Difficulté a dire "non"

Aller en bas

Difficulté a dire "non"

Message par Maxim le Jeu 21 Avr 2016 - 16:10

Bonjour,
J ai une difficulté presque pathologique a refuser de rendre service. Je suis ce genre de personne "suiveur" qui serait prêt a vous suivre en enfer si vous lui demandiez.
Ma réponse première a la moindre requete sera presque toujours oui et si vraiment je ne peux ou ne veux pas le faire je vais employer des moyens detournés comme le "silence radio" ou touver une excuse bidon au dernier moment. Je pense avoir beaucoup de mal avec la confrontation.
Je me demandais si d autres personnes avaient ce comportement et si ils avaient reussi a s en defaire.
Je dois bien avouer que faire toujours passer les autres avant soi meme deviens assez dur a supporter pour moi.
avatar
Maxim
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 195
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 35
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par hohenheim le Jeu 21 Avr 2016 - 19:01

J'ai le même comportement. J'utilise fréquemment le coup de l’excuse pour ne pas faire ce que j'avais dit que je ferais. C'est dur de dire "non".

Mais, je prends sur moi énormément pour dire non. Et ça marche. Pas toujours, mais de plus en plus souvent.
avatar
hohenheim
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 195
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 35
Localisation : Annecy le vieux (74)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Azaby le Jeu 21 Avr 2016 - 19:02

Je comprends l'idée. Personnellement je ne supporte pas l'idée de demander quelque chose. Je n'ai jamais demandé le moindre cadeau de Noël ou d'anniversaire, j'avais peur d'être intrusive ou de faire une demande déplacée x)
avatar
Azaby
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 22/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Maxim le Jeu 21 Avr 2016 - 19:11

oui c est un peu ca Azaby, il y a également une difficulté à identifier et exprimer ses propres désirs. C est un peu comme si je prenais les désirs des autres et que je les faisais miens.
avatar
Maxim
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 195
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 35
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Savana49 le Ven 6 Mai 2016 - 14:28

Bonjour personnellement j'ai tentance à être comme Azaby également : je ne supporte pas de devoir demander quelque chose ou d'exprimer mes envies. Et je me fais presque un devoir d'être au service des autres, de réaliser leurs envies ou exaucer leur souhait à mon détriment. Cela vient de mon extrêmement sensibilité et mon besoin affectif. C'est dur de dire non. C'est une vraie contrainte(dont je suis parfaitement consciente) que je dois m'imposer.
avatar
Savana49
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 15/04/2016
Age : 44
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Maxim le Jeu 12 Mai 2016 - 13:29

Pour ceux qui auraient ce comportement de manière involontaire quelques liens qui peuvent donner des pistes de reflexions:
http://etats-d-esprit.com/soi/l-enfant-interieur/enfant-gentil-enfant-objet/58
http://www.psy-luxeuil.fr/article-etre-fils-ou-fille-de-pervers-122105684.html
avatar
Maxim
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 195
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 35
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par prométhéus le Jeu 12 Mai 2016 - 18:17

Martien a écrit:Pour ceux qui auraient ce comportement de manière involontaire quelques liens qui peuvent donner des pistes de reflexions:
http://etats-d-esprit.com/soi/l-enfant-interieur/enfant-gentil-enfant-objet/58
http://www.psy-luxeuil.fr/article-etre-fils-ou-fille-de-pervers-122105684.html

Moi j'appellerais cela des fausses pistes, c'est un mélange d'évidences et d'affirmations complètement frelatées .
avatar
prométhéus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 345
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 37
Localisation : troisième planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Bonnie le Jeu 12 Mai 2016 - 18:18

Je suis dans le même cas. Plus jeune, quand j'étais obligée de dire non je mentais (comme mon père le fait encore aujourd'hui), tout ça pour continuer de me faire aimer des autres car j'étais trop "bizarre".

Les liens de Martien sont très intéressant. Bizarrement je me reconnais bien dans l'article "fille ou fils de pervers" mais je ne pense pas que mon père soit pervers narcissique bien qu'il y ait beaucoup de similitudes avec l'article. Du moins, je n'arrive pas à me l'imaginer... Comment savoir si un de ses parents est PN après tant d'années ?
avatar
Bonnie
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 09/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Bonnie le Jeu 12 Mai 2016 - 18:21

De plus, je ne suis pas trop d'accord avec les solutions 1 et 3 proposées par l'auteur à savoir

"1 - rester et accepter la domination, en ayant conscience d'aller vers sa propre destruction ;
3 - Une troisième et dernière solution nous vient de Chine... Utilisée traditionnellement dans les arts et techniques de soi, elle peut également se configurer comme une technique mentale à part entière. Elle se nomme singulièrement "Le miroir aux scorpions"."

elles ne nous guident absolument pas vers un mieux, et la troisième technique est carrément malsaine.
avatar
Bonnie
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 09/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Maxim le Jeu 12 Mai 2016 - 18:58

prométhéus a écrit:Moi j'appellerais cela des fausses pistes, c'est un mélange d'évidences et d'affirmations complètement frelatées .

Evidemment il faut garder un esprit critique et se méfier de ces auto-diagnostics.
Cela dit pour moi qui traverse une periode trouble ca me donne des pistes de reflexions pour revisiter mon passé et voir ensuite avec une psychologue diplomée si c est crédible ou non.
Je voulais simplement avoir vos avis sur la question puisque apparemment parler des pervers narcissiques est à la mode mais on parle peu de leurs enfants j ai l impression.

@Bonnie2
J aurais bien des pistes à te proposer et on peut en discuter si tu le veut vraiment mais j ai un peu peur de t entrainer dans une spirale paranoïaque avec moi.
Des professionnels sont sans doute plus avisés; en tout cas je l espere; pour l instant après 5 séances chez une psy je n ai pas appris grand chose... Neutral


Dernière édition par Martien le Jeu 12 Mai 2016 - 19:08, édité 1 fois
avatar
Maxim
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 195
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 35
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Avalaouer le Jeu 12 Mai 2016 - 19:08

Personnellement, je pense au livre Je pense trop de Petitcollin (p. 122) :
« Le faux self des surefficients mentaux est comme un salon d'accueil VIP ouvert à tous. Sa fonction est de prendre en compte les besoins, les envies et les avis de tous vos interlocuteurs et de leur rendre votre compagnie discrète et agréable. Votre vrai moi ? Il est bâillonné dans un tout petit cachot, au fond d'un long tunnel d'angoisse. Trois portes blindées ferment l'accès de ce cachot : la peur d'être rejeté et abandonné, la tristesse d'être seul et incompris, la colère de ne pas pouvoir être soi. »
Puis à lire l'histoire sur le « maillot de bain » et l'impossibilité à dire non pour rendre un service.

Je suis plutôt dans la lignée d'Azaby et Savana49. Avec ce petit plus : parfois, rendre service me fait beaucoup plaisir, parce que, en quelque sorte, j'ai l'impression d'exister et ça m'apporte du bonheur.

Néanmoins, c'est important de se rappeler de ne pas faire des choses, pour un autre, qui font du mal a soi même.
avatar
Avalaouer
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 113
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Maxim le Jeu 12 Mai 2016 - 19:32

Merci Avalaouer pour ces sources; il faudrait vraiment que je me mette à la lecture.
Mais j ai de plus en plus de mal à m identifier à ces surdoués. J en suis venu à me poser la question de la douance justement à cause de la notion de faux-self et d empathie et c est pourquoi j écris sur ce forum.
Mais étant donné que je me suis auto-diagnostiqué successivement surdoué - asperger - fils de pervers narcissique j ai de plus en plus de mal à accorder du crédits à ses suppositions. J avoue être un peu perdu et ne pas avoir les idées claires. Une longue période de dépression étant passé par là j ai l impression de m être perdu en cours de route.
avatar
Maxim
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 195
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 35
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Gabriel le Jeu 12 Mai 2016 - 19:53

Oui et non sont pour moi la même chose dans la mesure où c'est la même façon de traiter la réalité , à savoir sur un mode binaire. Partant de là, pour moi toujours, le non n'est pas significativement plus difficile à exprimer que le oui. C'est difficile éventuellement pour l'interlocuteur, mais son vécu lui appartient.

Toute la subtilité étant de glisser vers un mode de réponse non binaire, que j'appellerais "réponse floue".
avatar
Gabriel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2311
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 46
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Pieyre le Jeu 12 Mai 2016 - 20:22

Je suis comme ça aussi. Devoir dire non me met dans un état de gêne bien ennuyeuse. Et même je vais jusqu'à proposer mes services avant qu'on me demande rien.
Mais je ne vois pas d'explication dans ma vie, ni la rencontre de pervers ni celle de lutins. C'est plus profond que cela. C'est mon caractère. Mes parents, mon frère, ma sœur comme d'autres membres de ma famille sont ainsi sur un aspect ou un autre. C'est assez caractéristique.
Alors, la solution, pour moi, quand cela peut poser problème, c'est plutôt de garder mes distances avec les gens qui ont besoin des autres pour un rien, autrement dit les casse-pieds.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20367
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Avalaouer le Jeu 12 Mai 2016 - 20:40

Pas de souci, vraiment. Ça aide de pouvoir tendre une main parfois...

On m'a dit que Petitcollin est souvent dispo dans les bibliothèques municipales, mais c'est assez populaire.

J'aimerai cependant faire une petite mise-en-garde, car je suis passé par un chemin similaire. On est pas toujours prêt à lire n'importe lequel texte à n'importe quel moment. Moi on m'a déconseillé Kermadec en me poussant vers Siaud-Facchin. Sauf que je ne pense pas que j'étais prêt à le lire, puis cette personne dont j'étais très proche (aussi zèbre) m'a abandonné, jusqu'à ce jour. Alors ces livres peuvent ne pas toucher certains et bousculer d'autres, j'ai terminé chez plusieurs médecins, psys, thérapeutes, dont la plupart étaient strictement nuls, pour moi. Jusqu'à ce que je tombe sur quelqu'un THQI avec un fonctionnement qui marche pour moi.

Je sais, c'est désespérant et Cécile Bost en parle dans Différence et souffrance de l'adulte surdoué (2013) :
« Le thérapeute doit être capable d'entendre et d'accepter son patient tel qu'il est, c'est-à-dire ne pas l'écouter par le chas des standards de la société. [...] Je ne saurais trop encourager les surdoués — ceux qui ont entamé leur exploration du surdon ou leur quête d'un nouveau chemin plus adapté à ce qu'ils sont vraiment — à se mettre à la recherche d'un thérapeute avec lequel ils se sentiront vraiment bien, dans une relation fluide et transparente, et à ne surtout pas perdre espoir s'ils n'en trouvent pas un immédiatement. Je ne sais plus moi-même combien de thérapeutes j'ai consultés avant, enfin !, de rencontrer celui avec lequel j'ai pu entamer un vrai travail de renouveau. »

Ça c'est mon cas... aujourd'hui (je t'évite les heures perdues chez des gens qui n'étaient pas bien pour moi). Alors je ne veux surtout pas te décourager, l'inverse même, il faut garder l'espoir, même quand c'est dur.

Alors, récapitulons pour être plus clair. Cet aventure est un cheminement qui n'est pas du tout linéaire (et probablement encore moins pour les HP), qui me fait penser à cet image (sur le deuil, mais passons) un peu simple à mon goût mais qui exprime que le travail fait un jour peut paraître perdu le lendemain, mais je ne pense pas que c'est réellement le cas.
Cinq étapes du deuil

Ces livres sont des cartes topographiques pour moi, à des échelles variables, certains chapitres (du 1:25000) me parlent à certains moments et d'autres (du 1:100 000) non, soit trop de détails, ou pas assez, ou tout simplement c'est un terrain où je ne suis pas rendu encore, et c'est où je pense qu'on peut se perdre.

C'est pour cela que je vois ma thérapeute, d'avoir un autre avis que je respect, dont j'ai confiance, afin de pouvoir poser mes questions, avoir des retours et ne pas me sentir perdu avec complètement la mauvaise carte. Maintenant je comprends ce que c'est qu'un vrai accompagnement (il en a fallu du temps).

Je veux bien te parler plus des livres par MP, mais je suis méfiant, ne te connaissant pas assez, sur quel « terrain » tu es, mais je tenais à te répondre. Car je ne souhaitais pas te dire « non » Wink C'est ça le travail, savoir ce qui est bon pour toi, quand ne pas dire « non » est nuisible pour toi (celle-là je la connais bien)

Alors revenons au fil. Plutôt que de dire « non » aux autres, « ose » dire oui pour toi et trouves-toi des outils, des moyens. Je suis sûre qu'il en existe, car moi je l'ai nié pendant presque 40 ans, alors qu'aujourd'hui (et j'aurais jamais cru dire ça un jour !).

Merci en tout cas pour ton fil.
Av
Ps. désolé s'il y a des fautes, chuis pas Français, je vois flou, j'ai pas dormi depuis 3 jours et j'ai encore du taf à faire ce soir Wink
avatar
Avalaouer
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 113
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Maxim le Jeu 12 Mai 2016 - 21:24

Il se trouve que j ai justement subis le deuil d une personne très proche. Ce n est peut être que ca finalement.
J en serais alors selon ce schéma à la 4ème phase; celle du dialogue et de la collecte d informations. C est toujours mieux que la phase 3 dans laquelle je suis resté muré pendant tellement d années.

Sinon concernant ce fameux livre de Siaud-Facchin, tu n es pas la première personne à se dire bouleversée par sa lecture (si j ai bien compris). Beaucoup le décrivent comme la bible du surdoué (j extrapole un peu).
Je devrais sans doute le lire pour me faire une idée (j ai bien noté ta mise en garde). Il faut que j aille de l avant j ai perdu suffisamment de temps et le temps n attend pas.
Je te remercie de ta sollicitude et te souhaite bon courage pour ton travail de ce soir!
avatar
Maxim
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 195
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 35
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté a dire "non"

Message par Avalaouer le Jeu 12 Mai 2016 - 22:10

Mais courage pour ton travail sur toi aussi. Wink

Et moi d'un abandon de la personne qui a ouverte cette boîte de Pandore. Sauf que ma réaction (excessif pour d'autres) est largement dû a ce que ma psy appelle mon « filtre » de douance, et c'est important que j'apprenne à mieux le cerner et l'assumer en quelque sorte, gagner en perspectif.

J'ai su plus tard, quand je me plaignais de JSF, que pour empêcher les gens de le lire trop vite elle avait déchiré son copie ! Car autrement les gens allaient trop loin (littéralement — excuse le jeu de mots) et à la fin elle l'a perdu. La Bible, car parmi les premiers textes « grand publique » (en France) et je pense qu'elle a bien su faire parler du livre. Moi, je l'ai trouvé plutôt déprimant (il y a un peu plus d'infos dans mon poste de présentation), Bost est beaucoup plus pratique pour moi, ma psy préfère Petitcollin. Elle m'a déjà déconseillé des livres aussi, peut-être je ne suis pas concerné, peut-être suis-je pas prêt. Et certains livres, je sais il va falloir que j'y retourne.

Mon diagramme est évocateur, mais dans mon cas, ça ressemble beaucoup plus à une pelote de laine où, à chaque fois, j'essaie de retirer un peu plus d'une boucle, sans resserrer le nœud du milieu, alors c'est frustrant parfois, car je veux avancer plus vite aussi. Bref, oui, je souhaites que tu avances pour toi, mais tire pas trop vite et trop fort, regarde bien le nœud avant. Et là je trouve que ça ressemble à nos automatismes (de défense ? de survie ? de protection) de dire « oui », on ne prend pas assez de temps pour regarder le nœud.
avatar
Avalaouer
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 113
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum