« J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Mar 26 Juil 2016 - 23:47

C'est rien, des fois j'ai des absences, c'est que j'ai plus 20 ans ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Mordin Solus le Mer 27 Juil 2016 - 0:01

C'est peut-être mieux ainsi Smile ...
avatar
Mordin Solus
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 78
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 19
Localisation : Sur'Kesh

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Mer 27 Juil 2016 - 0:19

20 ans, le plus bel âge, c'est au moins une réalité sur le plan physiologique : le corps est normalement dans une sorte d'apogée énergétique. La voiture est neuve et le moteur est plein d'essence.

Passé ce constat, cela dépendra de l'expérience de chacun. Malgré tout, notre physiologie a tendance à nous booster à cet âge.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Mer 27 Juil 2016 - 0:27

Marion79 a écrit:Quand on y réfléchit, il est mort jeune en espérant être plus heureux quand il serait vieux.

C'est un très mauvais calcul. Le bonheur n'attend pas justement parce que la vie est imprévisible. On peut réduire les risques, mais jamais totalement.

Et c'est aussi un très mauvais calcul dans le sens où il vaut mieux être heureux quand on est encore plein de vie : croquer la vie avec un corps de 20 ans ou avec un corps de 70 ans, ce n'est malheureusement pas la même chose.

Finalement, rater sa jeunesse, c'est rater une sorte d'apogée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Mordin Solus le Mer 27 Juil 2016 - 1:15

"Finalement, rater sa jeunesse, c'est rater une sorte d'apogée." -> Tu as peut-être raison, mais je refuse de croire ça. Quand on "réussi" sa jeunesse, je pense que l'on pense à ça tout le temps. On doit sûrement être nostalgique, se dire "je regrette le temps où j'étais heureux". En revanche, si l'on rate sa jeunesse, on n'a pas trop de quoi se rattacher (à mon sens toujours). Donc on essaye peut-être de se rattacher à la vie présente et future, de chercher le bonheur car nous le voulons, et on pourra sûrement y arriver mieux, puis après se dire que l'on a été heureux.
Si l'on a déjà atteint l'apogée physiologique, on peut toujours chercher l'apogée philosophique. Car cette dernière doit probablement se trouver à toute âge. Mais est-elle pourtant inférieure pour considérer l'énergie du corps supérieure à celle de l'esprit ? Les plus pessimistes pourraient dire que notre esprit a besoin d'énergie. Mais même si nous sommes fatigués, de vieillesse, je vous prie de bien croire que les expériences que nous avons traversées sont plus, sinon mieux utiles à nous que cette énergie de jeunesse, car elles sont sûrement davantage utilisables sur le long terme.

Je vous remercie d'avoir lu le message d'un jeune qui ne sait absolument pas qu'est ce que ça fait de perdre son énergie d'autant (et puis aussi qu'il ne sait pas toujours où il va, mais ça vous savez pourquoi...).

En fait j'ai compris le message. On rate une forme d'apogée mais ce n'est pas la seule. Merci.
avatar
Mordin Solus
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 78
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 19
Localisation : Sur'Kesh

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Mordin Solus le Mer 27 Juil 2016 - 1:47

Ah ben du coup je te crois starhope : On rate bel et bien une apogée. Mais peut-on vraiment la rater cette apogée ?
Je crois qu'en fait je suis hors-sujet la moitié du temps (pas seulement là d'ailleurs, et encore, je n'ai peut-être pas atteint mon apogée par rapport à ça, à voir si l'on peut... Me faire fermer ma gueule, et non).
Mais je ne pense pas être hors sujet quand je dis cette hypothèse: A mon avis, il n'y a pas d'âge où l'on peut préférer être heureux, car nous voulons tout le temps être heureux. Oh nan je déconne, encore un peu de hors sujet...
avatar
Mordin Solus
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 78
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 19
Localisation : Sur'Kesh

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Mer 27 Juil 2016 - 13:27

Quand tu es jeune, tu peux potentiellement avoir toutes les joies. Quand tu es vieux, tu as d'autres joies, mais pas toutes les joies.

C'est évident qu'il faut essayer d'être heureux à tout âge. Je pense simplement que certaines périodes sont plus précieuses que d'autres.

D'ailleurs, plus on va vers la vieillesse, plus il y a une sorte de nivellement vers le bas : on se ressemble tous, on est tous pareils. Vas dans une maison de retraite et essaye de déterminer qui fut qui...

Si tu veux faire valoir ta singularité, c'est justement quand tu es jeune : tu possède l'énergie et le temps pour construire ce que tu veux.

Je précise que je suis moi-même jeune. Ne croit pas qu'il faut être âgé pour penser comme cela lol.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par jthom le Mer 27 Juil 2016 - 18:07

Pour moi l'apogée c'est la vie entière.
Nous sommes très forts, nous, êtres humains, pour être en permanence mécontents de notre sort.
Lorsqu'on est jeune, on veut vieillir. Vient un âge pivot puis on vieillit et souhaite rajeunir.
Cet âge pivot se situe vers 20 ans, ce qui ne veut pas dire que c'est le plus bel âge.

A chaque âge son lot de bonheurs et de merdes, qui varient en fonction des individus.

Mais une conclusion simple surnage dans cet océan de questionnements (oui, ce n'est pas la première fois que la question se pose), lorsque l'on vit dans l'attente permanente d'une meilleure condition, non seulement celle ci n'arrive pas (on n'agit pas pour la provoquer) mais quand bien même elle arriverait, on serait dans l'attente d'autre chose.

Encore une fois, je ne suis pas en train de me moquer ou d'agresser (je préfère préciser car par écrit, on ne sait jamais) mais cela est une réalité car il est plus facile de se "plaindre" (notez les "") que d'agir pour changer les choses.

Pour ma part, j'étais dans cette optique à 20 ans. Ca n'a pas été le plus bel âge de ma vie. J'en ai 32 aujourd'hui et j'entrevois seulement la beauté de ce que je suis capable de faire. Maintenant, il va falloir que je me bouge le cul pour le faire.

Seul contre-exemple que je puisse trouver : faire des enfants. On peut le faire mais seulement durant une période définie de la vie (pour les femmes du moins).

J'espère avoir été plus ou moins clair. Si tel n'est pas le cas, je tenterai d'expliquer ce qui se passe dans mon neurone.
-

jthom
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 37
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 34
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Jeu 11 Aoû 2016 - 19:07

Peaceandlive a écrit: J'arrive pas mal à relativiser les choses en général mais il y a certains jours où j'aimerais juste m'endormir pour quelques mois. Je suis vraiment lassée de "mon moi" et je me sens vraiment seule, ce qui renforce mon sentiment d'être dans une prison intérieure !

Tu viens d'exprimer ce que je ressens trop souvent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par siamois93 le Jeu 18 Aoû 2016 - 11:32

20 ans. J'avais failli mourir, suivre dans la mort ces morts si chers. En même temps tout restait possible.
avatar
siamois93
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3099
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Alexandra878 le Sam 24 Sep 2016 - 1:14

A 19 ans -deux semaines après mon anniversaire -j'ai perdu l'un de mes parents (mon papa).Jusqu'à 21 ans j'ai pleuré chaque matin au réveil et je m'endormais en pleurant...et chaque dimanche j'allais au cimetière...
avatar
Alexandra878
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 84
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par ifness le Lun 25 Déc 2017 - 18:06

J'avais 34 ans et j'ai pleuré tous les soirs en m'endormant.
Ma "Bonne maman" (ma grand-mère tant aimée) était morte.

Oui, on a tous affaire avec la mort, et c'est bien.
Je viens de découvrir ce fil, et les perspectives qu'il a ouvertes.
(Si la tenue persiste : il est top.)

NB. Alexandra, j'adore ton avatar. Château cathare ? Smile

Bon,  chuis "vieux"(enfin, pour vous).
Ce qui me permet une certaine
un certain angle de vue
une certaine perspective

Je suis triste, d'être "vieux".
Mon papa disait quelque chose comme : "J'aimerais avoir encore 20 ans, certes, mais avec l'expérience de mon âge".
Ce que je trouvais à l'époque curieux, illisible, voire un peu stupide (notez : j'adorais mon papa, et respectai fort son Etre).
Oui, parce que
c'est indicible, en vrai.

Certes, il y a le mythe faustien.
(Relire Goethe ne fait de mal à personne !)
mais :
on reste sur sa faim, in fine.

Histoire de libido :
(ce qu'on a pu me faire ch..., avec ce concept de libido ! Ma vie durant !
Et pourtant c'est vrai !)
la mienne est totalement intacte.
C'est bizarre : le corps vieillit (muscles et arthroses)
mais la libido reste.
je ne pense pas que mon cas soit généralisable.
Simplement : il y a un lien certain entre la libido et les neurones ou autres cellules gliales, les neurosciences sont sur le coup !
Entre la libido et la passion de vivre. De rester vivant
Rester vivant n'est strictement = à: rester jeune.
(putain ! vous me faites penser, sur ce fil ! Laughing )

Mon ami d'enfance (le seul)
celui qui jouait du blues sur sa guitare, lisait Rimbaud  et Lautréamont,
n'a survécu que 20 ans.

Cela donne (en l'instant) à penser.
(Penser, oui, toujours penser : même l'Amour, si terrible inclination de l'Etre en proie à ses hormones, est pensée.)

Bon, on doit en revenir au titre, ou on peut virevolter ?
Si je m'en tiens au titre,
je dirais que mes 19 ans ont été le plus bel âge de ma vie.
Sauf que je ne m'en aperçus point.
J'étais heureux, hypersensible, le monde de l'affectif et du sensuel s'ouvrait à moi,
c'était plutôt un souci : quelque chose à gérer.

Le bonheur est quelque chose à gérer.
Alors :
soit on s'abandonne (mais avec le risque que les choses évoluent en entropie)
soit on se contraint à gérer, et ce n'est plus réellement le bonheur.
Avec la nostalgie, et le souvenir d'une défunte insouciance, oui, c'était le bonheur.

So long.
Joyeuses fêtes.
I  I love you  you.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Grenouille75 le Jeu 8 Fév 2018 - 11:22

Stuss' a écrit:Je me souviens tout ces gens qui m'ont dis aaaah les années lycées les plus belles de la vie, ou encore à 20 ans c'est le plus belle age.

Pff rien de tout ça, au contraire c'était les pires années de ma vie, de vrais cauchemars éveillées.

Aujourd'hui j'ai 27 ans, je commence à sortir du processus d'auto destruction, pour entrer dans le processus de reconstruction, je sent que j'ai fais beaucoup de choses pour avancer, énormément même, mais ça mets beaucoup de temps.

Püis j'ai entendu dire que les vrais belles années c'était vers la trentaine, =)

J'aurais pu écrire ces mots... A vingt ans, je rentrais en école de commerce. Mon faux-self me faisait fréquenter les étudiants "hype" de l'école tout en ne me sentant pas du tout à ma place.
J'avais des amis, je sortais beaucoup, j'étais brillante en cours mais je me sentais totalement en décalage avec mes valeurs. Mon école coutait cher, mes parents me mettaient la pression de trouver un travail... je pleurais souvent, je me sentais profondément seule, j'avais peur d'échouer. Je cherchais un amoureux alors que tout le monde me courait après (et je ne le voyais pas).
Aujourd'hui j'ai 27 ans et tout est très loin d'être parfait. Je suis indépendante financièrement, j'ai vécu une rupture amoureuse très douloureuse mais qui m'a permis de découvrir ma douance. Au final cette rupture est peut-être la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie.
Je commence à apprendre à dire non (à des soirées car je suis fatiguée, à des activités qui ne me plaisent pas) et j'ai repris des études de psychologie par correspondance... les insomnies s'espacent...
J'ai eu l'impression de commencer à vivre à 26 ans... Alors non, ne me dites jamais que 20 ans est le plus bel âge.

Grenouille75
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 23
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Jeu 8 Fév 2018 - 17:59

Je ne me souviens plus de mes 20 ans... Mais toutes les années après m'ont paru de mieux en mieux. Pour rien au monde je ne voudrais y revenir !
Ma grand-mère me chantait :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par ifness le Ven 9 Fév 2018 - 19:47

Et si je dis :
"j'ai 20 ans"???

Je me flingue ?
Ou je continue ?

Philosophez, les gens ! Philosophez !

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Ven 16 Fév 2018 - 2:50

Arrivé à 30, j'ai la même conclusion. 20 ans n'est pas le meilleur de mes souvenirs. Bon physiquement si, à 30 on sent une sacré différence (qui rend pas tellement optimiste pour la suite, j'ai le genre de douleur que j'imaginais chez les gens de 50 ans...). Mais le souci, c'est qu'à 20 ans, on est pas forcément conscient d'avoir un physique au top, surtout que le mental n'y est pas trop. Il me semble que l'on se pose encore beaucoup de questions, on est encore un peu ado, il y a des restes.

@ifness : ton papa avais un constat cinglant mais tellement vrai.

Je trouve que Aznavour a parfaitement résumé la chose. Attention, pour tout zèbre au final, cette chanson est violente et peut mettre en grande dépression.
"je gaspilais le temps en croyant l'arrêter"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par ifness le Ven 16 Fév 2018 - 12:23

...................

Merci pour mon papa.
J'ai eu la chance d'en avoir un bon. I love you

Et merci pour Aznavour. Il mérite d'être davantage cité.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par oyans le Sam 17 Fév 2018 - 21:55

je comprends pas qu'on puisse aimer vieillir, tout au plus l'accepter, mais aimer la décrépitude, non..
Il y a bon livre sur cela c'est éloge de la vieillesse d'Herman Hess, tout en sachant qu'une éloge c'est une satyre.
avatar
oyans
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par Invité le Sam 17 Fév 2018 - 21:59

C'est pas tant aimer vieillir mais c'est s'apercevoir que chaque âge offre des avantages et inconvénients (dans une certaine mesure), et qu'ils sont différents. Je pense que c'est vrai pour certains âges comme entre 20 et 30 puisqu'au final la balance entre + et - reste similaire.
Bon pour les âges du style 80, il semble que les inconvénients prennent largement le dessus...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par oyans le Sam 17 Fév 2018 - 22:24

Je dis ça, du fait de mon handicap, tomber malade à 27 ans c'est épuisant... On a comme une épée de Damoclès au-dessus du crâne et elle parle, disant: ça va pas s'arranger Razz
avatar
oyans
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie »

Message par ifness le Sam 17 Fév 2018 - 22:38

Effectivement.
J'ai jamais aimé vieillir.
Et je n'ai pas aimé voir/savoir vieillir ceux que j'ai aimés, ceux que j'aime.

Ca m'a valu des déconvenues sévères à certains anniversaires (refusés, oubliés...)
les gens ont une attitude très convenue, eux.

Non, c'est pas drôle. Même si la "décrépitude" n'est pas violente.
Basculer du côté obscur, c'est pas drôle.
Quoique le philosophe l'accepte.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2236
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum