Inhibition, blocage. Arrgh.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Inhibition, blocage. Arrgh.

Message par Invité le Mar 5 Jan 2016 - 13:19

Pieyre a écrit:Merci pour ce rappel concernant l'anxiété, mais je me reconnais davantage dans la forme d'inhibition de l'action et même de la pensée décrite par Fata. Mon angoisse, bien que modérée, est permanente dès lors que je me propose une activité, notamment solitaire, et elle n'est pas associée aux troubles physiques ni à la crainte d'un événement imminent tels que mentionnés dans cette définition de l'anxiété. C'est une sorte de peur associée à tous les moyens à mettre en œuvre pour me réaliser.

Merci de cette réponse et de toutes les autres (ainsi qu'avec la juste reformulation souvent de mes propos de recherches Smile Pieyre en passant Smile toute l'expérience des autres dans leur façon de se gérer et de hiérarchiser leurs pensées m'a été et m'ait encore très utile afin de concilier, je vais le dire comme cela, ma vie de normo pensante avec ma vie d'anormo pensante Smile je vais bien finir à force par me retrouver un cadre de façon à surtout en déborder Smile pingouin en recherche d'une nouvelle banquise afin d'y déraper quand je le souhaite Smile et avant qu'elle fonde Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inhibition, blocage. Arrgh.

Message par Invité le Mar 5 Jan 2016 - 22:48

@Fata
Je me permets d'intervenir pour te livrer mon "truc" à moi, celui qui marche le mieux depuis mon année noire.
Face à ces états de tension intérieure, une seule chose me permet d'en sortir, c'est celle de redéfinir mes priorités dans la vie. Je n'entre pas dans les détails car chacun à ses propres priorités et cela ne t'apporterait rien de connaître les miennes.
Ensuite je fais le tri des actions que je peux entreprendre pour les mener à bout. Le tout assaisonné par les valeurs auxquelles je tiens. Une fois cette actualisation faite, je mets en marche la première de ces actions.
Je parle d'actualisation car il s'agit bien de se replacer aujourd'hui dans une perspective future en laissant tomber tout ce qui n'a plus de raison d'être mais qu'on traîne parfois bien inutilement.
Chaque fois la tension retombe assez vite. Le plus dur étant parfois de me mettre à réévaluer mes priorités qui évoluent bien évidemment d'années en années.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Inhibition, blocage. Arrgh.

Message par Fata Morgana le Mer 6 Jan 2016 - 8:18


Merci cuicui, il y a peut-être bien des choses à faire de ce coté là.
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum