Tant va la cruche

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 9:25

Il y a chez l'homme les ressorts internes sur lesquels s'appuient les mots pour enclencher la dynamique menant à la rupture, avec, à la clé, le renouveau, parfois la folie, toujours la fin de quelque chose.


De la naissance à la mort il y a plus de chemins que de secondes à vivre, et celui sur lequel j'ai marché était le destin de quelqu'un d'autre.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par Invité le Lun 25 Avr 2016 - 9:31

Pété de rire

Peut-être lâcher les chemins...
Et s'envoler !!!...
Ouvrir cette possibilité...
Pour la plus grande joie de ceux qui réalisent...
... que c'est possible...

sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 9:44

Avec le temps, vous verrez que parfois, ce qui compte, ce n’est pas ce qu’on a, mais ce à quoi on renonce.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 9:46

Les livres sont des miroirs, et l'on y voit que ce qu'on porte en soi-même.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 9:48

Le temps guérit tout, pensai-je, sauf la vérité.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 10:18

De quoi souffre-t-il ?
- Je pourrais vous dire que c'est du coeur, mais il meurt de solitude. Les souvenirs sont pires que les balles.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 10:19

Ne fais jamais confiance à personne Daniel, et surtout pas à ceux que tu admires. Ce sont eux qui te porteront les coups les plus terribles.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 10:36

L'attente est la rouille de l'âme.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 10:39

Le moral d'un homme est comme la fumée, un rien l'emporte d'un côté ou de l'autre et au bout du compte il s'étiole et se perd dans la folie.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par Linstantprésent le Lun 25 Avr 2016 - 10:54

sunny Bienvenue à toi et à ta bonne humeur... euh, ton spleen. Ici, l'on est seuls mais parmi la multitude. Mais comme ce sont des zèbres, il paraît que l'on se sent moins seul malgré tout. 2nd degré

Linstantprésent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 157
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 38
Localisation : Namur (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 10:58

On est seul parmi sa solitude.
Et comme ce sont des zèbres elle demeurera.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par Linstantprésent le Lun 25 Avr 2016 - 11:01

Solitude, incertitude, finitude...
Ces 3 concepts font partie intégrante de l'homme, ce n'est qu'en les acceptant qu'il pourra enfin accéder à la conception la plus élevée qu'il puisse avoir de lui-même.

Linstantprésent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 157
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 38
Localisation : Namur (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:03

La conception la plus élevée qu'il puisse avoir de lui-même lui a été retirée,
il doit en garder une de rechange.




traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:04

L'homme est assez perfide pour tout se pardonner.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:06

On se refuse la vie, on se place au-dessus d'elle, la considérant comme peu de chose, éphémère et traitresse en tout cas, pendant qu'elle nous écrase comme grains de sable, imperturbable, grandiose, impérissable, et nous fait disparaître sous le tapis.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:10

Affranchis du réel, nous ne sommes que le reflet de nos rêves. C'est peut-être une forme de bonheur que d'exister sans avoir à vivre.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par Omnia vanitas le Lun 25 Avr 2016 - 11:16

добро пожаловать, Wilkommen et benvenuto, Trazom.

Mais exister sans avoir à vivre, c'est mettre son intellect et sa sensibilité en roue libre... La tâche de vivre est souvent absurde, mais et si elle mettait finalement du grain dans notre moulin détraqué qui va trop vite, et l'aidait in fine à ne pas se moudre lui-même?


Omnia vanitas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:17

Cesse de réfléchir, tu verras mieux.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:19

On sait tout mais, en même temps on ne sait rien, on se côtoie seulement, on croit savoir, on est dans sa tête, pas dans la tête des autres, on suit son idée, celles des autres ne nous arrivent pas, ou nous parviennent déformées par le ouïe-dire. [...] Nous sommes des ombres, des rumeurs, les uns pour les autres.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:21

Nous sommes faits de plusieurs vies.
Mais nous n’en connaissons qu’une.
Nous la vivons sur la scène de l’existence.
Elle est notre peau, notre identité officielle.
Mais les autres ?
Ah, il vaut mieux ne pas y toucher !
Elles se déroulent sur d’autres plans.
Ce sont nos vies cachées, nos identités secrètes,
Nos cauchemars,
Ce peut être un immense drame que de seulement y songer.
Se raconter est un suicide.
Les identités ne s’additionnent ps, elles se dominent,
Et se détruisent.
L’œuf, la larve et la chenille velue doivent
Mourir pour que le papillon naisse
Et meure à son tour.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 11:53

La souvenance est une autre façon
De vivre sa vie.
Pleinement.
Le mieux possible.
Le moins durement.
Et la solitude est le moyen
De garder en mémoire
Ce que le bruit des choses
Emporte dans l’oubli.
Il faut bien lâcher d’un coté
Pour tenir de l’autre.
De ce qui renaît au jour le jour
On se fait une nouvelle vie.
Et va le temps et va le rêve.
On ne voyage jamais qu’en soi.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 12:01

Une douleur qui porte un nom est une douleur supportable, la mort elle-même peut être vue comme un remède si on sait bien nommer les choses. oui, c'est vrai (et c'est une hérésie lourde), ils avaient caressé l'espoir de fuir ce monde ; chose folle, impossible, ce monde était si vaste qu'il se perdait à l'infini, combien de vies faudrait-il enchaîner pour en sortir ? Mais ainsi est l'espérance, elle va à l'encontre du principe de réalité, ils se disaient cette vérité en forme de postulat qu'il n'est pas de monde qui ne soit borné, car sans limites il se dissoudrait dans le néant, il n'existerait pas, et si frontière il y avait elle pouvait être franchie, plus que cela, elle devait l'être quoi qu'il en coûtât, tant il est formidablement possible que de l'autre côté se trouve la partie manquante de la vie. Mais, Dieu de bonté et de vérité, comment convaincre les croyants qu'ils doivent cesser d'importuner la vie, elle aime et épouse qui elle veut ?

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 12:23

Et, tout à coup, il eut la révélation de la réalité profonde du conditionnement qui faisait de lui, et de chacun, une machine bornée et fière de l'être, un croyant heureux de sa cécité, un zombie confit dans la soumission et l'obséquiosité, qui vivait pour rien, par simple obligation, par devoir inutile, un être mesquin capable de tuer l'humanité entière sur un claquement de doigts.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 12:25

"L'esclave qui se sait esclave sera toujours plus libre et plus grand que son maître fut-il le maître du monde"
"Sans témoins pour raconter, l'Histoire, ça n'existe pas"
"La guerre transforme d'inutiles et misérables croyants en glorieux et profitables martyrs"
"On ne demande pas aux fidèles de croire mais de ne pas douter"
"La religion est-elle intrinsèquement tournée vers la dictature et le meurtre ?"
"La religion peut se bâtir sur le contraire de la vérité et devenir de ce fait la gardienne acharnée du mensonge originel"
"Les croyants se pensent volontiers les meilleurs"

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par traz le Lun 25 Avr 2016 - 12:30

Alors que ma vie se vidait
Que le sable coulait entre mes doigts
Que le silence avait engourdi mon âme
Pour longtemps
Un oiseau s'est posé sur mon épaule.
« Cui-cui, cui-cui…! »
M'a-t-il dit à l'oreille
En faisant la cabriole.
Je ne comprenais pas.
Mais dans la solitude
La parole est une fête
Alors j'ai jeté mon chapelet
Et j'ai dansé.

Un oiseau c'est beau
Hélas, il a des ailes.
Comme elles lui servent pour se poser
Elles lui servent pour s'envoler.
C'est tout le drame avec les oiseaux.

traz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 159
Date d'inscription : 15/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tant va la cruche

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum