Quel gap pour un QI incalculable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Hillary le Jeu 10 Mar 2016 - 12:25

Bonjour,
Pouvez-vous m'aider? Je cherche à savoir quel gap il doit y avoir entre les différents indices pour empêcher un QI total d'être calculé?
Je n'ai pas eu le soucis ni ma fille au WISC IV mais une amie a le coup pour son fils et j'aimerais comprendre...
Merci

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 14:22

Le gap de la compréhension de l' inteligence par elle même(sic) ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Jeu 10 Mar 2016 - 14:29

gap ?
(Un QI est incalculable au dessus de 2 écarts types entre le plus haut et le plus bas, j'ai aussi lu 1 seul écart type - l'écart type est de 14 sur l'échelle Weichler).

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16935
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 14:33

gap https://www.youtube.com/watch?v=TKaxQNVfwzI c'est un peu quantique comme truc soit ça passe , soit ça passe pas , mais bon si on s' est pas fait trop mal on peu retenté ensuite, ou plus tard

la quantification : Un certain nombre d'observables, par exemple l'énergie émise par un atome lors d'une transition entre états excités, sont quantifiés, c'est-à-dire qu'ils ne peuvent prendre leur valeur que dans un ensemble discret de résultats. A contrario, la mécanique classique prédit le plus souvent que ces observables peuvent prendre continûment n'importe quelle valeur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Physique_quantique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Hillary le Jeu 10 Mar 2016 - 15:19

Kalthu, merci.
Ma fille a eu 142 indice verbal et 106 vitesse de traitement et j'ai un QI total pourtant... Normal?
Merci

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 15:35

On peut le calculer mais on le dit "non significatif" je crois... donc dans certains cas, on ne devrait pas donner de chiffre total en fait.
Enfin j'ai peut-être mal compris aussi... je dirais que tu peux peut-être trouver la véritable info en passant par nanaille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 15:45

Hillary a écrit:Bonjour,
Pouvez-vous m'aider? Je cherche à savoir quel gap il doit y avoir entre les différents indices pour empêcher un QI total d'être calculé?
Je n'ai pas eu le soucis ni ma fille au WISC IV mais une amie a le coup pour son fils et j'aimerais comprendre...
Merci

J'ai un souvenir très vague de 30 points.

En cherchant un peu, je lis 12 points, mais ça me paraît vraiment peu...


Dernière édition par Bérénice le Jeu 10 Mar 2016 - 15:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 15:49

Hillary a écrit:Kalthu, merci.
Ma fille a eu 142 indice verbal et 106 vitesse de traitement et j'ai un QI total pourtant... Normal?
Merci

Certains psy choisissent de calculer quand même le QIT quand l'IAG (ICV et IRP) est homogène.
Je pense que s'ils prenaient toujours en compte la vitesse de traitement, quasiment personne n'aurait de QIT.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 15:55

Mily a écrit:Je pense que s'ils prenaient toujours en compte la vitesse de traitement, quasiment personne n'aurait de QIT.

ah bon? quasiment personne? (rien que ça? Smile )

edit: j'avais mal lu le début de ton post,désolée... "quasi personne" ça me parait un poil exagéré, mais de mon point de vue bien sûr, ça reste complètement subjectif aussi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 16:05

Lilou, c'est surtout valable pour les profils HP qui consultent. Statistiquement, la chute au subtest code est fréquente, comme le montre ces graphiques extraits du site talents-différents. http://www.talentdifferent.com/q-i-or-not-q-i-lidentification-du-surdon-8-sur-10-differences-intra-individuelles-heterogeneite-des-profils-hp-dans-le-qi-1777.html


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 16:36

Merci pour l'article, je ne suis pas une fortiche en stat par contre, donc je vais juste étayer rapidement ma réponse d'au dessus en m'appuyant sur ton lien, mais je n'irai sûrement pas plus avant car je dirais bien trop de bêtises je crois.
Alors juste:  
Qu'il y ait une hétérogénéité plus fréquente, je le conçois sans problème, je tiquais davantage sur le "quasi aucun" concernant la vitesse de traitement, qui me parait disproportionné:

"Silver & Clampit (1990) ont comparé à partir du WISC-R la fréquence d’observation d’écarts significatifs (ie. plus de 12 points d’écart entre les QI verbal et performance) au sein d’un échantillon de plus de 2.200 enfants américains.
Ils ont observé chez les enfants précoces (QIT > 130) une fréquence d’écarts 4 fois plus élevée entre les QI verbal et performance que chez les enfants dont le QI est moyen.
Cette fréquence était même jusqu’à 5 fois plus élevée chez les enfants dont le QI était supérieur à 140.

Les auteurs en concluent que la différence intra-individuelle n’est pas rare chez les personnes Haut Potentiel et qu’elle ne doit pas être considérée comme provenant d’un trouble cognitif."

"Hollinger & Kosek (1986) précisent que pour 34% des enfants à Haut Potentiel, il existe un écart significatif entre les deux échelles du WISC-R. Dans 15% des cas, le QI verbal est supérieur au QI performance, et dans 19% des cas, le QI performance est supérieur au QI verbal.
Cependant on regrette que leur échantillon soit très faible (n = 26 enfants)."

Là, le 34% inclut l'hétérogénéité en général, pas que sur les items reflétant la vitesse de traitement, ensuite on tombe dans les 15-20 pourcents.

Voilà, mais je vais pas ergoter plus longtemps, j'en ai pas les moyens Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 16:40

OK, je veux bien retirer le "quasi personne" pour le remplacer par "c'est fréquent" ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 16:41

Very Happy
j'ai chipoté, je suis une chieuse Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Invité le Jeu 10 Mar 2016 - 16:44

Ben tant que ça apporte des éléments de réponse à la question de Hillary.

Pour reformuler, les psys ont l'habitude de voir des profils HP avec un IVT plus bas, donc ils ont moins de doutes sur le calcul du QIT dans ce cas.
Le cas le plus difficile à interpréter c'est quand les résultats sont très hétérogènes dans les subtests d'un même indice.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Kondomm le Jeu 10 Mar 2016 - 19:00

.


Dernière édition par Kondomm le Sam 10 Sep 2016 - 10:12, édité 1 fois (Raison : .)

Kondomm
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 874
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 39
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par nanaille le Jeu 10 Mar 2016 - 21:16

Calculer le QI total d'un protocole hétérogène n'a aucun sens.
Vous pouvez lisser ce qui est déjà lisse sans que vous perdiez la forme fondamentale du profil. Vous pouvez aussi faire la moyenne des sommets d'une chaine de montagnes et obtenir un numéro : le chiffre existe, mais il ne correspond à rien.

nanaille
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Gigi le Sam 10 Sep 2016 - 9:09

Hillary a écrit:Je cherche à savoir quel gap il doit y avoir entre les différents indices pour empêcher un QI total d'être calculé?

Comme indiqué par d'autres, il est toujours possible de calculer le QI total.

Pour ce qui est de se baser dessus pour résumer l'efficience cognitive de la personne, différents auteurs ont proposé différentes limites d'écart acceptable, la plus communément citée étant de 23 points entre indices composites. Elle se base sur une estimation de la rareté de l'écart dans la population générale, et le fait qu'on considère que la rareté pointe vers la possible pathologie. Donc on mélange souvent deux choses : à partir de quel écart on considère que le QIT n'est pas un résumé utile, et à partir de quel écart on s'inquiète des causes ou conséquence de l'hétérogénéité.

Dans une article récent, Lecerf et collègues ont remis en question la limite à 23 points (et 5 pour les écarts entre subtests), sur la base d'études statistiques qui montrent la fréquence élevée de tels écarts :
Lecerf, T., Kieng, S., & Geistlich, S. (2015). Cohésion–non-cohésion des scores composites : valeurs seuils et interprétabilité. L’exemple du WISC-IV. Pratiques Psychologiques, 21(2), 155‑171. http://doi.org/10.1016/j.prps.2015.02.001
Lecerf et al. (2015) a écrit:Dans les procédures d’interprétation des scores des échelles de Wechsler, on recommande d’évaluer la cohésion des indices pour apprécier leurs valeurs cliniques. On considère que l’interprétation d’un score composite n’a de sens que s’il est cohésif. Le premier objectif de cet article est de démontrer que les valeurs seuils proposées (23 points et 5 points) par certains auteurs pour évaluer la cohésion des scores composites sont incorrectes, et que d’autres valeurs doivent être préférées. Plus important, le second objectif est de démontrer que l’argument selon lequel un score composite non cohésif ne peut donner lieu à une interprétation, n’est pas tout à fait correct. Les scores composites restent pertinents qu’ils soient cohésifs ou non.

Par ailleurs, même en cas d'écart important, il semble que le QIT reste un bon prédicteur de la réussite scolaire (en pratique, la corrélation entre QIT et évaluation scolaire baisse quand l'écart est important, mais la différence n'est pas significative au sens statistique) :

Watkins, M. W., Glutting, J. J., & Lei, P.-W. (2007). Validity of the Full-Scale IQ When There Is Significant Variability Among WISC-III and WISC-IV Factor Scores. Applied Neuropsychology, 14(1), 13‑20. http://doi.org/10.1080/09084280701280353
Watkins et al. (2007):
Fiorello et al. (this issue) asserted that as subtest or factor-score variability increases, the overall ability score becomes a less viable predictor of achievement—and that this is especially the case for clinical populations. The present study tested the contention that global IQ scores are invalid predictors of achievement in the presence of significant variability among constituent factors. It did so using three samples of participants: (a) 412 from the WISC-III/WIAT linking sample, (b) 460 enrolled in special education programs, and (c) 136 from the WISC-IV/WIAT-II linking sample. In each sample, participants with and without statistically significant factor score variability were matched on Full Scale IQ (FSIQ), age, gender, and race/ethnicity. The special education sample was also matched on disability category. For all samples, the FSIQ was a significant predictor of performance on reading and mathematics tests, but neither factor score variability nor the interaction of the FSIQ and factor score variability made a statistically significant incremental contribution to the prediction of reading and mathematics scores. Thus, the FSIQ was a robust predictor of achievement in regular and clinical samples, regardless of factor variability. Results are discussed in terms of the diagnostic importance of factor- and subtest-score variability.

Freberg, M. E., Vandiver, B. J., Watkins, M. W., & Canivez, G. L. (2008). Significant Factor Score Variability and the Validity of the WISC-III Full Scale IQ in Predicting Later Academic Achievement. Applied Neuropsychology, 15(2), 131‑139. http://doi.org/10.1080/09084280802084010
Freberg et al. (2008):
The purpose of this study was to investigate the validity of the WISC-III (Wechsler, 1991) Full Scale IQ (FSIQ) scores in predicting later academic achievement given significant variability among any of the four WISC-III factor scores. Taken from an archival data set, the sample was composed of 6- to 13-year-old students who were twice evaluated for special education eligibility over approximately a 3-year retest interval. Participants were separated into two groups based on the presence or absence of significant factor score variability and then matched across groups on disability, FSIQ, age, sex, and ethnicity. The results of hierarchical multiple regression analyses indicated that the Full Scale IQ was a valid predictor of academic achievement scores even in the presence of significant factor score variability.

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel gap pour un QI incalculable?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum