Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 16:52

qu'elles puissent être fortes , ok , intelligentes ok , mais je ne vois pas pourquoi "fonctionner par intérêt" serait l'apanage des femmes

moi qui pensais l'inverse justement ...
quoique je dise cela comme une boutade car je ne vois pas plus de nanas que de mecs fonctionnant ainsi


Ah mais tout à fait, tout à fait.
Mais amuse-toi à faire le test avec des mecs, ils sont convaincus du contraire. Ils n'arrivent pas à se figurer que les femmes agissent dans leur propre intérêt.

Par exemple, que quand elles abandonnent leurs études « pour se consacrer à leur mari », c'est complètement faux, elles le font dans leur intérêt. Et pour un certain nombre, c'est tout simplement qu'elles sont bien contentes d'échapper à la corvée des études, et qu'elles préfèrent de beaucoup rester peinarde à la maison.

Mais faut pas le dire aux hommes, je t'assure que ça leur fait peur.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 16:54

Petite annonce à caractère informatif, je viens de pondre une diatribe sexiste et raciste juste au cas où Mily oserait montrer ses agapes de fashion victim sur ce fil.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Lun 4 Jan 2016 - 17:01

Bof ... c'est mercredi les soldes ...

Même pas peur:
[/url]

Spoiler:
Oui oui, c'est bien c'que vous voyez, du bon vieux chausson de trottoir


Dernière édition par Mily le Lun 4 Jan 2016 - 17:17, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Lun 4 Jan 2016 - 17:13

Numero6 a écrit:Petite annonce à caractère informatif, je viens de pondre une diatribe sexiste et raciste juste au cas où Mily oserait montrer ses agapes de fashion victim sur ce fil.

Ben c'est Diatribe qui va être contente ! Dent pétée

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7836
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Lun 4 Jan 2016 - 17:16

Bin moi j'ai fait les soldes !!!

Une nouvelle cafetière, elle est super géniale Very Happy

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3103
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par 'C.Z. le Lun 4 Jan 2016 - 17:18

Hannn... Je vous laisse deux jours et j'ai cinq pages à rattraper !

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 18:16



Pour la vidéo postée par Mily, je vais partir de postulats simples, que personne ne pourra critiquer : les noirs sont aussi intelligents que les blancs, les femmes sont aussi intelligentes que les hommes, les blancs sont aussi intelligents que les noirs et les hommes aussi intelligents que les femmes.

Si je pars du principe que ce que dit Chimamanda Ngozi Adichie est de valeur, cela signifie que la même chose prononcée par un blanc sexagénaire et chauve doit garder la même pertinence.

Ce qui dans le cas présent est faux, archi-faux. Le fond est pauvre, les contradictions permanentes, personne n'applaudirait si un vieux professeur en costard osait prétendre intéresser l'auditoire avec ça.

Et pourtant, on lui tend le micro. Une autre vidéo :




C'est là que l'on voit à quel point son discours est mensonger. Qui s'intéresserait à une pauvre petite fille riche qui chercherait à s'éclater aux U.S. ? Il ne manquerait plus qu'elle ajoute que c'est le cas pour la majorité des immigrants ! Là, je commencerais à la trouver intéressante, en décalage avec le discours officiel. Mah non, elle commence par rappeler la famine, le SIDA, toussa. Faut pas dire aux ricains que ceux qui émigrent sont ceux qui ont les moyens de le faire.

Comme elle n'est pas à une contradiction près, elle dit exactement le contraire sur l'immigration à 01:20

Et puis elle s'adresse à un public U.S., America, America, pas la moindre critique sur les states. Pourquoi ne parle-t-elle pas de la corruption qui détourne la richesse pétrolière au profit des pays occidentaux ?
Sa seule remarque porte sur le fait que les noirs soient une minorité aux U.S., et que de lgbo et chrétienne elle y devienne avant tout noire. Lord, what a flash ! Ça c'est du concept qui déchire.
Sinon, on a le droit à la soupe habituelle, multiculturalisme, mondialisation, chaque être humain est riche de lui-même, un patrie c'est là où on se sent bien...

Si j'en crois IMDb, Americanah n'est même pas sorti aux États-Unis. Le film tiré d'une de ses nouvelles Half of a Yellow Sun (2013), Gross: $53 645 (USA). Whaaa, what a hit ! Alors que la sublimissime Thandie Newton apparait au générique.

Sur son site perso, elle liste tous les articles où son nom apparait !!! Faudrait que quelqu'un lui dise qu'on a inventé Google !
Je ne résiste pas au plaisir de vous citer les titres d'article au sujet du film Half of a Yellow Sun:

- Abele, Robert, 'Half of a Yellow Sun doesn't add up to a satisfying whole', Los Angeles Times, 23 May 2014.
- Bradshaw, Peter, 'Well-intentioned and heartfelt', Guardian, 11 April 2014, p. 19. [online version: 10 April 2014]

Et mon préféré :

- Brooks, Xan, 'On the "road to mediocrity"', Observer (New Review), 13 April 2014, p. 27.

Et c'est elle-même (ou son esclave) qui met la référence sur son site !

Voilà ce qu'il advient quand on vend du féminisme aux américains et de la réussite États-Uniennes aux nigérians.

Le discours féministe ne passe plus, il a vieilli, il est déconnecté de l'actualité, les féministes historiques passent pour de vieilles bigotes agressives.
Va expliquer à une gamine de quinze ans que les hommes sont plus intelligents ! Va lui certifier que si elle choisit un jour de se marier c'est en raison de la pression des patriarches ! Mais elle ne va même pas comprendre de quoi tu lui parles !

Complètement ringardisées, les féministes nous refont le coup d'Obama avec l'Afrofem. Black is wonderful. Les féministes sont contraintes de protéger leurs thèses par la menace de l'accusation de racisme.
Comme disait Desproges : « ... contre le racisme mais pour l'anti-sémitisme. »
Si tu es contres les ringardises du féminisme, alors tu te fais taxer de racisme. C'est, comme d'habitude, absolument n'importe quoi.

Je ne vois aucune raison pour accorder de la valeur à ce discours parce qu'il est prononcé par une femme noire. Je suis aussi exigeant avec elle qu'avec un professeur blanc, chauve et à cravate.

En plus, ça se voit qu'elle ne croit pas un mot de ce qu'elle dit, elle récite sa leçon, la pimentant de son expérience personnelle.

Au début de la vidéo elle se navre de remarquer qu'un voiturier remercie son mari quand c'est elle qui lui donne l'argent. A 24:45, la salle se fend la gueule et elle s'offre un facepalm. Pourquoi ? Parce que l'énormité de ce qu'elle vient de dire saute aux yeux. Elle reproche à son conjoint de n'avoir pas pris la peine de faire remarquer au serveur qu'il ne l'avait pas saluée, elle. Ce qui donne cette phrase « Why don't you have greeted her ? ».
Et oui ma conne, ça résonne aux oreilles de l'assemblée comme si il avait dit « Why don't you have screwed her ? ».
Et c'est bien pour ça que les voituriers ou les serveurs s'adressent au conjoint.

Et tout le monde le sait.

Faut faire comme si on ne le savait pas, si on veut croire au discours.

Je trouve que c'est une pensée très bas de gamme que l'on propose aux femmes quand elle ne peut garder sa crédibilité que servie par une femme noire de toute beauté.

The problem with gender is that it prescribes what we should be and not what we are.

Je suis tout à fait d'accord avec elle. Tout le problème est de savoir « what we are ». C'est bien pour cette raison que la théorie du genre est portée par les lobbies LGBT, précisément ceux qui font tout pour nier la distinction de genre.
Nier qu'une femme adore se pomponner.
Nier qu'un mec adore démonter un moteur.
Alors on file des poupées aux petits garçons et des trains aux petites filles.

Ce qui est intéressant dans le cas des surdoués c'est que l'intelligence des filles les fait se tourner vers les jouets plus complexes (petit train), et la sensibilité des garçons vers les poupées (il a fallu que je pigne pour avoir ma poupée à Noël, mais c'était parce qu'à l'époque j'étais déjà une petite crevure égalitariste, je voyais pas pourquoi les filles avaient droit aux poupées et pas moi, question de principe !).

Ce que j'aimerais moi qu'on offre comme modèle c'est une pensée puissante, critique, novatrice, perturbante, une pensée qui n'aurait pu naitre que dans la banlieue de Lagos, pas une Bounty qui revendique le droit des femmes noires à être aussi féministe que les blanches.
Il n'y a pas une seule de ses phrases qui soient dérangeantes, non convenues, pas un seul concept nouveau, aucun apport particulier fourni par ses origines Nigériennes.
Elle ne sert qu'à une chose, confondre les combats féministes et anti-racistes. Crédibiliser les premiers par les seconds.

Elle est en retard d'un métro. Elle fait sa Bounty en adoptant les codes du féminisme blanc. C'est pour ça que son film n'intéresse personne. Elle accepte d'être une vitrine pour faire sa place au soleil U.S. Mais sa boutique est vide.

Une partie de son discours We should all be feminists, de la conférence TEDx est samplée sur le titre Flawless de Beyoncé. Pour mémoire, je rappelle que Beyoncé est avant tout célèbre pour ses études sur les paradoxes gravitationnels et pour sa lutte anti-discriminatoire dont le slogan décoiffe : « c'est pas parce que je vend mon cul que je suis une pute », en anglais « Hore ? Fuck ya bitches. ».






Mais écoutons la philosophe nigériane :

Adichie’s inclusion on Beyonce’s song “Flawless” caused many to argue the singer was a feminist icon, but not everyone was convinced.

For weeks arguments raged on Twitter, blogs, news magazines, and other parts of social media about whether Beyoncé was or was not a feminist. Although many proclaimed she was,  others countered that the singer’s overt sexuality and willingness to “pander to the male gaze” proved she was not a feminist.

Apparently, Adichie disagrees.

At one point during the chat, the Nigerian author took a question from the audience about whether or not Black women are “boxed in” by notions of sexuality and femininity, which lead Adichie to discuss Beyoncé.

   I think the world views [Black women] differently and how things are read differently. For example, Beyoncé, so she chooses to own her sexuality and there’s somehow something bad, just deeply bad about it. It just seems to me like the White version of Beyoncé wouldn’t have that kind of response.


Putain, si ça c'est pas de la pensée bullshitienne, je ne sais pas ce qu'il vous faut. Ça ne veut, rigoureusement, strictement, rien dire.
Elle est juste en train de dire que si t'es nègre tu penses pas comme les autres, et que vendre ton cul c'est culturellement nègre. Merde, voilà du féminisme ou je ne m'y connais pas ! Et pas du tout raciste, hein, mais alors pas du tout, du tout !
T'as raison ma poule, si tu passes sur les plateaux télé c'est grace à ton exceptionnelle capacité à réfléchir. C'est surement pas pour ça :


Maaahh, non, qu'iriez-vous imaginer, jeunes chenapans ?

Je pars du principe que Chimamanda Ngozi Adichie est né avec un cerveau équivalent au mien. Je continue avec le deuxième principe selon lequel si elle fait semblant de ne pas comprendre les codes sociaux c'est par stratégie.
Je pense donc qu'elle sort un discours prémaché à des blancs déjà convaincus, qu'elle les flatte dans le sens du poil pour se faire sa place au soleil. Je pense qu'elle est très intelligente, je pense qu'elle sait très bien ce qu'elle fait. Ce qu'il faut dire pour se voir tendre un micro.

Ah, évidemment, le jour où il lui faudra intéresser l'auditoire par la production de concepts novateurs, je pense que ça ne va pas le faire. Refourguer les richesses de la culture lgbo aux red-necks de l'Alabama, c'est chaud. Quand on s'habitue à tirer bénéfice d'être une jeune femme, noire et splendide, qui surfe sur les clichés, les dividendes tombent tout de suite. Faudrait être stupide pour changer quoi que ce soit.
Rien, absolument rien ne l'empêche de produire du concept dérangeant. Si elle sert la soupe c'est qu'à l'évidence le bénéfice en vaut la chandelle.

Dés que son joli minois ne sera plus utile aux féministes blanches, elle se fera jeter comme un Kleenex. Elle pourra toujours se convaincre que c'est la faute des odieux machos blancs, plafond de verre, toussa.
S'il lui reste un minimum de lucidité, elle pourra toujours se dire qu'elle en aura profité le temps d'une arnaque. Vendre aux blancs les clichés déclinants de leur propre société, sur les femmes, sur les noirs. Ça dure moins que le temps des soldes.
Mais je ne m'inquiète pas pour elle. Outre le patrimoine confortable de sa famille, elle vient d'assurer son avenir.


Dans sa biographie rédigée par elle-même sur son site, son mariage occupe deux mots, son mec n'est même pas nommé. Bien sur, elle a fait fi des conventions sociales, elle a épousé un garagiste black du bronx qu'elle avait rencontré dans une station-service. Naaaann, je déconne, elle a épousé le Dr Ivara Esegee, basé au Maryland, United States.

Devant la presse Nigérienne, elle a refusé d'être appelé Mrs et a exigé d'être appelé Miss. A la remarque du journaliste concernant les traditions de la culture lgbo, je vous résume sa réponse « fuck lgbo ! je fais ce que je veux et je vous emmerde ! »
Concernant le fait de ne pas prendre le nom de son mari : « Nobody should come and impose something on somebody, because, if you come and tell me it is our culture, I’ll tell you it is not our culture. » Traduit en français, ça donne « shut the fuck up and go fuck yourself » aux erreurs de transcriptions près...

Donc, en gros, c'est une méga-salope imbue d'elle-même qui joue la pauv'nèg' uniquement quand ça l'arrange.


Remarquez bien les images suivantes. A votre avis, c'est qui la soumise ?







Quand il va se réveiller ce crétin, ça va lui faire tout drôle.






De pauvres femmes brimées par un monde forgé par des patriarches, putain, vous allez encore y croire longtemps à cette connerie ?


Puis-je rappeler que le père de Chimamanda Ngozi Adichie enseignait à l’UNN (Nigeria) comme professeur de statistiques, et que sa mère était la responsable du bureau de la scolarité. Pour ceux qui ne le saurait pas, il s'agit là de deux postes stratégiques où exercer la corruption en Afrique.
La valise de billets est l'équivalent des performances sportives aux U.S. quand t'as pas le niveau universitaire. c'est comme une bourse, mais à l'envers.

Son père a poussé ses deux filles à exercer la médecine (aaarrgghh, le plafond de verre du patriarcat). Si sa frangine exerce maintenant à Coventry dans le Connecticut, Chimamanda a laissé tombé dés la première année pour se lancer dans les habituelles études de branleuses, communication et sciences politiques. Ce qui, bien sur, la rend parfaitement experte pour affirmer « We teach girls to shrink themselves, to make themselves smaller ». Plus c'est gros, plus ça passe.

Adichie’s mother was always very concerned about her daughter’s appearance, and instilled the same value in her children. When Adichie first burst onto the writing scene in the U.S., she tried to dress more subdued in an attempt to be taken seriously, but soon realized that her personal style had the right to shine through.

Ouais, quand t'as rien à dire, vaut mieux montrer tes nibards. Sinon, tu peux rester subdued tant que tu veux, les gens ne sont pas cons, quand c'est intéressant, ils s'intéressent. Et si c'est intéressant, tu peux t'habiller subdued ou fashion à ta guise.
La vraie classe, c'est d'être intéressant et en plus de se saper comme une princesse.
Sinon, t'es juste une pute médiatique.

She’s been organising Creative Writing Workshop annually since 2008 to encourage and help Nigerian youth.


Aaaahh, mais que voilà un truc indispensable, dans un pays où le PIB d'environ 500 milliards de dollars (France 2000 milliards d'Euro) laisse deux tiers de la population en dessous du seuil de pauvreté absolue (1 $ par jour), contre 43 % en 1985. L'humanitaire chez les prolos nigérians c'est bon pour les petits blancs qui rêvent d'aventure.

Bref, de la putain d'arriviste issue d'un milieu super-privilégié, qui a toujours fait ce qu'elle a voulu, tellement imbue d'elle-même que nommer son mari lui donne de l'eczéma, dont la carrière exceptionnelle repose sur cinq bouquins insignifiants en 12 ans de carrière, et qui tire des bénéfices incroyables de... rien. Elle n'a jamais été utile à qui que ce soit, jamais produit, elle a vendu son image, son joli minois et son afriquanitude de pacotille.

Aaahhh, mais quand cessera donc l'oppression des femmes, en vérité, je vous le demande, ces petits êtres fragiles qui font jamais caca.

Et à son mari je ne dirais qu'une chose : bien fait pour ta gueule connard, t'avais qu'à avoir des couilles.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ou-est-la-question le Lun 4 Jan 2016 - 18:35

...


Dernière édition par où-est-la-question le Lun 18 Jan 2016 - 10:32, édité 1 fois

ou-est-la-question
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1513
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 18:50

je viens de demander à mon Namour s'il pensait que je restais avec lui par intérêt

réponse immédiate : NON
pourquoi je "reste" avec toi (je mets le verbe rester qui colle bien avec le mot "intérêt" je trouve)
réponse : parce que tu m'aimes


C'est ça, c'est exactement ça, on parle bien de la même chose.

Un mec ne peut pas, ne doit pas, envisager que sa femme trouve de l'intérêt à sa présence.

Ce qui est totalement absurde.
Si tu ne tirais aucun bénéfice de sa présence, pourquoi supporter sa présence toi qui aime la solitude ?

Donc s'il est là, c'est que tu y trouves un intérêt, quel qu'il soit. Je sais que pour toi c'est évident, je peux même comprendre que tu ne vois pas pourquoi j'en parle. C'est juste pour mettre en relief que la seule chose que les mecs sont capables d'accepter c'est ça, qu'on les aime, comme ça, pour rien.
La simple idée que tu y trouves ton intérêt leur est intolérable. C'est beaucoup trop violent pour eux. Je ne déconne pas. Je t'assure qu'ils sont cons à ce point-là.

C'est à peine imaginable mais c'est comme ça.


Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 18:56

Tiens, j'avais pas fait attention, mais on va bientôt passer la barre des 55 pages encore une fois.

Et on dit que les femmes sont bavardes...

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par ou-est-la-question le Lun 4 Jan 2016 - 19:18

...


Dernière édition par où-est-la-question le Lun 18 Jan 2016 - 10:33, édité 1 fois

ou-est-la-question
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1513
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 19:31

où-est-la-question a écrit:
l'homme est passionnant pas ses différences
c'est une véritable attraction  une attraction de l'inconnu
l'homme est toujours une merveille à découvrir , et la relation est toujours , même si l'on est moins souple dans ses idées , une sacrée richesse pour tous les 2

Si c'était moi qui l'avait écrit les mecs ne le croiraient pas.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 19:35

Dans la série « 'tain, j'en ai marre d'avoir toujours raison ».


Chimamanda Ngozi Adichie On Beyonce sampling her TED talk "We Should All Be Feminists"


I think that anything that gets young people talking about feminism is a very good thing.

Voilà, voilà, faut redonner du pep's à une idéologie déclinante.

I also think that I have a problem with the idea of feminism as being some sort of exclusive party that someone gets to decide whether you can come, and also the idea that somehow a woman who is comfortable with her sexuality, that there's something wrong with that.


Mais nom de dieu, existe-t-il un endroit au monde où les hommes préfèrent les femmes qui sont "inconfortables" avec leur sexualité ?
Qui ça attire les peine-à-jouir ?

I have a problem with that ...

Tu m'étonnes. Tant qu'une femme fait croire qu'elle se donne à son mari, c'est dans l'espoir d'un don en retour. Plus ça lui est prétendument pénible, plus le mec doit se montrer généreux. "De si grands bénéfices à supporter un si petit objet".
Plus une femme s'éclate manifestement au plumard, moins le mec a l'impression de lui devoir quoi que ce soit. La femme demande « tu m'aimes, chérie ? », le mec demande (non, il demande plus, il sait qu'il faut pas, disons qu'avant il demandait) « alors, heureuse ? ».

Why have we decided that somehow a woman celebrating her sexuality somehow is something bad?

Voir réponse précédente pour why. Pour Who, à l'évidence ce sont les femmes. Aucun mec n'a intérêt à convaincre sa femme que la sexualité c'est mal. Je n'ai jamais entendu que les femmes renvoyer les mecs à leurs études en leur faisant comprendre que vouloir les baiser c'était mal.
J'ai pas envie suffirait.

Maybe it's that slightly puritan idea, it's also the idea that sex is something a woman gives a man, and she loses something when she does that, which again for me is nonsense.

Exactement, tout à fait, dieu que c'est vrai. Quand une femme se fait sauter, elle ne perd absolument rien, à part un peu de temps. Il lui arrive même d'y prendre plaisir, c'est dingue, non ?
Quand à l'idée que le sexe est quelque chose qu'une femme donne à un homme, on est bien d'accord, it's bullshit. Ce sont les femmes qui défendent cette idée. Les hommes préfèreront toujours penser qu'ils sont désirés.
Une femme qui se donne en faisant l'étoile de mer, tu parles d'un attrait puissant !

I want us to raise girls differently where boys and girls start to see sexuality as something that they own, rather than something that a boy takes from a girl.

Quand les féministes se mélangent complètement les pinceaux, c'est bôôôô. Chimamanda Ngozi Adichie est la première à négocier ses charmes.
Les mecs, écoutez les féministes, quand vous faites l'amour avec une femme, vous ne lui devez rien, absolument rien. It's free. Si elle baise avec vous c'est uniquement parce qu'elle en a envie. Elle ne vous donne rien, rien du tout.

Vous ne me croyez pas ? Vous trouvez que ça ne correspond pas à votre vécu ? Qu'on finit toujours par vous présenter la facture comme si madame n'y trouvait pas son compte ? Vous seriez pas un peu sexiste ?

C'est une féministe qui vous le dit, merde, c'est du sérieux non ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Lun 4 Jan 2016 - 19:50

un nuage de lait dans votre café ?

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3103
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Lun 4 Jan 2016 - 19:53

j'aime bien l'option serré ou long, c'est pratique

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3103
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Lun 4 Jan 2016 - 19:57

Pété de rire Non, je l'aime noir et comme une Île de Beauté ! Dent pétée

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7836
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 20:01

Tu nous as pas dit, c'est quoi comme marque, comme modèle ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Lun 4 Jan 2016 - 20:15

L'édition 2016 de l'homme libre est arrivée.

Bon je répond tout vite sur Chimamanda Ngozi Adichie.

Bien sûr, elle vient d'une famille aisée, elle a eu la possibilité de fréquenter les universités américaines ...
Et oui, le discours n'a rien de novateur, c'est le même depuis des décennies.
C'est de la facilité. Tu le vois, je le vois, à peu près tout le monde ici le voit.
Peut-être parce que nous, on en a pas besoin.

J'ai keu même le droit de faire un peu de mauvaise foi aussi Razz

C'est la même chose que quand je suis interviewée par le canard local et qu'en fonction du public visé on va mettre en avant ma naissance en Lorraine ou ma famille des quartiers popu de Fort de France. Il faut à peu près 3 minutes à un lecteur ou un auditeur averti pour se rendre compte de la supercherie.
L'idéal serait de trouver de vrais modèles de réussite partant vraiment de rien. Mais ceux là, ils ont du mal à se faire tendre le micro. Alors Chimamanda, elle fait ce qu'il faut pour faire passer son discours simpliste.

Je me demande de plus en plus si à trop s'attarder sur ce qui est dit, et pourquoi c'est con et déclassé, on oublie de se demander pourquoi autant de personnes sont prêtes à acheter ce discours con et déclassé.
Oui, je m'en rends bien compte, ceux et celles qui sont clients de ces interventions, ce sont à 99% ceux qui n'en ont pas besoin. Ils écoutent ce qu'ils veulent entendre. Ce dont ils sont déjà intimement convaincu alors qu'ils n'en ont pas besoin, mais qu'ils pensent sincèrement se battre pour le bien des autres.

Pourtant, je crois qu'il existe des personnes à qui ces paroles pourraient être utiles. Je t'assure que je les vois ces gamines américaines qui se croient bêtes, qui se tartinent la peau de dérivés de mercure et de dermocorticoïdes parce qu'elles croient que c'est comme ça qu'elles vont réussir à trouver quelqu'un qui s'occupera d'elles. Qui sèchent les cours pour trainer avec des raclures.

Il n'y a pas des masses de modèles intéressants à suivre. Les borgnes étant rois au royaume des aveugles, je préfèrerais encore qu'elles écoutent ça (ou Michelle O. c'est pareil) que Rihanna, pour la peine pur produit du crack de la Barbade, elle.

C'est peut-être pour ça que ça me fait du bien d'entendre de Chimamanda Adichie. Ca fait moins de dissonance. Le reste, je le mets de côté par pure malhonnêteté intellectuelle sinon tout part en vrille et je me retrouve propulsée dans le cosmos.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 20:16

Auto-critique d'une petite bite.

Parfois, c'est chiant d'être intelligent, j'aimerais bien pouvoir me niquer moi-même, croire à ce que j'écris.

Parce que je sais bien que les adorateurs de Tyler Durden dans Fight Club sont pratiquement tous des exogonadés. Je ne trouve rien de plus pathétique que ces émasculés anonymes qui se réunissent le soir pour redorer le blason d'une virilité mise à mal par plus maligne qu'eux.
M'font pitié.

Si on interroge le vrai bon gros viril, la première chose qu'il va vous dire c'est à quel point les femmes sont adorables, et à quel point il est un type prévenant et délicat.

Faut vraiment être une petite bite pour courir après sa virilité et jouer au macho. Le vrai bon gros viril adorable et bien dans sa peau se fout éperdument de ce que peut dire Chimamanda Ngozi Adichie.

Tandis que l'exogonadé surjoue le défi aux femmes et la virilité.

Redonnons la parole à Esther Vilar.

Elle est polie...:
A vrai dire, la plupart des intellectuels préfèrent l’image d’un Norman Mailer à celle du perpétuel adorateur. De peur qu'on découvre leur angoisse, ils imitent le type d’hommes qu'ils voudraient être au fond d’eux-mêmes. Comme les bons comédiens sont rares parmi eux, il leur arrive souvent de tirer au-dessus du but. C'est surtout quand ils se retrouvent en groupe que leur exagération confine parfois au grotesque.

Quiconque entre sans être prévenu dans la salle de rédaction d’un quotidien, dans un studio de télévision ou dans une agence de publicité, c’est-à-dire dans la sorte d’endroits où se rassemblent particulièrement de nombreux personnages doués d’une très grande sensibilité, il pourrait croire qu'il se trouve sur un cargo en pleine mer. Les hommes qui l’accueillent dans ces bureaux totalement climatisés, au sol recouvert de moquette, ont l'aspect qu'ils auraient s'ils devaient être appelés d’un moment à l’autre à pelleter du charbon à fond de cale, à traîner de lourds fardeaux ou à jeter l’ancre en plein vent. Avec leurs vestes de cuir défraîchies, leurs pantalons de velours rêche, leurs barbes et leurs barbiches, leurs brûle-gueule, ils ont l’air de loups de mer, de conducteurs de poids lourds ou d'ouvriers du bâtiment, et non d’hommes dont l’unique effort physique est de tenir ferme un crayon entre trois doigts de la même main.

Ces hommes font de la « surcompensation ». Ils imitent ce qu’ils ne sont pas et vont par conséquent trop loin. Ils font ce que font les autres, mais cela ne répond à aucun besoin véritable, et ils n’ont pas le sens de la mesure. Convaincus que cela fait « viril », il supportent le supplice du whisky et des eaux-de-vie fortes, ruinent leur santé à force de cigarettes qu’ils roulent eux-mêmes, passent leurs samedis après-midi dans les tribunes des terrains de football, attrapent des courbatures dans des voitures de sport inconfortables ou sur des motos BMW aux milliers de tours à la minute.


Je ne l'écrirais qu'une seule fois.


C'est le coming out de Numero6


OUI.


J'ai une petite bite.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Lun 4 Jan 2016 - 20:17

Je m'installe en terrasse, je commande un café noir au serveur. Avant qu'il s'éloigne, je lui demande :

" Pourriez vous m'indiquer la marque et le modèle de la cafetière ?"

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3103
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 20:25

Pola, c'est comme si tu me disais " j'ai acheté une voiture ".

La marque, la cylindrée, essence ou diesel, GPS, nomdidiou.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 20:27

Comme quoi il me reste encore une sécrétion résiduelle de testostérone.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Lun 4 Jan 2016 - 20:28

J'ai acheté une cafetière pas une voiture !

Il y a un temps de préchauffage comme sur les voitures diesel je te l'accorde.

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3103
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Lun 4 Jan 2016 - 20:29

Et elle sait faire du bon café ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Lun 4 Jan 2016 - 20:30

Donc, si la marque ou le modèle de ma cafetière ne te plait pas, tu refuse mon café ??

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3103
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum