D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Sam 9 Avr 2016 - 19:47

Je suis une petite nana. Au sens littéral.

J'ai rencontré ici de très belles personnes du genre qu'on rencontre rarement dans une vie alors je suis revenue même si j'ai toujours un peu l'impression que ce n'est pas vraiment ma place. Peut-être à cause de mon léger asperger. J'ai cette tendance un peu excessive à claquer la porte quand je ne me sens pas à ma place. J'aime l'architecture, l'art contemporain. La musique me fait des trucs un peu dingues (synesthésie). J'aime aussi l'écologie, la nature, les animaux et l'astronomie.

Je ne suis pas le genre jupettes, maquillage et talons aiguille. J'évolue dans ce monde avec la sensation d'un spectateur dans un cirque ou les gens se pavanent grimés comme des clowns à jouer a paraître ce qu'ils ne sont pas je ne fais pas partie du cirque, je m'y suis essayé et j'y ai presque perdu mon âme. Aujourd'hui je me suis retrouvée et je n'ai aucune intention de recommencer à singer ma vie.

Tout au début quand j'ai découvert ce site, ma présentation était: "est-ce que vous aussi vous voyez le monde en 3d?" En fait il semblerait que ce soit une caractéristique aspie de "voir le monde en 3d" C'est à dire de tout entendre, voir et comprendre sous forme spatiale et en image. Un de nos super pouvoirs. Je suis contente d'avoir découvert ça parce qu'ici personne n'avais l'air d'avoir compris de quoi je parlais. Mais c'est ici que j'ai appris ce qu'était le syndrome d'asperger et que j'ai pu ensuite m'adresser aux bonnes personnes pour en avoir le coeur net.


Dernière édition par Dorothée le Lun 18 Avr 2016 - 20:41, édité 2 fois (Raison : expression qui pouvait porter a confusion)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Linstantprésent le Sam 9 Avr 2016 - 22:25

Bienvenue Dorothée. Come as you are !

Linstantprésent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 157
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 38
Localisation : Namur (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Alflolol le Sam 9 Avr 2016 - 22:35

Bienvenue Dorothée,
J'évolue dans ce monde avec la sensation d'un spectateur dans un cirque ou les gens se pavanent grimés comme des clowns à jouer a paraître ce qu'ils ne sont pas je ne fais pas partie du cirque, je m'y suis essayé et j'y ai presque perdu mon âme. Aujourd'hui je me suis retrouvée et je n'ai aucune intention de recommencer à singer ma vie.
Ton texte est beau, les images sont fortes. Wouahou !
Être soi est une nécessité. Il est vrai que parfois la vie sociale semble faite pour nous perdre. Very Happy

Alflolol
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 115
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 52
Localisation : Nieul le Dolent 85430

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Dim 10 Avr 2016 - 18:41

http://theoraah.tumblr.com/post/142300214156/understanding-the-spectrum

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Linstantprésent le Dim 10 Avr 2016 - 20:48

Merci pour ce lien Dorothée.
Bien qu'ayant identifié que la douance, dans mon cas, s'apparentait également à un trouble du spectre autistique, je n'avais, je m'en rends compte, qu'une vue de type linéaire alors que l'explication qui est donnée sur cette page est bien plus conforme à ce que je vis.

Linstantprésent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 157
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 38
Localisation : Namur (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Dim 10 Avr 2016 - 20:58

Tu peux toujours faire l'apie-quizz ( http://www.rdos.net/fr/ ) pour savoir si c'est une possibilité pour toi mais seul un centre autisme pourra te dire si tu l'es vraiment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Parisette le Dim 10 Avr 2016 - 21:25

Dorothée, explication vraiment interessante sur ce que signifie le "spectre" autistique.
Ta présentation est très chouette aussi.
J'aimerai bien en savoir plus sur ce que tu entends par vision en 3D.
Bon retour sur ZC.

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1162
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Dim 10 Avr 2016 - 21:34

Merci, ça englobe plein de choses. quand on me dit un chiffre je le vois en volume dans l'air. Si je vois un plan avec une coupe, je vois le bâtiment qui "s'élève" au dessus du dessin en 3 dimensions. Quand je vois les choses d'une face j'ai en tête la vue qu'on doit avoir de l'autre côté de l'objet. Quand on me parle, je vois la signification des mots en image mais pas en images en 2d mais en images en 3d. Même pour ce qui est des concepts ou ce qu'on appelle la pensée en arborescence pour moi c'est plutôt comme évoluer dans un paysage et entrer dans les différentes maison qui le compose plutôt qu'une déclinaison en arbre. C'est quelque chose en volume de façon très claire et représentée mentalement comme tel. Si on me dis ou si je me dis que devant moi il y a par exemple une chaise avec un manteau dessus, je vais le voir, le contourner, parceque mentalement il est vraiment là, vu, en 3d pas uniquement théoriquement imaginé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 20:06

http://journalduneaspie.blogspot.lu/2014/12/asociale.html?spref=fb

En terre inconnue a écrit: Asociale?

J'ai très longtemps cru que mes problèmes relationnels étaient dus au fait d'avoir été fille unique jusqu'à l'âge de huit ans. Ma maman me qualifiait souvent d'asociale. J'avais, paraît-il, plutôt mauvais caractère. Je disais des choses sans réaliser qu'elles pouvaient être blessantes pour les gens.

Je passais beaucoup de temps dans les livres - et lorsque j'étais ainsi absorbée, il était très difficile d'attirer mon attention. Alors les adultes qui tentaient d'engager la conversation avec moi me pensaient impolie. Le fait que je corrigeais leurs fautes de français, et que j'étalais le savoir appris dans des livres d'histoire naturelle, n'aidait pas à faire de moi une enfant agréable! Les livres étaient, peut-être, une échappatoire face aux autres.

J'étais une enfant plutôt solitaire. A l'école, je ne jouais que rarement avec mes camarades. Me faire attraper en jouant "au loup" m'angoissait beaucoup, et comme je ne courais pas vite, j'avais peu de chances d'y échapper. Alors, j'évitais ces jeux.

Le jeu que je préférais, c'était "on disait". "On disait que j'étais un aigle... un loup... un astronaute." C'est un jeu pratique, parce qu'on peut aussi y jouer tout seul si personne d'autre ne veut se joindre à soi; et puis, on crée les règles que l'on veut. Je passais la plupart des récréations à déambuler dans la cour de l'école, sans but apparent pour qui m'aurait observée. Pourtant il s'en passait, des choses, dans ma tête! J'aimais l'automne, parce que je pouvais tracer le contour d'une maison avec les feuilles tombées des arbres, ou bâtir un nid. Et puis, je mâchais toutes sortes de choses, comme les bébés: mes gommes, mes crayons, du papier, des feuilles d'arbres. Pour la plupart de mes camarades, j'étais "folle" - mon comportement était différent du leur.

A l'adolescence, les choses ne se sont pas arrangées. J'étais toujours un peu différente, un peu à l'écart. L'internat m'a forcée à interagir avec les autres, vaille que vaille; le harcèlement scolaire était fréquent. Mais j'ai aussi eu quelques amis, des personnes qui, je suppose, passaient outre de ma bizarrerie et m'acceptaient telle que j'étais.

Quand j'ai commencé à travailler, j'ai continué à avoir des difficultés dans mes interactions avec les autres. Les malentendus étaient fréquents; il y avait toujours quelque chose qui clochait chez moi, et je ne m'en rendais pas vraiment compte - je me sentais simplement mal à l'aise, mais en même temps, j'avais pris l'habitude de ce malaise. Il faisait partie de ma vie.

Voyez-vous, mon syndrome d'Asperger n'a été diagnostiqué qu'en 2011. C'est alors seulement que j'ai compris pourquoi mes rapports aux autres avaient généralement été empreints de ce malaise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 20:10

Malgré ce que certains disent, on peut être soit l'un, soit l'autre, soit les deux soit aucun des deux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 20:56

Dorothée a écrit:Malgré ce que certains disent, on peut être soit l'un, soit l'autre, soit les deux soit aucun des deux



Hello, je me permets de prendre copie de ton tableau pour mettre sur mon fil Smile Merci à toi, c'est clair et précis Smile


Dernière édition par Nath Six 6 le Lun 18 Avr 2016 - 21:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 21:13

sers-toi c'est là pour cela

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 21:22


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 21:36

Je n'ai pas aimé cette vidéo, elle me fait bizarre Smile


Dernière édition par Nath Six 6 le Lun 18 Avr 2016 - 21:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 21:39

qu'est-ce qui te dérange dans cette vidéo?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Lun 18 Avr 2016 - 21:45

Dorothée a écrit:qu'est-ce qui te dérange dans cette vidéo?

Smile En fait, tout Smile Je me souviens l'avoir montré à des jeunes et jeunettes Asperger tout en  sunny et en musique, qui ne s'y retrouvent pas du tout et ça les avait rendu tristes, et moi de même en fait. C'est juste mon ressenti. J'aime ou j'aime pas, on ne me changera pas ...  cat

A contrario, échanges d'idées, qu'en as tu pensé toi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 19 Avr 2016 - 8:09

Je ne me reconnais pas dans ses exemples mais c'est normal, on a tous des vies différentes. Ce qu'elle dit sur le SA me semble juste. En plus, elle a le grand avantage de montrer qu'on peut être aspie et complètement invisible. Dans les médias, on voit souvent des gens très typés. C'est vrai que certaines personnes le sont mais, surtout chez les femmes mais parfois aussi chez les hommes, on peut complètement passer inaperçus dans la société.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 19 Avr 2016 - 18:09

Si vous regardez les descriptions de l'autisme, vous allez voir des descriptions qui parlent de manque d'empathie ou d'insensibilité. C'est complètement faux. Un autiste peut ressentir De façon presque excessive ce que les gens autour d'eux ressentent au point d'en être submergé. Le fait d'en être submergé ainsi que notre différence neurologique vont nous empêcher de réagir comme les neurotypiques l'attendent mais ce n'est en rien un manque de sensibilité ni un manque d'empathie. Personnellement j'ai tendance à penser, vu la façon dont on se fait traiter quand on est différent que ce sont les neurotypiques qui manquent d'empathie et pas qu'un peu.....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 19 Avr 2016 - 18:43

Concernant le tableau plus haut, considérant ce lien que j'avais mis plus haut ( http://theoraah.tumblr.com/post/142300214156/understanding-the-spectrum ) et considérant que je suis également HP, je me reconnais dans beaucoup de choses de la colonne de droite mais également dans certaines choses de la colonne de gauche (la partie droite concernant cette question ne me correspondant alors pas.) Il ne faut pas oublier que nous sommes humains tous différents même au sein d'une particularité commune. La notion d insensibilité visent probablement du fait qu' on a du mal à identifier nos émotions. Avoir du mal à identifier ne veux pas dire qu'on ne ressens rien.


Dernière édition par Dorothée le Mar 19 Avr 2016 - 20:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 19 Avr 2016 - 19:06

Hey salut Dorothée. C'est intéressant tout ça.
Pour l'empathie, je ne pense pas être concernée par le spectre autistique, mais ta description d'éprouver de l'empathie sans être capable de la communiquer de la façon attendue, ça me parle. Face à la souffrance de quelqu'un, j'ai l'impression que n'importe quelle réaction s'apparente à une surenchère que je trouve assez ... obscène. Pour la joie, j'ai l'impression de voler quelque chose qui ne m'appartient pas. Alors je m'abstiens autant que possible de démonstrations d'empathie (et de toutes façons, elles ne seraient pas naturelles, en fait je dois décomposer la réaction "ah oui, il FAUT dire ça, il FAUT faire tel geste") ...
Les démonstrations d'empathie à mon endroit venant des autres ont tendance aussi à me mettre mal à l'aise, et là encore gros flou : On fait quoi ? On arrête pour montrer que l'autre a fait ce qu'il fallait ? On dit merci ? On continue ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Mar 19 Avr 2016 - 20:31

Vu qu'il s'agit d'un spectre qui va de la neurotypie à l'autisme, on peut aussi être neurotypique avec certains aspects autistiques. Je pense personnellement qu'on est tous des êtres humains, tous différents et qu'accepter les différences des autistes dans la société comme étant normales aiderait également un très grand nombre de neurotypiques parce que tout n'est pas tout noir ou tout blanc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Professeur Megamiaou le Mar 19 Avr 2016 - 23:12

Personnellement j'ai tendance à penser, vu la façon dont on se fait traiter quand on est différent que ce sont les neurotypiques qui manquent d'empathie et pas qu'un peu.....
Oui, et ils se servent de l'effet miroir. Cela semble tenir assez bien la route.

Professeur Megamiaou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 420
Date d'inscription : 16/12/2014
Localisation : 12h00 du jour

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Vincenz' le Mer 20 Avr 2016 - 0:22

Bienvenu Dorothée =)

Sur le fait de penser en 3D dont tu parlais... ça me rappel un peu ce qui disait Temple Grandin dans son TED Talk, je ne sais pas si tu l'as vu (c'est en anglais) : https://www.youtube.com/watch?v=fn_9f5x0f1Q

Voilà, je voulais juste te partager ce lien et te (re)souhaiter la bienvenu (/bon retour ?) sur ZC =)

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4503
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Invité le Mer 20 Avr 2016 - 0:35




Du coup, Vincent m'y a fait penser, avez vous vu celle ci ?

J'adore lorsqu'elle dit : êtes vous heureux qu'on vous fasse un compliment tel que : vous êtes si normal Wink entre tout le reste (Anglais mais sous titré)

cat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Vincenz' le Mer 20 Avr 2016 - 2:19

S'il y en a que ça intéresse, le documentaire de la BBC présenté par Rosie King : My Autism and Me

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4503
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'or au thé et autres considérations d'une aspergirl

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum