le calcul ne dure pas trois jours... Laughing
Toi je te verrais bien en modélisation, là il faut réfléchir et coder. Wink
avatar
Shamrock
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 735
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 31
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Stauk le Dim 12 Fév 2017 - 16:49

Tiens j'ai pensé à toi :

https://petewarden.com/2017/01/03/why-deep-learning-needs-assembler-hackers/


every fast implementation I know has come from old-school assembler jockeys hand-tweaking instructions!

When I first started looking at the engineering side of neural networks, I assumed that I’d be following the path I’d taken on the rest of my career and getting most of my performance wins from improving the algorithms, writing clean code, and generally getting out of the way so the compiler could do its job of optimizing it. Instead I spend a large amount of my time worrying about instruction dependencies and all the other hardware details that we were supposed to be able to escape in the 21st century. Why is this?


All this means that an endangered species, hand-coding assembler experts, write all of the best implementations. GotoBlas (which evolved into OpenBlas) showed how much speed could be gained on Intel CPUs. Eigen has had a lot of work put into it to run well on both x86 and ARM with float, and gemmlowp is optimized for eight-bit on ARM. Even if you’re running on a GPU, Scott Gray (formerly at Nervana, now at OpenAI) has shown how much faster hand-coded solutions can be
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5869
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d'Asperzebre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum