Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par offset le Mer 6 Avr 2016 - 10:31

Quand des neurones se taisent pour améliorer nos performances …


Pour porter son attention vers le monde, il faut "éteindre" momentanément une partie de soi, et c’est précisément ce que fait le cerveau. Mais pourquoi "éteindre" des neurones au moment où nous en avons le plus besoin ? Une équipe de chercheurs de l’Inserm dirigée par Jean Philippe Lachaux et Karim Jerbi (Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon) vient de démontrer qu’un réseau de neurones spécifiques appelé "réseau par défaut" fonctionne en permanence même lorsque nous n’avons rien à faire. Ils démontrent surtout que, lorsque nous devons nous concentrer, ce réseau perturbe la mise en route d'autres neurones spécialisés quand il n'est pas suffisamment désactivé. Ces travaux viennent d’être publiés dans The journal of neuroscience.

Lorsque nous portons notre attention vers ce qui nous entoure, certaines régions du cerveau s’activent : c’est le réseau de l’attention, bien connu des neurobiologistes. Mais d’autres régions interrompent dans le même temps leur activité, comme si elles gênaient d’ordinaire l’orientation de l’attention vers le monde extérieur. Ces régions forment un réseau très étudié en neurobiologie, et appelé communément "réseau par défaut", parce qu’il a longtemps semblé s’activer quand le cerveau n’a rien de particulier à faire. Cette interprétation a été raffinée par dix ans de recherche en neuroimagerie, qui ont fini par associer ce réseau mystérieux ("l’énergie noire du cerveau" selon l’un de ses découvreurs, Marcus Raichle) à de nombreux phénomènes intimes et privés de notre vie mentale : perception de soi, évocation de souvenirs, imagination, pensées ...

Une étude réalisée par une équipe du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (menée par Tomas Ossandon et dirigée par Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l’Inserm et Karim Jerbi, chargé de recherche à l’Inserm) vient de révéler comment ce réseau interfère avec notre capacité à porter attention, en mesurant pour la première fois l’activité des neurones du réseau par défaut dans le cerveau humain à l’échelle de la milliseconde; grâce à une collaboration avec le service d’épilepsie de Philippe Kahane à Grenoble.

Les résultats montrent sans ambiguïté que lorsque nous cherchons un objet autour de nous, les neurones de ce réseau par défaut interrompent leur activité. Mais cette interruption ne dure que le temps strictement nécessaire à la recherche : aussitôt l’objet trouvé, et en un dixième de seconde à peine, le réseau par défaut reprend son activité comme avant. Et si parfois notre réseau par défaut ne se désactive pas suffisamment, nous mettons plus de temps pour trouver l’objet. Ces résultats attestent d’une compétition féroce au sein du cerveau pour nos ressources attentionnelles, qui, lorsqu’elles ne sont pas utilisées pour l’analyse active de notre environnement sensoriel, sont instantanément redirigées vers des processus mentaux plus internes. Le cerveau a donc horreur du vide et ne reste jamais sans rien faire, pas même pendant un dixième de seconde.




"Lorsque nous cherchons attentivement un objet autour de nous, les régions cérébrales indiquées en rouge s’activent ; mais dans le même temps, il est tout aussi nécessaire que celles indiquées en bleu se désactivent."




http://www.inserm.fr/espace-journalistes/quand-des-neurones-se-taisent-pour-ameliorer-nos-performances

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6769
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par Pieyre le Sam 7 Mai 2016 - 14:55

Désolé pour le temps de réaction ! Je n'avais pas fait attention, parce qu'il y a aussi une concurrence entre les attentions. Mais, là, j'explore les sujets auxquels personne n'a répondu, et c'est parfois très intéressant.

Alors, ce qu'indique l'article me semble assez parlant. Quand je suis attentif, je suis non seulement focalisé sur ce qui m'occupe, mais ma faculté ordinaire de lever la tête, en attente de tout et de rien, où la rêverie prend bientôt le pas sur ma tâche, est en effet inhibée; c'est ainsi que je le perçois.

Ce qu'il y a, c'est que le passage de l'un à l'autre fonctionnement n'est sans doute pas le même pour tous. Je crois qu'il y a des gens qui ne rêvent pas tellement, hormis lorsqu'ils sont privés de toute occupation, et d'autres qui sont constamment détournés de ce qu'il font du côté de la rêverie (ce qui est un peu mon cas).

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15396
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par Fata Morgana le Sam 7 Mai 2016 - 15:14

Où vient se loger la volonté là-dedans ? Le choix concernant la focalisation, et qui dicte au cerveau ses "éteignages" et ses allumages ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par Pieyre le Sam 7 Mai 2016 - 15:31

C'est une question très intéressante. Je te remercie de l'avoir posée, comme on dit. Mais alors, pour y répondre, il faut s'engager un peu, et je ne suis pas sûr que ce soit le sujet. Mais, comme ça m'intéresse éminemment, voici.

Je crois que ce que les neurosciences décrivent, c'est un processus de motivation de la décision, qu'on peut appeler volonté ordinaire, qui correspond à ce que l'on perçoit être nos intérêts; et puis un processus sous-jacent, que l'on perçoit plus ou moins, mais qui irait aussi en ce sens, de façon plus large, moins précise, et moins conforme à ce que l'on exprimerait de façon explicite. C'est-à-dire qu'au sein de ce processus, il pourrait y avoir des tendances qui iraient carrément contre ce que l'on exprimerait.
Alors je distinguerais la bonne et la mauvaise volonté : la bonne correspondant au libre arbitre qui ne fait que s'appuyer sur des estimations qui nous viennent de nos intérêts, qu'elle soit explicite ou qu'elle soit enfouie dans des couches plus profondes de la conscience; et la mauvaise, elle enfouie en totalité, mais qu'on ne reconnaîtrait pas comme nôtre parce que, bien qu'ayant une sorte de rationalité implicite, elle s'oppose à notre bonne volonté.

Ainsi il y a deux selon moi deux lectures de la volonté :
— celle qui distingue des niveaux de conscience, purement déterministe;
— celle qui oppose libre arbitre et déterminations.

Quant à ce qui dicte nos extinctions et nos allumages, je pense que c'est assez automatique, à moins que l'on ne s'observe suffisamment pour reprendre un peu le contrôle.


Dernière édition par Pieyre le Sam 7 Mai 2016 - 16:39, édité 1 fois (Raison : expression)

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15396
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par Fata Morgana le Sam 7 Mai 2016 - 16:36


moins que l'on ne s'observe suffisamment pour reprendre un peu le contrôle.

C'est là qu'est le piège. Parce que si on a le contrôle, ça implique un découplage de la conscience et du cerveau, et là on entre dans autre chose.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par Pieyre le Sam 7 Mai 2016 - 17:36

Oui, je vois ce que tu veux dire, notamment avec l'exemple que tu as parfois cité de la radio, qui ne produit pas l'émission qu'elle diffuse : qui n'en est que le relais technique.

J'irais assez dans ton sens, mais par d'autres voies, que tu ne voudras peut-être pas suivre. Je crois que la matière organisée – et quelle matière est-elle plus organisée que le cerveau ? – peut permettre qu'émerge, d'autant plus qu'elle est organisée, l'expression, ou plus généralement la manifestation d'un libre arbitre. C'est ce qui me semble fondamental. Selon moi, la conscience, cela peut se modéliser comme une structure qui permet que les perceptions et les conceptions arrivent et se traduisent en décisions, ce qui peut exister en tout système complexe, que ce soit animal, homme ou robot. Mais, s'il n'y a rien de plus, on peut réduire cela à une conception déterministe. Ainsi ce ne serait pas la conscience qui sort du cadre, mais ce qui arrive en elle, selon le concret et l'abstrait : sensation et raison. Certes, j'évacue au passage la conscience morale, c'est-à-dire l'amour, ce qui ne me satisfait pas.

C'est-à-dire, pour l'exprimer sous une forme religieuse, que je ne crois pas que l'homme ou le vivant soient en tant que tels des créatures de Dieu, mais que c'est toute la matière qui émane de Dieu, et qui en est la parcelle... ou alors qui fasse sens, selon une posture là aussi transcendante mais plus en retrait, sans préjuger d'une expression de ce sens.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15396
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par tim9.5 le Sam 7 Mai 2016 - 17:50

Fata Morgana a écrit:Où vient se loger la volonté là-dedans ? Le choix concernant la focalisation, et qui dicte au cerveau ses "éteignages" et ses allumages ?
On peut aussi se poser la question suivante : si j'enlève conditionnement, chimie, etc. qu'est ce qui reste qu'on peut appeler volonté.
La lumière, par exemple, peut changer le comportement d'un rat, en éteingnant, allumant des neurones particuliers.
https://sciencetonnante.wordpress.com/2014/09/29/loptogenetique-controler-le-cerveau-avec-de-la-lumiere/

tim9.5
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 184
Date d'inscription : 18/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par offset le Sam 7 Mai 2016 - 17:57

Intéressant ce mode par défaut, un peu comme un pilotage automatique. Le cerveau restera un travail d'orfèvre

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6769
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par offset le Mer 8 Juin 2016 - 12:47

Une vidéo sur le sujet suivi de la traduction





https://www.youtube.com/watch?v=6A-RqZzd2JU



"L'absence d'occupation n'est pas du repos, un esprit inoccupé est un esprit en détresse." William Cowper.

Que se passe-t-il dans votre tête lorsque votre esprit vagabonde ? Malgré les apparences, le cerveau travaille beaucoup.
En fait, certaines régions du cerveau augmentent leur activité lorsque nous ne sommes pas concentrés sur une tâche. Ceci est connu sous le nom de "Réseau mode par défaut" et les connexions fonctionnelles incluent le cortex préfrontal médian, le cortex pariétal médian, et les lobes temporaux.

Il y a toujours beaucoup de discussion sur la signification de ces liaisons corticales. Une théorie les localise dans l'introspection et le vagabondage de l'esprit, essentiellement un flux de conscience, cela inclut toutes les pensées non directement associées avec l'environnement externe immédiat. Beaucoup de nos heures d'éveil sont composées de stimuli de pensées indépendantes, comme le rêve éveillé, la planification de nos futures actions, le re-visionnage de nos souvenirs, ou juste s'écouter se raconter le récit de la journée.

Une autre théorie pose que l'activité du réseau est la base du travail et de la maintenance du cerveau, distinctes de la pensée consciente, ces activations représenteraient comment nos cerveaux consolident leurs expériences et se préparent à réagir à l'environnement.

Nous sommes exposés à un flux constant d'informations de notre environnement, alors peut-être que les activations du réseau en mode par défaut sont en quelque sorte en charge de donner un sens à tout cela.

Mais même si les neuro-scientifiques ne sont pas complètement d'accord sur ce que les activations mode par défaut signifient, il est clair que l'état de la recherche montre un potentiel, divers troubles psychologiques, y compris le TDAH, la schizophrénie, l'autisme et Alzheimer présentent différents types de fonctionnement anormaux dans le réseau du mode par défaut.

Pour conclure, il y a beaucoup de directions intéressantes pour la recherche. Peut être cela peut-il apporter des moyens de détecter, comprendre et peut-être même traiter certains troubles psychologiques."

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6769
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réseau Cérébral du Mode par Défaut

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum