Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Augustas le Jeu 18 Fév 2016 - 10:09

Bonjour à toutes et à tous!

Alors voilà, tout est dans la question...

J'imagine (j'espère) ne pas être la seule dans cette situation.

Situation où nos proches nous semblent trop lents, trop envahissants, trop intrusifs... Ces jours, ce quotidien où vous vous dites que rien n'est assez rapide ou assez calme (selon humeur). Ces moments où vos proches adoptent une attitude qui pour vous, a un caractère incroyablement irrespectueux ou est issu d'un simple manque de bon sens alors qu'eux, ne s'aperçoivent... De rien. Ces "secondes" où l'on ressent une colère incommensurable à l'instant où la contrariété pointe son nez et où l'instant d'après, nous saisissons l'ampleur des dégâts causés par notre réaction et entrons alors dans un processus empathique où tout est là, pour nous rappeler à quel point nous sommes des monstres
Augustas
Augustas

Messages : 42
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 30
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Augustas le Jeu 18 Fév 2016 - 10:17

Arf, il manque la moitier du texte.

Je disais donc que je n'exagerais qu'à peine en citant ces exemples et que je souffrais de ne pas pouvoir m'adapter à mes proches car il va de soit que c'est dans ce sens que les choses doivent se faire.

J'ai l'impression d'être une garce manipulatrice si je dois demander aux autres de me comprendre et fais donc mon possible pour être douce et tolérante, ce qui, dans certaines situations est contre nature et véritablement difficile.

Je souhaitais donc connaitre vos expériences à ce sujet, comment faites vous pour être vivables?

Merci par avance pour votre compréhension et vos conseils.

Bises

Augustas
Augustas
Augustas

Messages : 42
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 30
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Augustas le Jeu 18 Fév 2016 - 10:19

Je précise que j'ai par le passé rencontré ces difficultés avec ma maman et désormais dans avec mon conjoint.

Mon couple semble au bord du gouffre à cause de cette situation et je ne sais plus quoi faire...
Augustas
Augustas

Messages : 42
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 30
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par jolindien le Jeu 18 Fév 2016 - 10:50

Manifeste de l'égo...
Je supportais aucune attente, ennui
En voiture je ne pouvais jamais restais derrière, mais il y a toujours quelqu'un à doubler
Les files d'attentes, les personnes qui ne comprennent pas dans l'instant la teneur de mon propos

etc, etc

Les autres, l'extérieur ne sont pas en cause
il faut avoir le courage de regarder en soi pour commencer à comprendre
et j'ai l'impression de me répéter ici encore une fois
tout commence à l'intérieur de soi
il faut commencer à accepter ce qu'on est
dans la différence avec l'autre
dans la similitude

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Lou-pita le Jeu 18 Fév 2016 - 11:00

Bonjour Augustas !

Je connais cette colère ingérable qui fait dire et faire n'importe quoi. Quand je suis comme ça, je m'isole pour me calmer. Je m'allonge sur le sol, je respire profondément en écoutant ma respiration, j'essaie de me détendre. Quand c'est impossible j'essaie de fermer les yeux et de me "poser". Le plus difficile est de "penser" à le faire avant d'exploser, mais je crois que ça vient avec l'habitude.

Bon courage, en tout cas

Lou-pita

Messages : 83
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 25
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Invité le Jeu 18 Fév 2016 - 11:03

Hello,

Simple ! En théorie et beaucoup moins en pratique. Comme toujours !

En ce bas monde, soit tu chemines SEULE à ton rythme avec les avantages / inconvénients corrélés (pas de contrainte externe / pas de partage ni assistance ou secours) ; soit tu le fais avec un AUTRE / des autres.

En ce cas c'est le Plus Petit Dénominateur Commun qui est efficient. Ou "Qui peut le plus peut le moins". L'inverse est physiquement impossible. Dans certains cas (rares) il est parfois possible de convenir d'un troisième terme médian : l'un freine tandis que l'autre accélère. S'il en est capable...

Pour y parvenir, il est donc nécessaire d'être capable de CONTENIR son impulsivité, son impatience, affectivité et tutti quanti.
Ce qui ne relève de rien d'autre que de la MATURITE, de la maîtrise de soi. Mais qui demande un long et pénible travail sur soi fait de sacrifices et de deuils. Une Initiation, selon les Anciens ou les peuples premiers. Processus d'éducation "sentimentale" qui fait cruellement défaut dans les sociétés post-modernes soit dit en passant... Mais qui peut néanmoins se trouver en cherchant bien.

AMHA, il n'y a donc pas de solutions immédiates à peu de frais. La quête d'un MÊME avec qui tout serait simple et fluide par fusion symbiotique ne relevant que d'un fantasme délirant régressif.

Le fondement de toute relation étant l'échange ou le troc, le sacrifice - devenu possible- d'un élément subjectif permet la réception d'un autre objectal.

Enfin, il est tout à fait possible de manière créatrice et singulière d'équilibrer son existence entre une part solitaire "libre et spontanée" et une autre relationnelle "auto-contrainte".

Cordialement,

MI9.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Augustas le Jeu 18 Fév 2016 - 13:40

Je vous remercie pour la rapidité de vos réponses!

Le plus difficile est effectivement de parvenir à mettre "pause" et à réfléchir avant de réagir bêtement...

Je partage en tous points vos analyses en particulier celle de MI9 et suis à la recherche de "clés" pour apprendre à être plus souple dans une relation, quelque soit sa nature.

Au volant (d'une voiture) ça s'est fait naturellement. Les années passant m'on permises de gagner en "sagesse". Dans d'autres circonstances du quotidien, malgré les efforts c'est difficile.

D'autant plus que, plus la fracture est grande, en fonction du système dans lequel on évolue, plus les ressources énergétiques nécessaire pour s'adapter sont importantes et plus la patience s'amoindrit pour laisser place à la fatigue...

Je n'ai jamais fait de "thérapie", je ne sais pas si c'est utile. Pour ceux qui auraient pu étudier le mécanisme de ces réactions, avez eu des "exercices" à faire pour travailler ce point?

Il est invivable d'être invivable et je ne choisirais pas d'être seule. Même si mon instinct grégaire est enfouis loin, loin loin....
Augustas
Augustas

Messages : 42
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 30
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Invité le Jeu 18 Fév 2016 - 17:24

"Je n'ai jamais fait de "thérapie", je ne sais pas si c'est utile. Pour ceux qui auraient pu étudier le mécanisme de ces réactions, avez eu des "exercices" à faire pour travailler ce point?"

Tout dépend ce que tu entends par "thérapie". Que tu as fort judicieusement mis entre guillemets...

Leur nomenclature est longue comme un jour sans (bon) vin :

Th. Comportementales et Cognitives, Programmation Neuro-linguistique, hypnose Ericksonienne, Sophrologie, etc... J'en passe et des pires avec ou sans appartenance sectaire...
Psychanalyse Freudienne (et post Freudienne),  Lacanienne, Junguienne.

Pour le choix d'une psychanalyse, il est préférable de reconnaître sa sensibilité personnelle en préalable. (Matérialiste ou plus spirituelle par exemple.) Comme de se préparer à un long parcours (la décade est une unité de compte valable) sans résultats à court/ moyen terme. Mieux, de se préparer à "aller plus mal" un "certain" temps ... Enfin, au delà des méthodes, corpus de concepts aperceptifs différents ce qui demeure essentiel relève de la personnalité / valeur de l'analyste comme de la quantité d'énergie / temps que l'on peut y consacrer. Et la détermination de ces deux éléments n'est pas chose aisée.

Tout à fait par ailleurs, et toujours selon ta sensibilité personnelle, tu peux trouver en parallèle ou en remplacement d'autres "méthodes" moins "fondamentales". Comme le Hatha Yoga, les Arts Martiaux, ou la pratique de sports techniques à fortes charges émotionnelles / stress. Comme le parachutisme ou la varappe. Mais aussi la sculpture, la peinture ou la musique. Qui te demanderont d'acquérir une technique / discipline tout en t'inscrivant dans un temps long en matière de résultats...

AMHA, il n'y a pas de ligne droite collective vers la maîtrise de soi et l'altérité. C'est plutôt une recherche sur un sentier étroit et tortueux. Dont les tours et détours dépendent de nos dispositions / handicaps singuliers, de notre capacité de travail mais aussi des rencontres et de la chance.

En espérant que cela puisse t'être utile de quelque manière...

Cordialement,

MI9.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Invité le Jeu 18 Fév 2016 - 17:27

P.S : j'ai oublié la Danse au rang des techniques "parallèles". Et surement plein d'autres...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Invité le Jeu 18 Fév 2016 - 17:34

Quand je suis fatigué, très mal !  non
Quand je suis reposé, je suis en téflon, tout glisse. Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par hohenheim le Jeu 18 Fév 2016 - 18:48

Salut,

C'est sûr, c'est pas facile. Il est toujours un peu compliqué de vivre avec des gens différents. Mais ça, c'est pas propre aux HPI.

Personnellement, c'est plutôt une certaine maturité qui m'a permis d'être moins frustré par la "faiblesse" de mes proches. Et aussi à mieux (quoique pas toujours^^) contrôler certains dérapages inhérents à ce phénomène. Je me suis forgé une carapace, une espèce de forteresse de solitude comme dirait l'autre, et qui me permet de relâcher la pression.
Je suis aussi parti du principe que comme je ne trouverais que très peu de gens comme moi, il fallait bien que je vive avec les autres, même si c'est chiant.

L'adage dit que qui peut le plus peut le moins, mais c'est pas aussi facile. Cependant, il serait illusoire de croire que les non-zèbres puissent un jour devenir comme nous. Ils en sont tout simplement cérébralement incapable, leur cerveau ne fonctionnant pas comme le nôtre. Ou alors quand les cyber-cerveau verront le jour, mais c'est pas pour après-demain. Very Happy Very Happy

Y'a pas de solution miracle malheureusement. Faut juste trouver un équilibre, même si c'est pas facile.

++
hohenheim
hohenheim

Messages : 195
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 35
Localisation : Annecy le vieux (74)

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par jolindien le Jeu 18 Fév 2016 - 18:55

La pleine conscience (pas citée de crois)
Un état dur a atteindre quand j'y suis parvenu il y a environ 3 ans pour la première fois, d'ailleurs je ne connaissais pas...
Quelques secondes me suffisent maintenant (pas plus de 5 s, 1 seconde quand le contexte est favorable) pour y arriver sans méditation ni protocole, juste l'intention
je rigole gentiment dans la file d'attente pour reprendre l'exemple antérieur, la gueule que tire les gens autour m'enlève pas le sourire.

jolindien

Messages : 1375
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par Augustas le Jeu 18 Fév 2016 - 19:12

Merci pour vos réponses

hohenheim tu me réchauffe le Coeur!
Augustas
Augustas

Messages : 42
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 30
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches? Empty Re: Comment gerez vous votre impatience/exigence vis à vis de vos proches?

Message par ou-est-la-question le Jeu 18 Fév 2016 - 19:28

je pense qu'à un moment donné , que cela s'appelle de la maturité ou pas , à force de se fritter ou de ne se sentir pas très heureux avec ses proches qui n'entravent rien ou pas grand chose , il faut , comme le dit hohenheim , se construire son petit monde intérieur et s'y réfugier
cela protège , et l'autre , les autres , deviennent moins "pesants"


de plus je pars du principe que l'important c'est que je me comprenne moi-même , même si oralement je suis archi nulle dans les explications dans lesquelles je tente d'être claire , je me suis dit pour ma propre sauvegarde là aussi : et bien tant pis si mes proches ne comprennent rien , car pour moi c'est logique et limpide

je ne me remets donc pas en question , et je crois que même à ton âge je ne me suis pas remise en question sur mon attitude dans un relationnel quel qu'il soit

reste assurée Augustas que ce que tu penses est vrai , en tout cas bien plus près de la vérité que les personnes qui ne pensent pas à ton allure ni comme toi

et ne commence pas à t'auto-critiquer comme quoi tu es une garce une manipulatrice

stooooop

toi tu acceptes tes proches tels qu'ils sont non ? alors qu'ils fassent pareil envers toi , avec leurs moyens à eux

l'amour la compassion n'ont besoin d'aucune intelligence particulière ....






ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6046
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum