Asexualité et douance

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Ven 18 Mar 2016 - 22:16

mmm....

Sailor & Lula
Tueurs nés
Telma & Louise

C'est comme dans un film, les couples à l’extrême... mais ça fini rarement bien. La complicité sans limite est le vecteur commun, c'est comme dans un film... mais bon, c'est limité dans le temps.

Tu sais, l'essentiel, c'est d’être heureux, peux importe comment Wink
Je me retrouve beaucoup dans tes approches, et celà correspond pour beaucoup à ce que j'ai lu sur ce forum.

Es tu heureuse comme celà? Je n'ai pas l'impression que tu aie une difficulté à résoudre Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par melie le Sam 19 Mar 2016 - 9:03

Oui ne suis heureuse ce sont les autres que ca derange car poir ma part il ne me manque rien. mais je comprend que ca derange, ca renvoi chez l autre a un questionnement profond sur lui meme, sur sa capacite a plaire, mais je suis comme une enfant, j ai besoin d amour, de tendresse,de jeux, de copains, mais pas de sexe. Apres je n essai pas de dire que ma vision a moi est la meme que les autres assexuels, loin de la , mais je pense qu on a certains points en commun . Je ne faisais que temoigner de ma propre vision, et comme je ne le vis pas comme un probleme j en parle librement.
melie
melie

Messages : 92
Date d'inscription : 13/02/2016
Age : 39
Localisation : eden

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Audrey24 le Sam 19 Mar 2016 - 9:38

stée a écrit:Oui ne suis heureuse ce sont les autres que ca derange car poir ma part il ne me manque rien. mais je comprend que ca derange, ca renvoi chez l autre a un questionnement profond sur lui meme, sur sa capacite a plaire, mais je suis comme une enfant, j ai besoin d amour, de tendresse,de jeux, de copains, mais pas de sexe. Apres je n essai pas de dire que ma vision a moi est la meme que les autres assexuels, loin de la , mais je pense qu on a certains points en commun . Je ne faisais que temoigner de ma propre vision, et comme je ne le vis pas comme un probleme j en parle librement.

L'important, c'est que tu sois heureuse Smile

Je comprends parfaitement ce que tu dis car, si je ne suis pas asexuelle, j'ai un gros problème avec la vie commune (avec un conjoint), je finis toujours par la trouver ennuyeuse. Dès que des habitudes s'installent, que c'est "moins nouveau" / moins palpitant, je m'ennuis.
Une amie que j'adore m'a dit avec ses mots à elle " tu voudrais que tes relations soient toujours et tous les jours "woaw"", c'est simple, efficace et assez bien résumé lol
Je suis déjà très heureuse seule et d'une nature très positive.

Si j'ai conscience que la vie commune est source de mal être pour moi et que, je le vis bien, il est très difficile de le faire comprendre à mon entourage. Je suis une femme de 37 ans, je vis seule, sans conjoint, sans enfant (ni désir d'enfant) et ma mère, par exemple, est persuadée que j'en souffre.

Bref, HS total mais je comprends cet ennui dont tu parles précédemment.

Audrey24

Messages : 48
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 41
Localisation : Dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Sam 19 Mar 2016 - 13:50

@Stée
L'important c'est que tu sois heureuse, en te motivant pour manger Razz
Car, comme le dirait karadoc "le gras c'est la vie"
au passage, j'ai vu tes dessins sur un autre fil, jolis!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Sam 19 Mar 2016 - 16:05

@Stée: Oui, l'essentiel c'est que tu soit heureuse, ne te laisse pas polluer par ceux qui sont différents Wink Smile

Oui, je me retrouve beaucoup dans ton histoire, même si jusqu'ici je n'ai pas eut la même vie que toi, ton partage m'apporte beaucoup car il me guide vers un juste milieu.

Je m'ennuie dans mes couples car je ne me ressource pas à l'extérieur, "j'épuise" mes relations. Je suis donc actuellement une voie d'épanouissement individuel pour équilibrer cela.

J'apprécie cependant de m'ennuyer dans mes couples, j'apprecie le coté plan/plan(reflexion sur la relativité: l'ennuie permet de savourer, de se poser, de relativiser par rapport aux moments de "woaw". Reflexion sur le rapport au temps: l'ennuie implique un temps qui passe plus lentement que les moments de "woaw" qui disparaissent en un instant)

Le "woaw" j'adore, il faut dire qu'avec nos capacités, ont est tout de même loin d’être démunis pour renouveler pendant de très nombreuses années.

Au final, asexualité, rejoint pas mal la notion d'"amours platoniques" non? Ou "amitiés intimes"?
C'est plutôt de très "beaux concepts", en tout cas, ce que tu présente, ce regard d'enfant, est plutot beau que triste Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par melie le Sam 19 Mar 2016 - 16:18

Je suis heureuse de reussir a expliquer tout ceci, c est pas facile a vivre pour les autres et c est source de complications forcement, mais je suis heureuse comme ca, et je suis une enfant quelque part et m en fiche si les autres sont pas content ! Je leur demande pas de m aimer!
melie
melie

Messages : 92
Date d'inscription : 13/02/2016
Age : 39
Localisation : eden

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Sam 19 Mar 2016 - 16:42

stée a écrit:Je suis heureuse de reussir a expliquer tout ceci, c est pas facile a vivre pour les autres et c est source de complications forcement, mais je suis heureuse comme ca, et je suis une enfant quelque part et m en fiche si les autres sont pas content ! Je leur demande pas de m aimer!

Bravo ! Vivat

http://revz-life.blogspot.fr/2016/03/je-vais-vous-surprendre.html


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par melie le Sam 19 Mar 2016 - 21:17

Merci merci merci, qu est ce que ca fait du bien.
melie
melie

Messages : 92
Date d'inscription : 13/02/2016
Age : 39
Localisation : eden

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par ISIS75 le Sam 23 Avr 2016 - 1:23

quelqu'un disait que les surdoués y'en avait de toutes les sortes mais que ce qui les réunissaient, c'était une forme d'extrémisme. Quelqu'un d'autre a dit au début du topic qu'on était fait pour procrééer... Je connais pas mal de SD qui ne veulent pas d'enfant... alors que la plupart des normopensants, voire des gens peu éduqués, en font...
quand au "manque de virilité" (je cite) des végé/vegans (même si pour moi je préfère dire "manque d'appétit sexuel", je trouve à mon grand regret que la plupart des mecs vege sont justement un peu trop obsédés...
ISIS75
ISIS75

Messages : 2813
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Imoto le Dim 17 Juil 2016 - 18:26

Salut!
Je n'ai pas eu le courage de tout lire... Mais j'ai cherché s'il existait sur le forum quelque chose à propos de l'asexualité, parce que je suis justement asexuelle et qu'il se peut que ça ait un rapport avec ma zébritude...
L'asexualité n'est pas "juste" l'absence d'envie de faire l'amour, c'est l'absence d'attirance sexuelle, tout comme on peut être hétérosexuel.le (attiré.e par les deux sexes), homosexuel.le (attiré.e par l'autre sexe), bi-, pan-, hypo-, et j'en passe... Peut-être que même les câlins ça n'ira pas, peut-être que si, que se masturber ça ira, ou pas... Chaque asexuel.le a ses différences...
Dans mon cas, l'asexualité a été une source de souffrance, parce que j'étais amoureuse, et parce que je prenais du plaisir, mais pourtant, chaque fois, je sentais que quelque chose clochait, et chaque nuit commençait par une mini thérapie à deux, avec refus, compromis, puis des limites que l'amour repoussait toujours... Je savais qu'on faisait ça par amour, que c'était avec moi et pas avec une autre... C'est ça, l'attirance sexuelle! Avoir envie avec CETTE personne! C'est ça que je n'ai jamais eu, et c'est à 18 ans que j'ai compris que ça existait! Moi je croyais qu'on avait envie d'être en couple avec une personne qu'on aime, et puis après si on voulait du sexe on le faisait entre nous, parce que c'est plus cool avec la personne qu'on aime...

C'est vrai que j'ai aussi un certain dégoût pour le sexe, mais est-ce parce que je suis surdouée et voit donc ça comme (en effet) un comportement un peu animal que je préfère contrôler, ou plutôt parce que, n'en ayant jamais eu vraiment envie plus de... trois secondes d'affilée maximum, je n'arrive pas à comprendre les autres et rejette donc en bloc? Un peu des deux, peut-être...

Bref, je ne sais pas s'il y a un lien entre asexualité et douance, mais en tout cas, qu'elle ne se force pas... Ou qu'elle fasse attention... Sur des forums j'ai compris que beaucoup d'asexuel.le.s se renient et vont plus loin que ce que demande leur cœur, et je ne suis pas la seule à l'avoir mal vécu, parce que refuser me blessait comme je l'aimait, mais accepter me blessait car je m'aimais... Je ne me suis jamais sentie forcée, mais je me suis forcée moi-même sans qu'aucun de nous deux ne s'en rende vraiment compte, jusqu'à ce que ça me pèse trop... On s'est surtout séparés pour ça, c'est difficile de devoir choisir entre soi-même et la personne qu'on croit aimer le plus au monde (jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'on s'aimait moins de toute façon). Et parlez-en, entre vous, sur des forums, avec des plus pros, ça peut faire du bien! Se sentir compris, ça aide à comprendre aussi, à s'écouter, soi-même et les autres!
Bonne chance!
Imoto
Imoto

Messages : 11
Date d'inscription : 14/06/2016
Age : 23
Localisation : La Chaux-de-Fonds

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pieyre le Dim 17 Juil 2016 - 19:24

Il y a un côté ridicule, grotesque et même obscène dans le rapport sexuel. Et pourtant on pourrait en dire autant de tout plaisir primaire, comme celui que l'on retire à consommer un repas. Mais, de même que l'alimentation donne lieu à la gastronomie, la sexualité animale donne lieu à l'érotisme. Il s'agit alors d'une esthétique, à l'image d'une fleur qui peut se développer sur le fumier.

Maintenant je me demande. Bien qu'ayant toujours eu un tempérament assez enclin aux galipettes, qu'il me paraît dommage de perdre autant de temps à trouver et conserver une personne susceptible de s'y livrer ! À part la perspective d'avoir des enfants, à quoi cela sert-il ? On y éprouve un plaisir singulier; mais, bon, il y en a d'autres. On y développe une plus grande complicité avec une personne; mais on le pourrait sans. On exprime son désir de dominer ou d'être dominé; mais là encore il y a d'autres voies.

Alors je serais assez volontiers asexuel depuis que je n'envisage plus d'avoir des enfants. Ce serait plus simple.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Lanvert le Mar 26 Juil 2016 - 7:36

Louve Joyeuse a écrit: aussi c'est dommage d'utiliser des mots tels que "maladie mentale" (même avec un bémol après). L'asexualite n'est pas une maladie mentale. C'est même considéré maintenant par les sexologues, certes dans des pays plus évolués que la France, comme une orientation sexuelle.

Comme tout ce qui n'est pas mainstream, c'est bien-sur intriguant. Mais voilà: çà existe. 1% de la population mondiale est asexuelle. Serais-tu de ceux qui il y a 30 ans pensaient que l’homosexualité est une maladie mentale?

Le nombre d'orientations sexuelles possibles et surtout de genres possibles sont devenus presque une foire et ça en devient limite ridicule. Comparer l'asexualité à l'homosexualité ne me semble pas non plus cohérent: il y a une très grande différence entre être attiré par RIEN et être attiré par B au lieu de A. De plus l'homosexualité est un sujet beaucoup beaucoup plus étudié.

Maladie mentale est un mot trop fort cependant, le terme dysfonctionnement est mieux. Selon Bradshaw (dans homecoming), c'est simplement le résultat du fait qu'à un des stades développementaux de l'enfant, il ne devient pas conscient de sa propre sexualité ou est traumatisé de je ne sais plus quelle manière, ce qui serait cohérent avec une fréquence plus haute ses des sujets plus sensibles. Et j'insiste sur l'aspect dysfonctionnel, car d'une certaine manière avoir l'organe sexuel mais pas l'aspect psychologique c'est être castré, et de plus d'un point de vue social, la copine de Foxx sera probablement incapable d'entretenir des relations ou ce marier ce qui est assez handicapant. Cela ne veut pas dire cependant que la personne en question doit être mal vue ou jugée.

Pour foxx : rompre. La vie est trop courte pour rester avec quelqu'un qui ne remplit pas tes besoins.
Lanvert
Lanvert

Messages : 19
Date d'inscription : 05/09/2012
Age : 25
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Sarella le Mer 27 Juil 2016 - 12:52

Pour les femmes, ça n'a pas l'air d'être si rare d'avoir une réticence à l'acte sexuel.
C'est vrai qu'accepter la penetration, d'un point de vue symbolique, c'est pas simple.
Il faut plus de confiance et de laisser aller que pour le geste complémentaire je pense.

Je flirte aussi parfois avec l'asexualité.
La cause, pour moi, en est la peur de l'intimité, la peur du laisser aller nécessaire, la peur de se mettre à nu, aussi bien au sens propre comme au figuré.

Dans ces moments où l'on doit, plus qu'à n'importe quel autre instant, éteindre son cerveau et laisser notre instinct mené, on est tenté justement de tout couper, émotions et envies, afin de garder le contrôle.
Sarella
Sarella

Messages : 237
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 30
Localisation : Lyon 2

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pieyre le Mer 27 Juil 2016 - 13:37

D'après Wikipédia (Asexualité), il semblerait qu'il y ait deux fois plus de personnes asexuelles chez les femmes que chez les hommes, ce qui me paraît assez compréhensible.

Par ailleurs, d'après le site AVEN, il y aurait certaines corrélations positives. Je n'ai consulté que de façon superficielle, mais il y aurait la douance en effet, et puis peut-être une taille un peu plus petite.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par melie le Mer 27 Juil 2016 - 17:11

je crois que parfois l'ennui et le refus sont mêles, car pour avoir fait l'amour divinement, on s'en passe difficilement...et lorsqu'il ne l'ai pas, on préfère se réconforter autrement qu'inutilement...
melie
melie

Messages : 92
Date d'inscription : 13/02/2016
Age : 39
Localisation : eden

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Imoto le Mer 27 Juil 2016 - 17:22

Juste pour repréciser... L'asexualité n'est pas le refus du sexe, c'est l'absence d'attirance sexuelle.
Pour vulgariser on pourrait dire que quelqu'un qui n'a pas d'appétit est quand même capable de manger et d'apprécier, autant qu'on peut avoir de l'appétit mais refuser de manger... Ou, si ça peut vous aider, on peut imaginer qu'il n'y aurait sur Terre que des gens de l'éventuel sexe qui ne vous attire pas, ou alors juste que des gens qui ne sont "pas votre type".
J'ai déjà eu du plaisir par le sexe, et l'envie parfois, mais pas d'attirance, pas d'appel vers quelqu'un, pas d'attirance en fait (je n'arrive même pas à l'expliquer parce que je ne sais pas ce que ça fait...).
C'est sans doute aussi difficile à comprendre pour un.e "sexuel.le" qu'à expliquer pour un.e asexuel.le... Mais on essaie quand même, parce que c'est frustrant...
Merci de votre compréhension!! Very Happy
Imoto
Imoto

Messages : 11
Date d'inscription : 14/06/2016
Age : 23
Localisation : La Chaux-de-Fonds

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pieyre le Mer 27 Juil 2016 - 17:40

Je n'ai pas l'impression que ce soit si difficile de se représenter la chose. Il suffit de considérer l'état dans lequel on se trouve après satisfaction d'un désir sexuel, quand la tendresse qui l'accompagne s'estompe aussi. On a envie de dormir, ou de travailler; enfin ça va bien comme ça; ce n'est pas si important dans notre vie.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Sarella le Jeu 28 Juil 2016 - 8:18

Imoto a écrit:Juste pour repréciser... L'asexualité n'est pas le refus du sexe, c'est l'absence d'attirance sexuelle.
Pour vulgariser on pourrait dire que quelqu'un qui n'a pas d'appétit est quand même capable de manger et d'apprécier, autant qu'on peut avoir de l'appétit mais refuser de manger... Ou, si ça peut vous aider, on peut imaginer qu'il n'y aurait sur Terre que des gens de l'éventuel sexe qui ne vous attire pas, ou alors juste que des gens qui ne sont "pas votre type".
J'ai déjà eu du plaisir par le sexe, et l'envie parfois, mais pas d'attirance, pas d'appel vers quelqu'un, pas d'attirance en fait (je n'arrive même pas à l'expliquer parce que je ne sais pas ce que ça fait...).
C'est sans doute aussi difficile à comprendre pour un.e "sexuel.le" qu'à expliquer pour un.e asexuel.le... Mais on essaie quand même, parce que c'est frustrant...
Merci de votre compréhension!! Very Happy

Oui mais comme tout être curieux, on cherche la cause de cet écart à la moyenne, en espérant dans mon cas en apprendre plus sur les mécanismes psyhologiques humains ^^
Est-ce juste une curiosité génétique qui ne changera jamais ? Ou est-ce un période psychologique ?

En vrai, l'absence d'attirance peut venir d'un blocage.
Surtout chez les gens HP qui mieux que personne doivent comprendre que la source de notre exposition à ce qui nous fait peur est notre désir, notre attirance pour lui.
Pas de désir, pas de problème. C'est le mantra bouddhiste au final.

Perso, je sais que mon attirance est basse pour les femmes en bonne parti à cause des troubles intérieurs qu'elles me provoquent et que je ne sais pas encore géré.
Sarella
Sarella

Messages : 237
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 30
Localisation : Lyon 2

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Lun 19 Sep 2016 - 23:35

Foxx a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

Ce post est là pour ouvrir un petit débat. Nous soupçonnons, ma copine et moi, qu’elle soit surdouée pour de multiples raisons. Nous avons dans notre couple un soucis de taille qui menace notre couple à tout instant qui est son asexualité. En fait, elle a tellement intellectualisé les relations sexuelles en terme de « les relations sexuelles sont un comportement animal ayant pour but d’assouvir un besoin purement physique dont nous n’avons pas forcément besoin en société » qu’elle considère que ce n’est pas de l’amour. Malgré toutes mes explications pour tenter de lui faire comprendre que de mon point de vue c’est un partage unique, faire un avec l’autre, faire naitre une complicité etc. elle estime que le lien entre sexe et amour est une invention des artistes pour justifier les orgies (selon ses propres mots ahah).

Du coup voilà, je me demandais… est-ce que cela peut être lié à la douance ou est-ce juste elle ? Enfin plutôt, ma question c’est, est-ce que parmi vous, zèbres, il y aurait un taux particulier d’asexuel ou est-ce le même que pour tout le monde ? En gros, est-ce qu’il y a selon vous une sorte de lien entre douance et asexualité ?

A mon avis elle a totalement raison de faire la différence entre amour et sexe, mélanger ces deux choses relève d'une confusion à mon avis, je pense pour ma part que mettre du sexe dans l'amour donne un amour de mauvaise qualité et vice versa, après pas de sexe au sens pénétration ne veut pas dire pas de contact physique et de tendresse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Chuna le Mar 20 Sep 2016 - 6:11

Un couple d'amoureux sans sexe alors, phoenix ?

Ça me paraît inconcevable dans ma vie en tout cas.
Chuna
Chuna

Messages : 14328
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Lainie le Mar 20 Sep 2016 - 6:22

Louve Joyeuse a écrit:Cher Joffrey, tu es bien ignorant de la question (comme tu le dis toi-même d'ailleurs), aussi c'est dommage d'utiliser des mots tels que "maladie mentale" (même avec un bémol après). L'asexualite n'est pas une maladie mentale. C'est même considéré maintenant par les sexologues, certes dans des pays plus évolués que la France, comme une orientation sexuelle.

Comme tout ce qui n'est pas mainstream, c'est bien-sur intriguant. Mais voilà: çà existe. 1% de la population mondiale est asexuelle. Serais-tu de ceux qui il y a 30 ans pensaient que l’homosexualité est une maladie mentale?

Par ailleurs, l’asexualité n'est pas un choix. Le choix de ne pas avoir de relations sexuelles s'appelle l'abstinence. L’asexualité c'est l'absence de désir. Foxx, si ton amie a décidé de ne pas avoir de relations sexuelles (pour les raisons que tu évoques), alors elle est abstinente. Si en revanche elle n'a pas envie d'en avoir car elle n'a juste pas envie, et çà n'a rien à voir avec toi ou avec aucune raison particulière, alors elle est asexuelle.

L’asexualité est l'absence de désir sexuel. Ce n'est ni un choix ni un rejet du sexe. De nombreux asexuels aiment le sexe, ils n'ont juste pas envie, çà ne leur manque pas. De nombreux asexuels se masturbent. Ils/elles ne sont ni frigides ni impuissants ni insensibles au plaisir sexuel. C'est juste que çà ne les intéresse pas et ne ressentent pas les pulsions qui créent un manque.

On trouve en effet un taux plus élevé de HQI/HPI parmi les asexuels.

Je connais très bien ce sujet pour des raisons personnelles ET professionnelles, mes propos sont basés sur des faits, des études cliniques, les recherches et débats des sexologues, mes recherches sur le sujet pour des raisons professionnelles, et mon cas personnel.

Je rebondie là dessus. Mais le fait est que l'asexualité comme l'homosexualité est une erreur biologique. Erreur dans le sens où notre seul mission en tant qu'animal est la reproduction de l'espère. Or, cette pratique (ou plutôt l'absence de pratique...!) ne mène pas à la reproduction de l'espèce.

Ce que je dis n'est pas un jugement (c'est bien/mal) c'est juste factuel. Il s'agit d'un genre "d'erreur biologique" (j'ai pas franchement de meilleur expression). Bon bref j'espère qu'on va comprendre ce que je dis et qu'on va pas interpréter de traviole mes propos x)

(PS: tfaçon on est trop sur terre, le jour où il faudra réguler tout ce merdier on sera bien content d'avoir plein d'homo Amour )
Lainie
Lainie

Messages : 3079
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Lainie le Mar 20 Sep 2016 - 6:26

chuna56 a écrit:Un couple d'amoureux sans sexe alors, phoenix ?

Ça me paraît inconcevable dans ma vie en tout cas.

Hm... Venant de quelqu'un qui a couché avec une femme une seule fois dans toute sa vie je sais pas si on peut juger avec si peu d'expérience!
[Et a un moment faudrait peut-être arrêter de penser que le sexe c'est que du youporn, tout cela dépend de la façon dont on voit les choses. Et si on a décidé que le sexe c'était caca beh... ça le sera!]
Lainie
Lainie

Messages : 3079
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par ortolan le Mar 20 Sep 2016 - 6:43

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 13:35, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12703
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Lainie le Mar 20 Sep 2016 - 6:50

Merde pourquoi un R? Il est même pas a coté sur le clavier Surprised bon, je laisse alors

Oui effectivement, je pense que cela est inné et ne relève pas de la maladie -au sens où on l'entend- mais vraiment d'un truc biologique/chimique.
Pour moi c'est un peu comme les albinos en quelque sorte, une "déviance" (dans un sens neutre, on peut utiliser le mot "variance" mais cela impliquerait quand même que la nature ne cherche pas spécifiquement à ce que les êtres puissent se reproduire et assurer leur rôle, or c'est faux) de la bio.

_________________
We're are all mad here
Lainie
Lainie

Messages : 3079
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par ortolan le Mar 20 Sep 2016 - 6:54

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 13:35, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 12703
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Djodge le Mar 20 Sep 2016 - 8:25

En ce matin ensoleillé j'ai envie de participer à ce sujet (qui me touche particulièrement en ce moment).

Comme la copine de Foxx j'ai mis du temps à accepter de ressentir du désir pour une femme. Je me souviens avoir dit à ma Première, au bout de quelques temps, que je n'aimais pas les relations sexuelles; je me trouvais sale de m'abaisser à cela. Des pulsions bestiales, rien d'autre.

Les années ont passé, j'ai fini par me libérer comme il faut avec mon ex (7 ans avec elle, 5 de vie commune au total). Je pensais mon "problème" réglé, que nenni !
Je fréquente une jeune femme depuis plusieurs semaines et me voilà confronté à un nouveau cas de figure : malgré mon désir pour elle impossible de passer à l'acte jusqu'ici...
Je me sens ici le besoin de préciser que tout n'a pas toujours été au beau fixe avec mon ex (soucis récurrents de précocité).

Du coup je suis frustré et je cogite. Je n'ai rien contre le sexe dans l'idée, mais mon corps semble en avoir décidé autrement. Mécanisme inconscient lié à la douance ? Possible voire probable.
Je me suis longtemps posé la question de si j'étais asexué ou pas. Au final je ne le pense pas : comme de nombreux hommes je suis naturellement attiré par les courbes généreuses (ou pas) des femmes.
L'organisme masculin produit de la testostérone à partir l'adolescence (je ne vous apprends rien) et personnellement, je ressens cette hormone qui coule dans mes veines. D'où l'idée d'un blocage psychologique lié à la (sur-)analyse.

La solution ? Je ne l'ai pas. Et si certaines personnes parviennent à s'accoutumer de leur asexualité, ce n'est pas mon cas. Frustration quand tu nous tiens...
Djodge
Djodge

Messages : 116
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 30
Localisation : Dans la stratosphère... six pieds sous terre

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Mar 20 Sep 2016 - 22:52

Buffle a écrit:
chuna56 a écrit:Un couple d'amoureux sans sexe alors, phoenix ?

Ça me paraît inconcevable dans ma vie en tout cas.

Hm... Venant de quelqu'un qui a couché avec une femme une seule fois dans toute sa vie je sais pas si on peut juger avec si peu d'expérience!
[Et a un moment faudrait peut-être arrêter de penser que le sexe c'est que du youporn, tout cela dépend de la façon dont on voit les choses. Et si on a décidé que le sexe c'était caca beh... ça le sera!]

C'est vrai, dans toute ma vie je ne l'ai fait qu'une fois, mais ça peut s'expliquer par le fait que j'ai que 19 balais et que la seule fois ou je l'ai fait c'était pour essayer, tu as l'air de dire que pour toi une seule fois n'est pas assez pour se rendre compte, et bien pour moi si, je comprends assez vite les choses je n'ai que rarement besoin de tester plusieurs fois
Et puis imaginons même que je n'aie jamais essayé de toute ma vie qu'est ce que cela changerait au problème, c'est pas empirique ce truc c'est surtout une histoire de représentations mentales!
Et puis qu'est ce que t'es entrain de me dire, le mec qui n'a jamais été excité par la pénétration mais qui est quand même tactile c'est pas parce que son opinion est pas en accord avec vos ptits schémas de la révolution sexuelle (qui se borne à l'occident et aux quarante dernières années soit dit en passant) qu'il est pas légitime pour parler!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Chuna le Mer 21 Sep 2016 - 0:01

C'est pas histoire d'être légitime ou pas de parler.

Ptet de recadrer un peu les choses.

Si j'avais du m'arrêter à ma première expérience (pas extraordinaire on va dire, comme pour beaucoup de monde la première fois ), j'aurais loupé beaucoup Wink

Je regrette pas d'avoir insisté, et plusieurs années en fait avant de découvrir l'orgasme (et je suis pas la seule dur terre).
Chuna
Chuna

Messages : 14328
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Lainie le Mer 21 Sep 2016 - 11:32

Alpha Phoenix a écrit:
Buffle a écrit:
chuna56 a écrit:Un couple d'amoureux sans sexe alors, phoenix ?

Ça me paraît inconcevable dans ma vie en tout cas.

Hm... Venant de quelqu'un qui a couché avec une femme une seule fois dans toute sa vie je sais pas si on peut juger avec si peu d'expérience!
[Et a un moment faudrait peut-être arrêter de penser que le sexe c'est que du youporn, tout cela dépend de la façon dont on voit les choses. Et si on a décidé que le sexe c'était caca beh... ça le sera!]

C'est vrai, dans toute ma vie je ne l'ai fait qu'une fois, mais ça peut s'expliquer par le fait que j'ai que 19 balais et que la seule fois ou je l'ai fait c'était pour essayer, tu as l'air de dire que pour toi une seule fois n'est pas assez pour se rendre compte, et bien pour moi si, je comprends assez vite les choses je n'ai que rarement besoin de tester plusieurs fois
Et puis imaginons même que je n'aie jamais essayé de toute ma vie qu'est ce que cela changerait au problème, c'est pas empirique ce truc c'est surtout une histoire de représentations mentales!
Et puis qu'est ce que t'es entrain de me dire, le mec qui n'a jamais été excité par la pénétration mais qui est quand même tactile c'est pas parce que son opinion est pas en accord avec vos ptits schémas de la révolution sexuelle (qui se borne à l'occident et aux quarante dernières années soit dit en passant) qu'il est pas légitime pour parler!

Le sexe à un moment c'est vachement empirique comme sujet tout de même. Et tu peux le vivre de différentes manières selon la connaissance que tu as de ton corps, de la connaissance du partenaire et même de vivre ça de façon différente en fonction du partenaire. En bref, oui une seule et unique fois c'est très très très pauvre comme base de jugement.

Au bout d'un moment, pour ce faire une idée du gâteau au yaourt, faut en faire.
Lainie
Lainie

Messages : 3079
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Invité le Mer 21 Sep 2016 - 11:45

La première fois conditionne souvent beaucoup de choses.

J'ai eut la chance d’être amoureux pour la première fois. Les fois suivantes aussi. 
Peut être est pour cela que j'aime autant le sexe, et que je suis exigeant quand au condition de "pratique".
Mais jamais déçu.

Apres la sexualité... il y a tellement de manière de la vivre... 
Ce n'est pas forcement par la pénétration que l'on prend le plus de plaisir... c'est un des plaisirs.

Je te conseille surtout: plein de sentiments reciproques Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Dim 25 Sep 2016 - 14:36

Bonjour, je me permets de venir m'intégrer dans cette discussion portant sur un sujet finalement peu évoqué et de façon superficielle la plupart du temps.

C'est un sujet que j'ai découvert il y a quelques années sur internet, un peu par hasard puisque je m'intéressais à la reproduction asexuée, et progressivement, je suis tombé sur l'asexualité, l'asexualité humaine qui elle n'a rien à voir avec un mode de reproduction.

Je suis asexuel depuis toujours, mais jamais je n'ai recherché ni eu envie de nommer cette asexualité parce que je n'en avais pas du tout besoin et que je me foutais complètement de ces petites histoires un peu débiles portant sur les goûts sexuels ou les "orientations sexuelles".
Je me définissais simplement comme quelqu'un de non-attiré et même révulsé intimement par les hommes et les femmes.
Au final les étiquettes ont un intérêt très relatif.

Mais en découvrant l'asexualité sur le net, j'ai pris conscience d'un phénomène abordé et représenté d'une façon complètement desastreuse.

Il faut dire que l'image de l'asexualité est extrêmement floue, tantôt proche d'un mouvement de type LGBT (AVEN, Tumblr, qui ont créé et vehiculent une terminologie et des lexiques complètement ridicules avec des étiquettes aussi nombreuses qu'inutiles et n'ayant aucun lien avec l'asexualité), tantôt proche d'une idéologie religieuse radicale.

A ma grande surprise, j'ai pu constater que l'asexualité était très critiquée en moyenne, presque à la manière de l'homosexualité, chose que je n'aurais jamais pu imaginer tout seul étant donné que j'ai toujours été très sélectif sur mes relations sociales et qu'on ne m'a jamais posé de question sur ma vie privée, ou très rarement.

En vrac j'ai pu relever les critiques récurrentes suivantes:

- abus sexuel durant l'enfance
- problème hormonal (sous entendu qu'il est impossible d'être à la fois pubère/en bonne santé physique et asexuel)
- infantilisation (toujours resté dans l'enfance)
- laideur ou pas attirant du tout
- maladie ou handicap mental, autisme (ce qui est amusant et ironique étant donné que tout ce qui se rapporte à l'attirance et comportement sexuel se traduit par une mise en veille des lobes temporaux du cerveau, en lien avec les fonctions cognitives)
- peur de la sexualité (peur dans le sens où il y a quand même de l'attirance)
- etc.

Ce qui est assez étonnant pour ma part puisque d'un point de vue comportemental c'est équivalent à de l'abstinence, chose perçue comme vertueuse malgré le virgin shaming et l'hypersexualisation de la société occidentale.

Je suis plus amusé qu'offensé par ces critiques, car on a vraiment l'impression que ces personnes font un transfert (dans un contexte psychologique) et rejettent leurs névroses et leurs frustrations sur des individus qui sont difficilement critiquables d'un point de vue comportemental, et pourtant...

Certains insistent sur l'idée que les personnes asexuelles ont forcément une construction cérébrale totalement différente, un problème physiologique qui bloquerait une production hormonale normale (la fameuse tumeur d'un des épisodes de Dr House) ou bien encore un dysfonctionnement sexuel profond, d'origine psychiatrique ou post-somatique.
Pas seulement une poignée ou même une majorité hein, mais TOUT LE MONDE.

Et c'est là que ça devient intéressant puisque cela fait le lien avec le sujet de ce topic. C'est à dire qu'une personne asexuelle doit forcément avoir une construction cérébrale atypique.

J'y vois là une insécurité puisque si ça n'était pas le cas alors cela remettrait en question le comportement de certains personnes, et donc invoquer une telle raison permet de se rassurer et de se déculpabiliser. Ben oui, parce que c'est la nature après tout.

Déjà il faudrait se demander pourquoi une douance ou une tendance pour l'intellectualisation serait incompatible avec une appréciation de la sexualité.
Si l'auteur du topic oppose ces deux notions alors ce n'est pas anodin, il y ressent une contradiction.
Mais quelle serait la différence entre l'intellectualisation et le fait d'être ancré dans le réel ?

Sinon c'est amusant comme l'être humain aime se chercher des différences et des particularités mais stresse à l'idée de ne pas se situer dans une moyenne dès qu'il est question de sexualité.

Pureté

Messages : 177
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Valou64 le Dim 25 Sep 2016 - 16:40

@Alpha Phoenix : Prend le temps avant d'être aussi catégorique ! Tu vas apprendre à te connaitre et également à connaitre ta partenaire. Mais pour cela, il faut du temps !


Dernière édition par Valou64 le Lun 3 Oct 2016 - 6:58, édité 1 fois
Valou64
Valou64

Messages : 49
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 32
Localisation : Pyrénées Atlantiques - 64

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Sun Simiao le Sam 1 Oct 2016 - 22:31

ortolan a écrit:
Buffle a écrit:dans le sens où notre seul mission en tant qu'animal est la reproduction de l'espère.
Very Happy C'est mignon.

Pour le côté biologique, tu as raison : j'ai entendu il y a quelques années qu'une migration d'hormones dans le cerveau ne se faisait pas chez les homosexuel-les dans les premières journées de l'embryon. Ce qui entraîne un "cerveau de femme" dans un corps d'homme ou "cerveau d'homme" dans un corps de femme. Donc les homos / lesbiennes naissent ainsi et ce n'est pas une "maladie" et encore moins un choix.

 HUM...
 Par où commencer ?... Par l'évidence : il y a beaucoup d'homosexuels hommes qui sont des hommes biologiquement à 100%, qui se sentent totalement des hommes, et qui aiment des hommes. Et il y a encore plus de femmes qui sont entièrement biologiquement des femmes, qui se sentent totalement femmes, et qui aiment les femmes.
 Une autre évidence : depuis le temps qu'on cherche des explications génétiques, physiques et physiologiques à l'homosexualité, on n'a jamais rien trouvé.
  Encore une autre évidence, hélas en notre époque de décadence intellectuelle avancée de plus en plus rejetée et ignorée : la sexualité humaine est une construction psychique, c'est d'ailleurs ce qui nous distingue des autres animaux. Oui, c'est la grande découverte de la psychanalyse. Oui, c'est perturbant, peut-être, mais enfin, nous savons tous que notre psyché a mis du temps à se construire, c'est ce qui fait de nous des Hommes, alors pourquoi rejeter le fait que tout est pour l'Homme un fait psychique, soumis à une élaboration ? Il suffit de voir des films, de lire des livres, d'entendre des blagues et des jeux de mots pour voir la place qu'occupe la sexualité dans la psyché humaine.
  Alors certes, certains pervers -au sens strict et pathologique, c'est-à-dire des personnes dont l'inconscient rejette la différence biologiques des sexes- ont répandues récemment des théories fumeuses pour nier la différence des sexes... Et leur succès auprès des personnes non "perverses" tient en un mot : le rejet de l'homosexualité en tant que telle. Il est tellement plus simple d'imaginer qu'un homme homosexuel est en fait, d'une façon ou d'une autre, une femme -une femme ratée, mais une femme quand même, intérieurement, mentalement,... réciproquement pour les lesbiennes.
 Hé bien, mes enfants, soyons clairs : c'est de la connerie !
 L'Homme est d'abord et avant tout déterminé par son psychisme, et si celui-ci se forme en fonction des expériences qu'il fait depuis la naissance et même avant, les choix qu'il opère sont l'expression de la créativité et de la liberté humaine la plus essentielle.
Sun Simiao
Sun Simiao

Messages : 730
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pieyre le Dim 2 Oct 2016 - 0:56

Tout cela, on pouvait le croire autrefois, mais les études se multiplient qui le battent en brèche. Il suffit de faire une recherche rapide pour en trouver mention.

Un peu de lecture :

http://www.franceculture.fr/emissions/lhebdo-des-idees/et-si-lhomosexualite-avait-une-origine-genetique

http://bibliobs.nouvelobs.com/en-partenariat-avec-books/20131226.OBS0743/l-homosexualite-est-elle-biologique.html

http://www.huffingtonpost.fr/2012/12/12/des-scientifiques-expliquent-homosexualite-grace-epigenetique_n_2283805.html

http://www.slate.fr/story/116747/davantage-genetique-moins-intolerance

On lit là que, si l'attirance pour le même sexe (comme l'absence de désir sexuel sans doute) n'est pas normale (pas dans la norme), elle est pourtant naturelle, ce qui évite qu'on tente de la contrarier, comme on évite désormais de contrarier les gauchers. C'est donc positif sur le plan social.

Reste le point de vue personnel. Nous sommes déterminés par notre programmation génétique et par la reprogrammation effectuée par nos conditions de vie, notamment les relations sociales que nous entretenons. En quoi cela devrait-il nous gêner ? La liberté de faire ce qu'on veut, cela ne signifie pas grand-chose. Il y a la latitude d'agir, selon les conditions physiques ou légales, mais c'est par défaut. Il n'y a pas de liberté de choisir tout et n'importe quoi, surtout sur le plan sexuel, l'un des plus déterminant pour la survie des espèces. Certes je peux décider de faire ce pour quoi je ne suis pas programmé, à la façon de l'acte gratuit de Lafcadio dans Les caves du Vatican de Gide. Mais c'est indiscernable à l'échelle d'un groupe, qui se conduit en moyenne de façon déterminée.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par jolindien le Dim 2 Oct 2016 - 5:08

Si l'homme est déterminé sa conscience propre n'a point d'influence sur celle du groupe...et pourtant chaque particule à besoin des autres pour exister.
Belle fourmilière humaine.

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par zion le Dim 2 Oct 2016 - 6:38

J'suis un peu dans ce cas
Surdoué et très eau qui coule entre les doigt des qu'il s'agit de sexe
C'est bizarre
zion
zion

Messages : 409
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 24
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Ven 9 Mar 2018 - 20:21

Je cherchais un sujet relatif à l’asexualite et voilà que je tombe sur celui-ci !

Je ne sais s’il existe une corrélation entre « douance et asexualite ». Et aucun moyen non plus pour le moment de me positionner d’une quelconque façon sur le « spectre intellectuel ». On peut être survalorise ou dévalorisé. Dixit ma psychologue actuelle j’aurais « une certaine intelligence ».

A ce terme pompeux j’emploie plus volontiers celui de cérébral. Et ce dernier me semble plus à propos concernant le sujet évoqué ici.

Il est indéniable que certaines personnes sont plus dans le mental et d’autres plus physique (plus attirées par la chair et la nourriture terrestre, très franches - très rentre dedans avec un animus très développé...) et d’autres sont dans la négation de leurs émotions (a l’instar des anorexiques mentales) donc de leur corps. Elles fonctionnent plus en mode intellectuel qu’en mode physique.
Les émotions sont biaisées.
Le relationnel est mis en berne.

Par cette envie de pureté liée au non désir sexuel j’y vois un trouble profond d’ordre relationnel, une dépression profonde sous-jacente.

...

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Ven 9 Mar 2018 - 20:56

Il est indéniable que certaines personnes sont plus dans le mental et d’autres plus physique (plus attirées par la chair et la nourriture terrestre, très franches - très rentre dedans avec un animus très développé...) et d’autres sont dans la négation de leurs émotions (a l’instar des anorexiques mentales) donc de leur corps. Elles fonctionnent plus en mode intellectuel qu’en mode physique.

Mouais, je ne suis pas trop convaincu par cette vision des choses. Être plus cérébral ne veut pas dire être dans la négation de ses besoins corporels. J'adore manger, boire (sauf de l'alcool), faire du sport, etc; car ça complète ma vie cérébrale plutôt riche, ce qui me permet d'être équilibré.

Par cette envie de pureté liée au non désir sexuel j’y vois un trouble profond d’ordre relationnel, une dépression profonde sous-jacente.

J'ai moi-même pris le pseudo de "Pureté" mais je ne pensais pas à la sexualité en le choisissant. C'est davantage relatif à un bien-être corporel et mental, à un équilibre.

Mais je n'ai pas compris le lien avec le "trouble profond d'ordre relationnel" et la "dépression sous-jacente".


Pureté

Messages : 177
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Ven 9 Mar 2018 - 21:09

Il me semble que tu ne m’as pas bien lue : je ne disais pas qu'être plus cérébral était NÉCESSAIREMENT lié à une négation du corps. Je prenais juste un EXEMPLE (je parle de quelque chose que je connais ) en expliquant le lien entre problèmes relationnels et asexualite. On ne peut nier que celles qui se revendiquent comme telles sont les trois quart du temps des personnes introverties.

Quant à mon lien avec la dépression sous-jacente il fait allusion à l’exemple que j’ai choisi; l’anorexie mentale.
Et inutile de me dire non plus que toutes les anorexiques mentales ne sont pas asexuelles... Wink

... Je savais que ce sujet ferait polémique.

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Ven 9 Mar 2018 - 21:27

Polémique non, je donne simplement mon avis.

Je trouve qu'on a tendance à caricaturer la distinction corps/esprit.

Après c'est sûr que la notion même d'anorexie ne peut que renvoyer à une situation de souffrance.

Pour ce qui est des asexuels, je ne pourrais pas faire de statistiques mais je n'ai pas spécialement aimé cette communauté. C'est tout à fait possible qu'il y ait plus de tendance à l'introversion chez les asexuels, mais en même temps c'est plutôt normal étant donné que la vie des adultes tourne beaucoup autour du sexe, de l'alcool, ce genre de chose. Donc logiquement, une personne asexuelle n'aura pas trop envie d'aller dans des fêtes ou dans des soirées où la débauche est inévitable.

Pureté

Messages : 177
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Ven 9 Mar 2018 - 22:19

J’approuve ton raisonnement de fond Wink


Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Ven 9 Mar 2018 - 22:54

Wink

Moi-même j'aurais tendance à être introverti mais pour moi ce n'est pas péjoratif. C'est juste un constat.

A la fois parce que j'ai toujours quelque chose à faire, ce qui ne me donne jamais la sensation d'être seul quand bien même je le suis la plupart du temps; et il y a également le fait que je ne me sens pas tellement proche des gens en général, asexuels compris (même si l'échange et le contact se limitaient exclusivement à internet avec eux)

Apparemment c'est un trait qui semble assez communs parmi les surdoués, même si je n'ai jamais été diagnostiqué ainsi.

Pureté

Messages : 177
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Sam 10 Mar 2018 - 0:41

Rien de péjoratif dans mes propos Wink

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Sam 10 Mar 2018 - 13:26

Aucun problème

Sinon je trouve que le sujet même de la sexualité est réellement pénible, car il est assez obsessionnel chez les gens.

Si ne parler à personne n'est pas quelque chose de souhaitable, du moins à long terme, avoir des relations sociales n'est pas toujours bénéfique ou positif à mon sens.

Pureté

Messages : 177
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Sam 10 Mar 2018 - 13:50

« Avoir des relations sociales » ?
Lapsus ?

Oui, le sujet de la sexualité revient souvent car nous sommes des etres sexués.
Je ne revendique pas être asexuelle. Je sais donner le change.

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Sun Simiao le Sam 10 Mar 2018 - 20:39


Il me semble, par expérience personnelle, qu'un être humain peut aussi bien se passer de nourriture que de relations sexuelles sans avoir la moindre pathologie.
Il faut néanmoins reconnaître que lorsque c'est le cas chez quelqu'un, c'est la plupart du temps pathologique.



Sun Simiao
Sun Simiao

Messages : 730
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Sam 10 Mar 2018 - 21:15

Candy rathon a écrit:« Avoir des relations sociales » ?
Lapsus ?

Non, je parlais de la sexualité qui peut parfois être relativement récurrente dans les conversations entre amis.

Oui, le sujet de la sexualité revient souvent car nous sommes des etres sexués.
Je ne revendique pas être asexuelle. Je sais donner le change.
Oui mais dans ce cas ils ne faut pas s'étonner si certaines personnes ont l'air moins sociables, ça ne donne pas trop envie de se rapprocher des autres.
Je ne revendique rien de spécial non plus, ça n'a pas tellement de signification pour moi au quotidien.

Sun Simiao a écrit:
   Il me semble, par expérience personnelle, qu'un être humain peut aussi bien se passer de nourriture que de relations sexuelles sans avoir la moindre pathologie.
  Il faut néanmoins reconnaître que lorsque c'est le cas chez quelqu'un, c'est la plupart du temps pathologique.

Ça n'a rien à voir, la nourriture est indispensable pour la survie de l'individu. Je ne connais personne qui soit capable de s'en passer, ça relève du divin.

Pureté

Messages : 177
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Chuna le Dim 11 Mar 2018 - 1:29

J’ai trouvé par hasard ce Lien, si ça intéresse qq1. L’auteure m’est apparue sérieuse.
Chuna
Chuna

Messages : 14328
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Dim 11 Mar 2018 - 12:15

@ Pureté : il semblerait que tu aies relevés une citation qui ne soit pas mienne : je n’ai jamais fait d’analogie entre nourriture et sexe. Ce commentaire appartient @ Sun Simiao Wink

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Pureté le Lun 12 Mar 2018 - 10:42

Étrange, pour ma part je constate que cette citation correspond bien à la bonne personne.

Pureté

Messages : 177
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asexualité et douance - Page 5 Empty Re: Asexualité et douance

Message par Candy rathon le Lun 12 Mar 2018 - 15:58

Non non, elle est de Sun Simiao. Il ou elle l’affirmera. Mais je n’aurais aucun intérêt à attribuer à autrui des propos qui ne lui appartiennent pas.

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum