Ma fille zébrée de 4 ans...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par Pelot le Sam 23 Avr 2016 - 14:53

Le privé n'améliore pas nécessairement la situation, tout dépends des enseignants, des enfants, et du rapport qui s'établit, en bas de chez moi sur deux écoles publiques, l'une donne de très bonnes conditions, l'autre plus discutables en raison des usagés principalement. Ensuite, le passage GS/CP est le bon moment pour faire un changement, en effet.

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par Pelot le Sam 23 Avr 2016 - 14:58

CD_CD a écrit:tu pourras la faire porter pâle quelques jours le temps qu'elle souffle 

C'est vrai, mais pour un enfant qui est déjà très anxieux, ce genre de stratégie peut devenir de l'évitement, et aggraver/générer une phobie. Mieux vaux arriver en retard après avoir rasséréné la situation, et en parler longuement souvent avec les enseignants à mon avis. Enfin, il me semble. Mais tu as raison, parfois il faut couper les situations pour les désamorcer et pour repartir sur de bonnes bases.

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par CD_CD le Sam 23 Avr 2016 - 17:42

C'est pas une stratégie à long terme, c'est l'une des solutions transitoires possibles à un problème lui aussi transitoire.
Faut pas confondre !


[edit : attention à l'utilisation des termes psy ayant un sens bien précis (évitement). Ok, on les trouve à tous les coins de rue, mais si l'on ne s'astreint pas à les utiliser dans leur sens strict, on perd en précision d'expression, pensée et communication. (ceci n'étant que mon avis, évidemment)]


Dernière édition par CD_CD le Sam 23 Avr 2016 - 17:44, édité 1 fois (Raison : définition "évitement")

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par Pelot le Sam 23 Avr 2016 - 19:55

Tu as raison, je ne parlais pas de trouble de la personnalité évitante au sens du DSM IV, ou de l'évitement dans le cadre d'un stress post traumatique, mais d'évitement au sens commun, à savoir une stratégie inconsciente mise en place pour éviter une situation de stress générant une angoisse ou une situation négative.
Et je crois intimement qu'être de nature anxieuse, ou sujet à des troubles liés à l'angoisse (TOC par exemple), est plutot un facteur qui facilite l'entrée rapide dans ce genre de "stratégie" inconsciente. J'ai l'exemple en tête de maux de ventre monumentaux avant d'aller à l'école (avec éventuellement vomissements, ou d'autres troubles psychosomatiques de type mal de dos...), de crise de culpabilité de sécher et d'angoisse de devoir y retourner (surtout avec un travail non fait), d'où de violentes colères, un gros effort de patience de l'entourage (on va prendre un petit verre dehors (ah les bonnes habitude !), faire un petit tour) et on arrive en retard ; ou encore on vient au moins dire bonjour et expliquer que l'on ne viendra pas aux autres (moins évident mais au moins, même à trois ans on doit assumer^^). Et bien progressivement l'école est devenue une amie, au lieu d'un monstre carnassier mangeur d'enfants (en fait les camarades bien plus que l'école sont devenu supportables).
Mais je sais que dans le cas de certains de mes proches le passage de la situation exceptionnelle et transitoire à la situation bien ancrée est quasiment immédiat pour ce qui permet d'éloigner l'angoisse. Ce qui explique mon commentaire.
Voila, je j'espère avoir rendu ce propos plus clair et n'avoir blessé personne.

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par kamyet le Sam 23 Avr 2016 - 20:33

[quote="Pelot"]Le privé n'améliore pas nécessairement la situation, tout dépends des enseignants, des enfants, et du rapport qui s'établit, en bas de chez moi sur deux écoles publiques, l'une donne de très bonnes conditions, l'autre plus discutables en raison des usagés principalement. Ensuite, le passage GS/CP est le bon moment pour faire un changement, en effet.tu pourras la faire porter pâle quelques jours le temps qu'elle souffle

Oui, c'est certain : preuve en bas de chez moi, une école privée qui n'est autre qu'une ecole qui place les enfants dans des boîtes et ceux qui sortent du lot sont mis de côté... Ma fille ne rentre dans aucune boîte que cette école estime. On a choisi le primaire pour avoir le temps de trouver...

CD_CD a écrit:
tu pourras la faire porter pâle quelques jours le temps qu'elle souffle tu pourras la faire porter pâle quelques jours le temps qu'elle souffle
Nous l'avons fait quelques fois, et c'est vrai que ça lui faisait du bien. Et, comme l'a dit Pelot, ça s'est très vite transformé en maux de ventre les jours où ce n'était pas son instit qui faisait l'étude... Elle a même réussi à se faire monter la fièvre (le cerveau... Quel magnifique artiste).

J'ai, moi aussi, le souvenir de maux de ventre à répétition, qui n'étaient autre que des crises d'angoisse...
Pour moi c'est vraiment une solution ponctuelle tant qu'elle ne trouvera pas sa place... En surveillant toujours que ça ne devienne pas une "stratégie inconsciente", puisque je l'ai fait, je saurais le reconnaître... (aujourd'hui j'ai un mal de dos qui s'est installé sans raison physique : j'ai une réunion super importante mercredi qui m'angoisse... Et je dois me déplacer sur paris... Or, dos bloqué = pas de déplacement en train... Mais j'irais, mon avenir pro est en jeu... Et mercredi midi tout ira mieux!)

Elle commence enfin à s'ouvrir à moi en me disant que les autres enfants ne comprennent pas ses blagues alors que ça devrait faire rire les gens ce qu'elle racontait... Ou qu'elle n'aime pas jouer avec eux et préfère parler avec son instit... Ça fait du bien de l'entendre le dire, c'est important.

Si quelqu'un rencontre des soucis comme ceux-là avec son enfant, j'ai un excellent pédopsy à conseiller sur Marseille (une demande en privé est plus raisonnable).

Pour en revenir aux problèmes de coucher : pas de sieste cet après-midi, elle a joué avec une copine qui est comme elle, on a passé du temps à la bibliothèque et lu 3 livres au lit. Elle a voulu en lire un 4ème, j'ai tenu bon. Elle n'a rien dit... Je suis épatée. Je pense qu'elles vont souvent se voir le week-end, ces 2 cocottes... Rien à voir avec quand elle est avec d'autres enfants... Elles réfléchissent de la même manière et se comprennent... Un peu comme nous ici

kamyet
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 03/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par CD_CD le Sam 23 Avr 2016 - 21:08

Pelot a écrit:Tu as raison, je ne parlais pas de trouble de la personnalité évitante au sens du DSM IV, ou de l'évitement dans le cadre d'un stress post traumatique, mais d'évitement au sens commun, à savoir une stratégie inconsciente mise en place pour éviter une situation de stress générant une angoisse ou une situation négative.

Ou consciente.
Parce que les petiots sont quand même dans une situation où ils ne sont pas ceux qui décident.
La situation de dépendance est, par nature, propre à générer des comportements visant à arriver à ses fins (après, que ses fins soient bonnes ou mauvaises pour soi, c'est une autre question et un autre positionnement (pour ma part, mon positionnement est que l'on a toujours raison pour soi et j'agis en fonction avec mes enfants, mais le fond de la chose (pour moi), c'est que c'est bien la situation de dépendance décisionnelle qui crée des conditions comportementales particulières en fonction du comportement des "maîtres" (décideurs (= parents dans notre cas)), comportements dont on retrouve les termes ou notions pour qualifier par exemple les esclaves ou les femmes en situation de minorité à vie, légale ou de fait))

Pelot a écrit: (...) ou encore on vient au moins dire bonjour et expliquer que l'on ne viendra pas aux autres (moins évident mais au moins, même à trois ans on doit assumer^^).

Marrant, on est dans un positionnement éducatif totalement différent : pour moi, à trois ans, c'est le parent qui assume pour l'enfant et prend la responsabilité de ses choix. Je ne commence à demander ce type de comportement (aller dire bonjour et dire qu'on ne viendra pas) que vers dix/douze ans.

Pelot a écrit:(...)Mais je sais que dans le cas de certains de mes proches le passage de la situation exceptionnelle et transitoire à la situation bien ancrée est quasiment immédiat pour ce qui permet d'éloigner l'angoisse. Ce qui explique mon commentaire.
Voila, je j'espère avoir rendu ce propos plus clair et n'avoir blessé personne.

Non, je pense (en tout cas, moi, je ne suis pas blessée).
Mais je comprends : vécu perso (ou proche).
Après, c'est aussi une question de priorités (pour expliquer d'où je parle (juste pour ne pas "parler cachée"), le mode d'instruction majoritaire de mes enfants étant l'instruction en famille, les épisodes scolaires n'étant que limités, généralement avec des objectifs bien définis et limités dans le temps, il est certain que le passage de transitoire à exceptionnel ne me gênerait pas plus que cela, mais c'est pour ne pas confondre mes priorités et celles de kamyet que j'ai demandé si le changement d'école était prévu pour bientôt. Dans ce cas, on peut éventuellement encore choisir l'absence "médicale" comme solution transitoire en étant clairs avec l'enfant que ce n'est que lié à cette école particulière, au parent de choisir la dose au cas par cas. (Je sais pas si je suis claire, là))

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par kamyet le Sam 23 Avr 2016 - 21:23

Oui, tu es très claire. Je ne pense pas que ça soit uniquement lié à l'école. Quand elle est dans cet état de fureur extrême, elle a besoin d'exprimer sa colère, et c'est humain : on crie, on tape ce qu'il y a à portée de mains (ou de pieds) mais sans considérer CE(ux) qu'il y a. La violence dans cette école n'aide pas, mais uniquement quand on est dans la phase des "menaces de caprice", c'est à dire qu'au lieu de menacer en mimant de petits pleurs, elle mimera des coups de poing...

Qu'entends tu par "les épisodes scolaires n'étant que limités " ? C'est peut être ce passage que je n'ai pas saisi : tes enfants ne vont pas tout le temps à l'école ?

kamyet
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 03/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par Pelot le Sam 23 Avr 2016 - 21:27

:-) 
un ami ça change la vie et l'avenir (vraiment, je crois (j'en suis même certain)que ma vie aurait été bien différente, plus ombrageuse et plus tortueuse, si je n'avais pas trouvé une personne sur la même longueur d'onde petit)
et bon courage pour le train :-s
PS : la "relaxation" type anti-gym est ce que j'ai trouvé de mieux pour le dos et le ventre (emballage cucul cocooning des livres qui ne me plait pas, mais efficace).

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par CD_CD le Sam 23 Avr 2016 - 23:49

kamyet a écrit:Qu'entends tu par "les épisodes scolaires n'étant que limités " ? C'est peut être ce passage que je n'ai pas saisi : tes enfants ne vont pas tout le temps à l'école ?

Mes enfants sont instruits en famille,c 'est-à-dire qu'ils ne sont pas scolarisés et que je choisis la pédagogie (et leurs lieux de séjour vu qu'ils voyagent pas mal).
Mais je préfère ne pas approfondir sur ce fil car sinon, toutes mes interventions concernant les enfants se transformeraient, sur ce forum du moins, en présentation et promotion de l'instruction en famille. (à moins d'une demande explicite de ta part, auquel cas, je chercherai mes autres interventions sur le sujet sur le forum, mettrai des liens et compléterai ce qui manque ici).

"épisodes scolaires limités", c'est de la scolarité par morceaux, ni prévu ni interdit par les textes, du moins jusqu'en sixième ou cinquième. Le passage ief-->scolarité et scolarité --> ief est sans condition jusqu'au collège, généralement en cinquième ou quatrième. (après, la façon dont ça se passe dépend du dialogue avec le maître ou l'équipe enseignante).

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par kamyet le Dim 24 Avr 2016 - 15:48

Waouw CD_CD, je n'oserais pas, je crois, faire ce que tu fais. Tes enfants ont quel âge ? Je pense que j'aurais trop peur de rater qqch. Tu me diras, vue ma scolarité, je n'aurais rien manqué à n'a pas y aller... Mise à part la rencontre avec ma meilleure amie, aussi tordue que moi.
J'irais voir tes posts tout de même car ça m'intéresserait d'approfondir.

Pelot, je pense aussi. Moi je n'ai rencontré personne avant l'âge de 16 ans capable de me comprendre. Résultat : ma vie a été un fiasco de mes 9 à 29 ans. Le mal était déjà fait... Je n'ai d'ailleurs quasi pas de souvenirs de mon enfance (autre post...). Avant et après, j'ai juste vécu... jusqu'à ce que je rencontre mon mari. Un dyslexique (dis-tout, en fait...) qui rit à mes blagues et comprend mes tourments, certainement parce qu'il connaît de sentiment de décalage et d'incompréhension. Il a facilement accepté quand on a commencé à mettre le doigt sur la zebritude de ma fille. Petit à petit il arrive à gérer ses crises, mieux que moi, d'ailleurs... Mais je pense que j'ai tellement peur qu'elle soit dans le même mal être que moi toutes ces années, que quand ça fait surface, j'i beaucoup de mal... Si je peux aider ma fille à s'entourer des bonnes personnes dès le plus jeune âge, je le ferais. Cette copine ne vit pas la chose comme elle : elle se protège et est en retrait, calme et bonne travailleuse (comme moi jusqu'à mes 9 ans). Je pense que chacune peut apprendre de l'autre, c'est sûrement ça qui les rassure.

kamyet
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 03/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par CD_CD le Dim 24 Avr 2016 - 19:06

7 et 14 ans.
Pour les posts, je te laisse chercher. Il doit y avoir une dizaine de pavés dispersés dans 5 ou 6 discussions.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par fift le Jeu 28 Avr 2016 - 12:42

Kamyet> Avez-vous parler de la précocité de votre fille à son instit' ? Le cas échéant, quelle a été sa réaction ?

Mon fils aîné a 4 ans, et le début de l'année scolaire a été très difficile : depuis la fin de la crèche, il était persuadé qu'il apprendrait à lire en entrant à l'école … Le premier mois, ça a été puis c'est devenu de pire en pire. Il explosait le soir à la maison, les repas devenaient ingérables, etc.
Jusqu'à ce qu'on détecte sa douance. Ca a été un peu mieux, mais on sentais que ça restait très tendu.
On en a alors parlé à l'institutrice, qui heureusement s'est montrée très ouverte et qui nous a avoué qu'elle avait eu jusqu'à présent beaucoup de mal à le cerner. Elle a alors adapté son comportement, en le valorisant un peu plus, en ajustant son propos, bref pas grand-chose mais cela a transformé radicalement les choses.
Depuis, c'est beaucoup, beaucoup mieux - même si cela n'évite pas quelques petites crises de temps en temps, mais de manière beaucoup plus raisonnable.

fift
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma fille zébrée de 4 ans...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum