Les dangers de l'excès de 2nd degré

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Tof le Jeu 14 Avr 2011 - 10:54

la marge de manœuvre est reduite entre ce qu'on veut dire ou le plus loin qu'on puisse aller et ce que peuvent accepter les gens .

"Entre ce que je pense,
Ce que je veux dire,
Ce que je crois dire,
Ce que je dis,
Ce que vous avez envie d'entendre,
Ce que vous croyez entendre,
Ce que vous entendez,
Ce que vous avez envie de comprendre,
Ce que vous croyez comprendre,
Et ce que vous comprenez,
Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même..."
Bernard Werber

C'est un peu ça... Et pas uniquement avec le second degré !!
Les mots sont toujours réducteurs, et la communication n'est donc jamais parfaite.
Mais tout ce qui n'est pas parfait peut être amélioré !
D'où mon intérêt pour ce sujet...

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Horhplise le Mer 27 Avr 2011 - 9:46

D'accord avec le fil du sujet, en effet il y a souvent des mésententes qui partent "juste" d'un second degré mal compris.

Encore ce matin, une fille n'arrêtait pas de me parler en commençant par "Toi qui es si intelligente..." de manière ironique, pour suivre sa discussion, j'ai commencé par "Je te remercie de reconnaitre mon intelligence" pour être certaine que l'ironie de ce message soit explicite j'ai même ajouté un "(Troll ironique ^^')" mais non, j'ai eu droit à un pavé énorme totalement outré de mon arrogance et de mon air supérieur. Et merde. J'laisse tomber.

Sinon cette semaine, un ami m'a virée de sa vie parce qu'un autre ami l'a plaqué. Ouais bah moi je croyais qu'on était amis. M'enfin certains se rongent de susceptibilité c'est certain (il râlait quand on le prévenait dans les derniers pour aller quelque part et au final ne venait même pas pour se "venger" - _ - ). Et bien-sur ce sont ces mêmes personnes qui n'ont aucun respect des autres. "Ne fait pas autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse" euh ouais c'est à voir...


Fin bon, ce qui me fait rire c'est que ce sont ces personnes qui nous accusent de prendre tout trop sérieusement... ce qui me fait peur c'est que ce sont ces personnes virulentes qui se déclarent peace&love...

Horhplise
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 135
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 24
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Fata Morgana le Mer 27 Avr 2011 - 10:44

Horhplise a écrit:D'accord avec le fil du sujet, en effet il y a souvent des mésententes qui partent "juste" d'un second degré mal compris.
Et merde. J'laisse tomber.

Horhplise a écrit:Sinon cette semaine, un ami m'a virée de sa vie parce qu'un autre ami l'a plaqué. Ouais bah moi je croyais qu'on était amis. M'enfin certains se rongent de susceptibilité c'est certain (il râlait quand on le prévenait dans les derniers pour aller quelque part et au final ne venait même pas pour se "venger" - _ - ). Et bien-sur ce sont ces mêmes personnes qui n'ont aucun respect des autres. "Ne fait pas autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse" euh ouais c'est à voir...

Hum... Et tu t'attendais à quoi ? Wink
Il y a une part de désespoir à assumer parfois en face de la banalité de la sottise, et finalement le plus tôt est le mieux. Ce qui est en fait vraiment énervant, c'est l'illogisme des comportements...En tout cas moi je vois ça comme ça...
Quant aux malentendus, l'internet est une véritable machinerie à en produire. Ce qui m'amène à penser que quand je voudrais faire du second degré, j'indiquerai mes intentions pas ce petit signe explicite : ². Very Happy


Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par lectrice le Mer 27 Avr 2011 - 12:13

A l'écrit, c'est difficile le second degré. Faut toujours préciser "je plaisante" ou faire un smiley ou quelque chose comme ça. C'est soûlant.

A l'oral, avec la plupart des gens, un ton un peu "léger" suffit. Sinon, encore le "je plaisante".

Dans mon entourage, je suis partie du principe qu'il faut prendre des gants avec les gens et tout leur dire...mais bon, ça manque un peu de spontanéité...

lectrice
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Invité le Sam 26 Mai 2012 - 0:09

Euh moi je dois avouer que j'ai un peu de mal à saisir lorsque c'est une blague enfin sauf quand j'ai un fou rire en face de moi et encore ...

je me dis mais il y a nécessairement une base de vérité qu'est-ce que la personne a voulu dire par là ..,,??

Et si j'étais parano? ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Invité le Sam 26 Mai 2012 - 21:10

Au boulot, toujours dangereux. Mais, ça ne m'empêche pas de continuer à l'utiliser. Sur des sujets "non professionnels", je ne sais pas comment parler à mes collègues de toute façon. Je pense qu'ils ne sont pas intéressés par ce que je pense vraiment alors 2nd degré

Mais bon, je l'utilise ailleurs aussi. J'aime bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par MissSarkastik le Mar 29 Mai 2012 - 14:45

Perso, comme l'indique mon pseudo, j'ai régulièrement recours à l'ironie et à mon coté caustique.

mais il m'est arrivé de blesser sans le vouloir. Alors que faire ? se taire ou continuer ?

J'ai trouvé 2 parades déjà évoquées pour une : l'auto-dérision, encore et toujours. Et, le 20-12éme degré ! Ainsi, généralement, l'assemblée ne sent pas agressée et comprend ma "blague". Plus ou moins rapidement, mais comprend. Et c'est le plus important pour moi, et mon besoin de rapport humain.


MissSarkastik
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 18/04/2012
Localisation : nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Invité le Mar 29 Mai 2012 - 15:05

J'adore le 2nd degré,quand je sens la personne douter,ou ne pas comprendre,je rajoute rapidement...... je plaisante..hein....ça suffit en général à détendre l'atmosphère!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par camomille3 le Jeu 31 Mai 2012 - 16:32

Il me semble que la question est : "les dangers de l'excès de second degré sont ils dangereux", si je relis la totalité du post initial.
Je dirais donc oui. Par définition un danger est dangereux, sinon ce ne serait pas un danger What a Face

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Cinna le Dim 3 Juin 2012 - 23:53

J'aime ton sens de la déduction camomille!
Ceci dit, je pense que le danger dans l'excès de 2nd degrés, c'est la perte de sincérité dans le dialogue, et l'absence de soi dans la façon d'être à l'autre.
Des blaguounettes et des finesses de temps à autre, chouette, mais 2nd degrés trop souvent = "mais qui est cette personne si ce n'est quelqu'un qui fait des blagues". Et en plus, dans certains cas, possible méprise totale.

Cinna
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 29
Localisation : Lot et Garonne #TERREPROMISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Uccen le Ven 27 Sep 2013 - 13:07

l'excès de 2nd degrés, c'est la perte de sincérité dans le dialogue, et l'absence de soi dans la façon d'être à l'autre.


C'est au contraire la façon la plus sincère d'être, et de penser (une des rares fois on l'on croit en l'Homme) l'autre,
et en plus on ne se rassure même pas à espérer être compris.
Et un degré n'empêche pas celui de dessous, on peut monter, descendre et même monter quatre à quatre.

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Uccen le Ven 27 Sep 2013 - 13:10

Tof a écrit:
Pour ma part je pense que le second degré est un danger si et seulement si il n'est pas pris pour ce qu'il est : du second degré.
C'est à dire quand ce n'est pas clair et qu'il y a un doute. Quand le doute s'installe, avec une personne qui ne saisit pas ou plus si ce qui a été dit était au premier ou au second degré, cela peut amener de la méfiance ou des incompréhensions qui elles peuvent être dangereuses.
.
.
.

A l'oral c'est plus facile, par l'intonation et la gestuelle on fait très bien passer l'ironie;
Par écrit il faut déjà mieux connaître son interlocuteur et sa manière d'interpréter, particulièrement avant de le taquiner...
Danger...

A l'oral sans doute.

A l'écrit, si ce n'est pas clair et qu'il y a doute,
ce n'en est que plus beau.

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Aethos le Ven 27 Sep 2013 - 13:15

Il suffit d'être excessivement équilibré dans ses excès... ce qui revient à considérer que nous serions simplement équilibrés ;-)
Là réside en grande partie l'un de nos majeurs problèmes...être excessifs... quoique cela puisse se discuter de cas en cas, le mien étant clair: je suis excessif: en bouffe, en tchatche, en idées, en boisson, en fumée, en parole, à l'écrit... bref... je dois juste contrebalancer mes excès par d'autre...

Or, si je pratique excessivement le deuxième degré...il s'avère que mon rapport à ce même deuxième degré est primaire... en effet, je pratique le second degré au premier degré... lol
Si deux locuteurs pratiquent le second degré de concert...on parler d'ironie... si seul l'un de ces mêmes locuteurs le pratique...il s'agit de cynisme... or un degré ne vaut pas l'autre... et pourtant toute chose étant égale par ailleurs...

Bref... je suis au deuxième degré que qu'une rampe et à un escalier... Suspect 

Aethos
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 718
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 36
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par adcvh le Ven 27 Sep 2013 - 13:22

Le gros risque avec l'excès de second degré, c'est de verser dans le 3e degré....

adcvh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 646
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 13:52

Pour moi il n'y a pas d'excès, si on est avec des personnes qui "comprennent" le second degré. Enfin bref... faut à la fois avoir envie de quitter l'esprit de sérieux (qui me semble plus nuisible) et comprendre les implicites (là il faut peut être faire attention à qui on s'adresse).

... j'attends vos tomates Tomates (candidate-martyre)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par dessein le Ven 27 Sep 2013 - 14:02

il y a autant de seconds degré que de personnalités
comme d'hab des connards l'utiliseront contre qq un et d'autres l'utiliseront contre l'idée discutée

le second degré c'est aussi une facon de respecter les defenses de chacun:
si on me dit au second degré un truc trop dur pour moi il est probable que je ne le comprendrais pas et pour moi c'est bien ainsi.
c'est alors une sorte de test pour savoir si je suis en mesure d'affronter l'idée avant de poursuivre au 1er degré
le second degré ca peut etre aussi pour pouvoir s'exprimer sans empieter sur le territoire de l'autre en ne s'etalant pas sur lui.

dans plein de cas j'accepte de ne pas comprendre; ainsi des conversations sur des domaines ou je ne suis pas competente. je le vois comme un point de repere; j'ai envie de savoir ou non mais je ne me sens pas (re)mise en cause. on est incomplet non ?

pourquoi ne pas accepter de ne pas comprendre le second degré ?
c'est une piste comme une autre pour s'enrichir.
et puis on peut demander si on s'interroge. l'autre n'est pas tenu de repondre; il peut le faire.

dans toutes les conversations il y a des informations qui ne passent pas; on n'en fait pas tout un plat a moins de vouloir maitriser le discours de l'autre.

et dans cas la qu'est ce qu'un discours peut bien avoir de si redoutable si celui qui le tient n'a pas d'arme ?
et qu'on est bien dans ses pompes ou qu'on tient a l'etre de plus en plus?

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Harpo le Ven 27 Sep 2013 - 14:09

D'accord avec dessein. Le second degré est une forme de test. C'est aussi une sélection de fait : avec qui puis-je plaisanter ? Discuter ?

N'empêche qu'il peut être lu comme une forme de violence par l'autre. Ne pas oublier de désamorcer dans ces cas-là.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 14:10

.


Dernière édition par Silent le Dim 29 Sep 2013 - 12:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par dessein le Ven 27 Sep 2013 - 14:18

Harpo a écrit:N'empêche qu'il peut être lu comme une forme de violence par l'autre. Ne pas oublier de désamorcer dans ces cas-là.
si tant est que dans le cas ou l'autre s'amorce tout seul il veuille bien discuter pour eclaircir.


dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par dessein le Ven 27 Sep 2013 - 14:21

Mademoiselle de Maupin a écrit:
dessein a écrit:
pourquoi ne pas accepter de ne pas comprendre le second degré ?
c'est une piste comme une autre pour s'enrichir.
J'ai commencé à envisager la possibilité que certains n'avaient peut être pas la possibilité de le comprendre. A mon avis ça reste "exceptionnel", mais il est possible que certains ici ne soient pas en mesure de comprendre le 2nd degré, pour des raisons diverses. Dans cette hypothèse là, ça peut être "violent" d'user de second degré, le soucis c'est qu'il faut déjà savoir que l'autre ne peut pas le comprendre pour saisir que c'est violent.

J'ai pensé à ça en regardant des épisodes de The big bang theory (-->référence culturelle importante)...  j'imaginais faire du second degré avec Sheldon, et je me suis dit que... ça ne serait pas très cool pour lui.
oui
peux t on enlever toute responsabilité de soi a quelqu'un et ne pas faire entrevoir un autre monde ?
pour ma part ce sont mes incomprehensions qui m'ont fait grandir et me proteger.

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 14:27

.


Dernière édition par Silent le Dim 29 Sep 2013 - 12:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Uccen le Ven 27 Sep 2013 - 14:31

dessein a écrit: si tant est que dans le cas ou l'autre s'amorce tout seul il veuille bien discuter pour eclaircir.

Et que sans parler de tous les cas possibles par toi sous-entendus (oui oui tellement de personnalités, y compris même dans l'enveloppe d'un seul individu, tellement de domaines oh oui rien n'est simple tout est gris la vie est nuance tagada boum tsoin tsoin) m'est avis que déflorer l'hymen gâche le plaisir ou la bonne volonté de l'auteur et contribue à sa déception du genre humain (heu là j'exagère sans doute LOL).

Suis-je ironique, cynique, ou prétentieux en mettant LOL ?







j'édite parce qu'on me rétorquera que je pense pas au récepteur : c'est le respecter que ne pas lui tenir la main

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 14:36

.


Dernière édition par Silent le Dim 29 Sep 2013 - 12:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par p2m le Ven 27 Sep 2013 - 14:39


p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par dessein le Ven 27 Sep 2013 - 14:41

@Mademoiselle de Maupin

l'implicite -quand il ne sert pas a denigrer l'autre - est une protection.

toute la culture est faite d'implicites. fictions, detournements, codes, satyres, poesie, peinture.

l'implicite ne peut etre remis en cause. les regimes qui l'ont fait sont dit totalitaires.

cela s'appelle la liberté de parole. ca obeit au respect de l'autre mais condamner ou bannir ou maitriser l'implicite ou le second degré est une connerie.

quand a le modérer il faut avoir l'oeil aiguisé.

au vu des retours de la modération sur mes interventions qualifiées de non respectueuses je peux te dire que la modération de ce forum ne l'a pas.

sur ce et de ce pas je vais manger du porc avec mes copains pd.

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers de l'excès de 2nd degré

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum