S'adapter...Se saboter?

Aller en bas

S'adapter...Se saboter?

Message par LaDemoiselle des Licornes le Jeu 28 Jan 2016 - 12:25

Ça fait 2 minutes que je réfléchis où poster, et puis ça m'a lassée, et j'ai posté ici. J'espère ne pas tomber comme un cheveu dans la soupe. Bref.

J'ai vraiment pris conscience il y a peu, que toutes les «pathologies» zébresques étaient souvent méprisées par la société. Et j'ai, comme beaucoup je pense, toujours mis en oeuvre pour cacher ces «mauvais côtés», brider ma nature, et m'adapter au reste du monde. Aujourd'hui j'y suis plutôt bien arrivée, car petite le «intellos qui réussi tout dans sa vie» que tout le monde me collait sur le front, n'est plus du tout associé à ma personne.

Par exemple à l'âge de 12 ans j'ai cessé de parler allemand à ma mère et espagnol à mon père. J'ai aussi très vite arrêté d'utiliser des mots comme «réminiscence», «tronqué» ou «veule» car voyons, un ado' ne parle pas comme une vieille de 65 ans. Plus récemment, j'essaie de me forcer à rester assise bien droite à table pendant des heures, car paraît que c'est poli, je suis capable de faire la bise à des inconnus, j'ai appris à ne plus répondre aux autres avec mon honnêteté naïve et dérangeante, et à finir les exercices à la même vitesse que tout le monde.
Bon c'est super tout ça, je me suis bien adaptée, mais je me demandais du coup si cette hyper-adaptation ne pouvait pas avoir des conséquences sur la créativité, l'hyperactivité du cerveau, toussa. A force de s'adapter (car je me faisais bien engueuler quand j'étais moi-même) ne renie-t-on pas une partie de nous-même?
Comment concilier qui on est vraiment avec cette société? Est-ce seulement possible? Faudrait-il faire le choix entre s'adapter aux autres et se laisser libre champs?

Qu'en pensez-vous?

Merci
avatar
LaDemoiselle des Licornes
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 13/12/2015
Age : 22
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Pieyre le Jeu 28 Jan 2016 - 14:20

Je crois qu'il faut renoncer à l'idée que ce qui manifeste un décalage ne serait pas un mauvais côté au moins d'un point de vue.

Il y a ce qui ne nous nuit pas en tant que tel mais qui pose problème aux autres. Par exemple s'intéresser préférentiellement à certaines activités intellectuelles ou créatives peut nous faire négliger ce qui plaît aux autres. Il peuvent donc être conduits à penser que nous méprisons ce qui leur plaît, ce qui peut être vrai, voire que nous les méprisons eux, ce qui ne l'est pas forcément, mais qui peut l'être. Aussi cela finit par nous nuire indirectement dans les relations que nous entretenons avec eux.
La solution, si nous tenons à ces relations, est toute trouvée : nous limiter. Avec comme conséquence, la frustration.

Il y a ce qui nous nuit tout en pouvant nuire aux autres en nous faisant mal voir d'eux parce que notre responsabilité est en cause. Par exemple, une tendance aussi simple que d'être distrait. Si nous perdons des objets, nous cognons, trébuchons, mais aussi si nous oublions des rendez-vous, cela complique notre vie et celle des autres.
Il est déjà plus difficile de trouver une solution. Nous contraindre à faire plus attention peut développer en nous de l'angoisse. Ou alors nous renonçons à nous engager dans des voies où l'on peut compter sur nous. Maintenant, quand ce type de trouble est handicapant, on peut recourir à une méthode ou à un traitement. Mais le fait de se considérer comme anormal, même quand on peut y remédier, peut être assez dépresseur.

Et puis il y a ce qui nous nuit d'une façon suffisamment important ou suffisamment visible pour que les autres reconnaissent que c'est en nous et que nous ne pourrons pas changer comme ça. C'est-à-dire que nous sommes suffisamment désavantagés relativement à eux du côté du pouvoir ou de la séduction pour que nous puissions être acceptés tels que nous sommes, que ce soit méprisés ou pris en pitié.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20394
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2016 - 15:15

LaDemoiselle des Licornes a écrit:Ça fait 2 minutes que je réfléchis où poster, et puis ça m'a lassée, et j'ai posté ici. J'espère ne pas tomber comme un cheveu dans la soupe. Bref.

J'ai vraiment pris conscience il y a peu, que toutes les «pathologies» zébresques étaient souvent méprisées par la société. Et j'ai, comme beaucoup je pense, toujours mis en oeuvre pour cacher ces «mauvais côtés», brider ma nature, et m'adapter au reste du monde. Aujourd'hui j'y suis plutôt bien arrivée, car petite le «intellos qui réussi tout dans sa vie» que tout le monde me collait sur le front, n'est plus du tout associé à ma personne.

Par exemple à l'âge de 12 ans j'ai cessé de parler allemand à ma mère et espagnol à mon père. J'ai aussi très vite arrêté d'utiliser des mots comme «réminiscence», «tronqué» ou «veule» car voyons, un ado' ne parle pas comme une vieille de 65 ans. Plus récemment, j'essaie de me forcer à rester assise bien droite à table pendant des heures, car paraît que c'est poli, je suis capable de faire la bise à des inconnus, j'ai appris à ne plus répondre aux autres avec mon honnêteté naïve et dérangeante, et à finir les exercices à la même vitesse que tout le monde.
Bon c'est super tout ça, je me suis bien adaptée, mais je me demandais du coup si cette hyper-adaptation ne pouvait pas avoir des conséquences sur la créativité, l'hyperactivité du cerveau, toussa. A force de s'adapter (car je me faisais bien engueuler quand j'étais moi-même) ne renie-t-on pas une partie de nous-même?
Comment concilier qui on est vraiment avec cette société? Est-ce seulement possible? Faudrait-il faire le choix entre s'adapter aux autres et se laisser libre champs?

Qu'en pensez-vous?

Merci

Hello, pour ma part, m'étant adaptée, sans avoir la sensation de m'être sur adaptatée, je prendrais ici : 

A force de s'adapter (car je me faisais bien engueuler quand j'étais moi-même) ne renie-t-on pas une partie de nous-même?
Comment concilier qui on est vraiment avec cette société? Est-ce seulement possible? Faudrait-il faire le choix entre s'adapter aux autres et se laisser libre champs?


et je piquerais ceci ou du moins à cet endroit là dans le propos qui suit le tien: 


La solution, si nous tenons à ces relations, est toute trouvée : nous limiter. Avec comme conséquence, la frustration.



pour dire qu'il me semble de fait qu'au niveau de la créativité, à mon sens rien ne t'empêche donc d'en faite quelque chose avec d'autres personnes ailleurs (ce qui peut aussi donc d'éviter de quitter des personnes pour autant.


Dans ce cas, tu trouves un échappatoire qui t'évite la frustration et j'y vois même la possibilité si tu as cerné, identifié la limites des deux "vases", tu peux logiquement un peu près jouer Smile ces deux vases ne sont alors communicants que pour toi Smile


une frustration si elle a un vase pour déborder voire de créativité, reste t elle une frustration ? d'ailleurs arrives t on à ce stade ? je n'ai pas souvenir d'avoir jamais été vraiment frustrée. ou alors peut être deux secondes, le temps à mon esprit de de suite partir là où je vais prendre de gauche Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par LaDemoiselle des Licornes le Jeu 28 Jan 2016 - 15:46

Dans vos deux réponses, deux choses réapparaissent; la frustration.
Pour ma part je ne l'éprouve quasiment plus, tellement je me suis habituée à vivre dans ce monde.

Pieyre, je suis bien d'accord pour dire que ce qui nous nuit à nous comme aux autres, doit être travaillé.
Mais ce qui ne nuit qu'aux codes sociaux? Ou qui dérange simplement les autres? Se limiter semble en effet la seule solution. Mais le fais-tu toi, par exemple? Si oui en quelles circonstances?

Six s'if en effet je reste créative quand je suis seule. De manière générale, tout ce qui m'est cher et que je peux continuer à cultiver dans ma solitude est toujours là (créativité, expression, réflexions, etc.).
Par contre tout ce qui ne ressort qu'aux contact des autres, ou majoritairement, je remarque que ça se délite...

Du coup tu t'évades dans ton esprit quand l'ennui se fait trop fort?

avatar
LaDemoiselle des Licornes
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 13/12/2015
Age : 22
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par PavZ le Jeu 28 Jan 2016 - 15:49

LaDemoiselle des Licornes a écrit:...je me demandais du coup si cette hyper-adaptation ne pouvait pas avoir des conséquences sur la créativité, l'hyperactivité du cerveau, toussa. A force de s'adapter (car je me faisais bien engueuler quand j'étais moi-même) ne renie-t-on pas une partie de nous-même?
Comment concilier qui on est vraiment avec cette société? Est-ce seulement possible? Faudrait-il faire le choix entre s'adapter aux autres et se laisser libre champs?

Qu'en pensez-vous?

Merci

Perso, je vois des avantages et des inconvénients à l'adaptation :
- S'adapter à des comportements extérieurs (langages, conversations, conventions, ....) => positif mais ne pas trop s'identifier à cette adaptation (être capable de reconnaître que tu mets en place une façade mais qu'au fond tu peux penser différemment).
- Adapter ses facultés intellectuelles (à la baisse) => négatif car le cerveau est un muscle que l'on fait travailler (cf. neurosciences) et le risque est de "perdre" (ou d'oublier) certaines capacités en prenant des mauvaises habitudes.

Quoiqu'il en soit pour moi le plus gros risque est de s'identifier complétement à ce comportement adapté et d'oublier (car volonté d'effacer) ce qu'on est vraiment au fond... là ça peut faire très mal (je parle en connaissance de cause) car quand la vrai nature reprendra le pouvoir ca va péter sec !  Wink
Le point positif c'est qu'il est possible d'adopter des comportements extérieurs (non-naturel) tout en conservant sa nature profonde intact si on a bien conscience de ce que l'on fait.
Mais ce n'est que mon point de vue et je n'ai aucune compétence professionnelle en la matière !

PavZ
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 32
Localisation : Anglet

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2016 - 15:52

LaDemoiselle des Licornes a écrit:Dans vos deux réponses, deux choses réapparaissent; la frustration.
Pour ma part je ne l'éprouve quasiment plus, tellement je me suis habituée à vivre dans ce monde.

Pieyre, je suis bien d'accord pour dire que ce qui nous nuit à nous comme aux autres, doit être travaillé.
Mais ce qui ne nuit qu'aux codes sociaux? Ou qui dérange simplement les autres? Se limiter semble en effet la seule solution. Mais le fais-tu toi, par exemple? Si oui en quelles circonstances?

Six s'if en effet je reste créative quand je suis seule. De manière générale, tout ce qui m'est cher et que je peux continuer à cultiver dans ma solitude est toujours là (créativité, expression, réflexions, etc.).
Par contre tout ce qui ne ressort qu'aux contact des autres, ou majoritairement, je remarque que ça se délite...

Du coup tu t'évades dans ton esprit quand l'ennui se fait trop fort?


En fait je m'ennuie peu, voire jamais. Je suis surprise, si tu crées, à mon avis plus que moi, que tu crées seule ? qu'en ressorte t il en terme de créativité au terme de contacts avec d'autres créateurs ? Merci d'avoir suivi mon propos, j'avais mes pieds dans le plat Smile de plus tu me fais dire que je dissocie l'abstraction mentale de la créativité Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2016 - 16:05

PavZ a écrit:
LaDemoiselle des Licornes a écrit:...je me demandais du coup si cette hyper-adaptation ne pouvait pas avoir des conséquences sur la créativité, l'hyperactivité du cerveau, toussa. A force de s'adapter (car je me faisais bien engueuler quand j'étais moi-même) ne renie-t-on pas une partie de nous-même?
Comment concilier qui on est vraiment avec cette société? Est-ce seulement possible? Faudrait-il faire le choix entre s'adapter aux autres et se laisser libre champs?

Qu'en pensez-vous?

Merci

Perso, je vois des avantages et des inconvénients à l'adaptation :
- S'adapter à des comportements extérieurs (langages, conversations, conventions, ....) => positif mais ne pas trop s'identifier à cette adaptation (être capable de reconnaître que tu mets en place une façade mais qu'au fond tu peux penser différemment).
- Adapter ses facultés intellectuelles (à la baisse) => négatif car le cerveau est un muscle que l'on fait travailler (cf. neurosciences) et le risque est de "perdre" (ou d'oublier) certaines capacités en prenant des mauvaises habitudes.

Quoiqu'il en soit pour moi le plus gros risque est de s'identifier complétement à ce comportement adapté et d'oublier (car volonté d'effacer) ce qu'on est vraiment au fond... là ça peut faire très mal (je parle en connaissance de cause) car quand la vrai nature reprendra le pouvoir ca va péter sec !  Wink
Le point positif c'est qu'il est possible d'adopter des comportements extérieurs (non-naturel) tout en conservant sa nature profonde intact si on a bien conscience de ce que l'on fait.
Mais ce n'est que mon point de vue et je n'ai aucune compétence professionnelle en la matière !

Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Pieyre le Jeu 28 Jan 2016 - 16:13

LaDemoiselle des Licornes :
Pieyre, je suis bien d'accord pour dire que ce qui nous nuit à nous comme aux autres, doit être travaillé.
Ça c'est seulement pour la première forme. Et encore, cela ne doit être travaillé que si l'on y est contraint. Si l'on peut s'imposer aux autres, ce n'est pas nécessaire. Mais, pour la deuxième forme, on peut tout au plus y remédier. Quant à la troisième, on n'y peut quasiment rien. C'est l'évolution naturelle qui a travaillé, selon l'intérêt du groupe.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20394
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par LaDemoiselle des Licornes le Jeu 28 Jan 2016 - 16:27

Pavez c'est exactement cela!
J'ai déjà eu des problèmes vers l'âge de 14 ans en m'identifiant à ma façade (la seule année où j'ai eu des amis je crois Razz ). Aujourd'hui je redécouvre ce travers qui s'est infiltré de façon plus sournoise et discrète... Je vais m'atteler à me retrouver, assumer ce que je peux socialement assumer, et camoufler ensuite en toute connaissance de cause le reste.


six s'if a écrit:

En fait je m'ennuie peu, voire jamais. Je suis surprise, si tu crées, à mon avis plus que moi, que tu crées seule ? qu'en ressorte t il en terme de créativité au terme de contacts avec d'autres créateurs ? Merci d'avoir suivi mon propos, j'avais mes pieds dans le plat Smile de plus tu me fais dire que je dissocie l'abstraction mentale de la créativité Smile


Comment ça se fait que tu t'ennuies si peu? Au contact des autres ou de façon générale?
Je crée quand je suis seule. Je ne vois pas ce qu'il y'a de surprenant dedans, j'ai toujours procédé ainsi... Peut-être n'ai-je pas compris ta question?
En effet à mon sens création ≠ abstraction, mais c'est là encore personnel ^^



Pieyre je crois que tu tiens là une bonne description de la problématique. Si on y est contraint... J'ai tendance à vouloir faire au mieux, alors même lorsque je ne suis pas contrainte je m'efforce de m'adapter. Je vais arrêter ça, parce que, merde à la fin Very Happy

avatar
LaDemoiselle des Licornes
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 13/12/2015
Age : 22
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Pieyre le Jeu 28 Jan 2016 - 16:41

Je te souhaite de faire au mieux selon ce que tu es : être capable de t'adapter si tu y es contrainte, mais sans te renier; et puis t'exprimer librement là où tu peux te le permettre. Mais il n'est pas possible de le faire partout. Alors on peut combattre parfois, et d'autres fois choisir des lieux et des gens où ce n'est pas nécessaire.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20394
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par ShineFlower le Jeu 28 Jan 2016 - 16:56

Je me suis tellement reniée quand j'étais enfant et encore surdouée que j'en ai perdu mon surdon d'origine. Mieux vaut rester soi-même, surdoué ou pas. Si c'était à refaire, je serais moi-même afin de conserver mon surdon.
avatar
ShineFlower
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3548
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 59
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Lyanah le Ven 29 Jan 2016 - 6:26

Je me suis tellement adaptée que je ne fais plus attention. Caméléon.
Je suis silencieuse, j'écoute, je me fonds dans le langage, dans les blagues (que j'ai du mal à trouver drôles), dans les mouvements, les attitudes.

Juste parfois, je croise le chemin de personnes qui, je le sens dès les premières phrases échangées, sont comme moi, comme nous ici. Et là, ma nature ressort un peu, tâte le terrain, reprend un sourire intérieur et fleurit.

En ce moment, je "deviens bête" parce que je suis entourée de personnes pas gâtées par la vie, une immense majorité de collégiens, et forcément, je m'adapte. Langage, attitude, manière de parler... Avec mes collègues on se soutient pour ne pas plonger dans la weshitude. Dur.

Quand je m'adapte trop au quotidien, mon petit cerveau a tout de même ses opérations de sauvetage. Les livres. La lecture. Les mots. L'écriture aussi. Un peu les films et quelques séries, et puis encore les livres. Ma bouée.

Adaptée, oui. La plupart du temps.
Sabotée, probablement, n'ayant pas encore trouvé une "vie quotidienne et un métier" qui puisse me laisser épanouir mes neurones entièrement.
Ce n'est qu'une question de temps.
L'essentiel pour moi, dans ces cas-là, est de s'adapter pour être un peu tranquille, mais pas trop pour ne pas perdre des neurones en route.

flower
avatar
Lyanah
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Ven 29 Jan 2016 - 11:06

LaDemoiselle des Licornes a écrit:Pavez c'est exactement cela!
J'ai déjà eu des problèmes vers l'âge de 14 ans en m'identifiant à ma façade (la seule année où j'ai eu des amis je crois Razz ). Aujourd'hui je redécouvre ce travers qui s'est infiltré de façon plus sournoise et discrète... Je vais m'atteler à me retrouver, assumer ce que je peux socialement assumer, et camoufler ensuite en toute connaissance de cause le reste.


six s'if a écrit:

En fait je m'ennuie peu, voire jamais. Je suis surprise, si tu crées, à mon avis plus que moi, que tu crées seule ? qu'en ressorte t il en terme de créativité au terme de contacts avec d'autres créateurs ? Merci d'avoir suivi mon propos, j'avais mes pieds dans le plat Smile de plus tu me fais dire que je dissocie l'abstraction mentale de la créativité Smile


Comment ça se fait que tu t'ennuies si peu? Au contact des autres ou de façon générale?



S'adapter...Se saboter? j'ajouterais se protéger, plutôt. De fait, non je m'ennuie rarement. Il y a toujours quelque chose à faire, à penser, à regarder, du moins je trouve.

Ton post m'a inspirée et pas mal de souvenirs, vite fait, à savoir que tu m'as rappelée qu'on a souvent employé et sans que je n'ai rien demandé en fait le fait que je me sabordais, que je me gâchais, que la soi disant non utilisation de mon super potentiel aux yeux des autres était du gâchis, ou que semble t il voir à ma façon dans ma direction, celle que je me suis choisie, (à mon avis pour moi même la plus rapide) menait à une dévalorisation soi disant de moi même, ect,. Je te rejoins plutôt sur le "oh et puis merde Wink" qui a du me venir à ton âge ou même avant. En fait, les gens, beaucoup se parlent à eux mêmes.


Sinon, sur le créatif, je voulais dire te rapprocher de créateurs ? même si tu crées seule, en trouver, et échanger avec eux, justement sur ces sujets, et sans avoir besoin de t'adapter et être comprise de fait comme tu es, ce qui fait que du coup, à mon avis du moins, de vécu, ne plus voir ou du moins trouver moins lourd le reste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par LaDemoiselle des Licornes le Ven 29 Jan 2016 - 18:23

Lynah c'est exactement ce que je ressens... Comme dans mon milieu j'ai intérêt à laisser mon potentiel s'épanouir, je cherche maintenant à briller et me laisser redevenir qui je suis. C'est + facile pour moi que pour toi dans ton milieu visiblement...

six s'if je trouve plutôt cool que tu t'ennuies rarement. Moi je m'ennuie tout le temps. Alors j'essaie de m'occuper, mais c'est jamais assez intéressant...

Je n'ai pas rencontré beaucoup de créateurs, et c'est pas parce qu'on l'est qu'on a forcément des atomes crochus... Donc rien de très concluant pour l'instant. Mon art je le fais face à moi-même, je n'éprouve donc pas de réel besoin d'aller partager cela avec d'autres.
avatar
LaDemoiselle des Licornes
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 13/12/2015
Age : 22
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Ven 29 Jan 2016 - 21:06

LaDemoiselle des Licornes a écrit:

six s'if je trouve plutôt cool que tu t'ennuies rarement. Moi je m'ennuie tout le temps. Alors j'essaie de m'occuper, mais c'est jamais assez intéressant...






Partout, il semble il y avoir un phare dans un bel environnement musical, visuel, ect qui m'attend quelque part Wink Je te souhaite de même Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Pierre de patience le Ven 29 Jan 2016 - 22:46

L'isolement dans lequel peut plonger l'être "hors-norme" peut pousser à se sur-adapter... mais notre partie créative est une bon mètre-étalon... Dès lors que l'adaptation devient telle que notre créativité ne peut plus s'exprimer en dehors de notre esprit, dès lors que le partage est verrouillé, non par notre volonté propre mais par celle de notre environnement, il me semble que l'adaptation est trop pesante et qu'il faut alors tenter de se repositionner face aux autres et à nous-mêmes. Pour éviter de totalement se saborder...
En ce moment, après une vie d'adaptation- certes coûteuse mais qui m'aura cependant permis de toucher du doigt une vie "normale"- je pense qu'être soi-même évite bien des déboires... mais je ne suis qu'au tout début de la quête et donc, pas assez avancée pour être conseillère...
Je t'espère en bonne voie dans ta quête d'équilibre et d'harmonie.

Pierre de patience
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 86
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 47
Localisation : Axonaise d'adoption

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par LaDemoiselle des Licornes le Sam 30 Jan 2016 - 11:44

six s'if j'espère aussi Razz

Pierre de patience, merci de ta réponse.
C'est bien ça qui m'a mis la puce à l'oreille récemment. Du coup j'ai recommencé à m'intéresser à divers sujets juste pour ma culture personnelle, tant pis si je passe pour une bizarre... Faut remettre le ciboulot à flot.
avatar
LaDemoiselle des Licornes
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 13/12/2015
Age : 22
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Sam 30 Jan 2016 - 19:58

.


Dernière édition par ParaPluie le Lun 14 Nov 2016 - 8:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par nikoko30 le Sam 30 Jan 2016 - 22:41

Salut a vous..

Dans mon cas tres creatif debut adolescent et trop en avance on m a comment dire...pousse a change car je ne faisais rien comme les autres donc j ai passe les 20 annees qui ont suivi a etre un mouton et a faire comme MR tout le monde..

Au final je me suis plus ou moin (plutot plus) perdu..peu d amis...1 seul mais a la vie a la mort...non pas zebre mais juste intelligent avec qui on parle de tout et de rien..plutot complementaire ..en un mot c est ma soupape de securite tous les autres c est une facade que je leur montre et au travail c est encore pire...surtout quand tu as de meilleurs idees que tes superieurs c est tres mal vu..

A 36 ans je me redecouvre et commence a me re ouvrir a moi meme...
un petit conseil...ce que je fais a present ...je suis desole pour ceux et celle a qui je ne conviens pas...a la clairvoyance que j ai quand je parle avec qq un ...a ma naivete idolatre...a mon sens de la justice ...et a tout ce qui me caracterise...je ne me reni plus ,je ne me sabote plus....je suis ce que je suis et entre eux ou moi j ai choisi....
Je suis different ,byzarre, je m ennui relativement souvent quand je parle avec certaines personnes ...mais je suis moi donc plus de masque ,plus de faux semblant pour ne pas leur deplaire....
Mais comme je t ai dis je ne suis pas seul...quoiqu il se passe il y a qq un qui me comprend ou qu il me clame si il y en a besoin
avatar
nikoko30
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 38
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par nana02 le Jeu 2 Juin 2016 - 22:10

Ado, trop de bonnes notes, trop remarquée, alors je me suis mise à niveau. J'adorai dessiner, mais je me freinais, parce-que "si on est bon en art, on va rater ses études" - débile pas vrai? Mais je l'ai tellement entendu.
J'ai attendu d'être indépendante et partie de chez moi pour me mettre à peindre, dessiner, sculpter, et écrire.
Mais ces années de "caméléon" collent à la peau. Dans mon environnement de travail, je me tais, et hoche la tête. J'ai appris à me cacher, tout simplement, et je ne sais pas comment mettre un terme à cet ennui quotidien. Je confirme que je me suis sabotée, et une fois le processus engagé, il est difficile de faire marche arrière.
Mais finalement, si on suit le principe de l'évolution, ne serait-ce pas au reste du monde de se mettre à notre niveau ? On a honte de nous même, on se cache, on a peur, on ne sait pas comment en parler, alors qu'on devrait être fier. Je sais, facile à dire... moins à vivre.

nana02
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 29/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Jeu 2 Juin 2016 - 22:21

nana02 a écrit:Je confirme que je me suis sabotée, et une fois le processus engagé, il est difficile de faire marche arrière.
Mais finalement, si on suit le principe de l'évolution, ne serait-ce pas au reste du monde de se mettre à notre niveau ? On a honte de nous même, on se cache, on a peur, on ne sait pas comment en parler, alors qu'on devrait être fier. Je sais, facile à dire... moins à vivre.

C'est etre toi qui te permettra d'élever "les autres" par tes réussites Wink

Un artiste qui peint seul dans son coin meurt dans l'inconnu, celui qui expose ses toiles prend le risque d'etre rejeté, jugé et malaimé, mais surtout prend le risque d'etre reconnu pour ce qu'il fait et d'etre une source d'inspiration pour "les restes du monde'' (à prononcer à la moustic, grand maitre grolandais) Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'adapter...Se saboter?

Message par Invité le Jeu 2 Juin 2016 - 22:27

Le bonheur ne se trouve pas dans le chemin de la facilité.
Sinon on parlerait de consommation

Spoiler:
consommation: combien de sens ? Rolling Eyes Laughing Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum