Musique et perfectionnisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Musique et perfectionnisme

Message par ebaugh le Mer 17 Fév 2016 - 11:57

Salut salut,

Alors voilà: je viens de reprendre la musique il y a 3 semaines, et de plus en plus en m'installant devant mon clavier je me rappelle de ce qui m'a forcé à arrêter il y a de ça quelques années : Monsieur le Perfectionnisme.

Pour les intéressés, je me suis attaquée à la Sonate en Sol mineur n°1, Opus 49 de Beethoven.
Je n'ai pour l'instant appris que l'exposition du Premier Mouvement; mais je ne pense pas que la cause soit mon niveau (ah, que de modestie!) mais bel et bien ce sacré perfectionnisme qui surveille mes faits et gestes et me fait rater et/ou abandonner tous mes projets.

Êtes-vous perfectionniste? Si oui, est-ce que ça vous gêne pour jouer de la musique?
Et surtout, si vous arrivez à faire avec, quels conseils vous donneriez à ce qui en bavent quand ils tentent de jouer?
Est-ce qu'au contraire, vous vous servez de votre perfectionnisme pour faire du mieux que vous pouvez tout ce que vous entreprenez?

Beaucoup de questions donc; à vos claviers! Twisted Evil

ebaugh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 19

http://www.zebrascrossing.net/t25465-ebaughe-de-presentation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Fata Morgana le Mer 17 Fév 2016 - 13:57

Je jouais super bien de la guitare mais j'ai arrêté à cause de ça: je n'étais jamais content.
Je me suis mis aux synthés et ça a tout changé: le coté incontrôlable des innombrables paramètres permet de trouver au pif des sonorités qui sont une fin en soi...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par ebaugh le Mer 17 Fév 2016 - 14:57

Je suis d'accord, le côté très visuel du piano aide beaucoup à la composition, mais quand il s'agit d'apprendre des morceaux (autres que de simples accords d'accompagnement), le problème est le même qu'avec les autres instruments: quand ce n'est pas parfait, ce n'est pas de la musique. Pourtant quand les autres font des fautes, ça ne me dérange pas tant que ça!

ebaugh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 19

http://www.zebrascrossing.net/t25465-ebaughe-de-presentation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Bittersweet le Dim 21 Fév 2016 - 15:20

Salut Ebaugh,

Je suis atteinte du même mal! et je n'ai pas de solution à t'apporter, désolée!... juste partager mon expérience et ressenti.
J'ai commencé le clavier il y a 6 mois, j'ai une très bonne oreille et des facilités. Mon désir de jouer et obligation de résultat sont tellement grands que parfois cela me paralyse et m'anesthésie complètement.
Je fais partie d'un atelier collectif, et là c'est déjà mieux, au milieu d'un groupe on s'oublie un peu, on on se focalise moins sur soi, je trouve.
Par contre seule chez moi, c'est l'autoflagellation permanente Se tape la tête cont ! et en cours de piano, l'impression d'être prise dans les pleins phares du prof (qui a un niveau de taré, donc un peu complexant), je ne produis rien.
Mon prof m'a dit une fois que j'avais une attitude négative vis-à-vis de la musique et ça m'a peinée car au fond je sais qu'il y a de la lumière mais j'ai du mal à me libérer et à l'exprimer.
Le perfectionnisme nuit au plaisir, pourtant je ne peux me passer de jouer, j'adore ça!
Comme toi je me dis souvent que mieux vaudrait arrêter, que tout ça est en vain et que c'est perdu d'avance. Mieux vaut ne pas tenter quelque chose en gardant l'illusion qu'on pourrait le faire, plutôt que de le tenter et avoir la preuve qu'on se plante...
En fait je crois que c'est parce que la musique est un domaine qui me tient beaucoup à cœur, donc mes exigences sont très hautes. J'ai fait de la clarinette avant, pendant 8 ans, je n'aimais pas vraiment cet instrument, et ça se passait très bien! Le piano est un instrument qui me touche beaucoup et j'en attends beaucoup.
Pour mon boulot, ou d'autres activités, le perfectionnisme est plutôt une force car je ne me dis pas que c'est une question de vie ou de mort. J’exagère un peu mais tu vois l'idée...

Petite question: Arrivez-vous à jouer devant vos amis? des gens ou une assistance?
Trop dur pour moi, je perds tous mes moyens affraid , je me retrouve spectatrice de moi-même et ne suis plus connectée. C'est triste de ne pas pouvoir partager sa musique. Si vous avez des conseils, au même titre qu'Ebaugh je suis toute ouïe!  Respect

Bittersweet
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 27/10/2013
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Fata Morgana le Dim 21 Fév 2016 - 15:31

C'est le problème du découplage. A part réaliser que ce que tu perçois n'est pas perçu par les autres, je ne vois pas de solution.
Tous les zèbres ont un partie qui regarde l'autre. Et voilà.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par 20100892 le Dim 21 Fév 2016 - 16:39

.


Dernière édition par 20100892 le Mar 15 Mar 2016 - 15:42, édité 1 fois

20100892
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 148
Date d'inscription : 08/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Cyril THQI le Dim 21 Fév 2016 - 17:49

Je trouve que le perfectionnisme est plutôt un atout pour l'apprentissage d'un instrument. Mes meilleurs élèves sont les plus perfectionnistes.

Bittersweet a écrit:Petite question: Arrivez-vous à jouer devant vos amis? des gens ou une assistance?
Trop dur pour moi, je perds tous mes moyens
Comme en tout, l'habitude aide. Voici un truc que j'ai déjà utilisé : me mettre sciemment des bâtons dans les roues. Je me poussais à la faute en me compliquant la tâche. Ainsi, je n'avais pas à me demander "Vis-je y parvenir ?". Je savais que je n'avais aucune raison de réussir et je ne le souhaitais pas non plus. J'abordais ainsi sereinement mon exécution.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par ebaugh le Mer 24 Fév 2016 - 14:29

Tu as bien de la chance de pouvoir jouer avec d'autres @bittersweet, c'est impossible pour moi!
Les seules performances que j'arrive à accomplir devant un public sont les performances de chant, et je pense que c'est parce que du point de vue des non-mélomanes ça ne requière aucune ou presque technique donc il n'y a que deux critiques à faire: la justesse et le timbre; apparemment pour ma part les deux sont pas mal donc ça passe.

Quand aux autres domaines, c'est une faiblesse pour ma part puisque "je ne suis bonne à rien" donc je bâcle le travail pour ne pas être déçue du résultat à la fin... C'est à cause de ça que j'étais une élève moyenne au secondaire d'ailleurs (je n'ai jamais accepté d'être en dessous de la moyenne par contre), et que je ne finis jamais des projets.

Fata Morgana a écrit:C'est le problème du découplage. A part réaliser que ce que tu perçois n'est pas perçu par les autres, je ne vois pas de solution.
Tous les zèbres ont un partie qui regarde l'autre. Et voilà.

Oh, combien de fois je n'ai pas entendu cette phrase (la deuxième)! (qui sonnait comme une critique au début, une façon de dire "hey Narcisse debout, t'es pas parfaite et on s'en fou")
Je généraliserai même en disant Tout être humain a une part qui regarde l'autre; la vie en société serait impossible autrement.

Je connais également de très bon musiciens perfectionnistes, d'ailleurs souvent c'est ceux dont je suis jalouse...  Rolling Eyes
Après réflexion (et le témoignage de Cyril), il me semble que le problème n'est pas le perfectionnisme, mais ce qu'on en fait. Il faudrait alors trouver comment tourner ce trait à notre avantage?

ebaugh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 19

http://www.zebrascrossing.net/t25465-ebaughe-de-presentation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Cyril THQI le Mer 24 Fév 2016 - 15:34

ebaugh a écrit:Je connais également de très bon musiciens perfectionnistes, d'ailleurs souvent c'est ceux dont je suis jalouse... Rolling Eyes
Après réflexion (et le témoignage de Cyril), il me semble que le problème n'est pas le perfectionnisme, mais ce qu'on en fait. Il faudrait alors trouver comment tourner ce trait à notre avantage?
On oppose classiquement l'exigence de moyens et l'exigence de résultat. Je pense qu'il est bon d'être perfectionniste du point de vue des moyens, mais pas de celui des résultats. Faisons tout notre possible pour approcher la perfection. Le résultat sera ce qu'il sera. Peu importe.

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Invité le Dim 13 Mar 2016 - 21:41


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Pcetk le Sam 16 Avr 2016 - 3:00

Bonjour,

Il y a perfectionnisme et perfectionnisme, comme il y a du bon et du mauvais cholestérol.

Le mauvais perfectionnisme immobilise, tient d'une forme de hubris, de surestimation de soi. "Comment ça? Moua, je ne suis pas capable de jouer ce morceau là.. pourtant j'ai vu un enfant asiatique de 6 ans le jouer les doigts dans le nez sur Youtube!". Cela tient du même mécanisme qui paralyse les enfants doués dont on a flatté les capacités à la première difficulté scolaire venu.

Le bon perfectionnisme est empli d'humilité, de lucidité pour identifier ce qui ne va pas, et se donner un chemin progressif atteignable pour se corriger.
Plus que le perfectionnisme, c'est le désir de bien jouer qui doit primer.

Pcetk
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 14/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Ailes Bleues le Sam 16 Juil 2016 - 13:06

Je relance un peu ce post avec mon avis d'humble pianiste amateur...

J'ai l'impression que peut-être certains confondent perfectionnisme avec plein d'autres choses pouvant nuire à l'interprétation.
La musique instrumentale est nécessairement perfectionniste, il y a une part de technique extrêmement importante et il faut passer par là. De ce fait le perfectionnisme apparaît comme indispensable, mais il reste d'intensité relative d'une personne à l'autre. Etre perfectionniste et motivé ne suffit pas à faire de la musique. L'objectif final est d’interprêter: c'est à dire justement d'oublier toute la technique et son perfectionnisme: il faut LAISSER JOUER et laisser la beauté de la musique jaillir sans tenter de contrôler !!

Et là ce n'est pas le plus facile, en ce qui me concerne, ça touche le corps et l'esprit: accepter de se planter, accepter de peut-être jouer comme un cochon, ne plus avoir peur du jugement des autres, sourire, être dans le don de soi, ne plus avoir aucune tension corporelle qui vient perturber le flux d'énergie...et là peut-être atteint-on le cœur de son auditoire ..

Ailes Bleues
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 50
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 42
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par ADR le Dim 4 Sep 2016 - 22:24

Bittersweet, Ebaugh,

Vos témoignages me parlent à un point que j'aurais pu écrire certains passages moi-même!

Je suis harpiste et malheureusement mon enseignante m'a transmis, en même temps qu'une très bonne technique, toute son angoisse.
Qui n'était même pas liée à la prestation en public! Mais cela s'est traduit ainsi chez moi Sad
Avec l'âge et la sensibilité grandissante, j'ai accumulé de plus en plus d'anxiété lorsqu'il fallait jouer en public car peur de la fausse note, de l'erreur et de la honte qui s'abattrait sur moi. Car l'erreur n'était pas concevable (quelle tyrannie...) et donc cela me faisait aussi perdre presque tous mes moyens.

Tout ceci dura des décénnies, jusqu'au jour où j'ai commencé à donner des cours de soutien de solfège.
Et là, il a fallu rassurer et motiver des enfants/jeunes pour chanter, que dis-je, pour oser chanter!
Cela a eu un effet que je ne soupçonnais pas le moins du monde: ça a apaisé mon anxiété, les conseils que je donnais à mes élèves ont fini par avoir un effet sur moi (si tu te trompes, continues. Y a pas mort d'homme! Si tu as une difficulté, on l'identifie et on y travaille. Et puis on la dépasse. Et bien d'autres...).

Les exigences que je me mets, qui sont aussi dûes au fait que la musique est extrêmement importante pour moi (ce n'est pas juste un loisir alors être médiocre n'est pas une option), me rendent la vie difficile.  
Cependant j'utilise maintenant ces exigences comme l'indique Cyril: je me pousse à donner le meilleur de moi-même, à me perfectionner sans cesse (je combine maintenant chant et accompagnement à la harpe, histoire de faire simple!  Cool ), à faire attention aux moindres détails. Mais sans auto-flagellation. Car ça ne fait que me démotiver et me décourager au plus haut point.
Et au final, lorsque je m'écoute, je suis enfin satisfaite de ce que je fais. Et c'est peu dire!
Même si évidemment, je trouve toujours ce qu'il faudrait améliorer... ce sera pour la prochaine fois Wink

L'anxiété et la tension de la performance en public sont toujours là, qui s'ajoutent aux émotions déclanchées par l'écoute de ce que l'on est en train d'interpréter (je m'explique???). Mais je ne désespère pas de les apprivoiser un jour pour enfin apprécier chaque instant!

ADR
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 944
Date d'inscription : 16/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Mégalopin le Lun 5 Sep 2016 - 13:22

Cyril THQI a écrit:
On oppose classiquement l'exigence de moyens et l'exigence de résultat. Je pense qu'il est bon d'être perfectionniste du point de vue des moyens, mais pas de celui des résultats. Faisons tout notre possible pour approcher la perfection. Le résultat sera ce qu'il sera. Peu importe.

Impec !

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4097
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par yop le Ven 30 Sep 2016 - 6:42

J'ai aussi le perfectionnisme, je n'arrête pas de me comparer aux autres, notamment aux musiciens qui ont un don inné (comme l'oreille absolue), je me dis que comme je n'ai pas ce talent inné cela ne sert à rien de continuer, que je suis pas fait pour ça... mais c'est débile car j'adore faire de la musique...

Bittersweet a écrit:
Petite question: Arrivez-vous à jouer devant vos amis? des gens ou une assistance?
Trop dur pour moi, je perds tous mes moyens affraid , je me retrouve spectatrice de moi-même et ne suis plus connectée. C'est triste de ne pas pouvoir partager sa musique. Si vous avez des conseils, au même titre qu'Ebaugh je suis toute ouïe!  Respect

j'y arrive mais seulement quand ce que je vais jouer est prévu d'avance, mais par contre pour improviser j'ai vraiment du mal, je me bloque, je sais pas vraiment pourquoi.

Bref j'ai pas vraiment de solution...  comme conseil je dirais qu'il faut essayer d'arrêter de se comparer aux autres et se faire plaisir mais je n'y arrive pas trop donc voilà Very Happy  bonne continuation à tous et courage Wink

yop
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Musique et perfectionnisme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum