Asexualité et douance

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Ven 23 Mar 2018 - 11:25

My_illusion a écrit:Tout les ados muent? Tu parles de la crise d'adolescence?

Tu as étudié la psycho? La théorie versus pratique.

M'étonne que le complexe d'oedipe ne soit pas encore abordé. Freudien. Simplissime et réducteur.

La "Nature" est ma meilleure enseignante. Vous avez déjà vu des animaux qui ne sont pas mus par une envie d'accouplement ? J'en ai déjà vus,  faisant le désespoir de leur éleveurs... Vous savez déjà que les mâles pénètrent d'autres mâles, sans pour autant être de la dominance? Et des femelle qui s'excitent sur d'autres femelles? Et bien yen a qui s'en foutent. Le but biologique des espèces est de transmettre ses gamètes. OK. Pour cela que la norme est une sexualité qui chatouille quand même pas mal. Les extrêmes existent en tout sans y trouver une cause psycho ou environnementale. C'est idiopathique.

Ma soeur a eu une vie aussi dure que la mienne, avec en plus un viol, et ça ne l'a pas transformée en asexuelle. On nait avec ou sans. On sait qu'on est différents depuis petit. J'ai tjrs su que je n'étais pas attirée par les autres. Ce serait un effort pour moi de "passer à la casserole". Pourquoi je m'inhiberais ? J'sais pas mais ya aucun intérêt... Je sais qu'il y a des gens biens, je sais que je plais, je sais que le physique n'a rien à voir avec l'intimité intérieure. La salive, et fluides de manière générale ainsi que les odeurs humaines me donnent la gerbe. C'est incontrôlable. Un humain et tout organisme vivant ça shlingue à un moment ou l'autre. Certaines odeurs rendent accros, je l'observe chez les autres... Le copain de mon Best friend pue souvent du bec et lui ne sent rien et me dit que rien ne le dégoûte chez lui et qu'il kiffe trop son odeur. C'est completely irrationnel. Ya rien à comprendre. C'est comme ça.

Si on me sort que j'ai pas coupé le cordon parental, je ris évidemment. Un cordon symbolique, c'est bien ça?

Ça me fatigue que ça soit si incompris.

Je me pose plein de questions certes mais je n'ai pas de doute sur l'origine innée et non inhibée de l'asexualité. Ya une grosse zone grise où bcp se perdent ça j'suis OK.

Je peux écouter les autres et parler cul sans problème. Justement, en général c moi qui met mal à l'aise les autres, ahaha. J'en parle comme je parlerais d'une technique chirurgicale. Je n'y mets pas d'émotionnel, juste les aspects techniques.

Ya par contre qqchose que je ne comprends pas, c'est pourquoi les sexuels ont parfois autant de gêne à parler de ce qui les anime. Ils disent que c'est leur vie privée... Ya une espèce de tabou autour de leurs pratiques et fantasmes. Ça devrait être comme parler de bouffe ou de sport, qqchose qui fait partie du quotidien. L'intimité c'est les ressentis et émotions, là oui c privé.

Je ne comprends pas l'humain à bien des égards. Je n'arrive pas à m'identifier en tout cas. Pour moi, on peut parler de tout, avec franchise. Mais ya des tabous culturels à plein de niveaux. Berk.


Non, j’evoquais la « mue » au sens de transformation physiologique Wink

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Nyaga le Ven 23 Mar 2018 - 11:49

Je trouve ce sujet très intéressant ! Le point de vue que je vais donner sera moins théorique que le vôtre, je m’en excuse d’avance. Il relève davantage d’un ressenti personnel.

Je pense qu’en effet le terme d’assexualité est un peu fort mais je comprend l’idee. Il s’agirait plus de quelque chose qui s’en rapproche.

En revanche je suis en désaccord avec l’idee sexe = amour. Et je pense que c’est en partie de là que vient le problème. Tout dépend du contexte. Peut-etre la peur d’être aimé à cette seule condition. Ou de réduire l’amour au sexe. Ça me fait penser à Hemingway (Le soleil se lève aussi).

J’en ai parlé avec une amie (dont je soupçonne la zébritude). Le sujet était plutôt celui de l’attirance sexuelle. Et l’idee c’etait que l’on avait tendance à ne pas en ressentir directement en voyant une personne (contrairement à d’autres amis). On a tendance à regarder en premier lieu les individus d’un point de vue esthétique (« il/elle est beau/belle ou à du charme » tout cela restant subjectif pas vrai) sans ressentir aucune attirance au départ. Cependant cela ne suppose pas obligatoirement un manque de libido.
Nyaga
Nyaga

Messages : 23
Date d'inscription : 19/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Ven 23 Mar 2018 - 12:05

Nyaga : certaines personnes non jamais de désir sexuel.

Et oui amour et sexualité sont indépendant (ça peu se recouper, mais pas nécessairement et -celons moi - heureusement !)
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Nyaga le Ven 23 Mar 2018 - 12:36

AlphonseK a écrit:Nyaga : certaines personnes non jamais de désir sexuel.

Oui bien sûr, je précise qu’il s’agit bien d’un point de vue subjectif sur le sujet. L’objectif était d’amener de la donnée, du témoignage. À la question : « Est-ce une tendance chez les zèbres ? ».

Mon avis sur le sujet (ou ma réponse à la question sous-entendue par le topic), est que peut-être que le sexe n’est à priori pas forcément quelque chose d’evident pour le zèbre, dans le sens où ce n’est pas au centre des préoccupations. Après d’un point de vue plus quantitatif, d’après ce que j’ai pu lire sur d’autres sujets, ça n’a pas l’air d’etre le cas pour de tout le monde. Je me suis en revanche immédiatement « identifiée » au topic même si à la lecture d’une définition plus précise du terme « assexualité », je me suis sentie obligée d’y introduire quelques nuances (toujours en ce qui me concerne je veux dire, vraiment dans la représentation que je me fais de moi-même).
Nyaga
Nyaga

Messages : 23
Date d'inscription : 19/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Ven 23 Mar 2018 - 12:45

Ah oui, je comprend mieux, pardon.

Après, personnellement entant que zèbre (et autre) pour moi le sexe c'est un des trucs vraiment important de la vie en tout cas et je suis rapidement en manque... (genre trois, quatre jours ça me semble une éternité - mais bon, j'ai une auto sexualité aussi, je survie hein)... après je suis pas contre une sexualité sans sentiment mais si la personne me semble restreinte dans sa vision du monde, alors je vais pas être attirer par exemple...


Du coup je suis revenu à la définition :
"L’asexualité est une orientation sexuelle caractérisée par le fait qu’une personne asexuelle ne ressent pas d’attirance sexuelle pour quiconque.

L’asexualité se décline sur tout un spectre. On appelle Ace une personne qui se situe sur le spectre de l’asexualité.
Parmi les identités du spectre, on trouve entre-autres :
Les personnes demisexuelles : qui ne ressentent pas d’attirance sexuelle pour d’autres personnes à moins qu’un fort lien émotionnel ait été formé avec celles-ci.
Les personnes graysexuelles : qui ressentent peu d’attirance sexuelle ou n’en ressentent que dans des circonstances particulières."

Et donc ta nuance semble vrai pour ceux de ce site (asexualite.org/asexualite/)
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Ven 23 Mar 2018 - 12:48

AlphonseK a écrit:
Les personnes demisexuelles : qui ne ressentent pas d’attirance sexuelle pour d’autres personnes à moins qu’un fort lien émotionnel ait été formé avec celles-ci.
Ah ben, moi, j'aurais bien pris ça comme norme et dit que c'était tous ceux qui ont une attirance sans lien émotionnel qui ont un souci... pig

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Ven 23 Mar 2018 - 12:49

On se prend toujours un peu pour la norme hein ? rire
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Ven 23 Mar 2018 - 14:05

AlphonseK a écrit:On se prend toujours un peu pour la norme hein ? rire
Carrément !
Moi, je suis normale, ce sont les autres qui sont bizarres ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Ven 23 Mar 2018 - 14:37

AlphonseK a écrit: La seule sexualité qui est déviante (au sens moral) et qui n'est pas plus choisie que les autres c'est la pédophilie (on peu ajouter aussi la zoophilie, puis qu'enfant et animaux ne donne pas leur accord, pour les objets et mort, je vois pas de problème moral, les objets et mort ne sont pas vivant donc souffrant etc).

La nécrophilie est tout de même grave, même si un cadavre ne ressent plus rien par définition.


En dehors de la pédophilie qui est un véritable problème (avant tout pour la personne l'étant hein, rappelons quand même que la plupart des pédophiles ne passe pas à l'acte, sachant que c'est pas possible, perso j'en connais un, je le considère comme étant mon grand père mais on m'avait tout de suite dis ce qu'il était - il assume en faite, et n'a jamais touchez un enfant).

Ça c'est vrai, quand le mot pédophilie est évoqué, automatiquement les gens pensent à un pédo-criminel en imperméable avec son paquet de bonbons pour attirer les petits z'enfants. Si ce profil existe bien, il n'empêche que les gens ne font pas la différence avec la pédophilie actée qui elle est un crime. Mais le fait de vouloir ne pas en parler du tout ne peut que contribuer à isoler les pédophiles non-criminels.

Mais là c'est du hors-sujet.

Pareil, dire que l'opposé d'asexuel c'est être nymphomane bah c'est faux... Déjà on est nymphomane à partir de quoi ? De combien de relation par semaine ? combien de partenaire par mois ? Non, je veut bien savoir, parce que personnellement, je suis du genre à vouloir des relations tout les deux jours et à varié les partenaires, mais je ne me sent pas nymphomane pour autant hein, ni accros, ni malade, ni bizarre...

C'est vrai qu'on a tendance à présenter l'asexualité comme un synonyme de frigidité alors que c'est différent.

J'ai connu un asexuel (il aimait les bisous et câlin, mais n'avais jamais eu de désir sexuel), et ça va, il va bien et le vie pas trop mal... si le regard des autres étaient moins jugeant ça serrai mieux quand même ! (et non il a pas vécu de traumatisme, alors que j'ai été violer, comme quoi hein...)

C'est ça que je ne comprends pas. Pourquoi juger une chose aussi inoffensive et inexistante par définition ?

Et puis j'ai souvent l'impression que l'on prend l'asexualité en pitié, l'air de dire "oh les pauvres", comme s'il s'agissait d'un handicap. Enfin peut-être que certain(e)s ressentent la leur de cette façon, mais ce n'est pas un dénominateur commun.[/quote]

Pureté

Messages : 170
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Ven 23 Mar 2018 - 14:44

Pour moi la nécrophilie n'a rien de "grave" en réalité, c'est grave si on pense que la personne est son corps peu être, et encore, en tout cas ça n'est pas grave pour la "victime" c'est pourquoi je le distinguais des autres clairement.

Après, je ne juge pas l'asexualité mais à l'aune de ma propre sexualité, ça reste totalement incompréhensible. ("comment peut-on être Persan ?").
Par contre je pense que c'est un handicap social, au même titre que l'homosexualité par exemple, c'est pas la norme et les gens en souffre souvent...


Et oui la frigidité implique un désir non satisfait... pas une absence de désir au départ...
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par My_illusion le Ven 23 Mar 2018 - 15:04

Rha ouais à fond. La mère de ma belle-soeur m'a dit ya quelques années. "je suis triste pour toi. Parce que tu fais chemin seule". J'ai du rire. Elle en souffrait bien plus que moi visiblement. C'est un problème pour les sexuels. Si je pouvais choisir mon orientation sexuelle, je garderais celle que j'ai car quelle liberté elle m'offre !! C'est carrément génial de pas avoir de besoins sexuels avec autrui. Je suis très heureuse de ne pas en être esclave.

Quand je regarder les autres, je les vois comme toi Nyaga, je peux décrire l'esthétique, le charme. Mais jamais je n'ai ressenti cette envie d'un corps à corps. Ça me pose problème lorsque l'autre me désire, la j'suis obligée de le stopper net et me barrer. Car c'est à sens unique. Du coup, c'est pas évident d'avoir juste des amis. Ça finit quasi toujours par évoluer. Heureusement que mon best friend est homo, bon il veut juste que je porte l'enfant de son copain... Et ça ne m'enchante pas évidemment. Je peux inseminer artificiellement ya pas de souci technique. Je ne trouve pas ça plus malsain qu'une insémination naturelle je dois dire, combien de couples sont amoureux au moment de la conception et puis se déchirent? L'important pour un enfant c'est qu'il soit aimé. La façon dont il est conçu ne touche pas à la morale, c'est juste heurtant pour la Culture (que j'enquiquinne profondément pour rester polie). Mais bref je digresse.

La nymphomanie n'a pas de limites strictes non plus, c'est la personne qui se donnera ce qualitatif. Ça devient évident lorsque l'addiction est tellement forte que ça impacte très négativement sur sa propre vie. On le compare à la boulimie ou pas? (rires). Ça doit être méga dur de vivre avec cette addiction.

En tout cas, je suis bien heureuse de ne pas être zoo-, pedo-, nécrophile ni sado-maso et autres vraies deviances pathologiques.

Il y a des millions de façons de mener sa vie, affranchies des règles transmises par ceux/ce qui nous entoure(nt). C'est génial d'être un mélange unique, yahoooooooooooooo.


My_illusion

Messages : 1184
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Ven 23 Mar 2018 - 15:17

"Heureusement que mon best friend est homo, bon il veut juste que je porte l'enfant de son copain... Et ça ne m'enchante pas évidemment."
ça vous enchante pas de porter leur enfant ? Vous êtes pas obligez quand même hein...

Pour l'insémination artificielle, c'est assez courant pour les couples hétéro en faite. Je m'apprette à le faire, le fait de se reproduire peu ne pas être lié à de la sexualité, c'est un fait assez récent (et cool).

La façon dont il est conçu ne touche pas à la morale, c'est juste heurtant pour la Culture

Totalement de cette avis, avec quand même un détail : l'importance de dire la vérité à l'enfant (pour sa construction propre.

L'addiction à la sexualité, c'est un problème oui, clairement (et pour connaitre deux personnes avec ce problème, ce qui est sur, c'est que je ne l'ai pas !)

la sado-masochisme est une déviance pour qui ? pour quoi ? ils sont entre adulte consentant, ça ne devrait déranger personne en faite...

mais votre conclusion sur la diversité me semble très juste !
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Ven 23 Mar 2018 - 15:39

AlphonseK a écrit:Pour moi la nécrophilie n'a rien de "grave" en réalité, c'est grave si on pense que la personne est son corps peu être, et encore, en tout cas ça n'est pas grave pour la "victime" c'est pourquoi je le distinguais des autres clairement.

Moi ça me choque car je ne dissocie pas le corps et l'esprit, ça représente la personne. Si j'apprenais qu'une personne proche ou moins proche avait été violée après avoir été tuée, ça me choquerait bien plus qu'un simple meurtre, même si c'est moins grave que l'inverse (viol puis meurtre).

Après, je ne juge pas l'asexualité mais à l'aune de ma propre sexualité, ça reste totalement incompréhensible.

Je ne parlais pas de toi, mais du "regard des autres"

Par contre je pense que c'est un handicap social, au même titre que l'homosexualité par exemple, c'est pas la norme et les gens en souffre souvent...

Oui, c'est sûrement le cas pour certaines personnes. Après personnellement ça ne me pose aucun problème.

Je pense que le plus gros handicap est celui de trouver une personne compatible pour les asexuels qui désirent une relation longue durée.
Pour les autres, dont je fais partie, c'est beaucoup plus facile que pour un homosexuel ou même que pour un hétérosexuel.

Pureté

Messages : 170
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par My_illusion le Ven 23 Mar 2018 - 23:55

AlphonseK a écrit:
ça vous enchante pas de porter leur enfant ? Vous êtes pas obligez quand même hein...

Non bien sûr, je lui ai dit que yavait le temps jusqu'à mes 40 ans. (j'espère bien que d'ici là ce sera fini avec son jeune, trop jeune ami...) quand les gens sont amoureux, ils sont souvent affreusement cons, lol.
AlphonseK a écrit:
Pour l'insémination artificielle, c'est assez courant pour les couples hétéro en faite. Je m'apprette à le faire, le fait de se reproduire peu ne pas être lié à de la sexualité, c'est un fait assez récent (et cool). L'importance de dire la vérité à l'enfant (pour sa construction propre).

Oui bien sûr,  toute la vérité et rien que la vérité, c'est très important pour moi d'être transparente. Mais je ne mettrai pas d'enfant au monde, ce n'est pas sain actuellement dans ce monde asphyxié (mais ce n'est que mon avis).
AlphonseK a écrit:
le sado-masochisme est une déviance pour qui ? pour quoi ? ils sont entre adulte consentant, ça ne devrait déranger personne en faite...
C'est rarement consentant de façon égale, yen a tjrs un qui veut du plus hard et l'autre accepte par "amour" ou influence. C'est qd même pas sain non? En tout cas, ça ne s'observe pas chez les animaux. L'hyper-, l'hypo-, a- et homosexualité sont présents dans le milieu naturel. Ya bien des gens qui aiment le rapport dominé - dominant mais quand ça va jusqu'aux coups, étranglement, chier/pisser sur l'autre, par exemples, on peut se demander si c'est pas pathologique... Si les S ne comprennent pas les A et bien moi je ne comprends pas ces fantasmes tordus.

My_illusion

Messages : 1184
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Sam 24 Mar 2018 - 0:28

Non, le sado masochisme c'est l´inverse de cinquante nuance de grey ou il s'agit de viol. Les sadomasochiste sont plus respectueux des limites de l'autre que jamais et celui qu'il dirige est celui qui aime la douleur. C'est une règle tacite et clair.
Et je vois rien de problématique à jouir sous les coups si n'est un choix...

Je ne sais suis pas moi même mais là limite que vous posez à des adultes est purement morale...
En quoi c'est plus pathologique ou problématique en soit ?

L'urologue c'est pas grand chose non plus au final.

Il y a grande différence entre ne pas comprendre et juger. Je pige pas l'amour de la douleur mais grand bien leur face d'aimée ça !
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Sam 24 Mar 2018 - 0:44

AlphonseK a écrit:L'urologue c'est pas grand chose non plus au final

[...]

mais grand bien leur face...

Oh oui !
Grand bien leur face !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Sam 24 Mar 2018 - 0:58

Et dans la nature la femelle menthe religieuse mange la tête du mâle... mais pas de sado massochisme, juste une victime non consentante (l'argument nature versus culture pour moralisé un débat, ça me semble toujours déplacer en faite, l'humain est un animal, et c'est pas pire ou mieux parce qu'il est aussi un être de culture)...

AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par My_illusion le Sam 24 Mar 2018 - 9:31

AlphonseK a écrit:Et dans la nature la femelle menthe religieuse mange la tête du mâle... mais pas de sado massochisme, juste une victime non consentante (l'argument nature versus culture pour moralisé un débat, ça me semble toujours déplacer en faite, l'humain est un animal, et c'est pas pire ou mieux parce qu'il est aussi un être de culture)...


Comparer ce qui est comparable. Le mâle mante religieuse se donne à la femelle pour qu'elle ingurgite des calories et puisse mener à bien sa ponte, le but n'est pas le plaisir... C'est un but biologique de transmettre avec une plus haute probabilité ses gènes (théorie du gène égoïste).

Si l'humaine avait besoin de calories pour mener à bien sa grossesse, l'humain serait probablement OK de sacrifier un bout de son quadriceps ou fessier pour nourrir celle qui porte son enfant.

Je n'ai pas compris la blague sur l'urologue.

Et je juge ce qui est immoral oui. Donner de la douleur à autrui est immoral. On ne peut que se l'infliger à soi-meme. La douleur relargue de l'endorphine et adrénaline, ça c'est pour son intérêt. Celui qui donne la douleur dépasse une limite. Même si l'autre est demandeur. C'est les limites que je pose dans ma vie: ne jamais lever la main sur un humain. Si la personne veut souffrir pour y trouver satisfaction elle se fait mal elle-même, là OK c pleinement de sa volonté. Quand c'est reçu, la limite jusqu'à la maltraitance sera difficile à poser! Clairement, il y a de l'humiliation dans les pratiques sado-maso, et c'est donc malsain. Je comprends l'intérêt de la douleur (relarguage d'hormones apaisantes) mais je ne la tolererai jamais quand on fait mal à autrui. Et comme je le disais plus haut, les deux partenaires ne sont jamais exactement consentants au même niveau. Comme en amour, yen a tjrs un qui aime plus que l'autre.

Le film 50 nuances de Grey, c'est de la daube.

My_illusion

Messages : 1184
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Sam 24 Mar 2018 - 11:50

Comment ça, relargage d'hormones apaisantes dans la douleur ? Où ça, des hormones apaisantes ? La douleur ne m'apaise pas du tout. Ca me rend dingue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Sam 24 Mar 2018 - 11:57

Clairement mon exemple était à coté, ceci dis, la vrai différence c'est que l'humain (et il n'est pas le seul animal à le faire) fait l'amour aussi pour le plaisir. C'est pas un objectif de reproduction par contre, c'est bien lié à sa condition animal à priori (animal social).

Je ne donnais pas de jugement de valeur sur les 50 nuances (je suis de ton avis mais c'est pas la question), je disais juste que si c'est ça la vision que tu as du SM c'est sur que tu serra contre. Le SM c'est l'inverse de ça, dans le sens ou personne ne force personne à faire quelque chose qu'il ne veut pas faire...

Et plus je te lis, plus je vois du jugement.


Faisons un pas de coté : les sports de combats c'est le mal absolut parce que des gens font le choix par pur plaisir de ce donner des coups ? Perso, je pige pas hein, mais je me vois pas dire au gens faisant des arts martiaux ou de la boxe que c'est déviant, ça n'a aucun sens.

J'ai pas fait de blague sur l'urologie, je pige pas le problème en faite, mais je pige pas le problème non plus de quelqu'un qui donne des coups pour faire plaisir à quelqu'un qui le lui demande.

Frapper quelqu'un de non concentant, c'est mal, on est d'accord mais si l'adulte en face le veut qu'elle est le problème ?

Tu aime pas être mordiller ? grifouiller pendant l'acte ? à petite échelle c'est pareil... Et oui, ils font ça par plaisir.


La morale n'a rien à faire ici, entre adulte consentant, justement, rien n'est immorale si tout le monde est d'accord (de façon éclairer j'entends et j'insiste).


Et parle pour toi : ta limite, tes limites, ne jamais frapper autruit. OK, t'es pas sadique, très bien pour toi. Moi, si ça fait plaisir à quelqu'un que je le griffe, le morde, lui donne une fessé, je vois pas le problème même si je suis pas sadique en soit... c'est exitant aussi comme jeu.

Dans le SM, le maitre du jeu est le maso, toujours, il y a humiliation (pas toujours déjà) choisi, vraiment. ça n'a rien de malsain, à part dans tes yeux de personne qui ne veut pas voir ça comme un jeu...


Et oui, tu dis plus haut que les partenaire son pas consentant mais tu ne connais rien à se monde visiblement, tu en dis des ineptie venu tout droit d’amalgame de bas niveau, vraiment.


Je connais des gens qui pratique l'urologie, ils sont tout à fait charmants, et ne l'impose à personne mais c'est leur truc. Alors oui, c'est étrange celons nos mode de vie mais c'est quoi le problème ? éjaculer sur l'autre, c'est ok, pissé pas ? Ce sont des fluide corporel et encore une fois si tout le monde est d'accord, je vois pas en quoi la moral doit intervenir pour - encore - donner un avis sur des pratiques inoffensive (oui, le SM, la plus part du temps, c'est totalement maitrisé au niveau prise de risque réel et quand sa dérape c'est comme quand ça dérape en saut à l'élastique : un accident).

Quand au fait que l'un des deux aime plus que l'autre dans un couple, je sais même pas se que ça veut dire, on aime juste différemment... c'est pas des gradations celons moi.
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Sam 24 Mar 2018 - 11:59

Hortense a écrit:Comment ça, relargage d'hormones apaisantes dans la douleur ? Où ça, des hormones apaisantes ? La douleur ne m'apaise pas du tout. Ca me rend dingue.

la douleur fait une décharge hormonale jouissive. Demande à ceux qui aime se faire tatoué (douleur donner par autrui là aussi en passant)...

En gros, la douleur va déclencher un mécanisme pour rendre cela supportable, et c'est clairement apaisant et plaisant.

Après, je ne suis clairement pas masso, je n'aime pas avoir mal, mais j'ai jamais pousser jusque là non plus.
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Sam 24 Mar 2018 - 12:07

Shocked     Shocked     Shocked     Shocked     Shocked

Je ne dois pas avoir été câblée normalement, alors...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Sam 24 Mar 2018 - 12:13

Si, si, on est tous cablé comme ça, c'est pas une douleur subis mais choisi déjà de base (autant en sexualité, qu'en sport ou que pour faire un tatouage)... ce qui fait la différence.

Evidement, on aime pas avoir mal parce qu'on est malade ou tomber, c'est pas du tout le même mécanisme... mais à priori, certains y trouve leur compte. Encore une fois, pas moi hein, quand j'ai des courbatures je suis pas contente et je râle, mais d'autre m disent être content d'avoir mal... parce que ça montre qu'ils ont fait un effort... ça devient un circuit de récompense (endorphine notre amour).
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Sam 24 Mar 2018 - 13:40

Ah d'accord. Je comprends mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Sam 24 Mar 2018 - 15:27

My_illusion a écrit:Mais je ne mettrai pas d'enfant au monde, ce n'est pas sain actuellement dans ce monde asphyxié (mais ce n'est que mon avis).

Pourquoi "actuellement" ? Le monde a toujours été "asphyxié", mais il n'y a pas plus favorable pour un enfant que de naître dans un pays développé à notre époque.

Comparer ce qui est comparable. Le mâle mante religieuse se donne à la femelle pour qu'elle ingurgite des calories et puisse mener à bien sa ponte, le but n'est pas le plaisir... C'est un but biologique de transmettre avec une plus haute probabilité ses gènes (théorie du gène égoïste).

D'accord mais pourquoi une chose comme celle-ci serait morale/bonne sous prétexte qu'elle serait naturelle ?
C'est extrêmement cruel.

Si l'humaine avait besoin de calories pour mener à bien sa grossesse, l'humain serait probablement OK de sacrifier un bout de son quadriceps ou fessier pour nourrir celle qui porte son enfant.

Avec nos fonctions cognitives actuelles ? Les hommes sont peut-être, en moyenne, prêts à tout pour avoir du sexe, mais peut-être pas à ce point.


Mais bon là on s'éloigne totalement du sujet  Basketball

Pureté

Messages : 170
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Sam 24 Mar 2018 - 15:57

J’ai lu quelques posts seulement. Je repensais à cette question avant d’ouvrir à nouveau ce sujet : «  Peut-on aimer sans désir sexuel ? » Si on s’en réfère à l’amour romantique c’est tout à fait possible. L’inverse également d’ailleurs.

Effectivement je dissocie sexe et amour.

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Sam 24 Mar 2018 - 15:59

Candy rathon a écrit:Effectivement je dissocie sexe et amour.

Et moi donc !! on peu aimé sans sexualité, avoir une sexualité avec quelqu'un qu'on aime pas... c'est sans lien, même si ça peu aussi exister ensemble évidement !
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par My_illusion le Sam 24 Mar 2018 - 21:43

AlphonseK a écrit:Clairement mon exemple était à coté, ceci dis, la vrai différence c'est que l'humain (et il n'est pas le seul animal à le faire) fait l'amour aussi pour le plaisir. C'est pas un objectif de reproduction par contre, c'est bien lié à sa condition animal à priori (animal social).

Je ne donnais pas de jugement de valeur sur les 50 nuances (je suis de ton avis mais c'est pas la question), je disais juste que si c'est ça la vision que tu as du SM c'est sur que tu serra contre. Le SM c'est l'inverse de ça, dans le sens ou personne ne force personne à faire quelque chose qu'il ne veut pas faire...

Et plus je te lis, plus je vois du jugement.


Faisons un pas de coté : les sports de combats c'est le mal absolut parce que des gens font le choix par pur plaisir de ce donner des coups ? Perso, je pige pas hein, mais je me vois pas dire au gens faisant des arts martiaux ou de la boxe que c'est déviant, ça n'a aucun sens.

J'ai pas fait de blague sur l'urologie, je pige pas le problème en faite, mais je pige pas le problème non plus de quelqu'un qui donne des coups pour faire plaisir à quelqu'un qui le lui demande.

Frapper quelqu'un de non concentant, c'est mal, on est d'accord mais si l'adulte en face le veut qu'elle est le problème ?

Tu aime pas être mordiller ? grifouiller pendant l'acte ? à petite échelle c'est pareil... Et oui, ils font ça par plaisir.


La morale n'a rien à faire ici, entre adulte consentant, justement, rien n'est immorale si tout le monde est d'accord (de façon éclairer j'entends et j'insiste).


Et parle pour toi : ta limite, tes limites, ne jamais frapper autruit. OK, t'es pas sadique, très bien pour toi. Moi, si ça fait plaisir à quelqu'un que je le griffe, le morde, lui donne une fessé, je vois pas le problème même si je suis pas sadique en soit... c'est exitant aussi comme jeu.

Dans le SM, le maitre du jeu est le maso, toujours, il y a humiliation (pas toujours déjà) choisi, vraiment. ça n'a rien de malsain, à part dans tes yeux de personne qui ne veut pas voir ça comme un jeu...


Et oui, tu dis plus haut que les partenaire son pas consentant mais tu ne connais rien à se monde visiblement, tu en dis des ineptie venu tout droit d’amalgame de bas niveau, vraiment.


Je connais des gens qui pratique l'urologie, ils sont tout à fait charmants, et ne l'impose à personne mais c'est leur truc. Alors oui, c'est étrange celons nos mode de vie mais c'est quoi le problème ? éjaculer sur l'autre, c'est ok, pissé pas ? Ce sont des fluide corporel et encore une fois si tout le monde est d'accord, je vois pas en quoi la moral doit intervenir pour - encore - donner un avis sur des pratiques inoffensive (oui, le SM, la plus part du temps, c'est totalement maitrisé au niveau prise de risque réel et quand sa dérape c'est comme quand ça dérape en saut à l'élastique : un accident).

Quand au fait que l'un des deux aime plus que l'autre dans un couple, je sais même pas se que ça veut dire, on aime juste différemment... c'est pas des gradations celons moi.

Ah OK, un urologue est un médecin qui soigne le système urinaire, me demandais ce qu'il venait faire là.

Oui l'humain couche pour le plaisir, les animaux aussi quand ils ne doivent pas lutter pour survivre.

Je juge, tu juges, nous jugeons. C'est l'avis de chacun, ça n'est pas la vérité absolue. Les avis, les jugements changent en fonction de l'argumentaire. Les pincettes c'est pour se faire bien voir. La franchise c'est du sincère, soit on aime soit on déteste.

Tu as du mal à comparer ce qui est comparable car à nouveau, le boxeur qui frappe ne tire pas de plaisir. C'est de la compétition, du business, il y a des règles, le but n'est pas de défoncer l'autre. A l'autre de se coucher quand ça va trop loin. La motivation est la compétition et le fric, ce qui n'est pas forcément sain mais bon faut bien faire une profession et gagner du flouze lol.

Mordiller et grifouiller c'est pas de la violence, la peau est très innervée, érogène.
Humilier, ça ne peut pas être du jeu. Ça doit faire mal à un moment ou l'autre dans la vie de la personne (si elle vient à vouloir évoluer vers plus de respect). Autant celui qui aime humilier que celui qui "aime" se faire humilier. Là aussi, en creusant on trouve des trucs pas jojo. Tu juges que c'est du jeu. Je juge que c'est malsain.

La limite saine, c'est de ne pas dépasser l'excès. Tout ce qui est trop, tout ce qui est excessif est malsain.  C'est aussi un amalgame de dire ça? Chacun place cette limite selon ses références. Je ne pense pas être dans l'erreur. Je suis assez juste dans mes analyses, la lucidité m'aide beaucoup. Je me jete des fleurs? on a que le bien qu'on se fait. Les autres me renvoient que je me trompe rarement. Donc je peux m'y fier.

OK amour à différents degrés, différentes façons.

Et que l'amour puisse exister sans sexe ou que le sexe puisse exister sans amour, c'est évident oui.


Dernière édition par My_illusion le Dim 25 Mar 2018 - 0:17, édité 2 fois

My_illusion

Messages : 1184
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Sam 24 Mar 2018 - 23:26

@ Alohonsek : mon « effectivement » n’était d’aucune utilité dans ma phrase Smile

Simplement, ici on évoque l’amour sans sexe. C’est là où le bât blesse Sad

Puisque ne pas faire parti d’une norme sociale mène à l’incompréhension et au rejet. Sad

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Dim 25 Mar 2018 - 0:45

"Tu as du mal à comparer ce qui est comparable car à nouveau, le boxeur qui frappe ne tire pas de plaisir. C'est de la compétition, du business, il y a des règles, le but n'est pas de défoncer l'autre. A l'autre de se coucher quand ça va trop loin. La motivation est la compétition et le fric, ce qui n'est pas forcément sain mais bon faut bien faire une profession et gagner du flouze lol."

La mauvaise fois... Alors, en faite, si, le type qui cogne l'autre il prend son pied... je sais pas si vous en connaissez des gens qui se castagne, c'est la compète, le fait de donner des coups et d'en recevoir c'est un ensemble de chose. LA douleur fait partie intégrante du plaisir.
Et en SM, le "stop" et le "je me couche on arrête" existe tout à fait, si, si.

Je ne juge pas, j'écoute ceux qui le vive. Tu juge sans rien y connaitre et non on est pas jugeant quand au pratique d'autruit.

je suis très anti-violence mais je refuse de simplifié le SM à une pratique barbare. Faut pas déconner, c'est juste de la méconnaissance. La limite saine n'existe pas, on a tous nos limites et en plus elle bougent avec le temps ! Je pense que oui, tu fait pas mal d'amalgame et que le "trop" n'est pas mesurable dans le sujet dont on parle, il dépent de chacun, pas d'une norme.

Je suis assez juste dans mes analyses, la lucidité m'aide beaucoup. Je me jete des fleurs? on a que le bien qu'on se fait. Les autres me renvoient que je me trompe rarement. Donc je peux m'y fier.
Oui, bas pas sur ce sujet, c'est comme tout on ne peu pas tout comprendre et tout savoir, donc reviens parmi les simples mortel, tu n'a absolument pas une analyse de sado-masochisme, tu n'en dis que des clicher ultra éculé...


Et en faite, parler du SM comme tu le fait c'est stigmatisé les gens, un peu comme - revenons en aux sujet de base - on stigmatise toujours ceux qui ne veulent pas de relation sexuel du tout... C'est pareil.


Que chacun trouve son bonheur et sa jouissance où elle est sans être juger par des biens pensants qui pensent tout savoir des limites des autres. On connait ces limites jusqu'à se qu'on les dépasses, personnellement, j'ai fait des choses que j'aurais jamais imaginer possible... et je me contre fou que ça n'entre pas dans un schéma mignon de la baise conventionnel.

Le SM, comme toute pratique, est une pratique qui ne devrais pas être honteuse ou montrer du doigt puisqu'en faite, elle ne concerne que ceux qui le sont.


Un peu comme on devrais pas stigmatisé ceux qui non aucun désir, puisque ça ne les concerne qu'eux seul...


Perso, que des gens face des partouse, de la violence, ne baise jamais, regarde du porno ultra dégradant pour la femme... je m'en cogne, c'est leur vie, leur sexualité. Et les juger à l'aune de raisonnement moraux c'est ce mettre à la hauteur de ceux qui disent que l'homosexualité est un trouble psy...
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Ykky le Dim 25 Mar 2018 - 8:25

Bon je vous avez pondu un truc très long et donc très chiant.
JE me suis rendu compte qu'il y a d'autre forum plus adapté pour parler de cela.
Je tiens qu'en même à intervenir pour dire que je fut déçu, je m'attendais à lire un argumentaire sur cette hyper sensibilité qui est spécifique notamment au zèbre, mais non. Un travers naturel vous a amené a vous affronter, sur des détails et des particularités qu'il me semble vous ne maitrisez pas toujours, à moins que je n'arrive pas à lire entre les lignes (cela est fort probable).
Je vais vous faire part de mon expérience. J'ai eut la chance d'accompagner des hommes et des femmes d'églises jusqu'à la fin, et tous ce sont interrogé sur cette absence de descendance et cet aspect charnel, mais aucun n'a regretter son choix.
"La douleur fait partie du plaisir": excuse moi mais j'ai bondi. Le stimuli nociceptif (dans des conditions normales) est perçu comme un stimuli supplémentaire érotogène (par déplacement du seuil nociceptif des récepteurs) qui entraine un plaisir plus intense que la normale; et là nous serons d'accord.
Quand au SM... trop vaste, et extrêmement complexe pour être résumé en 2 lignes, mais j'aimerai quand même parler d'une forme qui consiste à  priver une personne de sa sexualité la rendant par définition asexuelle... un comble pour ce sujet.
Que deviendrais je si au décours d'une opération de la prostate catastrophique je perd tout(là on sent que c'est important pour moi)? Peux être que la sexualité me semblera alors bien fade...

La vie est une aventure, et le corps une fête, il serait selon moi bien triste de ne pas, dans la mesure de nos gouts et de nos limites, profiter de cet éphémère moment qu'est la vie. La sexualité et les pratiques sexuelles sont fluide et évolue sans cesse (j'aime beaucoup ce concept de fluidité).

Ps: sur ce je vais me coucher et je ferai une petite présentation.
Ykky
Ykky

Messages : 83
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : Burdigala

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par My_illusion le Dim 25 Mar 2018 - 9:27

Alphonse, tu mets bien une limite concernant la pédophilie actée et la zoophilie. Parce que ce n'est pas consenti des deux parties? Les animaux se laissent faire en général (sauf si on leur fait mal).... Et des adolescents peuvent y trouver leur compte aussi (se faire acheter par exemple, ce qui est une forme de consentement). Mais ça reste choquant et immoral, pas vrai? Le viol, c'est une pratique normale dans certaines cultures où la femme est considérée comme inférieure.

Tes fantasmes ne sont pas du SM, pourquoi donc te mettre dans le sac? J'ai un ami qui, depuis qu'il m'a parlé de ses fantasmes, éveille en moi de la méfiance, c'est spontané. Dès que je pense à lui, je pense à ce qu'il m'a dit. J'ai fait la pas choquée mais en vrai ça me dépasse. Il voudrait voir sa nana se faire tringlee par un autre, et tout regarder. Ainsi que pratiquer avec d'autres gens, en couple. Je suis incapable de comprendre. Je tolère mais on me "perd" car je deviens alors distante et méfiante. Je me dis que si ce genre de pensées deviennent obsessionnelles, d'autres obsessions peuvent exister ou apparaître. C'est un THQI. Je l'admirais pour son excellence intellectuelle mais now j'suis revenue les pieds sur terre. Quand la pulsion est là, g bcp de doutes que le stop soit entendu. La pulsion est par définition très difficile à contenir, elle ne demande qu'à s'exprimer. Et puis, parfois/souvent s'en suit une vague de regret. Il en a parlé à sa copine qui lui a répondu "on verra". Ça veut tout dire, elle ne veut pas de ça mais sait d'emblée que pour rester avec lui faudra qu'elle s'y plie tôt ou tard. Alors oui ce sera consenti, mais sous contrainte émotionnelle tout de même. Je ne donne pas cher de leur couple sur la durée. C'est pas du SM mais c'est glauque, c'est mon ressenti et il est incontrôlable.

Nous jugeons tout ce qui nous entoure, constamment. Il n'y a rien de mal à cela, sauf si l'intention est purement de faire du mal.

J'ai déjà eu affaire à des gens pulsionnés qui m'ont pas mal forcée la main, pour que je me laisse faire. Il a fallu que je m'énerve sèchement pour que l'autre sorte de sa pulsion égoïste. Ce qui me dégoûte, c'est que l'autre est absorbé par son envie de satisfaire son petit plaisir personnel. Ça les transforme... Cette pulsion incontrôlable.

Bref, tu as beau dire que tu acceptes l'asexualité, une part en toi trouve ça trop aberrant, impossible... Puis bon, c'est plus facile de tolérer sans jugement ce qui est sage plutôt que ce qui bouscule.

L'hypersensibilité du zèbre ? C'est un sujet encore bien à part de l'asexualité... Non? Très vaste aussi, qui ne se résume pas à deux lignes.

Ça ne me paraît pas hors thème de parler de toutes les sexualités dans ce sujet... Pour tenter de mieux se comprendre (ce qui n'est pas gagné looool).

Jreponds pas à tout car je n'en vois pas l'utilité et que ça va saouler. Les combats d'ego ça va deux minutes, lol.

Bon dimanche les p'tits gars. [Pensez à faire vos semis de tomates et puis ensuite tous les autres. Un potager dans le jardin, c'est le top pour faire une petite bonne action à son échelle.]

My_illusion

Messages : 1184
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par AlphonseK le Dim 25 Mar 2018 - 10:02

Le consentement éclairer est la limite morale qui me semble indispensable, effectivement. Mais je l'assume, si les deux partie ne sont pas en capacité de donner leur accord (parce qu'ils sont influençable - l'âge joue beaucoup quand même ; ou non humain - ne pas de débattre n'est pas consentir hein, de toute façon - et pour le coup j'en sais quelque chose).




Pour l'hypersensibilité, je ne sais pas si c'est en lien avec le fait que certains soit asexuel en faite, on peu être hypersensible et hypersexualisé, je vois pas trop de lien de cause à effet entre ces deux vocables Ykky. Tu peu nous éclairer ?
Il voudrait voir sa nana se faire tringlee par un autre, et tout regarder. Ainsi que pratiquer avec d'autres gens, en couple.
Si ça te choque, effectivement, on ne peu pas se comprendre... Qu'une personne dans le couple ne le veuille pas et se laisse convaincre est un problème, pas du tout que l'autre veuille faire du triolisme, c'est deux chose différentes.

Pas mal de couple font du triolisme par choix commun. Encore une fois tu mélange : ceux qui font des choix sexuel éclairer et ceux qui s'y contraigne (mais si ils sont adulte, est-ce pas leur propre problème de ne pas imposé leur propre limite aussi ?)

On juge tous, mais on peu travailler sur nos jugements et tentez de comprendre l'autre.


Mais je ne juge pas les asexuels, je ne trouve pas ça adhérant dans l'absolut, je sais que cela ne me concerne pas. Un peu comme je sais que l'hétérosexualité ne me concerne pas et que j’oublie que c'est la norme quand je parle (je suis étonner de voir les hétéro et homo dans un schéma si fixe de désir, pas choquer des différences, c'est vraiment pas la même chose). J'ai pas de réaction épidermique et de discourt jugeant quand à des pratique sexuel que je ne comprend pas... mais peu être parce que je connais des gens qui les pratiques ? pour moi, ça démystifie pas mal les choses... Je connais des gens qui aime le bondage, qui aime le sm, qui aime le triolisme et les club libertins, des gens qui sont exité par le fait qu'on leur urine dessus... et qui en parle plus librement, ce qui pousse à la réflexion sur nos propres limites.


(pour avoir un potager faut avoir un jardin et du temps : bon jardinage à toi !).
AlphonseK
AlphonseK

Messages : 232
Date d'inscription : 21/03/2018
Localisation : Presque à Paris.

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 7 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Dim 25 Mar 2018 - 14:46

AlphonseK a écrit:Et en faite, parler du SM comme tu le fait c'est stigmatisé les gens, un peu comme - revenons en aux sujet de base -  on stigmatise toujours ceux qui ne veulent pas de relation sexuel du tout... C'est pareil.

Pareil dans le fait de porter un jugement, mais l'asexualité (ainsi que le manque de désir sexuel ou encore l'abstinence) n'a rien à voir avec le reste par définition.

Après il faut faire la distinction entre critiquer un concept et ceux qui le mettent en pratique.

Si les gens ont envie de critiquer l'asexualité, c'est leur droit; ça me fait ni chaud ni froid.

Tout comme j'ai la liberté de pouvoir dire ce que je pense de la sexualité, y compris la sexualité dite "conventionnelle". Ça ne veut pas dire que je condamne ou que j'insulte ceux qui pourraient se sentir visés, je critique simplement la chose en elle-même.

Pureté

Messages : 170
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum