La Z mémoire

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Z mémoire

Message par ToBeOrNot le Sam 9 Avr 2011 - 18:51

Bonjour,

Je n'avais jamais entendu parlé des Zèbres, jusqu'au jour ou je suis tombé complètement par hasard sur votre forum.
Ma curiosité m'a poussé à lire une partie des topics et Hô surprise, j'ai eu l'impression de lire des morceaux de ma vie (larme à l'œil).

Je vais certainement lancer les démarches pour passer le fameux Test, afin de mieux comprendre qui je suis, même si le résultat m'effraie un peu, la peur ne de pas être à la hauteur, et de devoir chercher dans une autre direction alors que tout serai si simple (pour une fois What a Face ).

J'ai juste une question à poser qui sera sans doute déterminante quant au choix de passer le test ou non :

Un zèbre peut il avoir une mémoire "normale","moyenne" ? Ou la mémoire surdeveloppée est elle une constante chez tous les zèbres?

Merci de votre attention,

Amicalement.

ToBeOrNot
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Asaka le Sam 9 Avr 2011 - 19:21

Bonne question^^ Pour ma part je suis dans la catégorie "grande mémoire" mais, et ça aussi ça pourrait faire l'objet d'une question du genre, mémoire un peu "émotionnelle". Avec un prof que j'aime, je retiens tout. Avec un que je n'aime pas, un blocage total et même mon par coeur ne m'aide plus.
De même je connais par coeur des chansons ou des poèmes qui m'ont marqué. Depuis des années. Je connais encore des poèmes de Prévert que j'ai appris en CE1. Et je ne me souviens pas de ce qu'une amie m'a fait écouter la veille et qui ne m'emballait pas plus que ça, ni de certaines récitations de collège.

...mais c'est vrai, je me demande. Pour ce que j'ai lu, ça semble être très courant comme capacité...mais ce n'est peut-être pas une constante?
Il y a des zèbres à mauvaise mémoire ici? Et sinon, comment ça marche votre mémoire, plutôt "scolaire", plutôt "personnelle"?^^

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Demandred le Sam 9 Avr 2011 - 19:46

Salut!

Je sais pas trop ce qu'on peut appeller par memoire normal... Au test l'item mémoire etait mon plus mauvais résultat, meme si j'ai eu 16 sur 19 quand même... D'un coté j'ai pas l'impression d'avoir une mémoire de cours terme efficase, ni meme de long terme. Cela depend des truc. Je n'ai jammais réussit a apprendre le moindre verbe irrégulier d'anglais ou d'allemand, meme en les écrivant plusieurs fois, sans doute par ce que je n'en voyais l'utilité. Mais par contre je n'apprend jamais mes cours, je me souvient des grandes lignes trés longtemps, simplement le fait de survolé mon cours avec un controle me suffit, alors que les autres passent des heures a apprendre...
Donc j'ai pas l'impression d'avoir une si bonne mémoire, même si quand je vois tout ce que je retient sans l'apprendre (le prof fait son cours, sa me suffit pas besoin de le relire), je me dit qu'elle est peu etre pas si mauvaise!

Je pense plutot que la mémoire est une question d'attention: si tu t'interrese a ce que tu fait, tu le retiendra. Je retient mes cours d'économie car j'adore sa. Par contre si sa t'interesse pas, tu retiendra pas. Je retient aucun truc de langue car je considere les langues comme il simple outils, sans grande utilité intellectuel, donc je retiens pas.
Donc j'ai une grande capacité de mémoire si je le veux bien, mais c'est a moi de m'en servir, elle est pas automatique. Je crois que c'est un peu pareil pour pas mal de gens non?

Demandred
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 667
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Kait le Dim 10 Avr 2011 - 22:10

Je rejoins Asaka et Demandred, je pense que les Z ont tout simplement une mémoire très sélective Wink Si beaucoup de choses t'intéressent, tu va retenir beaucoup d'infos, te donnant l'impression d'avoir une grande capacité de mémorisation, et inversement. Il n'y a pas d'ordre de grandeur.

Je pense aussi que les Z ont également une très bonne mémoire émotionnelle. Chez moi, elle prime sur la mémoire des "évènements". Ex: quand j'ai une conversation importante sur un sujet qui me touche, je ne retiens pas du tout les mots prononcés par mon interlocuteur mais je me souviens très bien des émotions que j'ai ressenti au cours de cet échange. Alors quand il faut faire un rapport.... aïe, je ne me souviens plus des propos exact et le danger c'est de tomber dans l'inexactitude à grands coups de "heuuu je crois qu'il a voulu dire que heuuu"... Rolling Eyes

Kait
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 259
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Lena le Mer 13 Avr 2011 - 17:16

Moi je considère que j'ai une mémoire de poisson rouge, mais mon entourage me dit que j'ai une super mémoire , tandis que parfois des personnes proches me disent que j'ai aucune mémoire ... bref je crois qu'elle est très séléctive mais je ne sais pas comment elle séléctionne, c'est ça le problème pour en faire bon usage.
En tous cas je sais que j'ai une bonne mémoire court terme, j'étais une pro du bachotage, mais 2h après l'exam tout oublié.
Quand je lis un livre ou regarde un film, tout de suite après l'avoir lu/vu j'oublie le contenu mais ne me souviens que de l'émotion, l'impression (ça m'est arrivé en sortant du cinéma qu'une amie me dise "ouais j'ai bien aimé, sauf la fin" et que je ne me souvienne pas de la fin !)
Par contre je me souviens des visages des gens que j'ai regardé (si quelqu'un est dans la queue du monoprix devant moi et que je le regarde en attendant et qu'un mois plus tard je le croise à pétaouchnok je me souviendrai de lui, et souvent je me souviens du prénom aussi si on me l'a dit et que je l'ai retenu au moins 24h)
Je sais que je suis incapable d'apprendre par coeur et me souvenir plus que 24h max (même les poèmes qe j'adore, etc ...)
Ma mémoire a aussi des surprises bizarres, parfois elle surgit au milieu de nulle part avec des vestiges préhistoriques et hors de propos ...
Je disais l'autre fois à la psy "je m'intéresse à plein de choses mais j'oublie tout, c'est comme un disque dur qui crâme régulièrement, ou sur lequel il faut effacer pour écrire d'autres choses" et elle de rétorquer "alors du coup maintenant vous vous appliquez à ne vous intéresser à rien ... super comme solution !". En effet. Euh ... pas encore trouvé la solution, mais je creuse du côté de l'inhibition intellectuelle : l'anéantir (gnack gnack gnack) pour débloquer ma mémoire et son potentiel.

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par ToBeOrNot le Mer 13 Avr 2011 - 21:59

Merci pour vos réponses, je ne suis pas plus avancé finalement Laughing

Ta Mémoire "flash" me fait penser à la mienne Lena, c'est peut être une forme de paresse intellectuelle (pour mon cas ^^)

J'ai passé pas mal de temps à visiter les méandres de ce surprenant forum depuis ma question et commence à comprendre, entre autre, que certaines personnes se sont identifiées à vous par le biais d'un livre expliquant les différentes "névroses" inhérente à votre potentiel, sans pour autant avoir ce dernier.

Je vais donc commencer les démarches pour savoir, en attendant je me ferais tout discret study

Je découvre aussi partiellement ce que vous vivez les uns les autres, et malgré le coté obscur de la force, je perçois une lueur vive.

Comme ébloui de pureté, on traverse votre prairie.

Sincérité, émotion forte, bonheur simple, communion, beauté, poésie, fraternité, éveil...

Vos différents écris et délires dégagent une aura qui a ensoleillé mon cœur embrumé sunny

Vous êtes beau les zèbres !



Il faut souffrir pour être beau Embarassed



ToBeOrNot
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par PauluZ le Mer 13 Avr 2011 - 22:02

J'ai une mémoire supérieure à la moyenne : très importante concernant ma vie, un peu moindre concernant le scolaire (mais quand même importante, quoique je n'ai jamais fait parti de ceux qui lisent une fois = ils le savent, sauf... en philosophie!!! hihi).


PauluZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 730
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par AF le Jeu 14 Avr 2011 - 7:40

ToBeOrNot a écrit:Il faut souffrir pour être beau Embarassed

Ah oui ? Rolling Eyes

J'ai une mémoire supérieure à la moyenne : très importante concernant ma vie, un peu moindre concernant le scolaire

Je confirme. Je surprend souvent un ami de près de 25 ans d'être en mesure de lui raconter foules d'anecdotes sur notre vie en maternelle dont il ne se souvient absolument pas. Une mémoire parfois surprenante.

AF
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 162
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 34
Localisation : Val D'Oise ou dans Le Pays de Bray, au choix !

http://www.observation-et-imagerie.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Eloïse le Jeu 14 Avr 2011 - 8:52

Pareil que AF, je peux raconter des anecdotes du passé dont je suis seule à me souvenir.
Je retiens les choses que j'entends.Mémoire auditive.
Je retiens ce que je lis et qui m'a intéressée.
Par contre il y a des sujets que je peux étudier mille fois, je n'arrive pas à les stocker.Comme si mon cerveau n'était pas équipé pour certains thèmes.La géo par exemple.Impossible pour moi.Sauf les éléments passés par la mémoire affective.
Si on me pose une question géo je.....>Shocked

Eloïse
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 216
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Asaka le Jeu 14 Avr 2011 - 11:35

PauluZ a écrit:quoique je n'ai jamais fait parti de ceux qui lisent une fois = ils le savent, sauf... en philosophie!!! hihi

Pour ma part, je fais plutôt partie des "ils écoutent puis ils lisent une fois, ils savent", à la seule condition (c'est pas malin, je sais, mais je ne choisis pas) que j'apprécie le prof. Même si j'aime la matière, si le prof m'est antipathique, ça peut me braquer littéralement. J'ai souvent vécu ça, surtout en Physique Chimie, que j'aime beaucoup, soit dit en passant, par exemple...en seconde, la prof passait son temps à me rabrouer et me rabaisser. Résultat? Pas moyen d'apprendre^^ L'année suivante, j'aimais énormément la prof...j'ai jamais eu à réviser un seul cours, je savais. Dès que le prof a changé en milieu d'année, je n'arrivais pas à "accrocher", et paf cassage de gueule en physique^^'
Je retiens énormément ce que j'entends, la musique des mots, même en apprenant une leçon, ou simplement une chanson, un ton de voix...en même temps, j'ai une mémoire visuelle dans le sens où je suis capable de décrire une "scène" pour me souvenir. Je me rappelle d'une interro orale où j'ai décrit la page du livre à apprendre, mais n'ai jamais pu me rappeler ce qui était écrit! Et puis, je suis capable de ressortir des anecdotes du passé que tous ont oublié mais auxquelles j'ai accordé de l'importance. Problème, c'est que quand j'essaye d'en parler à quelqu'un qui avait vécu ça, ben boum, parce qu'il a oublié^^ Enfin, mes parents se sont habitués à m'entendre parler de choses qu'ils avaient oublié, ils le prennent bien maintenant =P
Et puis, je suis capable de "raconter" un livre que j'ai aimé, ou même de me souvenir de phrases, comme ça, hop. En fait je retiens tout ce que je lis pour le plaisir...et presque rien de ce que je lis par nécessité, hélas!!

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par AF le Jeu 14 Avr 2011 - 13:39

Pour ma part, je fais plutôt partie des "ils écoutent puis ils lisent une fois, ils savent", à la seule condition (c'est pas malin, je sais, mais je ne choisis pas) que j'apprécie le prof. Même si j'aime la matière, si le prof m'est antipathique, ça peut me braquer littéralement. J'ai souvent vécu ça, surtout en Physique Chimie, que j'aime beaucoup, soit dit en passant, par exemple...en seconde, la prof passait son temps à me rabrouer et me rabaisser. Résultat? Pas moyen d'apprendre^^ L'année suivante, j'aimais énormément la prof...j'ai jamais eu à réviser un seul cours, je savais. Dès que le prof a changé en milieu d'année, je n'arrivais pas à "accrocher", et paf cassage de gueule en physique^^'

C'est tout moi par rapport à la même matière ! Rolling Eyes

Et oui, quand on zèbre, on fonctionne en fonction de nos émotions ! Wink Wink

AF
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 162
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 34
Localisation : Val D'Oise ou dans Le Pays de Bray, au choix !

http://www.observation-et-imagerie.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Asaka le Jeu 14 Avr 2011 - 17:32

x) le gros ennui c'est qu'on ne contrôle pas nos émotions!! Ce serait trop facile je suppose.

C'est tout moi par rapport à la même matière !
J'ai pris la physique comme exemple mais ça m'a "fait le même coup" en français, en anglais aussi, en espagnol, en maths: c'est d'autant plus flagrant en fait, quand ce sont des matières qui me plaisent. Mais la physique reste l'exemple le plus net de ce sacré yoyo "émotionnel et affectif"^^'

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Eloïse le Jeu 14 Avr 2011 - 17:54

Le rapport émotionnel est assez flagrant en effet: je pouvais passer du "c'est une catastrophe elle n'arrivera jamais à rien" à "ouah c'est incroyable comme tu es en avance sur les autres", suivant la personne avec qui j'apprenais.
Moi j'y comprenais rien..étais-je nulle ou douée?
C'est seulement maintenant que je peux faire le rapport.
Merci les zèbres Very Happy

Eloïse
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 216
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Asaka le Ven 15 Avr 2011 - 17:28

^^' idem, je suis incapable de me situer parce qu'en fait...c'est ma relation avec l'enseignant que reflètent mes notes! J'espère que ça changera un peu quand même, ce serait ennuyeux. Enfin^^' Du coup c'est drôle à voir le dossier scolaire...selon les profs c'est trèèès différent, noir et blanc^^

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Bird le Ven 15 Avr 2011 - 21:36

Mémoire photographique quand j'étais enfant. Maintenant je la trouve déplorable, contrairement à l'avis de certaines personnes de mon entourage, j'en conclus qu'elle doit être assez sélective. Ultra-émotionnelle, ça oui. Et "en lien" : j'établis sans arrêt des analogies avec des choses très précises que ma mémoire me ressert sans crier gare, et d'analogie en analogie... j'en arrive à me perdre et suis constamment en train de remonter le fil pour retrouver le point de départ. Je retiens mieux ce que je glane par moi-même, un peu au hasard (enfant, je passais des heures à flâner dans l'encyclopédie. J'ai accumulé bop de connaissances ainsi, comme on peut le faire via internet maintenant).
Souvent je ne retiens pas parce que je "flotte" (je me suis mis à penser au milieu de la phrase de quelqu'un et je décroche sans rien pouvoir y faire et sans rien montrer à l'autre, j'ai dû apprendre ça sacrément tôt). Et donc je loupe sans arrêt des infos ("Mais si on en a parlé" "Aaaaah, oui... Euh, redis-moi")... Ou alors (pire), une autre conversation attire mon oreille (ou un son, une musique) et toute mon attention se concentre dessus, malgré moi. Je ne suis pas trop fier de ça... Et je perds complètement la conversation initiale et les informations qu'elle contient !
Quant à l'école, d'un bout à l'autre, le meilleur, ou le pire, tout à l'affectif et sans concession possible. Jusqu'à récemment d'ailleurs, je ne pouvais rien donner à un responsable hiérarchique que je n'estimais pas, ou qui ne me sécurisait pas affectivement. Donc je passe souvent par d'autres motivations pour arriver à bosser. Au travail, j'oublie souvent ce qui ne m'intéresse pas et donc n'enclenche pas la rigueur dont je suis pourtant parfaitement capable... quand ça m'intéresse !

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par florangeté le Sam 16 Avr 2011 - 16:24

tres interessant ce topic (meme si j'ai oublié les premiers messages que j'ai lus)

ma mémoire est catastrophique. Mes souvenirs s'effacent et partent comme ils sont venus, irréels, comme s'ils n'avaient jamais existé, ma mémoire a court terme est une véritable plaie qui entraine des tocs, des oublis(forcément) et tout un tas d'engueulades.

Combien de fois les éternels " mais non, il ne s'agit pas d'écouter plus attentivement! je ne me souviens pas de ce que tu as dit! mais si j'écoutais je te le jure!"

Je ne comprends pas, lorsque j'étais petit j'avais une mémoire énorme, et tout semble occulté !

le manque cruel de souvenirs me déréalise complètement, les gens sont des étrangers, même ceux que je connais depuis une éternité...l'existence ne peut pas se passer de cette matière mémoire..

florangeté
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Ed le Dim 17 Avr 2011 - 4:25

Moi j'ai une mémoire à court terme absolument déplorable ! c'est apparemment une caractéristique des TDAH, le fait d'être incapable de fixer son attention sur un sujet qui ne nous intéresse pas empêche radicalement toute mémorisation (sauf une compréhension globale des grandes lignes, du sens général et de l'idée dont la perfection de restitution impressionne souvent notre entourage), le problème n'est pas tant de ne pas pouvoir se concentrer sur un sujet inintéressant que de réussir à chasser de sa tête les milliers de pensées qui nous assaillent dès que l'on doit se concentrer sur de la matière ou un flux d'info qui n'est pas assez dense pour capter toute notre attention....

Ed
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par chien_errant le Dim 17 Avr 2011 - 22:37

.


Dernière édition par zozo le Mer 8 Fév 2012 - 0:31, édité 1 fois

chien_errant
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 200
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 33
Localisation : Libre

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par anais le Lun 18 Avr 2011 - 0:09

ça me fait du bien de vous lire, je me sent moins seule Razz

anais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 13/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par florangeté le Lun 18 Avr 2011 - 12:06

« Les gens qui n’ont pas de mémoire ne savent pas la chance qu’ils ont, au moins ils ne se prennent pas la tête, ils n’ont pas à avoir peur des fantômes. »

Ainsi me parlent habituellement les gens à qui je discute de mémoire, enfin, de souvenirs. Ils sont souvent amers de se rappeler, tristes d’avoir vu et de voir encore malgré la chute du temps. Ils me disent aussi : « Une mémoire, ça ne sert à rien, c’est embarrassant, lourd, parfois empoisonné », « ça nourrit les angoisses et les tropismes »...

« Ca empêche d’avancer »

Ils disent que leurs souvenirs mentent, et que s’ils ne mentent pas, leur précision est douloureuse. Mes souvenirs ne me mentent pas, car ils n’existent pas. Je ne me rappelle pas des choses, elles s’effacent et leur absence gomme toute trace du temps qui passe. Qu’ai-je fait la semaine dernière ? Avec qui ai-je discuté de ces choses qui semblent m’avoir marqué ? Quelles étaient ces choses ? Etait on en conflit ? Quelles en étaient les raisons ?

Je crois que la mémoire, même si elle est douloureuse, participe activement au sentiment d’existence, et a la construction d’une identité, d’un égo quel qu’il soit. Plus on se souvient, et plus notre consistance s’établit d’elle-même, parce que cela nous permet de nous situer dans le temps, dans l’espace, dans notre propre cheminement.

Comme je ne me souviens pas suffisamment je ne trouve pas d’intérêt d’avoir un âge, il s’établit lui-même, en fonction de la sensation pesante qui accable le corps et l’esprit gorgés de vide. Cette sensation varie, change selon l’heure du jour ou de la nuit, selon les souvenirs que j’arrive à garder.

Je ne parviens pas à apprendre, à connaître les gens et ce qu’ils ont vécu, retenir les informations, les mots et les évènements. Ai-je bien fermé ma porte avant de partir ? Pour quelle raison me suis-je levé ? Ou étais je ce jour là et qu’étais-je en train de faire ? Est-ce que cela s’est bien passé ainsi ? Comment s’appellent ses parents ? lui ai-je déjà parlé de ça ?

Je sais que j’ai eu une très bonne mémoire, il ne m’en reste que des bribes, mais la même curiosité en témoigne ; ces classeurs remplis de noms d’animaux, ces noms sur ces pierres et ces livres dont je ne me souviens pas…A quel point se souvenir est il important ?

Avoir des souvenirs, c’est se replonger dedans n’importe quand, volontairement ou pas, sans forcément faire le tri, c’est pouvoir savoir la meilleure chose a faire maintenant, éprouver de la nostalgie, des remords, une palette de sensations propres au passé. Les gens qui se souviennent ne savent pas a quel point souffrir de se souvenir est bon pour l’existence. C’est un moteur.

La vie est en trois dimensions.

La première dimension est le présent, l’instant et son appréciation, tout ce qui est perçu par nos sens, le rire, le corps, le mouvement et le déroulement de la pensée, le language, la décision, l’action. On peut considérer toutes ces choses comme étant de l’instant, même si elles se passent dans un labs de temps parfois relativement long.

La deuxième dimension est le passé, la première amarre du présent car en découlent notre seconde appréciation du monde, et la réserve de ce que nous savons, de ce que nous avons vécu. Il conditionne notre perception des gens que nous connaissons, nos actes vis-à-vis de certaines situations, nous projette dans la nostalgie, dans l’intimité de ce que nous savons de l’autre, dans le remors. Il est fait de bons et de mauvais souvenirs, de souvenirs pratiques, de données factuelles ou émotionnelles, de lumières qui éclairent l’instant présent ou au contraire d’ombres venant contrarier le réel et lui sussurrer des angoisses.
Les gens ont peur du passé parce qu’il peut beaucoup et qu’il a une influence sur le présent qui semble immense. Ils finissent par oublier ce qui les tue a petit feu, pour se défendre d’y penser et d’y retourner –parce que penser au passé c’est le rentre terriblement actuel- déforment retournent le souvenir pour le rendre moins prégnant. Affronter le passer semble si difficile que la défense prévaut à l’attaque. Le passé devient alors un ennemi, ses armées se concrétisent et hantent les souvenirs qui deviennent toxiques et condamnent a peser si lourd que le corps préfère condamner les portes plutôt que soutenir le regard.

Le futur est la troisième dimension, la projection et la tentation si forte que l’on a à vouloir prévoir, penser l’avenir qu’il soit proche ou lointain. Le futur, c’est l’impact du passé sur le présent, et les conséquences du présent perçu ! Fichus tropismes ! fichue lucidité illusoire !
« Ca ne peut que se passer mal », « je ne mérite pas cela », « la fin est proche », « est ce que c’est bien ce qu’elle a voulu dire ? » « et si je me trompais ? » « elle l’a vu ! »
Les démons qui hantent le passé rongent le futur et changent tout.

Je crois pourtant qu’il est toujours plus facile de se battre contre des fantômes que contre un vide sans forme et sans but. Les souvenirs peuvent être revus, combattus, pensés, analysés pour être compris, pesés, pour être remis a leur simple place de souvenirs. Ils peuvent et doivent être domestiqués, c’est un moteur ! Lorsqu’ils ne sont pas présents, qu’est ce qui peut bien permettre d’avancer et d’exister ? Mes parents et ceux que je côtoie me semblent parfois des étrangers, ils en savent plus sur moi pourtant que je n’en sais moi-même.

Mes démons sont là, mais ils ne ressortent pas, et hantent mes hantises, ils se souviennent de mes souvenirs tandis que je reste étranger aux drames qui se jouent sous l’opacité et l’imperméabilité de cette mémoire défaillante. Retrouver la source de cette coupure de courant ? Comment ? je ne saurais pas m’en souvenir, parce que je suis étranger a celui que j’étais enfant, adolescent, à celui que j’étais le mois dernier. Je suis un clone, un clone de clone etc..et je m’use parce que je n’existe que trop peu. Construire est impossible, comprendre pourquoi aussi.

Les gens a qui je parle de mémoire ont tous beaucoup de choses à dire, je me contente juste d’expliquer d’un air gêné que je ne parviens pas à me rappeler de ce que j’étais, je suis officiellement la « mémoire de poisson rouge » et l’on trouve cela divertissant, c’est devenu un trait de caractère -ou plutôt une absence de caractère- comme un autre, une caractéristique.

Je sais garder un secret, ce que vous me direz sera gardé caché a mes propres yeux. Je suis bon public, et bon confident : vous pourrez me raconter plusieurs fois la même chose, ma candeur avec un peu de chance restera identique a la première fois. Je ne redemande que très rarement les choses que l’on m’emprunte.

Je ne sais pas si j’ai été heureux, je le suppose, mais ma mémoire disparue semble vouloir me dire quelque chose, cette fameuse raison qui l’a faite disparaître doit être mise a jour.

Les gens qui ont une mémoire me regardent souvent avec étonnement : « c’est un peu maso de vouloir se confronter a son passé alors que l’on a la chance de ne pas en avoir ». Une chance ? Ou est la chance dans l’impossibilité de savoir, de faire des choix ? Que vais-je dire a celle que j’aime ? Que je ne me souviens pas, ou si peu de ce premier jour ? Comment vais-je me confronter a ce vide sans prise, sans raison et sans consistance ? Je n’existe pas suffisamment ! Comment construire une histoire sur du sable ?


florangeté
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par enzèbrée le Lun 18 Avr 2011 - 13:05

les réactions de ces personnes me surprennent autant que toi, Orange. Comment peut-on correctement se construire sans les souvenirs ? comment peut-on vivre sans mémoriser ? ça doit être assez terrible... déjà moi qui ait une mauvaise mémoire des visages et qui ait aussi souvent du mal à me rappeler de certains détails d'une conversation, ça m'est pénible... Rolling Eyes

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par ToBeOrNot le Lun 18 Avr 2011 - 13:52

Je ne pensais pas à une aussi grande disparité qualitative.

D'un coté ca rassure (poisson rouge n'est pas tout seul dans le bocal drunken ), d'un autre on peut se poser la question si un entrainement quelconque permettrai de retrouver un potentiel inhibé inconsciemment par le vécu (tellement plus facile d'oublier que d'affronter ses démons).

Paraitrai que la mémoire est comme un muscle... Le coach serait il psy ?

ToBeOrNot
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par florangeté le Lun 18 Avr 2011 - 14:44

Je cherche a retrouver ce potentiel inhibé; j'ai pensé a l'hypnose, au reverse, tout un tas de techniques plus ou moins étranges qui semblent parfois fonctionner..
je me souviens avoir vécu certains traumatismes, mais seulement sous forme de faits; je ne me rappelle ni des détails, ni de mes propres ressentis..

florangeté
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par SEB19 le Mer 20 Avr 2011 - 11:33

Ma memoire est la la fois importante en ce qui concerne les souvenirs affectifs et les connaissances apprises dans un climat affectif bienveillant et serein et lorsqu'il s'agit de suivre les conversation ou de se rappeller des choses importantes a ne pas oublier ma memoire se transforme en memoire de poisson rouge(ouf a ce que je vois je ne suis pas tout seul! Very Happy )Je pense que le cote affectif est largement corelle a notre memoire et surtout l'attention.Pour des sujets qui me passionnent ou les souvenirs ma memoire peut etre impressionnante(je peux par exemple me souvenir de tous les details d'un repas entre amis d'il y a 2 ans).Mais souvent ma memoire se transforme en une veritable memoire de poisson rouge lorsque je parle avec des amis en faisant fit de m'interesser a ce qu'ils disent alors que mon esprit est parti tres loin dans mes pensees.Dans cette situation la on se fait souvent prendre pour quelqu'un de debile a certains moments meme si on tente de se justifier.Et puis il m'arrive aussi d'oublier enormement de choses genre mon sac dans ma salle de classe lorsque j'etais au college,ma carte d'identite avant le brevet des colleges ou mon Code Civil avant mon examen de droit prive ce qui est tres ennuyeux! :oops:Desole pour ne pas pouvoir afficher les accents mais ces derniers viennent de se mettre en greve cheers

SEB19
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 20/04/2011
Age : 24
Localisation : Centre de la France

http://www.ressentisdemavie-over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Eloïse le Jeu 21 Avr 2011 - 12:30

Orange a écrit:Je cherche a retrouver ce potentiel inhibé; j'ai pensé a l'hypnose, au reverse, tout un tas de techniques plus ou moins étranges qui semblent parfois fonctionner..
je me souviens avoir vécu certains traumatismes, mais seulement sous forme de faits; je ne me rappelle ni des détails, ni de mes propres ressentis..

L'emdr?Pour ce qui est des traumatismes ça marche très bien apparemment.

Eloïse
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 216
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Z mémoire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum