Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Aller en bas

Est-il important de vivre avec un.e zèbre ?

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_lcap42%Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_rcap 42% 
[ 31 ]
Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_lcap34%Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_rcap 34% 
[ 25 ]
Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_lcap4%Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_rcap 4% 
[ 3 ]
Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_lcap20%Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Vote_rcap 20% 
[ 15 ]
 
Total des votes : 74

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Ven 6 Mai 2016 - 16:25

Bonjour !

Je ne crois pas qu'un post similaire ait été créé, mais je me pose une question. J'ai récemment découvert mes rayures et partage ma vie depuis presque 15 ans avec quelqu'un qui visiblement ne l'est pas.

Pensez-vous qu'il est important/nécessaire/insignifiant pour un.e zèbre de vivre avec un.e zèbre ? Est-ce pour vous comme tout autre trait de votre identité (origines, croyances, idéaux, identité de genre...) ou l'importance diffère-t-elle ?

Pour vous rassurer : je ne remets absolument pas en cause mon couple ! Mais nous comprenons peut-être un peu mieux pourquoi nous fonctionnons différemment.

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par MrMerlin le Ven 6 Mai 2016 - 17:37

Nécessaire, à mon avis, non, probablement pas. Les relations amoureuses sont une alchimie, et cela peut marcher dans toutes les configurations tant qu'il y a une bonne base commune quelque part... et elle n'est pas forcément dans les "rayures".
Mais je reconnais que rencontrer quelqu'un qui arrive à suivre ma pensée plus d'une fois par an est quand même tentant... et que j'aimerais bien que cela me tombe sur le râble un de ces jours Wink
MrMerlin
MrMerlin

Messages : 613
Date d'inscription : 09/02/2016
Localisation : Près de Brocéliande (Bzh)

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Kodiak le Jeu 12 Mai 2016 - 21:01

J'ai voté "Oui, très, pour bien se comprendre", à la lumière de mes relations amoureuses passées (toutes avec des femmes non surdouées).

Même si le décalage cognitif n'a pas été le seul facteur des échecs à répétition, je suis intimement convaincu que la proximité des intelligences, l'écho réciproque que peuvent se transmettre deux cerveaux HP, est une condition sine qua non pour vivre enfin une relation durablement plaisante.



Petit PS pour les M's et leurs proches : le dernier numéro de Contact (magazine interne de l'assoc), que j'ai reçu hier, comporte plusieurs témoignages de couples HQI-HQI (le sujet fait la une de la revue).
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Jeu 12 Mai 2016 - 21:19

Merci à vous deux pour vos réponses, c'est très intéressant.
Je n'ai pas la référence, mais je vois qu'il n'y a pas que moi que cela intéresse !
Comme je suis nouvelle ici et dans la perception de mes propres rayures, je crains être dans la phase "je rapporte tout à ça", mais je pense que la question peut avoir du sens !

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Kodiak le Jeu 12 Mai 2016 - 22:11

@ Shiny

Ce que j'ai écrit à ce sujet ne représente que mon ressenti et ma vision personnels. d'autres surdoués accordent peu d'importance aux zébrures (ou à leur absence) chez leur partenaire, et sont plus attentifs à des qualités qui leur procurent des affects heureux.

Quand à la phase de retraitement de ton existence au tamis de la surdouance, il s'agit d'un effet "balancier' tout à fait naturel. Nombre de surdoués révélés adultes m'en ont fait état, tant cette identité qu'ils s'appropriaient soudain leur semblait enfin éclairer leur vie passée et ses vicissitudes. Puis vient la phase durant laquelle le pendule revient en position d'équilibre stable : oui le HQI est un élément explicatif, non il n'est pas le seul.
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Gwel56 le Mar 17 Mai 2016 - 1:24

Salut, j'ai voté oui très important, mais c'est peut être biaisé par mes expériences.
Et cela me désespère d'ailleurs, c'est déjà pas facile de trouver quelqu'un avec qui ça colle, mais si en plus tu n'as de chances de trouver que dans 1 ou 2 % de la population, c'est mal barré...
Cela m'a causé quelques problèmes dans ma relation avec mon ex qui pourtant avait été diagnostiquée dans les 130 dans sa jeunesse,
il y avait toujours un décalage au point que je ne pouvait pas vraiment discuter avec elle de ce qui m'occupait l'esprit, parfois je faisait des tentatives,
qui se soldaient toutes par un échec, très rapidement avant même d'aborder des choses réellement intéressantes ou qui me tenaient à cœur, elle "décrochait",
n'arrivait pas à exprimer un point de vue stimulant de mon point de vue et je pense qu'elle a vite renoncé à essayer de me comprendre, alors que de mon coté,
je pense que je le comprenais mieux qu'elle même...
Bref, c'est la merde.
Et maintenant c'est pire qu'avant car je me rend tout de suite compte des limitations des femmes que je pourrait désirer, et ça me coupe toute envie de faire l'effort d'aller vers elles.
Trop prévisibles, pas d'originalité ou seulement en façade, bref, pas de mystère, donc plus d’intérêt pour moi...
J'espère que l'avenir me montrera que j'ai tort et que c'est possible de retomber amoureux.
Gwel56
Gwel56

Messages : 132
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 38
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Mar 17 Mai 2016 - 9:31

Merci à tous pour vos réponses.

@Gwel56, c'est triste comme expérience, j'espère aussi que le mieux est à venir ! Je me suis toujours fait la même réflexion sur les gens qui cherchent un.e partenaire dans une catégorie particulière (origines etc) : ça restreint et ça ne peut pas être simple.

À vrai dire, je me demande si (plutôt inconsciemment) un zèbre (qui s'ignore peut-être) ne cherche pas la compagnie d'autres zèbres (qui s'ignorent peut-être aussi).
Au final, on cherche quelqu'un avec qui parler et qui nous écoute / comprenne ; dans mon cas deux façons d'utiliser son cerveau, peut-être deux formes d'intelligence, s'écoutent et se soutiennent, j'ai sûrement beaucoup de chance.

Je me demande aussi dans quelle mesure la différence entre les genre entre dans l'équation : "on" attend pas toujours les mêmes choses d'hommes ou de femmes...

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Invité le Mar 17 Mai 2016 - 9:49

Personnellement, suite à mes expériences je dirais : nécessaire.


Toutes mes expériences se sont soldées par le même constat. Dès qu'on discute, elle se sent écrasée et dépréciée, et me reproche ce qui pour moi est le cœur de mon identité : ma curiosité sans fin.

Après avoir appris être un peu différent de la moyenne, j'ai calculé (!) des probabilités (évidemment très approximatives, mais signifiantes) de rencontrer quelqu'un qui "corresponde" (sexe, répartition de la population - que j'ai étendu à 5% -, âge - avec +- 5 ans) pour aller sur un chiffre "maximum", et étant donné le nombre de personnes rencontrées j'aurai eu normalement une chance de rencontrer (pas nécessairement lui parler plus qu'un "bonjour") dans la centaine d'année à venir (selon la plage de gens rencontrés sur une année, entre 86 et 160 ans environ).

Mais connaissant désormais le problème, et fort de la conviction que l'intelligence n'est pas tout, j'ai fait des efforts, qui ont payé un temps (3 merveilleux enfants, et quelques bons moments) mais au final des points vraiment problématiques : frustration immense de mon coté, culpabilisation de l'autre, et des incompréhensions quotidiennes, et en plus indépassables quand il s'agit d'éducation, pas tant sur les principes que dans l'application (le choix des jeux, la notion d'amusement, etc)


C'était une erreur pour ma part, que je ne referais pas. Mais je pense que ça dépend des gens. Personnellement ça ne fonctionne pas :/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par fift le Mar 17 Mai 2016 - 10:36

Bonjour !

Difficile de répondre à ce sondage, il faudrait pouvoir avoir été en couple avec une/un zèbre et une/un non-zèbre pour comparer !

Ma femme ne pense pas être zébrée, moi je pense qu'elle l'est plus ou moins, enfin je ne sais pas. En tous cas, ce qui est sûr et ce qui est le plus important pour moi, c'est qu'elle est curieuse, intelligente, qu'on a beaucoup de centres d'intérêts communs et qu'on voit la vie globalement de la même façon.
Cela n'empêche pas quelques difficultés : mon incapacité parfois à communiquer, ma tendance à rester dans mon monde, mes difficultés à expliquer pourquoi j'ai pris telle ou telle décision, etc. Qu'elle soit zébrée ou non ne changerait rien à l'affaire - sauf si elle avait connu les mêmes difficultés que moi et qu'elle avait développé les mêmes mécanismes de défense depuis son enfance. Mécanismes qui sont à mon avis plus liés au fait d'être différent que d'être zébré.

Comment cela se passerait-il avec une conjointe zébrée ? Aucune idée !


fift

Messages : 4253
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Invité le Mar 17 Mai 2016 - 11:00

........


Dernière édition par danslesétoiles le Mar 28 Juin 2016 - 21:26, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Gwel56 le Mar 17 Mai 2016 - 17:49

Au final maintenant, je pense que je ne cherche pas un femme qui serait aussi intelligente ou plus que moi (ça veut pas dire grand chose d'ailleurs) je cherche plus quelqu'un que je n'arriverais pas à cerner immédiatement, une personnalité originale, aussi curieuse de tout que moi, capable de me surprendre et de m'apprendre que j'ai tort d'être blasé du genre humain, mais bon, c'est triste à dire, mais ça court pas les rues.
Si en plus elle doit être capable de me supporter, la liste se raccourcit drastiquement.
Gwel56
Gwel56

Messages : 132
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 38
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Plurebati le Mar 17 Mai 2016 - 20:32

Mon mari et moi sommes tous les deux zébrés, mais de manière très différente, ce qui est source de conflits récurrents (il a accepte mal mon côté artiste, et parfois ses angoisses rendent mon quotidien compliqué). Ces difficultés m'ont poussée à me questionner sur mes attentes (c'est à cette période que j'ai passé le test), et j'ai compris que je n'arriverais pas à vivre en couple avec un non-zèbre. En ce qui concerne l'éducation des enfants, nous cherchions à les faire réfléchir sur le monde, et je n'aurais pas supporté que leur père n'y participe pas.
Plurebati
Plurebati

Messages : 176
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 17 Mai 2016 - 20:35

j'avais lu avec un e-zèbre lol !

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20454
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Mar 17 Mai 2016 - 20:41

Kalthu : Haha le-la conjoint.e parfait.e ne peut être que virtuel.le !

Plurebati : mon mari n'a pas les caractéristiques des zèbres, ne se sent pas concerné, ne sera probablement jamais testé. Pour autant c'est avec lui que je réfléchis le plus et le mieux, nous partageons les mêmes idéaux éducatifs et faisons réfléchir nos enfants. De son propre aveu pourtant, il n'y a qu'avec moi que les conversations partent dans tous les sens (notre fille aînée commence ) !

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Etoile Cachée le Ven 20 Mai 2016 - 22:28

D'après mon expérience, ça facilite le dialogue, mais ça n'est pas suffisant pour que le couple soit porteur. J'ai été en couple 9 ans avec un zèbre, mais lui et moi n'avons passé le test qu'il y a deux ans. C'était une expérience intense de découvrir nos HQI respectifs, et de se dire qu'on s'était peut-être "reconnus" dans la foule, qu'il y avait une raison au fait qu'on pouvait parler ensemble d'absolument n'importe quel sujet avec autant de flamme. Mais ça n'a pas suffi à nous faire dépasser nos difficultés.
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Plurebati le Dim 22 Mai 2016 - 9:47

Shiny, tu dis que tu peux réfléchir avec lui, mais est-ce que lui arrive à te suivre ? Si oui, tu peux sérieusement te poser la question de la zébritude de ton compagnon. (Il peut être linéaire...)
Etoile Cachée, telle que tu décris ton expérience de couple, elle était intense mais tu ne te plains pas de la zébritude de ton compagnon, tu as envie de retrouver une telle intensité avec une autre personne ou est-ce que tu attribues vos difficultés justement à cette zébritude ?
Je ne pense pas que la zébritude facile le dialogue dans le couple, au contraire je me demande si elle ne pourrait pas être un obstacle, parce qu'on prend vite l'habitude d'être compri.es avec peu de mots, et on anticipe moins les incompris. Mais c'est comme si on proposait deux versions de manière de cuisiner : l'une qui fait des essais, parfois vraiment ratés mais qui ouvrent sur la diversité et parfois des goûts qui réjouissent les papilles, l'autre autour de quelques plats, parfaitement maîtrisés mais qui reviennent jour après jour.
Plurebati
Plurebati

Messages : 176
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Dim 22 Mai 2016 - 10:56

Plurebati, c'est vrai que je me pose la question pour mon mari. Il a à la fois quelques signes et pourtant pas les plus connus, disons. Il est très intelligent (je le trouve plus intelligent que moi, mais j'ai peu confiance en moi huhu), mais clairement pas de pensée en arborescence chez lui (il dit qu'il n'y a qu'avec moi que les conversations partent dans tous les sens). Pourtant, je trouve nos enfants tellement zèbres ("plus" tout que moi par exemple) que je me dis qu'elle doivent bien conjuguer deux jeux d'ADN en ce sens.
Au final, il y a plusieurs façons d'être zèbre, ce n'est qu'une partie de qui nous sommes dans notre couple. Le tout étant de vouloir se comprendre et se soutenir (je crois quand même qu'inconsciemment nous allons vers des formes d'intelligence qui nous ressemblent).

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Invité le Dim 22 Mai 2016 - 12:09

En fait, tout dépend comment on définit le couple, et ce qu'on cherche vraiment :

- Si l'on cherche quelqu'un avec qui partager une effervescence cérébrale, affective, curieuse, faite de discussions atemporelles, belles et déchirantes, dans une existence un peu déconnectée de la vie concrète, il vaut mieux être avec quelqu'un qui partage nos propres aptitudes, nos caractéristiques, certains modes de pensée et de fonctionnement, et qui puisse aussi sans cesse - et avec réciprocité - être une source d'étonnement et d'admiration. Problème possible : ça peut aussi faire des étincelles, et j'ignore la viabilité des relations sur le long terme, chacun risquant d'avoir un trop plein de vie, d'envies, d'émotions, de doutes, de réflexions introspectives (égoïstes, en d'autres termes). Ce choix plein de magie est une prise de risque qui vaut la peine d'être vécue.

- En revanche, si l'on cherche un(e) partenaire de la vie quotidienne, qui sait vivre le présent en acceptant qu'il puisse être maussade, apporter du bonheur et de la bienveillance sans trop d'agacement, se plie aux contraintes de la vie de couple avec une brave acceptation, supporte sans problème nos excentricités/dépression/envie d'être seul, adore s'occuper du foyer et est d'une indéfectible loyauté/fidélité/naïveté, et sera dévoué corps et âme avec une éternelle reconnaissance à un être aussi fabuleux que nous, autant choisir quelqu'un de bien gentil et pas très malin. Le risque principal est de s'emmerder ferme, et de subir jusqu'à une mort libératrice les émissions de télé les plus cons qui soient, sans oublier les insipides potins du village, du bureau et/ou du salon de coiffure.

(Comment ça, je caricature ? Mais-non-mais-non-pas-du-tout).

Solution alternative : se mettre en couple avec une intelligence artificielle qui dispose d'un bouton "off".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Etoile Cachée le Dim 22 Mai 2016 - 12:45

Plurebati, c'est difficile de répondre à ta question! En fait j'en suis encore à analyser ce qui vient de la zébritude et ce qui n'en vient pas...Je crois que beaucoup de problèmes venaient de notre façon différente de vivre les émotions. Nous étions tous les deux très intenses, mais lui voulait aller jusqu'au bout de ses ressentis, les "acter" à fond, alors que pour ma part je me méfie beaucoup de mes émotions, j'ai tendance à me noyer dedans quand je les laisse sortir (genre on sait quand ça commence mais pas quand ça finit). En moment de crise, je parais ultra calme mais intérieurement c'est une collision planétaire^^, lui se roule par terre en hurlant et fait voler les assiettes.
Dans quelle mesure attribuer ça au fait d'être zèbre? Je ne sais pas trop...je ne me vois pas en tous cas être intime avec une personne que je n'admire pas, avec laquelle il n'y a pas d'émulation ou d'intensité. Donc j'imagine qu'il me faut un zèbre^^
Etoile Cachée
Etoile Cachée

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par fift le Mar 24 Mai 2016 - 16:06

fift a écrit:Bonjour !

Ma femme ne pense pas être zébrée, moi je pense qu'elle l'est plus ou moins, enfin je ne sais pas.

(…)

Comment cela se passerait-il avec une conjointe zébrée ? Aucune idée !


Euh, bon, je reviens un peu sur ce que j'ai écrit plus haut : j'ai réalisé que sa tante était probablement surdouée (première du canton au certificat d'études, sans avoir jamais bossé, régulièrement punie pour impertinence, etc), que ma femme avait toujours également été un peu "en marge" lors de sa scolarité, qu'elle n'a jamais vraiment bossé à l'école (le strict nécessaire pour que ça passe), que le moment où elle a été le plus épanouie c'était en DEA où sur 15 étudiants, il y avait 8 nationalités, que gamine elle trainait ses parents au musée alors que ce n'était pas du tout dans leur culture, etc. Bref, pas mal d'indices quand même …
Et le plus important : quand nous nous sommes rencontrés, dès les premières minutes j'ai senti qu'elle était différentes de tous les autres.

Du coup, mon expérience m'amène à penser qu'effectivement, c'est peut-être assez délicat de trouver quelqu'un qui nous corresponde hors zèbre ou approchant.

fift

Messages : 4253
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par iiihou le Mar 24 Mai 2016 - 16:26

J'imagine le couple score 150 + score 130, les disputes, la pression familiale, les non dits ...
iiihou
iiihou

Messages : 495
Date d'inscription : 19/01/2013
Age : 43
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par ♚ Strigide ♚ le Mar 24 Mai 2016 - 18:40

Bonjour,

Je trouve qu'il est trop difficile de répondre au sondage car il manque des nuances cruciales. Smile

Sondage a écrit:Oui, très, pour bien se comprendre.
Oui, cela facilite le dialogue.
Non, deux personnalités complexes se marient mal.
Non, cela ne change rien (les difficultés / bonheurs dans le couple sont les mêmes).

C'est surtout la première option qui m'embête car je pense qu'être surdoué n'est pas une condition suffisante pour bien se comprendre ou même se comprendre un peu tout court.
La seconde option me paraît davantage pertinente car cela peut en effet faciliter le dialogue d'avoir des capacités intellectuelles plus proches.
La troisième m'embête aussi car un surdoué n'est pas nécessairement une personnalité complexe, il y a des surdoués qui ont bien plus de 130 et qui ne sont pas complexes. Certains sont même assez "simplets", ce n'est pas un terme flatteur mais "simple" ne dénote pas ce côté un peu gauche et sans mauvais fond que j'y entrevois donc pensez ce mot sans le voir péjorativement s'il vous plaît. Je me sens un peu obligée de donner un exemple pour illustrer mon propos même si je n'aime guère ce qui va suivre. Notre président fait partie -je pense- de cette catégorie, il doit bien scorer aux alentours de 130 (je ne suis pas devin mais quand on sort d'une haute école il est improbable d'avoir un QI dans la moyenne de la population générale) et il est très simple (je vais éviter le "simplet" car trop connoté négativement de façon courante mais ce terme englobe mieux ma pensée) c'est un trait de personnalité et ce n'est pas quelque chose qui dépend d'un haut QI. A l'inverse il y a des non surdoués qui ont des personnalités très complexes (même chose que la phrase juste avant : c'est un trait de personnalité et ce n'est pas quelque chose qui dépend d'un haut QI ou d'un QI normal).
La quatrième peut être l'avis de certains et cela n'est pas absurde bien au contraire donc aucune remarque à faire dessus.



Je pense qu'il est assez important que son compagnon/compagne soit également surdoué(e) pour un bon épanouissement mais il y a encore plus important, c'est le fait d'avoir beaucoup de choses en commun (le plus possible) : les passions, la vision de la vie et de comment doivent se passer les choses et pourquoi, l'éducation (pour ceux qui souhaitent avoir des enfants), les aspirations (au moins qu'elles ne soient pas contraires les unes envers les autres), les goûts (on pourra dire ce qu'on veut mais ça pèse beaucoup dans la balance comme ça teinte tout son quotidien et sa manière de vivre), etc.
La douance est une condition souvent importante mais est -Ô combien- loin d'être suffisante (car il y a autant de types de surdoués qu'il y a de surdoués même si on peut retrancher grossièrement certains profils mais trop grossièrement pour que cela rende ce point absolument vital). Après, tout dépendra du type de vision de couple. Certaines visions ne nécessiteront pas forcément la douance mais mettront un poitn d'honneur sur d'autres points, et d'autres l'inverse, et toutes les nuances qui s'en suivent...

♚ Strigide ♚
♚ Strigide ♚

Messages : 282
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 90
Localisation : Ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Nox Borealis le Mer 1 Juin 2016 - 1:02

Tout dépend de la zébrette, si c'est le genre vive d'esprit, avec un humour tout aussi aiguisé, attirée par la culture, qui a un parcours un peu similaire au mien, quitte à ce qu'elle se confie ou veuille être épaulée, c'est une force, mais si les discussions volent à 10000 mètres en grande majorité et que la masturbation est presque qu'intellectuelle, dans mon cas je ne vois pas ça comme un point positif
Nox Borealis
Nox Borealis

Messages : 429
Date d'inscription : 08/12/2015
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Mer 1 Juin 2016 - 9:25

♚ Strigide ♚ a écrit:
Je trouve qu'il est trop difficile de répondre au sondage car il manque des nuances cruciales. Smile


Je crois que c'est le propre des sondages que de devoir simplifier et réduire le nombres de potentielles réponses, forcément il n'est pas évident de se retrouver totalement dedans.
Par ailleurs, j'ai choisi le terme de zèbre et pas surdoué, d'où la référence à la complexité. Je crois Strigide que les "différends" que nous avons s'ont d'ordre sémantiques. En gros, ma question n'est pas seulement "faut-il avoir des QI comparables pour bien s'entendre ?" car je ne vois mal deux personnes a l'opposé de la courbe de Gauss s'épanouir ensemble, mais "faut-il partager (toutes) les rayures caractéristiques pour se comprendre ?".
D'ailleurs, je suis d'accord avec Ilihou si je comprends bien le point de vue, savoir les chiffres doit compliquer la donne.

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par iiihou le Mer 1 Juin 2016 - 10:01

Le QI inférieur du couple va faire le ménage et la vaisselle. Le QI supérieur va se dédier aux questions intellectuelles. L'inverse serait vraiment difficile à concevoir. Si cela est accepté par les deux parties, alors pas de problème. Bon, ils peuvent aussi embaucher une aide-ménagère et s'en libérer des tâches quotidienne et s'amuser intellectuellement ensemble mais dès que l'amusement contient une partie plus terre-à-terre et moins jouissive, c'est le QI inférieur qui devra assumer. Une caricature à but didactique, imaginez le couple Einstein + caissière.
iiihou
iiihou

Messages : 495
Date d'inscription : 19/01/2013
Age : 43
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Mer 1 Juin 2016 - 10:21

Moi qui croyait que c'était aux femmes de faire tout ça, par défaut, dans une société hetéronormée ! C'est donc que les femmes ont des QI inférieurs ? What a Face What a Face Pété de rire

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Mily_Moheori le Mer 1 Juin 2016 - 10:29

Shiny a écrit:Moi qui croyait que c'était aux femmes de faire tout ça, par défaut, dans une société hetéronormée ! C'est donc que les femmes ont des QI inférieurs ? What a Face What a Face Pété de rire

Ou que faire le ménage fait baisser le QI ? Je classe l'acquisition de mon lave-vaisselle parmi les actes les plus intelligents de ma vie.
Je cherche un non HP (mais quand même au moins à 115/120 faut pas pousser non plus) pour faire la paperasse et le reste du ménage qui me saoule pendant que je rèflechirais à la solution pour la paix dans le monde...
Mily_Moheori
Mily_Moheori

Messages : 908
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Shiny le Mer 1 Juin 2016 - 10:44

Mily_Moheori a écrit:

Ou que faire le ménage fait baisser le QI ?  Je  classe l'acquisition de mon lave-vaisselle parmi les actes les plus intelligents de ma vie.
Je cherche un non HP (mais quand même au moins à 115/120 faut pas pousser non plus)  pour faire la paperasse et le reste du ménage qui me saoule pendant que je rèflechirais à la solution pour la paix dans le monde...

Voilà une vision très pratique, il faudrait classer gens par résultats chiffrés sur les sites de rencontre pour rentabiliser.

Plus sérieusement, dans les exemples que j'ai pu voir autour de moi, les femmes se coltinent les basses taches ménagères etc, QI plus haut ou plus bas... Avec si possible des petits commentaires sur leur manque d'approche rationnelle etc.

Au final, je crois que mon interrogation est : est-ce que les HP repèrent les HP, se sentent mieux avec ?

Shiny

Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par AntoineB33 le Ven 3 Juin 2016 - 19:47

Aube a écrit:En fait, tout dépend comment on définit le couple, et ce qu'on cherche vraiment :

- Si l'on cherche quelqu'un avec qui partager une effervescence cérébrale, affective, curieuse, faite de discussions atemporelles, belles et déchirantes, dans une existence un peu déconnectée de la vie concrète, il vaut mieux être avec quelqu'un qui partage nos propres aptitudes, nos caractéristiques, certains modes de pensée et de fonctionnement, et qui puisse aussi sans cesse - et avec réciprocité - être une source d'étonnement et d'admiration. Problème possible : ça peut aussi faire des étincelles, et j'ignore la viabilité des relations sur le long terme, chacun risquant d'avoir un trop plein de vie, d'envies, d'émotions, de doutes, de réflexions introspectives (égoïstes, en d'autres termes). Ce choix plein de magie est une prise de risque qui vaut la peine d'être vécue.

- En revanche, si l'on cherche un(e) partenaire de la vie quotidienne, qui sait vivre le présent en acceptant qu'il puisse être maussade, apporter du bonheur et de la bienveillance sans trop d'agacement, se plie aux contraintes de la vie de couple avec une brave acceptation, supporte sans problème nos excentricités/dépression/envie d'être seul, adore s'occuper du foyer et est d'une indéfectible loyauté/fidélité/naïveté, et sera dévoué corps et âme avec une éternelle reconnaissance à un être aussi fabuleux que nous, autant choisir quelqu'un de bien gentil et pas très malin. Le risque principal est de s'emmerder ferme, et de subir jusqu'à une mort libératrice les émissions de télé les plus cons qui soient, sans oublier les insipides potins du village, du bureau et/ou du salon de coiffure.

(Comment ça, je caricature ? Mais-non-mais-non-pas-du-tout).

Solution alternative : se mettre en couple avec une intelligence artificielle qui dispose d'un bouton "off".



Merci beaucoup Aube !

J'ai beaucoup apprécié cette synthèse pour sa clarté,  tout en riant aussi de bon coeur pour l'humour noir qui s'en dégage !

Vivre avec une autre personne, malgré des sentiments forts, est une aventure quotidienne.
La passion ça brûle... D'un autre côté, la stabilité peut lasser à la longue, c'est vrai.
Finalement, il suffit peut-être de se décider sur la relation que l'on recherche vraiment et en accepter tous les aspects...
L'amour n'est pas forcément suffisant malheureusement, mais le concept est si bien vendu...
AntoineB33
AntoineB33

Messages : 112
Date d'inscription : 18/05/2016
Age : 51
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par Oo7M le Dim 5 Juin 2016 - 0:25

Beaucoup de vrai sur l'analyse de Aube en effet.

La vie de zouple est vraiment palpitante dans la mesure où n'importe quel sujet fait l'affaire et peut donner naissance à un labyrinthe d'anecdotes, de débats, d'exemples et des discussions sympa et sans fin. Au milieu de gens plus normaux, certains délires apparaissent et le zouple n'a besoin que d'un regard pour enclencher un mécanisme similaire et si imperceptible aux autres. Je trouve aussi ce choix plein de magie dans la mesure où il permet la vie dans une bulle décalée et donc plus assumée à deux dans lequel il y a un réservoir d'admiration et de complicité infini.
Comme souligné, la gestion émotionnelle et les réflexions introspectives peuvent donner naissance à de nombreux conflits autour de l'égo et c'est souvent par là que le zouple va s'ébrécher sur le long terme. En effet, chacun ne voulant dévier de son idéal, il arrive un moment où seule la rupture semble pouvoir convenir. Donc sur le long terme ça me paraît difficilement jouable...sauf s'il existe un bouton off en effet ou un switch vers un mode "bienveillance simple et déconnectée d'une logique égoïste". Perso, j'ai cherché le bouton et après 7 ans, j'ai renoncé!

Pour le deuxième couplet, euh...j'ai jamais essayé ma coiffeuse mais c'est vrai que parfois ^^
En plus, elle a peut être un bouton "on" bien caché  Very Happy

Après pour répondre à l'interrogation de Shiny, oui je crois que les HP repèrent les HP et ressentent une sorte de complicité, de compréhension facile entre eux (peut être qu'il y a une sorte de sécurité aussi grâce à cette perception facile de lire l'autre et de le comprendre plutôt que de le juger "anormal").
Bien entendu, cela ne suffit pas à crée l'alchimie pour un couple durable et à déplacer des montagnes mais j'ose croire que ça aide au quotidien et ça permet de tordre le cou à la routine.
Après si les idéaux de vie sont proches (vie familiale, éducation, loisirs et intérêts), why not?

Perso je ne désespère pas trouver ma zébrette dotée de l'option  "bienveillance simple et déconnectée d'une logique égoïste activable" (et je fais la vaisselle et les taches ménagères Laughing ...enfin presque toutes ^^ )
Oo7M
Oo7M

Messages : 50
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 35
Localisation : Le sud

Revenir en haut Aller en bas

Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ? Empty Re: Un.e zèbre en couple avec un.e zèbre ?

Message par MrReed le Lun 13 Juin 2016 - 15:06

Petite découverte de la semaine, l'ex avec laquelle j'ai passé le plus de temps en couple s'est révélée être Zèbre cette semaine, c'est bien la seule avec laquelle je ne me suis quasiment jamais ennuyé (c'est plutôt moi d'ailleurs qui l'ennuyait je pense, INTJ inside, et elle est clairement ENFJ) et qui parvenait à me comprendre (et vice-versa)
MrReed
MrReed

Messages : 147
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 42
Localisation : Cannes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum