1 mois en HP

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Mer 10 Fév 2016 - 22:00

vercors! a écrit:Oyans,

Y-a-t-il une façon d'en sortir rationnellement, une fois qu'on est interné? Que peut-on faire pour démontrer sa santé mentale factuellement?

Ton témoignage ne peut laisser insensible
question complexe, les cas sont divers et même du côté psy c'est comme nager en eaux troubles, la schizophrénie est un fourre tout, quand on entend des psys dire que la radicalisation à DAESH c'est schizophrénique...
c'est un engrenage, il y a des moyens de s'en sortir, mais il faut montrer patte blanche et rester sur les rails, à savoir, on ne guérit pas d'ne maladie chronique alors que si elle est aiguë oui, oui mais alors comment le savoir?
le mieux est à caractère normatif, ne pas prendre trop à cœur les choses de l'esprit, essayer de recoller à la réalité au sens normatif j'entends, faire preuve de pragmatisme, ce qui éloigne de la pensée, du monde des idées.
être politiquement correct aussi, tout cela participe à l'intégration donc à la guérison. il faut tenir compte des idéaux instaurés pour ce siècle. enfin le savoir n'esr pas seulement un atout c'est aussi une défaveur lorsqu'on est pas compliant (terme animalier et de robotique).

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 10 Fév 2016 - 22:07

Je n'aurais pas dit mieux.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 8503
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Mer 10 Fév 2016 - 22:17

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Je n'aurais pas dit mieux.
je ne sais pas si c'est d'une grande aide,enfin si des informations sur la psy peuvent être utile, ayant quelques années d'expériences dans ce domaine, je vous les fourgues sans souci. Smile

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 10 Fév 2016 - 22:30

Dans mon cas, une fois la camisole chimique arrêtée, et que l'on peut de nouveau réfléchir, j'ai surtout laisser parler le personnel médical, voir ce qu'ils attendaient de moi, il suffit de répondre aux attentes et être patient sans mauvais jeu de mot. Dent pétée

C'est pas facile à expliquer, on est prisonnier d'une institution ou la folie est partout présente selon moi.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 8503
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Mer 10 Fév 2016 - 22:37

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Dans mon cas, une fois la camisole chimique arrêtée, et que l'on peut de nouveau réfléchir, j'ai surtout laisser parler le personnel médical, voir ce qu'ils attendaient de moi, il suffit de répondre aux attentes et être patient sans mauvais jeu de mot. Dent pétée

C'est pas facile à expliquer, on est prisonnier d'une institution ou la folie est partout présente selon moi.
j'adopte la même posture vis vis du staff médical, surtout que je suis amoureux en ce moment, elle est au courant et ça l'a pas fait fuir, alors je me dis pourquoi pas... à moi de faire mes preuves

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Eley le Mer 10 Fév 2016 - 22:38

Ces témoignages sont assez effrayants... Je savais bien, au fond, que les EPSM abusaient des traitements médicamenteux mais je me disais toujours que j'exagérais...

Merci beaucoup pour vos témoignages qui devraient m'être utiles.

Eley
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 336
Date d'inscription : 09/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Mer 10 Fév 2016 - 22:42

Eley a écrit:Ces témoignages sont assez effrayants... Je savais bien, au fond, que les EPSM abusaient des traitements médicamenteux mais je me disais toujours que j'exagérais...

Merci beaucoup pour vos témoignages qui devraient m'être utiles.
non faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit, il n'y a pas d'abus, des fois peut être, mais c'est par raison que cette politique de soin est instaurée, après tout dépend du psychiatre de savoir jauger avec pertinence

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 10 Fév 2016 - 23:01

J'ai connu le fait d'être sanglé dans un lit, je préfère la camisole chimique, il faut prendre cela comme une anesthésie et tomber sur des personnes compétentes, comme partout.
Ce qui m'a sauvé, c'est cet humour, rire de soi, de la situation, prendre de la distance par rapport aux événements, ne pas juger et ne pas se juger.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 8503
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Eley le Mer 10 Fév 2016 - 23:08

Oyans je faisais plutôt référence à ce que disait SCPB.. Et puis c'est mon interprétation de vos paroles bien sûr. Il va de soi que vous devez voir les choses différemment...
Excuse-moi si je me suis mal exprimé.

Mais j'ai été aussi "sévère" dans ce que je disais car j'ai un ami qui y est allé aussi et on le faisait tout le temps dormir... Je trouve que ça n'est pas toujours adapté à tous les cas.

Eley
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 336
Date d'inscription : 09/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par vercors! le Mer 10 Fév 2016 - 23:35

Réponses très intéressantes, merci.
Je retiens qu'il faut démontrer sa capacité à interagir "normalement" avec les personnels en charge de l'évaluation.
Je suis un peu effrayé par l'écart entre l'idée une souffrance mentale qu'un HP devrait soigner, et celle d'une prison d'où il faut démontrer son absence de pathologie via un comportement dans la norme sociale, pour en sortir.
Je m'en souviendrai si d'aventure une telle situation m'échoit.

vercors!
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 28/01/2016
Localisation : Pâname

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Mer 10 Fév 2016 - 23:40

Eley a écrit:Oyans je faisais plutôt référence à ce que disait SCPB.. Et puis c'est mon interprétation de vos paroles bien sûr. Il va de soi que vous devez voir les choses différemment...
Excuse-moi si je me suis mal exprimé.

Mais j'ai été aussi "sévère" dans ce que je disais car j'ai un ami qui y est allé aussi et on le faisait tout le temps dormir... Je trouve que ça n'est pas toujours adapté à tous les cas.
je réagis de façon un peu brusque,car auparavant on a déjà interprété mes propos et cela m'est retombé dessus de façon très désagréable,tu ne t'es pas mal exprimé c'est que je suis un peu sur la défiance, c'est tout Smile

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Eley le Mer 10 Fév 2016 - 23:43

Pas de souci ! Je comprends !

Eley
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 336
Date d'inscription : 09/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Invité le Mer 10 Fév 2016 - 23:44

Je te souhaite un prompt rétablissement l'auteur.



Dernière édition par Quentin S le Sam 13 Fév 2016 - 9:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Mer 10 Fév 2016 - 23:53

Quentin S a écrit:Je te souhaite un prompt rétablissement l'auteur.

J'ai y fait un tour de mes 13 à 15 ans. Un dimanche soir , profitant de la relève d'équipe j'avais fugué. Une heure plus tard, j'étais mis à l'écart des autres ados. Chambre d'isolement sous tercian. Une semaine puni, sans voir les autres. Protocole injustement violent.  Par la suite j'ai compris qu'il fallait dire ce qu'ils voulaient entendre et faire profil bas pour qu'ils relâchent la pression.

Depuis je suis devenu un aventurier perdu dans la gigantesque jungle des publications médicales , chassant les variants génétiques liés à la dépression, à l'anxiété, aux psychoses, aux troubles bipolaires etc...

Je pourrais dire que j'ai obtenu quelques éléments de réponses.
merci

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 10 Fév 2016 - 23:54

Je ne sais pas, mais pour mon cas, j'ai été interné sur la demande de mon médecin contre l'avis de mes parents, avec l'accord du préfet, je ne sais pas si cela se fait encore. Avec aucune visite, ni contact avec mon entourage les deux premières semaines, je crois, enfermé dans l'unité sans sorties dans le parc. Vous êtes totalement dépendant de l'avis médical.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 8503
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Mer 10 Fév 2016 - 23:59

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Je ne sais pas, mais pour mon cas, j'ai été interné sur la demande de mon médecin contre l'avis de mes parents, avec l'accord du préfet, je ne sais pas si cela se fait encore. Avec aucune visite, ni contact avec mon entourage les deux premières semaines, je crois, enfermé dans l'unité sans sorties dans le parc. Vous êtes totalement dépendant de l'avis médical.
je ne peux pas répondre, mes hospis sont à la demande d'un tiers, avec un plus que fort assentiment médical.

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2016 - 0:00

.


Dernière édition par Quentin S le Jeu 11 Aoû 2016 - 20:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Jeu 11 Fév 2016 - 0:31

Avec le recul, c'est ce qui m'a sauvé, cela ne pouvait pas être pire que dans l'état où j'étais, c'était mourir ou sombrer définitivement dans la folie, je ne serai pas là à témoigner.

Pour résumer, j'étais arrivé à un stade où j'avais un morcèlement de mon identité, où je n'avais plus d'âme ni conscience, comme un marin solitaire tombé de son bateau en pleine nuit dans des eaux glaciales, je me débattais pour ne pas sombrer, les poumons comprimés par le froid, les muscles tétanisés, et la chaleur de mon corps disparaissait, je m'accrochais à tout ce qui passait à ma portée, sans raison, simplement pour ne pas couler et que le supplice s'arrête, heureusement que je n'ai pas croisé de drogues dures à ce moment, puis mon médecin est passé et ma tendu la main, là j'ai rencontré les drogues dures HP remboursées par la sécu. Dent pétée

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 8503
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par ---- ---- le Jeu 11 Fév 2016 - 10:07

---- ----


Dernière édition par ---- ---- le Ven 19 Fév 2016 - 14:23, édité 1 fois

---- ----
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 02/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par ISIS75 le Jeu 11 Fév 2016 - 17:08

courage plus que 10 jours ! ps : la "femme névrosée" est psychotique, je pense...

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1576
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Jeu 11 Fév 2016 - 17:25

actuellement je suis sorti, depuis un mois


je ne sais pas ça pathologie à cette femme, franchement aucune idée, mais il doit y avoir une psychose

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par oyans le Lun 15 Fév 2016 - 15:58

A 27 ans à la suite d'un suicide pendant un voyage dit pathologique je me retrouve nez à nez avec la psychiatrie qui n'hésitera pas de me taxer de schizophrénie, depuis je suis sous contention chimique, hors je n'ai pas envie de me suicider, sauf à cause à l'heure actuelle des désagréments parfois très nocifs des traitements m'empêchant simplement de vivre.
j'ai décidé ce jour de ne plus me laisser "soigner" car je tiens à la vie et qu'en aucun cas je n'ai de troubles pathologiques cela depuis belles lurettes.

je commence à perdre patience et espoir...

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1721
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Dadais le Jeu 11 Aoû 2016 - 11:41

---- ---- a écrit:---- ----


1 mois + 1 mois et demi.

Dadais
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 82
Date d'inscription : 09/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Stuss' le Lun 15 Aoû 2016 - 14:27

beau et poignant témoignage.
Beau dans tes mots, pas dans son histoire, ta façon de l'exprimer est belle et à a fois poétique je trouve.

Bon rétablissement.

Stuss'
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par PJ le Mer 11 Jan 2017 - 12:19

oyans a écrit:De retour d'Espagne mon psy indique direction l'hosto.4 pompiers un camion de sapeur et me voilà en hp est (il manque de place secteur ouest)
chambre très particulière, intraduisible tant elle est particulière, les patients supers attachants, je me suis fait un bon ami Saïd et une amie Sylvie; j'y reste une semaine jusqu'à ce qu'une place se libère côté ouest, là j'atteris à l'USI (unité de soin intensif), enfermé avec des "cas" et pour seule balade un couloir rectiligne de 30 mètres et la salle fumeur comme grand espace sur les grilles, ma chambre dispose d'une épaisse grille métallique ingénieuse le paysage semble avoir été brisé comme une glace,celle-ci est encadré de lourds câbles électriques, pas les autres grilles ...
tout se passe bien, on me met côté libre au bout d'un peu plus d'une semaine.
résumé aride, tant de choses s'y sont déroulées, je pourrais en dire plus, la vie c'est pas drôle au final ou ma vie plutôt...
il y a un mois de cela

Wow, cela ressemble presque goutte pour goutte à mon expérience.
J'étais en hôpital psychiatrique trois semaines.
Police, SAMU, médecins, ambulances privées.
Première nuit, saignements du nez déclenché à cause du stress.
Me suis fait des amis, dont une hypersensible ( Pascale ).
Première semaine dans la partie pour les nouveaux arrivants.
Ensuite, je suis aussi une semaine avec des "cas" ( dans le genre, les suicidaires hardcores et un mec qui se cogne la tête contre les murs en criant qu'il a faim... LOL - ou pas LOL - )
C'était une cage avec une espèce de grille métallique ( pareil ) et dans un étage à moitié sous sol avec des vitres limite teintée, ce qui éloigne de la lumière du soleil et de la liberté.
Le psy décide que je n'ai rien à y faire, et une semaine après je me trouve dans une partie plus "libre" après quelques jours.
Heureusement, je peux passer mes journées à la cafet, une fois arrivée dans ce "Pavillon" ( comme ils les appellent ).
J'y ai trouvé des livres, dévorés en peu de temps : 'Les Buddenbrook' de Thomas Mann et 'La passante du Sans-Soucis" de Joseph Kessel.
C'était durant les premiers jours, car j'avais néanmoins l'occasion d'aller une heure par jour à la cafet où se trouvent aussi quelques livres.

J'ai revu quelques anciens patients après leur sortie.
On dirait qu'ils ont "sombré" ( le mot est dur, mais l'expérience aussi ).

Je passe superficiellement le fait que ce fut contre mon gré, que ce séjour.
Je passe aussi rapidement les 7 psychiatres vus, tous incapables de me soutenir.
Il y avait des cachets pour presque tous les patients tous les jours à chaque repas ( sauf pour moi et je me sentais mal et apeuré qu'ils changent d'avis ).
Les psychiatres me font comprendre que ce n'est pas ma place, mais me font comprendre que c'est comme cela tant que je ne peux aller nulle part en-dehors de ces lieux... J'avais pas de lieu où aller et était donc "prisonnier" par la force des choses.
Bon, les gens et le personnels étaient cool, mais cela reste un endroit "hostile" où tout est remis en question en permanence, même le droit de dormir ou de disposer de son temps et de sa liberté. ( 3 contrôle de routine par nuit, porte ouverte avec un rayon de lumière qui te tombe dessus depuis la porte entrebâillée, pour voir si les gens dorment ).
Je me retrouvais en maternelle, avec ces horaires, ces pauses, ces attentes ( patient et patience, les docteurs se font attendre... ), ce manque de sens !

Tiens, petite anecdote amusante : le docteur qui me dit qu'il viendrait me chercher "en cellule", alors que c'était des chambres ( et pas trop mal en plus ).

Dans l'ensemble, c'aurait pu être encore pire.
Mais bon, c'était loin d'être une partie de plaisir pour autant.
J'ai évité la chambre d'isolement et les médocs, ainsi que de me faire repérer.
Mon cerveau tournait encore plus à cent à l'heure que d'habitude pour m'adapter là où tout pousse à la déprime : comment peut-on se faire cela les uns aux autres, nous humains ?

PS : je me suis un peu calqué sur ton histoire pour faire pareil dans la forme ( du moins au début du message ) ! ;-)
Merci pour le partage.

PJ
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 147
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 26
Localisation : Europa

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 mois en HP

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum