Reprenons...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Sam 9 Jan 2016 - 16:36

Héron, Héron, petite pâte à ponts.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Dim 10 Jan 2016 - 0:45

six s'if a écrit:petite pâte à ponts.

Very Happy Bravo !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 1:19

Mes pérégrinations sur le forum m'ont permis d'exhumer un site sur lequel j'ai pioché, fut un temps, énormément d'infos :

La lettre du psy.

C'est canadien, progressiste et bien fichu.
Une mine d'or, quand on est en panne de réflexion.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 9:26

Beau oui comme Bowie



Immense respect
Bowie :

Black Star :
« I’m a blackstar, I’m not a popstar » précise David Bowie dans le grand morceau de dix minutes qui ouvre en majesté ★ (Blackstar) son nouvel album (le  25ème) sorti aujourd’hui. Une étoile noire qui célèbre aussi ses 69 ans, puisque c’est le 8 janvier son anniversaire (c’est aussi celui de Jean-Marie Straub, Elvis et Pascal Obispo, comme quoi la conjonction des astres est différente pour tout le monde). On sait combien le rapport aux étoiles, à l’apesanteur, est important chez Bowie, depuis le message envoyé au Major Tom dans Space Oddity jusqu’à la gravité rare de Low.

Plusieurs journaux évoquent la stratégie calculée de Bowie, qui serait une fois encore warholien dans l’excellence de sa communication, mais la presse en est presque réduite à cela puisque Bowie n’apparaît plus, ne répond à aucune demande et laisse seule sa musique parler pour lui.

Pour le précédent album Mr.Jones avait envoyé à l’écrivain Rick Moody une liste de 42 mots, ici Bowie est plus laconique, mais il donne toujours des images, des clips particulièrement saisissants, comme celui de « Lazarus » réalisé par Johan Renck qui joue avec beaucoup de talent sur le malaise du spectateur. Bowie apparait alité, vieilli, les yeux bandés, secoué de spasmes, comme résistant à sa propre lévitation dans un lit d'hôpital ; hors du lit il prend des notes maniaques, rongé de nervosité et finit par se cacher dans un placard… bref, les analystes n'en ont pas fini avec Bowie. D’autant qu’il y est question d'exécution, de mensonges, de terre sacrée… et que les références religieuses sont ici légions, tant dans les paroles que dans les images : après les trois hommes de paille crucifiés dans « Blackstar », apparaît Lazarus, celui que Jésus ramène à la vie dans le Nouveau Testament)



« Regarde ici je suis au Ciel, j'ai des cicatrices qu'on ne peut voir, une histoire qu'on ne peut pas me voler, tout le monde me connait désormais »  (Lazarus)



Je vous encourage surtout à écouter entièrement le morceau qui progresse avec une mise en tension très impressionnante. Il n’échappera à personne que l’on entend beaucoup de saxophone dans cet album, et pour cause : c’était le premier instrument de David Bowie, et le chanteur invite ici un très bon saxophoniste de jazz, Donny McCaslin, un guitariste newyorkais, Ben Monder, et un des batteurs les plus recherchés : Mark Guiliana, qui tenait la batterie aux côtés d’Avishai Cohen ou Brad Mehldau. L'idée étant selon Tony Visconti son producteur « d'enregistrer un album de Bowie avec des musiciens de jazz qui ne joueraient pas nécessairement du jazz » dont acte.



Et pour comprendre cette nouvelle évolution de Bowie, on peut se tourner vers ses autres masques et regarder le film de Gaëtan Chataigner et Christophe Conte « Bowie, L'Homme cent visages ou le fantôme d’Hérouville» diffusé sur France 4, qui revient notamment sur les enregistrements que Bowie a réalisé aux célèbres studios résidentiels de Michel Magne. Avec cette idée maitresse : David Bowie est un fantôme : le plus vivant et le plus invisible à la fois de tous les héros de la pop culture, lui qui s'est depuis ces 10 dernières années complètement effacé (on pouvait s'y attendre pour celui qui a chanté Ashes to Ashes). Conclusion, Bowie brille à la manière d’une étoile, dont on perçoit la lumière avec un certain retard. Le temps donc d’écouter Bowie, encore, longtemps.


Dernière édition par Bérénice le Lun 11 Jan 2016 - 12:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 12:18

Là où est l'amour, le moi n'est pas.

Krishnamurti

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 12:21

Les premiers, les derniers.
Bouli Lanners, avec lui-même et Albert Dupontel (l'une de mes idoles).



Dernière édition par Bérénice le Lun 11 Jan 2016 - 17:46, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Fata Morgana le Lun 11 Jan 2016 - 12:28


Là où est l'amour, le moi n'est pas.

Krishnamurti

Hum...Je te pardonne pour le post effacé sur le fil que j'ai ouvert ce matin. Wink

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 12:31

Fata Morgana a écrit:Hum...Je te pardonne pour le post effacé sur le fil que j'ai ouvert ce matin. Wink

Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Fata Morgana le Lun 11 Jan 2016 - 12:32


Lol.

Je ne suis pas très certain que le moi soit intrinsèquement mauvais. Surtout que pour aimer, il faut au moins être deux...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 12:39

J'étais sérieuse.
Je le suis très souvent, sérieuse.
Peut-être trop.

C'est moi qui me pardonne.
Parce que je sais ce que je veux.
Mais je sais aussi que j'apprends.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Fata Morgana le Lun 11 Jan 2016 - 13:04


Je sais que tu étais sérieuse et ce que tu as dit m'a fait plaisir. Même si je doute.
Je lisais Krishnamurti quand j'étais "petit". J'ai radicalement changé mon goupillon fusil d'épaule depuis.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 13:21

Le goupillon ne m'a jamais servi qu'à nettoyer les biberons de mes enfants, tu le sais (et encore, il faut bien être en Bretagne, pour appeler ça un goupillon parce que dans ma région d'origine, ce truc-là devient un écouvillon).

Je me sens toujours "petite".
Mais paradoxalement, mes doutes s'estompent.

Je ne suis pas sûre de bien comprendre ce que tu me pardonnes.
Et je ne suis pas bien sûre d'avoir compris ce qui te fait plaisir.

Le contenu du message ?
Ou le fait que je l'ai effacé ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Fata Morgana le Lun 11 Jan 2016 - 13:28


Je pardonne ce goût pour les idées de Krishnamurti (et pour cette orientation de l'occident vers l'orient plus généralement).
Et j'ai eu du plaisir quand j'ai lu que tu trouvais que j'ai quelques connaissances.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 14:05

Voilà, c'est ça.
Ce forum est un terrain d'expérimentation.
Apprendre la patience.
Apprendre à renforcer ses convictions.
Mes convictions, mes valeurs.
Ce en quoi, moi, je crois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 14:07

Yep sur Krishnamurti. Il y a plein d'idées intéressantes à fouiller.
Je me permets juste d'intervenir à propos de termes aussi puissants que "dissolution de l'ego" ou "du moi". Faut pas croire aux miracles et surtout ne pas suivre ceux qui voudraient t'y conduire... l'ego c'est aussi une force, une sorte de rachis psychique qui te permet de te tenir droite. Qu'il faille parfois lui redonner une autre posture, oui, certes, pourquoi pas, mais le dissoudre est un mot un peu fort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 15:05

Tes mots étaient bienveillants Cuicui, merci.

Mais tout va bien. Je suis fort heureusement douée de discernement et d'un pragmatisme redoutable.
Ils sont partout nécessaires et en permanence.

Je ne dirais même pas "plein d'idées", mais une seule, qui contient toutes les autres : cette satanée histoire d'ego à tenir à respect.
Une fois cela réussi (y a du boulot, c'est en fait un apprentissage de la sagesse et de l'observation), le reste devrait aller de soi.

Et comme le disait six'if plus haut : on reprend souvent les choses avec chaque fois une autre lecture, plus adulte, débarrassée de toutes les scories possibles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 15:40

Pour le peu que je te connais, je ne suis pas vraiment inquiète ! Very Happy

Mais des mots comme "dissolution de l'ego", oui, eux ils m'inquiètent.
Pour ce qui est de l'ego, j'ai trouvé une approche plus intéressante dans le terme "décentration". Mais à chacun sa route, à chacun son chemin...
Nice day.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 11 Jan 2016 - 16:42

Bah... seul compte le principe.
Les traductions des vidéos de Krishnamurti sont très approximatives.
Il faut choper le truc à la louche.

Décentration marche aussi.

L'essentiel est de dépasser le stade du constat qui enferme dans la plainte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Mar 12 Jan 2016 - 18:32

Sur les épaules de Darwin - Le souci de l'autre


Abreuvés d'images violentes, confrontés à une société en crise, on n'imagine pas la force de la bienveillance, le pouvoir de transformation positive qu'une véritable attitude altruiste peut avoir sur nos vies au plan individuel et, partant, sur la société tout entière. Moine bouddhiste depuis près de quarante ans, Matthieu Ricard, lui, expérimente les vertus de l'altruisme au quotidien. Au carrefour de la philosophie, de la psychologie, des neurosciences, de l'économie, de l'écologie, Plaidoyer pour l'altruisme est la somme d'années de recherches, de lectures, d'expériences, d'observation et de réflexion.
Avec le sens de la pédagogie qui le caractérise et toujours en s'appuyant sur des exemples très concrets, l'auteur de Plaidoyer pour le bonheur démontre point par point que l'altruisme n'est ni une utopie ni un vœu pieux, mais une nécessité, voire une urgence, dans notre monde de plus en plus interdépendant à l'heure de la mondialisation. Un essai passionnant, inspiré par un humanisme et une lucidité qui emportent l'adhésion.

F. de Waal : "l'empathie est probablement apparue avec le soin parental tel qu'il se manifeste chez les mammifères et les chez oiseaux".

C'est chez certains primates, dont les humains en particulier, que le degré d'immaturité des nouveaux-nés s'est le plus accentué et que la durée de dépendance qui lie les enfants aux adultes s'est le plus prolongé.

On considère généralement que l'altruisme vrai est celui qui implique un sacrifice. Qu'une part de bonheur y soit associée et cet altruisme cache certainement de l’égoïsme (vision très restrictive de l'altruisme qui a longtemps prédominé).

Or pour M. R. comme pour FdW, c'est une vision étrange que celle du souci de l'autre que de considérer qu'il n'est présent que si celle ou celui qui aide le fait sans éprouver aucune satisfaction émotionnelle ou affective.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par mypseudo le Mar 12 Jan 2016 - 19:19

Et un ricard, un !!!! Very Happy Very Happy

Absolutly all right ! Sri aurobindo aussi est très intéressant. On se rapproche du bouddhisme et du chamanisme d'ailleurs.

mypseudo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 533
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 42
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Jeu 14 Jan 2016 - 14:55

Fata Morgana a écrit:Je lisais Krishnamurti quand j'étais "petit". J'ai radicalement changé mon goupillon fusil d'épaule depuis.

Je n'ai, une fois de plus, pas osé dire mon ressenti plein et entier.
Je me demandais, en fait, quand, où et comment tu allais me rendre la monnaie de ma pièce.
Me faire payer mon manque de subtilité sur certains fils que tu as ouverts.
Où j'exprimais mon besoin de sortir de l'enfermement dans la plainte permanente.

Mon besoin de me pousser et tous ceux qui veulent avec moi, à faire un pas ou plusieurs.
A agir.

J'insiste : la voie que je suis est la bonne pour moi.
Tout arrive en temps et en heure.
Même Krishnamurti.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Dim 17 Jan 2016 - 23:51

Alexandre Jollien : "prendre soin de soi sans trop faire cas de soi".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Lun 18 Jan 2016 - 18:34

Je ne connaissais pas le nom du chef d'orchestre Ferenc Fricsay
Musique pour cordes, percussion et célesta



Ravel : quatuor à cordes


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par mypseudo le Mer 20 Jan 2016 - 11:05

une petite dédicace sur le rêve !



bibi Very Happy

mypseudo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 533
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 42
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Invité le Sam 23 Jan 2016 - 15:38

Merci mypseudo pour cette dédicace vraiment amusante, elle me met en joie !
Et me ramène en prime à "ma réalité".

(Je ne connaissais pas cette chanson d'Higelin).

Je reviens ce matin à un élément dont je me suis détournée.
Mes chantiers.

Quand je dis que revenir ici me fragilise...

Quand j'aurai terminé ce que j'ai en cours, je vais m'atteler à liste de mes "chantiers" du moment.
Il est important que je puisse dresser un inventaire complet de mes sujets de prédilection et que je m'y tienne, sans me détourner.

J'ai besoin d'avoir la sensation d'accomplir des choses.
Accomplir, pour moi, cela veut dire : traiter jusqu'au bout mais aussi savoir restituer.

Certains chantiers sont gentiment ambitieux (disons que ce n'est pas le travail d'une semaine).
Il est donc important que je sois cohérente.

Je papillonne sans jamais approfondir. Ce n'est tout simplement plus possible.


Dernière édition par Bérénice le Sam 23 Jan 2016 - 15:53, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprenons...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum